Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 13:03
Victor Habchy Photography (at Burning Man)

Victor Habchy Photography (at Burning Man)

 

Cette nuit nous dormons au creux des vagues de sable, dans un désert qui abrite notre marche silencieuse. L’air est pur et léger, il passe parfois près de nous en enfilant le manteau du vent, chasse de ses larges manches nos pensées tourmentées et nettoie nos anciennes blessures. Les étoiles impriment dans le ciel indigo la carte de notre futur, où nos noms semblent enfin se mêler. Il suffit de lever les yeux et de se laisser porter par la lumière éclatante qui perce dans le noir. Chaque étoile porte un de nos pas, chaque constellation dessine nos heures futures pleines comme des soleils. Elles s’accrochent en ribambelle, nous prennent par la main et ouvre l’horizon vers un demain illimité.

 

Nos corps, collés dans un sommeil vertigineux, respirent d’un souffle apaisé. Pégase nous tient sur sa croupe, lançant sa foudre sur nos vies, éclairant notre route, guidant nos pas vers sa source. La nuit nous tient prisonniers, elle ligote nos cœurs qui ne cherchent aucune délivrance mais s’amarrent l’un à l’autre en laissant la nuit les engloutir. Dans ce sommeil ailé, le voyage est aisé, la nuit chevauche nos rêves qui galopent vers nos âmes impatientes. Elles brillent déjà de leurs retrouvailles éternelles.

 

Tout, dans cette nuit, semble calme et tranquille. Le désert souffle ses sortilèges sur nos rêves qui n’attendent plus que demain pour recevoir le jour. Mais demain se fait désirer, il retient son souffle, laisse nos corps encore endormis s’oublier dans les songes. Il se cache dans l’aube qui frémit, attend de sentir nos souffles chauds s’éveiller pour respirer à son tour. Et enfin, quand la nuit perd de son charme, quand elle ne peut plus lutter contre la lumière qui l’envahit et la dissout, demain se fait jour, accouche en soufflant ses possibles.

 

Au matin, sous un soleil encore voilé, nos corps tièdes et alanguis se lèvent en silence. Nos gestes sont lents et mesurés, nos yeux se croisent en brillant, puis, épaule contre épaule, sans hâte, nous reprenons notre marche silencieuse et lumineuse à travers le sable. Les ombres de nos corps s’étirent derrière nous en flaques brunes, elles tanguent, se frôlent et se tressent à chacun de nos pas. Nos pieds s’enfoncent en crissant dans les dunes, des grains dorés s’accrochent à nos chaussures, roulent sous nos semelles qui les écrasent. Le silence cimente notre imperceptible enlacement qui dilate nos corps, noyés dans la chaleur du jour. Chaque pas est un baiser donné au désert, chaque pas est une étreinte invisible et muette entre nous.

 

Dans mon rêve, cette nuit, nous dormions et marchions au creux des vagues sableuses, comme des marcheurs déposés sur un chemin éternel…

 

11.10.06

 

MT ©

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article

commentaires

sista ninie 04/10/2015 23:43

Avec joie :)

Avez-vous vu ce documentaire ? https://www.youtube.com/watch?v=PjEvODMsKCQ

lejour-et-lanuit.over-blog.com 07/10/2015 13:13

Magnifique ! quelle puissance ont les femmes...
un peu moins "cool" que dans mon rêve ;-)
Belle journée

sista ninie 03/10/2015 09:49

Magnifique * ~

lejour-et-lanuit.over-blog.com 03/10/2015 19:02

merci !

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche