Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 14:50
Illustration Kerry Darling - The daughter of Gaïa

Illustration Kerry Darling - The daughter of Gaïa

 

 

Rien ne peut te 'rendre' heureux(se). C'est la pire des nouvelles et pourtant la meilleure !
 

Le bonheur le plus grand est identique à la joie naturelle d'être en vie.
 

Cette joie ne vient pas de quelque chose en dehors de toi.
Elle ne dépend pas de circonstances extérieures . Tu peux être un mendiant au bord de la route et être submergé par la joie de l'existence.

 

Tu peux être un leader mondial, avec toutes les richesses du monde à ta disposition et être cependant profondément déconnecté de cette joie cosmique. Tu ne peux atteindre la joie, mais tu peux t'en souvenir.
 

Tu peux respirer et célébrer ta respiration. Tu peux sentir la brise matinale sur ton visage et la ressentir comme une caresse de Dieu.
Tu peux remarquer une vague de peur, de peine ou de douleur dans ton corps et l'embrasser comme un nouveau-né, l'aimer comme un nouveau-né, la laisser monter comme un nouveau-né.

 

Rien ne peut te rendre heureux jusqu'à ce que tout te rende heureux, te rappelle le Bien-aimé, tout soit Dieu - ta soif de Dieu, ton oubli de Dieu, ta déconnexion de Dieu - et même que le mot Dieu se dissolve dans un après-midi des plus ordinaires.
 

Tous les deux, le croyant et l'athéiste, sont du même sang.
 

Quand chaque jour est le dernier jour, tu es heureux sans cause, joyeux même dans ta peine.
 

Et le mental ne comprendra jamais, et le coeur n'en aura jamais besoin.

 

 

JEFF

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 01:06

 

 

Ce film est l'illustration de ce qui se passe aux US avec les vaccinations sur des milliers de nourrisson, qui dès l'injection, changent complètement et deviennent autistes du jour au lendemain. Il est question d'1 enfant sur 250 touché aux USA. La même problématique se passe dans tous les pays du monde.  Si l'enfant ne devient pas autiste, il a des pbs ORL et dermatologiques  pendant toute son enfance, parce que son organisme essaie de se débarrasser de la trituration toxique implantée alors que son système immunitaire n'est pas construit.
 

Les vaccins, véritables bombes toxiques avec adjuvants aux métaux lourds  (hydroxydes d'aluminium et mercure) + formaldéhyde + nanomatériaux  peuvent s'enkyster dans les organes ou les muscles et déclencher des myofasciites à macrophages, des maladies neurodégénératives lors de stress, de deuils ou d'évènements dans l'organisme ou la vie de l'être humain qui font exploser et flamber des pathologies. La vaccination n'a que 60 ans de recul pour décider qu'il est nécessaire de se vacciner : toutes les études épidémiologiques n'ont pas été faites et évitées ...  Il semblerait d'autre part que les ondes électromagnétiques, nous en avons tous fait l'expérience... sont en résonance avec les métaux lourds et que notre métabolisme s'en trouve amélioré lors d'un nettoyage vaccinal ou lors des déposes d'amalgames dentaires (à condition de les faire faire dans les conditions ad hoc). Les ondes électromagnétiques ne serait-elles pas révélatrices d'une technologie qui fait flamber tout ce qui est contraire aux lois universelles (métaux lourds, 84 000 produits chimiques, Pesticides et tous les biocides, OGM, nanomatériaux )?
 
Ce film est l'illustration d'un scandale sanitaire monstrueux qui implique des milliers de familles qui se retrouvent du jour au lendemain avec un enfant handicapé, transformé en loque, en enfant qui se tape la tête contre les murs, qui mord, qui pleure, qui hurle, pousse des cris de bête.... devant leurs parents atterrés, impuissants et cassés. Il n'y aucune réparation financière parce que les labos, aidés par leurs avocats, disent que rien n'est prouvé (si, si !)
L'autisme explose et cette pathologie est la conséquence d'une monstrueuse machination entre les gouvernements et les finances des laboratoires qui ne veulent rien changer dans la fabrication et continuent à l'insu de la majeure partie de la population à déjouer et défier leur confiance, en jouant sur la sécurité et la peur des virus et maladies, alors que les vaccins présentent maintenant des risques sanitaires majeurs avérés.

 

 

 

 

 
 
« Il est regrettable que la maire de Paris et des membres du Parlement européen aient cédé à la pression d’un petit nombre de fanatiques et cela sans avoir vu le film ou avoir cherché à le voir. Il est encore plus regrettable que des organismes de presse comme Le Monde ou Times usent la polémique créée de toutes pièces par les industries pharmaceutiques depuis plus de 20 ans pour empêcher une vraie étude sur les vaccins. La raison de cette polémique est liée au réalisateur du film, Dr Andrew Wakefield, qui est la cible d’une campagne de calomnie coordonnée depuis qu’il a remis en cause la sûreté du vaccin ROR en 1998. Il s’est ainsi opposé aux laboratoires Glaxo-Kline-Smith et Merck, dont les revenus se chiffrent en milliards de dollars, et qui contrôlent la majorité du marché du vaccin ROR aux Etats-Unis et au Royaume-Uni », explique Philippe Diaz, président de Cinema Libre Studio, le distributeur de Vaxxed.
 
 
 
 

 

 
 
 

 

 

 

Voir le film, sous titré

http://bit.ly/2lh87L1

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 22:51
Martha Graham Dance Compagny

Martha Graham Dance Compagny

 

 

 

Au temps où saint Nicolas parcourait le monde en jeune aventureux affamé de découvertes, son chemin le conduisit un jour au bord d'un vaste fleuve aux vagues éblouies par le soleil de midi. Là était un passeur qui sonnait de la trompe à la proue de sa barque. Tandis que Nicolas, parmi les voyageurs, se hâtait vers le ponton de planches, il aperçut à l'écart de l'embarcadère un pauvre diable en guenilles agenouillé devant une hutte de branches. Le visage de cet homme et ses mains offertes à la brise émurent son coeur simple. Il le désigna aux gens qui l'entouraient, demanda si quelqu'un le connaissait. On lui répondit :

 

- C'est un sage infini, ses prières font des miracles. Va donc le saluer. Chance pour toi s'il te bénit !

 

- Vraiment ? dit Nicolas.

 

Ses yeux s'illuminèrent. Il avait soif d'apprendre, et d'aimer plus encore. Il abandonna son sac parmi ses compagnons, s'approcha du bonhomme qui semblait converser amicalement avec la lumière du jour. Il perçut bientôt les paroles de sa prière. Alors il s'arrêta au bord de l'eau qui baignait les galets, et restant là planté, grandement étonné : " Hélas, se dit-il, ce miséreux que l'on prend pour un saint n'est en vérité qu'un fou de plus sur cette terre ! " Il s'accroupit à son côté. L'autre ne parut même pas s'apercevoir de sa présence. Sans cesse il répétait, la figure contente comme s'il voyait Dieu devant lui dans l'air bleu :

 

- Seigneur, ne m'aide pas ! Ne m'aide pas, Seigneur !

 

- Que fais-tu donc, l'ami ? demanda Nicolas.

 

L'homme tourna vers lui la tête et répondit dans un grand sourire édenté :

 

- Ne vois-tu pas ? Je prie Dieu.

 

- Pauvre homme, murmura Nicolas, la mine apitoyée, ce n'est pas ainsi que l'on prie.

 

Et l'index dressé droit :

- Seigneur, assiste-moi, donne-moi aujourd'hui le pain qu'il faut pour vivre. Voilà les termes justes.

L'homme le regarda, surpris, reconnaissant.

 

- Je sais si peu, ami ! Oh, merci de m'instruire. " Seigneur, assiste-moi ", c'est là ce qu'il faut dire ? Sois béni, je ne l'oublierai pas.

 

Ils s'embrassèrent, contents l'un de l'autre, puis Nicolas courut à la barque où le passeur déjà levait la passerelle. Vers le milieu du fleuve le voyageur se retourna pour un dernier regard à son frère d'un instant. Il le vit qui gesticulait sur la berge et criait des paroles trop éraillées et lointaines pour qu'il puisse les comprendre. Il fit un geste d'impuissance, et aussitôt resta la bouche bée, autant époustouflé que si le ciel venait devant lui se fendre.

 

Il se frotta les yeux, les rouvrit et vit en vérité ce qu'il ne pouvait croire. L'homme en guenilles s'avançait sur l'eau claire, trottant comme sur un chemin terrestre. Son pied aérien effleurait à peine la crête des vagues. Il eut tôt fait de rattraper le bateau qui allait lourdement au travers du courant.

 

- Hé, l'ami, cria-t-il, comment m'as-tu dit qu'il fallait prier Notre Père ? Je ne m'en souviens plus, pauvre sot que je suis !

 

Dans la lumière de miracle qui lui venait dessus, " mon Dieu, pensa Nicolas, tremblant comme la voile au vent, un homme capable de cheminer ainsi sur l'eau sans se mouiller un poil est assurément plus proche de Toi que je ne le serai jamais".

Il répondit :

 

- Ne change rien, mon frère ! " Seigneur, ne m'aide pas ", c'est la prière juste ! La paix sur toi !

 

L'autre lui fit un signe d'amitié, s'assit parmi les brins de soleil qui illuminaient le fleuve et s'en revint, ramant de ses deux mains ouvertes, vers la rive tranquille en chantant sa prière au ciel, à pleine voix. "

 

 

Henri Gougaud, L'arbre d'amour et de sagesse

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 23:28
Maladie de Lyme - Interview du Pr Perronne

 

 

"Comment avez-vous pu ne pas vous suicider après avoir eu des douleurs atroces"...

 

Voilà, c'est mieux quand c'est quelqu'un d'autre qui le dit ou qui en parle...

 

Les malades sont pris par une sorte de pudeur et de toutes façons cette ambiance de déni et de non accueil de la souffrance, fait que cette envie de mourir est tenue secrète à l'intérieur de soi, à la fois comme une épée de Damoclès, et comme un désespoir dont on ne sait pas si on va pouvoir sortir.

 

Le terme "descente aux enfers" souvent employé n'est pas qu'une image, et la violence est autant dans la douleur subie que dans l'incompréhension et le manque d'empathie que l'on expérimente en traversant cette maladie.

 

J'ai vu ou entendu des personnes autour de moi qui vivaient des "petits bobos" avec une théâtralité qui donnait à leur souffrance une certaine envergure, genre je viens de me brûler la main avec de la vapeur  d'eau chaude, et je souffle dessus pendant toute la soirée, le bras bien en évidence, en l'air, comme un enfant de cinq ans, avec une mine déconfite.

 

La plupart des gens qui ne supporte même pas quelques heures de douleurs, sont incapables pourtant de comprendre des personnes qui vivent la douleur quotidiennement, pendant des années, au point parfois de vouloir en finir.

 

La souffrance de Lyme vous tient dans une sorte de sidération, vous confisque même cette possibilité de "jouer" de cela, tellement cela vient nous chercher profondément dans la chair, dans un anéantissement total, et vous met dans l'authenticité  d'un vécu indescriptible, même si cette maladie se vit avec des intensités différentes en fonction des atteintes, neurologiques entre autres.

 

Et quand les médecins veulent envoyer les malades en psychiatrie, oui, on frôle la folie, mais c'est la folie de souffrir autant, d'être pris pour un affabulateur ou un hypochondriaque, d'être renvoyés dans une zone où votre réalité n'existerait pas et d'avoir zéro empathie en face.

 

La folie n'est pas toujours du côté que l'on croit.

 

Comment ai-je fait pour tenir? Je n'en sais rien. L'Etre que nous sommes a des ressources insoupçonnées et inimaginables lorsque l'on voit que l'on peut survivre avec aucun soutient, aucune vraie compréhension, et la plupart des malades ne doivent pas leur survie aux blouses blanches, ceux-là même qui leur prescrivent du prozac, mais à leur force de vie qui heureusement pour la plupart, les empêche de se suicider.

 

 

 

Merci au Pr Perronne d'avoir cette parole posée et de valider la traversée ubuesque des malades qui comme il le dit sont "abandonnés", et cela malgré des articles ou émissions de plus en plus fréquents dans les médias, mais qui ne changent pas forcément grand chose sur le terrain.

Je ferais d'ailleurs très probablement un article pour montrer ce que les gens partagent dans les groupes d'entraide de leurs visites médicales avec leurs médecins, neurologues, spécialistes, et qui n'a rien à voir avec : "ah ça y est, on en parle, le problème est résolu", et "ça se soigne très bien"...  

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 23:00
Le don de la liberté - Adyashanti

 

 

Un aspect de l'éveil vrai et authentique est le don de la liberté à l'univers entier. La liberté vraie, ce n'est pas l'affirmation : « Je suis libre. » C'est affirmer que « tout est libre».

 

Cela sous-entend que chacun est libre d'être qui il est, qu'il soit éveillé ou victime de l'illusion.
Etre libre, c'est admettre que tout, et tous les êtres, est exactement tel qu'il est.

 

A moins d'en venir à cette attitude, nous privons effectivement le monde de la liberté. Nous considérons cette dernière comme une acquisition et nous ne nous préoccupons que de nous-mêmes.
 

Quel bonheur puis-je trouver ?
 

Quelle liberté puis-je éprouver ?
 

La liberté est un don offert à tout, et à tous les êtres.
Jusqu`à ce que le monde entier soit libre d'être en accord ou en désaccord avec toi, jusqu'à ce que tu aies accordé à tous la liberté de t'apprécier ou pas, de t'aimer ou de te détester, de partager ton point de vue ou non, jusqu'à ce que tu aies accordé au monde entier sa liberté, tu n'as pas la tienne.

 

C'est ainsi que tu découvres en toi la capacité d'être honnête et vrai.e.
Impossible d'être vrai.e tant que nous n'espérons ou ne désirons que l'assentiment d'autrui.

 

 

Adyashanti

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 15:11
Cupidon - L'amour est aveugle

 

 

Et voilà comment le bazar a commencé dans les relations amoureuses... merci Cupidon !

 

Bonne St Valentin à tous les amoureux aveuglés ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 22:06

 

 

"Plus on est évolué, plus on a de chance de rencontrer les couches les plus profondes qui ont été réprimées en nous"

 

"On peut tout dénigrer pour subsister en tant qu'entité séparée et fragmentée"

 

"La personnalité est prête à toutes les destructions et négativités pour survivre; ça veut dire que même le plus bel amour dans votre vie, vous serez prêts à le piétiner si vous pouvez sauvegarder votre personne, ...c'est redoutable".

 

Aller vers l'acceptation de la totalité de nous-mêmes est le chemin proposé vers notre éveil. La conscience est invitée à tout voir, tout accueillir, car tout ce qui est réprimé fait barrage à notre lumière.

 

Comme le dit Darpan dans une autre vidéo, l'ombre et la lumière passent par "le même tuyau". Si on met un couvercle pour que les émotions, les ombres ne remontent pas, alors notre lumière reste aussi prisonnière de nos profondeurs.

 

MT

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 22:05
Retrouvailles - Guy Corneau

 

 

Amour, mon bel amour, voici quelques offrandes
Ma vie au grand complet gaspillée pour des sous

 

Avec la peur en prime, avec la peur au ventre
Qui nous courbe l'échine, qui nous met à genoux

 

J'ai erré si longtemps avant de comprendre
Que sans toi je n'étais qu'un pauvre pou

 

Oh ! Un pou bien portant avec son importance
Qui écrivait des livres et qu'on aimait partout

 

Vivre à côté de soi, vivre à côté de l'âme
C'est renoncer à soi, c'est renoncer à tout

 

J'ai perdu mon combat, tu gagnes, souveraine
Enferme donc ma haine au fond de tes cachots

 

Garde-moi prisonnier, lave-moi de mes peines
Pour le mal que j'ai fait, lève l'impôt

 

De pleurer chaque jour, ému jusqu'à comprendre
Et de pleurer d'amour devant ce qui est beau

Je veux vivre à tes pieds, n'ai plus rien à atteindre
Nulle part où aller, tout est de trop

 

Vivre à côté de soi, vivre à côté de l'âme
C'est renoncer à soi, c'est renoncer à tout

 

Je chante pour ceux-là qui n'ont pas pris la chance
D'être eux-mêmes ici-bas, eux-mêmes malgré tout

 

Je chante pour ceux-là dont j'envie l'existence
Ils mangent dans ta main, ils te servent à genoux

 

Ils suivent le chemin de leur maîtresse tendre
Et ils ont le courage de leurs goûts

 

Vivre à côté de soi, vivre à côté de l'âme
C'est renoncer à soi, c'est renoncer à tout

 

Si longtemps loin de toi, longtemps loin de moi-même
Mon bel amour caché au beau centre de tout

 

Mon bel amour trahi au centre de moi-même
Je te retrouve enfin... à bout de maux.


 

Guy Corneau, 1989

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 21:01

 

Refuser le Linky est peut-être "facile" mais entrer dans cette démarche, c'est se retrouver au coeur de la désinformation, de l'intimidation avec des menaces de sanctions et avoir le sentiment d'être le pot de terre contre le pot de fer, surtout quand Enedis fait référence à la "loi", aux "directives européennes"... parce que là, forcément, ça vous en bouche un coin, car quoi dire "face à la loi".

 

Heureusement, des personnes font un travail de fond pour dépouiller tout ce langage fumigène, et nous apportent des réponses, point après point.

 

Sachez par exemple, que lorsque vous avez lancé une procédure par huissier avec "sommation de ne pas faire" (c'est à dire de ne pas faire poser le linky), vous recevez un courrier de la part d'Enedis (voir premier visuel plus bas), qui vous dit en gros, que ça ne sert à rien de vous être opposé et qu'on ne peut pas aller contre l'Europe ou contre "la croissance verte".

 

Ah bin si c'est vert alors, tout est permis, et ce serait idiot voire irresponsable de s'opposer à la croissance verte, n'est-ce pas... ?

 

Mais le vert n'est peut-être pas si vert que ça.... à se demander si Enedis ne souffre pas de daltonisme *...

 

 

MT

 

 

* Anomalie de la vision, souvent d'origine génétique, dont il existe plusieurs formes, la plus courante étant la confusion entre le vert et le rouge.

 

 

 

 

Refuser le Linky : le point juridique et les arguments

Communes : voici comment refuser les compteurs communicants

 

1) Refuser Gazpar

2) Refuser Linky

3) Refuser d'autres compteurs (eau)

 

1) Refuser Gazpar

Une particularité du compteur Gazpar est que, contrairement au compteur d'électricité Linky, il n'expédie pas ses informations par fils mais directement par ondes. De fait, GrDF a absolument besoin de l'accord de la commune pour installer, sur un ou des bâtiments hauts (église ou autre), un ou des "répartiteurs" : des antennes à même de recevoir les informations des compteurs Gazpar.

Il suffit donc à une commune de refuser d'accorder cette autorisation pour que GrDF se retrouve coincé : ce ne sont pas les compteurs à proprement parler qui sont interdits, mais à quoi bon les installer si leurs informations ne peuvent être recueillies ?

Méfiance tout de même : comme on peut le lire dans le Canard enchaîné, les juristes de GrDF étudient la situation. Il se pourrait aussi que GrDF démarche des particuliers pour que ces derniers, moyennant un "dédommagement", acceptent que des répartiteurs soit installés sur leurs habitations.

Il est donc conseillé aux communes, après avoir refusé l'installation du ou des répartiteurs, de viser aussi Gazpar (ainsi que les compteurs d'eau) dans la délibération municipale qui doit être prise pour interdire les compteurs Linky (cf ci-dessous).

 

Pour les particuliers, l’association Robin des Toits propose une lettre-type de refus de Gazpar

 

 

2) Refuser Linky

Modèle de délibérations municipales
(d'après la démarche de Saint-Macaire)

Contrairement à Gazpar, le compteur Linky envoie ses informations dans un premier temps par les fils électriques déjà existants, sans avoir besoin a priori de demander à la commune l'autorisation d'installer un ou des répartiteurs (*).

Mais la commune a une autre façon d'agir car elle est généralement propriétaire des compteurs d'électricité (**) alors que, souvent, ce n'est pas le cas pour les compteurs de gaz et d'eau (situations à vérifier au cas par cas).

Enedis (ex-ErDF) ou plutôt son sous-traitant arrive donc dans les communes en disant "Nous venons changer les compteurs d'électricité !"... sans jamais que l'aval du propriétaire (la commune ou une structure émanation de communes) ne soit demandé !

Cette façon de passer en force a marché au début car les maires ignoraient généralement qu'ils étaient propriétaires des compteurs, ce qu’Enedis se garde bien entendu de leur dire ! Mais l'information circule de plus en plus et les élus savent désormais qu'ils peuvent agir.

Nous invitons donc les élus à protéger les libertés publiques et la santé de leurs administrés, à commencer par celle des enfants, en prenant trois délibérations interdisant le remplacement sur la commune des compteurs d'électricité, mais aussi les compteurs de gaz et d'eau, par des compteurs communicants. Cf infos ici.

Attention : bien préciser "par des compteurs communicants" car il faut qu'un compteur ordinaire défaillant puissent être remplacé... par un autre compteur ordinaire (sa durée de vie est de 60 ans, mais une défaillance est toujours possible bien que rarissime).

 

(*) Important : les Linky envoient leurs informations par fils (en CPL) vers le transformateur de quartier. Elles sont ensuite rediffusées par GPRS (téléphonie mobile). Enedis a donc prévu d'équiper avec des antennes les transformateurs de quartier alors que ceux-ci appartiennent aussi aux collectivités. Les communes peuvent (doivent !) donc s'opposer aussi à l'installation de ces matériels...

(**) Attention, les compteurs d'électricité appartiennent aux communes même si la compétence de distribution de l’électricité a été transférée à une organisation regroupant des communes (Communauté de communes, Syndicat départemental d'énergie, etc). Dans tous les cas, la commune peut (et doit !) prendre une délibération contre le déploiement des compteurs communicants, et demander à la structure intercommunale de respecter la volonté démocratiquement exprimée. Les Communautés de communes et les Syndicats départementaux d'énergie sont les émanations des communes, ils existent pour les assister et pas pour leur imposer des décisions arbitraires.

Il faut donc bien noter que Enedis (et a fortiori EDF ou un autre producteur d'énergie) n'est jamais propriétaire des compteurs d'électricité. Une collectivité, le Grand Nancy, a bien essayé de faire cadeau des compteurs à ErDF, mais cette démarche (plus que suspecte...) a été annulée en justice.

 

3) Refuser les compteurs d'eau

Lire aussi : Alerte aux compteurs communicants d'eau

Il apparait que certains opérateurs ont pris de l'avance sur ErDF et GrDF et qu'un certain nombre de compteurs communicants sont déjà opérationnels depuis plusieurs années, en particulier dans certaines grandes villes. Les communes non encore "dotées" doivent prendre des délibérations pour interdire l'installation de tels compteurs.

Important : tout comme pour les compteurs Gazpar, les compteurs d'eau envoient directement leurs informations par ondes radio, les opérateurs ont donc besoin d'installer des antennes et répartiteurs... et ont besoin de l'accord de la commune pour cela : il est donc facile au Conseil municipal de stopper le processus, il suffit de refuser de donner cette autorisation !

Si les compteurs sont déjà là, il faut probablement consulter un juriste pour voir de quelle façon revenir aux bons vieux compteurs ordinaires.

Attention à ne pas se laisser abuser par les prétextes avancés par les opérateurs : il est très bien de vouloir rechercher les fuites d'eau, mais cela ne doit pas se faire en infligeant au passage à la population des compteurs communicants mettant en danger la santé publique.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/communes-comment-refuser-compteurs.htm

 

 

 

 

Le point juridique :

 

Refuser le Linky : le point juridique et les arguments
Refuser le Linky : le point juridique et les arguments

 

 

Réponse au document de propagande de ErDF

http://refus.linky.gazpar.free.fr/reponse-au-8pages-de-ErDF.pdf

 

 

 

Refuser le Linky : le point juridique et les arguments
Refuser le Linky : le point juridique et les arguments
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 01:28

 

 

Le film démarre sa collecte de fond pour permettre sa concrétisation : découvrez tous les détails sur ce projet sur le site qui lui est consacré : http://www.etjechoisisdevivre.com
 

De plus, Nans Thomassey à organisé une tournée de conférences en France, Belgique et Suisse autour de ce thème du deuil, avec Armelle Six (connue des milieux spirituels pour ses partages autour de l'éveil) qui a elle-même vécu la perte d'un enfant : vous trouverez toutes les dates et lieux de ces conférences sur le site : http://www.etjechoisisdevivre.com

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 20:46

 

 

Partout sur la planète, des Gardiens continuent à se mobiliser comme à Standing Rock, où les arrestations ont lieu, où la lutte n'est pas terminée, ni pour les terres, ni pour l'eau. L'eau est précieuse et la plupart des humains l'ont oublié... "si les européens avaient vécu à la façon des indiens quand ils sont arrivés, nous serions toujours entrain de boire cette même eau parce que l'eau est sacrée".
 


Message d'un ancien (Floyd Red Crow Westerman).:

 

le temps évolue et vient vers un endroit ou il se renouvelle....il y a d'abord un temps de purification puis le temps du renouveau...nous nous approchons beaucoup de ce temps maintenant (c'était en 2010)...

 

on nous a dit que nous verrons l'Amérique aller et venir...dans un certain sens l'Amérique se meurt...depuis l'intérieur...parce qu'ils ont oublié les instructions de comment vivre sur la terre...chaque chose arrive à un temps où la prophétie et l'inhabilité de l'homme de vivre sur Terre d'une manière spirituelle arriveront à un croisement où se trouvent de grands problèmes .... selon la croyance des Hopis et selon notre croyance, si vous n'êtes pas connectés spirituellement à la Terre et comprenez la réalité spirituelle de comment vivre sur Terre, vous n'allez très probablement pas y arriver....

 

Quand Christophe Collomb est arrivé, c'était le début de ce que nous appelons la première guerre mondiale...c'était la véritable première guerre mondiale quand Collomb est arrivé parce qu'avec lui sont venus tous les Européens....à la fin de la seconde guerre mondiale nous n'étions que 800 000 en Amérique (d'indigènes)…nous avons passé de 60 Millions à 800 000 (!!) ...donc nous avons presque été exterminés ici en Amérique....Tout est spirituel , chaque chose a un Esprit , toute chose vous a été apportée par le Créateur , le seul Créateur , quelques uns l'appellent Dieu, d'autres l'appellent Buddha, d'autres Allah, et d'autres l'appellent par d'autres noms...nous l'appelons Tunkashilla, Grand-Père....

 

Nous sommes ici sur Terre seulement pour quelques hivers...puis nous retournons vers le monde des Esprits...le monde des Esprits est plus réel que ce que la plupart d'entre nous croient...le monde des Esprits c'est..c'est Tout….

 

Environ 95% de notre corps est de l'eau...et pour être en bonne santé il faut boire de la bonne eau......quand les Européens sont arrivés ici, avec Collomb, nous pouvions boire de toutes les rivières ... si les européens avaient vécu à la façon des indiens quand ils sont arrivés, nous serions toujours entrain de boire cette même eau parce que l'eau est sacrée....l'air est sacré....

 

notre ADN est le même ADN que celui des arbres... l'arbre inspire ce que nous expirons.... et quand l'arbre expire nous avons besoin de ce que l'arbre expire...donc nous avons un destin commun avec l'arbre...nous sommes tous de la terre....et quand la terre, l'eau, l'atmosphère est corrompue...cela va créer ses propres réactions...

 

Mère réagit....dans les prophéties Hoppi ils disent qu'il y aura plus de tempêtes et d'inondations...Pour moi ce n'est pas une chose négative de savoir qu'il y aura des grands changements... ce n'est pas négatif, c'est l'évolution...quand vous regardez l'évolution, il est temps...rien ne reste tel qu'il est....(question de la femme qui semble demander s'ils considèrent les singes comme leurs ancêtres) réponse : c'est peut-être votre ancêtre mais ce n'est pas notre ancêtre...il est une parenté mais pas un ancêtre.

 

Vous devriez apprendre comment planter quelque chose...c'est la première connexion...vous devriez traiter toute chose comme Esprit...réaliser que nous sommes une famille...il n'y a pas de fin...c'est comme la vie, il n'y a pas de fin à la vie...

 

 

 

Merci à Eva Morales pour la traduction

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 23:40
L'école, cet enfer...

 

 

.

 

Je vous avais déjà parlé de Mathilde, harcelée dans son lycée.

 

Ici, ce sont trois élèves qui ont accepté de témoigner pour un documentaire sur le harcèlement à l'école, sujet de plus en plus inquiétant. Notre société, à commencer par les jeunes, dérivent vers une perversion dangereuse, où l'autre devient un souffre-douleur facile, au nom de "normes" implicites décrétées arbitrairement ou de désirs d'appartenance/exclusion qui semblent aléatoires.

 

Témoins soit de perte d'empathie, soit de repères, soit de souffrances inconscientes ou de pressions sociales qui sont de plus en plus difficile à gérer, ces comportements violents sont terribles et font des dégâts invisibles et profonds. Mais parfois ils peuvent même aller jusqu'au suicide des adolescents, dépassés par ce déferlement de violence auquel ils ne peuvent pas apporter de réponses, tant au niveau relationnel, qu'au niveau du sens à donner à leur calvaire.

Non seulement ils vivent l'exclusion et la maltraitance, mais ils le vivent dans la solitude et le silence, sans pouvoir se confier, à tel point que même les parents ne voient rien venir pour la plupart, ou alors sont mis brutalement devant le fait accompli lorsque leur enfant s'est donné la mort.

 

Il serait temps que notre société réfléchisse à ce qui se passe, et comprenne aussi que lorsque politiquement elle prône la mise à l'index de groupes sociaux ou ethniques, qu'elle entretient les guerres, l'exclusion et l'individualisme, elle offre un modèle permissif pour exercer la même chose au quotidien dans la vie de tous les jours.

Les institutions et adultes devraient avoir à l'idée de rester des modèles, avec des valeurs et une éthique, afin de les infuser dans tous les rouages de la société. Mais nous sommes très très loin de l'éthique, au vu de tous les scandales qui jaillissent régulièrement.

 

Il serait aussi important de revoir toutes les normes implicites, la compétition, la comparaison, le jugement sur l'apparence physique largement entretenu par les publicités idéalistes, toute cette culture du plus fort, du plus beau, du plus riche, du plus "quelque chose", qui est d'une rare violence, et permet ainsi à certains d'exercer leur pouvoir sur autrui, qui ne sont "faibles" que parce qu'ils ne veulent pas exercer pareille violence sur leurs bourreaux.

 

Que se passe-t-il, pour que des êtres humains dotés de "neurones miroir" (c'est à dire capables de ressentir ce qui se passe pour autrui), perdent à ce point non seulement leur capacité empathique, mais en plus se transforment en tortionnaires et qu'ainsi 5 à 10 % de jeunes soient des victimes de harcèlement au cours de leurs études ?

 

"Les insultes, c'est plus douloureux que les coups de poings"....

 

Et que se passe-t-il pour qu'un proviseur donne comme toute réponse à un enfant harcelé "on n'est pas dans le monde des bisounours" ???

 

Pourquoi en sommes-nous arrivés là, obligés de créer des sites contre le harcèlement à l'école et contre la "cyberviolence"? A force d'être dans le virtuel peut-être et de ne plus pouvoir faire l'expérience de ce qu'est un véritable être humain?

 

Si éduquer, transmettre, partager des valeurs est important, il semble tout aussi important de revoir le modèle scolaire et de proposer un art de vivre au sein des écoles et lycées qui permettra de retrouver un peu d'humanité et de sécurité, comme ici, ou ici ou les initiatives qui commencent à inclure la Communication Non Violente dans les apprentissages scolaires.

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 18:04
La Goutte d'eau toute puissante - Gitta Mallasz

 

 

 

 

La guerre ne se décide pas sur le champ de bataille, dans le désert où se déroulent les conséquences inévitables d’un autre champ de bataille, invisible à l’œil de l’homme.

 

Et c’est celui-là qui importe :
 

Là, chacun de mes sourires confiants, mine les projets de la haine meurtrière.
 

Là, chacune de mes pensées constructives diminue les forces destructrices.
 

Là, chacune de mes demandes pour la paix atténue les feux de la guerre.
 

Là, par contre, chaque émotion négative ouvre grand la porte à l’envahisseur
 

Nous qui vivons aujourd’hui, nous n’assistons pas par hasard à cette guerre dans le désert ; Non, chacun de nous est le guerrier responsable du grand équilibre historique.
 

Donc, je ne suis pas la victime impuissante des événements extérieurs, mais peut-être bien la goutte d’eau toute puissante qui décidera de la vie ou de son anéantissement.
 

Qui parmi nous est conscient de sa toute puissance ?
Là pourtant commence la responsabilité de l’Homme. »


 

 

 

Gitta Mallasz, Petits Dialogues d’hier et d’aujourd’hui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 21:29

 

"Vaxxed révèle comment le risque associant le vaccin ROR à l’incidence d’autisme a été dissimulé par le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), l’organisme scientifique le plus écouté de la planète.  S’appuyant sur des preuves incontestables, fournies par les confessions du principal expert de l’étude, ce film dénonce l’un des plus grands scandales de l’histoire de la médecine.

Depuis sa projection aux USA, Vaxxed résonne et impulse un mouvement citoyen, révélant  au grand jour une tragédie dont personne n’avait soupçonné l’ampleur…
À l’occasion de la tournée du film plus de 6000 témoignages ont été recueillis,  dont 1000 ont été filmés : autisme, paralysie, narcolepsie, épilepsie... Tous les vaccins sont en cause et chaque jour de nouvelles voix s’en font l’écho.
"

 

 

 

Mais ce mouvement dérange et une censure s'organise partout dans le monde pour freiner les révélations et le débat que cela pourrait engendrer. Après les USA, l'Australie, l'Italie, l'Angleterre, c'est Bruxelles qui est visé.

 

Le film devait être projeté au Parlement, soutenu par la députée Michèle Rivasi, mais à cause des pressions, la salle prévue a été "menacée de troubles de sécurité" et l'équipe se voit obligée de trouver un autre lieu. 

 

 

"Mme Fiona O'Leary, fer de lance de la machine de censure pharmacomédiatique a lancé une attaque pour faire annuler notre journée "vaccins, leur sureté en question". Après avoir fait plier la salle de Londres et du parlement européen, nous sommes donc la prochaine cible...

Derrière elle se profile un système particulièrement bien organisé via des appels et mails d'intimidation aux dirigeants des salles, des campagnes dans la presse...Buzzfeed, le NY times, le Daily Mirror.

Après des campagnes de diffamation soutenues par des réseaux d'internautes sur twitter, la salle est ensuite menacée de troubles de sécurité. Toute la campagne est dirigée vers le dr. Wakefield et les 'antivaccins, soit les personnes qui ont un témoignage ou une question à poser concernant les vaccins' tout cela afin d'éviter que ne soient exposées les fraudes et les manipulations révélées dans le film ou les recherches dont viendront témoigner les experts à notre journée.

Depuis le début des projections ce sont 6200 victimes qui sont venues témoigner, dont vous trouverez plus de 500 videos en ligne sur Vaxxed TV, classées par vaccins. Si avez une once d'espoir en la démocratie, merci de nous soutenir...partagez, répondez sur sa page, envoyez à des newsletters, des journalistes et venez nous soutenir à la salle Lumen ce jeudi ..Il me reste 4 jours pour tout réorganiser dans une autre salle. Michèle Rivasi, députée européenne a montré sa détermination de soutenir cet évènement, il aura donc lieu à la salle Lumen et pas au parlement. Merci à tous!" Senta Depuydt

 

 

Ces méthodes sont hélas de plus en plus fréquentes. En ce qui concerne la maladie de Lyme, souvent évoquée ici dans des articles, les malades se rendent bien compte que quelque chose ne tourne pas rond dans l'avancement du dossier. Pour s'en persuader un peu plus, une anecdote significative : les "experts" Lyme du CHU de Liège avaient forcé la Province de Liège de ne plus soutenir (c'est à dire à annuler) la conférence du Prof. Perronne organisée l'année passée, quelques jours avant la date. Mais une autre salle avait été trouvée en catastrophe et la conférence maintenue.

 

Les lobbies essaient coûte que coûte de garder le contrôle, mais le rideau se déchire de plus en plus. Quand enfin la vérité éclatera sur les vaccins, et surtout que davantage de citoyens pourront "entendre" ou "voir" cette vérité (pour l'instant, beaucoup ne sont pas prêts), alors un pan énorme s'écroulera dans les croyances et dans la conception de la santé. Le jour où les gens ne voudront plus des vaccins, ils auront compris comment cela a empoisonné leur corps, leur psyché et comment cela a des incidences sur leur liberté et leur connexion la plus haute.

 

En attendant, des enfants paient très cher cette politique vaccinale, tout comme des adultes dont la vie a basculé après des vaccinations (beaucoup de personnes atteintes de la maladie de Lyme par exemple voient leur vie bouleversée en quelques mois, et bien sûr énormément d'enfants diagnostiqués "autistes", ce qui est en fait un autisme régressif, suite à un vaccin).

 

Il est à souhaiter que ce film soit vu le plus possible, et surtout que chacun ose regarder les implications et conséquences de la vaccination.

 

Ouvrez les yeux, lisez les livres, collectez des articles, pulvérisez les à priori, osez vous aventurer de l'autre côté de la parole officielle, et surtout : cessez d'avoir peur.


MT

 

 

 

 

 

 

 

La projection à Bruxelles, avec débat, c'est le 9 février.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 15:40
Illustration De Es Schwertberger

Illustration De Es Schwertberger

 

 

L’homme debout comprend que l’état du monde est notre perception de l’énergie « monde ». Les temps actuels nous apprennent à devenir responsables de nos créations. Pollution et guerre nous rappellent systématiquement qu’il devient dangereux de nier les liens entre ce que l’on vibre et ce que l’on vit. Les relations de cause à effet crèvent les yeux, c’est pourquoi l’humanité est aveugle. Nous récoltons la tempête de panique engendrée par le vent d’arrogance de chacun. Tout le monde se croit du bon côté du manche. Personne pour revendiquer le rôle de l’enfoiré. Cette planète est habitée par des saints. C’est à se demander qui tient les fusils et qui consomme les eaux de Gaia.
 

 

L’homme debout sait que l’amour et la haine, tels que nous pouvons les vivre en ce monde relatif sont les deux faces d’une même pièce.

 

 

L’homme debout sait qu’il ne perçoit du monde que ce qui se trouve déjà en lui. Il ne perd pas de vue que c’est sa violence, sa peur et sa lâcheté qui s’expriment à l’extérieur car il nie entretenir ces vibrations à l’intérieur.

 

 

L’homme debout est décillé. Il se réveille de la stupeur dans laquelle il vit. L’homme debout sait qu’il ne sait rien. Il sent que le monde est infiniment plus complexe, subtil et profond que la version obsédante, parasitée, de ces petits médias aux doigts gourds, sûrs que l’on cédera à leur hypnose.

 

 

L’homme debout ne se réveille pas dans la peur et la honte qu’une poignée d’informateurs nous pousse à ressentir en faisant croire aux troupeaux qu’ils savent ce qui se passe dans le monde. À les écouter, ils auraient découvert l’objectivité, ils peuvent parler de ce qui est réel. Et cet énorme mensonge, n’atteint plus l’homme debout.

 

L’homme debout ne confond pas le décor (ce qui est « réel ») et ce qu’il vit (ses ressentis). Trois images dramatiques et nous voilà tous bêlants, sûrs de notre bon droit, énièmes croisés en quête de sang… l’homme debout a du discernement, il accepte que la vie soit en dialogue avec lui et lui montre qui il est.

 

 

L’homme debout a de la compassion et du respect pour la création de chacun. Il évite de s’appuyer sur la détresse des autres pour faire de lui un parangon de pureté, enragé de bons sentiments, ligoté dans son impuissance à rendre le monde heureux afin de justifier, jour après jour, sa peur de se voir lui-même ou pire de devoir s’aimer ainsi.

 

 

L’homme debout, enfin, accepte de voyager en solitaire. L’expérience intérieure n’est pas partageable, la voie est libre pour chacun. Il n’est pas de raccourci, pas de meilleure voie, la voie empruntée est précisément celle qu’il convient de parcourir. Nous serons un homme debout lorsque nous aurons cessé toute velléité de parcourir la voie d’un autre.

 

 

Franck Lopvet, Un homme debout

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche