Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 14:37

 

 

un_petit_secret_wilkins_1_900x720.jpg

Illustration Sophie Wilkins

 

 

 

  

 

On ne se connaît pas, on ne s’est jamais vu, je sais que tu es très occupé et que tu as énormément de choses à faire, mais j’aimerais que tu m’accordes quelques instants, j’ai des choses à te raconter.

 

Voilà, on m’a enlevé à ma maman et à mon papa que l’on a tué peu de temps après ma naissance.

Des psychologues m’ont enfermé dans « un puits du désespoir »; un haut et étroit cylindre de métal dans lequel ils m’ont laissé pendant 45 jours, je suis resté pris là, recroquevillé, les bras autour de mon petit corps. Les psychologues voulaient en arriver à certaines conclusions sur l’impuissance et le désespoir qui caractérisent la dépression humaine.

 

Puis on m’a enfermé dans une boîte avec une fausse maman en métal et en tissu (mère de substitution) que je prenais quand même dans mes bras, pour me sentir moins seul. Mais de temps en temps, sans prévenir, ma fausse maman me lançait des piquants électriques (électrochocs). Alors, je m’éloignais en pleurant pour me protéger. Et j’attendais dans mon coin que les pics disparaissent avant de revenir me blottir dans ses bras. Les psychologues voulaient tirer des conclusions sur le comportement d’un enfant en situation de rejet maternel.

 

Bien sûr, je sais que plein de gens sur la Terre vivent de grandes souffrances, par exemple, des enfants sont séparés de leur maman, des femmes sont battues, des grands-parents sont abandonnés, des enfants sont victimes de la guerre! Et ce que je veux te dire n’enlève rien à leur terrible souffrance mais ça me fait du bien de te parler de moi.

On m’a fait aussi courir longtemps dans une roue, pareille à celle des petits hamsters. Tu sais, je devais apprendre à courir à une certaine vitesse et pas moins ou plus vite. Si jamais je ne courais pas à la vitesse voulue, on me renvoyait des piquants électriques.

 

En plus, on m’a fait avaler de force des produits toxiques. On m’a envoyé de fortes doses de rayonnement radioactif, j’ai eu très mal au cœur et j’ai fini par vomir. Alors, j’ai arrêté de courir et on me renvoyait des électrochocs encore plus forts. Malgré la douleur, je fus contraint de recommencer à courir dans mon vomi, tant et aussi longtemps que j’ai pu. Tout ça pour que les chercheurs puissent tirer des conclusions sur les effets des radiations sur la capacité au travail.

 

On m’a aussi coincé une boîte de métal sur la tête, on a frappé dessus à coup de marteau pour me causer des traumatismes crâniens et examiner l’état de mes réflexes. Les chercheurs voulaient ainsi savoir dans quel état seraient les réflexes humains après avoir subi un traumatisme crânien.

Savais-tu que chaque année plus de 10 000 membres de notre famille sont ainsi massacrés inutilement et avec cruauté, et tout cela dans l’indifférence la plus totale.

 

Voilà, je voulais juste te le dire pour que tu saches pour que ces martyres puissent cesser un jour un peu grâce à toi.

 

Tu sais, ça m’a fait du bien de te raconter mon histoire, la misère de tant d’autres petits singes. Je pourrais continuer à te raconter les tortures qui nous sont infligées, la liste est longue. Heureusement que certains d’entre nous ont la chance de vivre en paix dans la Nature, avec leur maman, leur papa et leurs frères et sœurs …il paraît que c’est très beau la Nature, je suis si content pour eux.

De toute façon je garde quand même un bon moral pour l’avenir, parce qu’il paraît que des humains comme toi se battent pour tenter de nous délivrer et qu’ainsi un certain nombre d’entre nous retrouve une maman et une famille, je suis si content de savoir cela. Si seulement tu pouvais venir me chercher mais, je sais bien que cela n’arrivera peut-être jamais. Si tu savais combien de fois j’en ai rêvé.

 

Ces mots sont au creux de tes mains, au creux de ton cœur et il n’y a pas de place meilleure pour ma petite âme, moi petit singe de laboratoire qui rêve encore de pouvoir un jour contempler la Nature.

 

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout. Si tu aimes les petits singes comme moi et tous les autres animaux, s’il te plaît, raconte mon histoire à tes proches, raconte-leur combien je suis si seul et perdu…

 

 

Joachim Younès

http://joachimyounes.blogspot.fr/

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 20:00

adrien.jpg

Photo Adrien Boutry © 

 

 

 

Les yeux demeurent clos sous les rayons ardents du soleil, les larmes s'échappent et caressent la peau jusqu'à toucher terre, les mains se tendent encore une fois pour effleurer l'herbe verdoyante, l'amour répand son doux parfum en chaque parcelle de l'esprit et du corps, les mots se mélangent dans un tourbillon où plus rien n'est saisissable, la lumière s'infiltre profondément en toute matière, les couleurs s'intensifient et se confondent, la paix s'installe, et l'être tout entier se reconnecte à son unique et ultime essentielle, la Nature.

 

En voici l'enseignement: dès lors que nous sommes en accord complet avec ce que nous avons choisi de vivre, tout est voie d'apaisement et d'équilibre.

 

Adrien

 

 

 

 

 

 

Je vous invite à visiter ce blog « l’Invisible de passage » : vous serez accompagnés, à travers les mots, à retrouver votre connexion avec la nature, connexion subtile et puissante qui réenchante la vie et permet de recevoir de profonds enseignements.  

 

http://ecrits-de-conscience.blogspot.fr/2012/12/linvisible-de-passage-au-beau-milieu-de.html

 

http://ecrits-de-conscience.blogspot.fr/2012/12/quelques-pensees-partagees-depuislautre.html

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 11:38

 

 

 

Sur mes cahiers d’écolier

Sur mon pupitre et les arbres

Sur le sable de neige

J’écris ton nom

(…)

Sur mon chien gourmand et tendre

Sur ses oreilles dressées

Sur sa patte maladroite

J’écris ton nom

(…)

Et par le pouvoir d’un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

 

Liberté

 

Paul Eluard, Poésies et vérités, 1942

 

 

 

La liberté.

Beaucoup en parlent.

Les dissertations ne manquent pas autour de ce mot qui résonne en chacun.

Il résonne, oui.

Mais il peine à s’incarner.

Beaucoup d’humains de par le monde ne connaissent pas vraiment la liberté.

Physique, pour commencer.

Sachant que la liberté, une fois obtenue physiquement, doit se conquérir à l’intérieur de soi.

 

Mais commençons déjà par la liberté de corps, dont tant d’hommes, de femmes, d’enfants sont privés.

Et souvent notre conception de la liberté s’arrête là, à notre espèce.

 

Quid de cette liberté chérie pour les dauphins dans les delphinariums, pour les animaux dans les zoos, pour les éléphants enchaînés, pour les taureaux dans l’arène, pour les oiseaux en cage, pour les animaux dressés dans les cirques ?

 

Là, notre mental vacille…, pour certains, la joie éprouvée par leur présence ou leur spectacle compense l’affront fait à leur liberté.

 

Mais il existe un niveau encore plus sournois, plus caché à notre conscience, il concerne l’utilisation des animaux dans les laboratoires.

 

Cette maltraitance nous semble loin de nous, et pourtant nous en sommes complices par nos achats, par la confiance que nous accordons aux médicaments « testés et approuvés », par le shampoing, la crème, le parfum, que nous retirons des étagères des supermarchés, et par tout un tas d’autres petits actes, dont nous n’avons mêmes pas conscience (et pas connaissance de surcroit) qu’ils ont quelque chose à voir avec l’expérimentation animale.

 

Pourtant cette maltraitance est terrible.

 

Vous avez peut-être vu des photos, des vidéos, avec des animaux dans de piteux états, sous électrodes, dépecés, intoxiqués par des produits improbables…

 

Intolérable.

 

Ce n’est pas le genre de chose que j’ai envie de montrer pour dénoncer cela.

Je préfère vous montrer la libération de chiens de laboratoire, qui goûtent à la liberté pour la première fois. 

Cela m’a émue aux larmes et peut de la même façon, voire mieux, éveiller notre sensibilité à ce problème grave dans notre société.

 

Nous ne pouvons plus continuer à réclamer des choses, des valeurs, des besoins, des avantages, de l’amour pour nous-mêmes, en laissant le reste de la planète, autres humains, animaux, forêts, etc. dans un état de maltraitance, d’abandon et de négligence.

 

Il devient nécessaire d’ouvrir des pans entier de notre cerveau, où nous n’avons pas laissé entrer la lumière et la cohérence.

 

Un monde nouveau attend de naître dans la liberté d’être.

 

Il attend après nous.

 

 

MT

 

 

 

 

 

Pourquoi aucune espèce animale n'est un modèle biologique de l'homme ? Comment faire de la recherche biomédicale et toxicologique fiable et pertinente pour l'homme ? Des réponses sur le site d'Antidote Europe, une association à but non lucratif créée par des chercheurs issus du CNRS et qui participe activement à l'initiative citoyenne européenne Stop Vivisection pour la sauvegarde de la santé humaine.

http://antidote-europe.org/

Antidote Europe

 25 rue Jacques Callot

 66000 Perpignan

Tél : 33(0)4 68 80 53 32

 

  

  

En entier pour le plaisir, le magnifique poème de Paul Eluard : Liberté

 http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-liberte-paul-eluard-123708790.html

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 14:04

 

 

30748_358816170868226_450239042_n.jpg

 

 

Le prix Nobel de la paix, le Sud-Africain Mgr Desmond Tutu, a un jour déclaré :

 

« Quand les missionnaires sont venus en Afrique, ils avaient la Bible et nous, le territoire. Ils ont dit « Prions » et nous avons fermé les yeux.

Lorsque nous les avons rouverts, nous avions la Bible et eux, le territoire ».

 

 

Cité par T8aminik Rankin dans : On nous appelait les Sauvages, co-écrit avec Marie-Josée Tardif aux Editions Le jour

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 23:19

 

 

 

Voici un très court documentaire pour expliquer comment la réintroduction de loups dans le parc de Yellowstone peut changer tout un écosystème, des animaux jusqu’aux rivières.

 

Une « preuve par neuf » que tout est interconnecté et que nous sommes interdépendants des animaux et de la nature.

 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 12:58

 

 

lord-of-the-wildwood2.jpg

Illustration Helena Nelson Reed "Lord of the Wildwood"

 

 

 

 

Il est temps que nous cessions de nous plaindre du fait que la planète, les animaux et les plantes sont en danger, en nous excluant nous-mêmes du cercle.

 

Si l’humain souffre, le reste de la Création souffre. Nous sommes tous liés.

 

L’humain est un maillon de la chaîne.

 

La guérison de la Terre et de ses habitants sera impossible tant que nous nous placerons en dehors du cercle.

 

Nous devons passer par notre propre guérison intérieure pour pouvoir soigner les autres et la planète.

 

L’un ne va pas sans l’autre.

 

 

 

 

 

T8aminik Ranquin, On nous appelait les Sauvages, co-écrit avec Marie-Josée Tardif aux Editions Le jour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 08:09

 

 

 

Quatre minutes pour se souvenir de la beauté de la terre et ne pas oublier que nous dormons sous une voie lactée d’où tombent les étoiles filantes…

 

MT

 

 


 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 23:51

 

 

Voici un extrait d’un futur long métrage réalisé par James Dumaine qui a participé à un stage de rencontre avec les baleines (voir le site de Christine Pagnier Guillot http://www.assowassanna.com/ ).

 

 

Pourquoi les "baleines arc-en-ciel" ?


Tout simplement parce qu'elles font des arc-en-ciel en lançant l'eau à partir de leurs évents... 

 

Christine Pagnier Guillot dit à propos du travail du photographe-cameraman James Dumaine :

 

« J'ai vu les baleines le guider pour qu'il retransmette au plus juste ce qu'elles voulaient partager avec les humains ».

 

 

MT

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 13:16

 

 

 

awakening-of-spring-by-Michael-Hiep.jpg

 

 

 

 

Comment aller-vous fêter le printemps aujourd’hui ?

 

Dans la région parisienne, pour une fois nous sommes gâtés, le soleil est là, avec un ciel dégagé d’un bleu immaculé.

 

C’est peut-être le moment de sentir son corps, de s’ébrouer comme un petit animal sortant d’un long sommeil (rappelez-vous l’ours de cet hiver qui hibernait : http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-noel-approche-121674938.html), de faire quelques respirations plus amples, de prendre le temps de regarder les arbres (ça bourgeonne de partout), d’écouter les oiseaux (ils chantent à tue-tête le matin), de scruter dans l’air les insectes volants, d’aller acheter quelques plantes à mettre en terre ou sur le balcon (moi je me suis acheté un hortensia et je regarde avec émerveillement ma mauve achetée l’été dernier qui fait plein de petites pousses vertes ! ), et de sentir, (au-delà de la pollution) la « qualité » de l’air, ce quelque chose d’indéfinissable qui nous dit que l’énergie sort de l’hiver, avec ce quelque chose de neuf qui voyage avec le vent et vient nous informer.

 

Chouette, nous sortons de l’endormissement (enfin…. C’était un sommeil agité quand même… les derniers mois n’étaient pas légers ! ) et nous allons pouvoir nous ouvrir à la création, à la floraison du monde et de notre cœur.

 

Bonne dégustation !

 

 

MT

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 22:30

 

  

Voici un joli projet qui a pour objectif de faire connaître autour du monde toutes les initiatives, réalités sociales, économiques, environnementales, humaines et culturelles, où l’action prime avant tout.

 

 

 

TEASER tous co prod from janeceline on Vimeo.

 

 

 

 Et regarder pour commencer ce beau reportage sur Benares :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 17:06



Voici une belle découverte, la voix de Peia, pure, cristalline et si guérisseuse, avec cette chanson, "Machi", qui parle de guérison justement...
Plus que jamais nous avons besoin de guérison, guérison de nos corps, de nos blessures, de nos âmes, de la Terre...
Puisse ce chant et cette voix réveiller en nous ce féminin capable d'accueillir tout ce qui a besoin d'être accueilli, et faire monter notre voix intérieure qui sait si bien soigner quand elle fait chanter nos cellules et anime notre coeur...

MT



 



    

"Cette chanson parle du pouvoir de guérison et de médecine de la Femme, de la Lune et de la Terre elle-même. Une Machi est une femme médecine et parfois c'est aussi un homme médecine. Puissent ces images nous rappeler à tous le miracle de la vie. Puissions-nous voir que bien que notre notre Terre soit douce et vulnérable, combien elle peut être sage et résistante au-delà de toute mesure. « Là où il y a L'Amour, il y a la Vie » et ici il y a beaucoup d'Amour. Soyez Béni".

 

 

 

Et l'album complet en écoute libre ou à télécharger pour un peu plus de 10 euros ici :

http://peia.bandcamp.com/album/four-great-winds#



Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 14:55




Quelques méditations inspirées par le coeur des fleurs...

Pour y puiser sagesse, paix, amour et beauté.



http://www.photobox.fr/creation/1830385854

























   








Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 09:54
 
 
N’oublions pas : la liberté de semer, c’est la vie, c’est le futur, c’est le droit à la diversité et la libre circulation des biens.
 
 
Restreindre le nombre des semences, les manipuler pour en tirer profit ou en garder le contrôle, va à l’encontre de la survie des espèces : végétales, animales et humaine.
 
 
La biodiversité permet de préserver le patrimoine génétique ancestral des semences, celui là même qui les rend capables de s’adapter à l’environnement et à des conditions inattendues.
 
 
Le danger des semences fabriquées, c’est qu’elles n’ont pas de « mémoire », et qu’elles s’appauvrissent comme le montre l’exemple des hybrides, variétés hélas dominantes sur les étales et qu'elles asservissent les agriculteurs et les consommateurs.
 
 
L’enjeu est au niveau de la santé, de l’économie, et vient nous parler d’autonomie.
 
 
La nôtre, celle des paysans, celle des thérapeutes, celle de tout être vivant qui ne peut se déployer, grandir en santé, que s’il n’est pas réduit à la dépendance.
 
 
 
Les systèmes tendent à nous mettre de plus en plus en hétéronomie, afin de dépendre de leurs lois, de leurs intérêts, de leurs visions.
 
 
Mais la Vie, c’est l’autonomie, la capacité à se déterminer à partir de soi en relation avec les forces de la Nature.
 
 
 
MT




















Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 22:57



Partout,
Il y a la Terre
Cet espace généreux comme une mère
Abritant milles créatures comme autant d’enfants

Partout,
Il y a le Ciel
Cette vaste source où la vie voyage
Comme mille albatros qui dansent
Et dessinent de leurs ailes la liberté
 
Partout,
Il y a l’Homme, enfant de la terre
Devenu rebelle et oublieux de ses liens
Lâchant dans les rouages ses grains de sable un à un
Comme des bombes silencieuses
En forme de plastiques multicolores. 
 
Alors la terre étouffe des déchets laissés là
Alors le ciel s’épaissit des pensées trop sombres
Et les créatures agonisent
En tentant de racheter les péchés des maîtres du monde.
 
 
Dans quel état sont nos terres intérieures
Dans quel état est le jardin de nos coeurs
Où nous devrions chaque jour
Oter, trier, transmuter les déchets inutiles et toxiques?


Devant l’agonie,
Juste l'évidence
Juste les masques qui tombent
Juste l’implacable vérité
Juste le temps qui nous est compté
Juste nos cuirasses à arracher
Juste les larmes du cœur à laisser couler
En ruisseaux qui pourront irriguer et guérir la Terre.

MT





 




Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 17:14
 
 
 
.
.
.
.
.
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche