Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 17:59

 

 

La connotation de "prostituée", qui a toujours accompagné le personnage de Marie-Madeleine, met en lumière une domination masculine qui ne date pas d'aujourd'hui.

 

Elle prend sa source déjà dans cette histoire où la place de disciple, de femme pensante et sage est contestée, non seulement par ses pairs de l'époque, mais aussi par tous ceux qui essaierons de raconter et de contrôler cette histoire dont la gloire ne peut être attribuée qu'au masculin, au patriarcat dominant.

 

De cette vision déjà profondément ancrée dans notre histoire, découlent toutes nos croyances, toutes nos limitations actuelles. Soit une femme est légitimée par son rôle de mère ou de femme dépendante d'un mari, soit elle est de mauvaise réputation si elle est livrée à elle-même ou libre et en aucun cas elle ne peut penser par elle-même, être enseignée à l'égal de l'homme et enseigner elle-même ce qui est sacré.

 

La société patriarcale a confisqué le sacré, pour en faire l'exclusivité du masculin, comme en témoigne encore aujourd'hui la prêtrise réservée aux hommes, et toute personne qui voudrait transgresser la doctrine est passible d'excommunication. Selon la théologie catholique, « l’incarnation du Verbe [(Jésus)] s’est faite selon le sexe masculin : c’est bien une question de fait, (...) indissociable de l’économie du salut ».

 

 

N'est-il pas urgent que le verbe, par la voix des femmes -du féminin- se libère? Il se libère d'ailleurs à bien des occasions, mais encore réduit à une plainte et non relié à une parole puissante et sacrée.

 

Pourtant, il est temps de "mettre fin à la répression de la voix du Féminin".

 

"Je vous le redis, le moment est venu de laisser fondre la peur qui nous a réduits au silence pour que ceux qu'on avait fait taire puissent enfin parler. Que tous les être entendent la douce voix de la Mère avant qu'elle ne soit obligée d'utiliser une voix beaucoup plus forte ! Que tous les êtres fassent l'expérience de l'ultime libération dans la forme et au-delà de la forme ! Que vous les êtres connaissent la paix ! Que toute la souffrance cesse ! Amen !

En union avec nos soeurs et nos frères Christ-Madeleines et avec les Conseils de lumière sous les auspices de Mère/père divin, vous souhaitons initier ce que les alchimistes égyptiens appellent "l'Ouverture de la bouche".

Il est temps de révéler ce qui fut gardé caché. C'est assez ! C'est assez ! C'EST ASSEZ !!!"

 

Myriam de Tyana, dans Anna, la voix des Madeleines, de Claire Heartsong

 

MT

 

 






 



 

 

 

 

Voir aussi ces deux documentaires qui retracent les changements survenus dans la place attribuée à la femme, la déesse et le féminin.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
Bonjour, pour ceux que le sujet intéresse le livre de Thierry Murcia : ''Marie-Madeleine : L'insoupçonnable vérité ou pourquoi Marie-Madeleine ne peut pas avoir été la femme de Jésus'', 2017 (sur le site "La vie des Classiques" (éditions Les Belles Lettres) est consultable et téléchargeable gratuitement en PDF :
http://marie-la-magdaleenne.over-blog.com/2017/12/pourquoi-marie-madeleine-ne-peut-pas-avoir-ete-la-femme-de-jesus.html
Peut-être de quoi alimenter des discussions, ou pas...
Répondre
L
Merci beaucoup pour ce lien.
Pas facile en effet pour la discussion alors que nous n'y étions pas... ;-) mais toujours intéressant d'étudier les différentes hypothèses.
S
Waw..... Après ces lignes profondément éloquentes, j'ai hâte de voir le doc que je me réserve pour cette après-midi...
Envie de vous faire partager ce merveilleux texte sur lequel je suis tombée ce matin...
"A la lumière du langage symbolique, le volcan évoque la Passion, ce feu qui nous brûle les tripes et engendre une forme d’amour hors conventions, remettant tout en question. Le Feu purifie, il nous traque jusque dans nos moindres recoins intérieurs. Il sait être enthousiasme et joie, tout comme il se déguise parfois en nuages sombres et en désespoir, au gré de son parcours dans nos profondeurs.
Le feu du Volcan laisse des traces. Il provoque le jaillissement de la lave chaude, rougeoyante, chatoyante des couleurs de l’émotion démesurée de la Passion. La lave, ainsi réveillée des tréfonds de l’être, transporte le flux de nos ombres, de nos hontes, de nos excès et de nos joies, de nos méconnaissances de cette vie grouillante en nous.
La lave creuse des sillons et modèle la Terre qu’elle caresse et conquière… Après son passage, le paysage ne sera plus jamais le même. Qu’elle se dresse fièrement, pétillante, brute et guerrière ou qu’elle effleure, sage et adoucie, les échancrures fraîchement créées, la lave y laisse toujours ses empreintes. Avec le temps, on peut y observer des sortes de sculptures, autant d’odes à son règne.
Quelquefois, en y posant le regard apaisé d’aujourd’hui, on sourit au souvenir des jours du Feu, quand il était bouillonnant, indomptable, maître du lieu. On sait alors que c’était comme une nouvelle naissance ; un voyage d’un monde à un autre, à la fois dépouillement et enrichissement. Tel est le Feu du Volcan en éveil.
Le texte en italique est la Voix Intérieure. Cette voix que nous avons tant de peine à entendre, et surtout à écouter, alors qu’elle est porte-parole de l’écho des profondeurs. Ici, elle devient l’interlocuteur, l’Ange, l’avocat du diable parfois.
J’ose prétendre que l’histoire est vraie. Chacun, chacune peut s’y reconnaître, la vivre ou l’imaginer, ce qui finalement revient au même, l’imagination étant la source de toute création. Elle est surtout témoignage de ce qui se vit en soi, d’une partie de ce que j’ai vécu un jour dans une relation très particulière, quelque part entre avant et maintenant. Elle relate ces liens entre le monde intérieur, le rêve éveillé, et la réalité manifestée de la vie.
Je vous souhaite l’Amour, je vous souhaite la Passion. La Passion saine qui vous dilate et vous propulse dans ces contrées inexplorées en vous. Celle qui défriche, dénude, pour mieux vous unifier. Celle qui éveille le Volcan.
Écoutez la Voix de votre Cœur.
Elle sait."
DanIsis
“L’Eveil du Volcan, Cahier secret d’une passion.”
Editions Edilivre
Répondre
L
Merci de ce texte que j'ai pris le temps de lire. Cela résonne en moi. Ce feu qui brûle ce qui doit être nettoyé et qui porte aussi l'élan le plus profond qui dort au coeur de l'Etre.
Comment, en effet, ne pas souhaiter que chacun puisse un jour, être en contact avec son volcan intérieur...?

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche