Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 21:14



Invitation à la présence, à la confiance illimitée, à l'union dans l'instant, invitation à la vie....

MT



V 251955 422018567838210 875008647 n 

 

La vie nous veille, il faudrait être pauvre de vie pour ne pas s’en rendre compte. Il faudrait remplir toutes les pièces de sa maison de vide, de cadres, de livres des autres qui se rêvent, de tous ceux qui nous trompent avec leur phrases toutes faites de seconde main. Cette vie-là, c’est un brasier de pétales amoureux. C’est un instant de fête qui dure depuis l’Eden.

 

 

Nous agissons sans cesse, nous agissons sur tout et sur tous. Nous avons peur de ce qui arrive. La roue de l’essieu contient un mystère que nous pouvons soulever sans crier ou verser quelques larmes froides. Une histoire que nulle ne pourra dévoiler en son entier. Il te faudrait une confiance sans borne, illimitée.

 

 

D’où j’écris, cela parle tout seul, cela apparait dans le flot continu de la conscience d’être. Aucune place n’est à prendre ou à perdre. On se laisse faire parce que c’est bon de ne plus lutter contre l’indicible. Bien sûr, vous avez besoin de croire en quelque chose, en quelqu’un. C’est un bouleversement d’être soi-même, le prix de la liberté se paie le prix fort, le prix de l’Amour. Ce sont les milliers de caresses qui sont sur votre peau qu’on ne peut voir sans regarder amoureusement. Ces caresses qui cheminent dans le métro ou les voitures de notre quotidien. Tous nous avons nos baisers de vie, même les plus arides d’entre nous, les plus austères ont connus les caresses de la frivolité de l’instant. Nous souffrons d’oubli.

 

 

Tu ne te connais donc pas. Sinon tu ne pourrais faire autrement que te laisser bercer par le vent et la pesanteur. Les paroles sortiraient de ta bouche comme des perles joyeuses. Si tu demandais, tu recevrais le silence, la paix. Si tu le demandais vraiment. Mais il faudrait que cela soit ton unique demande, que tu fasses taire toutes les autres attentes. Il faudrait que tes rêvent cessent de te tenir dans le sommeil. Que vois-tu, dis-moi. Petit ange perdu.

 

Une fois, la rivière était si belle que je l’ai épousée sur le champ. Je me suis marié à elle dans la fidélité et la reconnaissance. Je l’ai prise pour épouse dans la clarté du jour et le feu du soleil. J’ai su que cet amour précisément me conduirait au chemin de ce qui est. J’ai vu que cela suffirait d’aimer. Je me suis allongé sur l’herbe du printemps comme on s’endort à tout jamais. Je n’étais pas effrayé, j’étais sans avenir. Il n’y a que cette quête de l’avenir qui nous brise les reins et nous brûle les poumons.

 

 

L’avenir qui est la pensée la plus folle de soi. J’étais sans défense et heureux d’être une fourmi, un être si minuscule d’être avec ce corps que je découvrais et que j’avais appris à nommer comme on m’avait appris de le faire. La rivière n’a rien dit. Elle se taisait. Elle avait pris mon cœur par le flot de sa bonté. Je ne te connais pas et pourtant nous nous parlons n’est-ce pas. N’est-ce pas l’évidence que nous sommes le même. La même souche radieuse d’un univers en amour.

 

 

Après tout cela, après toutes ces vies, ne voudrions-nous pas un peu de repos. Ne pourrions-nous pas nous offrir une génération d’être en paix. Je viens d’ouvrir la fenêtre, le froid glacial pénètre ma peau. J’allume une cigarette, puis une autre. La nuit les allume une à une. Un signe se dessine sur le mur, un parfum que je ne connais pas. Un arôme comme le voile d’une femme. A tous ceux qui attendent la vie, la vie vous attend.

 

 

John Sammut @Copyright



Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche