Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 10:43

 

Le psychiatre Christophe Fauré, s' entretient avec Stéphane Allix à l'INREES, autour de la mort et du deuil, qui est "processus de cicatrisation".

 

Dans une société où l'on veut que tout aille vite, où l'on voudrait que les gens guérissent au plus vite, que les morts disparaissent au plus vite, que les endeuillés arrêtent de pleurer au plus vite, il est bon de rappeler cette vérité à la fois physiologique et psychologique qu'est la cicatrisation.

 

Il ne s'agit en aucun cas d'oubli. C'est l'oubli qui est pathologique. Il s'agit essentiellement d'intégrer à l'intérieur de soi les liens et ce qui constituait la relation avec la personne disparue.

 

Et si tout le monde a le pouvoir de cicatriser, tout le monde ne le fait pas au même rythme, suivant son histoire, suivant l'impact du deuil et suivant l'environnement, qui sera facilitant ou non.

Le degré de gravité de l'événement est important, mais là encore, la tentance est à l'uniformisation et beaucoup n'arrivent pas à faire la différence entre une rupture avec un compagnon ou une compagne de 30 ans, une amourette de quelques mois, la perte d'un chat ou la perte d'un parent. Et même si tous ces événements sont différents, l'important est de pouvoir cerner l'investissement affectif qui nourrissait la relation.


Et la véritable empathie est bien là, "mesurer" cet impact, mesurer la complexité des répercussions dans la vie de la personne endeuillée, mesurer les fragilités, mesurer l'isolement qui va ralentir le processus.

 

Donc il est important de prendre en compte ce processus, afin de ne pas rajouter de la souffrance à la souffrance, par des injonctions inutiles, des jugements, ou de l'incompréhension.

Faire le deuil d'un être cher nous amène à respecter notre histoire, nos liens, nos sentiments, à accueillir tout ce qui a constitué une partie de notre vie et remettre de la douceur, là où la séparation avait fait irruption avec violence.

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

commentaires

sista ninie 26/06/2015 10:34

Oui, très juste . . .
Et d'un autre côté, cela nous invite vivement à nous responsabiliser, à "faire notre part" comme le colibri, à nous rapprocher de "nous-mêmes", à revenir à notre rôle de gardien(ne)s . . . L'union . . . Bon courage et beaux partages à vous aussi ~
Belle journée ensoleillée :)

lejour-et-lanuit.over-blog.com 26/06/2015 23:16

A faire notre part... et à nous préparer nous-mêmes.... à mourir un peu chaque jour pour s'alléger....
Et mourir n'est-ce pas "simplement" faire face au réel, faire "un" avec ?
bonne soirée/nuit ;-)

sista ninie 24/06/2015 20:28

Oui c'est vrai, c'est curieux cette nécessité de "bousculer" l'autre "pour son bien" . . . Ca ne part pas d'une mauvaise intention mais c'est juste que, comme vous le dites, "les gens sont de plus en plus coupés de leurs émotions, de leur ressenti, tout ce qui risque de pénétrer leur bulle devient un danger à éviter. Donc on se détourne, on évite, on maltraite ce qui est, finalement, le vivant." C'est assez incroyable tout ça en fait . . . Et c'est chouette ce respect que vous avez eu envers vous-même et qui vous a permis d'être à votre écoute : "je n'avais rien de quelqu'un d'effondrée, mais seulement très consciente de tout le processus que je venais de vivre."
Et ces mots ben waw : "pouvoir accompagner, c'est pouvoir reconnaitre ces parts en nous qui ont des choses à dire, sans les museler, pour leur laisser le temps de se guérir... chemin d'amour bien sûr... " Etant actuellement "aidante familiale" auprès de ma maman, c'est exactement ce que j'apprends auprès d'elle . . . Elle me forme au respect de la douleur, au respect du corps, à ce chemin d'amour comme vous l'écrivez très justement. Et il est clair que cela m'aidera toujours . . .
Très belle soirée

lejour-et-lanuit.over-blog.com 28/06/2015 23:17

merci pour le lien
.... "et pourtant je cherche encore l'essentiel"....

sista ninie 28/06/2015 09:08

"Faire un avec" <3

http://www.j-salome.com/03-telechargement/editorial_2008-05-10.htm

lejour-et-lanuit.over-blog.com 24/06/2015 22:45

nos ainés nous emmènent sur un "sacré" chemin.... pas facile, nous sommes si peu préparés, tellement démunis devant la douleur et la préparation au départ... Bon courage et beaux partages...

sista ninie 21/06/2015 11:56

Quel beau témoignage ~ Très intéressant, très respectueux des êtres humains, du processus de deuil . . .
Cela me rappelle qu'une amie, après avoir accouché de son bébé, m'a dit s'être sentie très "seule" dans ce nouveau rôle de maman, malgré la présence de son entourage proche, m'a dit combien elle ne s'était pas sentie assez accompagnée, assez soutenue. Elle a vécu quelques temps à Mayotte ensuite et là c'était complètement différent, elle s'est sentie beaucoup plus entourée et beaucoup mieux "préparée". Il y a certaines carences dans nos sociétés individualistes, certaines carences qui explosent au grand jour, de plus en plus et ça c'est plutôt encourageant . . . On dirait que nous sommes invité(e)s à retourner vers les savoirs ancestraux tout en les réinscrivant dans de nouvelles configurations.
Le respect du rythme intérieur, de l'intériorité, de l'intimité . . . <3
Heureux solstice d'été !

lejour-et-lanuit.over-blog.com 22/06/2015 14:53

oui, j'ai aimé le fait qu'il insiste sur la durée, parce que partout, on sent que les gens sont agacés par les émotions de deuil, par la peine que les gens éprouvent, il faut tout de suite se "cravacher" (une femme à la mort de mon père, m'avait dit seulement quelques jours après : bon il faut te reprendre !!...) ;-) sachant que je n'avais rien de quelqu'un d'effondrée, mais seulement très consciente de tout le processus que je venais de vivre.
Mais comme les gens sont de plus en plus coupés de leurs émotions, de leur ressenti, tout ce qui risque de pénétrer leur bulle devient un danger à éviter. Donc on se détourne, on évite, on maltraite ce qui est, finalement, le vivant.
pouvoir accompagner, c'est pouvoir reconnaitre ces parts en nous qui ont des choses à dire, sans les museler, pour leur laisser le temps de se guérir... chemin d'amour bien sûr...
Merci belle transition d'été à vous aussi !

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche