Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 13:01


chartres-labirynthe.jpg

Notre devoir le plus impérieux
Est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille.



Christiane Singer







Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 21:14



Invitation à la présence, à la confiance illimitée, à l'union dans l'instant, invitation à la vie....

MT



V 251955 422018567838210 875008647 n 

 

La vie nous veille, il faudrait être pauvre de vie pour ne pas s’en rendre compte. Il faudrait remplir toutes les pièces de sa maison de vide, de cadres, de livres des autres qui se rêvent, de tous ceux qui nous trompent avec leur phrases toutes faites de seconde main. Cette vie-là, c’est un brasier de pétales amoureux. C’est un instant de fête qui dure depuis l’Eden.

 

 

Nous agissons sans cesse, nous agissons sur tout et sur tous. Nous avons peur de ce qui arrive. La roue de l’essieu contient un mystère que nous pouvons soulever sans crier ou verser quelques larmes froides. Une histoire que nulle ne pourra dévoiler en son entier. Il te faudrait une confiance sans borne, illimitée.

 

 

D’où j’écris, cela parle tout seul, cela apparait dans le flot continu de la conscience d’être. Aucune place n’est à prendre ou à perdre. On se laisse faire parce que c’est bon de ne plus lutter contre l’indicible. Bien sûr, vous avez besoin de croire en quelque chose, en quelqu’un. C’est un bouleversement d’être soi-même, le prix de la liberté se paie le prix fort, le prix de l’Amour. Ce sont les milliers de caresses qui sont sur votre peau qu’on ne peut voir sans regarder amoureusement. Ces caresses qui cheminent dans le métro ou les voitures de notre quotidien. Tous nous avons nos baisers de vie, même les plus arides d’entre nous, les plus austères ont connus les caresses de la frivolité de l’instant. Nous souffrons d’oubli.

 

 

Tu ne te connais donc pas. Sinon tu ne pourrais faire autrement que te laisser bercer par le vent et la pesanteur. Les paroles sortiraient de ta bouche comme des perles joyeuses. Si tu demandais, tu recevrais le silence, la paix. Si tu le demandais vraiment. Mais il faudrait que cela soit ton unique demande, que tu fasses taire toutes les autres attentes. Il faudrait que tes rêvent cessent de te tenir dans le sommeil. Que vois-tu, dis-moi. Petit ange perdu.

 

Une fois, la rivière était si belle que je l’ai épousée sur le champ. Je me suis marié à elle dans la fidélité et la reconnaissance. Je l’ai prise pour épouse dans la clarté du jour et le feu du soleil. J’ai su que cet amour précisément me conduirait au chemin de ce qui est. J’ai vu que cela suffirait d’aimer. Je me suis allongé sur l’herbe du printemps comme on s’endort à tout jamais. Je n’étais pas effrayé, j’étais sans avenir. Il n’y a que cette quête de l’avenir qui nous brise les reins et nous brûle les poumons.

 

 

L’avenir qui est la pensée la plus folle de soi. J’étais sans défense et heureux d’être une fourmi, un être si minuscule d’être avec ce corps que je découvrais et que j’avais appris à nommer comme on m’avait appris de le faire. La rivière n’a rien dit. Elle se taisait. Elle avait pris mon cœur par le flot de sa bonté. Je ne te connais pas et pourtant nous nous parlons n’est-ce pas. N’est-ce pas l’évidence que nous sommes le même. La même souche radieuse d’un univers en amour.

 

 

Après tout cela, après toutes ces vies, ne voudrions-nous pas un peu de repos. Ne pourrions-nous pas nous offrir une génération d’être en paix. Je viens d’ouvrir la fenêtre, le froid glacial pénètre ma peau. J’allume une cigarette, puis une autre. La nuit les allume une à une. Un signe se dessine sur le mur, un parfum que je ne connais pas. Un arôme comme le voile d’une femme. A tous ceux qui attendent la vie, la vie vous attend.

 

 

John Sammut @Copyright



Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 23:16

 

Voilà encore un de mes petits moments de délectation.


L’autodérision et la distance pratiquées au même niveau que les techniques d’éveil…


Dans cet exercice qui pourrait paraître simple et dérisoire pour les parties de nous en quête de perfection et de sérieux comme gage d'authentique spiritualité, Isabelle Padovani nous permet d’accueillir la totalité de qui nous sommes avec une relaxation totale, bienveillante et libératrice par le rire, et de ce fait, nous permet d’accueillir notre nature divine qui est la somme de toutes ces parties qui s’expriment en nous.


Cette pratique est la voie véritable de la non-violence. Car dès que l’on exclue ou que l’on juge quelque chose en nous, nous sommes d’une violence inouïe envers nous-mêmes et ne respectons pas ce qui s’exprime au moment où cela s’exprime.


Il est vraiment l’heure d’être authentique avec soi, autant qu’avec les autres, dans une transparence qui met fin à toute mystification. La mystification n’est que l’imposture qui nous garde dans l’illusion de notre ego et nous éloigne de la réalité de ce qui est.

 

MT









Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 11:08




DSC04409sign.jpg


Aux soirs d’automne

La voie lactée se décroche

En mille morceaux dorés

Et tombe en nos cœurs

 

Poudre d’étoiles

Pareilles à des braises

Semées une à une

Dans la terre des jours

 

Comme des grains de sel

Déposant leur trace goûteuse

Aux lèvres entrouvertes

Elles laissent en mémoire

L’appel de la lumière.

 

MT © 





Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 22:01



 

dream catcher by dorina costrasIllustration Dorina Costras

 



Le contraire de la mort est la naissance. La vie est éternelle.

La mort est un décapage de tout ce qui n'est pas vous. Le secret de la vie est de « mourir avant que tu ne meurs » et de trouver qu'il n'y a pas de mort. La conscience est la puissance qui est cachée dans le moment présent. …

Le but ultime de l'existence humaine, c'est à dire, votre but, est de mettre ce pouvoir en ce monde.

 



Eckhart Tolle






Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 14:24



P1410949 (2)++sign







Les plus hautes figures de notre âme ne sont point des juges mais des amants.

Ainsi l’amour n’est pas ce sentiment convenable dont les prêtres ornent leurs homélies, mais la force même qui pousse tout ce qui vit en ce monde à franchir les jours et les nuits.

 

Henri Gougaud, Paramour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 11:56

484577_3567963806888_801325921_n-copie-1.jpg


Ne perds pas ton temps avec des explications;

Les gens entendent ce qu’ils veulent entendre.

Paulo Coelho

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 18:38




Glass-Chapel-in-Arkansas.jpgChapelle de verre dans l'Arkansas

 

Il faudrait que les hommes n’aient plus la moindre citadelle ni la moindre Jérusalem, ni le moindre temple où tenir Dieu emprisonné.

 

 

Qu’Il aille nu sur les chemins ! Ainsi, sans feu ni lieu, gelé, mourant de faim, peut-être viendrait-Il frapper aux portes basses, peut-être chercherait-Il refuge dans le cœur des vivants, et nous pourrions enfin parler de nos mystères, Lui et moi, Lui et tous les autres.

 

Mais non, on s’escrime à Lui plumer les ailes, à Le réduire à la dimension de nos cages, et l’on se dispute Sa garde à grands coups de sabre et de bombarde, sans savoir qu’Il est de ces êtres qui se laissent mourir de désespoir quand on les prive de liberté !

 

 

Henri Gougaud, Le voyage d’Anna


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 19:36



Aujourd’hui je vous emmène plus de 70 ans en arrière, lorsque Aragon écrivit un poème d’espoir en hommage au poète républicain espagnol Federico Garcia Lorca, assassiné en 1936 par les milices franquistes.

Dans les temps troublés de notre époque, où les violences de toutes sortes perdurent, où les poètes, officiels ou ceux que nous sommes en puissance, sont parfois assassinés, réellement ou symboliquement, où le sensible est maltraité et où l’amour a souvent du mal à trouver sa voie, il est bon de relire ces lignes.

 

La mort d’un homme est devenue banale, un fait divers, quelque chose qui se passe là-bas, loin de nos vies. Pourtant chaque mort d’homme parle de l’oubli du meilleur de nous-mêmes. De ce à quoi nous avons renoncé, laissant l’ombre ternir la lumière.

 

Ce qui est assassiné, ce n’est pas seulement un homme, un corps, une vie, c’est le précieux de la Vie, le précieux du mystère, le précieux de la poésie qui parle en tous lieux, en toutes langues, en tous pays, de notre âme et de notre essence. « Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue !»…

 

Fracas. Car le poète parle au-dessus des mots, au-dessus des hommes, au-dessus des jours, il parle de liberté, il parle pour demain, il parle pour tous les hommes.

 

Malgré le fracas, malgré l’horreur, Aragon garde sa vision de poète. Il sait. Il sait qu’un jour viendra… C’est la force du poète. De toujours voir plus loin qu’aujourd’hui.

 

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche.

 

Puissions-nous garder notre coeur de poète, pour garder cet espoir et croire en demain et ne jamais désespérer de "nos frères sauvages".

Et Ferrat bien sûr pour nous le chanter avec sa voix unique...

 

MT



 



Tout ce que l’homme fut de grand et de sublime

Sa protestation ses chants et ses héros

Au-dessus de ce corps et contre ses bourreaux

A Grenade aujourd’hui surgit devant le crime

 

Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu

Emplissant tout à coup l’univers de silence

Contre les violents tourne la violence

Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue

 

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

 

Ah je désespérais de mes frères sauvages

Je voyais je voyais l’avenir à genoux

La Bête triomphante et la pierre sur nous

Et le feu des soldats porté sur nos rivages

 

Quoi toujours ce serait par atroce marché

Un partage incessant que se font de la terre

Entre eux ces assassins que craignent les panthères

Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché

 

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

 

Quoi toujours ce serait la guerre la querelle

Des manières de rois et des fronts prosternés

Et l’enfant de la femme inutilement né

Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

 

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue

Le massacre toujours justifié d’idoles

Aux cadavres jeté ce manteau de paroles

Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

 

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange

Un jour de palme un jour de feuillages au front

Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

 

Louis ARAGON 





Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 21:54

 

 

 

 

 

P2510993_-sign.jpg




Vois-tu comme la mort est légère

Comme le vent est ton ami

Et emporte toujours plus loin

Dans un tourbillon savant et sans pitié

L’inaccompli dont tu te défais.
 

Le dénuement est une danse

Où tes atomes dialoguent

Jusqu’à épuisement de ta substance

Afin qu’entre ciel et terre

Tu accouches de ton Essence.

 

 

MT©  





Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 17:22

when-she-dance-by-daniel-minter.jpgWhen she dance - Daniel Minter




Au commencement du voyage d'ici à ici, le cheminant n'aime pas ce qu'il est : il croit alors qu'il a beaucoup à faire pour évoluer, se transformer, et il fait beaucoup...



Au milieu du voyage d'ici à ici, le cheminant découvre l'art de moins faire, pour goûter davantage ce qu'il est, par l'accueil et la tendresse envers tout ce qui le traverse......



Le voyage d'ici à ici trouve son terme lorsque le faire cesse et que l'être se goûte simplement, dans ses multiples aspects : le dernier pas est un pur élan d'amour qui vient rejoindre la Source qui l'a initié...



Isabelle Padovani

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 16:40



Un petit montage photo de Elodie Sueur-Monsenert dédié à toutes les femmes en mal avec leur corps.

L’ultime violence, pourtant séculaire, qui est faite aux femmes et que la femme perpétue souvent « à l’insu de son plein gré » est la violence qui concerne son apparence physique et son obligation implicite autant qu’explicite à coller aux critères de beauté imposés par la société. Celle-ci y gagne avantages commerciaux et financiers, quand celle-là s’y perd en dépendance et asservissement, cherchant dans une quête sans fin à s’identifier à des dictats inatteignables ou des fantasmes pervertis.

 

Mais…. « La nature sauvage ne cautionnera jamais la torture du corps, elle n’acceptera jamais que l’on martyrise la forme pour prouver que l’on vaut quelque chose. » dit Chloé....

 

MT

 


http://www.elodiesueur-monsenert.com/chloe-take-off/











Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 21:36

 

Voici, après le reportage de TF1, un nouveau reportage télévisé de 3 minutes au journal de FR3 qui parle de la maladie de Lyme. Généralement les témoignages concernent des adultes, ici on voit des enfants qui se retrouvent en grandes difficultés, avec des problèmes articulaires et cognitifs.

 

L'affirmation de 20 000 cas par an en France est sous évaluée, comme le chiffre pour les Etats-Unis.

 

En effet, les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) aux USA viennent de publier des chiffres plus proches de la réalité :

 

Le nombre de personnes infectées par la maladie de Lyme aux Etats-Unis serait de 300.000 (trois cents mille) nouveaux cas par an, soit 10 fois plus que les chiffres publiés jusqu'ici.

 

http://www.cdc.gov/media/releases/2013/p0819-lyme-disease.html

 

Rappellons que dans "Under our skin", documentaire de 2008, le synopsis disait déjà :

 

The Centers for Disease Control admits that more than 400,000 people may acquire Lyme disease each year, a number ten times greater than AIDS and West Nile Virus combined.

 

 

 (Les CDC admettent que plus de 400 000 personnes peuvent être atteint de la maladie de Lyme chaque année, un nombre dix fois plus élevée que le sida et le Virus du Nil occidental combinés).

 

Des chiffres qui bien sûr demandent à être confirmés, mais qui pourraient s'allourdir si les tests de dépistage de la maladie étaient systématiques, révélant ainsi l'ampleur des personnes touchées.

 

MT

 

 

 

 

 

 






Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 18:37


Voici une vidéo extraite d’un séminaire d’Isabelle Padovani, qui est à mon sens capitale pour clarifier des thèmes importants et pouvoir visualiser des aspects différents de nous-mêmes. Encore un coup de cœur, où j’apprécie de plus en plus la justesse de cette enseignante et sa capacité à nous mettre en amour avec nous-mêmes.

 

L’Enfant-Moi, la personnalité, le Soi, le Père, le Un, l’éveil, tous ces termes sont remis en ordre, avec humour et tendresse, dans une vision large intégrant toutes les parties de qui nous sommes, sans en valoriser une au détriment de l’autre.

 

La vision d’Isabelle Padovani, est vraiment une vision d’unité, qui ne rejette rien, ni les émotions, ni l’ego, ni la douleur, ni la souffrance, mais au contraire cherche à nous les faire intégrer, ensembles, avec le plus de tendresse possible.

 

« Aller vers le Père ce n’est pas pour moins souffrir, mais pour moins haïr les autres Enfants-Moi et pour accueillir la souffrance au lieu de la rejeter ».

 

C’est une invitation à une profonde réconciliation avec nous-mêmes et les autres, et cette délicatesse qui est proposée par cette vision aimante, est tout ce dont nous avons besoin, pour justement relâcher nos peurs, nos tensions, nos attentes et nos jugements.

Il est vraiment temps de vivre avec tendresse... 

 

MT






Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 22:35



DSC06137_Psign-copie-1.jpg



Mets-toi au centre

Tu seras Reine

Restes dans le cœur

Tu seras Roi

Chaque inspire te consacrera

Et la beauté naissante du jour

Sera ta couronne rayonnante.

 

MT ©






Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche