Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 23:11
Lyme : les médias en parlent
Lyme : les médias en parlent

Maladie de Lyme : première plainte au pénal contre les failles du dépistage

Gravement malade pendant un an sans savoir pourquoi, clouée dans un fauteuil, hospitalisée huit fois, Isabelle souffrait de la maladie de Lyme transmise par les tiques, mais les tests biologiques étaient négatifs. Elle a dû faire passer son dossier pour celui d'une chienne pour avoir enfin le diagnostic. Aujourd'hui, elle porte plainte pour tromperie aggravée. "L'objectif est de faire changer le système puisque les tests aujourd'hui ne sont pas fiables", explique Isabelle.

Seules 30 000 personnes par an diagnostiquées en France

Le test ELISA en médecine humaine détecterait à peine la moitié des malades. Les spécialistes réclament depuis longtemps d'autres tests plus fiables. "Ce serait isoler directement le microbe en cause telle que la bactérie Borrelia ou un autre parasite par une technique dite PCR", explique le Professeur Christian Perronne, chef du service infectiologie à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (APHP). Résultat : 30 000 personnes seulement diagnostiquées chaque année en France contre un million en Allemagne.

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 20:57

Trois femmes témoignent de leur parcours amoureux et de la façon dont elles sont sorties d'une relation toxique et destructrice.

Comme une petite phrase le dit très bien, la perversion narcissique peut sembler invisible à ceux et celles auprès de qui on se confie (ou pas d'ailleurs, car justement parfois il est difficile de se confier), car elle passe par des petits gestes, des phrases, des actions qui semblent ordinaires et sans conséquence vu de l'extérieur.

 

Elle s'exprime aussi à travers de nombreux silences, de la rétention d'information, de l'implicite et le renversement systématique des situations, l'incapacité à accéder réellement à la demande de l'autre puisque l'autre n'est pas considéré comme sujet mais objet au service des fantasmes et du monde intérieur de la personne perverse narcissique.

 

De plus, il n'est pas "nécessaire" que cette perversion s'exerce avec une violence physique. C'est la confrontation à la psyché de la personne perverse narcissique qui va petit à petit détruire et déconstruire notre propre psyché, car le pervers narcissique n'est pas construit.

 

En ramenant tout à lui dans sa psyché, en faisant de ses exigences une loi implicite (ou explicite aussi comme on l'a vu dans ces témoignages), en étant incapable d'être dans l'empathie (car alors il serait mis en danger face à sa propre souffrance), en étant incapable de s'impliquer relationnellement et intimement, mais par contre en utilisant les qualités de l'autre à son profit , les stratégies du pervers narcissique phagocytent littéralement l'énergie de l'autre et déconstruisent sa personnalité.

 

Pas besoin de ressembler à un monstre pour être un pervers narcissique, il suffit parfois d'être déguisé en gentil garçon. C'est quand les voiles tombent, soit un à un, soit brutalement, que l'on constate qu'un autre personnage était à l'oeuvre dont la psyché réelle dément tout le beau discours ou le visage souriant affichés.

 

Vous pouvez retrouver les deux courts métrages évoqués dans l'émission, "Fred et Marie", et "Marie et Fred" sur ce blog  assortis d'un long article que j'avais écrit pour les accompagner.

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 01:34

 

 

Noël est loin mais on peut rêver tous les jours et inviter de flamboyantes couleurs sur la façade de chaque nuit qui commence...

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 21:28
Deux par deux - Jeff Foster

 

 

Un grand flot arrive.
Construis un port sûr pour tes bien-aimés.
Construis une arche au fond de ton coeur.
Fais rentrer toutes les créatures, deux par deux.
Doute et certitude, joie et peine.
Confusion et clarté, félicité et ennui.
Tout ce qui est sacré, tout ce qui est profane.
Chaque pensée, chaque sensation, chaque sentiment.
Chaque fragment négligé de ton ancien moi.
Fabrique une arche d'amour, assez vaste pour contenir le tout.
Laisse chaque couple d'opposés trouver refuge dans ta vastitude non-duelle.
Navigue vers un monde plus doux.

 

Jeff Foster

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 21:01

 

 

J'aime le courage et la détermination de cette femme que j'ai commencé à écouter il y a un peu plus d'une dizaine d'année.

 

Elle éveille à sortir de la position de "mouton blanc" (soumis)  ou "mouton noir" (révolté) pour aller vers notre liberté intérieure, sortir de l'esclavage et de l'illusion dans lesquels nous sommes depuis si longtemps à force d'avoir oublié "qui nous sommes".

 

Quand nous trouverons la force de se désolidariser de tous les systèmes de soumission et de peur dans lesquels nous sommes (élections, impôts, vaccins, assurance, mutuelle, ... ), alors nous pourrons commencer à créer ce monde dont tout le monde rêve, mais "à l'extérieur" sans pouvoir l'incarner à l'intérieur de soi-même.

 

Et il faut souvent davantage de courage pour couper ses propres chaînes, que pour couper celles des autres. 

 

J'ai longtemps fait mienne cette citation de Rosa Luxemburg : "Ceux qui ne bougent pas, ne sentent pas leurs chaînes".

 

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 01:32
Healing

 

 

Dans les jardins d'Abadiania, de larges bancs en bois accueillent les visiteurs tous les soirs pour assister en silence au coucher de soleil.

 

 

 

 

Au Brésil, à Abadiania, La Casa Inacio invite à la guérison et au mystère.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 17:46
Illustration Alexa Meade Peinture sur corps vivant

Illustration Alexa Meade Peinture sur corps vivant

 

 

S'asseoir avec l'inconfort est un grand honneur car tous les mystères de l'univers se trouvent en son sein.
 

Lorsque vous vous asseyez avec l'inconfort, vous rencontrez également son meilleur ami - l'impulsion d'échapper à ce malaise...
 

Y a-t-il assez de place en vous pour l'inconfort et l'envie d'échapper à l'inconfort ?
 

Bien sûr ! Vous êtes assez vaste et assez spacieux pour contenir quoi que ce soit.

 

Il s'agit de la vraie méditation : ne plus résister à l'inconfort et essayer de s'échapper vers le confort futur, mais découvrir le

Confort Inconditionnel toujours présent que vous êtes, le calme parfait au milieu de la tempête.

 

 

JEFF

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 14:49
Lyme, plus qu'une maladie, un calvaire - interview de Pierre Hecker

 

 

Pierre Hecker, vice-Président de France Lyme et membre du Conseil d’administration de la Fédération Française des Maladies Vectorielles à Tiques (FFMVT) a été interviewé par l’Institut de la Protection Sociale Européenne sur la maladie de Lyme.

 

Dossier de 7 pages, de la page 23 à la page 29

http://www.euroipse.org/wp-content/uploads/2017/02/Folio-73.pdf

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 18:35
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 17:44
Alike

 

 

 

 

Restez vrais, spontanés, émerveillés, osez l'instant en décalage avec la norme pour retrouver vos vraies couleurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 14:50
Illustration Kerry Darling - The daughter of Gaïa

Illustration Kerry Darling - The daughter of Gaïa

 

 

Rien ne peut te 'rendre' heureux(se). C'est la pire des nouvelles et pourtant la meilleure !
 

Le bonheur le plus grand est identique à la joie naturelle d'être en vie.
 

Cette joie ne vient pas de quelque chose en dehors de toi.
Elle ne dépend pas de circonstances extérieures . Tu peux être un mendiant au bord de la route et être submergé par la joie de l'existence.

 

Tu peux être un leader mondial, avec toutes les richesses du monde à ta disposition et être cependant profondément déconnecté de cette joie cosmique. Tu ne peux atteindre la joie, mais tu peux t'en souvenir.
 

Tu peux respirer et célébrer ta respiration. Tu peux sentir la brise matinale sur ton visage et la ressentir comme une caresse de Dieu.
Tu peux remarquer une vague de peur, de peine ou de douleur dans ton corps et l'embrasser comme un nouveau-né, l'aimer comme un nouveau-né, la laisser monter comme un nouveau-né.

 

Rien ne peut te rendre heureux jusqu'à ce que tout te rende heureux, te rappelle le Bien-aimé, tout soit Dieu - ta soif de Dieu, ton oubli de Dieu, ta déconnexion de Dieu - et même que le mot Dieu se dissolve dans un après-midi des plus ordinaires.
 

Tous les deux, le croyant et l'athéiste, sont du même sang.
 

Quand chaque jour est le dernier jour, tu es heureux sans cause, joyeux même dans ta peine.
 

Et le mental ne comprendra jamais, et le coeur n'en aura jamais besoin.

 

 

JEFF

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 01:06

 

 

Ce film est l'illustration de ce qui se passe aux US avec les vaccinations sur des milliers de nourrisson, qui dès l'injection, changent complètement et deviennent autistes du jour au lendemain. Il est question d'1 enfant sur 250 touché aux USA. La même problématique se passe dans tous les pays du monde.  Si l'enfant ne devient pas autiste, il a des pbs ORL et dermatologiques  pendant toute son enfance, parce que son organisme essaie de se débarrasser de la trituration toxique implantée alors que son système immunitaire n'est pas construit.
 

Les vaccins, véritables bombes toxiques avec adjuvants aux métaux lourds  (hydroxydes d'aluminium et mercure) + formaldéhyde + nanomatériaux  peuvent s'enkyster dans les organes ou les muscles et déclencher des myofasciites à macrophages, des maladies neurodégénératives lors de stress, de deuils ou d'évènements dans l'organisme ou la vie de l'être humain qui font exploser et flamber des pathologies. La vaccination n'a que 60 ans de recul pour décider qu'il est nécessaire de se vacciner : toutes les études épidémiologiques n'ont pas été faites et évitées ...  Il semblerait d'autre part que les ondes électromagnétiques, nous en avons tous fait l'expérience... sont en résonance avec les métaux lourds et que notre métabolisme s'en trouve amélioré lors d'un nettoyage vaccinal ou lors des déposes d'amalgames dentaires (à condition de les faire faire dans les conditions ad hoc). Les ondes électromagnétiques ne serait-elles pas révélatrices d'une technologie qui fait flamber tout ce qui est contraire aux lois universelles (métaux lourds, 84 000 produits chimiques, Pesticides et tous les biocides, OGM, nanomatériaux )?
 
Ce film est l'illustration d'un scandale sanitaire monstrueux qui implique des milliers de familles qui se retrouvent du jour au lendemain avec un enfant handicapé, transformé en loque, en enfant qui se tape la tête contre les murs, qui mord, qui pleure, qui hurle, pousse des cris de bête.... devant leurs parents atterrés, impuissants et cassés. Il n'y aucune réparation financière parce que les labos, aidés par leurs avocats, disent que rien n'est prouvé (si, si !)
L'autisme explose et cette pathologie est la conséquence d'une monstrueuse machination entre les gouvernements et les finances des laboratoires qui ne veulent rien changer dans la fabrication et continuent à l'insu de la majeure partie de la population à déjouer et défier leur confiance, en jouant sur la sécurité et la peur des virus et maladies, alors que les vaccins présentent maintenant des risques sanitaires majeurs avérés.

 

 

 

 

 
 
« Il est regrettable que la maire de Paris et des membres du Parlement européen aient cédé à la pression d’un petit nombre de fanatiques et cela sans avoir vu le film ou avoir cherché à le voir. Il est encore plus regrettable que des organismes de presse comme Le Monde ou Times usent la polémique créée de toutes pièces par les industries pharmaceutiques depuis plus de 20 ans pour empêcher une vraie étude sur les vaccins. La raison de cette polémique est liée au réalisateur du film, Dr Andrew Wakefield, qui est la cible d’une campagne de calomnie coordonnée depuis qu’il a remis en cause la sûreté du vaccin ROR en 1998. Il s’est ainsi opposé aux laboratoires Glaxo-Kline-Smith et Merck, dont les revenus se chiffrent en milliards de dollars, et qui contrôlent la majorité du marché du vaccin ROR aux Etats-Unis et au Royaume-Uni », explique Philippe Diaz, président de Cinema Libre Studio, le distributeur de Vaxxed.
 
 
 
 

 

 
 
 

 

 

 

Voir le film, sous titré

http://bit.ly/2lh87L1

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 22:51
Martha Graham Dance Compagny

Martha Graham Dance Compagny

 

 

 

Au temps où saint Nicolas parcourait le monde en jeune aventureux affamé de découvertes, son chemin le conduisit un jour au bord d'un vaste fleuve aux vagues éblouies par le soleil de midi. Là était un passeur qui sonnait de la trompe à la proue de sa barque. Tandis que Nicolas, parmi les voyageurs, se hâtait vers le ponton de planches, il aperçut à l'écart de l'embarcadère un pauvre diable en guenilles agenouillé devant une hutte de branches. Le visage de cet homme et ses mains offertes à la brise émurent son coeur simple. Il le désigna aux gens qui l'entouraient, demanda si quelqu'un le connaissait. On lui répondit :

 

- C'est un sage infini, ses prières font des miracles. Va donc le saluer. Chance pour toi s'il te bénit !

 

- Vraiment ? dit Nicolas.

 

Ses yeux s'illuminèrent. Il avait soif d'apprendre, et d'aimer plus encore. Il abandonna son sac parmi ses compagnons, s'approcha du bonhomme qui semblait converser amicalement avec la lumière du jour. Il perçut bientôt les paroles de sa prière. Alors il s'arrêta au bord de l'eau qui baignait les galets, et restant là planté, grandement étonné : " Hélas, se dit-il, ce miséreux que l'on prend pour un saint n'est en vérité qu'un fou de plus sur cette terre ! " Il s'accroupit à son côté. L'autre ne parut même pas s'apercevoir de sa présence. Sans cesse il répétait, la figure contente comme s'il voyait Dieu devant lui dans l'air bleu :

 

- Seigneur, ne m'aide pas ! Ne m'aide pas, Seigneur !

 

- Que fais-tu donc, l'ami ? demanda Nicolas.

 

L'homme tourna vers lui la tête et répondit dans un grand sourire édenté :

 

- Ne vois-tu pas ? Je prie Dieu.

 

- Pauvre homme, murmura Nicolas, la mine apitoyée, ce n'est pas ainsi que l'on prie.

 

Et l'index dressé droit :

- Seigneur, assiste-moi, donne-moi aujourd'hui le pain qu'il faut pour vivre. Voilà les termes justes.

L'homme le regarda, surpris, reconnaissant.

 

- Je sais si peu, ami ! Oh, merci de m'instruire. " Seigneur, assiste-moi ", c'est là ce qu'il faut dire ? Sois béni, je ne l'oublierai pas.

 

Ils s'embrassèrent, contents l'un de l'autre, puis Nicolas courut à la barque où le passeur déjà levait la passerelle. Vers le milieu du fleuve le voyageur se retourna pour un dernier regard à son frère d'un instant. Il le vit qui gesticulait sur la berge et criait des paroles trop éraillées et lointaines pour qu'il puisse les comprendre. Il fit un geste d'impuissance, et aussitôt resta la bouche bée, autant époustouflé que si le ciel venait devant lui se fendre.

 

Il se frotta les yeux, les rouvrit et vit en vérité ce qu'il ne pouvait croire. L'homme en guenilles s'avançait sur l'eau claire, trottant comme sur un chemin terrestre. Son pied aérien effleurait à peine la crête des vagues. Il eut tôt fait de rattraper le bateau qui allait lourdement au travers du courant.

 

- Hé, l'ami, cria-t-il, comment m'as-tu dit qu'il fallait prier Notre Père ? Je ne m'en souviens plus, pauvre sot que je suis !

 

Dans la lumière de miracle qui lui venait dessus, " mon Dieu, pensa Nicolas, tremblant comme la voile au vent, un homme capable de cheminer ainsi sur l'eau sans se mouiller un poil est assurément plus proche de Toi que je ne le serai jamais".

Il répondit :

 

- Ne change rien, mon frère ! " Seigneur, ne m'aide pas ", c'est la prière juste ! La paix sur toi !

 

L'autre lui fit un signe d'amitié, s'assit parmi les brins de soleil qui illuminaient le fleuve et s'en revint, ramant de ses deux mains ouvertes, vers la rive tranquille en chantant sa prière au ciel, à pleine voix. "

 

 

Henri Gougaud, L'arbre d'amour et de sagesse

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 23:28
Maladie de Lyme - Interview du Pr Perronne

 

 

"Comment avez-vous pu ne pas vous suicider après avoir eu des douleurs atroces"...

 

Voilà, c'est mieux quand c'est quelqu'un d'autre qui le dit ou qui en parle...

 

Les malades sont pris par une sorte de pudeur et de toutes façons cette ambiance de déni et de non accueil de la souffrance, fait que cette envie de mourir est tenue secrète à l'intérieur de soi, à la fois comme une épée de Damoclès, et comme un désespoir dont on ne sait pas si on va pouvoir sortir.

 

Le terme "descente aux enfers" souvent employé n'est pas qu'une image, et la violence est autant dans la douleur subie que dans l'incompréhension et le manque d'empathie que l'on expérimente en traversant cette maladie.

 

J'ai vu ou entendu des personnes autour de moi qui vivaient des "petits bobos" avec une théâtralité qui donnait à leur souffrance une certaine envergure, genre je viens de me brûler la main avec de la vapeur  d'eau chaude, et je souffle dessus pendant toute la soirée, le bras bien en évidence, en l'air, comme un enfant de cinq ans, avec une mine déconfite.

 

La plupart des gens qui ne supporte même pas quelques heures de douleurs, sont incapables pourtant de comprendre des personnes qui vivent la douleur quotidiennement, pendant des années, au point parfois de vouloir en finir.

 

La souffrance de Lyme vous tient dans une sorte de sidération, vous confisque même cette possibilité de "jouer" de cela, tellement cela vient nous chercher profondément dans la chair, dans un anéantissement total, et vous met dans l'authenticité  d'un vécu indescriptible, même si cette maladie se vit avec des intensités différentes en fonction des atteintes, neurologiques entre autres.

 

Et quand les médecins veulent envoyer les malades en psychiatrie, oui, on frôle la folie, mais c'est la folie de souffrir autant, d'être pris pour un affabulateur ou un hypochondriaque, d'être renvoyés dans une zone où votre réalité n'existerait pas et d'avoir zéro empathie en face.

 

La folie n'est pas toujours du côté que l'on croit.

 

Comment ai-je fait pour tenir? Je n'en sais rien. L'Etre que nous sommes a des ressources insoupçonnées et inimaginables lorsque l'on voit que l'on peut survivre avec aucun soutient, aucune vraie compréhension, et la plupart des malades ne doivent pas leur survie aux blouses blanches, ceux-là même qui leur prescrivent du prozac, mais à leur force de vie qui heureusement pour la plupart, les empêche de se suicider.

 

 

 

Merci au Pr Perronne d'avoir cette parole posée et de valider la traversée ubuesque des malades qui comme il le dit sont "abandonnés", et cela malgré des articles ou émissions de plus en plus fréquents dans les médias, mais qui ne changent pas forcément grand chose sur le terrain.

Je ferais d'ailleurs très probablement un article pour montrer ce que les gens partagent dans les groupes d'entraide de leurs visites médicales avec leurs médecins, neurologues, spécialistes, et qui n'a rien à voir avec : "ah ça y est, on en parle, le problème est résolu", et "ça se soigne très bien"...  

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 23:00
Le don de la liberté - Adyashanti

 

 

Un aspect de l'éveil vrai et authentique est le don de la liberté à l'univers entier. La liberté vraie, ce n'est pas l'affirmation : « Je suis libre. » C'est affirmer que « tout est libre».

 

Cela sous-entend que chacun est libre d'être qui il est, qu'il soit éveillé ou victime de l'illusion.
Etre libre, c'est admettre que tout, et tous les êtres, est exactement tel qu'il est.

 

A moins d'en venir à cette attitude, nous privons effectivement le monde de la liberté. Nous considérons cette dernière comme une acquisition et nous ne nous préoccupons que de nous-mêmes.
 

Quel bonheur puis-je trouver ?
 

Quelle liberté puis-je éprouver ?
 

La liberté est un don offert à tout, et à tous les êtres.
Jusqu`à ce que le monde entier soit libre d'être en accord ou en désaccord avec toi, jusqu'à ce que tu aies accordé à tous la liberté de t'apprécier ou pas, de t'aimer ou de te détester, de partager ton point de vue ou non, jusqu'à ce que tu aies accordé au monde entier sa liberté, tu n'as pas la tienne.

 

C'est ainsi que tu découvres en toi la capacité d'être honnête et vrai.e.
Impossible d'être vrai.e tant que nous n'espérons ou ne désirons que l'assentiment d'autrui.

 

 

Adyashanti

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche