Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 01:09
De l’aube au crépuscule - Betty
 
Il est intéressant et vivant d’être conscient de la vie qui s’exprime à chaque instant. C’est l’état naturel de l’être humain que de vivre en pleine conscience. La vie déploie ses couleurs, ses humeurs, ses drames, ses soleils levants et ses ouragans. Elle exprime dans le corps la gamme complète des sensations, la totalité des émotions et des ressentis. La vie est précise dans le monde des opposés, ce monde incontrôlable, interchangeable: le plus grand que soi. La beauté qui en découle est comparable au courant d’une rivière sauvage et inexplorée qui traverserait soudainement un désert desséché. Elle donne vie; elle est la fraicheur de l’instant.
 
La vie s’exprime chez l’être humain sous la forme d’un rêve, un rêve où se succède un carnaval d’impressions passagères. Elle éteint et allume les soleils, elle habille les arbres et les dépouille, elle colore les fleurs et les parfume, elle illumine le ciel noir d’étoiles de feu. Dans ce rêve éphémère, l’être humain s’est pris au sérieux! Il rêve qu’il existe en tant qu’individu séparé et qu’il peut changer le mouvement de la vie. La vie, mon ami, ce n’est pas de tes affaires. Enlève-toi du chemin!
 
Ce n’est pas une obligation d’être conscient de chaque instant. Ne pas l’être et s’identifier au rêve d’individualité ne changera rien au cours de la vie de cet organisme vibrant auquel on s’identifie. Le corps vit que vous y soyez identifié ou non. Il danse somptueusement, s’adaptant parfaitement de l’enfance à la vieillesse, de la joie à la tristesse, de l’aube au crépuscule, de la naissance à la mort. Il fait partie intégrante du battement de cœur de la vie. L’opinion que vous en avez ne nuit pas et n’aide pas. Rêver d’individualité c’est simplement déplacer son attention sur son histoire personnelle et la trouver intéressante.
 
Une invitation tranquille: Dans l’œil du cyclone.
 
La quête existentielle, le mal-être intérieur, la recherche spirituelle appartiennent au personnage que tu crois être. La vie n’attend pas tes grandes prières ou tes intentions particulières pour se manifester. Le pouvoir d’intervenir que s’invente le personnage dans le monde du rêve est le reflet de son insécurité. Son rêve est donc bâti sur l’insécurité imaginaire.
 
Voir comment fonctionne ce personnage c’est en tout premier lieu douter de ce qu’il appelle la vérité. Cette recherche de la « pure » vérité est un conditionnement illusoire qui est rarement remis en question. Remettre en doute honnêtement ce que le personnage interprète comme la vérité l’irritera peut-être, mais le forcera à rester en contact avec l’instant.
 
Je vous invite à reconnaître simplement la condition dans laquelle on se trouve. Je vous propose l’image de l’œil du cyclone: un regard impersonnel au centre de la tempête de ce personnage imaginaire. Ce regard qui laisse la tempête être et qui ouvrira grandes les portes à la déconstruction du personnage et à la fraicheur de l’instant.
 
Il est intéressant de voir comment le personnage est conditionné à espérer le changement, c’est-à-dire, à résister à ce qu’est l’instant. Il est en attente d’un lendemain meilleur. Sa vision est individuelle, elle est intéressée; la vie, elle, est globalité et désintéressée.
 
Le personnage veut changer le monde, changer les autres et se changer lui-même. Il est obsédé à l’idée d’obliger la vie à s’adapter à lui, à ses croyances, à ses convictions. Regardez vos réactions dans votre vie quotidienne, dans le monde des relations… ne sont-elles pas mécaniques, répétitives presque pathétiques? Prenez conscience des émotions qui se réveillent, de la chaine de pensées qu’elles déclenchent. Prenez conscience que les pensées redondantes accroissent l’intensité des vieilles émotions. En être conscient, c’est projeter la vie du personnage sur un écran géant et le regarder sans vouloir le changer.
 
Voir clairement c’est aussi accueillir une impression accrue de souffrance et de sentiment d’impuissance. La souffrance ne deviendra jamais confortable, mais elle va passer sous le regard de l’honnêteté. La fuir ou la transformer ne l’éliminera pas. Vivez-la! ! Prenez le risque de rester avec. C’est un bien petit investissement pour autant de liberté.
 
 
 
- Betty Quirion
 
 
 
 
 

 

 

 

Tournée européenne de Betty à l’automne 2016: http://bit.ly/2aYjh03

 

 

http://www.lagrandejoie.com/

 

 

http://www.lagrandejoie.com/#!publications/e4e2g

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

commentaires

Gérard 14/08/2016 11:27

Encore une trouvaille dont vous avez le secret ! Et ce n'est pas le dernier livre à la mode ; il a fallu le dénicher. Pour ma part, j'ai fait les recherches et je viens de commander un exemplaire d'occasion de ce livre qui semble épuisé et découvrir encore davantage cette auteure inspirée. Merci

lejour-et-lanuit.over-blog.com 14/08/2016 17:46

lequel avez-vous commandé? c'est vrai que lorsque l'on va sur son site, l'achat n'est possible qu'à partir du Canada, mais j'ai vu que le livre de poésie "Ephémère, textes et poèmes", et "la fraîcheur de l'instant" sont vendus par amazon france.
bonne lecture à vous et belle fin de dimanche

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche