Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 14:36

 

 

Communiqué de Antidote Europe du 22 mars 2011 http://antidote-europe.org

 

 

 

La prévalence de l’autisme se développe trop rapidement pour qu’elle soit une maladie génétique. Au lieu de cela, il est probablement causée par l’exposition du fœtus à des substances nocives.

 

 

Les causes de l’autisme sont à rechercher dès avant la naissance mais pas en termes de facteurs génétiques. L’exposition de la mère à certaines substances chimiques pourrait expliquer le trouble chez son enfant. A peine créée, Antidote Europe avait déjà montré que des substances très présentes dans notre environnement pouvaient affecter le développement du système nerveux du foetus.

 

 

L’autisme est un désordre du développement neuronal, qui peut démarrer dès les premières semaines suivant la conception. Le très jeune enfant affecté de ce désordre présente, à des degrés divers, un certain nombre de handicaps : incapacité à communiquer, donc à exprimer besoins ou désirs, il cache ses sentiments mais il peut aussi lui arriver de manifester brutalement ses émotions, il est incapable de participer à une vie sociale et résiste à tout changement autour de lui. Il s’enferme dans une forteresse virtuelle. Ces problèmes se manifestent dès les premières années de la vie de l’enfant, généralement avant l’âge de trois à cinq ans. Ils sont liés à un traitement défectueux de l’information par le cerveau, probablement la conséquence d’une mauvaise organisation des cellules neuronales et de leurs interconnexions, au moment de la mise en place du système nerveux central durant l’embryogenèse.

 

 

Ces désordres –ce n’est pas une maladie- sont définitifs. Dans l’état actuel de nos connaissances, il n’y a pas de traitement. Ils peuvent être plus ou moins prononcés et sont regroupés au sein d’un “Spectre” de Désordre Autistique, avec trois dominantes, selon que l’enfant présente un problème mental profond (40% des cas), modéré (30% des cas) ou n’est pas affecté dans son développement cognitif (30% des cas). Certains parmi ces derniers sont même doués d’une intelligence supérieure (cas de quelques très grands scientifiques).

 

 

Causes génétiques ou environnementales ?

 

Puisque, parmi les autistes, les garçons sont quatre fois plus nombreux que les filles, on a longtemps pensé que des facteurs génétiques seraient impliqués, mais ceux-ci seraient complexes puisque l’autisme n’est pas héréditaire. Une autre hypothèse a été formulée quand on a développé des méthodes de diagnostic fiables, à partir des années 80. Bien que les chiffres réels en France soient difficiles à obtenir, on s’est aperçu que la prévalence (1) de l’autisme progressait de façon extraordinairement rapide : pour 10 000 personnes, on décomptait moins de 5 cas dans les années 70 ; 16 dans les années 90 ; 23 en 2003 (mais seulement 5 selon le site du ministère de la Santé et 50 selon l’OMS !) ; et 60 en 2009.

 

 

Notons que dans des pays anglo-saxons, les chiffres sont encore plus catastrophiques. L’agence gouvernementale états-unienne CDC (Centre pour le Contrôle des Maladies, Atlanta) a publié fin décembre 2009 la prévalence du “Spectre” mesuré en 2006 aux Etats-Unis chez des enfants nés en 1998, soit un enfant de 8 ans sur 110 (un garçon sur 70, une fille sur 315), dont près de la moitié présente des handicaps intellectuels importants. Ces chiffres sont en augmentation de 57% par rapport à 2002 (+60% pour les garçons, +48% pour les filles). Pour 2009, les estimations font état d’un autiste sur 94 enfants aux Etats-Unis, voire même d’un sur 66 au Royaume Uni. En supposant que la prévalence continue d’augmenter au même rythme, on pourrait extrapoler ces chiffres pour savoir quand 100% des garçons de 8 ans, et 100% des filles de 8 ans, seront autistes. Le “meilleur des mondes” en vue ! En France, la fiabilité croissante du diagnostic de personnes affectées par l’une ou l’autre composante du “Spectre” a certainement contribué à la spirale ascendante de la prévalence de l’autisme, mais cette spirale oblige à prendre en considération l’hypothèse de la responsabilité de facteurs environnementaux, à côté ou à la place de l’hypothèse génétique. Il est en effet impensable que le patrimoine génétique humain se modifie à une allure telle qu’il expliquerait la multiplication de la prévalence de l’autisme par un facteur 12 en 30 ans. Cette explosion met aussi hors de cause la responsabilité consciente de la mère d’un enfant autiste, une affirmation péremptoire et dénuée de tout sérieux scientifique, et pourtant courante chez les “spécialistes” de la maladie il y a encore dix ans. L’expression “responsabilité de la mère” n’exclut pas son rôle involontaire dans la maladie, puisque le désordre autistique démarre le plus souvent durant le développement in utero de l’autiste. Ce serait donc l’environnement de la mère durant sa grossesse qui pourrait être en cause, qu’il s’agisse de substances chimiques qu’elle absorbe (nourriture, boissons), qu’elle respire (pollutions atmosphériques, solvants, gaz d’échappement chargés de (nano ?) particules, fumées d’usines…) ou qu’elle s’applique sur la peau (cosmétiques).

 

Démasquer les substances nocives

Comment identifier une substance chimique “autistogène” ? Le test sur un “modèle animal” est évidemment exclu, non seulement parce qu’aucune espèce n’est un modèle biologique fiable pour une autre, comme nos lecteurs le savent depuis longtemps, mais on ne voit pas très bien comment identifier une souris autiste d’une congénère qui ne l’est pas (les “aventures d’une souris autiste”, un thème qui devrait inspirer les dessinateurs de BD…). On ne voit pas non plus des volontaires humains (en l’occurrence des fœtus en cours de gestation ou des bébés de moins de 2 ans) accepter d’être exposés à des substances chimiques susceptibles de provoquer une forme d’autisme, d’autant qu’une fois déclaré, hélas “autiste un jour, autiste toujours”. Reste donc des tests sur des échantillons biologiques d’origine humaine, en premier lieu des cellules neuronales.

 

 

On est donc tout naturellement conduit à évaluer ces substances par toxicogénomique sur ce type de cellules, soit très précisément ce qu’Antidote Europe a fait il y a 6 ans. Nous avions sélectionné à cette fin des cellules neuronales en culture SH-SY5Y, et la dérégulation de l’expression des gènes de ces cellules quand elles sont exposées à des substances chimiques. Nous avions présent à l’esprit le problème de l’autisme et, dans ce contexte, nous nous étions en particulier intéressés à une famille de 8 gènes marqueurs de neurotoxicité, dont trois (ROBO1, HOXD1, THBS) sont essentiels dans l’architecture neuronale chez le fœtus et le jeune enfant, trois (ACHE, DRD2, TH) dans la communication neuronale, un (CTSB) dans le développement de l’amyloïdose (à l’origine de maladies neurodégénératives), un enfin (BZRP) impliqué dans l’initiation de la synthèse d’hormones stéroïdes (pour explorer les raisons de la différence importante entre garçons et filles devant le risque d’autisme).

 

Résultats : la plupart de ces gènes sont sévèrement dérégulés par, entre autres, le bisphénol A (2), l’acrylamide, le 2-butoxyéthanol (solvant utilisé dans les cosmétiques), le 3-aminophénol (coloration des cheveux) et toute une série de pesticides. Si nous avions les moyens de refaire ces tests aujourd’hui, nous sélectionnerions un bien plus grand nombre de gènes marqueurs pertinents, un plus grand nombre de lignées de cellules neuronales humaines, de larges séries de temps d’exposition et de concentrations de substances. Les techniques génomiques d’aujourd’hui permettraient pour le même prix d’étudier non pas 30 substances comme en 2004, mais plusieurs centaines et leurs mélanges (encore une possibilité offerte par la toxicogénomique (3)), présents dans l’organisme de la future maman et donc du fœtus.

 

 

Malheureusement, les moyens nécessaires nous manquent. Ils ne représentent cependant qu’une petite partie de ce qui a été gaspillé en pure perte pour la prétendue “pandémie” de grippe A (H1N1), dont j’avais d’avance dénoncé le caractère largement exagéré lors d’une interview sur Radio Ici et maintenant. On aimerait que les autorités appliquent avec la même rigueur le principe de précaution à la prévention de l’autisme pour identifier et éliminer de notre environnement les substances qui en sont responsables. Cela mériterait un Plan Autisme au moins aussi urgent que les plans Alzheimer ou Cancer, car il en va des générations futures.

  

 

 

 

Antidote Europe : http://antidote-europe.org

 

 

References :

(1) Prévalence : nombre de cas de personnes malades existant ou survenant dans une population déterminée, sans distinction entre les cas nouveaux et les cas anciens.

(2) Voir http://www.danger-bisphenol.com . Le bisphénol A sert à la fabrication de biberons "incassables" estampillés "7" ou "PC" et se retrouve dans les pots en plastique pour aliments pour bébés.

(3) Voir l'article "Les vrais effets des cocktails" dans ce même numéro de La Notice d'Antidote.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 12:22

 

 

Voici une belle prière à réciter... 

 

 

Au plus profond de moi même, je rends grâce pour l’amour que je suis.

 

 

Pour l’amour qui est dans ma vie et pour l’amour qui m’entoure. MERCI.

 

 

MERCI pour le miracle de vie que je suis. Pour le merveilleux cadeau de la vie qui m’habite et qui m’entoure MERCI.

 

 

MERCI pour ce corps parfait. Pour ma santé et pour mon bien être MERCI.

 

 

MERCI pour l’abondance que je suis. MERCI pour l’abondance que je vois autour de moi.

 

 

MERCI pour toutes ces richesses. Pour la richesse de ma vie MERCI.

 

 

MERCI pour le flot d’argent qui se dirige vers moi et qui s’écoule à travers moi.

 

 

Pour l’aventure de ma vie et les myriades de merveilleuses possibilités qui s’offrent à moi. MERCI.

 

 

MERCI pour l’émerveillement. MERCI pour la joie. MERCI pour la beauté et l’harmonie.

 

 

MERCI pour la paix et la tranquillité. MERCI pour les rires et MERCI pour les divertissements. 

 

 

ET pour le privilège de servir et de partager le cadeau que je suis.

 

 

MERCI,  MERCI, MERCI.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 22:23

 

 

ENTREVUE AVEC KISHORI AIRD pour le magazine espagnol REVISTA  ATHANOR, mars 2011 - 2/5

  

  

1ère partie

  

 

 

 

ADN ET Essence

 

 

-      Vous avez défini l’Essence en termes de fréquences. Pouvez vous l’expliquer?

 

 

 Le «vrai nous» est non localisé, c'est-à-dire qu'il n'est pas limité.  Il n’existe pas en fonction du temps et de l’espace et n’a pas de position fixe. C’est son taux vibratoire qui est constant. 

 

 

Selon la théorie des cordes, tout n’est que fréquence vibratoire, que ce soit au niveau subatomique ou macroscopique. En vertu de cette théorie, la configuration et le contenu de l’univers sont définis par des fréquences vibratoires. La théorie des cordes fait le lien entre la mécanique quantique et la relativité en présentant les particules comme des cordes d’énergie enroulées sur elles-mêmes, qui vibrent à des fréquences bien spécifiques et ainsi constituent la matière. Chaque fréquence, qui comporte une masse et une énergie distinctes, donne à la matière son individualité. La matière est donc formée de cordelettes et c’est la fréquence vibratoire de ces cordelettes qui indique la nature des éléments quantiques. Chaque quark possède sa propre fréquence individuelle. Le taux vibratoire et la fréquence particulière de chaque type de quarks déterminent la nature de la matière. Nous aussi, avons un taux vibratoire propre et unique.

 

 

 

-      Il semble que les fréquences soient aussi importantes pour l’ADN. Quelle est la relation entre les fréquences de l’ADN et celles de l’Essence?

 

 

Notre ADN vibre à la fréquence de notre famille génétique, notre race, notre sexe, etc,  mais l’énergie qui l’habite est celle de notre Essence, c’est notre taux vibratoire individualisé.

 

 

 

-      Dans votre livre Essence, vous relativisez l’importance de reprogrammer l’ ADN à partir des protocoles que vous avez établi dans vos livres précédents ? Il existe des façons plus simples ?  Quelles sont elles?

 

 

Nous pouvons utiliser le pouvoir de l’intention essentielle au point zéro.  Nous pouvons choisir de vivre notre vie, alignés et ancrés sur la fréquence de notre Essence, en restants convergents au point zéro. La convergence qui est la direction du point zéro est comme une tornade dont le centre donne accès à l’espace sacré des possibilités essentielles.  C’est l’espace de l’Essence de l’amour et l’amour de l’Essence.

 

Les gens qui ont vécu une mort clinique ont pu réaliser qu’une fois libérée du corps, l’ESSENCE ou la force vitale, (le KA, le Qi, etc) peut aller dans toutes les directions. Par le libre arbitre nous pouvons choisir que nos choix s’alignent sur la fréquence de notre essence. il  doit avoir une résonance  harmonieuse avec la fréquence de votre essence. Vous pourriez sans doute défier cette loi, et faire fi de cette permission vibratoire, mais les conséquences de cause à effet sont si lourdes à porter et ont tant de répercussions qu’il faudrait vraiment considérer l’amplitude de  cette décision et la force de la vague qu’elle entraînera dans votre existence avant de décider de le faire.  De toutes façons, c’est vraiment se compliquer la vie. Si vous vous limitez à cette partie juste et essentielle  qui vous est accessible, votre plaisir et votre abondance seront sans fin.  C’est une question d’harmonie et d’endroit juste dans l’univers.  C’est une question de relations essentielles  et de constellations d’univers.   Il existe différents types de constellations d’univers avec des dénominateurs communs essentiels. 

 

 

Comme dans les affaires humaines, il existe dans le cosmos un territoire existentiel qui marque ce rapport de constellation et donc qui marque un certain rapport d’appropriation existentielle, de grasping existentiel correspondant à cette constellation. 

 

 

Le fait de ne plus chercher à devenir nous rend disponibles aux circonstances les plus alignées sur notre taux vibratoire et nous permet d’arriver à créer sans rien forcer, en suivant le courant. Le centre de la spirale du point zéro n’est pas un espace statique depuis lequel nous regardons la vie sans engagement et sans passion. C’est un espace de vie aux possibilités multiples qui, lorsqu’il est purgé du jugement positif ou négatif de l’observateur, n’a qu’une seule direction, qui est l’expression juste de notre nature essentielle. Avec la convergence au point zéro qui permet de faire coexister toutes les définitions bonnes ou mauvaises que nous avons de nous et des autres, nous participons à la création d’une réalité où chaque élément peut trouver sa place et son expression exactes en fonction de son individualité essentielle.

 

 

 

-      SI l’ADN est moins stable et solide que ce que l’on croyait, pouvons-nous réellement le reprogrammer fermement?  

 

 

Puisque l’ADN est moins stable et solide que ce que l’on croyait, je termine chacun des protocoles par la phrase suivante :

Je commande que cette reprogrammation soit complète et scellée jusqu'à nouvel ordre de la part de... (la personne traitée). Ceci scelle la reprogrammation.

 

 

À partir de maintenant nous ne faisons plus de protocoles pour régler un problème mais pour pouvoir vivre ce problème de façon convergente au point zéro en s’honorant inconditionnellement peu importe nos forces ou nos faiblesses et tout en amplifiant et ancrant notre Essence et l’Amour de Soi.

 

 

C'est comme si nos interventions ne servent plus  à rectifier notre vie, mais la reconduire sur le chemin de l’Essence,  en accord avec l'équilibre parfait de toutes les possibilités accomplies et non accomplies.  Cette façon de procéder diminue l'ampleur de nos interventions et les rend plus tolérées et s’ajuste constamment aux changements inhérents à l’existence en gardant continuellement la même direction qui, elle, NE CHANGE PAS !

 

 

 

-      Des expériences scientifiques menées en Russie ont démontré que l’ADN est sensible au langage. Quelles recommandations pouvons nous extraire de …

 

 

Des linguistes russes ont déterminé que le code génétique, surtout l’ADN superflu, utilise les mêmes signes que ceux du langage. La substance génétique d’un tissu vivant - mais non d’un tissu in vitro - réagit à un langage dont la fréquence est semblable à celle du langage utilisé en hypnose.

 

 

C’est la raison pour laquelle lorsque nous installons nos commandes de reprogrammation nous utilisons un ton de voix comme celui de l’hypnose ou la prière.  Si la structure de la molécule de l’eau est sensible aux commandes vocales comme la démontré.

 

 

 

-      Notre monde interne est caractérisé par des pensées et des émotions polarisées. Ceci constitue –t- il une prédétermination génétique?  

 

 

 

La prédétermination génétique agit comme un champ morphogénique à l’intérieur du code génétique. « C’est Rupert Sheldrake (né le 28.06.1942), biologiste spécialiste de biochimie et de chimie cellulaire, qui donnera toute son ampleur au concept de champ morphogénique en en faisant le réservoir de la mémoire de l’univers et la source de ce qu’il appelle ‘la causalité formative’. (…) R. Sheldrake écrit que ‘la mémoire est inhérente à la nature’. Il considère que ‘les systèmes naturels, tels que des colonies de termites, des pigeons, des orchidées, des molécules d’insuline héritent d’une mémoire collective renfermant tous les phénomènes concernant leur espèce, aussi distants soient-ils dans l’espace et dans le temps’.

 

 

Et R. Sheldrake écrit que, puisque toutes nos cellules comprennent à peu près le même ADN et se développent malgré tout selon des schémas différents, c’est bien qu’il y a en dehors d’elles une source d’information qui oriente leur action. Cette source d’information c’est le champ morphogénique de l’espèce.  « Des champs morphogéniques à l’anthropologie fondamentale », EfferveSciences n°48,

http://www.effervesciences.com/.

 

 

L’impact de ce que nous exprimons collectivement peut aussi se répercuter jusqu’au soleil. En effet, des études démontrent que les guerres et la violence ont un effet direct sur le soleil et augmentent l’ampleur des tempêtes solaires et que les chaînes d’amitié et de fraternité en diffusent l’intensité. Ce que nous réalisons et comprenons peut se transmettre à nos proches par l’influence que nous exerçons sur le champ morphogénique sans même que nous ayons à nous expliquer. De la même façon que notre bagage génétique peut nous influencer de façon passive, tout comme pourrait le faire les miasmes.  Un miasme est un manque, un vide ou une faille énergétique qui nous rend plus fragile face à certaines pathologies ou à certains déséquilibres psychologiques. Quoique vibratoires, les miasmes peuvent se manifester physiquement au niveau des cellules et des molécules, si certaines conditions les déclenchent. Ces manifestations énergétiques peuvent nous affecter légèrement par des affaiblissements mineurs, ou plus sévèrement par de graves transformations ou par des mutations.

 

 

Il doit y avoir une compatibilité énergétique temporaire entre la personne et le milieu ambiant du miasme pour que le lien entre les deux s’établisse. Ce peut être le cas au moment d’un choc (bon ou mauvais) par exemple. Le choc ouvrirait un portail et laisserait entrer le miasme.  Le miasme s'installe alors en nous comme une plus petite réalité disjointe. En réponse à cette intrusion, le corps va créer une zone-tampon énergétique autour du miasme pour se protéger de l’intrus. Un miasme peut demeurer ainsi emmuré, tant au niveau énergétique que moléculaire, très longtemps. Aussi longtemps, en fait, qu'il n'y aura pas d'élément déclencheur. Il ne gêne pas la personne autrement que par la non disponibilité de l'énergie vitale requise au maintien du mur protecteur.

 

 

Le miasme fait alors partie de la constitution moléculaire de la personne, et il peut être transmis génétiquement, par l’ADN superflu, aux générations suivantes. L’énergie d’un miasme, libérée par un élément déclencheur, peut alors finir par causer des problèmes de santé. On soupçonne d’ailleurs que la cause première de certaines allergies ne se situe pas dans l'environnement, ni au niveau du système immunitaire, mais ait plutôt son origine dans le déclenchement de l’activité d’un miasme jusque-là dormant. Dans de tels cas, on ne pourra éliminer les allergies qu'en traitant le miasme lui-même.

 

 

L’information est vibratoire et elle nous cherche lorsque nous en émettons la requête. Lorsque je retrouve le chemin qui mène à l’amplification maximale et à l’ancrage maximal de mon Tout Individualisé, lorsque ma vie s’aligne sur la fréquence de mon Essence et que j’ai accès à l’espace sacré des possibilités essentielles, qui réside au centre du vortex du point zéro, je transmets cette information dans le champ morphogénique et je la rends disponible à tous ceux qui comme moi cherchent le chemin vers leur centre. Il n’y a rien à faire, personne à convaincre, c’est une question d’influence vibratoire.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 12:19


 

Dans le monde entier, il n'y a personne comme moi.

Depuis le début des temps, il n'y a jamais eu une autre personne comme moi. Personne n'a mon sourire, mes yeux, mes cheveux, mes mains, ma voix. Je suis unique. Personne n'a mes empreintes digitales, mon écriture. Je suis vraiment unique.

Nulle part ailleurs quelqu’un n'a mes goûts pour l'art, la musique ou la nourriture. Personne ne voit les choses comme je les vois. Depuis que le monde est monde, personne n’a ri ou pleuré comme moi. Et ce qui me fait sourire et m’attendrir ne peut jamais provoquer les mêmes chez un autre, jamais. Personne ne réagit à une situation comme je le fais. Personne n'aime et ne vibre à ma façon. Je suis unique.

Je suis le seul dans toute la création doté de ces capacités. Oh! bien sûr, il y aura toujours quelqu'un de meilleur que moi pour réussir mieux encore l'une ou l'autre chose que je fais déjà bien, mais personne dans tout l'univers ne possède la qualité particulière de l'ensemble de mes talents, idées, habiletés et sentiments. Comme une salle remplie d'instruments musicaux, chacun d’eux, comme tout bon musicien, peut exceller seul. En revanche, aucun ne peut rivaliser de splendeur avec la beauté d'une symphonie exécutée dans un parfait ensemble et dans une belle harmonie. Je suis une symphonie.

De toute éternité, personne ne regardera, ne parlera, ne pensera ou ne fera comme moi. Je suis unique. Je suis rare. Et comme tout ce qui est rare, ma valeur est inestimable. Étant donné cette valeur incomparable, je n'ai pas besoin d'essayer d'imiter les autres. J'accepterai... ou plutôt, je célébrerai mes différences.

Je suis unique. Et je commence à réaliser que le fait d'être unique n'est pas accidentel. Je suis sur terre pour une raison très spéciale. Il doit y avoir une mission pour moi que personne d'autre ne peut faire aussi bien que moi. De tous les millions d'aspirants à ce rôle, un seul dispose des qualifications requises, un seul possède la combinaison adéquate et les qualités nécessaires pour mener à bien cette mission personnelle.

 

 

Nicole Charest, Petites douceurs pour le cœur

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 14:35

 

 

Toile planétaire pour le féminin sacré 2 juillet 2011

 

 

Nous sommes trois femmes. Nous vous invitons pour une rencontre de femmes. Planétaire.
Nous invitons les femmes de cette planète à se réunir.

 

 

A la première Nouvelle Lune de Juillet créer sur la Terre un réseau de cérémonies de femmes. Pendant une rotation de la Terre une multitude de cercles de femmes en divers points de la planète se relieront dans la même intention: Se connecter à l'énergie de la Terre, à la joie d'être femme, et à la vibration du coeur. Comme l'araignée tisse sa toile si parfaite, nous allons activer une toile du féminin sacré et faire rayonner cette énergie autour de nous.


Ce que nous faisons au féminin en tant qu'être humain, nous le faisons à la planète.
Ce que nous faisons à la Terre Mère, nous le faisons à nous-même.
Nous devons être doux et aimants avec le féminin, de nouveau, pour soigner la Terre Mère
.”


Nous nous adressons à toutes les femmes, pour honorer l'énergie féminine, réactiver la connexion avec la Terre, avec la spiritualité, et rétablir l'équilibre entre le masculin et le féminin. D'abord en chacune de nous. Puis à l'intérieur du cercle. Enfin partager cette vibration lumineuse avec tous les cercles de femmes réunis en même temps sur la planète pour cet évènement.

 

Le 2 Juillet 2011, un cercle planétaire de cercles de femmes, tous connectés.
Différentes cérémonies. Chaque cercle est libre: selon les désirs, les traditions, les possibilités, la personne qui guidera le cercle... tout peut être imaginé. Cercles de paroles, hutte de sudation, cérémonie de médecine sacrée, méditation, chant, danse des Cinq Rythmes, de la Paix Universelle, Biodanza, enseignements sur les Lunes qui rythment le temps de la femme, sur le tantra... Tout est possible!

 

Nous sommes deux femmes. Nous n'appartenons à aucune organisation, église, ni religion, n'avons ni budget ni but lucratif. Mais nous sentons intensément que la Terre a besoin de notre énergie féminine, de l'énergie du coeur. Nous nous engageons donc à organiser et coordonner cette rencontre planétaire, et avec votre aide et votre participation nous pourrons créer un puissant réseau énergétique de guérison et d'amour tout autour de la Terre.

 

Bloquez cette date du 2 Juillet 2011 dans votre agenda.

Envoyez cette invitation à vos amies précieuses (ou cercles existants), femmes dont vous savez qu'elles partagent la même vision, vivent dans le même esprit. Si vous-même guidez un cercle ou êtes habilitée à le faire, organisez une cérémonie là où vous êtes. Tenez-nous informées, afin que nous puissions inscrire votre cercle sur le blog. Toutes les initiatives y seront répertoriées, ainsi toute femme, individuellement, aura la possibilité de s'inscrire pour rejoindre l'un des cercles existants.
Et si vous connaissez une femme capable de conduire une cérémonie, n'hésitez pas à l'inviter à se manifester!

 

 

 

“Une prière vaut pour une,

un chant vaut pour dix, une danse pour cent”.

Réunissons-nous pour prier, chanter, danser!
Unissons-nous pour créer une toile mondiale de femmes!


http://worldwidewomenweb.wordpress.com/

 

 Cérémonies en France :

 

 http://worldwidewomenweb.wordpress.com/ceremonies/france/

 

 

 

mitakuye.jpg 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 12:30

 

 

 

Nous entrons dans une nouvelle étape d’évolution où la physique quantique fait sauter les certitudes en montrant qu’une particule peut occuper deux endroits en même temps, que le temps n’est pas linéaire, qu’un phénomène quantique est modifié par l’observation et que le comportement de la matière est régi par le regard de l’observateur.

 

Il n’y a plus de règle unificatrice, c’est la singularité qui est la règle en quantique.

 

Le positif ne peut plus être dissocié du négatif. La matière présente simultanément deux aspects : onde et particule. Il faut qu’elle soit nommée, reconnue et en relation avec l’observateur pour qu’elle (l’onde) puisse acquérir la définition de particule.

 

 

Kishori Aird, extrait de : Convergence

 

 

 

 

 

Voir ou revoir la vidéo de Kishori sur : l'ADN est sensible à l'intention

 

 

 

 

Notre regard, notre conscience, notre intention, ont une action sur la matière et modifient ce que nous appelons "réalité".

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 12:12

 

 

 

 

Par la toute puissance de ma nature Supérieure Je Suis,

 

Je déclare ici et maintenant

 

Ma suprématie sur toutes mes créations personnelles

 

Ainsi que sur leurs causes et leurs effets

 

Passés présents et futurs.

 

Je reconnais l’Amour et le Pouvoir infinis

 

De Je Suis sur toutes choses

 

Et j’accepte d’en être l’image parfaite et inaltérable.

 

Dès maintenant rien ne peut venir à moi

 

D’une nature inférieure

 

Car je reconnais le Je Suis que je suis.

 

J’illumine tout obstacle, toute peur et tout doute

 

Empêchant l’expression parfaite de ma Nature Supérieure

 

Et je les remplace par la plénitude de moi-même,

 

Ma parfaite satisfaction et j’établis ma complète Suprématie

  

Ici et maintenant pour l’éternité.

 

Je purifie tout, je clarifie tout

 

Et j’illumine tout ce qui a trait à ma vie personnelle

 

Et j’affirme être le créateur intégral de mon Univers.

 

À compter de cet instant précis

 

Je décrète être au service de la création

 

En harmonie avec les Lois Universelles,

 

Dans le respect de mon évolution

 

Et de celui du bien de l’ensemble.

 

 

 

Cela Est !

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 20:49

 

 

 

 

Puisses-tu entendre la voix qui est en toi,

Et l'ayant reconnue,

Obéir à sa force et à sa sagesse ".

 

 

Précepte indien Chippewa

 

 

 

 

 

linx_indian.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans chamanisme
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 14:29

 

 

 

Le comité scientifique d’Antidote Europe félicite les médias qui se font enfin l‘écho des dangers des médicaments. Créée par des chercheurs issus du CNRS, Antidote Europe encourage vivement à exposer sans tabou l’immense gouffre qui sépare les techniques fiables, disponibles dans les laboratoires pour évaluer les effets secondaires des médicaments et une réglementation datant de près d’un siècle qui impose encore des tests obsolètes.

 

 

Actuellement, tous les médicaments doivent d’abord être longuement testés sur des animaux, modèles supposés de l’homme, en réalité présentant des réactions physiologiques le plus souvent radicalement différentes des nôtres. Illustration tragique récente : six jeunes hommes, volontaires sains pour un essai clinique d’un médicament au Royaume Uni, ont failli mourir après injection, alors que cette même molécule avait été préalablement longuement testée sans problème et à des doses très supérieures sur des lapins et des singes. Si des réactions aussi graves sont rares, les effets toxiques constatés sur les premiers cobayes humains sont très fréquents au point que neuf médicaments sur dix déjà testés sur des animaux échouent aux tests sur l’homme (1). La réglementation doit sans délai abolir ces tests sur des animaux qui, loin de garantir la sécurité des essais sur l’homme, peuvent, au contraire, masquer la toxicité des médicaments pour nous. Résultat : ce sont les patients humains qui sont les vrais cobayes de l’industrie pharmaceutique, environ 20.000 en décèdent chaque année en France (2).

 

 

La réglementation en vigueur fait depuis plusieurs décennies l’impasse sur les progrès scientifiques qui ont permis d’établir de nombreuses méthodes fiables, reproductibles et rapides pour évaluer les effets chez l’homme des médicaments et autres substances chimiques. Voir, par exemple, les résultats obtenus par toxicogénomique sur le paracétamol (3) et 27 autres substances chimiques par Antidote Europe (http://antidote-europe.org/campaigns/28-chemicals). Cette méthode aurait sans doute révélé à temps la toxicité du Mediator.

 

 

Des milliers de chercheurs dans le monde développent déjà la médecine personnalisée de demain afin d’établir l’effet thérapeutique et les effets secondaires d’un médicament chez un patient donné. Qu’attendent nos autorités de santé, qui prétendent avoir le souci de la santé de la population ? Qu’ils s’emparent des possibilités offertes par la science moderne pour enfin éradiquer le fléau des effets secondaires des médicaments, 4ème cause de mortalité en France (3 ou 4 fois le nombre de tués sur la route) et 6ème cause d’hospitalisation. Qu’ils changent sans délai une réglementation à l’évidence totalement insuffisante, encore moins fiable que de jouer à pile ou face ! Qu’ils obligent l’industrie pharmaceutique à produire des données réellement scientifiques pour étayer leur dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché, au lieu de continuer à mettre en péril notre santé en imposant des tests sur des animaux.

 

Que ces autorités veuillent bien enfin comprendre que nous ne sommes pas des rats de 70 kg !

 

 

 

(1) Lester Crawford du FDA, cité dans la revue The Scientist (6.8.2004) “Innovation or Stagnation, Challenge and Opportunity on the Critical Path to new Medical Products”.

(2) Le Monde, 13 novembre 1997, déclarations de M. Bernard Kouchner, alors secrétaire d’Etat à la Santé.

(3) Entre autres activités dommageables, l’acétaminophène engage les cellules du foie vers la cancérisation (inhibition du contrôle de la division cellulaire, nombreux dommages au patrimoine génétique), tout en bloquant l’apoptose (mécanisme d’élimination des cellules cancéreuses). Dans les cellules neuronales, ce produit et son métabolite freinent la production de deux neurotransmetteurs importants (dont l’un impliqué dans Parkinson) et inhibe des gènes en charge de la mise en place des cellules neuronales chez l’embryon. Il inhibe l’action d’androgènes et freine la stimulation hormonale (risque de malformations génitales mâles, frein de la spermatogénèse).

 

 

Antidote Europe jeudi 6 janvier 2011

 

Contact : Claude Reiss http://antidote-europe.org/

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:12

 

 

 

 

Dans une société qui n'est pas loin d'exiger

Que nous vivions en mode accéléré,

La vitesse et les autres dépendances nous engourdissent

Au point de nous rendre insensible à notre propre ressenti.

Dans de telles conditions,

Il nous est pratiquement impossible d'habiter notre corps

Ou de demeurer relié à notre coeur,

A plus forte raison de nous relier à autrui et à la terre.

 

Jack Kornfield

 

 

 

 

719cc6a5.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 20:32

 

 

 

 

Nous sommes tous dans le caniveau,

Mais certains d’entre nous

Regardent les étoiles...

 

 

Oscar Wilde

 

 

 

65486_1749306061263_1497186584_1846615_3977943_n.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 22:07

  

  

ENTREVUE AVEC KISHORI AIRD pour le magazine espagnol REVISTA  ATHANOR, mars 2011 

1/5

 

Long interview de Kishori Aird sur l'ADN, le point zéro, l'intention, l'essence, la fréquence vibratoire, la reprogrammation, les émotions polarisées, les champs morphogénétiques, l'amour de soi, l'unité, entre autres .... que je présente ici en 5 parties, afin de le rendre "assimilable".

 

 

  

 

 

 

 

-      Que savons nous grâce aux dernières découvertes scientifiques sur l’ADN?

 

 

Nous avons la possibilité de nous transformer et d’utiliser l’énergie photonique de l’activité accrue du soleil et de ses tempêtes pour réveiller en nous l’activation des brins d’ADN inactifs, c’est-à-dire dix de plus que maintenant et un treizième qui lui permet d’être au point zéro.

Selon le livre les messagers de l’aube de Barbara Marciniak, les codes pour l’ADN à douze hélices étaient déjà là mais avaient été désactivés.  Au début de mes recherches je me suis basée sur cette hypothèse comme porte d’entrée. Nos biologistes qui n’ont pu jusqu’à présent que partiellement déchiffrer les fonctions de la double hélice de l’ADN et de notre matériel génétique dans son ensemble l’ont qualifié après avoir défini le génome humain ( 3% de l’ADN) d’ADN ( 97%) superflu ou ADN poubelle et dernièrement ADN non codé.

 

http://www.athanor.es/

 

 

Cet ADN non codé est un réservoir d’information extraordinaire qui nous influence et nous informe mais auquel nous contribuons également, tout comme le champ morphogénique autour de nous.  Certains scientifiques croient qu’il referme l’histoire de l’humanité.

 

 

Notre ADN possède une sorte de conscience, elle réagit à l’intention, communique par réseau et peut se modifier selon les émotions.  Nous pouvons donc, par le pouvoir de l’intention au point zéro reprogrammer notre ADN.

 

 

 

-      Que signifie et qu’implique le fait de passer à un modèle binaire de l’ADN (2 hélices) à un modèle basé sur 13 hélices ?

 

 

Cela signifie que nous allons pouvoir enfin comprendre la loi de la complémentarité des opposés et se libérer des restrictions de la dualité. C’est l’accès au point zéro.

 

 

 

-      Que signifie le fait que le modèle à 13 hélices est circulaire ? 

 

 

La troisième hélice n’est pas circulaire elle est convergente.  C’est l’hélice qui ouvre la conscience sur le nouveau paradigme du point zéro. Le point zéro  est une spirale convergente formée de deux côtés dont l’un est positif et l’autre négatif. Chaque fois que nous l’alimentons par une sensation positive ou négative, l’espace convergent à l’intérieur du vortex s’amplifie. Son centre devient de plus en plus accessible et nous conduit directement à l’intérieur vers l’état d’amour et l’Essence qui permet à l’ombre de coexister avec la lumière.

 

 

Le point zéro, qui permet la coexistence de l’ombre et de la lumière, est identique à l'espace dynamique convergent à l'intérieur de la double hélice d'ADN. Chacune des torsades représente des forces opposées négatives et positives. Cet enchaînement se fait dans un sens déterminé, opposé à celui de l’autre, formant une spirale qui s’enroule autour d’un axe d’énergie. En périphérie, l’énergie se dissipe, mais lorsqu’elle converge vers le centre, comme dans le cas des tornades ou des vortex, elle s’amplifie. La force négative et la force positive se déplacent constamment le long de cet axe de rotation du point zéro. C’est un enroulement énergétique tendant vers l’infini et l’éternel, puisqu’il est sans naissance et sans fin. Il est la manifestation de l’amour non polarisé dans le bien et le mal, et résulte de la coexistence de ces deux courants.

 

 

 

-         Quelles sont les répercussions du fait que les gènes influent les uns sur les autres et fonctionnent en réseau ?

 

 

Après la théorie des supercordes, qui redéfinit la nature de la matière en fonction de son taux vibratoire, voilà que la génétique modifie à son tour son paradigme de base. En effet, cinquante ans après sa découverte, l’ADN nous apparaît maintenant comme un réseau de réactions dynamiques séquentielles, animées et influencées par son environnement. L’article « Sur la piste du code secret de l’ADN », paru dans la revue Science et Vie de décembre 2004, remet en question tous nos a priori sur le sujet.

 

 

L’auteur déclare que « le cadre théorique qui permettait jusqu’ici de peser le vivant ne tient plus. » Dans le modèle standard, chaque molécule d’ADN correspond à une molécule d’ARN spécifique qui produit une protéine spécifique. Or, les scientifiques ont découvert que le modèle actuel ressemblerait plutôt à celui de la physique quantique. Une même molécule d’ARN peut produire différentes protéines; les parties de l’ADN dit “superflu” qui ne comportent pas de gènes ou ne sont pas encore codées, et qu’on appelle aussi « ADN débarras », joueraient un rôle dans l’équation. Mais le plus intéressant, c’est que les gènes peuvent s’influencer mutuellement et fonctionnent en réseau. Dans ce nouveau modèle biologique, l’origine de la réponse génétique résultant d’un signal donné par l’environnement cellulaire n’est pas à sens unique. 

 

 

Qu’est-ce qui régit ce processus ? Après quinze ans de recherches sur le génome humain, la science commence à concevoir que notre code génétique n’est pas une structure figée. En fait, la dynamique du vivant est interrelationnelle.

 

 

La matière n’est pas figée et les découvertes en biologie continuent de corroborer ce nouveau schéma. « Ce pourrait bien-être un principe de désordre qui régit le déploiement de la vie, entre la microstructure ordonnée des gènes sur l’ADN et la macrostructure ordonnée des organismes vivants. Et ce ne sont pas sur quelques milliers de gènes mais sur les milliards de milliards d’interactions moléculaire » Sur la piste du code secret de l’ADN », Science et vie, décembre 2004,

 

 

Ce qui me fascine le plus dans ce nouveau schéma, c’est le concept du réseau et de l’interaction des composantes au sein de ce réseau. Plus j’évolue, plus je perçois la réalité comme un réseau de mailles qui peuvent interagir, ou non, en fonction d’un taux vibratoire précis. À l’instar de la physique quantique qui, grâce à la loi des supercordes, a démontré que la matière ne se définit plus en fonction de ses composantes chimiques mais plutôt en fonction de la fréquence et de l’intensité du taux vibratoire de ses éléments, je perçois l’existence en fonction du taux vibratoire (de la fréquence) d’un réseau de probabilités, qui s’entrecroisent et interagissent entre elles. Les fréquences des uns et des autres se repoussent et s’attirent, et nous vibrons simultanément dans un réseau qui se modifie continuellement au gré des fréquences émises.

 

 

 

Au cours de mes quelques trente années de pratique spirituelle, j’ai senti un changement de fréquence s’opérer sur la planète. J’ai la conviction que l’heure est enfin venue de transformer les vieux paradigmes sur lesquels se fondent nos programmes génétiques humains. Je suis persuadée que nous vivons à une époque où nous devons nous réapproprier l’héritage collectif qui réside au coeur de chacune des cellules de notre corps, et tout indique que les circonstances planétaires actuelles sont propices à cela. Notre changement de fréquence actuel se traduit par un changement d’amplitude vibratoire.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 13:08

 

 

 

 

C'est une des méthodes particulières de Tilopa. Chaque maître a sa méthode particulière par laquelle il a atteint l'éveil et par laquelle il voudrait aider d'autres.

C'est la spécialité de Tilopa:

 

"Comme un bambou creux soyez détendu avec votre corps".

 

Un bambou: à l'intérieur complètement creux. Lorsque vous vous reposez, vous sentez simplement que vous êtes comme un bambou, à l'intérieur complètement creux et vide. Et en fait c'est le cas: votre corps est comme un bambou et à l'intérieur il est creux. Votre peau, vos os, votre sang, font tous partie du bambou et à l'intérieur il y a l'espace, le vide.

Lorsque vous êtes assis avec une bouche complètement silencieuse, inactive, la langue touchant le palais et silencieuse, ne frémissant pas avec des pensées, le mental observant passivement, n'attendant rien en particulier, sentez-vous comme un bambou creux. Soudain une énergie infinie commence à se déverser en vous. Vous êtes remplis de l'inconnu, du mystérieux, du divin. Un bambou creux devient une flûte et le divin commence à en jouer. Une fois que vous êtes vide alors il n'y a aucune barrière au divin pour entrer en vous.

Essayez cela. C'est une des méditations les plus belles, celle de devenir un bambou creux. Vous n'avez rien besoin de faire d'autre. Vous devenez simplement cela et tout le reste arrive. Soudain vous sentez que quelque chose descend dans votre vide intérieur. Vous êtes comme un utérus et une nouvelle vie entre en vous, une graine tombe. Et un moment vient où le bambou disparaît complètement.

 

"Soyez détendu"

 

Ne désirez pas de choses spirituelles, ne désirez pas le paradis, ne désirez même pas Dieu. Lorsque vous êtes sans désir, vous êtes libéré. Dans l'état de bouddha, l'on ne peut pas désirer, parce que le désir est l'entrave. Lorsque la barrière n'est plus, soudain Bouddha explose en vous. Vous avez déjà la graine. Lorsque vous êtes vide, l'espace est là, la graine éclate.

Il n'y a rien à donner, il n'y a rien à obtenir. Tout est absolument bien tel qu'il doit être. Il n'y a aucun besoin de donner ou de prendre. Vous êtes absolument parfait tel que vous êtes.

Vous n'avez pas besoin de devenir quoi que ce soit, réalisez simplement qui vous êtes, c'est tout. Réalisez simplement celui qui est caché en vous. En améliorant, quoi que ce soit que vous vous améliorez, vous serez toujours dans l'inquiétude et l'angoisse parce que l'effort même d'améliorer vous mène sur un faux chemin. Cela donne un sens à l'avenir, un sens à un but, un sens à des idéaux et alors votre mental devient désirant.

En désirant vous manquez le but. Laissez le désir se retirer, devenez une étendue silencieuse de non-désir et soudain vous êtes étonnés, brusquement c'est là. Et vous aurez un rire opulent, comme Bodhidharma a ri.


"Qu'est-ce qui doit être pratiqué alors ?"

 

Être de plus en plus à l'aise. Être de plus en plus ici et maintenant. Être de plus en plus dans l'action et de moins et moins dans l'activité. Être de plus en plus évidé, vide, passif. Être de plus en plus un observateur - indifférent, n'attendant rien, ne désirant rien. Être heureux avec vous-même tel que vous êtes. Célébrer.

 

 

Et alors, à n'importe quel moment - à n'importe quel moment lorsque les choses mûrissent et la saison juste arrive, vous fleurissez en Bouddha.

 

 

Osho, Extrait de: Tantra: The Supreme Understanding

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 10:22

 

 

 

 

Prends ton sourire

Et donne-le à celui qui n'en a jamais eu
Prends un rayon de soleil
Et fais-lui percer les ténèbres
Découvre une source
Et purifie celui qui est dans la boue
Prends une larme
Et dépose-la sur le visage de celui qui ne sait pas pleurer
Prends le courage
Et mets-le au cœur de celui qui ne peut plus lutter
Découvre un sens à la vie
Et partage-le avec celui qui ne sais plus où il va
Prends dans tes mains l'Espérance
Et vis dans la lumière de ses rayons
Prends la bonté
Et donne-la à celui qui ne sais pas donner
Découvre l'amour
Et fais-le connaître à tous.

 


MAHATMA GANDHI

 

 

 

 

leonardo-da-vinci-female-head--la-scapigliata---2-.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 20:01

 

 

 

 

La graine ne peut pas savoir ce qui va se passer, la graine n’a jamais connu la fleur.

Et la graine ne peut même pas croire qu’elle porte ce potentiel de devenir une fleur magnifique.

Long est le voyage, et il est toujours plus rassurant de ne pas entreprendre ce voyage car le chemin est inconnu ; rien n'est garanti.

 

Rien ne peut être garanti. Mille et un sont les hasards du voyage, nombreux sont les écueils et la graine est en sécurité, cachée dans une gangue dure. Pourtant la graine essaye, fait un effort ; elle lâche la sécurité de la gangue, elle commence à bouger. Immédiatement le combat s’engage : la bataille avec le sol, avec les pierres, avec les rocs. Or la graine était très résistante et la pousse sera très, très tendre et les dangers seront nombreux.

 

Il n’y avait aucun danger pour la graine, la graine pouvait survivre des millénaires, mais pour la pousse, nombreux sont les dangers. Pourtant la pousse se dirige vers l’inconnu, vers le soleil, vers la source de la lumière, ne sachant où, ne sachant pourquoi. Lourde est la croix à porter, mais un rêve s’est emparé de la graine et la graine avance.

 

Le chemin de l’homme est identique. Il est ardu. Beaucoup de courage sera nécessaire.

La fleur nous montre la voie, sa passion pour la vie la mène des ténèbres à la lumière. Il ne sert à rien de se battre contre les défis de la vie, d’essayer de les éviter ou de les nier. Ils sont là et si la graine doit devenir une fleur nous devons traverser les épreuves.

 

Soyez assez courageux pour devenir la fleur que vous êtes destiné à être.

 

 

Osho

 

 

 

DSC08323--3-.jpg 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche