Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 01:56

 

 

L'hommage du Pr Raoult est intéressant à plus d'un titre.

Tout d'abord parce qu'il rappelle que la science, c'est de la recherche et pas forcément en restant dans les clous de la pensée unique et que le Pr Montagnier faisait justement partie de ces explorateurs qui ont le courage d'aller voir des domaines peu ou pas explorés.

 

Ensuite, parce qu'en évoquant le parcours de Montagnier, il met en lumière toute la difficulté de poursuivre des recherches, tout en étant soutenu et sans dépendre des politiques, qui souvent récupèrent la science pour des intérêts qui ne servent pas forcément la science. Il avait déjà évoqué les enjeux de la recherche dans un pays comme la France, dans cette brillante conférence sur "Le processus d'innovation peut-il respecter la règle" .

 

Ensuite encore, parce que l'évocation du sida permet de se rendre compte que des phénomènes se rejouent, en particulier la gestion de la peur et de l'isolement, car les populations -et les gestionnaires des pays- sont pris de terreur à l'idée de la contamination. A 40 années d'écart, les mêmes enjeux sont là, les mêmes erreurs sont là, et la position de Montagnier en 1987 montre que sa position actuelle quant au coronavirus, n'est pas une "dérive" sénile ou complotiste, mais bien la suite logique d'une vision scientifique qu'il avait déjà 40 ans plus tôt.

 

 

Le "non hommage" de la classe politique, scientifique et médiatique, n'est finalement qu'une incompréhension totale de ce qu'est la recherche, la science, l'innovation, à une époque où l'on veut croire qu'un bon scientifique serait celui qui explore sans contradiction, sans échec, et qui n'aurait jamais dérangé ni ses pairs, ni les idées reçues.  A croire, comme dit Raoult, que l'on déteste le génie et le talent.

 

J'ai retranscrit la partie de l'interview avec Raoult, riche de toutes ces informations et réflexions.

 

*

 

 

Pr D. Raoult : Luc Montagnier n’a pas découvert le virus du sida par hasard, il travaillait sur une des hypothèses les plus fantasques, qu’il a démontré, qui était la capacité de l’ARN , des virus ARN, de se répliquer directement l’un sur l’autre et en faisant cela il est retombé sur un travail génial qui est passé inaperçu pendant une trentaine d’année, qui est le virus de Rous (1), qui est un américain qui montrait, dans le sarcome de la souris, qui est le cancer du sein de la souris, il piquait le sarcome du sein d’une souris, il injectait ça à une autre souris qui faisait un cancer, un truc tout à fait invraisemblable. Et ça on a montré que c’était dû à un virus à ARN et donc il s’est créé un nouveau champ et c’est Montagnier qui a créé le laboratoire de ça qui s’appelait les oncornavirus (2), donc il a travaillé sur ce phénomène qui a amené à la découverte du virus du sida.

 

Ce n’est pas le premier à avoir trouvé un rétro virus, ce sont des virus capables de s’intégrer dans le génome, le premier c’est Gallo, mais cette existence des rétro virus venait défaire ce qu’on appelait le dogme central de la biologie moléculaire, avec un flux unique avec ADN, ARN, protéine, donc vous voyez que pour penser, pour faire des choses pareilles, il faut avoir un esprit très particulier, vous vous rendez compte, vous vous battez contre le dogme central de la biologie moléculaire et que moi j’entends encore maintenant. Il y a encore des gens qui disent les ARN ne peuvent pas se transformer en ADN, ça c’est ce qu’on apprenait à l’école, on apprend toujours ça à l’école, donc pour lutter contre un truc comme ça, c’est quelque chose d’invraisemblable.

 

Ensuite quand il a découvert ça, moi j’ai eu la chance en 83, la première fois qu’il l’a annoncé, il était là avec Rosenbaum (3), et j’ai été aussi en 83 aux Etats Unis où j’ai entendu Gallo parler des travaux de Montagnier, disant que Montagnier était bien gentil mais que c’était pas démontré tout ça. A telle enseigne que le virus n’a pas pu s’appeler le virus du sida, il s’est appelé au début LAV (Lymphadenopathy Associated Virus), virus associé aux ganglions, parce qu’il avait été isolé du ganglion de quelqu’un qui avait un pré-sida, bien qu’il ait démontré que tous les gens qui avaient un sida avaient des anticorps contre ça.

 

Donc il y a eu une bataille absolument épouvantable, les gens aux Etats Unis ont été d’une mauvaise fois incroyable, on a fini par se rendre compte que le virus qu’il avait déclaré était le virus de Montagnier, donc l’état français a cédé devant les menaces américaines sur les royalties, en partageant les royalties, et cette gloire extraordinaire qu’il a acquise, avec un look qui ne donnait pas cette impression de quelqu’un qui était un génie de la découverte, a fait que cet homme était haï à un point qui dépasse l’entendement, y compris dans son institut de travail, bien qu’il ait fourni dans l’institut dans lequel il travaillait, une des majorités des ressources de l’institut Pasteur, d’une part par le brevet, d’autre part par les Windsor qui étaient tellement sidérés de la découverte du sida qu’ils ont donné leur héritage à l’institut Pasteur (4). En dépit de ça, il était détesté, dès qu’on a pu se débarrasser de lui on s’est débarrassé de lui, et il a continué à avoir des opinions atypiques.

 

Moi je fais partie des scientifiques qui pensent que les scientifiques de la découverte sont des gens qui remettent en cause l’opinion. Et ils se trompent parfois, souvent, et alors la science n’est pas une religion, la science est quelque chose par tâtonnement, et si on veut trouver des choses, c’est ce qu’il a démontré dans sa vie, il ne faut pas penser comme les autres. C’est ce qu’a fait Montagnier, il a toujours pensé différemment après je ne sais pas si on peut avoir l’opportunité ou la chance en pensant différemment, de découvrir deux fois un champ aussi extravagant. Vous savez parmi les scientifiques, les gens qui ont découvert deux fois des choses qui ont changé l’histoire il y en a 3 ou 4.

 

A.B. : Donc pour vous Montagnier était un véritable découvreur ?

 

D.R. : ah oui, oui, non seulement le découvreur, mais dans les découvreurs il y a des découvreurs par hasard, lui, je regarde ça pour de multiples raisons, lui il a construit des conditions qui permettaient de découvrir quelque chose à l’époque où ce n’était absolument pas la mode ; il a monté ce laboratoire, il a été recruté à Pasteur pour monter ce laboratoire, il a monté ce laboratoire sur les oncornavirus, et les oncornavirus cela a mené à la découverte du sida, mais comme le gros laboratoire en dehors du sien travaillait sur les rétrovirus et sur l’incorporation des virus ARN dans le génome , il y avait des interférences, des techniques qui étaient mises au point par Gallo et utilisées par Montagnier, mais in fine s’il n’avait pas créé ce laboratoire on n’aurait jamais découvert le virus du sida.

 

(court interview en 1987 de Montagnier sur les mesures à prendre face au sida)

« La science aura le dernier mot »

 

A.B. : ça résonne étrangement 40 ans après

 

D.R. : ah oui, c’est magnifique moi je peux vous dire, peu de gens savent ça, mais d’abord vous pouvez trouver ce que je pense de cette époque dans un Que sais-je sur ce qu’il s’est passé à Pasteur , moi j’ai été assistant en 1984 et j’ai ouvert la première salle de patients atteints de sida, donc j’étais en plein dedans, et effectivement, cette peur , c’est pourquoi dès cette épidémie de covid j’ai dit faites attention à la peur, la peur est extraordinairement dangereuse. Moi j’ai vu la peur se développer, mais vous savez on n’arrivait pas à demander des examens biochimiques si on disait que le patient était atteint du sida, les manipulateurs radio ne voulaient pas leur faire de radio, donc la peur de la contagion je sais ce que c’est, parce que je l’ai vécu très jeune , j’ai vu cette peur. Ensuite c’est vrai qu’il y a eu le truc de Le Pen avec les sidatorium dans le but d’isoler les patients contagieux mais bien entendu la contagion ne se passait pas comme ça du tout. Elle se passait avec des mécanismes qu’on a connus très tôt, qui n’étaient pas ceux-là. Donc à telle enseigne qu’on a connu les mécanismes de transmission avant les populations à risque, avant même de connaître le virus, on appelait ça le « cancer gay », donc on voyait bien ce qu’étaient les populations à risques et donc l’idée que ça allait être une épidémie qui allait exploser partout à la fois était quelque chose qui n’était pas raisonnable.

 

A.B. : Il y a un sacré rapport avec ce qu’il se disait à l’époque et aujourd’hui, même sans comparaison mais quand même par rapport à la peur, à l’isolement, par rapport à la politique, justement la course de vitesse entre la science, la recherche et la politique…

 

D.R. : si vous voulez il y a un fond, on est une société qui est de plus en plus craintive probablement parce que le degré de la peur est inversement proportionnelle au risque ; c’est la même chose que Tocqueville disait à propos des inégalités, c’est « moins il y a d’inégalités, moins elles sont supportables » , c’est pareil pour le risque, moins il y a de risque plus le risque est insupportable, c’est la nature humaine. Mais c’est raisonnable si on regarde sur le très long terme, les périodes qui ont vraiment changé la démographie dans l’histoire humaine ça a surtout été les guerres et les épidémies. Donc que se pose la question des épidémies dans ce que va prendre comme ampleur une épidémie , c’est naturel de le faire, nous en France j’ai honte de dire ça mais la population n’a pas baissé, elle a augmenté, pendant toute cette période-là, il y a des gens qui en sont morts, mais la population n’a pas baissé et donc la dramatisation… ce n’est pas l’équivalent de la grippe espagnole, où l’on voit un écroulement de la population, ou la peste noire où il y a eu peut-être 30 % de la population européenne qui a disparu, c’est autre chose… mais il reste qu’il est naturel, je vois bien les réactions, c’est déraisonnable à chaque fois qu’il existe un risque d’épidémie mais en même temps ces épidémies peuvent avoir des effets considérables, c’est ce qui a été le cas pour le sida quand même. La catastrophe du 20e siècle c’est le sida quand même, donc c’est naturel de se poser la question ; après au bout d’un moment, une fois qu’on a  mesuré quelle était l’ampleur de la situation, les modes de transmission, les risques, il faut faire retomber la tention et aider à faire retomber la tension ; Donc ce que disait Montagnier était tout à fait raisonnable.

 

A.B. : De ce point de vue, Montagnier, Raoult c’était le même combat avec toutes les différences, merci Pr Raoult.  

 

 

 

(1)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_du_sarcome_de_Rous

 

 

(2)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_oncog%C3%A8ne

 

 

(3)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Willy_Rozenbaum

 

 

(4)

https://www.lemonde.fr/archives/article/1986/05/03/la-duchesse-de-windsor-a-legue-l-essentiel-de-sa-fortune-a-l-institut-pasteur_2936002_1819218.html

 

https://www.france.tv/france-3/secrets-d-histoire/42095-wallis-simpson-legue-ses-biens-a-l-institut-pasteur.html

 

Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 23:19
Professeur Luc Montagnier
 
 
Quelle tristesse, nous perdons un ardent chercheur de vérité dont la parole ces derniers temps était bien précieuse...
Merci à lui d'avoir eu le courage de donner ses points de vue, et d'avoir essuyé pour cela l'affront d'être rabaissé et dénigré, par les mainstream autant que par la communauté scientifique.

����������
 
 
 
 
 
Dès avril 2020 le Pr Montagnier a alerté sur la nature du corona virus et le gain de fonction qui le constituait. Pour avoir dit que ce virus était de la main de l'homme, il a été traité de personne sénile, de complotiste et de scientifique à la dérive. Les personnes qui l'ont côtoyé jusqu'à la fin ont au contraire constaté toute la vivacité intellectuelle de cet homme, qui jusqu'à son dernier souffle a donné de sa personne pour informer, alerter et tenter de faire passer ses connaissances.

Il devait dans les prochains jours participer et témoigner au Grand Jury organisé par l'avocat Reiner Fuellmich et d'autres avocats et juristes, Grand Jury qui après avoir récolté énormément d'informations et de témoignages doit montrer tous les mensonges à l'oeuvre depuis mars 2020.
Hélas, nous ne pourrons pas bénéficier de sa précieuse contribution.
 
Je l'avais rencontré lors d'une conférence sur le thème de la maladie de Lyme. Il y parlait de ses recherches sur le sida.
 
Il disait que dans ses recherches autour du SIDA il avait fini par découvrir que virus et bactéries marchaient de pair. Si vous trouvez un virus... Cherchez la bactérie. Ça vaut dans l'autre sens aussi, si on considère lyme. On parle en premier lieu toujours de bactérie (borrelia), mais le dr Klinghardt aux US par exemple, qui soigne depuis plus de 15 ans, a mis du temps avant de parler lui aussi d'atteinte virale dans ses communications.
 
Cela a l'air d'être un couple systématique. Ensuite, si on suit d'autres théories, à savoir que les virus seraient plutôt des dégradations, des sortes de déjections que notre corps produit lié à son encrassement, les bactéries seraient alors des nettoyeurs qui viendraient s'associer pour se "nourrir" de ces résidus. Y compris pour les métaux lourds.
J'avais lu il y a longtemps un article qui expliquait que la science s'était servi de bactéries pour décontaminer des zones polluées par des radiations nucléaires. Donc la nature est très "parfaite" dans ses complémentarités, mais cela demande de faire des liens entre les choses, au lieu de diviser, et de segmenter.
 
Quant aux ondes, Montagnier en parlait aussi à cette conférence, il expliquait qu'il étudiait la longueur d'ondes d'une bactérie - sa fréquence-, pour pouvoir administrer une longueur d'onde inversée afin d'annuler l'information. C'est ce que fait la biorésonance, qui sera probablement une solution d'avenir.
 
Il disait aussi qu'il pouvait très bien ne plus y avoir de bactéries, mais que le corps gardait la mémoire cellulaire sous forme de cette longueur d'onde... ce qui continuait à créer des désordres.
 
En expliquant cela, il donnait une piste capitale qui élucidait peut-être la chronicité de certaines pathologies comme la maladie de lyme et c'est pourquoi il avait créé le groupe Chronimed, groupe de médecins qui validaient l'hypothèse de la chronicité des infections froides... Passionnant.
 
On sait aussi qu'il s'est intéressé aux travaux de Benveniste sur la mémoire de l'eau. Encore un sujet polémique, mais un chercheur ne doit-il pas être curieux et explorer l'inconnu?
 
Ses recherches sur les fréquences et sur la mémoire de l'eau montrent qu'il était en avance et qu'il comprenait l'importance de l'énergie et de l'invisible dans la science.
 
Sa présence sans relâche pendant la crise sanitaire a aussi montré qu'il n'était pas dupe de certaines malversations, et comme il le disait, son grand âge lui permettait de dire ce qu'il pensait, sans plus avoir à craindre pour sa carrière.
 
Néanmoins fatigué, marchant avec une canne, soutenu lors de ses déplacements, comme en Italie en début d'année où il a été acclamé, il a donné beaucoup de son temps et de son énergie pour alerter et participer à la recherche de la vérité.
 
Si il a été écarté et disqualifié, cela ne l'empêchait pas de dire :
 
" La vérité finira toujours par triompher".
 
Je l'espère, pour honorer ceux qui ont dédié leur vie à plus grand qu'eux-mêmes.
 
 
 
 
MT
9.2.22
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La manif du 12 février sera dédiée au Pr Luc Montagnier
 
André Bercoff sur Sud Radio consacrera son 12-14h au Professeur Montagnier.
 
 
 
PS . Une recherche google aujourd'hui, à minuit, ne donne aucun lien sur le décès du Pr Montagnier. Seulement des liens qui remettent en cause son expertise...
Silence dans les médias sur ce prix Nobel qui vient de décéder...
 
 
 
 
Professeur Luc Montagnier
 
 
Le Pr Montagnier s'intéressait aussi à la maladie de Lyme, maladie délaissée par la majorité des scientifiques, et il avait co-créé Chronimed, un groupe de médecins qui réfléchissaient à ce qu'on appelle "les infections froides", responsables des formes chroniques de certaines maladies.
Il était aussi présent lors de la projection à Paris du film Vaxxed, simplement dans le public, pour écouter le témoignage de Andrew Wakefield.
Lyme, les effets des vax.... deux sujets tabous auxquels il s'intéressait et qui bien sûr agrandissaient son étiquette de "scientifique à la dérive".
Ceci donne une idée de ce qu'on nomme "science" dans notre monde. Il ne s'agit pas de trouver des choses qui pourraient déranger, mais des choses qui peuvent conforter une certaine vision... ou alors rapporter gros...
 
 
 

 

 

"Michèle Rivasi, députée européenne et spécialiste des questions de santé environnementale au Parlement européen, avait obtenu le droit de projeter un film sur les vaccins au Parlement européen de Bruxelles, suivi d’un débat, en présence notamment du Pr Luc Montagnier (Prix Nobel de médecine), du Dr Antonietta Gatti (chercheuse), du Pr Stefano Montanari (qui a analysé, avec le Dr Gatti, la présence de nanoparticules de métaux lourds dans les vaccins)…"

 

Autorisation qui n'avait pas été accordée à l'époque, aussi le film fut-il projeté dans un lieu privé.

 

"Le Pr Montagnier en a profité pour faire une extrapolation à partir des données américaines officielles : pour le moment, 1 enfant sur 45 est autiste aux Etats-Unis mais, en suivant la courbe actuelle, en 2032 on devrait en compter 1 sur 2 ! Les chiffres en France ne sont pas connus mais on peut estimer à présent le nombre à 1 enfant sur 68."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Professeur Luc Montagnier
Repost0
7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 00:31

 

 

Verity France, le site où les victimes des vaccins peuvent se regrouper en quête de vérité.

 

 

 

Véronique Milis rejoint VERITY France

 

J'ai 44 ans, baroudeuse depuis 20 ans en Afrique de l’Est essentiellement, grande humaniste, sportive, dynamique et aucun antécédent médical.

Ma vie a basculé le 16 mars dernier à Mayotte lors de la 1ère injection Pfizer . Littéralement tombée le soir, alitée, forte migraine, puis mal au cœur et nausées. Appel Samu mais pas d’inquiétude.

Le 18 et le 20, ECG et prise de sang.

Le dimanche 21, le médecin m’appelle et me dit que ça peut être grave, risque de thrombose, je suis attendue à l’hôpital. Bilan oral de myocardite partielle. Pas de thrombose (j’ai les doigts bleus) 2 anti-inflammatoires dans la main et bye bye !

Pas de bilan écrit. Je retourne 17 fois aux urgences en 3 mois, on ne me trouve rien, mes douleurs persistent et surtout cardiaques.

Début juillet, je contacte un cardiologue et le 21 juillet, diagnostic de péricardite post vaccinale.

Je n’arrive pas à mener une vie normale, juste suivi médical et mes courses. J’attends une expertise médicale de l'ONIAM."

 

 

 

 

Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 20:30

 

Depuis des siècles certains êtres jouent à expérimenter des techniques, des armes et à "étudier" les conséquences qu'elles ont sur les populations de la terre.

 

Que ce soit la bombe nucléaire, des expériences médicales, les expériences sexuelles sur les enfants, les modifications génétiques, que ce soit le programme MK Ultra, l'Unité 731 au Japon (1), les camps de concentration et les expériences de Mengele (2), l'étude de Tuskegee sur la syphilis (3), les recherches dans le laboratoire 257 de Plum Island (4), que ce soit le transhumanisme vers lequel on aimerait nous conduire, les programmes ne manquent pas pour faire des expériences sur les populations, de préférence sans leur consentement et pour des buts qui ne servent jamais ni leur bonheur ni leur bien-être...

 

Les justifications varient suivant les besoins politiques, économiques et les circonstances... Pour la bombe d'Hiroshima, "Ils ont reçu la monnaie de leur pièce".

 

Qui ça, "ils" ?
Les habitants, les hommes, femmes, enfants, méritaient d'être blessés et tués par cette nouvelle arme ?

 

On oublie juste un détail, c'est que les populations sont les victimes de leurs dirigeants qui s'affrontent pour des raisons de pouvoir dont elles ne sont pas les bénéficiaires, et cela tant qu'elles ne verront pas l'utilisation que l'on fait de leurs émotions, de leurs pensées, de leurs réactions, pour s'en servir comme un levier et les amener là où l'on souhaite pour un objectif dont elles n'ont pas le décodage.

 

Depuis des années, depuis le lycée si je me rappelle bien, j'ai en tête cette phrase de Paul Valéry qui résume parfaitement les enjeux du monde et comment les populations, manipulées, servent de chair à canon.

 

"La guerre est un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas... "

 

Ainsi, "Ils le méritaient" ou bien était-ce l'occasion "idéale", de tester quelque chose à grande échelle, en toute impunité? La guerre donne un statut aux événements qui permet beaucoup de choses...

 

Nous l'avons appris récemment quand un président a dit que nous étions en guerre, et en effet, nous avons vu à la suite de cette annonce, tout un tas de dérives, sanitaires, politiques, législatives, qui ont pu facilement être mises en place, au nom de cet état de guerre, condition suprême qui oblige, croyons-nous, à tout accepter au nom de "l'effort de guerre".

 

Les nombreux exemples du passé devraient nous mettre en état d'alerte et nous faire comprendre que pour des intérêts qu'on nous présente comme supérieurs, mais qui ne sont en fait que privés et absolument pas pour le bien le plus élevé de tous, un certain nombre d'individus sont prêts à tout. Et lorsque l'on dit "tout", il suffit de connaître les abominations perpétrées depuis des décennies, pour comprendre qu'il n'y a pas de limites à l'horreur. L'erreur est de croire que c'est du passé et que nous sommes à l'abri.

 

Notre devoir est d'avoir le courage de voir et d'arrêter d'être des enfants qui projettent leurs attentes de bienveillance et de prise en charge sur des individus qui ne souhaitent absolument pas notre bonheur. Notre courage est de voir. Voir l'innommable et le faire entrer en nous pour l'accueillir et le transmuter, au moins le transformer.

 

Le jour où nous commencerons à voir, vraiment, les châteaux de cartes commenceront à s'effondrer. Le jour où nous commencerons à voir, vraiment, il nous faudra pardonner mais surtout nous pardonner, d'avoir été ignorants, aveugles, inconscients, impuissants et serviles.

 

Alors nous pourrons commencer à mettre fin à la barbarie.

 

MT

 

 

 

En 1946, huit mois après les bombardements atomiques, une équipe de cinéma de l’armée américaine réalise au Japon un long métrage documentaire. Plusieurs bobines sont tournées à Hiroshima et Nagasaki mais à leur arrivée aux États-Unis, les images visionnées sont classées secret défense. La bobine 11004 explore les 19 minutes de ces rushes et révèle, image par image, la première censure de l’histoire du nucléaire.

 

Ce documentaire est pré-sélectionné pour concourir au César 2022 du Meilleur film de court métrage documentaire.

 

 

 

(1) L'Unité 731, créée entre 1932 et 1933 par mandat impérial, était une unité militaire de recherche bactériologique de l'Armée impériale japonaise. Officiellement, cette unité, dirigée par Shirō Ishii, se consacrait « à la prévention des épidémies et la purification de l'eau », mais, en réalité, elle effectuait des expérimentations sur des cobayes humains comme des vivisections sans anesthésie ou des recherches sur diverses maladies comme la peste, le typhus et le choléra en vue de les utiliser comme armes bactériologiques1. Les expérimentations bactériologiques pratiquées au Mandchoukouo, notamment par largage aérien, ont fait entre 300 000 et 480 000 victimes2. L'Unité 731 est aujourd'hui reconnue responsable de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. L'État japonais ne reconnaît son existence que depuis 20022.

 

(2) Josef Mengele, né le à Guntzbourg et mort le à Bertioga, est un officier allemand de la Schutzstaffel (SS), criminel de guerre qui exerça comme médecin dans le camp d'extermination d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale. Maillon actif de la Shoah, il y participa à la sélection des déportés voués à un gazage immédiat et réalisa diverses expérimentations médicales meurtrières sur de nombreux détenus. Après la guerre, il s'enfuit en Amérique du Sud où il mourut en 1979 sans jamais avoir été jugé pour ses actes.

 

(3) L'étude de Tuskegee sur la syphilis (1932-1972) est une étude clinique menée à Tuskegee, Alabama par des médecins américains pour mieux connaître l'évolution de la syphilis lorsqu'elle n'est pas traitée, réalisée sans en informer les sujets, sous couvert d'une prise en charge médicale par le gouvernement américain1.

Le Service de santé publique des États-Unis a commencé cette étude en 1932, en collaboration avec l'université Tuskegee, une université traditionnellement noire d'Alabama. Les chercheurs ont enrôlé 600 métayers afro-américains pauvres du comté de Macon. Parmi eux, 399 avaient déjà contracté la syphilis avant le début de l'étude, tandis que 201 n'étaient pas contaminés.

Ces hommes ont reçu des soins médicaux gratuits, des repas, et une assurance entièrement gratuite pour leur participation à l'étude. Mais alors qu'on leur avait affirmé qu'elle ne durerait que six mois, elle s'est en fait étalée sur 40 ans. Même après que le financement pour leurs soins a été stoppé, l'étude continua sans que soient informés les participants du fait qu'ils ne seraient jamais soignés. Aucun d'entre eux ne fut même informé du fait qu'ils étaient malades, ni ne fut traité avec de la pénicilline, alors même que cet antibiotique avait fait la preuve de son efficacité dans le traitement de la syphilis, dès 1940.

 

(4) Traduction du résumé du livre Lab 257 :

Nichée près des Hamptons, le terrain de jeu d'été à la mode des riches et célèbres américains, et à l'ombre de New York, se trouve une île peu imposante de 840 acres non identifiée sur la plupart des cartes. Sur les rares endroits où il peut être trouvé, Plum Island est marqué en rouge ou en jaune et estampillé gouvernement américain - maladies animales restreintes ou dangereuses. Bien que de nombreuses personnes vivent la belle vie à moins d'un kilomètre ou deux de ses côtes, peu connaissent le nom de cette île en forme de côtelette de porc. Encore moins peuvent dire s'il est habité ou pourquoi il n'existe pas sur la carte. Tout est sur le point de changer.

Lab 257: L'histoire troublante du laboratoire secret du gouvernement sur les germes de Plum Island dévoile l'étonnante nature et l'histoire mouvementée de Plum Island. Cela montre que l'île apparemment bucolique à la périphérie du plus grand centre de population des États-Unis est une bombe à retardement biologique qu'aucun de nous ne peut ignorer en toute sécurité.

Basé sur d'innombrables documents gouvernementaux déclassifiés, des dizaines d'entretiens approfondis et l'accès à Plum Island lui-même, il s'agit d'un récit révélateur et plein de suspense d'un laboratoire de germes du gouvernement fédéral qui a terriblement mal tourné. Pour la première fois, Lab 257 vous emmène au plus profond de ce monde secret et présente des révélations surprenantes, notamment des épidémies de virus, des effondrements biologiques, des travailleurs infectés qui se sont vu refuser l'aide au diagnostic par Plum Island Brass, le rinçage périodique des eaux usées brutes contaminées dans les eaux de la région et les liens insidieux entre Plum Island, la maladie de Lyme et l'épidémie mortelle du virus du Nil occidental en 1999.

Une exploration du monde complexe de la microbiologie, des virus et des bactéries, Lab 257 montre également comment le département américain de l'Agriculture, qui a dirigé Plum Island pendant le dernier demi-siècle, est bien plus que des œufs sains de catégorie A et la pyramide alimentaire. Le livre explore ce qui attend le nouveau propriétaire de Plum Island, le Department of Homeland Security, en cette ère de bioterrorisme. Et pour ceux qui s'intéressent aux questions de sécurité nationale, c'est un appel à l'action pour ceux qui sont soucieux de protéger les générations présentes et futures des catastrophes biologiques évitables.

Le laboratoire 257 changera à jamais notre compréhension actuelle de Plum Island - un endroit qui est, selon les mots d'un initié, "une île biologique de Three Mile".

 

Voir aussi cet article : http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2017/03/lyme-pandemie-bacterienne-et-armes-bacteriologiques.html

 

 

 

 

 

 

Vera Sharav, sur la continuité de l'eugénisme.....

 

 

Voici une liste non exhaustive de brevets concernant le contrôle mental et la manipulation de masse par des ondes électromagnétique
 
 
�� Brevet américain US5289438A: Méthode et système pour modifier la conscience.
�� Brevet américain US5270800A: Générateur de messages subliminaux. (1)
�� Brevet américain US4717343A: Méthode pour changer le comportement d'une personne.
�� Brevet américain US3951134A: Appareil et méthode pour surveiller et modifier à distance les ondes cérébrales.
�� Brevet américain US5159703A: Système de communication subliminal silencieux.
�� Brevet américain US5507291A: Procédé et appareil associé pour déterminer à distance des informations sur l'état émotionnel d'une personne.
�� Brevet américain US6017302A: Manipulation acoustique subliminale des systèmes nerveux.
�� Brevet américain US6052336A: Appareil et procédé de diffusion d'un son audible utilisant un son ultrasonique comme support.
�� Brevet américain US6506148B2: Manipulation du système nerveux par les champs électromagnétiques des moniteurs.
�� Brevet américain US10300240B2: Stimulateur de rêves lucides, systèmes et méthodes associées.
�� Brevet américain US5629678A: Système émetteur-récepteur implantable.
 
(1) traduction google pour donner un aperçu
 
Un générateur combiné de messages subliminaux et supraliminaux destiné à être utilisé avec un récepteur de télévision permet un contrôle complet des messages subliminaux et de leur mode de présentation. Un détecteur de synchronisation vidéo permet à un générateur d'affichage vidéo de générer un signal de message vidéo correspondant à un message textuel alphanumérique reçu en synchronisme avec un signal de télévision reçu. Un mélangeur vidéo sélectionne soit le signal vidéo reçu soit le signal de message vidéo pour la sortie. Les messages produits par le générateur de messages vidéo sont sélectionnables par l'utilisateur via une entrée au clavier. Une mémoire de messages stocke une pluralité de messages textuels alphanumériques spécifiés par des commandes d'utilisateur pour une utilisation en tant que messages subliminaux. Cette mémoire de messages comprend de préférence une mémoire morte stockant des ensembles prédéterminés de messages textuels alphanumériques dirigés vers différents sujets. Les ensembles de messages textuels alphanumériques prédéterminés comprennent de préférence plusieurs affirmations positives dirigées vers le cerveau gauche et un nombre égal d'affirmations positives dirigées vers le cerveau droit qui sont alternativement présentées de manière subliminale. Les messages du cerveau gauche sont présentés en mode texte linéaire, tandis que les messages du cerveau droit sont présentés en mode perspective tridimensionnelle. L'utilisateur peut contrôler la longueur et l'espacement des présentations subliminales pour s'adapter à différents seuils conscients. Des modes de réalisation alternatifs comprennent un convertisseur de télévision par câble et un générateur de messages subliminaux combinés, un récepteur de télévision combiné et un générateur de messages subliminaux et un ordinateur capable de présenter des messages subliminaux.
 

 

Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 18:13
Procédures en cours

Ne perdons pas de vue, que les injections ont été proposées comme seule prévention, alors que dans un même temps on écartait et disqualifiait des traitements efficaces, qu'elles sont imposées alors que les "études" ne sont pas terminées (en fait elles se terminent sur nous, population), et surtout qu'elles sont rendues "obligatoires" de facto pour beaucoup de personnes qui les ont acceptées pour ne pas perdre leur travail et nourrir leur famille. Tout a été fait pour violenter les personnes et les forcer à accepter ce traitement.

 

Cela porte un nom et en terme juridique cela est juste inacceptable et punissable.

 

Un certain nombre de procédures sont en cours pour s'opposer à ces mesures anticonstitutionnelles, avec l'espoir de voir ces grands trusts pharmaceutiques et ceux qui les soutiennent être face à leurs méthodes et leurs responsabilités. 


On sait bien sûr que ces trusts ont tissé une véritable toile d'araignée sur la planète, qu'ils ont infiltré beaucoup de structures, à commencer par la politique, et que leur pouvoir est devenu immense. Jusqu'à quand ?

 

Probablement jusqu'à ce qu'une majorité des citoyens comprenne que ces stratégies "sanitaires", ces remèdes chimiques dont beaucoup sont toxiques, ne servent ni leur santé, ni leur avenir et qu'il est temps de revenir à une santé intelligente au service de la Vie. 

 

MT

 

 

 
 
 
Lancement du Grand jury initié par plusieurs avocats dont Reiner Fuellmich
Depuis plusieurs semaines, Reiner Fuellmich, avocat allemand, avait annoncé que la procédure juridique se fondant sur le droit naturel allait commencer le 5 février 2022. L’avocate Virginie de Araujo-Recchia en avait aussi parlé au congrès des intellectuels franco-italiens qui s’est tenu à Paris le 29 janvier 2022. Ce jour à 18 heures, le Grand Jury a débuté avec des discours d’ouverture des divers avocats et un communiqué
 
 
 
 
Reiner Fuellmich s'adresse au Grand Jury - VOSTF
 
 
Décision de justice définitive : Pfizer et la FDA doivent produire sans délai les données jusqu’ici cachées à l’appui de leurs affirmations sur la sécurité et l’efficacité des  injections
 
 

 

 

 

« Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, du 16 décembre 1966, indique dans son article 7 que « Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. En particulier, il est interdit de soumettre une personne sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique. » Ledit Pacte va plus loin, bien plus loin que le Code de Nuremberg. Selon ce texte, l’expérimentation scientifique ou médicale exercée sur l’Homme peut véritablement constituer une « torture », « un traitement cruel, inhumain ou dégradant » lorsqu’elle n’est pas consentie. »  (Morgan Le Goues. Le consentement du patient en droit de la santé. Droit. Université d’Avignon, 2015. Français. p.13)

 

 

Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 02:11

Pour lutter contre le Covid-19, nous avons tous été soumis à des mesures drastiques, changeantes, et même contradictoires. Mais s'il y a bien une constante depuis le départ de cette crise, c'est l'espoir affiché par nos gouvernants que les vaccins nous sauveront. Malheureusement, et même si ces cas semblent rares, ces vaccins provoquent parfois des effets secondaires graves, voire mortels. Dans cette course mondiale, et notamment française, vers la vaccination de toute la population, ces victimes sont-elles correctement prises en charge médicalement ?

Sont-elles bien prises en compte, en considération ?

A-t-on pris les bonnes mesures pour éviter que ces accidents vaccinaux ne se répètent ?

 

C'est ce à quoi ce film tente de répondre, en donnant la parole à des victimes et à des spécialistes du sujet.

 

« Effets secondaires : la face cachée des vaccins »

Un film de Raphaël Berland.

 

Sortie officielle : vendredi 11 février 2022

sur les réseaux sociaux de Nexus : https://magazine.nexus.fr/les-reseaux/

Visible aussi sur :

- Crowdbunker : https://crowdbunker.com/v/DeOst5O9XqY

- Odysee : https://odysee.com/@MagazineNexus:b/e...

 

SITE WEB DU DOCUMENTAIRE : https://www.lafacecacheedesvaccins.fr

 

 

 

Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 21:03

 

 

Comprendre demande du temps, de la pluralité et d'écouter toutes les voix qui s'expriment.

Un petit échantillon parmi les personnes de plus en plus nombreuses à s'exprimer en dehors de la sainte parole des médias mainstream.

 

 

 

Epidémie, une autre vision

 

 

Lors de crise H1N1, tout était écrit dans un rapport, le rôle des firmes pharmaceutiques, le nom des acteurs que l'on retrouve aujourd'hui. Alors penser que l'on a été surpris par la situation, c'est une paresse intellectuelle et c'est ne pas vouloir se poser les bonnes questions.

 

"Aujourd'hui on nous dit qu'on nous a protégé, mais non, on a fait exactement le contraire de qu'il y avait d'écrit dans ce rapport où on nous dit exactement tout ce qu'il ne fallait pas faire".

 

 

 

Ivan Rioufol : "Le covid a installé un autoritarisme d'état qui peut décider de notre intimité".

 

 

 

Le Dr Ochs, au Luxembourg, affronte le tribunal pour avoir dénoncé et révélé un courrier des autorités, demandant aux médecins "d'attendre que les patients soient au stade d'être en incapacité de parler" pour les envoyer en soin à l'hôpital. Cela en dit assez long, sur la valeur accordée aux humains par ces dirigeants et cela en dit long aussi sur ce que sous-entend une telle demande face à des malades en détresse.

 

Comme il le dit, son combat n'est pas personnel, mais au nom du collectif.

 

 

 

 

 

 

« Il n’est plus question de science aujourd’hui, mais d’obéissance », dit le Pr Raoult, qui, faut-il le répéter, est pourtant un défenseur des vaccins.

 

 

 

 

.

Laurent Montesino, médecin réanimateur suspendu : "C'est une première mondiale dans l'histoire de la médecine ça ! Il y a des gens qui sont prêts à attraper la maladie pour pouvoir éviter le traitement obligatoire !"

 

Interview complet ci-après :

 

 

 

.

 

 

 

.

Repost0
28 janvier 2022 5 28 /01 /janvier /2022 20:49

Dérapage - Laurent Firode

 

 

 

Décapant....

 

La pensée peut être banale, subtile, rangée derrière l'étendard du bien, et côtoyer l'horreur...

 

 

 

 

 

 

 

Pour certains il y aurait bien une solution pour éradiquer la pandémie, mais peut-on le dire sans déraper?

 

Lien sur YouTube : youtube.com/watch?v=v9u-Am7PYUQ

 

Lien sur viméo : https://vimeo.com/664163823?

 

Si le film vous a plu, vous pouvez suivre le travail de l'auteur sur firode.com/films

 

 

 

 

.

 

Repost0
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 23:30
Doctothon spécial enfants
Doctothon spécial enfants

 

 

Huit heures de témoignages, concernant les enfants.

 

Le premier doctothon où les médecins et soignants témoignaient était déjà très touchant concernant la détresse de ces adultes... La souffrance des enfants et des jeunes dans celui-ci l'est tout autant, comme en témoignent les intervenants et comme le dénoncent des psychologues, des enseignants, ou autres adultes étant en contact avec eux et qui viennent porter leur parole.

 

Est-ce que cela permettra enfin des prises de conscience? ou permettra simplement l'ouverture des coeurs? 

 

A chacun de prendre un temps de réflexion pour redescendre dans le réel, dans le vécu derrière les chiffres, les statistiques, les injonctions, les paroles télévisuelles...

 

Les adultes conscients sont le dernier rempart pour les protéger de ces injections expérimentales et de ces mesures extrêmement maltraitantes.

 

 

 

 

 

Repost0
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 23:23

Repost0
13 janvier 2022 4 13 /01 /janvier /2022 13:07

 

 

Interview de Marie-Estelle Dupont dans le Figaro

 

 

 

"Les chiffres parlent d'eux-mêmes : les enfants sont absents des services liés au Covid-19, mais les consultations psy et les hospitalisations en pédopsychiatrie ont explosé. (25% des hospitalisations en pédiatrie sont aujourd'hui en pédopsychiatrie, les tentatives de suicide chez les moins de 15 ans ont considérablement augmenté, certains services de pédopsychiatrie ont vu les admissions multipliées par trois ou quatre l'année dernière). La vague pédopsychiatrique ne baisse pas, elle n'a de cesse d'augmenter depuis un an. Une petite patiente de 7 ans qui s'évanouit en cours de yoga, un autre élève de 9 ans à qui la maîtresse a dit «si tu veux respirer, va aux toilettes »… Il est temps de mettre fin à des décisions qui montent chacun les uns contre les autres et terrorisent nos petits, qui prennent sur eux mais craquent."

 

 

 

 

 

 

Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 00:54
Désactiver les ondes de choc de la manipulation

Il est important de ne pas être dupes de comment fonctionnent les déclarations politiques, les formules verbales violentes, incohérentes ou paralysantes qui essaiment notre actualité depuis deux ans.

 

La plupart de ces paroles ne sont pas lancées au hasard, elles sont voulues pour créer des effets dans la psyché humaine... et d'ailleurs cela fonctionne très très bien.

 

Il suffit de considérer une "parole malheureuse" entendue récemment... et de voir, comme une trainée de poudre, les réactions qui ont enflammé la toile. Pas un média, pas un politique, pas un profil facebook qui ne commentait cette phrase, tout le monde s'est retrouvé en réaction, hypnotisé, comme une mouche prise dans la toile d'une araignée.

 

Ce sont des petites bombes, qui non seulement éclatent dans la réalité, mais ont aussi des répercussions dans le monde invisible, comme une pluie énergétique qui continue à inonder le monde, bien après avoir été lâchées.

 

L'onde de choc suit sa route, dans la réalité (tous les commentaires, qui enflent, se partagent, se déclinent à l'infini et polluent notre vie) et dans les méandres de notre psyché en créant traumatismes sur traumatismes, dont on finit par ne plus connaitre l'origine.

 

Et c'est aussi parce que l'origine des traumatismes se perd dans la mémoire et notre conscience, que nous ne pouvons plus les mettre à jour et que nous ne savons plus comment nous guérir.

 

Seuls l'observation, l'exploration, la remise en cause de tout ce qui est entendu, cru, appris, formaté, intégré, acquis et un regard lucide sur nos réactions, peuvent permettre une déconstruction profonde de ce qui a été implanté sans conscience et peuvent mettre à distance ces stratégies de manipulations qui deviendront inactives au fur et à mesure de nos prises de conscience.

 

MT

 

 

 

 

« Nos actes physiques, ont des répercussions dans les mondes spirituels.

Par exemple, lorsqu’un chef d’état, intervient à la télévision, qu’il est entièrement possédé par une entité démoniaque, et qu’il annonce un contrôle sanitaire obligatoire, il crée dans l’invisible, pas dans le visible, dans l’invisible, il crée une onde de choc, volontaire, il crée une onde de choc, et c’est la même technique que la pêche à l’explosif. Tu fais exploser une décharge dans l’eau, tu fais exploser, et sur tout un périmètre tu ramasses et absolument tous les poissons sont morts par l’onde. C’est des techniques de terrorisme, c’est la technique qu’utilisaient les Allemands quand ils balançaient des bombes, ils mettaient des sirènes sur les bombes, pour qu’elles fassent un bruit terrorisant lorsqu’elles tombaient sur les gens. C’est une terreur psychologique, sensorielle. »

 

 

Guilhem Cayzac - Regard Essénien

Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 23:16
Malaises

 

 

Il y a comme un malaise... 

 

Le sport qui était le garant d'un corps sain, et promu comme une grande vertu est en passe de devenir une activité dangereuse pour bon nombre de personnes qui ont reçu  ces injections expérimentales.

 

Le nombre de décès sur les terrains de sport est alarmant et n'a jamais été rapporté à ce niveau là, touchant jusqu'à de très jeunes enfants.

Les chiffres, donnés par des instances officielles (et pourtant niés par nos dirigeants qui affirment haut et fort que les injections sont sûres et n'ont causé aucun décès), sont tout aussi alarmants et devraient en temps normal, inciter tout humain sensé à demander l'arrêt immédiat de cette expérimentation.  (50 décès ont suffi à arrêter des essais lors de la grippe H1N1, nous en sommes à des milliers aujourd'hui).

 

Je pose à nouveau la question, jusqu'à quand les citoyens vont-ils accepter de souffrir, de perdre leurs proches dans des conditions absolument irrationnelles (mourir de crise cardiaque à 12 ans est-ce vraiment ordinaire?), avant de voir ce qu'il se passe?

 

Mystère...

 

 

 

 

 

 

Malaises

 

je vous invite à aller regarder ces visages. Les effets graves des injections, ce n'est pas du virtuel ou un concept. Ce sont des vrais gens, avec une histoire, des parents, des proches, des enfants....

Un site qui répertorie une liste impressionnante de sportifs, très jeunes, qui pour beaucoup sont décédés, d'autres avec des effets graves. Les fiches montrent la photo, l'identité, le pays, l'activité et le type de pathologies ou effets graves voire mortels.

 

On ne peut bien sûr pas passer ces informations sous silence, et surtout, on ne peut que s'interroger sur le nombre de décès et d'effets, quasiment tous en lien avec le système cardio-vasculaire.

Du jamais vu dans le monde du sport.

 

*

 

31 014 décès 2 890 600 blessures suite à des injections COVID dans la base de données européenne sur les effets indésirables alors que des personnes jeunes et auparavant en bonne santé continuent de mourir

 

*

Aurélie Hans, décédée

 

*

 
 
 
L’ancien footballeur international anglais Matthew Le Tissier dit « n’avoir jamais vu autant de problèmes cardiaques chez des joueurs » « dans tous les sports »
Il demande « une enquête ».
 
*
 
 

 

 

*

 

🛑La famille d'Anthony RIO a décidé de rejoindre VERITY France

🛑Notre fils, notre frère, Anthony de 24 ans, étudiant en 6 ème année de médecine à Nantes, se fait vacciner le 08 mars avec Astrazeneca. La veille de son décès,

le 17 mars, il se plaint de douleurs au ventre mais il dit que ce n'est pas grave, pas de quoi s'inquiéter, qu'il a pris un rdv chez le médecin. Il pense à une gastro, ou au stress car il venait de passer un examen blanc. Le lendemain, n'ayant pas de nouvelles malgré nos nombreux appels téléphoniques, je décide d'aller chez lui. En même temps, ses amis en lien avec nous, décident d'appeler les pompiers. J'arrive en même temps qu'eux et je comprend qu'il n'est plus de ce monde. La police est présente ainsi que le médecin légiste. Ils concluent à un décès suspect et émettent des réserves, décidant de pratiquer une autopsie le lendemain.

 

Les résultats de l'autopsie, ont révélé des thromboses partout, tout les organes vitaux étaient touchés même le cerveau.

 

*

 

 

 

 
*
 
"⚠️ La famille de Paul Mathieu rejoint VERITY France Paul ⚠️
Mon papa, 73 ans, se rend au centre de vaccination le 15 mars pour recevoir sa 1ère injection Pfizer, suite au recommandation de ses médecins. Ayant subi une ablation totale du poumon droit en 2009, il était considéré comme personne à risque. Malgré cela, il était en bonne santé et vivait parfaitement normalement durant les douze années écoulées. Il consultait régulièrement ses médecins et prenait soin de sa santé. Après la phase d'observation requise, mon père quitte le centre, vers 15h36, pour récupérer son véhicule garé au parking, tel que l'atteste l'enregistrement de la vidéosurveillance et le rapport de police. Suite à l'intervention des urgentistes à 15h50 sur place, mon père est déclaré mort. Les médecins-légistes émettent l'hypothèse d'un "décès d'origine naturelle", selon le rapport d'autopsie. Renseignements pris auprès de médecins compétents, il s'avère que la cause la plus probable du décès de mon père est un trouble du rythme cardiaque"
Canal Telegram Verity : https://t.me/verityfrance
 
 
*
 
 
Malaises

 

 

Léo, 12 ans, décède après la deuxième dose Pfizer

Zirl nous a informés aujourd’hui que le petit Leo est décédé de manière inattendue et bien trop tôt, une nouvelle déchirante. En souvenir de la vie de Leo Forstenlechner (23 juin 2009 – 17 décembre 2021), Leo est décédé vendredi, après avoir été hospitalisé pendant quelques jours à la suite d’un arrêt respiratoire à son domicile.

Bien qu’il n’ait passé qu’un court moment sur cette planète, tout le monde l’admirait et le vénérait. Pour ses coéquipiers, Leo était un jeune homme très prévenant et agréable, apprécié de tous.

 

*

 

Très curieux que cette jeune femme meurt du coronavirus, à 23 ans, en étant sportive, donc forcément suivie médicalement et sans co-morbidités... mais en tenant compte qu'il lui fallait être injectée pour poursuivre ses activités, comme tous les sportifs, il y a des questions à se poser immanquablement. 
Sachant aussi que des personnes de  95 ans, 103 ans ou 107 ans peuvent parfaitement survivre à cette infection...

 

 

*

 

 

 

 
 
*
 
Décès
 
 
- Marin Cacic - 23 ans (Croatie)
- Soufiane Lokar - 30 ans (Algerie)
- Makhlid Al-Raqadi - 29 ans (Oman)
- Ahmed Amin - 23 ans (Egypt)
- Adrien Sandjo - 18 ans (Italie)
 

 

 
 
*
 
Décès
 
 
 
🔴Fille de 12 ans, 22 jours après une injection Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1784945
🔴 Fille de 13 ans, 15 jours après l'injection Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1815096
🔴 Fille de 17 ans, 33 jours après l'injection Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1815295
🔴 Fille de 16 ans, jours jusqu'au décès après l'injection Pfizer non notés https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1823671
🔴Fille de 17 ans, 36 jours après l'injection Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1828901
🔴Fille de 16 ans, 9 jours après l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1854668
🔴Fille de 16 ans, 2 jours après l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1865389
🔴Fille de 5 ans, 4 jours après l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1890705
🔴Garçon de 16 ans, 8 jours après l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1576798
🔴Fille de 15 ans, apparition le jour de l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1592684
🔴Garçon de 13 ans, 2 jours après l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1633205
🔴Garçon de 15 ans, 4 jours après l'injection de Pfizer : https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1668800
 
 
 
*
 
 

Traduction : Deux footballeurs décèdent des suites d'une crise cardiaque et l'inquiétude des experts se déchaîne Asher Chocron NEWS 25.25.2021 - 17: 00h Des problèmes cardiaques continuent d'apparaître chez les footballeurs professionnels, coûtant la vie à deux autres joueurs. Pelé sort de l'hôpital après deux semaines d'hospitalisation pour sa tumeur. Le Championnat d'Europe a connu l'un des moments les plus angoissés de son histoire samedi dernier alors que se jouait Danemark-Finlande, lorsque quelques minutes avant la pause, la star danoise Christian Eriksen est tombée effondrée sur la pelouse. Si les Finlandais ont fini par remporter la première victoire de leur histoire dans une belle compétition avec un but de Pohjanpalo, les héros de l'après-midi ont été les médecins. Pendant plus de dix minutes, le champ était silencieux, craignant que le pire ne soit encore à venir. Cependant, tant le travail du capitaine de l'équipe danoise Simon Kjaer dans un premier temps que celui des services médicaux conformément au protocole ont réussi à sauver la vie d'Eriksen. Christian Eriksen, soigné après sa chute en Eurocup Des problèmes cardiaques ont de nouveau frappé le monde du football après avoir connu la mort de deux joueurs après avoir subi des crises cardiaques à l'entraînement avec leurs équipes, tous deux ces derniers jours. Les médecins soignent Kun Agüero, allongé au sol avec une douleur à la poitrine. La cardiologie alerte le monde du football : "Des cas comme celui d'Agüero pourraient arriver dans les années 60, mais aujourd'hui ils sont inacceptables" Le premier d'entre eux était Marin Cacic, un joueur croate de 23 ans qui a joué pour le NK Nehaj. Le défenseur a subi une crise cardiaque lors d'une séance d'entraînement pour son équipe, sans présenter aucune pathologie antérieure. Cacic a été transféré dans un hôpital, où il est tombé dans le coma mais a fini par perdre la vie. Un jour plus tard, le 22 décembre, Mukhaled Al-Raqadi, un footballeur du Muscat FC, a subi une crise cardiaque lors de l'échauffement avant un match pour son équipe. Bien qu'il ait été immédiatement transporté à l'hôpital le plus proche, quelques heures plus tard, le décès du joueur omanais a été confirmé. Ces deux décès ont une nouvelle fois déclenché l'alarme sur les problèmes cardiaques dans le football, au cours d'une année où ils sont devenus l'un de ses grands ennemis. Sergio 'Kun' Agüero, joueur du FC Barcelone. Quand le cœur en dit assez : les footballeurs qui ont dû abandonner leur carrière à cause de problèmes cardiaques Maria Carbajo Eriksen et Agüero, le plus récent La première grande frayeur est venue de Christian Eriksen au Championnat d'Europe, lorsqu'il s'est effondré lors du match d'ouverture du Danemark contre la Finlande après avoir subi un arrêt cardiorespiratoire. Heureusement, et après plusieurs minutes d'angoisse pour la vie du joueur, les services médicaux sont parvenus à réanimer le joueur qui avait consciemment quitté le terrain. Ces derniers jours, Eriksen a de nouveau fait la une des journaux lorsqu'il a mis fin à son contrat avec l'Inter Milan pour le défibrillateur implanté après ce qui s'est passé. Conformément à la réglementation, l'Italie n'autorise pas les joueurs équipés de ces appareils à jouer en Serie A, les deux parties ont donc dû mettre fin à leur relation. Pour le moment, Eriksen est formé avec Danish Odense jusqu'à ce qu'il puisse revenir au football d'élite. Kun Agüero, lors de sa conférence de presse d'adieu Kun Agüero annonce sa retraite en larmes : "La première chose, c'est ma santé" Le deuxième cas, plus récent et proche, celui de Kun Agüero, qui a annoncé il y a un peu plus d'une semaine sa retraite du football en raison d'une arythmie détectée fin octobre. L'Argentin a fait peur au Barça-Alavés de cette saison au cours de laquelle il est allé au sol en raison de douleurs à la poitrine et de vertiges. Après avoir commencé un traitement qui l'a d'abord éloigné des terrains de jeu pendant au moins trois mois, la situation ne s'est pas améliorée et Agüero a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle.

 

*

 

 

 

Dans les bases de données du VAERS *, sont répertoriés de nombreux décès et effets secondaires graves. 

Ci après, deux exemples parmi d'autres d'enfants de 12 et 13 ans décédées quelques jours après l'injection.

 

*Le Vaccine Adverse Event Reporting System est un programme américain pour la sécurité des vaccins, cogéré par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis et la Food and Drug Administration (FDA).

 

 

Décédée à 13 ans

Age: 13.0  
Sex: Female  
Location: Maryland  
Vaccinated: 2021-07-11
Onset: death 2021-07-26

Décédée à 12 ans...

Age: 12.0  
Sex: Female  
Location: South Carolina  
Vaccinated: 2021-07-11
Onset:Death 2021-08-02

Siobhan Cattigan, décédée à 26 ans

 

 

Boris Sádecký, 24 ans, s’était éteint quelques jours après un malaise pendant un match

 

 

*

 

Le Serbe Stevan Jelovac est décédé le dimanche 27 décembre  à 32 ans d'un avc il était basketteur pro (AEK Athènes)

 

*

 

 

 

Une vidéo qui explique ce qu'il se passe dans la physiologie, une fois que le matériel génétique des injections a pénétré dans notre corps



https://association-victimes-coronavirus-france.org/vaccins/voici-ce-quil-se-passe-quand-un-vaccin-arn-therapie-genique-contre-le-covid-19-est-injecte-dans-un-corps-humain/?

 

 

 

Malaises
Malaises

 

*

 

 

*

 

 

*

 

 

*

 

Vietnam : le vaccin Pfizer suspendu pour les adolescents suite au décès de 4 jeunes.

 

*

 

Malaises
Malaises

*

 

 

 

 

Malaises

*

 

 

 

Malaises

*

 

 

Malaises

*

 

 

*

 

 

Malaises

*

 

 

Malaises

*

 

 

Malaises

*

 

 

Malaises

*

 

 

 

 

Etrange qu'un "malaise vagal" oblige cet artiste à annuler toute sa tournée....

Malaises

*

 

 

*

 

 

*

 

 

 

https://twitter.com/florent_chenu/status/1426695815200976899?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1426695815200976899%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=http%3A%2F%2Fechelledejacob.blogspot.com%2Fsearch%3Fupdated-max%3D2021-08-15T23%3A49%3A00-07%3A00

 

 

"Pfizer et Israël ont conclu un accord pour cacher les effets indésirables du vaccin pendant 10 ans", selon l'European Medicines agency, jusqu'à juillet, il y aurait déjà + de 17'500 décès et 527'000 effets secondaires officiels dus à la vaccination

 

 

 

 

 

Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 15:18

 

Je vous invite à écouter l'intervention d'Hélène Banoun qui partage l'état des lieux actuel concernant les différents vaccins disponibles, que ce soit le Valneva ou les injections à virus atténués. Visiblement, les résultats sont loin d'être satisfaisants, quand ils ne sont pas affolants...

 

L'intervention de Pierre Chaillot, qui analyse les statistiques, permet aussi d'avoir un autre regard, en particulier sur la soi-disant responsabilité des non-vaccinés dans l'encombrement des réanimations.

 

Comprendre nécessite de prendre le temps. Le contraire de ce qui vous est proposé par les médias mainstream, où il faut faire des raccourcis pour marquer les esprits et bien sûr le contraire de la propagande qui est à l'opposé de la science et du réel.

 

 

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/sensetsymboles/videos/289189476511941/

 
 
La réunion publique hebdomadaire n°37 du Conseil Scientifique Indépendant (CSI) se tient ce jeudi 06/01/2022 à 21h00.
Réunion à suivre en priorité sur CrowdBunker, plate-forme de libre-expression:
ou sur Reinfocovid:
ou sur France soir:
Et maintenant grâce à Manue sur le site de la CSL:
Hélène Banoun: Vaccins inactivés et Valneva : Décevants !
Pierre Chaillot: Non, les non-vax ne saturent pas les réas !
Nous serons heureux de vous accueillir en direct à partir de 21h et de répondre à vos questions sur les sujets abordés.
Retrouvez les découpes des CSI en vidéos courtes sur la chaîne CrowdBunker CSI Express :
Les réunions publiques hebdomadaires du CSI sont protégées par CrowdBunker, plateforme de libre-expression exclusivement financée par ses utilisateurs. N'hésitez pas à faire un don à CrowdBunker, à la hauteur de vos moyens: https://crowdbunker.com/donation

 

 

Repost0
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 20:13
Responsabilité juridique - Robert Kennedy Jr

 

Voir les tweets 1/3, 2/3 et 3/3 avec les vidéos, dont le témoignage de la mère de Maddie et Robert Kennedy Jr, dont j'ai recopié intégralement l'intervention.

 

*

Êtes-vous prêts à sacrifier vos enfants ? Êtes-vous prêts à les voir tomber pour servir les profits de laboratoires et pour servir la politique totalitaire qui est en train de se mettre partout en place dans le monde, et qui commence par cette "dictature sanitaire", sous un faux prétexte?

 

La stratégie des laboratoires est terrible et ils ne reculent devant rien pour arriver à leurs fins. Obtenir, via les injections des enfants, leur agrément pour pouvoir commercialiser ces produits, alors que partout de par le monde il est fait état de blessures graves et de décès, dont personne ne tient compte.

 

Je pense que des milliers de gens aimeraient avoir tors, dont moi-même. Il fut un temps où le principe de précaution avait encore un sens, mais ce principe a été englouti en même temps que plein d'autres choses depuis 2 ans.

Si les enfants deviennent les prochains sacrifiés de cette démence, comment feront leurs parents pour supporter les conséquences jusqu'à la fin de leurs jours, comment feront-ils pour porter le poids de ces drames? 

 

Est-ce que nous allons nous réveiller collectivement de ce cauchemar et prendre conscience que ce qui nous a été présenté comme un sauvetage n'est finalement qu'un naufrage ?

 

MT

 

*

 

 

Robert Kennedy Jr à propos de la responsabilité juridique des labos et de leurs vaccins

 

« Ils « doivent » le donner aux enfants. Voici pourquoi.

 

Ils ne peuvent pas commercialiser ce vaccin sans avoir d’immunité juridique.

Mon job est de poursuivre les compagnies pharmaceutiques et j’ai assez de preuves de l’activité criminelle de Pfizer à ce stade et de Moderna. Et s’ils vont de l’avant et commercialisent un vaccin où ils finissent par tuer des gens ou les blesser, et que je peux les poursuivre en justice, ils seront fichus.

 

Donc ils ne vont jamais commercialiser un vaccin, permettre aux gens d’avoir accès à un vaccin, un vaccin approuvé, sans se protéger de la responsabilité. En effet, il se trouve que les vaccins sous autorisation d’urgence bénéficient d’une protection en matière de responsabilité en vertu de la loi PREP et la loi CARES. Donc tant que vous prenez un vaccin soumis à autorisation d’urgence, vous ne pouvez pas les poursuivre. Une fois qu’ils sont approuvés, vous pouvez par contre les poursuivre en justice, SAUF s’ils ont obtenu que le vaccin soit recommandé pour les enfants. Parce que tous les vaccins recommandés officiellement pour les enfants obtiennent une protection contre toute responsabilité même si un adulte reçoit ce vaccin.
C’est pour ça qu’ils s’en prennent aux enfants. Ils savent que cela va tuer et blesser un grand nombre d’enfants, mais ils doivent le faire pour la protection contre la responsabilité et voici comment ils savent que ça va blesser des enfants .

 

Pendant l’étude Pfizer, ils ne l’ont testé que sur 1300 enfants et l’une d’entre elles, maintenant nous le savons, était une fille appelée Maddie de Garay. Nous le savons uniquement parce que elle et sa famille se sont manifestées et nous ont dit ce qui s’est passé. Maddie a été vaccinée, elle a immédiatement eu des crises d’épilepsie et elle est maintenant dans un fauteuil roulant à vie, et elle a besoin d’un tube d’alimentation pour se nourrir.

 

Donc parce que Pfizer n’ont inclus que 1300 enfants, ils sont coincés avec le constat par extrapolation qu’un enfant sur 1300 va être affecté de la même manière, par une atteinte pire que la mort.

Pfizer n’a pas signalé son atteinte post-vaccinale. A la place, ils ont notifié qu’elle avait « mal au ventre ». C’est donc ce qu’ils ont rapporté à la FDA.»

 

 

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche