Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 00:00

 

 

Cette piste, très intéressante, ne laisse pas moins la porte ouverte à tout un tas de questions, concernant les causes environnementales de nouvelles maladies, comme l’autisme, les maladies chroniques, les maladies neurodégénératives, la borreliose, dont les points communs sont souvent une intoxication aux métaux lourds, aux produits chimiques, aux vaccins, aux ondes électromagnétiques, aux pesticides, entrainant une fragilité de nos organes et de notre muqueuse intestinale qui devient poreuse et laisse ainsi passer des éléments dans la circulation sanguine.

 

Dans cette optique, il n’est pas sûr que les antibiotiques soient la réponse universelle, ils sont provisoirement une réponse partielle à un problème plus global.

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

En anglais, l'histoire d'une jeune fille autiste, qui est finalement traitée à l'âge adolescent, pour une borreliose avec quelques améliorations...

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 22:26
Le cadeau de Dieu – Olivier Soulier

 

 

 

 

L’amour, c’est le cadeau que Dieu fait à l’homme pour s’accomplir et vivre sa vie sur terre.

 

Le but ce n’est pas l’amour, le but c’est l’accomplissement, l’amour c’est le moyen.

 

 

Olivier Soulier

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 13:47
Fractale Daniel Kuzmenka

Fractale Daniel Kuzmenka

 

Je te regarde pour la première et dernière fois,

Rien n’existe entre les deux,

Je t’aime infiniment,

Instantanément et totalement,

Dans un souffle intemporel.


- Betty

 

 


 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 23:11
Photo Veraya

Photo Veraya

 

La poésie est révolutionnaire.

 

C’est que les puissances mortifères qui se développent à certains moments, dans l’histoire, ne supportent pas la moindre herbe de vie, la moindre brise. Il faut qu’il n’y ait plus aucun courant d’air dans les rues de la ville ; il faut que le ciel soit fermé.

 

Et il n’y a rien qui rouvre tout, à la fois les fenêtres et à la fois le ciel, comme la poésie, ou comme une parole d’enfant ; il n’y a rien d’aussi puissant.

 

La parole poétique est par essence subversive, elle n’est pas gentille, elle n’est pas mièvre, elle n’est pas sentimentale. Elle est insurrectionnelle, c’est une force de vie, pas de mort.

 

 

Christian Bobin

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 21:23
Le détachement - Anne Givaudan et Daniel Meurois

 

Le détachement, mes amis, est enfant de l’humour et de la sagesse. Il n’implique en fait aucune rigide distanciation vis-à-vis de tout ce qui a trait à ce monde. Il est agissant et n’a rien à voir avec une quelconque passivité. En réalité, il s’annonce comme étant l’inverse du désintérêt parce qu’il est orienté vers le don.

 

Le détachement naît de nos morts successives, de la fonte de nos masques. Il en représente le fruit si discret mais pourtant si fort. Jamais il n’est une fuite ou la réponse peureuse et égoïste au monde qui paraît inique et cruel. Le détachement, c’est la maîtrise. La maîtrise des émotions et des apparences. Jamais leur froide et mensongère négation. Par lui, se manifeste l’un des visages de cet amour qui devient la clé.

 

Évidemment, vous allez me dire… « comment l’acquérir ? » Mais en vérité, il ne s’acquiert pas. Il ne se recherche pas non plus. Si vous le recherchez, si vous recherchez tout aspect de la libération, c’est votre tension mentale, votre désir qui entre alors en jeu… et vous sortez de la dimension du cœur.

 

Au contraire, vous cultivez le détachement, vous faites un pas vers la libération à chaque fois que vous offrez, de quelque façon que ce soit, un peu du meilleur de votre être. Le processus s’opère de lui-même, au rythme de vos morts, c’est-à-dire à la cadence de vos décrispations. Le problème de la conscience rivée à sa petite personnalité incarnée est qu’elle s’exprime continuellement avec le poing serré et le cœur qui comptabilise. La racine de bien des maux se situe là et pas ailleurs.

 

Mourir, à tous les niveaux, c’est tout simplement abandonner de plein gré ce qui, en fait, ne nous appartient pas… le déguisement d’une fonction pétrifiante, les pouvoirs sur autrui, les peurs empruntées à une société, à une culture, les croyances héritées ainsi que toutes les robotisations de l’âme et du corps. Et je vous le dis mes amis, la Lumière vient plus souvent visiter ceux qui acceptent de mourir régulièrement à quelque chose que ceux qui se cachent dans le moule prédéfini et mécanique d’une existence.

 

À chaque fois qu’un verrou tombe, une fleur s’épanouit quelque part…

 

 

Anne Givaudan et Daniel Meurois, Celui qui vient, Éditions S.O.I.S.

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 23:47

Journal de 13h sur France 2

 

On retrouve dans cette vidéo le jeune Yannick, déjà aperçu dans d’autres reportages, frappé de borréliose fulgurante ayant entrainé une paralysie et soigné par le Pr Perronne.

 

Le professeur Perronne est l’un des rares spécialistes à clamer qu’il y a un problème de détection par les tests pratiqués en France et que les procédures qui encadrent les protocoles de soins sont inadaptés et obsolètes. En effet la législation interdit, à l’heure actuelle, de faire un deuxième test si le test Elisa est négatif, malgré le fait que de nombreux spécialistes s’accordent pour dire que ce test Elisa est peu fiable et inadapté pour la recherche des nombreuses souches de borreli capables de contaminer l’humain en Europe.

 

C’est pourquoi les associations de défense des malades ont mené diverses actions, dont certaines auprès du Ministère de la santé et récemment auprès des députés afin qu’ils soutiennent une proposition de loi visant à encadrer la prévention et la recherche autour de cette maladie. (http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2014-2015/20150135.asp )

 

Malgré tous les problèmes connus, de prévention, de formation, de détection, de traitements qui laissent les malades dans une chronicité alarmante, les députés ont rejeté massivement cette proposition de loi. (http://vannson.fr/?p=760 )

 

Ségolène Neuville, secrétaire d’état auprès de la Ministre des affaires sociales, a déclaré que « l’Institut de Veille Sanitaire suit l’incidence de cette maladie à travers le réseau de médecins sentinelles et par ailleurs le Centre National d’Etude des vecteurs a réalisé en 2013 une cartographie très précise de la progression géographie des tiques en France ». Dormez tranquilles, braves gens, on veille…

 

Première incohérence déjà, vu la difficulté pour les médecins à identifier et diagnostiquer la maladie, on peut se demander quels sont ces « médecins sentinelles » et combien sont-ils pour faire un état des lieux qui tient compte de la réalité du terrain…

 

Deuxième incohérence ou du moins remarque critique, ce n’est pas tant des tiques dont il faut s’occuper, mais plutôt des malades ! C’est bien de faire une cartographie de la progression géographique des tiques, mais ce serait beaucoup plus urgent de faire un réel décompte du nombre de malades, largement sous-estimé en France, lorsque l’on sait que notre voisin le plus proche, l’Allemagne, dénombre 1 million de cas, ou que les Etats-Unis en comptent 200 à 300 000 cas par AN !

 

Plusieurs sources indiquent d’ailleurs que le nombre de personnes atteintes de borreliose dans le monde serait supérieur au nombre de personnes atteintes du SIDA. Je rappelle que le Pr Luc Montagnier parle de la borreliose comme de « la prochaine pandémie mondiale ».

 

Les chiffres officiels commencent cependant à changer doucement… au début on parlait de quelques centaines de cas, puis de 2000, puis 3000, et là, nous en sommes à « 5000 ». Bien que d’autres chiffres existent. Selon l'Institut national de Veille Sanitaire (InVS), 27.000 nouveaux malades de Lyme sont détectés chaque année. (http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-maladie-de-lyme-pas-de-nouvelle-loi-mais-le-gouvernement-agira-avant-l-ete--15519.asp?1=1 )

 

 

Vous imaginez sans peine qu’il y en a bien plus, vu la difficulté à se faire diagnostiquer et au vu du mépris de certains médecins qui nient l’évidence et ne supporte pas qu’un patient les consulte en leur disant « j’ai la borreliose ».

 

Ceci m’est arrivé l’année dernière, lorsque j’ai consulté un médecin, tests sanguins positifs à l’appui et qui me demandait en entrée de consultation : « Alors qu’est-ce qui vous amène Madame ? »…

 

« Alors voilà, je souffre de la maladie de Lyme depuis 5 ans et… »

 

A peine ma phrase entamée, ce monsieur me répond : « vous n’avez pas la maladie de Lyme, vous n’avez pas d’infection »… (il s’appuyait sur une analyse urinaire pour dire ça).

 

Je reste bouche bée… J’attends une explication qui pourrait justifier la gravité de ma situation… Elle ne viendra pas.

 

J’aurais quand même droit à cette « perle » : « c’est pas parce qu’il y a deux cas en France qu’il faut en faire tout un pataquès »…

 

Quand on vous dis que c’est sous-évalué !! On parle de deux cas… alors qu’avec moi, ça fait déjà trois cas… (sourire) (un peu jaune…)

 

 

Pendant ce temps donc, les patients souffrent dramatiquement de leurs symptômes, le tout aggravé par le déni et l’humiliation, comme en témoigne l’adolescent de ce reportage accusé d’avoir des problèmes « psy ».

 

Tous les jours, j’en témoigne ici, lors de mes nombreuses lectures sur les forums d’entraide autour de la borréliose, je constate qu’ils sont remplis de messages de détresse de personnes qui ne sont pas prises au sérieux, qui sont mal ou pas traitées, qui sont renvoyées à régler leurs problèmes « psy », (quand on ne leur propose pas l’hôpital psychiatrique), et dont les difficultés sont minimisées alors que beaucoup vivent des situations extrêmes, sans travail, donc pas ou peu de revenus, avec la difficulté à payer les soins, les compléments alimentaires, pour combler la défaillance de traitements cohérents qui pourraient les aider.

 

Le discours officiel travestit malheureusement la réalité et la retourne même à son avantage.

Comme les symptômes de la borréliose peuvent ressembler à d’autres pathologies, on préfère ne pas suivre la piste de Lyme et prétendre que le patient souffre « ‘d’autre chose »… sans pour autant pouvoir l’aider concrètement avec un traitement adapté.

Comme les tests sont inadaptés et non fiables, on préfère dire « il y a à la fois des faux-négatifs, mais il y a surtout beaucoup de faux-positifs » (dixit Madame Ségolène Neuville qui n’a pas l’air de connaître grand-chose au sujet)

 

En fait, c’est le grand loto, le bingo où le patient perd tout le temps…

Quand un test Elisa revient négatif : « vous n’avez pas la maladie de Lyme » (alors que là, malheureusement, c’est un « faux-négatif ») et si par bonheur il est positif, ou que le Western Blot l’est aussi, et bien ça ne prouve pas du tout que vous êtes malade, parce que là, ça devient un « faux-positif »… (vous suivez ?)

 

Le grand oublié dans cette histoire semble être le patient... et quand des médecins courageux font correctement leur métier et veulent comprendre et soigner (ils soignent alors plus ou moins en dehors des clous), ils doivent faire profil bas pour ne pas être sur la sellette.

 

Un grand nettoyage est à faire dans notre société et la médecine n'échappe pas à cette urgence, afin de se dégager des dictats politiques et de la tutelle des lobbies.

 

MT

 

 

 

 

Quelques associations :

 

http://www.associationlymesansfrontieres.com/

http://francelyme.fr/

www.reseauborreliose.fr/

http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/

http://www.lympact.fr/

 

~~Voici une autre vidéo où Paul Ferris donne un aperçu exact de la maladie de Lyme et de ses complications chroniques :

 

 

 

~~Les personnes atteintes de maladie chronique (pas seulement de la borreliose) se reconnaîtront peut-être dans cette petite grille de loto, ce jeu de « bingo » qui n’évoque pas ici les difficultés du parcours médical, mais plutôt ce que doit gérer, en plus, toute personne malade dans son parcours « amical », les âmes bien intentionnées qui ont toujours une bonne idée pour vous et parfois même la petite phrase qui tue et dont vous mettez plusieurs semaines à vous remettre ! Mais la maladie ne doit pas faire oublier l’humour, alors jouons !

 

 

 

Maladie de Lyme chronique

 

 

Pour les courageux, et pour ceux dont le cerveau n'est pas trop atteint par la neuroborreliose, (570 pages !!) le livre du Dr Horowitz :

 

"Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées",

aux EditionsThierry Souccar

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 12:25
J’attends

J’attends.

 

J’attends comme on attend la pluie, avec le corps tiède et tendu, la nuque lourde, la peau moite et brûlante. J’attends avec les mains ouvertes, les pieds nus posés sur la terre qui tressaille.

 

J’attends.

 

Plus j’attends, plus il me semble que mon corps s’enfonce, se fragmente et se mélange à l’herbe drue sous mes pieds, aux cailloux ronds et doux, au calcaire qui crisse entre les racines des arbres, à la faune minuscule qui vit et habite sous la terre. Plus j’attends, et plus il me semble grandir, m’allonger jusqu’à perdre forme, m’étirer vers le ciel qui m’aspire, me déplie, me déploie, me disloque comme il disloque les nuages qui s’en vont et s’effilochent en bandes de coton transparentes. Le vent lèche mon dos, étend mes ailes qui s’agitent, palpitent, tremblent et frissonnent au milieu des nues pommelées.

 

J’attends, entre ciel et terre, plantée entre ces deux forces, sans savoir où jeter mes amarres, le corps tiède et tendu, les yeux brûlants, l’âme fiévreuse, le cœur agité par la parole d’un homme aux yeux clairs et transparents qui m’a dit de regarder. Il dit que quelque chose viendra, qu’il faut regarder, là où je croyais les portes fermées. Mais avec quels yeux me faudra-t-il voir ? Car c’est l’invisible qu’il faut chercher, épier, débusquer et attraper comme un songe impalpable. C’est l’invisible qu’il faut traquer et faire émerger d’une vie aussi lourde qu’un rocher, pour le rendre saillant, tangible et éclairant.

 

Alors je ferme les yeux, sachant qu’ils ne me seront d’aucun recours, et j’attends. J’attends comme on attend la pluie, d’une attente douloureuse et fertile. Quand on attend la pluie, on scrute le ciel à l’affût de ses moindres signes. Je ferme les yeux et j’écoute, j’ouvre ma chair comme un parchemin, pour laisser le ciel choisir sa page, choisir son heure, me brûler comme il m’a déjà brûlée de sa lumière éphémère.

 

Lovée dans une confiance fragile, j’attends les premiers signes. Je sais que mes cheveux voleront dès la première brise, je sentirai l’humidité du ciel descendre doucement, ma peau de buvard se régaler des premières gouttes et se tendre vers l’infini.

 

MT© 2006

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 01:00

 

Si seulement nous pouvions retrouver  l'enthousiasme, cette unité avec la Vie, qui nous ouvre à la création et à tous nos possibles....

 

MT

 

 

La vidéo du TED-Talk d'André Stern au TEDxDijon :...

http://youtu.be/bb6V6ztxK4s  

Quelques réponses en vidéo au sujet de l'écologie de l'enfance, mouvement et manifeste :

http://tinyurl.com/video-ecologie-enfant  

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:12

 

 

Il y a bien des zones d'ombre à propos du mercure, métal neurotoxique, dangereux et mortel, pourtant encore utilisé dans la cosmétique, les lampes (vive les "fausses lampes éco"!), présent dans l'alimentation, contaminant la mer du plancton jusqu'au grands poissons, et surtout, présent encore très régulièrement dans les amalgames dentaires, à raison de 40 à 50 % de la totalité de l'amalgame.

 

Une hérésie alors que de l'aveu d'un responsable d'usine conditionnant du mercure, ils n'embauchent "que des femmes au delà de l'âge de procréation" !! Merci pour elles quand même...

 

Et lorsque l'on mesure la quantité de vapeur de mercure en bouche, la concentration peut être de 7 à 60 fois la norme autorisée... et cela en continu... Test considérablement aggravé si vous mâchouillez un chewing gum ...

 

Heureusement, de nouvelles pistes de soins existent... même si elles sont très rares en France.

 

Pour rappel le livre de Françoise Cambayrac "Vérités sur les maladies émergentes"....

 

MT

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 21:28
Et la vie chante - Rosa Luxemburg

 

Au milieu des ténèbres, je souris à la vie, comme si je connaissais la formule magique qui change le mal et la tristesse en clarté et en bonheur. Alors, je cherche une raison à cette joie, je n'en trouve pas et ne puis m'empêcher de sourire de moi-même. Je crois que la vie elle-même est l'unique secret. Car l'obscurité profonde est belle et douce comme du velours, quand on sait l'observer. Et la vie chante aussi dans le sable qui crisse sous les pas lents et lourds de la sentinelle, quand on sait l'entendre.

 

Rosa Luxemburg

 

Et la vie chante - Rosa Luxemburg
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 10:35
Repost 0
Published by Michèle Théron - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 09:35

 

 

Invitation à écouter notre âme et toutes les âmes... afin de ne pas autant résister aux lois mystiques et que nos "âmes fleurissent, murissent et libèrent leurs saveurs"... et se rappellent que leur nom est amour.

 

MT

 

 

 

 

 

 

Considérant que nous ne sommes pas que des corps

Qu’il y a autant de lois physiques auxquelles nous sommes soumis

La faim le jour et le sommeil la nuit

Que de lois mystiques auxquelles nous résistons

La paix, l’unité, la justice, la compassion

Rohan Houssein & Kalimat proclament

la présente déclaration des droits de l’âme

Comme un idéal poétique commun

 

 

 

Article premier

Les âmes naissent libres et égales en droits et dignité

Liberté immaculée comme la robe du dervish habitée

Répandant ainsi parfum de rose sur la nuque de ce monde éhonté

 

 

Article deux

Les âmes sont dotées de talents et de qualités

Bien plus précieux que tous les joyaux du présent et du passé

Que chacun fasse en sorte que tout le monde puisse en profiter

Car c’est là le but de l’éducation, en vérité

 

 

Article trois

Les enfants sont à la fois justice et innocence

Les guerres qui s’enlisent, ils n’y sont pour rien

Il est interdit que leurs âmes paisibles rejoignent la brise éternelle

sous l’effet du gaz sarin

Et que vos âmes reposent en paix

Petites mains, petits médecins des grands maux,

récompensées par des nuits sans lendemain

 

 

Article foi,

Chacune a le droit et le devoir de rechercher personnellement

la vérité de son époque

Aucune doctrine, croyance ne saurait être imposée par la force,

le sang ou le bloc

Toute âme a le droit de choisir pour elle-même

la voix spirituelle qui lui semble juste

De l’exprimer dans sa réalité,

tant qu’elle se garde de commettre des actes injustes

 

 

Article 5

Si les yeux sont les fenêtres de mon âme,

Je me dois en tant qu’homme, femme ici-bas

De les ouvrir afin de chasser le mauvais air des amalgames,

Vissés à la lame tranchante de cette haine qui nous éloigne

Comme la caravane unissez-vous dans ce désert,

Ames, dressez le mat,

Sur ces routes océanes ensemble humez le «Rihan »,

Extrayez le sucre de la canne,

Et de la paix devenez artisanes, partisanes

 

 

Article six

Si mon âme à droit à la vie, l’amour et la connaissance,

Alors nul ne peut l’empêcher d’élever sa conscience

 

 

Article sept

Toute âme à le droit de circuler librement

Et de choisir sa résidence sur n’importe qu’elle mer ou continent

Tant qu’elle rayonne, carillonne et que son écho résonne au gré du vent

 

 

Article 8

Toute âme devrait considérer ses qualités

Comme les vitamines du corps de l’humanité

Enrayer ses carences, examiner sa conscience

De répondre à l’urgence, de guérir de la démence,

Et considérer le don comme le fondement de la prospérité

Afin que se réduisent les extrêmes de richesses et de pauvretés

Considérer l’amour et la justice comme ciment de la fraternité

Afin que soient établies les bases de l’unité dans la diversité

 

 

Article neuf

Dans ce jardin universel,

Les âmes fleurissent, murissent et libèrent leurs saveurs

A tout promeneur qui en déguste le miel

Les protéger des ouragans est essentiel

 

 

Article 10

Toute âme est libre de choisir ce qu’elle écoute et ce qu’elle exprime

Tant qu’elle considère que parler des défauts des autres est un crime

 

 

Article 11

Toute âme est sculptée à l’avant d’un corps navire

Sur la route du soi, le capitaine en tient la barre pour ne pas qu’il chavire

 

 

Article 12

Je ne suis qu’un bout d’âme perdu à la recherche de sa grandeur,

Une étoile filante qui court avec ses sœurs,

Pour ratisser le ciel déchiré par l’ignorance,

Un zest d’amour qui parfume l’existence,

Une essence d’éternité qui attend la délivrance

 

 

 

Article divin

Tu es l’âme de l’âme de l’univers et ton nom est amour,

Chaque jour je brandis arme de gratitude,

Sur le front blessé par l’orgueil

Je reviendrais au cœur de ce combat pour l’unité

Ame soldat, habilitée en tenue pour affronter l’ennemi en nous même

Alchimiste de mon cœur, préserve-moi de la vanité

Eh, toi que j’aime, toi que j’aime, toi que j’aime …

 

 

Rohan Houssein & Kalimat

 

 

 

https://soundcloud.com/rohanhoussein/la-declaration-des-droits-de-lame-kalimat-rohan-houssein

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 23:18

 

 

A la fin du mois de janvier, le blog le jour et la nuit sera transféré dans la nouvelle formule d'over-blog... Saut dans l'inconnu, car s'il est dit que tout se fait en 3 clics et que tout est sauvegardé, il n'y a qu'après l'avoir fait que je le saurais... et vous aussi.

 

Saut obligatoire "pour être référencé", bien que je ne cours pas après le référencement, mais plutôt pour être sûre de ne pas rester prisonnière d'une vieille formule qui ne fonctionnerait pas bien, ou n'aurait pas toutes les fonctionnalités pour rester adapté à internet...

 

La technique nous pousse à sans cesse à l'adaptation... soit !

 

Donc si quelques problèmes surviennent, veuillez ne pas m'en tenir rigueur. J'espère que vous continuerez à recevoir correctement les articles... Il y en aura forcément dans la première quinzaine de février, si rien ne vous parvient... c'est qu'il y a un soucis.

 

Certaines personnes ayant fait le saut vers la nouvelle formule se sont plaintes que le transfert d'abonnement à la newletter ou aux articles était parfois perdu, faute de transfert des contacts. Si c'était le cas, il vous resterait à vous abonnez à nouveau au blog. Mais je fais des suppositions, sans savoir...

 

Donc, laissons voir, et lâchons prise, comme pour tout "passage".

 

A bientôt et au plaisir de continuer de partager avec vous.  

 

 

MT

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 22:33

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 13:04

 

 

 

9068_10151130044428481_359508248_n.jpg

 

 

Peu à peu je m’aperçois que l’imprévisible a eu lieu. Me voilà presque bien dans la conscience que j'ai d'être perdue. Le fiel en est sorti. Voilà qu' « être perdue » m'enveloppe et prend soin de moi. J'y suis à l'intérieur comme à l'abri.

 

Ce qu’il y avait de plus à craindre est arrivé : je suis perdue.

 

Quelle tranquillité soudain ! L'accord est donné ! Je me laisse être perdue sans retenue et sans vergogne. Cette douceur !

 

N'importe quelle vie fait désormais l'affaire ! Il n'est plus nécessaire de se cramponner à l'anse de son propre panier, de sa propre histoire. La route s'invente toute seule à tout instant et où elle veut, serpente entre les attroupements de gens, d'arbres et de bêtes.

 

 

Christiane Singer

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche