Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 19:55
  P1960764_sign.jpg
 
 

A l'automne,
Ouvrant ton cœur
Montres moi le chemin :
Quand tout rentre sous terre
La vie, toujours amoureuse,
Embrasse encore la lumière.
 
 
 

MT©









Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 00:31

 

 

 

Viracocha a créé la vie. Nous sommes ses enfants. Nous devons poursuivre son œuvre. Nous devons créer, inventer sans cesse, comme il l’a fait. C’est la meilleure manière de le servir. L’important, ce n’est pas Viracocha, c’est ta capacité de capter sa puissance, qui seule permet de transformer les choses. Non pas pour te servir d’elles, mais pour les épanouir, pour les faire entrer dans la dignité de la vie, dans la jouissance de la vie, et y entrer avec elles.

 

Mais toi, tu penses. Ce que tu crois être ton intelligence te dit ce qui est possible et ce qui est impossible. Mais ce n’est pas ta véritable intelligence qui te dit cela, c’est seulement la minuscule expérience que tu as du monde.

 

Viracocha ne pense pas. Il n’est pas intelligent, il ne se perd pas dans des idées de monde, lui. Il donne la vie, et il jouit de cela. Il aime cela. Ne cherche pas Viracocha dans le ciel, dans les temples.

 

Reste dans ton corps, dans ton sentir.

C’est là qu’il est. Et permets-lui seulement de sortir de temps en temps.

Tu verras ce qu’il est capable de faire.

 

 

Henri Gougaud











Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:27

  

Avez-vous la patience d’attendre

Que la boue se dépose et que l’eau soit claire ?

 

Pouvez-vous rester immobile

Jusqu’à ce que la bonne action surgisse par elle-même ?

 

Lao Tseu





















Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 20:21

 

 

Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme.

C'est ça, la vie.

 

 

Hwang Sok-Yong






Cascade-d-eau-et-de-lumiere

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 20:12




535098_3656537584154_1596054849_32850686_987822857_n.jpg



Sois l’eau qui abreuve la Terre.

MT©












Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:06




Au regard du monde,

Les gens de pouvoir tiennent la place la plus haute.

 

 

Au regard de l'esprit,

Ils occupent la place la plus basse

Et n'appellent que cette compassion

Que l'on éprouve devant les lourdes infirmités.

 

 

 

Christian Bobin









Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 21:27

 

 

 



Le terrestre comporte toujours l’évanescence —

Toutefois l’amour est en dehors du temps.

L’homme mondain ne saisit pas ce qu’est l’amour ;

Qu’en ce dernier réside le parfum de l’Eternité.

 

F. Schuon












 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 21:26




 



Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
Sauve parfois l’équilibre du monde,

En obtenant que quelque chose aussi pèse
Sur le plateau vide de la balance.

 

Roberto Juarroz










Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 20:54



La beauté des fleurs est un miracle cosmique —

Le Ciel s’est saupoudré sur la terre ;

Par cette somptuosité de couleurs sur les prés verdoyants,

Dieu a renouvelé le vêtement gris de la terre.

Tout là-haut la lumière dorée du soleil rayonne —

Parfois la terre aussi a le droit d’être Ciel.

Et ce que vous voyez de merveille sur la terre,

C’est une grâce qui passe à travers l’âme.

  

F. Schuon


DSC05112 (5)

















Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 22:51

 

 

 

Je repartage ce texte ici, que j'avais fait circuler en 2012... mais il reste d'actualité dans ces périodes rudes où le découragement peut être au rendez-vous de beaucoup d'entre nous...

Donc ce n'est pas inutile, d'avoir ces précieux encouragements de Clarissa Pinkola Este

 

MT

 

 

 

 

Illustration De Es

Illustration De Es

 

Vous Avez été Préparés pour Cette Époque

 

Mes amis, ne perdez pas courage. Nous avons été préparés pour cette époque. De nombreuses personnes profondément et véritablement déconcertées m'ont contactée récemment. Elles sont préoccupées par l'état des choses qui se déroulent actuellement dans le monde. Nous vivons une époque de stupéfaction quotidienne et souvent de colère justifiée vis-à-vis des dernières dégradations commises contre ce qui compte le plus pour des gens civilisés ou visionnaires. Vos appréciations sont justes. La gloire et l'orgueil démesuré auxquels certains ont aspiré tout en entérinant des actes si abominables contre des enfants, des personnes âgées, des gens ordinaires, des pauvres et des sans-défense, est à couper le souffle.

 

Pourtant, je vous exhorte, je vous le demande, je vous supplie, s'il vous plaît de ne pas laisser votre esprit s'assécher en épuisant vos larmes pendant ces temps difficiles. Surtout ne perdez pas espoir. Plus particulièrement car le fait est que nous avons été préparés pour vivre cette époque. Oui. Pendant des années, nous avons appris, pratiqué, attendu et été formés pour répondre à ce niveau exact d'engagement. J'ai grandi sur les Grands Lacs et je sais reconnaître un vaisseau qui est en état de naviguer lorsque j'en vois un.

 

Concernant les âmes éveillées, il n'y a jamais eu de par le monde autant de vaisseaux à flot qu'actuellement. Et ils sont parfaitement équipés et capables de se signaler les uns aux autres comme jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité. Regardez par-delà la proue ; il y a des millions d'embarcations d'âmes justes qui se trouvent sur les eaux avec vous. Même s'il est possible que vos coques tremblent à chaque vague au coeur de l'orage agité, je vous assure que les grandes poutres qui composent votre proue et votre gouvernail proviennent d'une forêt bien plus vaste. Ce bois de construction est connu pour résister aux tempêtes, pour sa capacité à maintenir ensemble, pour sa résistance et sa longévité, quoi qu'il advienne. En tout temps d'obscurité, face à tout ce qui ne va pas dans le monde ou qui semble irréparable, il existe une tendance à se détourner vers l'inconscience. Ne vous focalisez pas là-dessus. Il existe également une tendance à se laisser affaiblir en s'attardant sur ce qui est hors de portée ou sur ce qui ne peut encore se produire. Ne vous focalisez pas sur cela. C'est comme vouloir gonfler les voiles sans les avoir hissées.

 

On a besoin de nous, c'est tout ce que nous avons à savoir. Et bien que nous rencontrions de la résistance, nous rencontrerons d'autant plus de grandes âmes qui nous appelleront, nous aimeront et nous guideront et nous les reconnaîtrons quand elles apparaîtront. Ne disiez-vous pas que vous étiez croyants ? Ne disiez-vous pas que vous vous étiez engagés à écouter votre voix supérieure ?

 

N'avez-vous pas demandé la grâce ? Ne vous rappelez-vous pas qu'être dans la grâce signifie se soumettre à la voix supérieure ? Notre travail n'est pas celui de réparer le monde entier en une seule fois mais de tendre à rétablir cette part du monde se trouvant à notre portée. La plus petite et paisible chose qu'une âme puisse faire pour en aider une autre, pour aider une partie de ce pauvre monde en souffrance, sera d'une aide immense. Il ne nous est pas donné de savoir quels actes ou qui les accompliront permettant d'entraîner la masse critique qui fera pencher les choses vers un bien durable.

 

Pour qu'un changement profond puisse avoir lieu, ce qui est nécessaire est une accumulation d'actes, ajoutés les uns aux autres, continuellement. Nous savons qu'il n'est pas nécessaire que tout le monde sur Terre participe pour que prévalent la justice et la paix, mais seulement un petit groupe déterminé qui n'abandonnera pas à la première, deuxième ou centième tempête. Une des actions les plus apaisantes et puissantes que vous puissiez accomplir pour intervenir dans ce monde tourmenté, est de vous lever et de révéler votre âme. Sur le pont, dans les temps d'obscurité, l'âme brille comme de l'or. La lumière de l'âme projette des étincelles, peut envoyer des balises lumineuses, faire des signaux de feu et permet à ce qui est juste d'être allumé. Pour que la lanterne de l'âme puisse être vue dans des temps d'obscurité comme ceux-ci - il nous faut être énergiques et faire preuve de miséricorde envers autrui : ce sont là deux actes d'immense bravoure et de la plus grande nécessité.

 

Les âmes se débattant captent la lumière des autres âmes pleinement éveillées et prêtes à le montrer. Si vous souhaitez aider à calmer le tumulte, c'est l'une des plus puissantes choses que vous puissiez accomplir. Il y aura toujours des moments où vous vous sentirez découragés. J'ai moi aussi ressenti le désespoir de nombreuses fois dans ma vie, mais je ne lui accorde pas de place. Je ne le nourris pas. Je ne lui permets pas de manger à ma table. La raison est la suivante:

 

Au plus profond de moi, je sais quelque chose, tout comme vous le savez. C'est qu'il ne peut y avoir de désespoir lorsque vous vous rappelez pourquoi vous êtes venus sur Terre, qui vous servez, et qui vous a envoyé ici. Les bonnes paroles que nous prononçons et les bonnes actions que nous accomplissons ne nous appartiennent pas.

 

Ce sont les paroles et les actes de l'Un qui nous a amenés ici. Dans cet esprit, j'espère que vous écrirez ceci sur votre mur : Quand un grand navire est amarré dans le port, il est en sécurité, cela ne fait aucun doute. Mais ce n'est pas dans ce but que sont construits les grands navires.

 

 

Clarissa Pinkola Estes, Ph.D Auteur du best-seller "Les femmes qui courent avec les loups" Traduction : P.Linda Steketee

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 21:47




La nature est tout ce qu'on voit,

Tout ce qu'on veut, tout ce qu'on aime.

Tout ce qu'on sait, tout ce qu'on croit,

Tout ce que l'on sent en soi-même.

 

 

Elle est belle pour qui la voit,

Elle est bonne à celui qui l'aime,

Elle est juste quand on y croit

Et qu'on la respecte en soi-même.

 

 

Regarde le ciel, il te voit,

Embrasse la terre, elle t'aime.

La vérité c'est ce qu'on croit

En la nature c'est toi-même.

 

 

 

Georges Sand



Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 22:35

 

 

 

Regardez chaque chemin étroitement et délibérément,

Alors posez-vous cette question cruciale :

Ce chemin a-t-il un cœur ?

Dans l'affirmative, le chemin est bon.

Sinon, il n'est d'aucune utilité.

 

 

Carlos Castaneda








Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:11




Et il n'est rien de plus beau

Que l'instant qui précède le voyage,

L'instant où l'horizon de demain

Vient nous rendre visite

Et nous dire ses promesses.

 

Milan Kundera











Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 21:07



Un mot peut te trancher les pattes

Ou te tirer du fond du trou.

Écoute celui qui te sauve,

Au besoin imagine-le,

Sois sourd à celui qui t’enfonce,

Même s’il te vient à l’esprit.

 

 

 

Henri Gougaud, Le livre des chemins













Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 20:55

 

 

 

Si tu ne vas pas dans les bois, jamais rien n'arrivera, jamais ta vie ne commencera.

- Ne va pas dans les bois, disaient-ils, n'y va pas.

- Et pourquoi donc ?

Pourquoi n'irais-je pas ce soir dans les bois ? demanda-t-elle.

- Dans les bois vit un grand loup, qui mange les humains comme toi. Ne va pas dans les bois, n'y va pas.


Bien sûr, elle y alla. Elle alla malgré tout dans les bois et bien sûr, comme ils avaient dit, elle rencontra le loup.


- On t'avait prévenue, fît le chœur.

- C'est ma vie, rétorqua-t-elle. On n'est pas dans un conte de fées.

Il faut que j'aille dans les bois. Il faut que je rencontre le loup, sinon ma vie ne commencera jamais.


Mais le loup qu'elle rencontra était pris au piège.

Dans un piège était prise la patte du loup.

- Viens à mon aide, viens à mon secours ! Aïe, aïe, aïe ! s'écria le loup. Viens à mon aide, viens à mon secours et je te récompenserai comme il se doit. Car ainsi font les loups dans ce type de contes.

-Et comment serais-je sûre que tu ne vas pas me faire mal ? interrogea-t-elle, c'était son rôle de poser des questions. Comment serais-je sûre que tu ne vas pas me tuer et me réduire à un tas d'os ?

-La question n'est pas le bonne, dit ce loup-ci. Tu dois me croire sur parole.

Et il se remit à gémir et à crier :

Oh, là, là ! aïe, aïe, aïe !

Belle dame

Il n'y a qu'une question qui vaille

Ououououououh

Eheheheheheh

laaaaaaaam !


- C'est bien, le loup, je prends le risque. Allons-y ! Et elle écarta les mâchoires du piège. Le loup retira sa patte, qu'elle pansa avec des herbes et des plantes.

- Oh, merci, aimable dame, merci, dit le loup, soulagé.

Et, parce qu'elle avait lu trop de contes d'un certain type, le mauvais, elle s'exclama :

- Allons, finissons-en. Tue-moi. Maintenant.


Mais ainsi le loup ne fit-il pas. Pas du tout.

Il posa la patte sur son bras.

- Je suis un loup qui vient d'ailleurs, un loup qui vient d'un autre temps, dit-il.

Et il s'arracha un cil, puis le lui offrit en disant :

- Sers t'en avec discernement. Désormais tu sauras ce qui est bon et ce qui ne l'est guère; il te suffit de voir par mes yeux pour voir clair.

Tu m'as permis de vivre et pour cela je t'offre de vivre ta vie comme jamais tu ne le fis.


Souviens-toi, belle dame,
Il n'y a qu'une question qui vaille

Ououououououh

Eheheheheh

Laaaaaaaaam

 


Ainsi revint-elle au village

Ravie d'être encore en vie

Et cette fois, quand ils disaient

« Reste ici, marions-nous »

Ou « Fais ce que je te dis »

Ou « Dis ce que je te dis de dire,

Surtout n'aie aucun avis »

Elle portait à son œil le cil du loup

Et voyait à travers lui

Leurs véritables motivations

Comme elle ne l'avait jamais fait.


Alors quand le boucher

Posa la viande sur la balance

Elle vit qu'il pesait son pouce avec.

Et quand elle regarda son soupirant

Qui soupirait « Je suis parfait pour toi »

Elle vit que ce soupirant-là

N'était pas bon pour elle

De sorte qu'elle fut à l'abri

Sinon de tous les malheurs du monde

Du moins d'une grande partie.

 

Plus encore : non seulement cette nouvelle façon de voir lui permit de distinguer le cruel et le sournois, mais son cœur ne connut plus de limites, car elle regardait tout en chacun et l'évaluait grâce au don du loup qu'elle avait sauvé.

 

Et elle vit le gens de bonté vraie

Et elle s'en approcha

Elle trouva le compagnon

De sa vie et resta près de lui,

Elle distingua les êtres de courage

Et d'eux se rapprocha,

Elle connût les cœurs fidèles

Et se joignit à eux,

Elle vit la confusion sous la colère

Et se hâta de l'apaiser,

Elle vit l'Amour briller dans les yeux des timides

Et tendit la main vers eux

Elle vit la souffrance des collets montés

Et courtisa leur sourire,

Elle vit le besoin chez l'homme sans parole

Et parla en son nom

Elle vit la foi luire au plus profond

De la femme qui la niait

Et la raviva à la flamme de la sienne.

 

Elle vit TOUT

 

Avec son cil de loup,

Tout ce qui est vrai,

Tout ce qui est faux,

Tout ce qui se retournait contre la vie

Et tout ce qui se tournait vers la vie,

Tout ce qui ne peut se voir

Qu'à travers le regard

Qui évalue le COEUR avec le CŒUR

 

C'est ainsi qu'elle apprit que ce que l'on dit est vrai : le loup est le plus avisé de tous. Et si vous prêtez l'oreille, vous entendrez que le loup, lorsqu'il hurle, est toujours en train de poser la question la plus importante.

 

Non pas « Où est le prochain repas ? »

 

Ni « Où est le prochain combat ? »

 

Ni « Où est la prochaine danse ? »


Mais la question la plus importante

POUR VOIR A L'INTERIEUR,

Pour estimer la valeur de TOUT ce qui vit,

 

Ououououououh

Eheheheheh

laaaaaaaaam ?

 

Ououououououh

Eheheheheh

laaaaaaaaam ?

 

Où est l'âme ?

 

Où est l'âme ?

 

Va dans les bois, va.

Si tu ne vas pas dans les bois, jamais rien n'arrivera, jamais ta vie ne commencera.

 

Va dans les bois, va

 

Va dans les bois, va

 

Va dans les bois, va.

 

 

 

 

Extrait de « The Wolf's Eyelash », poème en prose de Clarissa Pinkola Estés, 1970, extrait de Rowing songs for the night sea journey Contemporary Chants.












 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche