Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 21:50

A 13 ans, le fils de Yannick Schraen, Yannick, tombe malade : il est victime de tremblements, douleurs musculaires à un point tel qu’il ne peut plus marcher. A l’hôpital, les symptômes s’empirent (nausées, brûlures, photophobie, escarres, paralysies) mais les médecins ne parviennent pas à trouver l’origine des maux de Yannick. Onze mois plus tard, Yannick est interné en service de pédopsychiatrie, car « le problème viendrait de la tête » selon les médecins. C’est un documentaire intitulé « Quand les tiques attaquent » qui poussera les parents à envoyer le dossier médical de Yannick à l’association « Lyme sans frontières ». Avec les soins appropriés, Yannick retrouvera progressivement la santé…

 

 

 

 

Parmi les nombreux articles concernant la maladie de Lyme postés sur ce blog, j'avais déjà parlé de ce garçon dont des reportages avaient témoigné du parcours ahurissant, tant pour lui que pour ses parents. 

 

L'émission Mille et une vies consacre une émission entière à ce cas pas banal, mais finalement qui concerne plus de personnes qu'on ne le croit.

 

Car bon nombre de malades ne sont pas reconnus, vivent des calvaires en étant ignorés, sous-évalués et dans un isolement difficile à décrire puisque peu de personnes se rendent compte et peuvent mesurer ce que cela signifie que d'avoir des douleurs quotidiennes, à en pleurer ou à en hurler, c'est selon, des problèmes musculaires et donc de marche, des problèmes cardiaques, neurologiques, digestifs et un empoisonnement qui vous détruit de jour en jour.

 
Il faut lire le commentaire par exemple que la personne a posté sur le site de France 2 : "Je pensais ne plus retrouver ma mémoire. c'est horrible cette perte musculaire, douleurs, impossibilité de se nourrir de bouger ...", comme tant d'autres que j'ai lu sur les réseaux sociaux et sur internet, pour comprendre la détresse que représente cette maladie et je sais de quoi je parle, pour ceux qui ont compris que j'étais passée par là.

 

Je me demande si, au bout du compte, l'enfer que l'on vit à travers cette maladie, ne vient pas encore plus de l'indifférence et de la non-reconnaissance, que de la maladie elle-même....

 

Ne manquez pas d'écouter le passage où l'hôpital envoie les gendarmes chez les parents, avec comme accusation  que ceux-ci poussent leur fils au suicide... jusqu'où peut-on aller pour ne pas se remettre en cause ?

 

Et le calvaire de Yannick n'a duré "que" un an... je vous laisse imaginer lorsque ça dure, 5, 10 ou plus...

 

 

 

 

Diagnostic pour cet adolescent : psychiatrie....

Et de toutes façons, savoir que lorsque vous parlez de Lyme, encore et encore à votre entourage, tellement vous souffrez et que vous voyez qu'on ne vous croit pas, qu'on ne vous comprend pas, qu'on pense que vous surjouez vos symptômes, alors que vous avez juste la sensation que vous êtes entrain de mourir, et qu'on vous regarde comme une créature "qui ne veut pas guérir", c'est sûr que l'on n'est pas très loin de la folie....

Mais de quel côté se trouve la folie.......

 

 

 

Une partie de la médecine se résume à cela aujourd'hui  : on ne connait pas, on ne comprend pas, circulez, c'est dans votre tête...

 

 

Comme dans beaucoup de cas, ce sont les malades eux-mêmes qui font leurs investigations, qui, par intuition, trouvent les pistes qui vont les mettre sur la voie de la maladie de Lyme.

 

 

J'estime avoir vécu un calvaire avec la maladie de Lyme, mais je n'ose pas penser à cet adolescent et la façon dont il a été traité, catalogué, et le traumatisme que cela a dû représenter pour lui...

 

Trois fois sur quatre les gens n'ont aucun souvenir de la piqûre de tique.

Et une fois sur deux seulement apparaît un érythème migrant.

"Ce sont les malades qui pensent à Lyme, pas les médecins, puisque c'est une maladie qui n'existe pas et qui est inventée par internet", dit le Pr Perronne, qui subit des attaques de ceux qui minimisent les impacts de cette maladie.

 

Pour ma part, heureusement que j'ai entendu parler cet homme dans une interview au bout de trois ans que j'étais déjà malade (j'étais déjà bien atteinte, vu que je n'avais aucun diagnostic), et d'avoir la confirmation que les personnes malades n'étaient pas folles, et que certaines, qui avaient perdu toute leur vie, pouvaient remonter la pente avec un traitement...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche