Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 20:32

DSC06102 Psign

 

 

 

 

 

Regardez profondément dans la nature et vous comprendrez tout mieux.

 

Albert Einstein

 

 

 


Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 22:57

 

 

Derrière cette petite phrase désuète, avec comme toujours beaucoup de matraquage commercial, nous pouvons néanmoins avoir une pensée pour toutes les mères, toutes les femmes qui donnent la vie, qui transmettent et qui créent.

 

Sachant que donner la vie, transmettre, créer, ne se fait pas uniquement par le fait de mettre au monde un enfant.

 

A chacun, chacune de reconnaitre sa part de "maman" en soi, cette part qui est en lien avec la vie, qui prend soin, qui écoute, qui est attentive et sait engendrer et partager l'amour.

 

 

A chacun, chacune de pouvoir honorer la mère qui lui a donné la vie, quelle que soit la façon dont le lien s'est formé, quelles que soient les blessures ou conflits encore actifs.

 

Je vous souhaite de vous connecter à cette part en vous aujourd'hui, de vous honorer et d'être honoré(e)s à la hauteur de votre capacité d'accueil. <3

 

MT 

 

 


 

 

 

Allez jeter aussi un coup d'oeil à cette vidéo touchante sur le Blog de Zoher, une vidéo toute en couleur et en subtile évocation

http://zoher.tahora.over-blog.com/2014/05/bonne-fete-aux-mamans-du-monde.html


 

 


Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 16:43

 

 

150983_397598836994056_1597764472_n.jpg

 

Chaque fois que j’entends un homme dire, “Elle est trop, trop sauvage, trop difficile à comprendre, trop compliquée, trop difficile à maîtriser, trop émotionnelle, trop dogmatique, ou folle”, j’entends en fait “J’aurais brûlé son cul sur les bûchers de Salem. Elle est trop connectée à la Déesse. Je ne pourrai pas la dompter. Je ne la comprendrai pas. Je ne pourrai pas la garder. Elle n’aura pas besoin de moi. Elle est trop puissante et n’aimera pas les parties blessées de mon être”

 

Au contraire, elle verra les parties de toi qui t’effraient et les aimera malgré tout. Une femme libérée t’aimera sans avoir jamais besoin de te changer. Elle se connectera à toi à un niveau primaire, aura besoin de ton corps quand elle se laissera consumer par son propre feu intérieur. Sa passion te fera capituler alors même que tu la verras bouleverser tout ton monde. En tant qu’amante, elle ne fera pas seulement l’amour à ton corps et à ton cœur, mais aussi à ton âme. Tu te demanderas comment c’était de vivre avant de la rencontrer. Elle t’irritera, et si tu réponds, ça sera encore pire.

Quand vous vous réconcilierez, tu réaliseras à quel point tu te sentais mourir en imaginant la vie sans elle, mais elle t’a enseigné  ta force et comment ta vulnérabilité te rend courageux. Elle t’a fait comprendre que tu peux survivre à tout, même à la perdre, car elle t’a appris à croire en toi-même. Elle exigera encore plus de toi, et tu seras  heureux qu’elle ait su que tu avais cela en toi depuis toujours.

Elle t’aimera violemment et t’enseignera de la même façon. De même, elle te nourrira et t’atteindra à un point qui te rendra inconfortable. Elle aimera le  petit garçon craintif en toi, celui dont tu redoutes l’existence, et en le reconnaissant elle te fera sentir que ton vieux toi est mort, celui qui vivait dans le mensonge. La partie de toi qui ne se trouve pas assez bien émergera pour guérir, et elle verra à travers ta façade. Elle appuiera sur les boutons et te fera rentrer encore plus en toi-même. Elle te fera te poser des questions, te fera grandir et apprendre bien plus que tu ne le pensais possible. Elle te mettra au défi et ne sera jamais ennuyeuse. Elle t’excitera et t’exaspérera avec son audace qui la fait être complètement elle-même, et pas seulement des bouts d’elle-même.

Elle aura beaucoup de sentiments et tu ne sauras pas quoi faire, mais pas une seule fois tu n’oseras penser à la quitter car tu es étranger à la tragédie. Ses larmes t’effraieront et tu voudras la réparer, réparer ses problèmes, réparer le monde pour elle. Elle te rassurera en t’expliquant que c’est un moyen de s’exprimer et que cela n’est pas un signe de faiblesse, que tu peux pleurer quand tu es en colère, content, triste, ou sans raison du tout. Que les larmes sont comme un élixir pour l’âme, un catalyseur du lâcher prise, un signe de changement d’énergie.

Ce sera une  chevauchée sauvage, une aventure qui te mènera au bord de toi-même. Avec cette relation, tu voudras assurer ton amour pour toujours, mais tu sauras que tu ne peux pas posséder une femme libérée, tu ne peux que l’aimer. Aime une sauvage. Laisse la t’ensorceler, t’enivrer, te stupéfier, te séduire, t’hypnotiser, t’enchanter et laisse la te libérer.

 

- Jenny Perry

 

http://femmeswomen.wordpress.com/2014/04/07/elle-est-trop-sauvage-she-is-too-wild/

 

 

 


Repost0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 11:33

St-Michel-De-COMONTES-XVIA-s-TolA-de.jpg

 

 

 

 

 

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …

Que si vous faites toute une histoire à propos de quelque chose,

C’est important de bien choisir vos batailles.

 

L’idéal, bien sûr, serait de ne pas faire d’histoire  du tout.

Mais étant donné que nous sommes humains, c’est peut-être pas possible.

Ce qui est possible, c’est de choisir plus attentivement les sujets sur lesquels vous êtes prêt à faire des histoires.

 

Demandez-vous : « Quelle différence cela fera quand j’aurai 85 ans ? »

Si vous pensez que cela importera à ce moment-là, faites en sorte que cela importe maintenant.

Si tout importe maintenant, vous n’atteindrez peut-être jamais 85 ans.

 

Avec tout mon amour, votre ami

 

Neale

 

 

 

 

 

 

 

www.conversations-avec-dieu.fr

Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 08:44

DSC09800_Psign.jpg

 

 

 

 

 

Les blessures physiques sont les moins importantes.

On en guérit.

Elles ne laissent que des cicatrices oubliables.

Plus préoccupantes sont les blessures affectives.

Elles peuvent s'infecter, et rester longtemps douloureuses.

Plus graves que toutes enfin sont les blessures du rêve.

Celles-là peuvent gâcher toute une vie.

 

 

Henri Gougaud, Le rire de la grenouille

 

 

 

 

 

Pour répondre à cette citation, une autre, de Paulo Coelho :

 

La seule manière de sauver nos rêves

Est d'être généreux avec nous-mêmes.

 


 

 

 

 

 


Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 23:58

DSC08924_sign.jpg

 

 

 

Je suis celui qui est avant toute histoire.

Je suis celui qui sera quand toute son histoire sera comprise et qu'elle sera dissoute.

Je suis celui qui est ici avec son histoire et qui a oublié qui il est vraiment.

La fin de ma souffrance est la fin de mon histoire.

Ou au moins la fin d'une partie de mon histoire.

 

 

Byron Katie

 


Repost0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 00:23

DSC09147_sign.jpg

 

 

 

 

Ne laissez jamais ce qui compte le moins

L’emporter sur ce qui compte le plus.

 

 

Robin Ship Sharma

 

 

 


Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 22:22

1200 dollar

Illustration Kriloff Arts

 

 

 

Dans l’intimité de votre être, en ce moment même, dans tous les moments avant et dans tous les moments à suivre, il y a de la liberté, il y a de la vérité, il y a de l’amour.

Liberté de conscience, vérité consciente, amour conscient.

Pas un concept, mais le mystère vivant de cela, déjà vivant en vous.

Pas seulement en vous, mais aussi en dehors de vous, partout.

Pas séparé de quelque chose ou d’un corps.

Il s'agit de la bonne nouvelle qui vient à nous au fil du temps.

 

Ce qui le rend pertinent pour vous en ce moment, en ce moment dans votre vie, est que vous avez les capacités et l'appui pour découvrir complètement cela et vivre dans la vérité, plutôt que dans la trahison.

 

 

Gangaji

 

 

 

In the core of your being, in this very moment, in all the moments before, and in all the moments to follow, there is freedom, there is truth, there is love. Conscious freedom, conscious truth, conscious love. Not a concept, but the living mystery of it, already alive in you. Not just in you, but also outside you, everywhere. Not separate from any thing or any body. This is the good news that has been coming to us throughout time.

 

What makes it relevant to you in this moment, in this time in your life, is that you have the capacity and the support to completely discover this and to live in truth rather than in betrayal.

 

 

Gangaji

 

Repost0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 23:09

P3060261sign.jpg

 

 

 

 

J’étais endormie, mais mon cœur veillait

C’est la voix de mon bien aimé qui frappe ;

Ouvre-moi, ma sœur, mon amie,

Ma colombe, ma parfaite

Car ma tête est couverte de rosée

Mes boucles sont pleines des gouttes de la nuit.

J’ai ôté ma tunique ; comment la remettrais-je ?

J’ai lavé mes pieds ; comment les salirais-je ?

 

 

Cantique des cantiques

 

 

 


Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 11:00

C-D-Smith.jpg

Illustration C.D. Smith

 

 

 

 

Les femmes aiment parler d'amour.

 

Et si ce penchant n'était pas banalement sentimental mais au contraire enraciné au plus secret de leur jardin ?

 

Et si l'amour, au fond, était leur rêve unique, leur pays désiré ?

 

Ne pourraient-elles aider les hommes à voir le monde d'un autre œil ?

 

 

 

Henri Gougaud, Extrait du Roman de Louise, son dernier livre

 

 

 

Présentation du livre par l’éditeur :


Jusqu'à sa mort en 1905 à 75 ans, Louise Michel, surnommée « La Vierge rouge », lutta pour les droits de l’homme, la justice sociale et le soutien à ceux qui manquent de tout.

Née en 1830 d’une servante et fille mère, Louise est dès l’enfance une écorchée vive à la personnalité affirmée, que les douleurs des autres enragent.

Institutrice, elle développe à Paris, où elle arrive en 1856, une activité littéraire pédagogique, politique et activiste jusqu’à la Commune, à laquelle elle participe en première ligne.

Capturée, déportée en Nouvelle Calédonie, elle revient en France en 1880 où elle multiplie les manifestations, suivies d’emprisonnements.

Toute sa vie, elle se voudra au service des pauvres. Sainte ? Peut-être, mais rouge. Anarchiste, violente, intraitable, épuisante parfois pour ceux qui la suivent, généreuse à la folie, elle a voulu changer la vie de son siècle. Elle a rêvé d’un monde neuf qu’elle a commencé à dessiner dès ses premières lectures de Victor Hugo avec qui elle a entretenu toute sa vie une correspondance.

Cette extraordinaire personnalité que le jeune Georges Clemenceau admirait déjà fascine depuis toujours Henri Gougaud. Il nous la raconte avec sa verve inimitable et son talent de conteur.

 


 

Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 10:28

 

523228_385681624838625_145043692_n.jpg

 

 

 

 

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …

que la fausse modestie ne vous mènera nulle part,  la modestie authentique non plus quand elle n’est pas requise.

 

La modestie est rarement requise dans la Vie, vous le saviez ?

 

C’est vrai. Les gens s’auto-dévalorisent beaucoup plus qu’ils n’en auraient jamais besoin.

 

Dieu dit que c’est une bonne chose de se célébrer soi-même.

 

Honorez-vous vous-même, et réjouissez-vous d’exprimer vos talents et vos dons.

 

C’est à travers le partage joyeux de vos trésors que vous montrez aux autres qu’ils sont précieux. Rappelez-vous toujours de cela.

 

Avec tout mon amour, votre ami ...

 

 

Neale

 

 

 

 

www.conversations-avec-dieu.fr

Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 21:55

abeilles_lea-Bradovich.jpg

Illustration Lea Bradovich

 

 

J'ai la chance d'avoir une belle dédicace sur le blog de Zoher, un blog où l'on chemine au milieu des photos et des textes plein de spiritualité. Sous la citation de Rilke évoquant les abeilles que nous sommes en tant que butineurs de l'invisible, il y met une citation du Coran, évoquant déjà avec sagesse l'importance de nos abeilles, qui sont malheureusement en grand danger à notre époque.

Que cette illustration aussi, cette "reine des abeilles", nous invite à en sauvegarder le royaume et à les placer sous notre protection, avec cette conviction profonde qu'elles sont intimement liées à nous-mêmes, nos vies et notre environnement...

MT

 


 

68 - [Et voila] ce que ton seigneur révéla aux abeilles : "Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font.

 

 

69 - Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent.

 

Coran Surah 16 An-Nahl (Les Abeilles)

 



 http://zoher.tahora.over-blog.com/2014/04/la-grande-ruche-d-or-de-l-invisible-dedicace-a-mt.html

 

 


Repost0
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 12:24

 

 

 

hom-deracine.jpg

 

 

 

 

 

Le déni est une stratégie qui permet de minimiser l'impact émotionnel de l'agression. Cette stratégie protectrice donne l'apparence d'une force mentale : "C'est rien tout ça... j'en ai vu d'autres !"

 

On admire les blessés souriants, on croit qu'ils sont invulnérables, alors que souvent, cette protection met en place une bombe à retardement, détresse psychologique qui explosera plus tard.

 

S'ils évitent d'y penser c'est parce qu'ils ne se sentent pas assez fort pour en parler paisiblement. [...]

 

Le temps du déni est souvent nécessaire puisqu'il permet de moins souffrir, mais on ne peut passer sa vie avec une seule moitié de sa personnalité.

 

Un jour, il faudra bien le lever ce déni. On constate alors que le cours de son existence reprend un chemin différent. [...]

 

Le jour où le déni se lève alors que rien n'est préparé ni dans le sujet ni dans le milieu, le chagrin surgit encore plus douloureux.

 

 

 

Boris Cyrulnik

 

 


Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 00:06

 

 

 

 

P1830867Psign.jpg

 

 

 

 

 

 

Nous sommes les abeilles de l'univers.

 

Nous butinons éperdument le miel du visible pour l'accumuler dans la grande ruche d'or de l'invisible.

 

 

Rainer Maria Rilke

 

 

 

 


Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 20:05

 

 

 

together-by-Natitota--2-.jpg

 

Illustration Natiota

 

 

 

Révérez, chers compagnons, la femme et sanctifiez-la. Non pas en tant que mère de la race, ni en tant que compagne ou maitresse mais en tant que jumelle de l'homme et sa partenaire, part pour part, dans le long tourment et déchirement de la vie à deux.

 

Car sans elle l'homme ne peut pas traverser le segment de la dualité. Mais en elle il trouvera son unité et en lui elle trouvera sa délivrance de la dualité.

 

Et ces jumeaux seront en temps voulu, réconciliés en un seul ...qui est l'homme parfait.

 

 

Mikhaîl Naimy

 


Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche