Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 10:06
Pour écrire un seul vers - Rainer Maria Rilke

 

 

 

Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d’hommes et de choses, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les petites fleurs en s’ouvrant le matin.

 

Il faut pouvoir repenser à des chemins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des départs que l’on voyait longtemps approcher, à des jours d’enfance dont le mystère ne s’est pas encore éclairci, à ses parents qu’il fallait qu’on froissât lorsqu’ils vous apportaient une joie et qu’on ne la comprenait pas (c’était une joie faite pour un autre), à des maladies d’enfance qui commençaient si singulièrement, par tant de profondes et graves transformations, à des jours passés dans des chambres calmes et contenues, à des matins au bord de la mer, à la mer elle-même, à des mers, à des nuits de voyage qui frémissaient très haut et volaient avec toutes les étoiles, – et il ne suffit même pas de savoir penser à tout cela.

 

Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits d’amour, dont aucune ne ressemblait à l’autre, de cris de femmes hurlant en mal d’enfant, et de légères, de blanches, de dormantes accouchées qui se refermaient.

 

Il faut encore avoir été auprès de mourants, être resté assis auprès de morts, dans la chambre, avec la fenêtre ouverte et les bruits qui venaient par à-coups.

 

Et il ne suffit même pas d’avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d’attendre qu’ils reviennent. Car les souvenirs eux-mêmes ne sont pas encore cela.

 

Ce n’est que lorsqu’ils deviennent en nous sang, regard, geste, lorsqu’ils n’ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, ce n’est qu’alors qu’il peut arriver qu’en une heure très rare, du milieu d’eux, se lève le premier mot d’un vers.

 

 

Rainer Maria Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigge

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 18:07
Lila - Carlos Lascano

 

 

Lila, ou le regard candide et créateur...

Une invitation à recréer chaque instant.

 

MT

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 15:51
Dans l'ici et maintenant tout est UN

Dans l'ici et maintenant tout est UN

 

S’il vous plait, regardons ceci ensemble, à propos de l’ego.

 

Regardons très attentivement.

 

Nous parlons d’un ego. Si nous en parlons comme quelque chose d’autre que nous, d’une autre existence, alors nous voyons que nous connaissons nous-même et un ego.

 

Exemple : l’ego fait ceci, l’ego dit cela, c’est l’ego qui …

 

Alors, nous voyons qu’il y a nous et l’ego, et donc deux.

 

 

 

Y a-t-il deux en l’ici ? Ou bien y a-t-il seulement une pensée qui parle de l’ego ?

 

Nous allons regarder avec attention et voir cette pensée si vous le voulez bien. Elle dit par exemple « l’ego me rend souffrant ».

 

Si nous regardons bien cette pensée ici et maintenant, alors nous voyons qu’elle fait référence à un certain ego.

 

Maintenant, en cette présence, cette conscience, nous regardons ici où est cet ego. Trouvons-le s’il vous plait.

 

Nous découvrons qu’il n’y a rien, pas d’ego, n’est-ce pas ? Car il n’y a jamais deux en l’un.

 

Nous pourrions l’exprimer autrement, et dire que l’ego est nous-même, puisqu’il n’existe qu’un.

 

Donc l’ego ou moi-même peut s’illusionner dans un deuxième ego ou deuxième moi-même.

 

 

 

Certaines personnes expriment cela par ego impur, en opposition à ego pur, en ce sens qu’il se pense lui-même.

 

Il suffit pour cela de s’endormir dans une pensée sur l’ego ou sur moi-même. C’est cela la dualité.

 

Nous devons voir et comprendre qu’il n’y a aucun changement dans notre vie entre avant et après l’éveil.

 

La seule différence est de ne plus s’identifier à la pensée. Si vous vous endormez dans la connaissance d’un ego, c’est-à-dire la connaissance de vous-même, alors vous êtes dans le rêve de vous-même. Si vous voyez clairement la pensée sans dormir, alors vous voyez simplement une pensée.

 

Et donc vous pouvez vérifier l’exactitude de ce qui se dit, car vous êtes conscient.

 

Ainsi vous verrez que vous ne trouverez rien, pas d’ego, car vous êtes l’ego.

 

 

 

Cela nous devons le voir très clairement, sans quoi, parler de dualité, de spiritualité, d’ego, de moi, d’amour, en restant ainsi dans le sommeil, ne nous sortira jamais du sommeil.

 

Regardons ici. Cela est la clé. Maintenant.

 

Patrice Bailly

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 22:29
Illustration Vitor Schietti

Illustration Vitor Schietti

 

 

Ce qui s'enfuit du monde, c'est la poésie. La poésie n'est pas un genre littéraire, elle est l'expérience spirituelle de la vie, la plus haute densité de précision, l'intuition aveuglante que la vie la plus frêle est une vie sans fin.

 

La poésie, c'est la grande vie.

 

 

Christian Bobin

 

 

 

 

 

Repost 1
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 13:38

 

 

 

Avant de cliquer sur le lien, arrêtez tout ce que vous êtes entrain de faire.

 

Faites silence.

 

Posez-vous sur votre chaise ou dans votre canapé.

 

Confortablement.

 

Prenez une inspiration.

 

Sentez votre corps, faites de la place à la voix qui va émerger.

 

Et quand vous sentirez le moment, comme l'envie de se jeter dans l'eau fraîche, cliquez et laissez vous traverser par les vibrations de la voix de Mathilde, et laisser ses mots couler jusqu'à votre coeur...

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Dans la vie, j’aime.
Et plus j’aime, plus mon coeur est grand.
Et plus il est grand, plus j’aime.

 

J’aime parce que c’est beau d’aimer. Ça fait du bien d’aimer. Et on est beau quand on aime. Peut-être est-ce à cause du sourire que l’amour pose sur nos visages et dans nos yeux et dans nos âmes quand on aime ? Peut-être est-ce juste parce que donner, sans conditions, sans marchandage, sans arrière-pensées, juste donner, est d’une beauté sans pareil ?

 

Tu vois, toi que j’aime, je veux t’aimer pour nous libérer.
Te libérer toi, me libérer moi.
Et quand je te dirai « je t’aime », ça ne sera pas pour que tu me le dises. Ça sera pour que tu le saches. Et que tu l’entendes. Et que tu le reçoives.

 

Quand je te dirai « je t’aime », ça sera pour que tu l’emportes avec toi, et que tu en fasses ce que tu veux. De rien, à tout. Je te donnerai mon « je t’aime » comme une paire d’ailes avec lesquelles tu pourras t’envoler, près ou loin de moi, pour quelques secondes, quelques années, ou à jamais.

 

Toi que j’aime, je t’aime pour que tu sois libre d’aimer à ton tour. Peut-être moi, peut-être pas. Mais je t’aimerai parce que je veux de tout mon être que ton coeur puisse toucher du doigt la grâce qui me bouleverse quand le mien explose de cette joie si particulière qui nait dans l’amour.
 

Et comme on ne peut reprendre l’amour qu’on a donné, pas plus qu’on peut ravaler les paroles qu’on a prononcé, l’amour que je te donnerai, il sera à toi. Toujours. Et si un jour je t’ai aimé, alors je t’aimerai toute ma vie.

 

Bien sûr, à travers la porte grande ouverte de mon coeur rentreront des brigands, qui en voleront des bouts qu’ils ne méritent pas. Il piétineront peut-être même les terres sacrées de mon amour, certainement sans savoir ce qu’ils font. Peut-être même que certains me feront délibérément mal, parce qu’ils n’ont pas encore connu la liberté du véritable amour et qu’ils en souffrent. Peut-être qu’il y aura des larmes, et des tristesses, et des douleurs, oui.
Mais j’en ai déjà vécu. Et ça ne me fait pas peur. Vivre, ne me fait pas peur.
Car toujours, pour panser mes plaies, j’ai aimé.

 

J’ai aimé pour me réparer. J’ai aimé pour réparer d’autres. Et si toi, ton âme se fend ou se brise, je t’aimerai pour la guérir. Je t’aimerai pour te faire sourire à nouveau, et sécher tes larmes. Je t’aimerai pour t’entendre rire, et que le monde entende à quel point ton rire est beau.

 

Toi que j’aime, j’aimerai tout de toi, pour que tu aimes tout de toi. J’aimerai tes défauts comme tes qualités, j’aimerai tes hauts comme tes bas, j’aimerai les meilleurs comme les pires moments. J’aimerai tout, tout de toi, dans tes lumières comme dans tes ténèbres.
Je t’aimerai pour te protéger. Je t’aimerai pour te donner un refuge. Je t’aimerai pour que tu trouves en mon coeur la maison où tu pourras toujours revenir et où je t’attends les bras ouverts.

 

Toi que j’aime, prends mon amour. Il est la clé universelle qui ouvre toutes les portes. Prends mon amour, et jamais ne te sens coupable d’être aimé ou d’aimer toi même. Prends mon amour, et donne le tien comme je te donne le mien. Libère toi, et libère d’autres. Aime. Aime, aime, aime, de toutes les façons, de toutes les forces, mais aime pour aimer, n’aime pas pour être aimé.
L’amour se donne, il ne se troque pas.

 

Et toi que j’aime, regarde toi dans le miroir de mes yeux.
Regarde toi dans mon amour. Admire ton reflet. Ta beauté est sans pareille, à travers le prisme du coeur et de l’âme. Et vois, vois comme tu es libre. Libre d’aimer, libre de donner, libre d’accueillir.

 

Vois dans mon amour la beauté du tien.

 

La liberté est le plus beau cadeau de l’amour. Et toi que j’aime, toi qui est multiple, toi qui est ma mère, mon père, mon ami, mon aimé, mon amour de toujours ou d’un instant, mon frère de coeur ou de sang, mon inconnu ou mon ombre, mon proche ou mon lointain…

 

… je t’aime.
Et je suis libre parce que je t’aime.
Et je t’aime pour que tu sois libre.

❤

 

 

 

 

 

Repost 1
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 22:55
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 20:44
Etre soutenus et guidés

 

 

Cela se passe aux Pays-Bas en 2006. Une bonne centaine de chevaux est prisonnière des eaux, après un orage qui a inondé les terres. Des tentatives de sauvetages avec des bateaux ont échoué. 18 chevaux ont déjà péri noyés.
 

Les chevaux restent isolés 3 jours sur cet ilôt de fortune, et puis 7 cavalières décident d'intervenir en guidant les chevaux à travers les eaux.

 

 

N'est-il pas magnifique et touchant, de voir qu'en quelques secondes, grâce aux injonctions des personnes derrière eux, et aux chevaux qui ouvrent la voie, tous se lancent et osent la traversée?

 

Qu'est-ce que ça fait dans votre coeur de voir ça? Moi ça me fait un grand feu d'artifice !

 

Il suffit parfois de si peu (mais c'est si grand) : être soutenus et guidés, pour franchir le pas, pour s'autoriser au passage, pour faire confiance.

 

Nous sommes tous liés et re-liés : ceux qui aident et ceux qui sont en détresse, ceux qui à un moment sont en sécurité, quand d'autres vivent l'insécurité, ceux qui ont confiance, quand d'autres ont peur, ceux qui ont la connaissance, quand d'autres sont momentanément dans l'ignorance.

 

N'oublions pas que les rôles, les statuts, les positions changent. Celui qui peut sera peut-être demain celui qui ne peut plus. Et à ce moment là, un autre, peut-être un qui a déjà été aidé, ou pas, viendra à son tour tendre la main.

 

Nous le faisons de plus en plus pour les animaux, mais les animaux le font aussi énormément pour les humains, grâce à leur sixième sens, grâce à leur connexion instinctive.

 

Et nous pouvons le faire aussi entre humains ;-) ....

Parce que des fois j'observe juste que ça a l'air plus facile avec des canards, des hérissons, des chats, des chiens... qu'avec son voisin ou sa voisine en souffrance... 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 19:47

 

 

 

 

.

 

 

C'est l'été, le rythme ralentit, la vie coule comme le temps, tranquillement, et les rues invitent à la balade douce.

Vous ferez bien une petite pause sur un sofa, non?

Le meilleur vous attend ;-)

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 23:04

 

 

 

 

.

 

 

 

 

Tout ne tient qu'à un fil...

 

Mais quand ce fil devient visage par la magie de l'artiste, alors le mystère de la création se fait fil d'or...

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 20:54
Myriam est la Déesse Couronnée -  Carole Aliya

 

 

 

Myriam est la Déesse Couronnée.

 

Myriam fut initiée par Yeshoua en secret. Elle passa des initiations que les apôtres recevront plus tard, différemment… sachant que le but de toute initiation est de l’intégrer en soi et le but de toute élévation est de redescendre sur terre avec ce dont nous sommes porteur pour le transmettre à l’humanité entière.

 

Porteuse de la Grâce du ciel, Elle se doit d’aller vers le Monde et non de garder pour Elle ces dimensions célestes.

 

Myriam déverse la coupe sur le monde. Elle nous offre son Graal. Elle se met à notre portée pour nous emporter vers la divinité.

 

 

Carole Aliya

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de « Marie-Madeleine, la conscience éternelle - De Myriam de Magdala, l'amante du Seigneur, au couple divin unifié » de Carole Aliya, éditions Rafaël de Surtis

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 17:16
Orgue de cristal - Michel Deneuve

 

 

Voici une belle découverte auditive, le son de cet orgue est vibrant....

Le cristal au service de la musique.

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 21:05

 

 

Marianne Ihlen est morte d'un cancer en juillet.

L'auteur-compositeur lui a fait ses adieux dans une lettre, disant qu'il la rejoindra bientôt.

 

 

 

 

«Nous sommes arrivés au point où nous sommes si vieux, nos corps tombent en lambeaux, et je pense que je te rejoindrai bientôt. Sache que je suis si près derrière toi, que si tu tends la main tu peux atteindre la mienne. 

Et tu sais que j’ai toujours aimé ta beauté et ta sagesse et je n’ai pas besoin d’en dire plus parce que tu sais tout cela.

Je veux seulement te souhaiter un très beau voyage.

Au revoir ma vieille amie.

Mon amour éternel.

Rendez-vous au bout du chemin.» L.C.

 

 

 

 

 

L'amour n'a pas de frontière, il est hors du temps, inscrit dans les corps et hors des corps. Il voyage et accompagne ceux qui se sont aimés vraiment, c'est à dire lorsqu'ils se sont rencontrés vraiment, dans un espace du coeur partagé, dans la reconnaissance profonde de ce qui s'est ouvert pour eux à un moment donné, et quand tous deux peuvent honorer le voyage qu'ils ont fait ensembles...

C'est beau de pouvoir faire cela au-delà du temps terrestre, au-delà des histoires humaines qui s'achèvent. Et c'est précieux d'avoir au moins un amour dans sa vie où cette dimension là peut vibrer, au-delà de toute compréhension et de nos vouloirs, simplement parce que cela Est.

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

.

 

So long Marianne - Leonard Cohen

 

 

 

 

.

So long Marianne - Leonard Cohen

 

 

 

 

.

So long Marianne - Leonard Cohen

 

 

 

 

.

So long Marianne - Leonard Cohen
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 19:18

 

 

Quelle merveilleuse initiative que de redonner de la dignité, ne serait-ce que physique, à ces personnes.

 

Inspirant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

Michèle Théron

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 20:58
Vivre votre existence que selon vos propres normes - Louise Hay

 

A mon avis, l’amour inconditionnel est l’objectif que nous nous sommes fixé en venant ici.

 

Il commence par l’acceptation et l’amour de soi.

 

Vous n’êtes pas venu pour faire plaisir aux autres ni pour vivre selon leurs normes. Vous ne pouvez vivre votre existence que selon vos propres normes et marcher sur votre propre chemin. Vous êtes ici pour vous épanouir et exprimer l’amour au niveau le plus profond qui soit. Vous êtes ici pour apprendre, pour grandir, pour recevoir et émettre compassion et compréhension.

 

Quand vous quitterez cette planète, vous n’emporterez ni votre relation, ni votre voiture, ni votre compte en banque, ni votre emploi. La seule chose qui vous suivra est votre aptitude à aimer !

 

 

Louise Hay, La force est en vous

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 22:14

 

 

 

.

Le souvenir divin - Neale Donald Walsch

 

 

 

Avec la disparition du besoin de pardonner nait la disparition du besoin de rester séparé de tout le monde. En fin de compte, tout ce que nous avons à faire est de se rappeler qui nous sommes vraiment. Lorsque cela se produit, le pardon est rendue obsolète, et la séparation devient impossible à expérimenter, sauf dans notre propre imagination.

On peut en effet souhaiter imaginer que nous sommes séparés en vue de servir notre agenda du moment, mais à cette fin et à ce moment seulement, et non à travers toute une vie. En effet, même l'imagination de la séparation n'est pas nécessaire. Nous avions seulement besoin de faire l'expérience de notre individuation.

Quand nous nous voyons nous-mêmes comme individué, mais pas séparé, nous commençons à comprendre enfin la vraie nature de notre soi réel. Il s'agit là de la percée que nous attendions.

C'est la révélation qui nous a été promise depuis le début des temps. C'est une révélation qui nous avait été faite avant, mais nous ne l'avons pas entendue, ou si nous l'avions entendu, nous ne l'avons pas adoptée, ou si nous l'avons adoptée, nous ne l'avons pas mise à profit dans la pratique de notre vie au jour le jour.

La différence entre l'individuation et de la séparation est le Souvenir Divin. C'est le grand secret. Il est le Saint Graal. Il est la Vérité Ultime.

Et nous devons donc dire que c'est le souvenir qui est essentiel à l'expérience de la famille. En effet, l'ensemble de l'Expérience Sacrée est initiée par le souvenir. Le souvenir - voici la clé qui ouvre la serrure de la porte d'or de la sagesse éternelle.

Vous avez été amené ici dans le but de vous souvenir. C'est pourquoi vous avez placé ce livre devant vous. C'est pourquoi vous avez créé ces mots qui viennent à vous. La question est maintenant de savoir non pas si vous savez ce que vous êtes invité à retenir. La question est, accepteriez-vous l'invitation?

 

 


http://www.humanitysteam.fr/Neale-Donald-Walsch-Le-souvenir-divin_a503.html

 

 

 

.

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche