Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 15:07

 

 

Les enseignements de sagesse d'Irène Grosjean.

 

Respirer

Manger

Dormir

Eliminer

 

Une occasion d'aller réécouter si le coeur vous en dit "La vie en abondance" que j'avais posté en 2013.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 14:35
Tulipe dorée

Bonne journée !

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 14:32
Coeur de tulipe

 

Bonne journée !

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 14:31
Tulipe

 

 

Bonne journée !

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 14:30
Rose

 

 

 

Bonne journée !

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 14:29
Pivoine

 

 

 

Bonne journée !

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 14:26
Arum

 

 

Bonne journée !

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 23:17
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 15:32

 

Les abeilles ou les messagères de la vie...

 

Quand l'argent remplace le respect du message sacré et que l'industrie se transforme en esclavage...

 

Pourrions-nous prendre conscience comme ces petites reines du monde sont précieuses?

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 15:06
Parenthèse

 

 

Je vous laisse pendant quelques semaines où je serais sans accès internet.

 

Je ne pourrais donc pas fureter sur la toile à la recherche d'articles, j'ai donc programmé d'avance la parution d'une photo de fleur par jour pour accompagner votre journée.

 

A bientôt !

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 12:11
Dès le commencement - Michèle Théron

 

 

 

Dès le commencement

J’ai voulu t’offrir ma lumière

Au risque de réduire la mienne

 

J’ai pleuré intérieurement pour toi ma mère

Qui souffrait sans rien dire

Mais qui brisait mon cœur par ta dureté

Tes mots maladroits et tes mains sans tendresse

Je me suis enfuie pour survivre

Vers d’autres cieux intérieurs

Où ni toi, ni moi ni personne n’a pu savoir où j’étais

 

Je me suis faite toute petite devant toi mon père

Sans déployer mes ailes qui palpitaient

De peur que tu sentes tes limites

Je t’ai admiré en silence, sans m’opposer

Pour compenser, pensais-je

Tous ceux qui ne t’avaient pas vu et pas compris

 

J’ai pris soin de vous, enfants mis sur mon chemin

J’ai évité la colère, les cris et les blâmes

Pour ne pas écorcher vos âmes

Comme la mienne l’avait été

Préférant l’accueil au rejet

Les sourires au masque froid

Les gestes tendres à la distance imposée.

 

Je suis restée à tes côtés, longtemps,

Pour t’enseigner l’amour et la patience

Toi le compagnon de chemin

Sans jamais juger de la lenteur de ton pas

Moi qui voulais courir impatiente

Vers un demain partagé

 

Je me suis faite amie pour toi ma sœur

Ecoutant nos histoires en résonance

Laissant couler mes visions et mes mots

Sachant que mieux te comprendre

C’était aussi mieux me comprendre

Sachant que m’offrir, c’était recevoir

Et qu’on n’avance bien que main dans la main

 

J’ai ralenti mon pas, pour toi ma mère

En restant devant la geôle de silence

Qui t’emprisonna de si longs mois

Cherchant à insuffler dans l’urgence

L’amour qui n’avait pas su se dire

J’ai parlé sans écho devant ton corps

Branché aux machines, débranché d’ici

Mais branché vers un ailleurs sans retour

Et j’ai tenu ta main, comme un esquif

Où il me semblait que toi et moi nous coulions

Sans pouvoir nous dire au revoir  

 

Je me suis mise à genoux en révérence

M’inclinant devant ton dernier voyage

Toi mon père si droit jusqu’à la brèche

Qui allait fendiller ton armure

J’ai regardé avec amour cet effondrement

Faisant de mon regard un rempart

Contre le désamour de ceux qui n’aiment

Ni la vieillesse, ni la mort

Je suis restée désarmée devant nos impuissances

A dire qui nous étions, toi l’homme-père

Et moi la fille devant te laisser partir

Et quand tu as rejoint l’oiseau

Venu m’annoncer que tu allais t’envoler

Au milieu de la nuit noire et silencieuse

Seule comme la petite d’autrefois

J’ai prié, rêvant que tu étais mieux entouré que moi

Et que ton âme trouvait son chemin sans encombre

 

Je me suis faite aimante et enseignante

Pour toi l’ami offert par le hasard

Sur la route nouvelle où je voulais relier ensemble

Terre et ciel pour de vastes guérisons

Mes mains furent brûlées

Mon cœur percé de flèches acerbes

Et mon corps entra sous terre

Comme dans la nuit la plus noire.

 

Ne pas se reconnaître est mortel

Le désamour assassine la lumière

Et le mépris est une arme tranchante

Qui éventre l’âme jetée dans d’autres mondes

Que l’on nomme enfers

La main n’y atteint plus rien

Quand l’avarice fait sa loi

Et la prive de son ultime connexion.

 

Dès le commencement

J’ai voulu t’offrir ma lumière

Toi ma Terre mère

Grande déesse bafouée et trahie

Par ses enfants ignorants et orgueilleux

J’ai voulu offrir ma lumière

Qui zigzague entre les blessures et les peurs

Ne sachant plus comment

Tracer d’un geste sûr

Une ligne sans espace ni ratures

 

Dès le commencement j’ai voulu offrir ma lumière

Mais je me suis perdue sur les routes sinueuses

Qui s’enfoncent au cœur des forêts sombres  

J’ai pris des chemins de traverses menant nulle part

 

 

A genoux

Je demande au ciel de me relever

D’insuffler ce feu qui s’éteint

Je demande à la terre de me soutenir

De m’offrir sa force douce

Pour guider mes pas vers demain

Et revenir à mes terres intérieures.

 

 

MT ©

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 21:21

.

 

 

 

"Passionnée par le sens caché des mythes et des contes, la conférencière et écrivaine Ode Pactat-Didier nous livre quelques clés pour mieux comprendre la véritable signification de la Belle au Bois Dormant.

 

« Chacun de nous a une belle au bois endormie au fond de lui qu’il s’agit d’éveiller » veut-on nous faire savoir."

 

http://www.rezozen.com/articles/fiche/174/La-metamorphose-dans-les-contes

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 12:51

La voix vibrante de Natasha Kanapé Fontaine...

 

 

Nous avons marché durant des siècles
Nous avons marché pendant des millénaires
nous portons en nos veines le sang de notre terre (...)

 

Tu n'as pas à me dire quoi être
Tu n'as pas à me dire qui être
Tu n'as pas à me dire comment être
Tu n'as pas à me dire comment vivre
Tu n'as pas à me dire quoi faire
Tu n'as pas à me dire comment marcher
Car la terre nous reconnait
Chaque fois que nous posons un pied sur elle...

 

 

 

 

https://www.facebook.com/Natasha-Kanap%C3%A9-Fontaine-285498118149828/

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 13:25

 

Réalisateur de Super Trash, Martin Esposito, a passé un an aux côtés de son grand-père devenu veuf pour apprendre de lui les gestes immémoriaux du jardinage. Résultat : un documentaire touchant, qui respire « le vrai » et sortira sur les écrans ce 20 avril 2016 : Le Potager de mon grand-père.

 

https://mrmondialisation.org/le-potager-de-mon-grand-pere/

 

 

 

Un film pour ne pas oublier la terre et le savoir-faire de nos aïeux.

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 20:17

 

 

Hélas... difficile de faire un commentaire sur ce monde "barbare" où il semble qu'il n'y ait plus d'autres choix qu'exclure et de faire des "laissés pour compte", qui sentent à quel point il y a de la haine autour d'eux...

 

Que deviendrons ces enfants aux yeux encore tendres et leurs rêves englués dans la boue?

 

On peut juste souhaiter qu'ils auront assez de force d'âme (ce que nous n'avons pas toujours) pour transcender la haine en quelque chose de constructif... En fait... nous leur demandons déjà l'impossible...

 

«  La France est peureuse et l’Europe tout entière prend des airs de fossoyeur. Mais ne nous y trompons pas : ce qu’on enterre avec nos bulldozers, ce ne sont pas les tentes des migrants, c’est la passion européenne. »

 

 

 

http://television.telerama.fr/television/regardez-nulle-part-en-france-le-documentaire-de-yolande-moreau-sur-la-jungle-de-grande-synthe,140499.php

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche