Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 14:05

 

 

 

Cet article est écrit par Michel Bernard, journaliste à la revue Silence, un mensuel alternatif et écologiste basé à Lyon.

 

 

Ce texte a un grand mérite : remettre l’indignation à la « une », là où l’information est policée, lissée, dénaturée, au point de reléguer la catastrophe du Japon à un rang d’actualité banalisée et au point d’oser privilégier les arguments économiques avant les intérêts humains.

 

C’est exactement ce dont nous avons besoin en ce moment, de la saine indignation, des arguments concis et simples, une remise à zéro de notre mental brouillé par les manipulations en tous genres, les atermoiements, les doutes, la perte de sens et de bon sens, l’anesthésie, et surtout, surtout, nous avons besoin de cette étincelle de révolte légitime et juste pour commencer à remettre de l’ordre dans nos vies.

 

 

 

 

Je suis en colère parce que l'accident de Tchernobyl n'a pas servi de leçon. Et que l'on continue à entendre et lire les mêmes mensonges sur le nucléaire dans les médias.

 

Je suis en colère quand j’entends à la radio, un haut responsable du nucléaire français nous dire qu’on ne peut remettre en cause le nucléaire : "personne n’a envie de revenir à la bougie". Que je sache, dans les pays européens qui n’ont pas de centrales nucléaires (Autriche, Danemark, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Portugal…), y-en-t-il où l’on s’éclaire à la bougie ? Il n’y a que 441 réacteurs nucléaires dans le monde (dont 58 en France, 55 au Japon)… dans seulement 31 pays, tous les autres pays s’en passent.

 

Je suis en colère quand en 1979, après l’accident nucléaire de Three-Mile Island, on nous a dit que c’était parce que les Américains étaient moins forts que nous ; quand en 1986, après l’accident de Tchernobyl, on nous a dit que les Russes étaient moins forts que nous… et que je lis aujourd’hui que les Japonais sont moins forts que nous… De qui se moque-t-on ?

 

Je suis en colère quand on me dit que l’on peut continuer à exploiter encore des vieux réacteurs comme Fessenheim en Alsace (qui a trente ans) parce que "plus il est vieux, mieux on connaît un réacteur". Ce n’est pas parce que vous connaissez bien les défauts de votre vieille voiture qu’elle tombe moins souvent en panne et moins gravement. (Le réacteur Fukushima-Daiichi 1, qui vient d’exploser avait 40 ans et a été autorisé à continuer de fonctionner pour dix ans en février 2011 !).

 

Je suis en colère quand on nous dit que l’on ne peut se passer du nucléaire en France, parce que cette énergie fournit près de 80 % de notre électricité. C’est oublier que l’électricité n’est pas la principale source d’énergie (c’est le pétrole) et que le nucléaire ne représente que 17 % de notre énergie. Si l’on voulait s’arrêter, on pourrait s’appuyer sur une solidarité au niveau de l’Europe : là, le nucléaire ne représente que 35 % de l’électricité et seulement 9 % de l’énergie ! Il suffirait donc d’économiser 9 % pour s’en passer !

 

Je suis en colère parce qu’au nom de la défense de la croissance économique, les programmes énergétiques français ou européens, négligent toujours plus ou moins le potentiel des économies d’énergies, préférant la surconsommation, éventuellement alimentée par le recours aux énergies renouvelables. Or l’énergie la plus propre reste celle que l’on ne consomme pas. En adoptant les meilleures techniques disponibles et en évitant les comportements énergivores, nous pourrions diviser par 4 notre consommation en une vingtaine d’années.

 

Je suis en colère parce que les discours économiques nous polluent : on nous dit qu’arrêter un réacteur nucléaire, ce serait de l’argent gaspillé… mais les 1000 milliards d’euros déjà dépensés en 25 ans pour la gestion de la catastrophe de Tchernobyl (et c’est loin d’être terminé), ce n’est pas un gaspillage encore plus grand ? Mille milliards d’euros, c’est sensiblement le coût qu’il a fallu dépenser pour construire l’ensemble des 441 réacteurs actuellement en fonctionnement.

 

Je suis en colère parce que je sais que l’on peut arrêter relativement rapidement le programme nucléaire français, qu’il existe de multiples scénarios de sortie sur le sujet (de 2 à 30 ans selon les efforts qu’on veut bien consentir).

 

Je suis en colère quand j’entends mon gendre, 25 ans, ingénieur dans le photovoltaïque, me dire qu’il cherche un nouveau travail car la profession est sinistrée suite aux récentes décisions du gouvernement.

 

Je suis en colère quand mon fils, 20 ans, me dit : "à quoi ça sert de faire des études si dans cinq ans on a tous un cancer" (et il ne pense pas qu’au nucléaire, mais aussi à la pollution atmosphérique, aux pesticides…).

 

Alors j’agis, je me suis investi depuis une trentaine d’années dans les médias écologistes pour faire circuler une information moins déloyale et j’incite les journalistes et les lecteurs à prendre le temps d’eux aussi chercher où est la vérité. Comment peut-on encore minorer l’importance de la pollution radioactive au Japon alors que les images sur internet nous montrent les réacteurs en flammes ?

 

Alors j’agis et je m’engage dans l’une des 875 associations qui animent le réseau Sortir du nucléaire pour demander à nos élus de faire pression pour un changement de politique dans le domaine de l’énergie.

 

Alors j’agis au niveau local en rejoignant les nombreux groupes locaux qui travaillent à des plans de descente énergétique qui nous permettront de diminuer la menace nucléaire, mais aussi notre dépendance à un pétrole qui va être de plus en plus rare. Alors j’agis car aujourd’hui si le lobby nucléaire arrive à manipuler élus et médias, c’est parce que nous ne nous indignons pas assez !

 

 

Michel Bernard

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article

commentaires

lejour-et-lanuit.over-blog.com 06/04/2011 00:48


une bonne nouvelle qui pourrait être un début..... :
http://www.bioaddict.fr/article/nucleaire-l-allemagne-jette-l-eponge-a1545p1.html


Yen 04/04/2011 07:05


Merci à vous Michèle pour votre réponse.

La question est, passé le constat alarmant, "comment se débarrasser du nucléaire" ?
Je note que l'Autriche a interdit sur le plan constitutionnel depuis 1978 toute construction nucléaire sur son territoire
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_r%C3%A9acteurs_nucl%C3%A9aires_en_Autriche.
L'Italie avait déjà gelé ses 4 centrale par reférendum en 1987 après Tchernobyl et, toujours par référendum, le 12 juin prochain se prononcera très probablement pour la sortie totale du nucléaire
(et pour le retour à une gestion nationale de l'eau).
La Suisse, qui jusqu'à présent s'était contenté d'un moratoire sur le nucléaire par référendum, lance une nouvelle votation (tous les partis de gauche cette fois-ci et même en débordant même sur
l'électorat traditionnellement de droite), n'aura aucun mal à recueillir les 100 000 signatures, et sortira très probablement aussi du nucléaire dans années qui suivent, la tendance anti nucléaire
étant cette fois-ci majoritaire depuis Fukushima.

Je note que ces trois pays qui sont et seront les premiers en Europe à sortir vraiment du nucléaire ont pour point commun de s'être dotés de la démocratie semi-directe, démocratie totalement
ignorée en France (publique dans les länders allemands depuis la réunification, ce fût l'occasion, pas encore au plan national). La France sera malheureusement le dernier pays à sortir du nucléaire
si un solide élan citoyen n'est pas créé en France pour exiger en article 11 de notre Constitution le recours au référendum d'initiative 100% citoyenne moyennant 2% de l'électorat (sujet totalement
inconnu par mes concitoyens). L'Etat français est trop centralisé, son Président de la République a trop de pouvoir, chacun manifeste dans sa coin et signer autant de pétitions pour ceci et pour
cela revient en définitive à pisser dans un violon car il n'existe pas chez nous de démocratie directe.

Tout ceci est assez bien expliqué dans la vidéo que j'invite à écouter attentivement. Il faut que ce soit un gars de la Trilatérale (Alain Cotta) et un ex-député d'extrême-droite (Yvan Blot) pour
nous parler de l'intérêt de la démocratie semi-directe ! ... En France, côté gauche, vous passez à la télé suite à quelques actions citoyennes ... et vous finissez par devenir député (exemple parmi
tant d'autres : Rivesi, Bové) ou conseiller régional (le plus connu actuellement étant Augustin Legrand). Voilà comment on tourne en rond dans une démocratie "représentative" qui ne l'est pas et
pourquoi rien ne décolle avec 78% de la production électrique d'origine nucléaire, la part la plus importante au monde (les japonais n'étaient pas si fous avec leurs 29%, ni mêmes les ricains avec
20%).
Merci pour m'avoir publié. Politis m'a censuré ! Politis "traite d'actualité politique et sociale et se revendique de la gauche antilibérale et écologiste". Foutage de gueule oui !

Si vous souhaitez contourner la censure concernant Fukushima (et le reste !) je vous conseille vivement la page Swissinfo et le journal de la TSR.


lejour-et-lanuit.over-blog.com 04/04/2011 22:22



Bonsoir,


Je crains que, malheureusement, si les  Hommes ne font pas des choix rapidement, ce ne soit la Terre qui choisisse à notre place.... et dans les pires conditions ! Dominique Aubier, dans la
vidéo que j'ai publiée sur le Japon, nous explique bien que l'on nous demande de "VOIR"... or la cécité est encore une épidémie dont nos dirigeants ne sont pas guéris.... Mais il est sans doute
temps aussi de ne plus se tourner vers ceux en qui nous avons placé notre pouvoir, et de faire, chacun à son niveau, ce qui est juste et doit se faire.


J'ai en effet eu qq liens déjà vers Swissinfo, je vais aller voir vers TSR, merci.


Bonne soirée.


 



Yen 03/04/2011 16:26


Michel Bernard, journaliste à la revue Silence, a raison d’être en colère dans sa si juste analyse, dans le constat qu’il dresse concernant le nucléaire. Par contre, s’indigner n’est pas agir et
moi je suis en colère contre les pseudo « actions », « j’agis » etc … de Michel Bernard, actions qui relèvent du foutage de gueule, tout au moins de la branlette.
Alors comme il serait trop long de tout expliquer à mes concitoyens français qui misent tout sur leurs « élus » ces derniers misant tout systématiquement sur le nucléaire et pour
longtemps encore malgré Fukushima, voici quelques liens qui pourraient faire réfléchir à des solutions concrètes pour sortir vraiment du nucléaire rapidement sans que celui-ci soit remplacé par le
pétrole le charbon et le gaz de schiste.
J’ajoute que le système français est verrouillé car essayez de vivre dans une cabane ou une yourte, même sur votre propre terrain, avec une empreinte écologique très faible et en choisissant la
simplicité volontaire tout en respectant faune et flores (toilette sèche, solaires, phytoépuration) (c’est mon cas) et vous aurez des problèmes avec l’administration. Il faudrait peut-être
commencer par dénoncer ce scandale et expliquer que le code de l’urbanisme pratique la vente forcée, activité illicite, en obligeant les particuliers à être relié aux réseaux Véolia, Aréva Edf
principalement au nom de la salubrité et de la sécurité (tu parles Charles !). En clair tu as le permis de cautionner un système mafieux, on t’oblige même à le cautionner et malheur à toi si tu ne
pollues pas et consommes pas comme un malade.
Emblématique le cas de Tom et Léa : http://www.halemfrance.org/spip.php?article55
Loïc Morel (New Holland) présente le prototype du tracteur NH² fonctionnant à l’hydrogène :
http://www.terre-net.fr/materiel-agricole/tracteur-quad/article-new-holland-hydrogene-pile-a-combustible-nh2-harris-ihrig-tracteur-hydrogene-prototype-hydrogen-fuel-cell-powered-tractor-207-53740.html
Arrêtez de subir notre démocratie « représentative » et responsabilisez-vous : http://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/alain-cotta-yvan-blot-la-29483
et pour finir, courte et marrante :
http://www.dailymotion.com/video/xhtwmz_groland-obsolescence-programmee_fun
Yourte Et Nature (pour le droit à une autonomie énergétique dans chaque ménage sans passer par les réseaux oligopolistiques que sont EDF VEOLIA TOTAL, parmi les plus connus )


lejour-et-lanuit.over-blog.com 03/04/2011 17:42



Bonjour Yen,


vous avez raison d'être aussi en colère ;-) et tout ce que vous dites est partagé, il me semble, par plus de monde que vous ne le laissez entendre; que ce soit les dossiers sur l'énergie,
-eau-nucléaire-pétrole-gaz-, que ce soit la loi loppsi, que ce soit les nouveaux procédés, qui oui, pour le moment dorment dans les tiroirs...


Je reçois et fait tourner beaucoup de ces informations qui sont le signe que beaucoup sont prêts pour autre chose et Tom et Lea finiront bien par faire des petits...


Et ce n'est pas seulement le système français qui est verrouillé, c'est dans tous les pays, puisque nous ne sommes pas encore sortis de "ce" système, qui est obsolète et nous amène droit dans le
mur sans aucune conscience, et que nous n'avons pas accouché d'autre chose.


Mais à chacun de faire sa part de colibri, il y a "mille" façons d'agir, en actes citoyens ou en conscience, en regardant principalement ce qui se met en marche et en donnant le moins
de pouvoir possible à ce qui doit disparaître... et votre engagement dans la simplicité volontaire ne peut que servir de modèle pour des personnes qui, soit ne savent pas encore comment s'y
prendre, soit sont encore frileux pour adopter d'autres façons de vivre.


merci pour les liens postés


Bonne journée


Michèle



Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche