Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 10:57

 

Un documentaire "la fabrique à mensonge" est sorti sur France 5, mettant gravement en cause Thierry Casasnovas, "dangereux gourou". La personne qui témoignait, n'avait jamais rencontré T. Casasnovas, se contentant d'écouter ses vidéos, parmi d'autres. Or cette jeune femme, s'est retrouvée instrumentalisée, et son histoire -parcours du combattant d'une malade chronique- s'est retrouvée transformée pour servir les attaques contre UNE personne, et sans que la parole contradictoire soit donnée pour expliquer ou se justifier.

 

On accuse beaucoup les personnes qui cherchent à se soigner par des méthodes alternatives, de devenir "des adeptes de gurus", d'être embrigadés avec des œillères, d'avoir une vision sectaire de la santé, etc.

 

Pourtant, beaucoup font la même chose avec la science et la médecine et personne n'y trouve rien à redire, malgré les scandales sanitaires qui se succèdent et les catastrophes planétaires que ces instances "officielles" nous concoctent.

 

Alors à une époque, où une partie de la médecine est complètement vérolée par des intérêts financiers et plus du tout en lien avec la vraie santé et le soin des gens... quel est le sens de ces documentaires qui se succèdent pour stigmatiser des personnes, dans des domaines différents, mais qui deviennent rapidement des boucs émissaires, des bêtes noires de la société, des gens à mettre au bûcher... ? Quel est le sens d'une émission qui fait croire que la vie d'une jeune femme s'est effondrée à cause d'un hygiéniste, alors qu'en ce moment même toute notre société s'écroule, financièrement, médicalement, socialement, psychologiquement?

 

Qu'est-ce qui fait qu'un tel sujet puisse apparaître comme central, alors qu'il serait surtout urgent de parler des gens qui se suicident, qui meurent de ne pas avoir été soignés correctement, des traitements qui sont évincés au profit d'autres qui rapportent le pactole aux laboratoires dominants, des citoyens qui se retrouvent ruinés, isolés, assaillis d'un discours de propagande non stop dans les médias, c'est à dire à peu près tous les éléments qui constituent la définition des sectes, de l'embrigadement et de la manipulation? La plus grande secte est sous nos yeux et nous baignons dedans tous les jours....


C'est probablement pourquoi les boucs émissaires sont nécessaires, pour éviter de regarder là où ça fait mal, là où sont les vrais responsables et pour dériver la responsabilité sur quelques individus qui servent de fusibles.

 

Quand on vous montre quelque chose ou quelqu'un du doigt, cherchez à qui appartient le doigt...

 

Mon propos ici n'est pas de défendre Thierry Casasnovas en particulier ou exclusivement. Je le soutiens bien sûr car j'ai horreur des mises au pilori et de l'information frelatée. 

 

Quand les gens qui le critiquent auront le 10ème de ses connaissances, de son engagement, de sa réflexion, qui en effet évolue avec le temps et les expériences, et cet élan de partager la santé pour tous... on pourra en reparler avec eux. On appelle souvent "guru", celui ou celle qui ose se mettre en lumière, avec toutes les conséquences que cela implique, et les critiques viennent souvent de personnes qui ne font rien, ou pas aussi bien. Etre avant-gardiste, on le sait, dérange. Je l'ai écouté pendant des années, avec mes connaissances de naturopathe, à l'écoute d'inepties éventuelles, et je n'ai pas été arrêtée par quelque chose de rédhibitoire et j'ai continué à apprendre grâce à lui.

 

Bien sûr qu'il a pu croire, dire ou laisser penser que ce qu'il proposait était une solution universelle.

 

Bien sûr qu'il témoigne quasi exclusivement du cru, c'est son expertise, son expérience.

 

Quand des gens font des vidéos sur l'hypnose, la méditation, les régimes protéinés, le yoga, tel problème psychologique, etc, ils font la même chose, ils ne parlent que d'une facette de la santé, que de leur expertise. Maintenant, si quelqu'un se met à croire qu'il ne pourra se soigner QUE en pratiquant exclusivement l'une de ces techniques, bien sûr que cela va avoir des conséquences. Les médecins, qui prescrivent des médicaments, savent très bien que certains de leurs patients se les procurent aussi hors ordonnances et continuent à s'automédiquer. Est-ce pour autant qu'on se retourne contre eux?


 

Contrairement aux gurus (qui se positionnent comme référence unique), Thierry Casasnovas s'entoure d'autres personnes qu'il interviewe et n'enferme personne... bref il ne faut pas confondre le message et le messager que chacun est libre d'apprécier ou pas.

 
Mais dans toutes les personnes qui font des vidéos en santé, développement personnel ou spirituel, dans tous les discours des médecins (et on a des perles en ce moment !), si on épluchait chaque parole... on trouverait des perles d'incohérence ou d'ineptie... suivant qu'on veuille aduler ou détruire.

 
De plus il faut savoir comment fonctionne internet, avec des chaines youtube ou des sites tenus exclusivement par des personnes (souvent anonymes, dans le sens où leur nom est un avatar, bravo le courage) qui ont pour vocation de contredire et détruire des personnes publiques ou des méthodes, d'inonder la toile de commentaires haineux et destructeurs. A force on finit par les repérer, mais c'est aussi une manipulation bien présente, qui induit en erreur les gens les plus peureux ou qui n'ont pas fait assez de recherches pour maitriser certains sujets. 
 
 
Et par ces mots, je le répète, je ne défends pas uniquement Thierry Casasnovas, mais l'injustice, la bêtise, l'acharnement douteux et cette façon de toujours jeter des personnes au bûcher... C'est un grave problème de société qui nous concerne tous, car il a pour conséquence de nous priver de nos libertés de se soigner, de penser, de s'indigner, et de restreindre toujours plus le champ des possibles.
 
Avant de stigmatiser, posons-nous les bonnes questions, informons-nous, dialoguons, rencontrons nos peurs, faisons du lien et allons vers plus de responsabilisation quant à nos choix, pensées, émotions.
 
 
 
MT
 
 
 
Le lien amène sur FB car la chaine de Thierry Casasnovas a été supprimée...
 
 
 
 
 
 
 
Deux intérêts à cet interview
 
1) une mise au point essentielle pour rétablir la vérité
 
2) un témoignage très intelligent et touchant de Constance sur son parcours médical, l'errance médicale de la maladie chronique, la dégringolade dans l'épuisement, le corps qui ne fonctionne plus, les solutions que l'on cherche par dizaine, sans voir d'amélioration...
 
J'ai l'impression d'avoir une alter ego dans la description de tout ce cheminement, errance, non écoute, solitude, douleur, désespoir qui fait frôler l'envie de mourir, ...le nombre des malades est grandissant aujourd'hui qui ne se sentent plus soutenus par un système médical dont certains médecins n'ont même plus assez d'empathie pour se dire que si il y a souffrance, c'est qu'il y a quelque chose à traiter et pour qui toute maladie devient un mensonge, quelque chose de suspect -qu'il faudrait régler au prozac-...
Qu'est-ce que c'est que ces médecins, ces thérapeutes, qui ont pour "vocation" le soin, mais ne veulent pas soigner les gens?
La maladie de Lyme -et à la limite peu importe son nom-, est un exemple de ce désastre de la prise en charge.
 
Cette jeune femme le dit : dès qu'elle a abordé le sujet de Lyme, elle a senti que c'était tabou...
Aujourd'hui, si vous parlez de cette maladie à des gens, ils vous répondent (après avoir vu le bla bla à la télé) : ah oui, mais ça se soigne bien maintenant.... Venez sur le terrain pour savoir réellement, écoutez les personnes en souffrance... vous verrez que les gens sont lâchés, qu'on les considère au mieux comme des hypocondriaques, au pire comme des affabulateurs...
 
A quel moment s'est opéré cette dérive? A quel moment le fait d'aller porter sa souffrance, ses symptômes auprès d'un spécialiste de la santé est devenu un écueil, un rejet, une voie sans issue?
Quand on voit ce qu'il se passe avec la "crise sanitaire" actuelle et comment on ne veut PAS soigner les gens, je me dis que la tendance s'aggrave grandement.
 
Et lorsque les gens veulent donc -et pour certains n'ont plus d'autre choix- se soigner par eux-mêmes pour tenter de remédier à leur souffrance, voilà qu'on les accuse de dérive, ainsi que les techniques qu'ils appliquent. Double contrainte majeure, où quel que soit le côté où l'on se tourne, on a droit au jugement du perdant...
Malgré cela, la plupart des personne souffrant de maladies chroniques continuent à chercher par eux-mêmes, à devenir autonome dans la façon de soigner, car une partie de la médecine a déserté.
 
Honneur donc, autant aux soignants qui continuent à soigner et qui commencent à faire de la médecine intégrative, qu'aux malades qui continuent à chercher et ne baissent pas les bras et bravo à cette jeune femme d'avoir le courage de remettre sa parole dans le sens originel de ce qu'elle voulait exprimer et de ce qu'elle avait traversé...
 
Interrogeons-nous profondément sur la stigmatisation de certaines personnes et leur mise au bûcher. Le temps des sorcières n'est pas terminé...
 
MT
 

 

 

Et pour comprendre où se trouve la vraie manipulation, regardez le documentaire, "La fabrique de l'ignorance"... qui contrebalance largement "La fabrique du mensonge"...

 

 

 
 
 
 
 
 
Le message de Thierry Cassasnovas suite à la diffusion de cette émission à charge contre lui.
 
Suite à la diffusion de la Fabrique du Mensonge sur France 5 par Benjamin Teil - avec l'intervention de Clément alias Krapo Dessin ancien dessinateur bénévole engagé pour Soral ou encore appelé l'Extracteur qui fait l'objet d'une plainte auprès du Procureur de la République, de Tristan Mendes France de Stop Hate Money qui a participé à intimider mes partenaires pour qu'ils m'abandonnent, de Rudy Reichstadt de Conspiracy Watch qui paye Google pour mettre en avant des annonces affirmant que je suis un charlatan toxique, ou encore de Thibaud Schepman qui a écrit des articles diffamatoires sur Rue89 en donnant la parole à Groupe Altra qui m'a escroqué, fait venir des hommes de mains chez moi et qui a été condamné à verser 300 000€ à l'association Regenere (mais qui a disparu dans la nature sans jamais payer en mettant la société en insolvabilité) -
Constance s'exprime sur l'instrumentalisation de son témoignage, sur les pressions autour d'elle pour la faire venir témoigner à Paris. Son ex-compagnon m'ayant signalé à la Miviludes car elle me regardait sur Youtube, et l'a même envoyé en HP selon ses dires. Constance a participé à cette émission car son ex-compagnon travaillait pour France 5 et a insisté avec son équipe pour qu'elle témoigne. On l'a incité à dire des choses particulièrement sur moi, ne sachant pas que cette émission était centrée uniquement sur moi. Ils ont passé une journée entière à la faire parler et reformuler devant la caméra, elle affirme qu'elle ne savait plus ce qu'elle disait à la fin. Elle pensait témoigner de tout son parcours d'errance médicale sur le thème des "dérives de la santé" et comment elle n'a pas eu d'autres choix que de chercher des solutions par elle-même sur le net, en tombant sur moi, mais pas seulement, puisqu'elle a étudié la naturopathie et pleins d'autres sujet (reiki, chamanisme etc.).
Non elle ne s'est pas isolée à cause de moi, non elle n'a pas perdu son travail, son copain et son argent à cause de moi, et non elle n'a pas perdu du poids à cause de moi - elle n'arrivait pas manger à cause de la douleur aux intestins - et elle a contacté le Centre Antidouleur pour les informer qu'elle était pas loin de faire une bêtise à cause de ses extrêmes douleurs, avant de faire une tentative de suicide par manque d'écoute et de prise en charge. D'ailleurs elle n'a jamais quitté le milieu médical et ne s'est pas autodiagnostiquée de la maladie de Lyme, puisque c'est un médecin ouvert aux approches naturelles et à la complémentarité des soins qui lui a diagnostiqué et qui l'a vraiment aidé quand elle se sentait délaissée par les autres praticiens. Comment aurait-on pu penser que j'étais à l'origine de son isolement et de la dégringolade de sa santé alors que nous n'avions aucun contact et qu'elle n'a jamais versé un centime à mon association ? Comment peut-on dire que je suis une secte parce que des gens écoutent mes vidéos sur Youtube, appelant ces derniers des "adeptes" ?
La diffusion de cette émission a eu des répercussions importantes sur elle, elle témoigne aujourd'hui pour rétablir la vérité mais demande à ce qu'on respecte sa tranquillité et son retour à l'anonymat. Merci de soutenir Constance qui a eu le courage de témoigner malgré la peur réelle des représailles.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

N
Bonjour, C'est étrange cette façon de voir le documentaire "la fabrique de l'ignorance" comme quelque chose qui contrebalancerait l'autre "la fabrique du mensonge".....Je trouve au contraire, qu'ils sont tout à fait en accord....T. Casasnovas fait partie de ces gens qui refusent la science et qui par conséquent, contribue à la fabrique de l'ignorance....Comme quoi....chacun interprète le même film complètement différemment !
Répondre
L
bonjour, merci de votre point de vue.
je pense en effet que sur certains sujets sensibles, l'interprétation de chacun se fait de façon très différente, en fonction de ses croyances, de ses filtres, de ses priorités, de ses valeurs.
Je ne suis pas sûre que Thierry Casasnovas refuse la science, disons qu'il a pris le parti de son expérience, devenue son expertise.
Tout comme n'importe quel chirurgien ne connait que son savoir-faire, son expertise, et serait bien incapable d'en avoir une concernant l'hygiène vitale.
Pour moi il n'existe pas LA science, mais DES sciences, qui devraient toutes pouvoir co-exister afin d'apporter le meilleur, dans leur complémentarité. Chaque spécialité a des limites, qui peuvent être repoussées en intégrant d'autres savoirs.
Bonne journée
M
Avant Casasnovas (que j'aime beaucoup mais dont je medite chaque video que je regarde : certaines de ses réflexions me paraissent plausibles, logiques, d'autres par contre totalement farfelues), il y avait dans les années 1080-1990 les Drs Hamer, Sabbah, qui avaient jeté les ponts de l'origine psychosomatique des maladies. Des travaux documentés et pertinents (tous deux travaillaient en milieu hospitalier oncologique), ils se sont fait huer, radier et même pourchasser... Que sont-ils devenus ? On n'en parle plus... Pourtant, c'est une évidence aujourd'hui que les maladies ont une origine psychologique...
"Le premier qui dit La vérité Il doit etre exécuté" (Guy Béart, LA VÉRITÉ
Répondre
L
mais oui ! en fait c'est toujours la même rengaine pour une raison simple : ce sont des techniques qui rendent autonomes, qui feraient sortir l'humanité de la chimie et des lobbies qui n'auraient plus personnes à empoisonner...
ils ont été tellement ennuyés par la justice, qu'effectivement ça calme un peu...
aujourd'hui il y a Eduard Van den Bogaert, avec une très belle conférence qui montre toute l'importance du décodage des maladies.
le parcours de Salvatore, vraiment touchant :
http://www.quantiquemedia.com/videos/dr-eduard-van-den-bogaert/beaute-imperfection-espoir
V
Rolala oui j'ai suivi tout cela... Quel délire !
La chasse aux sorcières, comme vous dites.
Le vocabulaire utilisé, le champ lexical de la "secte" (guru/adeptes...), le doc à charge par excellence.
Gros soutien à Thierry, à Constance...
Répondre
L
:-)
V
Oui, complètement...
L
ce qui est terrible c'est qu'aujourd'hui, le champ lexical, cette novlangue qui disqualifie au lieu de donner des arguments, est partout et systématique... c'est devenu le nouveau "journalisme"... terrible....
mais c'est tout à fait 1984 :-o

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche