Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 20:43

 

 

 

390850_10150368834349457_1872227329_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Éteins mes yeux : je te verrai encore

Bouche-moi les oreilles : je t’entendrai encore

Sans pieds, je marcherai vers toi

Sans bouche,  je t’invoquerai encore

Coupe-moi les bras : je te saisirai

Avec mon cœur comme avec une main

Arrache-moi le cœur et mon cerveau battra

Et si tu mets aussi le feu à mon cerveau

Je te porterai dans mon sang.

 

 

Rainer Maria Rilke

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 11:35

 

 

 

480787_291240884316166_676557986_n.jpg

 

 

 

 

C’est le moment de l'éveil ordinaire.

Cela signifie : vous.

Pas ceux qui sont nés sous les étoiles les plus brillantes, mais une personne ordinaire tout autant.

 

 

 

This is a time of the ordinary awakening. This means you. Not those born under the brightest stars, but the ordinary person as well.


Gangaji

 

 

 


 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 12:59

 

 

Voici un petit conte qui nous enseigne que quelle que soit notre tâche, c’est en trouvant le sens de ce que l’on fait que nous pourrons la rendre légère.

 

 

 

MT

 

 

 

DSC02963_Sign.jpg

 

 

 

Un pèlerin, un soir d'été, parvint sur un chantier de village peuplé d'ouvriers poussiéreux occupés à mille besognes de bois lourd, de forges sonnantes, de meules et de pierres taillées. Il fit halte au bord de la route où des hommes au torse luisant fracassaient à grands coups de masse, çà et là, des quartiers de rocs. L'un deux semblait exténué.

 

- Dur labeur, dit le pèlerin.

 

- Epuisant, lui répondit l'autre, abrutissant et sans espoir. De l'aube au soir, casser des pierres, est-ce une vie ? Non, c'est l'enfer. Vivement la mort, que je dorme !

 

Un compagnon, à quelques pas, essuya son front ruisselant. Le pèlerin lui vint devant.

 

- Votre misère me fait peine, lui dit-il. Je m'en souviendrai. Sur le tombeau du bon Saint Jacques je prierai pour vous, c'est promis.

 

Le gars désigna l'épuisé.

 

- Priez surtout pour ce pauvre homme. Moi, grâce à Dieu, je tiens le coup. C'est que j'ai trois enfants petits et une femme qui s'escrime à les élever comme il faut. J'ai besoin de forces. Ils m'en donnent. Si je trime ainsi, c'est pour eux.

 

A l'écart parmi les cailloux, les geignements, les coups de masse, naquit soudain une chanson.

 

- Voilà le fou qui se réveille, dit le jeune père, en riant.

 

Le pèlerin tourna la tête et découvrit un grand luron apparemment infatigable. Il cognait d'un coeur si vaillant qu'il faisait voler des éclats jusque dans ses cheveux frisés.

 

- Quel entrain ! dit le pèlerin. Il me semble pourtant malingre. Où puise-t-il donc sa vigueur ?

 

- Je n'en sais rien, répondit l'autre. Allez lui poser la question

 

Dix pas plus loin :

 

- Holà, bonhomme, calme-toi, tu vas t'effondrer !

 

- Je sais bien ce que vous pensez, répondit le joyeux gaillard. Que je suis idiot. Peu m'importe. Je casse des cailloux, c'est vrai. C'est fatigant. C'est mal payé. Mais ma force est là, dans l'étoile que je me suis plantée au front. Je ne suis pas un simple esclave.

 

Et cognant son torse du poing :

 

- Je bâtis une ville, moi !

 

 

Henri Gougaud, Le livre des chemins

 

 


 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 20:32

 

 

coupl-chakr.jpg

 

 

 

 

Regarde comme ils grandissent l’un vers l’autre :

Dans leurs veines tout devient esprit.

Leurs corps tremblent comme des axes

Autour desquels tournent chaleur et ardeur.

Des assoiffés, et on leur donne à boire,

 

Ouvre les yeux et regarde : on leur donne à voir.

Laisse-les sombrer l’un dans l’autre,

Pour se dépasser l’un l’autre.

 

Rainer Maria Rilke

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 21:10

soul-of-a-king_zhuangyue-Xiao.jpg

Illustration Zhuangyme Xiao

 

 


Dans les profondeurs de mon être,

vit tout un peuple :

sensations, émotions, pensées,

multiples aspects du Vivant qui me traverse,

ils sont tous là, s'animant d'instant en instant,

au gré du courant de la Vie...

 

Certains d'entre eux estiment

que d'autres n'ont pas leur place là,

qu'ils devraient être exilés,

voire même disparaître

pour le salut de mon être :

ils croient que pour découvrir et vivre

"la nature véritable de mon Etre"

certains aspects doivent être annihilés,

purement et simplement.

 

Lorsque je les vois ainsi s'évertuer,

c'est avec tendresse que je les accueille :

je leur ouvre largement les bras et,

en leur souriant, je leur rappelle avec douceur

que "ma nature véritable" est celle de la Vie même,

incluant tout ce qui est,

tout ce qui me traverse,

tout ce qui vit en moi...

 

 

Je leur répète, encore et encore,

avec la patience d'une maman

pour un tout-petit qui ne comprend pas bien,

que l'Unité se vit par l'inclusion de tout ce qui est,

jamais par l'exclusion d'un de ses aspects...

Je les invite à accueillir ce qui les stimule

dans chacun des aspects qu'ils rejettent,

plutôt qu'à croire que leur rejet est la solution...

 

Peu à peu, je les vois se détendre,

se sourire entre eux,

d'abord un peu timidement,

puis de plus en plus ouvertement :

une main se tend, une autre la prend,

des regards s'échangent, des sourires se répondent...

 

Lentement, pas à pas,

je vois s'unifier mon peuple intérieur,

je goûte le miracle de voir se tendresser

mon peuple bien-aimé...

 

 

Isabelle Padovani

 

 

www.communification.eu

 


 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 18:57

 

Voici une très belle interview de Meena Compagnon, sur la souffrance, la résilience, le pardon, l’amour inconditionnel, la joie et la paix.

 

A la suite d’une épreuve terrible qu’elle aurait pu vivre comme insurmontable, Meena Compagnon témoigne ici de cette force qui se trouve en chacun de nous et qui, au-delà des événements, peut nous aider à tout transformer, vers la joie et le sens aigu de la préciosité de la vie.

 

Si personne ne peut faire l’économie de guérir sa souffrance, chacun peut au jour le jour faire des choix pour retrouver son autonomie, principalement affective. En travaillant à cette autonomie, nous nous autorisons à combler nous-mêmes nos besoins (au lieu d’attendre qu’ils soient comblés par les autres et leur en vouloir de ne pas y parvenir) et à retrouver notre nature profonde qui est la Joie et qui permet d’avancer le cœur ouvert.

 

Meena nous invite ici sur un chemin d’introspection, de conscience et de douceur envers nous-mêmes, conditions essentielles pour incarner la paix dans le monde.

 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 21:11

 

 

Je vous présente cette courte vidéo, avec à nouveau une mise au point très intéressante.

 

Avoir des limites dans une relation, dans un couple, est normal. Nous avons tous des limites que nous rencontrons à un moment ou un autre.


Par contre, nous pouvons garder un haut idéal relationnel, en acceptant ces limites, chez soi et l'autre, et en ayant en commun la volonté de partager sur le "comment" aborder, dépasser et vivre au mieux ces limites.


Ainsi, nous pouvons être en relation avec une personne limitée, comme nous, mais vivre notre aspiration la plus profonde, qui est de pouvoir partager notre évolution.

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 11:36

 

 

 

Bonjour à tous mes lecteurs.

 

Aujourd'hui mon blog est envahi de pubs, une véritable pollution contre ma volonté, car je n'ai bien sûr pas donné l'autorisation, ni ne retire aucun profit de cette belle vitrine pour des annonceurs qui, de plus, n'ont aucune affinité avec mes centres d'intérêts.

 

Je vais bien sûr faire en sorte que ces publicités disparaissent, moi qui attachait tant d'attention à l'esthétisme de ce que je vous proposais à la lecture.

 

Je crois qu'il faut payer.... pour ne pas avoir de publicités visibles, le monde à l'envers quoi ! .... Je verrais si j'ai les moyens de m'engager dans cette démarche.

 

En m'excusant de cette intrusion commerciale dans les pages de ce blog, je vous souhaite de pouvoir mettre provisoirement des oeillères, si vous êtes dérangés, pour ne lire que l'essentiel de ces pages ! ;-)

 

Belle journée à tous

 

 

MT

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NIOUZES
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 22:23

 

 

Duerer - Ritter, Tod und Teufel (Der Reuther)

Illustration : Dürer le chevalier, la mort et le diable

 

 

 

 

 

 

 

Les armes masculines effraient l'âme des choses, je sais cela.

 

Je sais qu'en moi est un homme fort qui veut posséder, mais ne veut pas croître, qui veut pénétrer de force les secrets et qui refuse de s'abandonner à l'infini parce qu'il a peur de s'y perdre. Celui-là sait certes mener sa barque dans les vicissitudes du monde, mais pour explorer le dedans des choses, il est aussi inadéquat qu'un cheval fou dans un grand magasin.

 

Je sais aussi que derrière cet homme est une petite sœur à l'affût, tous sens en éveil, toutes fenêtres ouvertes. La pauvre ne se nourrit que de choses senties, que d'impressions captées, mais elle ne peut rien dire ni rien faire de ce qu'elle perçoit si l'autre, devant elle, ne s'efface jamais.

 

C'est cet être-là qui sait entrer dans l'intimité des pierres, des arbres, de l'eau, du feu.

 

 

Henri Gougaud

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 09:56

 

 

Comment serait le monde, si partout le Féminin et les Femmes étaient protégés?

 

(voir pour rappel quelques chiffres de la violence qui leur ai faite ici http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-journee-de-la-femme-122865938.html).

 

Cette petite vidéo m'a profondément touchée. Par son allégorie simple elle vient remettre en mémoire toute la vulnérabilité des femmes qui depuis longtemps portent en elles cette blessure d'avoir été utilisées, maltraitées, violées, dominées, sans la possibilité d'être soutenues, protégées et donc doublement humiliées.

 

Merci aux Hommes, au Masculin, aux institutions, aux religions, à chaque fois qu'ils protègent et soutiennent le Féminin et les Femmes, pour faire grandir la dignité, l'Humanité et la Paix.

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 09:34

 

 

Voici un Tarot que je vous invite à découvrir. Vous pouvez le tester en faisant des tirages gratuits sur le site.


La profondeur des textes et la justesse des mots vont guideront et vous toucheront, j'en suis certaine.


Comme cette carte de la blessure, merveilleux texte qui résume si parfaitement notre vulnérabilité et les enjeux qui nous sont proposés dans toute vie.

 

A chaque passage, à chaque réactivation de la blessure, nous sommes invités à avoir le courage de l'affronter, de la regarder en face, de la traverser, pas à pas ou dans un grand saut, suivant nos hésitations, nos freins, nos aveuglements, nos rebellions.


 

Afin d'entrer en nous pour retrouver l'amour.


 

"Je suis ce qui ouvre tes chairs sensibles".

 

 

MT


 

 

 

 

cristal-blessure.jpg

 

 

 

 

 

Voilà des années que tu remets ça, que tu n'oses affronter de face ce qui te lancine et t'absente. Tu cherches un autre moyen de traverser le mur pour te découvrir libre de l'autre côté, il n'y a d'autres passages que cette fente étroite. Cette blessure constamment évitée de peur de souffrir t'aspire dans son vortex, tu perds ton énergie à lutter contre et gagne en mal-être à ne pas t'y plonger avec sincérité.

 

Chaque être humain sur cette terre a en héritage un tatouage sensible d'ombre inscrit dans son intimité. Il s'applique à le cacher, à vivre comme s'il n'existait pas. Plus tu le nies et le refuses, plus il prend sa part de pesanteur et t'enfonce dans ses méandres. L'ego est le vigile qui attaque bec et ongles toutes tentatives d'approche d'une part de toi qui voudrait ne serait-ce qu'aller voir. Une lutte s'installe, source de conflits internes. Tu es intimement divisé, schizophrène des profondeurs, tu es double.

 Dualité profondément douloureuse qui a besoin de toute ta douceur, qui a besoin de ton non- jugement. Juste constater ce qui est là et qui a besoin de ton amour, de ta reconnaissance.

Quelle est ta blessure racine, celle que tu connais par cœur et avec laquelle tu joues à faire des passes comme un toréador face à la bête ?

 

Ne vis plus contre elle car tu es incomplet et en fuite avec un tel fonctionnement. Je sais, tu as peur de t'effondrer, tu as peur de ne plus voir la lumière, d'être anéanti. Tu dois tout embrasser de toi, ne rien mettre de coté et planter ton amour dans ce qui te semble le plus difficile. Là est ton réel courage et tu le détiens !

 

Parle, exprime ce que tu ressens lorsque tu plantes ta conscience d'amour dans ce marécage de peurs. Assèche au soleil de ta vérité ces eaux glauques et stagnantes. La plus noire de tes souffrances voisine avec la plus pure de tes lumières. Un fin voile les sépare qui se déchirera sous l'acceptation à reconnaître ce qui est. Et graduellement, petit à petit, la clarté unifie tout ton être et tu deviens christ. Une énergie d'amour sans condition qui enveloppe et élève, qui adoucit et tranche ce qui est mort. Le christ vivant en toi s'éveille et grandit, un processus se met en branle pour que tu vives unifié au vivant et non pas mort vivant séparé d'elle, de la chère blessure d'être là.

 

Parole Intime

 

Je suis en toi la divine blessure, celle qui ne cicatrise pas. Parfois, la vie me rencontre, me touche et tu me sens alors comme une lance plantée en ton flanc, une épine en ton cœur. Pourtant, je suis une blessure très ancienne que la vie réactive pour que tu n'oublies pas, jamais, que tu es avant toutes choses un être sensible. Je suis en toi ce qui fait mal, ce qui est douloureux, ce qui est blessé et qui saigne des larmes salées. Grâce à moi, tu demeures un être humain. Il en faudrait de peu pour que ce monde créé fasse de toi un monstre ou une machine. Je suis la blessure de ton cœur plantée en ton corps pour que tu n'oublies pas ton âme. Car seul le sensible est ce qui te relie à elle. Si tu demeures sensible, tu demeures en elle pour toujours.

 

Je suis donc ce qui ouvre tes chairs sensibles, une plaie en tes chairs, une douleur, tout ce qui s'exagère en toi pour que tu n'oublies pas. La joie est douloureuse parfois, le bonheur peut être tel qu'il te fait défaillir, qu'il ouvre en toi une faille où tu tombes. L'amour est un état qui peut renverser tout ce que tu connais, te déchirer jusqu'au plus sensible de toi. L'extase de se sentir aimé de dieu, la souffrance magnifique qui délivre la vie, le vertige d'être seul et d'avoir tout perdu...Autant d'instants que tu connais, qui t'ont blessé à en vivre. C'est l'eau d'une source vive qui a coulé pour te transformer, te rendre plus sensible, plus ouvert, plus doux, plus prévenant avec la blessure, la tienne, celle de l'autre.

 

Comme si finalement chaque blessure qui osait se révéler à toi t'était un cadeau. Elle te fait confiance pour être touchée par toi, touchée au plus douloureux sensible, au plus fragile et vulnérable de l'être. Il n'y a plus besoin d'anesthésie. La blessure rencontre la douce peau d'une main bienveillante, l'amour en somme, l'unique bienfaiteur. Le fragile rencontre le vulnérable, et c'est la puissance d'aimer, la blessure d'amour.

 

Pardonne moi d'être là, si à vif. Dès que tu m'auras reconnu, accepté en toi. Tu découvriras qu'en moi réside ta capacité à aimer...ouvertement, infiniment, divinement.

 

Au ras des pâquerettes

 

il y a une blessure en toi à laquelle toutes ramènent, que toutes cachent : le sentiment de n'être pas aimé, la blessure d'amour. Accepte d'être blessé par la fragilité de l'autre et tu découvriras la douceur d'aimer. Trouve la délicate attention, laisse la joie, la douleur déchirer ton cœur. Sois attentif, quand tu sens que tu te fermes pour te protéger, ouvre toi alors, ressens, il y a un jouissance à cela. Découvre-la, tu es prêt.

 

 

http://www.parole-intime.com/tirage-gratuit-oracle-cristal

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 09:23

 

 

 

klimt-1916-death_and_life-mz4pi.jpg

Illustration : Klimt La vie et la mort

 

 

 

 

Il arriva avec trois blessures :

Celle de l'amour,

Celle de la mort,

Celle de la vie.

 

Miguel Hernández

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 20:47

 

 

P3250731

 

 

 

 

Pour que tu comprennes le ciel

Je t’ai donné les abeilles

Pour que tu comprennes la terre

Je t’ai donné les fleurs

Pour que tu comprennes l’amour

Je les ai réunis

Dans une danse légère et fragile.

 

Et toi je t’ai mis au centre

Gardien des mondes denses et subtils

Pour les relier en toi

Par ta vigilance et ta présence

Sans cesse manifestées.

 

MT ©

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 20:29

P3260582_Psign.jpg

 

 

 

 

Le sais-tu?

Toute création est couronnée

Elle est la prière de la lumière

Qui rêve intensément d'amour

Pour voir dans ton regard

Son reflet transformé en feu.

 

 

MT©

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 17:16

 

 

 

P3260618_Psign.jpg

 

Viens toujours

De tes ailes transparentes

Faire l'amour à mon cœur

Pour engendrer la vie

Dans la clarté des mondes.

 

 

MT ©

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche