Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 20:34
 
Les médias ne cessent de parler de "LA" crise, de comment résoudre "LA" crise, de comment faire face à "LA" crise, et tous les experts multiplient leurs avis dans une profusion de paroles souvent fumigènes, et s'accordent pour dire que "LA" crise est inévitable, comme une crue prête à nous inonder. Nous-mêmes parfois, dans nos réflexions, dans nos réseaux, nous tentons d'imaginer des solutions pour traverser ces rapides programmés.
Soyons attentifs à ce que nos embarcations ne prennent pas l'eau à cause d'une mauvaise évaluation de l'enjeu.
Certes, crise il y a. Comme à chaque fois que nous arrivons au bout d'un système et que nous devons faire de nouveaux choix.
Certes, il faudrait être novateur, pour transformer une société qui s'épuise.
Mais il s'agit d'une mutation. La mutation suppose un passage d'un état à un autre. Pas juste améliorer ce que l'on connait déjà par coeur, pour continuer à en faire "plus" et "plus mieux".
Rien n'est à agir à l'extérieur. Tout est d'abord à changer à l'intérieur de nous, dans notre propre conscience et ensuite, le reste suivra. L'énergie va où va l'intention.
Notre monde intérieur est créateur de la réalité externe, et bon nombre de nos croyances sont devenues obsolètes.
Crise vient du grec "krisis", qui est l'action ou la faculté de distinguer, de séparer, de trier, de passer au crible.
Nous sommes donc bien devant une crise, mais c'est d'une crise de conscience dont il s'agit ici, comme l'annonçait, il y a bien des années, le sage Krishnamurti.
Et notre conscience est le tamis qui permettra le nouveau discernement.
 
MT 
    
 
 
Nous disions combien il était important de provoquer dans l’esprit humain la révolution radicale.
 
La crise est une crise de conscience, une crise qui ne peut plus accepter les vieilles normes, les vieux modèles, les anciennes traditions.
 
Et en considérant ce que le monde est maintenant, avec toute la misère, les conflits, la brutalité destructrice, l’agression et ainsi de suite, l’homme est resté comme il était.
 
Il est toujours brutal, violent, agressif, cupide, compétitif, et il a construit une société sur ces bases.
 
Krishnamurti



Ce conflit intérieur permanent, tellement destructeur et tellement nuisible – c’est à vous de le résoudre, ne croyez-vous pas ? Et c’est aussi à vous qu’il appartient de découvrir comment susciter en vous-mêmes un changement radical, au lieu de vous contenter de révolutions superficielles d’ordres divers – politique, économique, administratif.



Krishnamurti, Le Livre de la Méditation et de la Vie.
 
 
 
 
 

 

     







Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

commentaires

lejour-et-lanuit.over-blog.com 31/08/2012 00:17

Ne voyant pas une modification que j'ai faite à cet article, je la mets en commentaire. Cette autre citation vient donner un poids supplémentaire au discours de Krishnamurti.

"Ce conflit intérieur permanent, tellement destructeur et tellement nuisible – c’est à vous de le résoudre, ne croyez-vous pas ? Et c’est aussi à vous qu’il appartient de découvrir comment susciter
en vous-mêmes un changement radical, au lieu de vous contenter de révolutions superficielles d’ordres divers – politique, économique, administratif."

Krishnamurti, Le Livre de la Méditation et de la Vie.

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche