Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 18:30
Christiane Vleugels - peinture à l'huile

Christiane Vleugels - peinture à l'huile

 

Qu'il en soit ainsi de ta voie qui se dessine au gré des rencontres et des confidences. Tu jubiles de savoir où mettre les pieds sur ce territoire que tu découvres depuis que tu es née. Tu cherches à comprendre au creux de toi ce qui se manigance, magnificence bénie. Tu découvres des parterres de fleurs qui font la bonté et la beauté du monde en offrande, alors à quoi bon leur tourner le dos plus longtemps. Toi, tu écoutes le bruissement de leurs ailes-pétales, dans le jaillissement de la vie des jardins que tu t'offres en partage.

 

Au sommet de cette montagne que tu as entrevue un jour de printemps, il y eut pourtant de quoi défaire les noeuds que tu t'étais offerts aussi à vivre, de quoi avancer pour ne pas trépasser au pied de la béatitude qui t'attendait, et dont tu te faisais une joie de rencontrer l'essence, même si parfois tu t'es un peu oubliée, au détour des chemins à aller droit devant parce qu'il le faut bien.

 

Ainsi soient-ils les mots qui font des lacets, serrant fort la gorge qui a besoin de s'exprimer, du fond de soi jusqu'au dehors des parterres de fleurs contemplées. Toi, tu voyais dans cet affront terrible de la vie qui t'offrait la douleur, de quoi compléter ton bagage. Et de bagage pourtant, il ne fallut rien y laisser à ce naufrage difficile qui, parcouru par le courage, vit ta renaissance au-delà de qui tu étais auparavant.

 

Oui du courage il t'en a fallu et tu en as eu. Te voilà sortie de cette auberge où les choses qui se disaient t'échappaient parfois, pour aller rejoindre le sentier de ta liberté. Elle n'a pas de couleur particulière. Elle a l'aspect de toutes les fleurs qui avec courage se sont ouvertes au monde. Elle est purement et simplement ce que tu sens et ce que tu sens est là dans tes pieds que tu acceptes de laisser glisser paresseusement sur cette terre qui t'accueille et te fait ouverte à ses merveilles, après la douleur et les blessures.

 

Après les expériences dures sur lesquelles ton coeur s'est cogné, il a changé de forme, d'aspect, de texture. Il a refait ses cellules, vibrantes d'amour, elles viennent réveiller ton corps. Et ton esprit s'ouvre à cette aventure par le truchement d'une merveille qui dure, une mère qui veille et qui dure, ton amie la terre.

Tu n'en es pas moins dure avec toi-même, voulant parfois changer l'aspect des choses icibas et mettre à ta sauce ce qui pourrait t'apporter réconfort et consolidation dans tes projets, tes contreforts.

Mais pourtant, une petite voix au coeur de toi t'appelle désormais. Elle te souffle des mots jamais entendus auparavant et jamais déformés, quelque chose que tu sais si pur que cela te dépasse et tu aurais presque envie de rester dure, pour ne pas aller au devant de cette étrangeté, pour ne pas avoir à ouvrir ton corps, encore, à quelque chose qui pourrait le blesser, encore.

 

Et pourtant, à bien y regarder, ainsi qu'au coeur de ces fleurs qui se font tes amies et se laissent par toi regarder, déshabiller, n'y a-t-il pas, comme pour elles, en toi, un coeur qui bat et diffuse son parfum, que tu pourrais accepter d'écouter et pourquoi pas de photographier afin de te rappeler en ramenant cette image à ton corps autrefois blessé, qu'il n'y a aujourd'hui aucun mirage à se sentir invincible et forte au-delà de toute mesure, dans la quintessence de ton être qui appelle à cette offrande, à ce don de soi au monde, en un sourire où tout fond, où tout appelle et se confond en l'Amour.

Lorsque tu ne sais plus où mettre les pieds, cherche en ton coeur cette fleur qui s'ouvre à l'amour pour ce qu'elle est, don d'amour au monde, encerclée de douceur et de compassion, protégée de tout, sauf de la quintessence d'elle-même qu'elle laisse rayonner.

 

Il n'est pas d'autre chemin à prendre, qu'en soi sentir cette magnificence, dans la béatitude des lendemains qui chantent tous à ce présent offert, oraison de Soi à Soi, dans un monde ouvert au coeur.

Tu es ce coeur dont tu saisis la fleur et son image s'appelle Amour qui vibre pour tout l'univers. Tu es cette fleur dont le coeur est le visage d'Amour qui vibre pour tout l'univers.

La fleur est au coeur de toi et tu la respires enfin.

 

Sa*ra 23 mai 2016 Portrait d'âme

Copyright © SA*RA 2016

 

 

 

 
 
Sa*Ra, D'âme portraitiste, écrit des Portraits d'âme inspirés à ceux qui en font la demande en lui écrivant ici :
 
nomadine.link@gmail.com
 
ou via sa page facebook.
 
Ses textes sont visibles sur sa page facebook "Le Peuple de l'Homme" :
 
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 11:24
Depuis quelques jours - Guillaume Siaudeau

 

 

 

Depuis quelques jours
un moineau
vient se poser
plusieurs fois par jour
sur la fenêtre de la cuisine
Nous nous observons puis
l’un de nous deux se barre
vaquer à ses occupations
et pour le moment
nul ne peut dire
lequel a le plus
besoin de l’autre.

 

Guillaume Siaudeau

 

 

 

Source :

https://schabrieres.wordpress.com/2016/05/22/guillaume-siaudeau-depuis-quelques-jours-un-moineau-2014/

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 13:56
Gustav Klimt : Les larmes de Freyja

Gustav Klimt : Les larmes de Freyja

Les larmes de Freyja est une peinture de l'artiste Gustav Klimt, dédié à une divinité de la mythologie norroise (Norvège). Elle est considérée comme la déesse de l'amour, de la séduction, de la fertilité, de la guerre et des prophéties.
Son jour sacré est le vendredi, et il nous en reste la trace dans l'anglais Friday et en allemand Freitag. La caractéristique principale de la déesse est celle de la couleur de ses larmes : elle pleure en effet en or

 

 

 

- Mon Ange pourquoi m’a-t-il trahi à ce point ? Qu’est-ce qu’un traître ?

 

- Après le temps des fidèles vient toujours le temps des traîtres.

Qu’est-ce qu’un traître ?

Un enfant perdu qui pour exister

doit se séparer de toi.

Se différencier est nécessaire,

autant pour lui que pour toi.

Il est traître pour survivre

mais aussi pour te faire grandir.

Pauvre petit enfant perdu !

A n’importe quel prix,

il faut bien qu’il existe.

Et tu t’acharnes contre lui.

Apprends le vrai silence.

Apprends la vraie immobilité.

Pardonne au traître.

 

 

Le testament de l’Ange, Bernard Montaud

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 11:35
Illustration : Fra Angelico

Illustration : Fra Angelico

 

 

 

 

Lorsque tu es en face de l’Ange, sache-le. Ils sont derrière les écluses des nouveaux courants de la vie. Et ils attendent… Ils attendent qu’on leur demande le geste de les ouvrir. Mais personne ne demande.

 

(…)

 

Les Anges sont comme une femme enceinte des miracles de la vie. Elle ne peut pas accoucher si personne ne demande ces miracles. Les Anges souffrent, c’est leur plus grande souffrance, de ne pas pouvoir TOUT donner. Les pauvres, ils attendent la demande de « l’impossible ».

Tu es le porte-parole de la création.

Tu ignores ta royauté humaine.

Pourquoi ne demandes-tu pas TOUT ?

A cause de l’humilité du ver de terre,

De ta modestie fatale.

Demande !

Il n’y a qu’à demander.

En face de l’Ange, tu as le sentiment de pouvoir marcher sur les eaux. Et bien ! désolée, c’est vrai, c’est possible.

Et si tu demandes : « Que tous les autres marchent sur les eaux »,

TU T’APPROCHES ALORS DE LA VRAIE MESURE DU « DONNER » DE L’ANGE.

En face de l’Ange, tu n’es pas fleur : TU ES PRINTEMPS.

C’est la seule mesure que l’Ange attend de toi.

Et c’est dans ta demande impossible qu’il te reconnaîtra.

 

 

Gitta Mallasz, dans « Le testament de l’Ange », Bernard Montaud

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 20:33
Peinture : Kevin Peterson

Peinture : Kevin Peterson

 

Habituellement, les gens pensent que marcher sur l' eau ou dans les airs relève du miracle.

 

Mais, personnellement, je crois que marcher sur terre est le véritable miracle.

 

Chaque jour que nous vivons, nous sommes au milieu d'un prodige que nous n' apercevons même pas : le ciel bleu, les nuages blancs, les feuilles vertes, les yeux noirs et curieux d' un enfant, nos propres yeux... tout est miracle.

 

 

- Thich Nhat Hanh

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 14:52

 

 

Nous avons déjà eu un aperçu des talents de Marie Beauchesne ici, en voici une autre facette, à "humer" pendant trois minutes...

 

 

"Car vivre, voyez-vous, ça ne sens pas bon"...

 

Marie Beauchesne a le don de nous conter l'incarnation, cette vie qui se répand par et sous la chair !  Une façon de sortir de la dualité et d'aller vers l'unité de tout, bonnes et mauvaises odeurs faisant partie de cette totalité que l'on nomme la vie.

 

MT

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 21:51
Je vois le feu de ses prunelles - Beaudelaire

 

De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
Caressée une fois, rien qu'une.

 

C'est l'esprit familier du lieu ;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire ;
Peut-être est-il fée, est-il dieu ?

 

Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même

 

Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

 

Charles Beaudelaire

 

 

 

Artiste Zazac Namoo

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 14:46
Conçue pour jouir - Marie Beauchesne

 

Nous sommes le 8 mars n'est-ce pas.... , jour de la Femme paraît-il, alors quoi de mieux que de l'honorer en honorant nos corps qui s'invitent et cherchent la jouissance comme une prière?

 

MT

 

 

.

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 12:40

.

 

 

Alors, réforme ou pas réforme de l'orthographe?? (sourire)

 

 

 

 

 

.

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 23:18
Dôme de la cathédrale Montreal à Palerme

Dôme de la cathédrale Montreal à Palerme

 

 

Un merle blanc est entré dans mon cœur
la porte était grande ouverte
ouvrit ses ailes au milieu de mon cœur
mais j'étais toute déserte

 

Alors un arbre est entré dans mon cœur
la porte était grande ouverte
et les saisons au milieu de mon cœur
bientôt me furent offertes

 

Alors la terre est entrée dans mon cœur
la porte était grande ouverte
monts et vallées au milieu de mon cœur
cascades bleues plaines vertes

 

Alors la mer est entrée dans mon cœur
la porte était grande ouverte
voici la vague au milieu de mon cœur
le voilier la découverte

 

Alors l'espace est entré dans mon cœur
la porte était grande ouverte
voici l'étoile au milieu de mon cœur
les galaxies les comètes

 

Alors un rêve est entré dans mon cœur
la porte était grande ouverte
voici l'amour au milieu de mon cœur
et ses lumières secrètes

 

Un merle blanc est entré dans mon cœur
la porte était grande ouverte
pour le chauffer j'ai consumé mon cœur
mes saisons et mes planètes.

 

Henri Gougaud

 

 

 

 

 

 

 

Chanson écrite pour Juliette Gréco

 

http://www.encyclopedisque.fr/disque/38945.html

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 23:09
Illustration Steve Hanks Aquarelle

Illustration Steve Hanks Aquarelle

 

Ne fréquente pas ceux qui sont à moitié amoureux,

Ne sois pas l’ami de ceux qui sont à moitié des amis..

Ne lis pas ceux qui sont à moitié inspirés.

Ne vis pas la vie à moitié

Ne meurs pas à moitié

Ne choisis pas une moitié de solution

Ne t’arrête pas au milieu de la vérité

Ne rêve pas à moitié

Ne t’attache pas à la moitié d’un espoir

Si tu te tais, garde le silence jusqu’à la fin, et si tu t’exprimes, exprime -toi jusqu’au bout aussi.

Ne choisis pas le silence pour parler, ni la parole pour être silencieux …

Si tu es satisfait, exprime pleinement ta satisfaction et ne feins pas d’être à moitié satisfait …

Et si tu refuses, exprime pleinement ton refus, car refuser à moitié c’est accepter..

Vivre à moitié, c’est vivre une vie que tu n’as pas vécue…

Parler à moitié, c’est ne pas dire tout ce que tu voudrais exprimer

Sourire à moitié, c’est ajourner ton sourire,

Aimer à moitié, c’est ne pas atteindre ton amour

Etre ami à moitié c’est ne pas connaître l’amitié

Vivre à moitié, c’est ce qui te rend étranger à ceux qui te sont les plus proches, et les rend étrangers à toi….

La moitié des choses, c’est aboutir et ne pas aboutir, travailler et ne pas travailler, c’est être présent et …absent

Quand tu fais les choses à moitié, c’est toi, quand tu n’es pas toi-même, car tu n’as pas su qui tu étais

C’est ne pas savoir qui tu es…

Celui que tu aimes n’est pas ton autre moitié…c’est toi même, à un autre endroit, au même moment.

Boire à moitié n’apaisera pas ta soif, manger à moitié ne rassasiera pas ta faim…

Un chemin parcouru à moitié ne te mènera nulle part

Et une idée exprimée à moitié ne donnera aucun résultat …

Vivre à moitié, c’est être dans l’incapacité et tu n’es point incapable…

Car tu n’es pas la moitié d’un être humain

Tu es un être humain…

Tu as été créé pour vivre pleinement la vie, pas pour la vivre à moitié.

 

Khalil Gibran

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 22:41

 

 

 

 

.

Illustration De Es http://www.dees.at/en/dees

Illustration De Es http://www.dees.at/en/dees

 

 

 

 

 

 

Nous savons maintenant ce que c'est que la nuit.

Ceux qui s'aiment d'amour n'ont qu'elle pour adresse.

 

 

Louis Aragon

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 00:18
La plus haute mission

 

 

La plus haute mission de la femme est de conduire l’homme à son âme pour qu’il s’unisse avec la Source; sa plus basse action est de séduire pour séparer l’homme de son âme et le laisser errer sans but.

 

La plus haute mission de l’homme est de protéger la femme afin qu’elle soit libre de marcher sur la terre indemne; sa plus basse action est d’attendre en embuscade pour entrer de force dans la vie d’une femme.

 

-- Proverbe cherokee --

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 09:45
Illustration Aaron Paquette

Illustration Aaron Paquette

 

 

Après quelque temps,

Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme.

Et tu apprendras qu’aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.

Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses…

Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant.

Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et que le futur a l’habitude de ne pas tenir ses promesses.

 

 

Après un certain temps,

Tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop.

Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner.

Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme.

Tu apprendras qu’il faut beaucoup d’années pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que, toi aussi, tu pourrais faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.

 

 

Tu apprendras que les vraies amitiés continuent à grandir malgré la séparation.

Et que ce qui compte, ce n’est pas ce que tu possèdes, mais qui compte dans ta vie.

Et que les bons amis sont la famille qu’il nous est permis de choisir.

Tu apprendras que nous n’avons pas à changer d’amis, si nous acceptons que nos amis changent et évoluent.

Tu expérimenteras que tu peux passer de bons moments avec ton meilleur ami en faisant n’importe quoi, ou en ne rien faisant, seulement pour le plaisir de jouir de sa compagnie.

 

 

Tu découvriras que souvent nous prenons à la légère les personnes qui nous importent le plus ; et pour cela nous devons toujours dire à ces personnes que nous les aimons, car nous ne savons jamais si c’est la dernière fois que nous les voyons…

Tu apprendras que les circonstances, et l’ambiance qui nous entoure, ont une influence sur nous, mais que nous sommes les uniques responsables de ce que nous faisons.

 

 

Tu commenceras à comprendre que nous ne devons pas nous comparer aux autres, sauf si nous désirons les imiter pour nous améliorer.

Tu découvriras qu’il te faut beaucoup de temps pour être enfin la personne que tu désires être, et que le temps est court…

Tu apprendras que si tu ne contrôles pas tes actes, eux te contrôleront.

Et qu’être souple ne signifie pas être mou ou ne pas avoir de personnalité : car peu importe à quel point une situation est délicate ou complexe, il y a toujours deux manières de l’aborder.

 

Tu apprendras que les héros sont des personnes qui ont fait ce qu’il était nécessaire de faire, en assumant les conséquences.

Tu apprendras que la patience requiert une longue pratique.

Tu découvriras que parfois, la personne dont tu crois qu’elle te piétinera si tu tombes, est l’une des rares qui t’aidera à te relever.

Mûrir dépend davantage de ce que t’apprennent tes expériences que des années que tu as vécues.

 

 

Tu apprendras que tu tiens beaucoup plus de tes parents que tu veux bien le croire.

Tu apprendras qu’il ne faut jamais dire à un enfant que ses rêves sont des bêtises, car peu de choses sont aussi humiliantes ; et ce serait une tragédie s’il te croyait, car cela lui enlèverait l’espérance !

Tu apprendras que, lorsque tu sens de la colère et de la rage en toi, tu en as le droit, mais cela ne te donne pas le droit d’être cruel.

Tu découvriras que, simplement parce que telle personne ne t’aime pas comme tu le désires, cela ne signifie pas qu’elle ne t’aime pas autant qu’elle en est capable : car il y a des personnes qui nous aiment, mais qui ne savent pas comment nous le prouver…

 

 

Il ne suffit pas toujours d’être pardonné par les autres, parfois tu auras à apprendre à te pardonner à toi-même…

Tu apprendras que, avec la même sévérité que tu juges les autres, toi aussi tu seras jugé et parfois condamné…

Tu apprendras que, peu importe que tu aies le cœur brisé, le monde ne s’arrête pas de tourner.

Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière.

Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs…

 

 

Alors, et alors seulement, tu sauras ce que tu peux réellement endurer ; que tu es fort, et que tu pourrais aller bien plus loin que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer !

 

 

C’est que réellement, la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !

 

 

Jorge Luis Borges

 

 

 

Source : http://quintessences.unblog.fr/2013/07/03/tu-apprendras-la-vie-par-borges/

Ce texte est généralement attribué à Shakespeare, mais un certain nombre de blogs ont pu vérifier qu'il s'agit en fait de Jorge Luis Borges, comme expliqué ici : http://www.revelessencedesoi.com/article-tu-apprendras-la-vie-william-shakespeare-107093278.html

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 15:53

 

 

 

 

.

 

 

"Quelle bonne idée de rendre les démarches de plus en plus complexes en même temps qu'on rend l'éducation des enfants de plus en plus simplette, quelle bonne idée de creuser le gouffre entre l'école et la vie, entre le monde du nénufar -nénufar ne prend qu'un "F"- et celui où l'effarante fraude fiscale en prend 4.... et comme ça nous entasserons entre les deux rives de ce gouffre toujours plus large, des tas de gens perdus qui ne comprennent pas ce que raconte l'état et qui laisseront plein d'argent faute d'avoir compris.... "

 

.

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche