Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 21:14

 

Si les avis sur les causes de l'autisme divergent, il est certain qu'il est temps de mettre fin à la culpabilité que l'on a cherché à faire porter aux parents ayant un enfant autiste. Le décodage biologique ou la psychologie transgénérationnelle se positionnent aussi autrement et apportent d'autres facettes à ce prisme complexe et remettent en cause la raison génétique (voir par exemple le Dr Olivier Soulier qui enseigne le décodage biologique et qui aujourd'hui affirme que : "L'autisme n'est pas une différence ; c'est une intoxication de notre monde envers ses enfants."

 

Dans ce documentaire, la piste génétique est privilégiée. Mais qu'est-ce que la génétique? Est-ce juste de l'ADN qui est comme-ci ou comme-ça, ou bien l'ADN est-il porteur d'informations, en fonction du passé, du présent, de l'environnement, et active des réponses en fonction de tous ces paramètres?

 

Beaucoup d'éléments actuels montrent que les vaccins et d'autres polluants endommagent le cerveau des enfants, les bouleversements entre "avant" et "après" la vaccination sont très souvent flagrants, les enfants perdant tout à coup le lien avec le regard, la parole et leur développement prennent subitement une autre direction.

 

Il est révélateur de voir dans le documentaire un rat "devenir autiste" avec une molécule injectée à sa mère, molécule toxique qui depuis a été retirée...

 

Mais il est étonnant (et inquiétant) de voir le nombre de ces enfants augmenter sans cesse depuis des années alors que notre environnement devient de plus en plus perturbé par des molécules toxiques.

 

L'hypersensibilité sensorielle, qui ici est "démontrée" par la science, permet de comprendre comment tout ce que est perçu par le cerveau de l'autiste provoque une sorte d'inondation sensorielle qui aboutit à un retrait de la personne afin d'éviter ses stimulations qui deviennent ingérables.

 

Et ce qu'il faut garder à l'esprit, comme le dit la chercheuse, c'est que le cerveau d'un autiste est très intelligent, hyperréactif, hyperplastique c'est à dire qu'il absorbe beaucoup d'information et la stocke mieux que dans un cerveau normal. Cela permet aussi de changer le regard sur ces personnes et de ne pas les considérer comme "diminuées" voire moins intelligentes, puisque c'est souvent le contraire, mais ce contraire ne correspond pas à une norme.

 

Etre différent n'est pas un problème, cela le devient quand il existe une souffrance ou une grande difficulté à s'adapter à l'environnement, dans lequel chacun est obligé de trouver sa place et un minimun d'autonomie.

 

Ce qui est encourageant, c'est de voir qu'en changeant le regard porté sur ces enfants on permet les changements nécessaires à cette adaptation et on ouvre la voie qui permet de ne pas renoncer et d'accueillir cette situation afin qu'elle se transforme pour le meilleur de l'enfant.

 

Et le meilleur est possible, comme l'histoire de Hugo Horiot le démontre et dont j'ai déjà parlé ici.

 

J'aime ce que cette femme du centre pour autistes à Genève dit : "ces personnes veulent être avec nous, ils veulent avoir des interactions, ils veulent savoir comment être dans notre monde et notre faute, c'est qu'on les juge."


 

MT

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche