Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 09:04
La sublimation de la force sexuelle - Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

Il y a plusieurs façons d'entrer ou de sortir d'une relation : par le haut, (élévation, agrandissement, enseignement), ou à l'horizontal, voire par le bas, en étant gouverné par son inconscient et ses ombres.

 

L'expérience nous invite à l'évolution, mais l'évolution n'a pas lieu dans une dynamique à l'horizontal.

 

Il nous faut pour cela avoir une conscience réflective, se voir entrain d'agir et d'être agi par nos pulsions et nos émotions.

 

Il est nécessaire aussi de savoir qui l'on est et qui est l'autre, celui ou celle dont on s'approche.  Si l'on ne connait pas ses propres valeurs, si l'on n'a pas une éthique personnelle, si on méconnait son plan de conscience, comment va-t-on pouvoir s'avancer vers un être qui pourra nous accompagner au même niveau et comment serons-nous assurés de faire un choix en adéquation avec notre âme ?

 

Cette conscience nous permet de déterminer notre intention au plus juste de Qui nous sommes, et d'aller dans l'expérience avec ce défi, pour aller plus loin et plus haut.


Par défi, je n'entends pas "rapport de force avec soi-même" ou avec l'extérieur, ni mise en danger de notre intégrité, mais un espace où l'on mesure la distance et les pas qu'il nous faut faire pour aller plus loin, au-delà de nos peurs et de nos limitations.

 

La facilité est mère de la répétition de nos schémas les plus obsolètes et nous conforte dans nos croyances, notre égo, sans déloger nos ombres.

 

La satistaction immédiate, sans discernement, nous anesthésie, nous maintient dans nos besoins de base, au lieu de nous faire contacter nos besoins les plus élevés et nous fait tourner en rond dans des relations où les aspirations sont biaisées, puisqu'au lieu de chercher par le haut, on continue à nourrir la même matrice et on se maintient ainsi à l'horizontal (sans jeu de mots !).

 

C'est donc dans le silence intérieur et la solitude que l'on peut contacter cette aspiration, déterminer l'endroit où l'on est arrivé, entrevoir le prochain pas à faire pour s'aggrandir et non se limiter, et ainsi quitter le prosaïque pour aller vers le sacré.
 

 

 

MT

 

 

 

Cette tendance qu’ont de plus en plus les gens à coucher ensemble parce qu’ils ne trouvent pas mieux à faire pour passer le temps et éprouver du plaisir, est très préjudiciable pour leur évolution. Ils se rencontrent à peine, ils ne se connaissent pas, ils ne s’aiment pas et ils font l’amour… par désœuvrement, comme si ce n’était rien de plus important que de jouer aux cartes! Et puis, comme après une partie de cartes, ils se séparent pour recommencer le lendemain avec d’autres. C’est très grave, cela; non pas parce qu’ils désobéissent à des règles inventées par quelques moralistes; c’est pour eux que c’est grave, c’est à eux-mêmes qu’ils font du mal, pas à la morale, ni aux moralistes. L’acte sexuel en soi n’a rien de répréhensible, même s’il n’a pas pour but la procréation, mais il faut connaître toutes les entités et les forces qui sont engagées dans cet acte afin de lui donner une signification et une orientation divines.

 

Tous ceux qui pratiquent l’acte sexuel pour le seul plaisir, non seulement gaspillent leurs énergies, mais ils alimentent aussi avec elles les entités du plan astral inférieur. Parce qu’ils sont enfermés quelque part dans une chambre, l’homme et la femme s’imaginent qu’ils sont seuls. Pas du tout. Il y a dans le monde invisible des entités qui sont là, qui assistent et qui se nourrissent de leurs émanations. Alors, s’ils se laissent uniquement entraîner par leur sensualité, ce sont les larves, les élémentaux qui viennent se nourrir à leurs dépens. Tandis que pour ceux qui se sont préparés avec la conscience d’accomplir un acte sacré, ce sont les esprits de la lumière qui viennent se nourrir et apporter leurs bénédictions. Sachant cela, les disciples d’une Ecole initiatique invitent eux-mêmes les esprits célestes en leur demandant de les éclairer afin d’être capables de sublimer ces gestes qu’ils vont faire.

 

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov - De l’homme à Dieu, La sublimation de la force sexuelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

J
Merci de me rappeler qui je suis et l'amour que je désire nourir du plus profond de mon être...<br /> <br /> J
Répondre
L
Merci Jacqueline, ensemble, nos désirs tracerons des voies plus larges...

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche