Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 22:56
Noël

 

 

Chère lectrice, cher lecteur

 

Je ne sais pas si je dois te souhaiter un "Joyeux Noël".

 

Si je m'en tiens à l'étymologie du mot "noël", qui a grandement à voir avec la naissance, tu admettras que la naissance n’est pas simplement « joyeuse », mais qu’elle peut se faire avec une certaine peine, un certain effort, voire une certaine douleur.

 

Non que tout cela ne soit pas à accueillir avec Joie.

 

Mais le passage qui y mène n’en reste pas moins un passage parfois ardu, où il faudra à la fois ne rien lâcher de ce qui est essentiel, et abandonner bien des attachements illusoires, comme un vieux cordon ombilical ne servant plus à rien, une fois sa première fonction nourricière disparue.

 

Dans ce goulot étroit menant à toi, à ta naissance, à la naissance de toi agrandi, ta respiration se fera plus courte, ton corps sera sous pression, tes sens seront en éveil pour témoigner de chaque centimètre gagné et de chaque centimètre perdu, laissés derrière toi comme de vieilles peaux.

 

Laisse-toi pleurer, laisse-toi souffrir encore un instant dans ces derniers arrachements, laisse remonter des tréfonds de ton corps les traces des vieilles blessures, si profondes qu’elles en étaient devenues invisibles.

 

Laisse-toi mourir, de honte, de chagrin, d’abandon, de rage, de tout ce qui frémit sous ta peau et qui fait de toi une femme vivante et un homme vivant.

 

Laisse dire ceux qui te veulent lisse, anesthésié(e), bien-pensant, sans saveur, juste pour que eux n’aient pas mal et ne soient pas écorchés par tes soubresauts.

 

Laisse-les t’accuser de n’être pas assez, d’être trop, de ne pas être au bon endroit, à la bonne heure, l’important c’est que tu sois à ton heure, à ton bon-heur, les deux pieds sur le chemin qui mène à toi et à toi seul(e).

 

Ne t’accroche pas à ce et à ceux qui te quittent. La lumière ne tolère pas la tiédeur.

 

Laisse-les s’enfuir, laisse s’enfuir ce qui est déjà mort. Ce qui est vivant viendra à toi sans encombre.

 

Et là, oui, tu pourras te réjouir, tu pourras être au cœur d’une naissance joyeuse, assumée, une natividas où tu seras à la fois le parent et l’enfant. Parent bienveillant venant accueillir son enfant divin et enfant merveilleux venant initier un élan joyeux vers la Vie.

 

Et la Joie viendra que l’un et l’autre se seront pris dans les bras.

 

 

MT

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation NUIT
commenter cet article

commentaires

sista ninie 25/12/2016 11:26

Magnifique... Merci beaucoup...Je vais relire ces lignes plusieurs fois...
Envie de partager avec vous cette phrase extraite du film "beauté cachée" : assurez-vous de ne pas passer à côté de la beauté cachée...
Mon amie Claire me disait qu'elle avait discuté émotions avec l'un de ses neveux qui lui a expliqué qu'il se trouvait très impulsif et qu'il en avait marre... Alors elle lui a dit : une émotion c'est comme une personne qui vient frapper à ta porte. Si tu n'ouvres pas, elle va continuer de frapper, et de plus en plus fort... Pourtant il s'agit "juste" d'ouvrir, de l'accueillir et d'écouter ce qu'elle a à te dire. Et là il lui a répondu que non non non, il ne veut pas lui ouvrir, il veut qu'elle reparte sinon il va pleurer et il ne faut pas pleurer... Ensuite avec Claire, nous sommes allées voir un excellent documentaire "notre révolution intérieure" d'Alex Ferrini... Et Claire a pris la parole lors de l'échange qui a suivi la diffusion du doc, en réponse à une dame qui revenait sur les défaillances/carences de l'éducation nationale : nous avons tou(te)s la responsabilité de nos transmissions auprès des enfants... (j'ajouterai y compris de notre propre enfant intérieur...)
Sacrées nuances, sacrée palette que celle de nos émotions...
Hier je regardais un reportage animalier... Les macaques du Japon survivent au rude hiver en partageant leur température corporelle, se coller est vital pour eux ! Ils sont hyper courageux car hyper solidaires :) Ca m'a rappelé une nuit sur la plage de St Leu à la Réunion, avec une amie on avait super froid et instinctivement on s'est collées pour se réchauffer un peu. Hier donc, je lui ai écrit un sms pour la remercier de m'avoir aidée à me réchauffer et à dormir un peu cette nuit là ! Je nous souhaite à tou(te)s de renouer profondément avec le sens de l'entraide, l'attention, le soutien, le contact...
Belle journée :)

lejour-et-lanuit.over-blog.com 28/12/2016 03:38

Merci Sista :)
C'est un peu mon "leitmotiv" en ce moment, alors que j'observe tant de "normalisation" soit par le biais du développement personnel ou de la spiritualité, où il faudrait tout gommer de ces émotions. Il semble évident qu'il faille pacifier ce qui est en nous, mais pacifier, ce n'est pas mettre de côté d'un revers de la main.
J'ai écouté deux vidéos, qui m'ont interpellée. L'une de Raymonde Hazan, sur les personnes prises dans les relations toxiques, où elle s'indigne et dit que l'entourage, qui ne veut pas voir, ne soutient pas ces personnes seraient en quelque sorte les "complices", ce qui montre aussi aujourd'hui l'interdépendance dans toute la souffrance. https://www.youtube.com/watch?v=XBuWc-93SW8
L'autre est une intervention de Muriel Salmona sur les victimes de violences, où elle termine en disant : "n'oubliez surtout personne, vraiment ne pas abandonner les victimes, essayez d'aller les voir et de mettre en place une prise en charge globale"... Et lorsque l'on voit à quel point tout cela est inscrit chimiquement, fonctionnellement dans le cerveau, ce n'est pas juste avec un "y'a qu'à", que l'on peut sortir des trauma ou des émotions lourdes. https://www.youtube.com/watch?v=z9WqVz9CCec
Donc à chaque fois que j'entends une injonction qui vise à minimiser les émotions, je pense que c'est du non sens, non seulement il faut les vivre, les comprendre, mais là encore cela ne suffit pas si on ne va pas déraciner la source du traumatisme. Tout le monde ne vient pas forcément du même endroit, et il est impossible de juger et d'évaluer quelqu'un, sans connaitre son histoire profonde.
Donc oui, redevenons un peu macaques et sachons davantage se réchauffer plutôt que se "répulser" par peur de la souffrance de l'autre..
Belle journée

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche