Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 21:20

 

 

La conscience est comme une princesse endormie dans un château lointain, entouré de ronces, et qu'il faut atteindre au fil des épreuves que nous rencontrons.

 

J’ai envie de réunir ici quelques citations que j’aime, en les reliant entre elles par quelques réflexions courtes, comme un fil d’Ariane cherchant à mettre en lumière la conscience, cet or nouveau dont le monde a besoin.

 

La connaissance est la source de la conscience, que ce soit une connaissance intégrée par l’expérience, par le savoir, par le partage, par la réflexion. Ce n’est pas un hasard si l’on prive les Hommes de connaissance, si l’on met tant de barrières pour leur permettre d’accéder au savoir et à l’autonomie. Car la connaissance engendre la liberté, voire la révolte, et ceux qui veulent le pouvoir ne peuvent l’admettre. C’est pourquoi il est si important de toujours chercher à savoir plus, pour soi-même, et faire en sorte que les autres accèdent à la connaissance pour les mener vers plus de liberté.

« Augmenter sa puissance à comprendre, c’est augmenter sa capacité à agir ». Aristote.

 

Il ne suffit pas pour autant, dans la connaissance, de ne voir le monde que sous l’angle de la lumière, de ne voir qu’une polarité. La vie est polarisée (sans + et sans – il n’y aurait pas de vie), et pour être dans l’équilibre des forces, il faut être au centre. Il ne sert à rien de ne voir que la face positive des choses, si l’on n’est incapable de regarder la face cachée, l’envers du miroir. Toute médaille a deux faces. La vie est polarisée, la lumière ne peut pas être sans l’ombre et vis et versa.

"La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur". C. G. Jung

Cette pensée est d’ailleurs exprimée en d’autres termes, de façon très concise par Annick de Souzenelle : « La lumière ne peut venir que des ténèbres assumées. »

 

Mais la conscience est aussi de la lumière, comme le dit Osho :

« Utilisez votre conscience. C’est comme ceci : si amenez de la lumière dans l’obscurité, l’obscurité disparaît. (…) Grâce à la conscience, tout ce qui était négatif, comme l’obscurité, se dissoudra : haine, colère, tristesse, violence. Pour la première fois, amour, joie, extase vous seront révélés… Le tantra dit : ne créer pas de division en vous. Il est beau d’être sensible et plus vous êtes sensibles, plus vous serez vivants et plus vous êtes vivants, plus la vie pénétrera dans l’intimité de votre être. Vous serez plus ouverts ».

Et pour prendre conscience de l'obscur, comment ne pas commencer par soi-même, sonder nos profondeurs, observer où nous sommes vraiment ? Cette recherche est indissociable de la volonté d’aller vers un monde différent, meilleur, aimant. Car le monde n’est composé que de personnes, nous. Donc qui sommes-nous ? Quelles sont nos pensées, émotions, actions, mémoires, liens ? Quel est le rapport que nous entretenons envers toute chose ? Et comment nous sommes en lien avec nous-mêmes. Car :

"Nul ne peut avoir de lien avec son prochain, s'il n'en a d'abord avec lui-même". C.G. Jung.

 

Donc la première question à se poser serait celle-ci : dans ce monde plein de violences, de guerres, de fractures, quelles sont les violences, les guerres et les fractures qui n'ont pas été visitées et guéries à l'intérieur de nous-mêmes? Sommes-nous en lien suffisamment avec nous-mêmes, savons-nous nous aimer, à l’intérieur, pour mettre du lien à l'extérieur, avec autrui?

Rien ne sert de combattre à l'extérieur, si l'on n'a pas compris que l'extérieur n'était que le reflet de nous-mêmes.

"Tout le mystère du monde est dans notre esprit. Toutes les structures de notre esprit sont projetées à l'extérieur, sur le monde. Le coeur et la clé du mystère sont en nous". Edgard Morin.

La physique quantique nous montre aujourd'hui que tout est interdépendant, tout est information et tout se propage à la vitesse de la lumière (et même plus vite). La pensée n'est que de l'énergie.

"Il y a une similitude entre pensée et matière. Toute matière y compris celle qui nous constitue est définie par de l'information. L'information est ce qui détermine l'espace et le temps".David Bohm, Physicien

A chaque pensée émise, nous matérialisons quelque chose. Et dans le vacarme du monde, nous n'arrivons plus à entendre l'essentiel.

"Apprends à te taire pour t'écouter toi-même, et l'esprit de sagesse te répondra". Parole amérindienne.

 

Dans un peu de silence, la vérité peut se  faire jour, quelque chose de neuf peut venir.

"Le challenge pour le 21ème siècle est la Révolution Silencieuse. Ce n'est pas une révolution dans le sens traditionnel, par une organisation ou une nation, avec violence, folie et bains de sang. C'est une révolution dans la conscience humaine". Giten

 

Cette conscience ne peut émerger qu'en abandonnant de vieilles croyances, qu'en s'ouvrant à l'inconnu. Dans l'inconnu, pas de certitudes, juste l'ouverture à ce qui peut advenir. Cela crée de l’insécurité, mais accepter l’insécurité et se donner soi-même à l’inconnu crée une foi relaxante envers l’univers. Sans cette confiance, les peurs persistent et pour y faire face, nous entretenons des croyances qui nous rassurent, mais nous enferment.

"La seule connaissance qui vaille est celle qui se nourrit d'incertitude". Edgar Morin.

 

La peur nous empêche d'aller vers l'inconnu, d'aller vers d'autres vérités. S'ouvrir oblige à nous transformer, à faire un effort sur soi-même et non sur les autres. S'ouvrir oblige à écouter la voix de l'âme, qui a des exigences plus hautes que notre ego.

"Rares sont ceux qui désirent atteindre leur vérité que murmure sans cesse la voix de l'âme, car pour l'entendre, il faut se rendre sourd à l'ambition de régner sur les autres, à toute envie de plaire, à tout effroi, aux bruits du monde". Henri Gougaud.

 

La conscience est une voie difficile, exigeante, différente de la simple voie de « penser ». Penser, accumuler du savoir, ne créer pas nécessairement de la conscience.

« Beaucoup de gens croient qu’ils pensent alors qu’ils remettent seulement en ordre leurs préjugés ». William James.

 

Donc vigilance, écoute, accueil, réceptivité, silence, voilà ce qu’il faudrait pour aider la pensée à se transformer en conscience, et faire que nos vouloirs puissent s’incarner en harmonie avec la vie. Ainsi, ouverts au présent, nous serions co-créateurs avec la vie, et disponibles aux synchronicités, qui sont « des offrandes de la vie à ceux qui lui font confiance ». J-Claude Genel.

 

Alors nous pourrions faire l’expérience que nous sommes le monde, que le monde est en nous….


MT


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

F

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com)Pages 2 et 25
THÉORÈMES LOTOPHAGE ET L'ÂME
Les Hasards de l'âme.


Répondre
L


Merci ! bonne journée



Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche