Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 22:55
Les enfants volés d'Angleterre

 

 

Ce documentaire est en replay encore 6 jours.

 

Il est effrayant, car montre comment des lois cherchent à "anticiper" les maltraitances, et transforment des citoyens en coupables sans qu'ils n'aient rien fait.

 

Comment ne pas penser au film Minority Report, qui montrait un futur où une élite a les pouvoir de détecter les futurs crimes et délits des citoyens, et ainsi, "anticiper" leurs méfaits...

 

Fin du libre arbitre, fin de la conscience libre, fin du droit à l'expérience personnelle, c'est une instance qui décide pour vous, si vous êtes aptes ou pas.

 

Aptes de faire des enfants ou pas, dans le cas de ce documentaire.

 

C'est ainsi qu'une famille s'est vue privée de ses trois enfants.

 

Au pire, on pourrait se dire que s'il y a un problème, un vrai risque de maltraitance, c'est "peut-être une bonne solution"??

 

Mais quand on voit que la loi interdit définitivement parents et enfants d'être en contact et de se revoir, là, impossible de ne pas voir un dysfonctionnement dramatique.

 

A l'heure où nombre d'adultes passent leur vie à chercher leurs origines, la vérité sur leur naissance, l'identité de leurs parents, car on sait à quel point c'est destructeur, et bien des lois n'ont rien trouvé de mieux que de faire de quelque chose de monstrueux, une chose "normale" et "légale" de plus est...

 

Si vous ne pouvez pas visionner ce documentaire ou que vous arrivez trop tard par rapport à sa rediffusion, vous pourrez toujours lire l'article qu'en a fait Telerama ici :

 

http://television.telerama.fr/television/les-enfants-voles-d-angleterre-une-saisissante-enquete-a-suivre-sur-france-5,149897.php

 

 

"Vive" un monde où il n'y a plus le droit à l'erreur, où les pauvres ou les personnes fragilisées n'auront plus les mêmes droits, où ils n'auront plus accès aux mêmes rêves, où chaque faille dans notre histoire sera inscrite comme sur un casier judiciaire, et nous suivra toute notre vie.

 

La société prend déjà votre travail, votre force vive pour des clopinettes, et maintenant, on peut aussi vous prendre vos enfants et ainsi récompenser "les bons parents", qui eux, potentiellement, ne sont pas dangereux... jusqu'à nouvel ordre. Cela peut commencer par mesurer vos revenus, vos habitudes, peut-être qu'un jour ce sera suivant votre religion, ou parce qu'un jour vous avez fumé un joint, pris des tisanes à la place des antibios, bref, que vous avez le culot de ne pas vivre comme tout le monde, et surtout de ne pas correspondre à la vie bien policée et bien lisse qu'il faudrait avoir pour être dans le moule. Et vous les bébés, arrêtez de pleurer, c'est louche... D'ailleurs on vous a à l'oeil : 2 millions d'enfants fichés par les services sociaux...

 

Quelle violence pour ces êtres qui mettent au monde des enfants qui leur sont retirés en les disqualifiant et en faisant d'eux presque des criminels en puissance ! Surtout quand les services sociaux ne reculent pas à faire des faux et usages de faux pour parvenir à leurs fins... Et même une fois l'erreur judiciaire reconnue, les enfants ne seront pas rendus à leurs parents... Déni jusqu'au bout...

 

De quoi faire froid dans le dos, car bien sûr ces dispositifs peuvent alimenter en chacun toutes les peurs et les illusions qui sont en attente d'un monde parfait, sous contrôle, où rien ne déborde.

Selon l'adage bien connu : dormez tranquilles braves gens, on s'occupe de tout...

 

MT

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NIOUZES
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 20:37
Messages de lumière

 

 

Voici un nouvel album qui réunit certaines de mes photos, avec de courts textes, des "messages de lumière", inspirés par les fleurs.

 

Je sais... ce n'est pas pour tout de suite, mais Noël va arriver bientôt. Si vous avez des cadeaux à faire et si vous souhaitez privilégier des cadeaux hors système commercial, issus de la création, personnels, sensibles, je vous propose "Messages de lumière", livre de 50 pages qui regroupe certaines de mes photos accompagnées de messages connectés à la lumière.
 

Livre format A4, papier belle qualité haute brillance 170 g/m², couverture rigide.

60 euros + frais d'envoi.

Me contacter via le formulaire de contact.

 

 

 

Un exemple de 2 pages intérieures :

Messages de lumière

 

 

Couverture : (sans la signature)

Messages de lumière

 

 

Autre album disponible : "Messages de transformation"

Même caractéristiques (format, prix, qualité), textes et photos différents

 

Messages de lumière

 

 

Troisième album disponible "Au coeur des fleurs"

 

Même caractéristiques (format, prix, qualité), textes et photos différents, mélange de Messages de lumière et Messages de transformation

 

 

Messages de lumière

 

Et toujours le premier modèle que j'ai créé, Au coeur des fleurs, format carré 22 x 22 cm, à spirale, couverture souple, façon petit cahier, permettant de poser le livre ouvert à une page, pour garder le message visible.

42 ou 52 pages, 38 ou 40 euros

Messages de lumière

 

 

 

.

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 20:53

 

 

Retrouver notre couple intérieur et "sortir de la dualité, que chacun d'entre nous portons, c'est l'initiation de notre temps".

 

"Tant que collectivement nous nous croyons incomplets et bien le monde continue sa course tel que nous le connaissons".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 12:19
Au revoir Leonard Cohen

 

 

 

Mon coeur se serre au départ de cet homme, qui a tant chanté, tant fait rêver, qui me fait tant vibrer par ses chansons et sa voix...

Même si l'homme va nous manquer, ce qu'il laisse est éternel...

Merci merci merci pour tout cet héritage, merci pour cette vie dédiée à la musique et à la poésie, merci à tous les poètes qui nous reconnectent sans cesse au sensible...

 

 

 

 

 

 

 

Au revoir Leonard, car ce n’est pas un adieu, puisqu’à chaque fois que je voudrais convoquer ta présence, il suffira d’écouter une de tes chansons parmi les centaines que tu as écrites.

 

Il suffira de fermer les yeux, pour me souvenir de ton regard d’ébène, de ton visage toujours un brin nostalgique, de ta longue silhouette qui a traversé les époques, qui a traversé les âges de la vie sans perde l’essence du poète que tu étais et qui n’a jamais cessé d’écrire, de chanter, de se produire, là où tant d’autres étaient à la retraite, là où tant d’autres ont renoncé au mouvement, au partage, à la création.

 

Merci d’avoir fait de ta vie un don à travers tes chansons, où tes états d’âmes pouvaient devenir universels, d’être venu soulever les voiles en chacun pour toucher le cœur et l’émotion et d’avoir accroché des rengaines sur mes lèvres, ces petits airs lancinants qui me rendaient nostalgique et me donnaient le blues, comme une contagion que tu transmettais, un p’tit virus contre lequel je n’avais même pas envie d’être immunisée.

 

Merci d’avoir été si grand, et de m’être apparu toujours si familier, comme faisant partie de mon univers, puisque si souvent ta voix résonnait dans ma maison.

 

Merci d’avoir été un homme en chemin, cherchant les mots, cherchant le corps des femmes, cherchant la spiritualité, et n’oubliant jamais Marianne, ton « éternel amour », comme un point d’ancrage, comme un centre à partir duquel tu as continué à voyager, sur d’autres chemins et vers d’autres poésies…

 

« Nous sommes arrivés au point où nous sommes si vieux, nos corps tombent en lambeaux, et je pense que je te rejoindrai bientôt. Sache que je suis si près derrière toi, que si tu tends la main tu peux atteindre la mienne ».

 

Tu avais annoncé il y a quatre mois ton départ prochain lorsque Marianne est partie, était-ce comme une promesse ?

 

Elle t’a peut-être pris au mot et tendu la main pour ta dernière nuit ?

 

Seules vos âmes connectées ont la réponse dans le silencieux mystère des départs…

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

Un petit texte que j'ai écrit

avec quelques uns des titres de ses chansons :

 

Like a Bird on the wire, I was Passing Through in The Smokey Life, dressed in a Famous Blue Raincoat, going By The Rivers Dark.

 

Now You Know You I Am, I’ve left my Fingerprints : I am The Partisan of Lover, Lover, Lover and I Came So Far For Beauty.

 

Even if True Love Leaves No Traces, I have a lot of Memories, I Can't Forget that In My Secret Life, there is A Thousand Kisses Deep !

 

It’s Closing Time, it’s The Great Event : It’s The Death of a Ladies’Man. I know that A Singer Must Die...

 

But Please Don't Pass Me By, I will ever Coming Back To You, if your Faith stay by me.

 

So long my Guests, I am Going Home, but That's No Way To Say Goodbye !

 

I look one more time at The Window : The Night Comes On, I know that Tonight will be fine, Death will be Light As The Breeze and The Future is Waiting for a Miracle.

 

Take This Waltz, Dance Me To The End Of Love, I Am Your Man for ever, If It Be Your Will.

 

Hallelujah !

 

 

 

 

Comme un oiseau sur le fil, j’étais de passage, dans la vie enfumée, vêtu d’un pardessus bleu, allant au bord des fleuves sombres.

Maintenant, vous savez qui je suis, j’ai laissé mes empreintes digitales : je suis le partisan de l’amour, et j’ai recherché si loin la beauté.

Même si l’amour vrai ne laisse pas de trace, j’ai beaucoup de souvenirs, je ne peux oublier, que dans ma vie secrète il y a la profondeur de milliers de baisers.
C’est l’heure de la fermeture, c’est le grand événement : la mort d’un homme à femmes. Je sais qu’un chanteur doit mourir… mais s’il vous plait ne m’ignorez pas, je reviendrais vers vous, si votre foi reste à mes côtés.

Au revoir, mes invités, je rentre à la maison, mais c’est impossible de dire adieu !

Je regarde une fois encore à la fenêtre : la nuit vient, je sais que demain sera bien, la mort sera légère comme une brise et le futur attend pour un miracle.

Prenez cette valse, dansez-moi jusqu'au bout de l'amour, je suis votre homme pour toujours, si c’est votre volonté.

 

Hallelujah !

 

 

 

 

 

Un site où une grande partie de ses chansons sont traduites (parfois approximativement... )

 

 

 

L'incontournable "So Long Marianne"

 

"You make me forget so very much

i forget to pray for the angels

and the angels forget to pray for us

now so long Marianne... "

 

 

 

 

Une version avec des clichés du passé

 

 

 

 

L'inoubliable "Suzanne"...

 

 

 

 

Dance me to the end of love

Toujours cette nostalgie mêlée d'un furieux de désir de vivre...

 

 

 

 

 

Hey, that's no way to say good bye

 

Deux voix qui s'enroulent l'une à l'autre :

 

 

 

 

Reportage sur la vie de Leonard Cohen au monastère zen de Baldy, où il fut moine entre 1995 et 1996.

En anglais, sous-titré en allemand

 

 

 

Autre interview en anglais...

 

L'ivrogne n'a plus de sexe

 

Ce matin je me suis encore éveillé
Je remercie le Seigneur pour cela
Le monde est une telle porcherie
Que j'ai du mettre un chapeau

J'aime le Seigneur je prie le Seigneur
Je demande au Seigneur de pardonner
J'espère que je ne regretterai pas
De lui permettre de vivre

Je sais que vous aimez me voir ivre
Et vous riez de ce que je dis
Je suis très heureux que vous le fassiez
Je suis si seul chaque jour

Je suis fâché contre l'ange
Qui m'a pincé la cuisse
Et m'a fait tomber amoureux
De chaque femme qui passe

Je sais qu'elles sont vos soeurs
Et vos filles et vos femmes
Mais même si elle habitent chez vous
Elles mènent toutes une double vie

C'est amusant de chercher le paradis
Quand tu sors des sentiers battus
Mais D--u est comme un singe
Quand Il est sur ton dos

D--u est comme un singe
Et Il est comme une femme aussi
ELle est telle un endroit vide
ELle a ton visage

Puisse t-ELle entrer dans ton temple
Et te regarder droit dans les yeux
Et te rendre amoureux
De tous ceux que tu méprises.

Leonard Cohen, Mt Baldy, 1997.
Traduction et adaptation : Patrice Clos

Adaptation française publiée avec la permission de Leonard Cohen.

http://www.leonardcohensite.com/mtbaldy2.php

 

 

 

 

Une heure 3/4 de musique...

 

 

 

Here it is

Hello my love, and my love good bye...

S'écoute presque comme un mantra !

 

 

 

 

I'm your man

 

 

 

 

 

Bird on the wire, "oiseau sur le fil"

Une voix sublime dans les graves, et une orchestration avec des sonorités extra...

 

 

 

 

 

Et tant d'autres titres, dont le dernier album : "You want it darker"

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 20:57

 

 

Le "je suis" est un principe vraiment mystérieux, parce qu'il apparaît comme si Dieu disait "je suis" et que le diable disait aussi "je suis ", vous voyez.

 

Soit nous sommes identifié, soit nous sommes celui qui observe...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 13:38

 

 

Une de ses chroniques vraiment bien ficelée !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 19:02

 

L'engagement dans la vie spirituelle ne signifie pas mépris du corps.

 

Saint-François d'Assise le découvre dans la dernière partie de sa vie, grâce à une lecture différente de la vie de Jésus.

 

Une invitation à réconcilier la chair et l'esprit, qui est toujours d'actualité.

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 13:14

 

 

Voici toute la parole flamboyante de Fabrice Luchini pour mettre en lumière les bases essentielles de la relation à l'autre, qui ne peut exister qu'en passant par une relation intime à soi-même.

 

Qui n'a pas encore traversé, rencontré, accueilli son chaos, ne peut aller à la rencontre d'un autre, tout au plus celui-ci sera utilisé, instrumentalisé pour servir de spectateur à sa propre névrose et à la confirmation de ce qu'il est, mais pas pour le rencontrer vraiment.

 

 

"Je ne peux jouir de l’autre qu’en ayant de l’empathie, pour avoir de l’empathie il faut que je le comprenne, pour le comprendre, au sens premier « le prendre avec », il faut que je comprenne des choses en moi, que ce qu’il est résonne en moi, et pour que ça résonne en moi comme un instrument musical il faut quand même que je m’y sois colleté à ce que je suis, qui est minable, médiocre, chaotique, inconséquent…

Mais tant que tu n’as pas un début d’élucidation de ce que tu es qu’est-ce que tu vas recevoir de l’autre ? tu ne vas rien comprendre de l’autre parce que pour comprendre l’autre, soyons concret, tu n’as de sympathie avec l’autre, que ce que tu as accepté de sympathie avec toi, une véritable sympathie, pas une relation mondaine (…)" F.L.

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 18:05

 

 

 

Comme d'habitude, petite mise au point tout en cohérence, sur des concepts à la mode, qui, mal compris, peuvent nous entraîner loin de nous et de notre autonomie.

 

"Je suis embêtée quand il y a des croyances qui sont mises pour expliquer ou justifier le fait d'une stratégie unique pour nourrir un besoin; ça légitime en quelque sorte d'avoir fait quelque chose qui est ne soi la source de la souffrance.

Quand je réduis mon champ des possibles à une personne pour le besoin d'amour, je vais souffrir longtemps..." I.P.

 

J'aime bien l'image de la demie-sphère qui, n'ayant pas rencontré, ou ayant perdu son autre demie-sphère, est donc condamnée, comme une tortue retournée, à être immobilisée sur le dos de sa carapace... effectivement, situation des plus cocasses... 

 

Alors, comment avancer vers la reconnaissance de notre entièreté, comment goûter les retrouvailles avec le "tout" qui est déjà en nous, sans s'identifier à l'extérieur et à l'autre, comme étant la source de l'amour que nous sommes... ?

 

En n'oubliant pas Qui nous sommes... (et accessoirement, en écoutant Isabelle Padovani, pour nous aider à remettre de la clarté sur l'essentiel) ;-)


 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 19:55

 

 

 

Voici une question essentielle pour notre monde à laquelle Raphaël Glucksmann répond en quelques mots éclairants.

 

Et nous pouvons chaque jour poser notre regard sur ce qui nous entoure avec cette question : est-ce que ce qui m'est proposé préserve la beauté et lui donne une place prépondérante ou au contraire, y a-t-il un déni ou une destruction de la beauté?

 

Si la beauté était le fil rouge qui nous permettait de garder le sens du chemin?

 

MT

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 15:52

 

 

Entre le discours( un peu...) formaté du médecin, et les arguments très documentés de Sophie Meulemans, cofondatrice du mouvement Initiative Citoyenne, chacun pourra peut-être se faire une idée des enjeux et surtout des conséquences de la vaccination, qu'elle soit contre la grippe ou tout autre symptôme.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 21:41
En conscience - Anthony Chene

 

 

 

.

 

 

Certaines expériences nous invitent à revoir nos croyances quant à la matière, le corps, la vie et l'après-vie.  Plusieurs témoignages dans ce documentaire de personnes qui ont fait ces expériences et aussi des interview de médecins ou psychologues.

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 15:45

 

 

 

En 2015 le Collectif Cancer-Rose a réalisé et diffusé la brochure "Dépistage du cancer du sein." pour "donner le choix aux femmes". En effet, les femmes invitées au dépistage ne sont pas informées des risques du dépistage organisé du cancer du sein, qui sont à présent connus et avérés. Ce manque d’information est encore apparu au cours de la "concertation citoyenne" organisée par l’Institut National du Cancer, et à laquelle "Cancer-Rose" a participé.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 21:39

 

Interview de Laurence Baranski, coach et auteur du livre J’ai fait trois fois le tour de la Terre qui est un voyage à travers le temps et l’espace, les sciences et les mythes, la réalité concrète et les plans subtils.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 19:04
Par le feu qui me traverse

 

 

Par le feu qui me traverse

Que ta volonté soit faite

 

Par le feu qui brûle et consume

Que ma dissolution soit faite

 

Par le feu qui féconde toute vie

Que la mort vienne comme une amie

 

Par le feu qui engendre toute mort

Que la vie rayonne et soit pure lumière.

 

Par le feu qui enfante la brûlure

Que les épousailles soient célébrées

Que la morsure devienne douceur

Que l’entaille devienne offrande

Et que l’amour infuse toute chose.

 

 

MT ©

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NUIT
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche