Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 21:41

 

 

Comme l'Ancien amérindien Oriah Mountain, je vous dis :

"Peu m'importe comment tu gagnes ta vie.
Ce que je veux savoir, c'est l'objet de ce désir qui brûle en toi à t'en faire mal.
Ce que je veux savoir, c'est si tu oses, ne serait-ce que rêver, de réaliser le désir profond de ton coeur.
Peu m'importe l'âge que tu as as.
Je veux savoir si tu es prêt à risquer de paraître ridicule pour l'amour, tes rêves, pour l'aventure d'être en vie, d'avoir choisi la vie.
Peu m'importe quelles planètes sont en conjonction avec ta lune.
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta tristesse, si tu t'es ouvert aux trahisons de la vie ou bien si tu t'es ratatiné, renfermé, de peur de ressentir une douleur de plus. Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, et rester là sans bouger, sans essayer de la cacher, d'éviter ou de la travestir.
Je veux savoir si tu peux être UN avec la joie, la mienne ou la tienne, si tu peux danser sauvagement, laisser l'extase te remplir du bout des doigts et des orteils sans nous rappeler, à chaque seconde, que l'être humain a des limites sacrés dont il est essentiel de prendre en compte.
Peu m'importe que l'histoire que tu racontes soit vraie ou fausse.
Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même, si tu peux supporter d'être accusé de trahison pour ne pas trahir ton âme, si tu peux être sans foi et cependant digne de confiance.
Je veux savoir si tu peux continuer de voir la beauté même quand ce n'est pas très joli autour et si tu as choisi de nourrir ta vie à cette source.
Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien comme le mien, et te tenir néanmoins au bord d'un lac et crier "ouiiiii" à la pleine lune argentée.
Peu m'importe où tu habites, combien d'argent tu as.
Je veux savoir si tu peux te lever après une nuit de douleur et de désespoir, épuisé et meurtri, et faire ce qui est bon pour les enfants.
Peu importe qui tu connais, par quel chemin tu es venu ici. Je veux savoir si tu te tiendras au centre du feu avec moi sans chercher à t'en aller ou à reculer.
Peu m'importe ce que tu as étudié, où et avec qui. Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur quand tout le reste s'est évanoui.
Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même et si, dans les moments vides, tu peux aimer vraiment ta propre compagnie ....

 

.

.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

C

ce texte du sage Oriah a du inspirer plus d'un traduction, il m'en avais inspiré une très proche de la tienne! ce sont des mots universels qui parlent à notre âme !! merci d'en être un ou une
porte-parole !! comme moi !!


Répondre
L


oui, c'est un très beau texte qui éveille... j'avoue avoir reçu ce texte sous cette forme, sans aller voir s'il existait d'autres traductions. J'irais voir, pour lire d'autres
nuances... :-)


Merci de ton passage


Michèle



T

Un très beau texte ... qui me touche que je sens vrai dans mes cellules, dans mon coeur ...que je veux vivre le plus possible


Répondre
L


oui, des notions qui sont loin de tout ce que vous avons appris... en les intégrant, petit à petit, nous pouvons sortir de la "prison", nous dilater, rayonner et être en relation.



Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche