Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 00:18

Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 16:07

 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 13:15
Déclaration et avis de responsabilité - World Freedom Alliance

 

 

Cette déclaration a été créée pour être envoyée à tous les premiers ministres et les ministres de la santé de chaque pays. Elle a été écrite par Maneka Helleberg, haute responsable de la World Freedom Alliance, Dolores Cahill, présidente de la World Freedom Alliance, Heiko Schöning, vice-président de la World Freedom Alliance et Mads Palsvig, trésorier de la World Freedom Alliance.

 

Cette déclaration de responsabilité légale et légitime est conçue pour être utilisée comme preuve devant un tribunal si nécessaire et a pour but de vous éclairer et de vous protéger contre toute responsabilité civile et pénale liée à votre action et à toute omission concernant la prétendue pandémie de SRAS-CoV2  (prétendue) et les  mesures  qui  ont  été/sont  prises  dans  le  monde entier pour prétendument contrôler sa propagation et ses effets.

 

Elle est soutenue par : World Freedom Alliance, World Doctors Alliance, NewEarth, VirusWaarheid, International Tribunal for Natural Justice ITNJ, Solution Empowerment.

 

Cet avis est un rappel des droits fondamentaux, comme le stipule le point n° 7 :

 

« les crimes commis par les individus, les sociétés, les gouvernements, les organisations, et les hommes et les femmes agissant dans n’importe quel rôle ou capacité concernant les déclarations ci-dessus, sont des crimes contre l’humanité. Le non-respect de la présente déclaration et de l’avis de responsabilitésde cesser immédiatement tous les actes illégaux, actes criminels, crimes et délits contre les hommes et les femmes d’ici le 15mai 2021 peut entraîner des poursuites pénales à l’encontre de tous les auteurs, et/ou une action civile, sur la base de la constitution et de la législation pénale de chaque pays ainsi que de la Déclaration universelle des droits de l’homme, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite de l’application du programme de vaccination contre le SRAS-CoV2. Les auteurs d’actes illégaux et de crimes contre la population seront traduits en justice dans les plus brefs délais »

 

 

 

*

 

 

1. Il n’existe aucune preuve de l’existence d’une urgence médicale liée au SRAS-CoV2. La prévention et les traitements  des  symptômes  et  des maladies de type grippal auraient dû être mis à la disposition de tous les  patients.  Empêcher  les  personnes  malades  d’avoir  accès  à  ces traitements cause des dommages inutiles. Lorsque des préventions et des traitements efficaces sont disponibles, il n’est pas nécessaire  de prendre des mesures de confinement dans le monde entier, telles que le port de masques, la mise en quarantaine, la thérapie génique/les vaccins à ARNm, etc.

 

2. Existe-t-il des preuves que le SRAS-CoV2 a été isolé et validé par des groupes indépendants dans le monde entier?

 

3. La plupart, sinon la totalité, des thérapies géniques et des vaccins à ARNm font l’objet d’essais cliniques. Ils sont expérimentaux. Il existe des  preuves  qu’il  y  a  eu  des  événements  indésirables  et  des  décès importants  dans  le  monde  entier  et  nous  craignons  que  les répercussions négatives à long terme puissent causer des dommages, des blessures et des pertes importantes.

 

4. Toute contrainte exercée sur les personnes pour qu’elles prennent les thérapies  géniques/vaccins  à  ARNm  du  SRAS-CoV2,  que  ce  soit directement  par  le  biais  de  la  législation  gouvernementale,  ou indirectement par le biais des directives du gouvernement, de la police et de l’armée, comme les passeports COVID19, ou par injection forcée ou  injection  sous  la  contrainte,  sans  le  plein  consentement,  le consentement libre et le consentement éclairé, est illégale, immorale et contraire à l’éthique.   Toutes sanctionspour   refus  de l’injection/vaccination, ainsi que toute mesure de coercition et de mise en  œuvre  d’injections/vaccinations  forcées  ou  coercitives,  doivent cesser immédiatement.

 

la suite sur le document en lien téléchargeable :

 

 

Repost0
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 20:52

 

 

Voici un autre scientifique, le microbiologiste Sucharit Bhakdi, qui lance un appel pour l'arrêt de ces injections pour lesquelles trop d'inconnu persiste. 

 

Le microbiologiste Sucharit Bhakdi lance un appel urgent à l'arrêt des vaccinations.

« Quand je me lève maintenant et que je dis « J'ai des problèmes avec la vaccination contre le coronavirus », je le fais par nécessité parce que j’y crois. Et je veux vous expliquer brièvement pourquoi je pense que cette vaccination, du moins sous la forme actuelle, ne devrait pas encore être utilisée. »

 

« Nous craignons donc deux choses : d'abord, que les personnes souffrant de pathologies préexistantes soient vaccinées et ne puissent pas tolérer ces effets secondaires, puis qu'elles meurent. Et notre deuxième grande inquiétude est que les plus jeunes tombent également malades, gravement malades, car vous n'avez pas exclu la possibilité que ces nouveaux vaccins à base de gènes puissent produire des effets secondaires très différents.

 

« Il y a eu des effets secondaires vraiment tragiques - la paralysie, oui. Maintenant, il y a des choses qui arrivent dont vous n'êtes pas au courant parce qu'elles n'apparaissent pas dans les journaux et je pense que c'est très dangereux. Il y a des femmes qui ont perdu leurs enfants, il y a des personnes qui sont devenues aveugles, il y a des personnes qui n'avaient soudainement plus de plaquettes et qui se sont vidées de leur sang. Donc ils ont eu des attaques, ils ont eu des ecchymoses. Et le tout n'est pas cohérent parce qu’on ne peut pas l'expliquer. – Et puis, excusez-moi de le dire - les autorités disent qu'il ne peut pas y avoir de lien, et ça, je ne trouve pas que ce soit correct. Il peut très bien y avoir un lien et je me permets maintenant de vous donner notre avis à ce sujet, car il est important que tout le monde y réfléchisse. Eh bien, regardez, ces nouveaux vaccins à base de gènes, justement ceux de Biontech et Moderna, qui sont utilisés en Allemagne - le gène de ce virus est emprisonné, donc le virus piège la porte d’accès et nous voulons fabriquer des anticorps contre lui et c'est pourquoi le gène de cette protéine est emballé ici et ce gène est injecté dans les muscles. Où va le gène quand il est injecté ? Ce n'est pas un exemplaire, c'est environ un milliard d’exemplaires. Si vous pensez que les gènes, les dix milliards de « colis », vont rester dans les muscles, vous vous trompez. Une grande partie passe dans les ganglions lymphatiques, une partie encore plus grande passe dans le sang. Et une fois que ces « colis » sont dans la circulation sanguine, ils n'en sortiront jamais, car la paroi des vaisseaux sanguins est comme le papier peint de vos chambres, étanche, ces « colis » ne peuvent plus en sortir. Et cela se répand dans tout le corps, dans tout votre corps, dans tous les organes, de haut en bas, dans les plus petits vaisseaux. Les cellules qui vont prendre ces « colis » sont d'abord les cellules musculaires elles-mêmes tout autour du point d’injection, ensuite les cellules des ganglions lymphatiques, enfin les cellules sanguines qui entourent les virus. Mais quatrièmement, et c'est probablement le plus important de tout, ce sont les cellules qui tapissent les vaisseaux, car il est bien connu que ces petits paquets sont très facilement absorbés par la paroi du vaisseau. Où cela va-t-il se passer ? Personne ne le sait car les producteurs de ce vaccin n'ont jamais cherché. C'est ce dont nous nous plaignons : il n'y a pas eu assez d'études précliniques. On ne sait même pas où ça va nous mener. Mais nous prédisons que « celui qui cherche trouve », et vous verrez qu'une bonne partie de ces gènes se retrouvent dans les cellules des parois des vaisseaux. Où ? Là où le sang circule le plus lentement, car c'est là que les cellules ont le temps de les absorber. OK ? Et ça, c'est dans les plus petits vaisseaux. Vous ne les voyez pas, ce sont des capillaires dans vos organes, ils sont dans votre cerveau, votre moelle épinière, finalement partout. »

 

« Qu’est-ce qui va se passer ? Personne ne le sait, car Mesdames et Messieurs, chers auditeurs, chers collègues et confrères scientifiques : ce type d'expérience n'a jamais été réalisé dans l'histoire de la recherche moderne. Il n'y a pas de modèle. Vous, qui vous faites inoculer, vous êtes le modèle, et c'est un modèle fascinant. Si c'est vrai, cela signifierait qu'en fait les parois vasculaires sont rompues à de nombreux endroits du corps, dans de nombreux organes. Que se passe-t-il alors ? Normalement, lorsque les parois vasculaires sont rompues, la coagulation du sang est déclenchée, la coagulation du sang. Le sang devrait en fait devenir solide dans les petits capillaires. Une pensée incroyablement effrayante. Une pensée qui me dit : « Je ne me ferai jamais vacciner tant que nous n'aurons pas déterminé si cela peut arriver. Je ne veux pas que le sang se coagule dans mes veines et dans tous mes organes. Vous ne savez pas où. Maintenant, que se passe-t-il quand un caillot se forme ? Votre organe ne reçoit pas assez d'oxygène. Bien sûr, il ne faut pas plus que ça. Vous pouvez tomber malade, très malade, au point d’être paralysé, au point de devenir aveugle. Vous pouvez avoir une crise cardiaque. Tout peut arriver. »

 

« Hier, mon cher et formidable collègue Christoph K. m'a envoyé un e-mail [...] : en Amérique, un médecin très bien informé est allé voir s'il y avait des valeurs de laboratoire dans les salles d'urgences après les vaccinations Covid. Et chez les moins de 40 ans - tenez-vous bien - il a constaté que 50 % d'entre eux présentaient des signes évidents de coagulation. Ces personnes étaient si malades qu'elles ont dû être admises aux urgences. »

 

« Et maintenant je termine, je voudrais faire une suggestion : Ceux qui veulent encore se faire vacciner, qu’ils le fassent. Mais que personne ne vienne essayer de forcer, directement ou indirectement, les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, et oubliez ces passeports vaccinaux. Oubliez tout cela tant que vous ne pourrez pas affirmer que nous ayons tort. Je ne vous le dirai jamais assez : je voudrais que nous ayons tort... »

 

Voir la vidéo ci-dessous :

 

 

 

Prof. Dr. Sucharit Bhakdi explique les faits. Directeur de l'Institut de Microbiologie médicale et d'Hygiène à l'Université Johannes Gutenberg de Mayence pendant 22 ans, il est l’un des infectiologues les plus respectés au monde, et l’un des chercheurs les plus cités en Allemagne.

 

Les dangers du Covid-19 ont été complètement surévalués, en le rendant coupable de décès dont il n’est pas responsable (co-morbidité).

 

Il juge que pour son pays, l’Allemagne, les moyens de subsistance des individus sont menacés pour conjurer un danger inexistant. Et que les mesures imposées s’avèrent un désastre pour la population, faisant d'énormes dégâts, mais n’apportant aucun bénéfice.

 

Les Corona Virus sont avec nous depuis des temps immémoriaux et jouent un rôle négligeable en médecine. L'affirmation selon laquelle le COVID-19 est une variante virale particulièrement dangereuse est née de l'interprétation non critique et incorrecte des données de cas collectées au niveau international. La vérité est que le virus du COVID-19 n'est pas fondamentalement différent de ses frères et sœurs, et qu'il n'est pas le virus dévastateur qu'on voudrait qu'il soit.

 

 

Que pensez-vous des mesures sanitaires ?

Que pensez-vous des mesures sanitaires ?

 

Le microbiologiste Sucharit Bhakdi évoque les tromboses et les problèmes de stérilité:

Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 21:46
En fait, il y a quoi dans ces injections?

Entre les paroles rassurantes des médias ou instances gouvernementales et sanitaires, il manque peut-être un petit maillon pour pouvoir peser le pour et le contre sur ce qui est entrain d'être injecté à la population mondiale.

 

Du jamais vu se déroule sous nos yeux : une compagne mondiale de vaccination pour faire face à un terrible virus qui laisse plus de 99 % de la population en vie, avec des innovations qui n'ont reçu aucune AMM, qui sont en phase d'essais, dont certains se termineront en 2023, que l'on dit fiables à plus de 85 ou 90 %, que l'on prétend immunisantes, et qui permettraient de "reprendre la vie d'avant", donc sous-entendu, que grace à elles nous serions moins contaminés.

 

Or, énormément de médecins, de scientifiques, de statisticiens, de comités, d'Universités donnent un autre son de cloche à tout cela (1), mais leurs voix sont étouffées, peu entendues ou relayées puisque les vidéos disparaissent de YT régulièrement.

 

Donc même s'il n'y a pas de vérité absolue, la moindre des choses serait que tout ce qui remonte comme information de par le monde, soit discuté, évalué, interrogé. Ce me semble être le principe même de la science.

 

Or la science est confisquée, elle appartient aux labos ou à des personnes ou institutions qui ont des conflits d'intérêts.

Rien qui ne puisse donner priorité à la vraie santé, à la vraie prise en charge et au soin, quand autant de biais existent.

 

Alors voici d'autres sons de "cloches", qui montrent que quelque chose "cloche" dans cette pensée unique, et que l'intelligence consiste toujours à aller vers la pluralité et l'inclusion d'idées.

 

MT

 

 

 

 

Voir aussi l'article "Thérapie génique" du 12 janvier 2021 :

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2021/01/therapie-genique.html

 

 

 

(1)

*https://www.francesoir.fr/societe-sante/57-scientifiques-et-medecins-demandent-larret-immediat-de-toutes-les-vaccinations

 

*https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2021/05/10/covid-19%C2%A0-57-scientifiques-et-medecins-demandent-l-arret-imm-315138.html

 

*Les "Front Line Doctors" , dont on ne trouve en français que des infos disqualifiantes ou par exemple que c'est "une organisation politique américaine de droite", comme si on demandait à nos médecins de sortir leurs convictions politiques quand ils donnent leur avis sur une situation sanitaire...

 

 

 

 

 

Alexandra Caude Henrion relève les manquements que comportent les études de ces thérapies géniques, non évaluées d'ailleurs d'un point de vue génétique, ce qui est quand même aberrant...

 

Version longue de son intervention dans l'émission :

https://www.youtube.com/watch?v=11wpgIJplKY

 

 
*
 
 
"QUID de la TRANSFUSION en temps de VACCINATION MASSIVE?
Après le mensonge organisé sur l'incapacité de l'ARN à s'intégrer dans le génome (ravivé hier par incompétence sur le plateau @TPMP), vient le mensonge sur la-dite "maîtrise" des risques des dons du sang par vaccinés."
 
Alexandra Henrion Caude
 
 
 
*
 
 
 
 
Je vous invite, si vous ne l'avez toujours pas fait, à écouter ces 5 médecins -traduction française- qui se posent des questions que toute la communauté scientifique devrait se poser, et que nous devrions urgemment nous poser, puisqu'il s'agit de nos corps, de nos enfants pour certain-es. Ils sont aussi d'accord pour ne pas nommer "vaccin" ces injections.
je vous rappelle que vous pouvez accélérer la vitesse de la lecture, si cela vous semble trop long.

 

*

Bon, je n'aime pas particulièrement le montage de cette vidéo qui nuit plus à l'argumentaire qu'autre chose, sauf peut-être la fin avec le bruit du moustique peut-être ;-), qui a enfin mis un sourire sur ce sujet grave où tous les débats créent une sorte de tension interne... 


Mais la confrontation des points de vue et surtout, la mise en lumière des informations "cachées" est parlante, et les arguments du Dr Broussalian sur "l'expérimentation à ciel ouvert", et les données uniquement fournies par le laboratoire ne sont pas contestables et apparemment pas contestés...

 

 

 

*

 

.

Intervention du Dr Fouché.

Dès la minute 9, informations sur la protéine spike, les réactions inflammatoires, la syncytine, le manque de données de sécurité, la notion de bénéfice/risque.

Et une réflexion autour d'une médecine dont les autorités voudrait faire une industrie rentable au détriment de l'humain et du soin.

 

 

 

 

 

*

 

Des fiches qui résument les différentes technologies employées et les données actuelles sur leur efficacité et risques.

 

En fait, il y a quoi dans ces injections?

Légende

 

Le virus Sars-Cov-2 est représenté par un cercle (enveloppe) entouré de triangles bleus (protéine spike) il contient de l’ARN messager (serpentin orange, orange = ARN) qui lui permet, une fois rentré dans la cellule humaine, d’utiliser la machinerie cellulaire pour se reproduire.

Seul, un virus ne peut pas se répliquer.

 

Vaccin à proteine recombinante : Le vaccin contient de la proteine spike ( petits triangles bleus, pas de virus) qui a été fabriquée en laboratoire. Le système immunitaire reconnait la proteine spike comme un intrus et fabrique des anticorps.

 

Vaccin à virus inactivé : Le vaccin contient du virus SARS-Cov-2 qui a été affaibli en laboratoire. Ce traitement l’empêche de se répliquer (schéma virus “vide”). Le système immunitaire reconnait le virus inactivé comme un intrus et fabrique des anticorps.

 

Vaccin expérimental à ARNm : En laboratoire, des portions d’ARN messager synthétiques correspondant à la séquence du virus codant pour la proteine spike (boucle orange), sont encapsulées dans des nanoparticules de lipide (capsule jaune). La nanoparticule insère dans les cellules humaines l’ARN messager de la proteine spike.

Nos propres cellules se mettront à fabriquer de la proteine spike. Le devenir de ce matériel génétique inséré dans nos cellules est encore méconnu.

 

Vaccin expérimental à ADN modifié : Pour concevoir ce vaccin il faut : un adénovirus (de chimpanzé pour AstraZeneca, ou humain pour Johnson&Johnson ou le vaccin russe), représenté par un hexagone, qui constituera le “cheval de troie”; et il faut également de l’ADN correspondant au SARS-Cov-2. Le coronavirus étant un virus à ARN messager, il faut fabriquer l’ADN correspondant en laboratoire, en activant la réaction (transcriptase inverse) qui permet de transformer de l’ARNm en ADN. L’ADN (serpentin bleu) de l’adénovirus “hôte” est ensuite modifié (c’est donc un OGM) par l’introduction de la portion d’ADN du SARS-Cov-2 (boucle bleue) créée en laboratoire qui permet de coder la proteine spike.

L’adénovirus modifié infectera les cellules humaines, il introduira dans le noyau de la cellule la partie d’ADN du SARS-Cov-2 qui sera transcrite en ARNm. Nos propres cellules se mettront à fabriquer de la proteine spike. Le devenir de ce matériel génétique inséré dans nos cellules est encore méconnu."

 

la suite ici : https://reinfocovid.fr/science/fiche-de-synthese-differentes-technologies-vaccinales-anti-covid/

 

 

En fait, il y a quoi dans ces injections?
En fait, il y a quoi dans ces injections?

 

*

 

L'information est un droit... Le consentement ne peut être éclairé... que si on est informé. Lorsque l'on voit le micro-trottoir d'introduction à l'émission, fait à côté du vaccinodrome (le mot fait frémir), et que tous ces gens ne savent pas ce qu'ils mettent dans leur corps, cela laisse songeur...

 

 

 

 

*

 

Je rappelle ici la similitude entre la protéine spike et la syncytine, dont Fouché a parlé plus haut et déjà évoquée par d'autres articles :

 

Syncytine : Les syncytines sont des protéines qui jouent un rôle important dans le développement du placenta et dont la présence a été mise en évidence chez les mammifères. Les gènes à l'origine de cette exaptation sont les gènes viraux env : ils sont l’apanage des rétrovirus, ou virus à ARN. Après l'étape de rétrotranscription de l'ARN viral en ADN pour s'insérer dans celui de la cellule hôte, s'il s'agit d'une cellule sexuelle (spermatozoïde ou ovocyte), les séquences rétrovirales nouvellement acquises seront transmises aux générations suivantes comme n’importe quelle autre séquence, devenant des éléments permanents du génome hôte.

Elles sont alors considérées comme « endogènes » et appelées pour cette raison ERV pour Endogenous RetroVirus. (Wikipedia)

 

Déjà là, ce qu'il faut retenir, c'est que c'est en lien avec des VIRUS...

 

Ensuite, écoutons ce que dit Fouché dans une de ses interview :

 

""Spike, la protéine qui est produite par l'ARN, est la protéine d'enveloppe du virus qu'on vous injecte pour que vous fassiez des anti-corps contre spike... sauf que spike a beaucoup d'homologie de séquences avec la syncytine...

 

Donc si vous faites des anti-corps contre spike, et que vous faites au passage des anticorps contre la syncitine, vous risqueriez d'être infertiles. ça, vous allez le voir au bout de combien de temps???

 

Parce que vous n'allez pas le voir dans les 3 semaines hein ! il va falloir un petit moment avant de se rendre compte que les gens sont infertiles et pourquoi ils sont infertiles, et de le relier à la vaccination etc. Ce risque là, vous allez le faire courrir à des femmes en âge de procréer, à des hommes en âge de procréer, car ça va agir aussi sur le sperme et la rencontre entre les gamètes. ""

 

 

Et si vous pensez que c'est un hasard, réécouter cette vidéo, où les propos tenus ne sont pas ceux d'un complotiste, mais de Gates lui-même, mine de rien dans une conférence, devant un parterre de spectateurs visiblement pas choqués... https://www.youtube.com/watch?v=wfstBe1buaA

Vaccination : ""Si c'est un succès, les bénéfices c'est une réduction de la maladie, une réduction de la croissance de la population ""

 

*

 

*

 

Evidemment bon nombre des déclarations d'Alexandra Henrion sont critiquées, je mets ici l'article de l'AFP, bien barré en rouge avec ce titre accrocheur "attention, cette vidéo virale comporte de nombreuses fausses affirmations". On sait que beaucoup ne lisent pas la totalité des articles. Donc ceux qui n'auront lu que le titre se seront fait une idée négative et disqualifiante d'une chercheuse scientifique.

Le nouveau sport national consiste à faire du fact checking, vrai/faux, partout les propos dissidents sont repris, démontés, contredits, mais l'intelligence ne fonctionne pas comme ça, elle fonctionne par complémentarité , écoute, analyse, comparaisons...


"l'AFP factuel" démonte l'interview d'Alexandra Caude Henrion, comme si elle disait des âneries.


Prenons simplement un argument contesté, celui de l'intégration au génome, Raoult dit la même chose : https://www.youtube.com/watch?v=UVmXvo1FMOc, et une publication récente l'a aussi confirmé.

 

L'article du PNAS journal sur l'étude affirmant que l'ARN peut être intégré dans le génome de cellules humaines cultivées

 

https://www.pnas.org/content/118/21/e2105968118

 

Comme le dit le Pr Raoult, la science évolue, et certaines personnes restent bloquées sur des affirmations qui n'ont plus cours...  Alexandra Caude Henrion est spécialiste de l'ARNm, on peut largement écouter son point de vue sans le disqualifier, puisqu'elle participe internationalement à des discussions autour de ces recherches comme ici par exemple. https://www.youtube.com/watch?v=vPp0b-RNV9A

 

 

 

*

 

Dans une interview explosive, le Dr Francis Boyle, qui a rédigé la loi sur les armes biologiques, a fait une déclaration détaillée déclarant que le coronavirus de Wuhan 2019 est une arme de guerre biologique offensive et que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le sait déjà.

https://odysee.com/@Qarlito:c/Le-Dr-Francis-Boyle----le-coronavirus-est-une-arme-de-guerre-biologique---(Article-Profession-Gendarme):2?

 

Lee Meritt nous explique comment un vaccin à le potentiel de devenir une arme biologique en intrumentalisant les anticorps produits qui, au contact du bon virus, pourrait tuer son hôte.

 

https://odysee.com/@MediainfociteTV:6/LeeMeritt:9

https://odysee.com/@frenchchristianclips:d/ArmeBiologique:0?

 

 

 

*

 

Professeur Dolores CAHILL : "Les vaccins ARNm réduisent l'espérance de vie"

 

 

 

*

 

Les allégations estampillées "complotistes" il y a un an, commencent malgré tout à être étudiées et commentées par une presse "mainstream". On voit bien qu'il y a une rétention très forte d'information et en même temps, quelques pointes de questionnement.

 

A ce jour, il semble que la vérité sur l'origine exacte du virus ne soit pas accessible, malgré la demande d'une partie de la communauté scientifique pour aller enquêter sur ce sujet tout de même essentiel.

 

Comment ne pas s'étonner que cette question soit restée sans réponse ?

 

Car si l'origine est humaine, comme c'est probable (dans un laboratoire P4 on ne s'amuse pas à cultiver des géraniums), on peut aussi s'interroger sur les autres "bruits" qui courent à propos des brevets de vaccins tenus bien au chaud depuis des années, prêts à être utilisés lorsque la situation politique l'exigera.

 

La non transparence dans un domaine amplifie les doutes sur les autres informations distribuées davantage comme une propagande que comme une information éclairée.

Virus, vaccins, injections, politique sanitaire, politique économique et sociale, tout se tient et tout semble pour le moment aller vers un durcissement de la société où nos choix et nos actions sont orientés, quand ils ne sont pas imposés.

 

 

Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 20:26

 

Ah, mais c'est qu'elle est créative cette époque, avec ses stratégies, ses lois nouvelles qui fusent de partout, ses systèmes de préhension, de prédation, d'obligation, de soumission...

 

Alors voici "la vaccination en anneau", un truc qui fait juste froid dans le dos...

 

"Cette stratégie consiste à vacciner tous les individus ayant été en contact avec un sujet présentant une infection confirmée, ainsi que toutes les personnes en contact avec ce premier cercle de sujets contacts".

 

Il ne s'agit plus d'isoler les cas contacts, comme cela a longuement été expliqué et plutôt préconisé au début de l'épidémie, il ne s'agit pas de traiter avec des médicaments, il s'agit de vac-ci-ner !

 

Alors que plusieurs chercheurs mettent en évidence et alertent sur l'augmentation de cas infectieux suite aux injections, on se demande bien sur quelles bases s'appuie une telle stratégie. Une étude? Des faits scientifiques? Plutôt des suppositions vu le langage employé :

 

 

"Il n’y a pas encore, à notre connaissance, de données disponibles sur cette question"

 

(...) mais

 

"On peut raisonnablement postuler qu’une telle protection sera également mise en œuvre dans le cas de la Covid-19"

 

 

Postuler? Il suffit de postuler pour vacciner les gens ?

 

Autre détail : plusieurs chercheurs ont expliqué que vacciner en période d'épidémie n'était pas recommandé, et surtout en ce qui concerne les personnes venant d'être infectées car la réaction immunitaire peut être violente voire mortelle.

 

Et bien ce texte dit qu'on pourra vacciner des cas lorsqu'ils sont en période d'incubation sans aucun problème et que c'est sans risque pour eux ("pas de risque identifié"... on aimerait en savoir plus).

 

 

"il est possible que la vaccination contribue à induire une immunité plus robuste à même de limiter la sévérité de l’infection et peut-être de réduire la durée de la phase de contagiosité"

 

Il est "possible"... ? "Peut-être" ?

 

Ça peut suffire à la science ça?

 

Je rappelle encore ici que les essais de ces injections ne sont pas terminés, donc il n'existe aucune preuve scientifique et fiable de leur innocuité et surtout de leur efficacité.

 

Je rappelle aussi qu'il existe des médicaments qui réduisent la charge virale rapidement et la mortalité de moitié, mais curieusement, les médicaments ont disparu de la sphère sanitaire (sauf le doliprane bien évidemment... )

 

 

"La vaccination en anneau appelle à la mobilisation rapide d’équipes mobiles pour réaliser l’enquête épidémiologique et pour administrer en urgence une dose de vaccin à tous les contacts primaires d’un cas confirmé".

 

Administrer en urgence??? Et l'éthique? Et le consentement éclairé?

 

Et concrètement, ça se passera comment?

 

Parce que les prioritaires seront les EHPAD, les prisons, les établissements avec handicapés, les foyers de migrants..... euh, vous voyez, des gens qui ont une liberté to-ta-le pour exprimer leurs choix....

 

Est-ce que, comme moi, ça ne vous choque pas tout ça ?

 

Et malgré que l'on"postule" que l'injection renforcera l'immunité et limitera la transmission, cela n'empêchera pas "une quarantaine stricte et surveillée (qui) doit être imposée"

 

Voilà ce que l'on nous concocte dans les bureaux des gouvernements, pour placer de tous cotés ce qu'ils veulent nommer "vaccins", terme à ce jour contesté par bon nombre de chercheurs, ces injections à l'étude dans les chaudrons des laboratoires de big pharma, qui sont testés à grande échelle sur l'humanité, au frais de l'état, à force de propagande, de mensonges médiatiques, d'omerta et d'absence de débat public puisque les voix d'opposition qui s'élèvent sont censurées, voire emprisonnées. 

 

Il serait temps que la société civile reprenne le pouvoir qui lui est dû et qui lui a été confisqué (et qu'elle s'est laissé confisquer) par le pouvoir financier, afin que notre santé ne dépende pas de laboratoires, mais de choix libres et éclairés.

 

MT

 

 

 

 

La vaccination en anneau

*

je vous invite à cliquer sur le document de solidarité-santé ci-dessous, d'à peine 3 pages qui explique, qui "postule", sur les effets bénéfiques de cette "vaccination" en anneau.

 

 

 

 

Est-ce que ces injections "en urgence" concerneront aussi vos enfants?

Car dans ce cas, on commence à réfléchir à leur consentement en dehors de la volonté de leurs parents... une "majorité vaccinale à 10 ans" peut-être ???

 

https://www.20min.ch/fr/story/les-enfants-pourraient-se-faire-vacciner-meme-si-les-parents-refusent-627644157428?

 

 

 

Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 19:24
Chacun d'entre nous est une puissance extraordinaire - Alexandra Caude-Henrion

 

 

"Chacun d'entre nous par les vibrations qu'il émet chez lui, dans sa famille, dans ses amis, dans son lieu de travail, est en fait une puissance extraordinaire et qu'en fait il est temps de comprendre ce que la puissance de l'Homme représente. Vous avez une puissance d'impact sur le monde entier qui dépasse l'entendement, donc dès lors que nous sommes vivants, tout va bien. (...)

 

Chacun de nous est la solution au merdier dans lequel on est."

 

Alexandra Caude-Henrion, vers la minute 12

 

 

 

Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 12:31

 

 

Visionnez cette petite vidéo qui montrent les courbes pour plusieurs pays, dont la courbe bleue représente les décès après la vaccination.

 

La mortalité augmente après la vaccination, données officielles de tous les pays.

La ligne bleue représente le nombre des morts après le début de la vaccination.

 

Entre les médias qui ne cessent de nous rappeler que "les vaccins sont sûrs", et les médecins de plateau qui renchérissent pour dire à quel point c'est nécessaire pour sortir de l'épidémie, il semble presque acquis que la balance bénéfice/risque doit pencher du bon côté.

 

Évidemment, quand on imagine qu'il y a des risques, on s'imagine rarement en être victime... Beaucoup de ceux qui acceptent l'idée de "risques",  s'imaginent très certainement que c'est ... pour les autres...

 

Malheureusement, un certain nombre de voix s'élèvent à contre courant pour alerter des risques post injection, d'une transmission toujours active entre humains, et de nouveaux cas d'infections pour des personnes venant de recevoir la thérapie génique.

 

Ceux qui se croient protégés risquent d'avoir des surprises à l'hiver prochain...

 

 

MT

 

 

 

L'intervention du Dr. Hervé Tissot-Dupont à l'IHU Méditerranée Infection, qui relate les cas de patients infectés venant se faire soigner à l'IHU, alors qu'ils ont été vaccinés.

Injections et infections secondaires

*

Corrélation entre le début des injections et l'augmentation des cas symptômatiques et des décès. 

 

*

*

 

"La courbe des vaccinés positifs n'est pas négligeable. Cela ne correspond pas aux taux de protection promis par la littérature, ou qui était promis par l'industrie ou par une lecture simplifiée des résultats en disant qu'il y avait 99% ou 95% de couverture." minute 2:40

 

*

Injections et infections secondaires
Repost0
21 mai 2021 5 21 /05 /mai /2021 10:18

Alors, encore visionnée ce matin... et déjà censurée... et pas visible sur le site non plus (https://reinfocovid.fr/articles_video/live-csi-du-jeudi-20-mai-2021-2/ ) on se doute bien que ce n'est pas l'utilisateur qui a supprimé sa vidéo. Il reste donc les quelques extraits que j'ai recopiés, d'autant plus précieux... en attendant de retrouver quelque part cette vidéo.

 

Voici dans le n° 6 du conseil scientifique indépendant des exposés à propos d'aspects importants, puisque c'est à partir de cela que toute la politique de confinement a été faite :

 

- les statistiques (qui annoncent 100 000 morts), affirmation battue en brèche par cette analyse de Pierre Chaillot

à défaut de la vidéo d'origine, censurée, je vous propose de visionner celle-ci, où Pierre Chaillot partage son analyse des données sur la mortalité pendant l'épidémie

https://www.youtube.com/watch?v=f0n3EdMDlcI

 

- la pharmacovigilance vaccinale par Surya Arby

 

- les tests PCR et antigéniques, ainsi que salivaires, par Hélène Banoun, une étude qui remet largement en question ce que les médias ou responsables nous disent

- enfin quelques données aussi sur la transmission virale ou vaccinale et l'intégration dans le génome

 

Pour ce dernier point, j'ai retranscrit mot à mot les passages évoqués à partir de la minute 1h32.34 entre Louis Fouché, Eric Ménat et Hélène Banoun, car il me semble important d'avoir accès à ces notions de transmission, d'infection, et d'intégration dans le génome.

 

MT

Hélène Banoun  1h32.34

On m’a demandé pourquoi on va excréter du virus parce qu’on n’est pas malade, parce que l’on sait maintenant que pendant des semaines, et même pendant des mois après la guérison on peut encore excréter des petits morceaux de virus et là dernièrement vient d’être publié un article qui montre que l’ARN du virus peut s’intégrer dans notre génome, donc ça peut expliquer, ce n’est pas encore prouvé, mais ça peut expliquer qu’on fabrique des petits morceaux de virus beaucoup de semaines ou mois après avoir été guéri.

 

Fouché 1h33.07
cette étude était sortie en pré-print sur des cultures cellulaires où l’on voyait déjà qu’il y avait une intégration , donc quand les gens nous disaient mais l’ARN ça ne peut pas s’intégrer, les gars, Didier Raoult le disait bien, ça fait 30 ans qu’on le sait, et quand on a commencé à dire le virus peut s’intégrer chez les gens et pourquoi pas des fragments d’ARN qui viennent d’ailleurs, les gens ont rigolé, c’est pas possible et quand l’article est sorti en préprint , ils ont dit c’est un préprint, ça veut rien dire, maintenant l’article final est sorti à la fois sur des cultures cellulaires et sur des génomes de patients, dans PNAS (1) qui est un très grand journal de l’Académie scientifique américaine, et bien voilà, c’est prouvé, et ça, ça peut peut-être nous éclairer sur un sujet dont on parlera à un moment, qui sont les covid longs, c’est un gros fourre-tout on ne sait pas ce que c’est les symptômes c’est flou, personne ne sait vraiment bien définir ce que c’est, mais si ça se trouve il y a des gens qui ont des covid longs peut-être parce qu’ils ont intégré le virus dans leur génome et qu’ils continuent d’en cracher des morceaux à répétition et au long cours.

 

 

Dr Eric Ménat

Je voudrais juste rassurer nos internautes. Quand il s’agit d’avoir des morceaux de virus qui persistent plusieurs semaines voire plusieurs mois , peut-être même qu’ils sont intégrés à notre génome, mais en tous cas qui persistent, ça donne des PCR qui sont faussement positives mais ce n’est pas un virus entier , c’est-à-dire c’est un virus qui n’est pas infectant et qui n’est pas contagieux , est-ce que c’est bien de ça dont on parle Hélène ? parce que sinon ça voudrait dire qu’on reste contagieux pendant des mois…

 

Hélène Banoun

Voilà, comme je l’ai dit dans ma présentation, en gros après 12 Jours après l’apparition des symptômes, on ne trouve plus de virus cultivables, entiers, infectieux, bien sûr il y a des gens chez qui ça dure, mais en moyenne 12 jours et surtout au dessus de 28 cycles d’amplification on ne trouve pas de virus cultivables, donc supposément on ne trouve pas de virus infectieux

 

Dr Fouché

Pas infectieux, ça veut dire que vous ne pourriez pas le donner à quelqu’un d’autre, en revanche est-ce que la multiplication de ces particules virales à l’intérieur de votre corps, par votre machinerie cellulaire elle-même peut être à l’origine de symptômes, c’est à dire déclencher la réaction inflammatoire du corps lié à ça, hé, y’a des chances que ça puisse faire quelque chose, et nous on voit en pratique clinique des gens qui n’ont plus de virus, qui éteignent leur réaction inflammatoire et boum hop ça repart, tiens y’a un renouveau du virus et boum il y a à nouveau une réaction inflammatoire, et là je n’ai pas la preuve, on ne fait pas le génome à tous ces gens-là, mais on se dit probablement c’est ceux là qui l’ont intégré et la maladie se pérennise.

 

Dr Ménat,
Mais c’est important de comprendre que ce n’est plus une maladie infectieuse, il n’y a plus de virus entier, ils ne sont plus contagieux, par contre ils ont des particules virales , peut-être cette fameuse protéine spike justement, qu’on injecte avec le vaccin, qui entretient une réaction immunitaire et nous savons que la vraie problématique de cette maladie covid, c’est la deuxième phase qui est une phase inflammatoire et immunitaire mais plus du tout infectieuse et c’est très important que les gens comprennent ça parce que beaucoup ont dit : les gens vaccinés sont dangereux, ils vont nous transmettre le virus, non non, il n’y a plus de virus, il n’y a pas de virus, il y a des morceaux d’ADN, des morceaux du virus qui ne sont pas infectant en soi mais qui déclenchent des réactions inflammatoires et immunitaires potentielles et peuvent peut-être entrainer des covid longs.

 

Sur les personnes vaccinées qui auront le droit de circuler : on sait que la vaccination n’empêche pas la transmission, beaucoup de gens vaccinés sont quand même malades, cela veut dire qu’enlever la septaine aux vaccinés, c’est ouvrir la porte au virus dans toutes les îles, dans tous les DOM-TOM, donc laisser entrer les vaccinés sans aucun contrôle me parait scientifiquement délirant et je pense qu’on aura de mauvaises surprises.

 

*

 

*

 

 

(1) L'article du PNAS journal sur l'étude affirmant que l'ARN peut être intégré dans le génome de cellules humaines cultivées

 

https://www.pnas.org/content/118/21/e2105968118

 

TRADUCTION Reverse-transcribed SARS-CoV-2 RNA can integrate into the genome of cultured human cells and can be expressed in patient-derived

Signification

Un problème non résolu de la maladie du SRAS-CoV-2 est que les patients restent souvent positifs pour l'ARN viral détecté par PCR plusieurs semaines après l'infection initiale en l'absence de preuve de réplication virale. Nous montrons ici que l'ARN du SRAS-CoV-2 peut faire l'objet d'une transcription inverse, être intégré dans le génome de la cellule infectée et être exprimé sous forme de transcrits chimériques fusionnant des séquences virales et cellulaires. Il est important de noter que ces transcrits chimériques sont détectés dans les tissus dérivés des patients. Nos données suggèrent que, dans certains tissus de patients, la majorité de tous les transcrits viraux sont dérivés de séquences intégrées. Nos données permettent de mieux comprendre les conséquences des infections par le SRAS-CoV-2 et peuvent contribuer à expliquer pourquoi les patients peuvent continuer à produire de l'ARN viral après leur guérison.

Résumé

La détection prolongée de l'ARN du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) et la récurrence des tests PCR positifs ont été largement rapportées chez les patients après leur rétablissement du COVID-19, mais certains de ces patients ne semblent pas excréter de virus infectieux. Nous avons étudié la possibilité que les ARN du SRAS-CoV-2 puissent faire l'objet d'une transcription inverse et être intégrés dans l'ADN de cellules humaines en culture et que la transcription des séquences intégrées puisse expliquer certains des tests PCR positifs observés chez les patients. À l'appui de cette hypothèse, nous avons constaté que les copies d'ADN des séquences du SRAS-CoV-2 peuvent être intégrées dans le génome des cellules humaines infectées. Nous avons trouvé des duplications de sites cibles flanquant les séquences virales et des séquences consensus de reconnaissance de l'endonucléase LINE1 sur les sites d'intégration, ce qui est cohérent avec un mécanisme de transcription inverse et de rétroposition médié par le rétrotransposon LINE1 et amorcé par la cible.

Nous avons également trouvé, dans certains tissus dérivés de patients, des preuves suggérant qu'une grande fraction des séquences virales est transcrite à partir de copies d'ADN intégrées de séquences virales, générant des transcrits chimériques virus-hôte.

L'intégration et la transcription des séquences virales peuvent donc contribuer à la détection de l'ARN viral par PCR chez les patients après l'infection et la guérison clinique. Comme nous n'avons détecté que des séquences subgénomiques dérivées principalement de l'extrémité 3′ du génome viral intégré dans l'ADN de la cellule hôte, le virus infectieux ne peut pas être produit à partir des séquences subgénomiques intégrées du SRAS-CoV-2.

 

*

 

Quelques passages de l'interview du Pr Raoult

 

 

"Les infections naturelles, sur les données que nous avons, sont au moins 10 fois plus protectrices que les infections par vaccin, c'est à dire que les rechutes sont très rares, par rapport aux infections chez les vaccinés. C'est à dire en tout les rechutes depuis le début sur ce que nous faisons, c'est à dire 40 000 personnes, on a une centaine de rechutes; sur les vaccins on a beaucoup plus de rechutes parmi les gens qui viennent se présenter, ce qui n'est pas une surprise" Pr Raoult

 

"il n'y a pas du tout d'évidence que le vaccin diminue le portage du virus, ça n'a pas été étudié, il n'y a pas d'évidence de ça".

 

"je suis frappé par l'absence de connaissance scientifique et l'absence de modestie d'un certain nombre de collègues, puisque sur le site de la Spilf, il y a un collègue qui a répondu qu'il n'y avait pas de transcriptase inverse, une enzyme qui permet d'intégrer l'ARN dans le noyau humain, ce qui est une bêtise, c'est vraiment une ignorance il suffisait d'aller sur wikipedia, tout le monde sait ça, ça fait 30 ans qu'on sait ça, on connait même la manière dont ça rentre, on sait par où ça passe, on connait les bases par où ça rentre" . min 13

 

"ça fait quelques années que l'on voit que des virus à ARN s'intègre dans le génome humain"

 

"il y a plus de 10 000 rétrovirus intégrés dans le génome humain"

 

"il va falloir que l'on regarde où cela s'intègre, parce que en fonction de l'endroit où ça s'intègre ça peut avoir des conséquences... ,d 'éteindre des cellules ou de transformer des cellules en cellules cancéreuses, donc il y a une question qui se pose, qui n'est peut-être pas que pour celui-là, mais qui se pose dans cette infection et qui est une véritable question". D. Raoult

 

 

Statistiques, tests, pharmacovigileance, intégration du virus au génome - Réinfo Covid N° 6

*

 

 

Quand on voit le temps que cela prend d'expliquer, d'analyser, de nuancer, de comparer, on comprend qu'un sujet aussi vaste que celui des virus ne peut être appréhendé en quelques minutes lors de News à la télé, où la confrontation des points de vue est rare et quand elle a le mérite d'exister, les contradicteurs sont souvent disqualifiés ou ridiculisés, ce qui n'est pas vraiment le meilleur moyen pour nos cerveaux d'intégrer les informations et de les analyser calmement. Néanmoins, j'observe que lors de certaines émissions, le ton change... 

 

Visiblement ces informations dérangent, puisqu'elles sont censurées.

La vidéo du CSI n°2 du 15/04 a été censurée le 22/04 par Youtube.

La vidéo du Dr Hélène Banoun du 19/04 présentant les suivis épidémiologiques du réseau public national Sentinelles a été censurée le 22/04 par Youtube.

Le discours public du Dr Fouché à Nîmes 24/04 a été censuré sur youtube.

 

*

 

 

 

Passage du Dr Fouché à C News, relativement écouté et pour une fois non disqualifié. Cela lui donne le temps d'exposer posément son point de vue sur les injections

 

Repost0
18 avril 2021 7 18 /04 /avril /2021 12:24
Capture d'écran de l'interview

Capture d'écran de l'interview

 
 
Voici cet entretien historique doublé en Français entre la rescapée de l'holocauste Vera Sherav et l'avocat Reiner Fuellmich (1) que je vous invite à partager  ; qui mieux qu'un témoin de l' holocauste pour avertir des dangers ?
 
 
 
Il faut comprendre que ceux qui ont créé les holocaustes sont toujours là, et toujours avec les même intentions, planifiées, organisées, et qui s'incarnent à l'heure actuelle de façon mondiale, avec une pression sans précédent. Les nazis (ou peu importe leur nom), n'ont jamais disparus, les plus criminels ont été exfiltrés après Nuremberg pour continuer leur travail avec des programmes de la CIA... et tout cela continue sauf que là c'est au grand jour et que NOUS sommes le laboratoire géant où se fait l'expérience...
 
 
Les nazis non tués à Nuremberg ont été exfiltrés par la CIA après guerre pour "partager" leurs connaissances (expérimentations, tortures, chimie, etc) et créer le programme MK Ultra dans les années 50-60, où tout, à peu près tout à été testé sur les êtres humains (blacks, prisonniers, étudiants, personnes orphelines de préférence), dioxines, neuroleptiques, nourriture irradiée, puces implantées dans le cerveau, contrôle mental, dissociation cognitive, etc...
 

https://youtu.be/iSF-pVLfnKY Expérience MK Ultra à partir de documents déclassifiés
Pas de la science fiction... ni du complotisme, le président Clinton a fait des excuses publiques pour ces expérimentations...
 
 
 
Donc aujourd'hui tous ces grands groupes chimiques savent PARFAITEMENT ce que font tous ces poisons et savent comment les utiliser.

 
Quand sort une "affaire" avec un médicament (mediator,...) et que l'on a l'air étonné, il faut juste définitivement comprendre qu'ils ne peuvent ignorer ce qu'ils font. Comme dit la rescapée, on parle "d'études ", ce sont toujours les expérimentations qui continuent sous prétexte de science... pour valider les produits chimiques que l'on souhaite utiliser sur la population.
 
 
Je vous rappelle aussi que les petites fléchettes actuelles, qui n'ont pas reçus d'autorisation, sont en cours "d'expérimentation" (sur nous-mêmes sous prétexte d'urgence pandémique) jusqu'en 2022-2023, que les laboratoires n'ont aucune responsabilité juridique quant aux conséquences possibles suite au lancé de fléchettes, que les assurances ont refusé d'indemniser qui que ce soit, et que vous faites cette "expérience" de votre plein gré, sous votre propre responsabilité, à vos risques et périls...
Autant faire un saut en parachute, sans parachute... Ceux et celles qui auront une bonne immunité et une bonne constitution pourront accuser le coup.
 
 
 
 
 
La vérité est tellement insoutenable, qu'il semble plus confortable de fermer les yeux.
Mais fermer les yeux n'a jamais empêché l'horreur d'exister.
 
 
MT
 
 
 
(1) implication de l'avocat Reiner Fullmich déjà évoquée ici : http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2021/03/la-resistance-s-organise.html
 
 
 
*
 
 
 
 
Dans le même style, ""l'étude"" (les journalistes sont pudiques... ) de Tuskegee où les cobayes ne furent ni informés qu'ils étaient malades, ni traités pendant des dizaines d'années... c'était ""pour mieux connaître l'évolution de la syphilis lorsqu'elle n'est pas traitée"", charmant sujet d'étude... qui montre toute l'empathie dont ces gens sont capables.
 
 

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tude_de_Tuskegee_sur_la_syphilis

 

 

*

 

 

 

Comment avons-nous pu en arriver là, faire d'un acte médical un acte de consommation banale, en dépossédant les médecins de leur diagnostic et de leur droit de regard. Des "vaccidrive" ! Grave et aberrant.

 

https://www.francesoir.fr/actualites-france/ouverture-du-premier-vaccidrive-de-france-pres-de-montpellier-0

 

 

*

 

Klaus Schwab et les puces, l'annonce d'une future "normalité", sur le ton de la banalité pour couvrir l'horreur ou éviter que l'on se questionne.  Notez le sourire béat du journaliste.

 

*

 

 

Pour savoir ce qui nous attend, rien de mieux que de lire les écrits en direct de ceux qui veulent définir le monde; ce livre en pdf gratuit est sorti en 2020, mais d'autres livres de K. Schwab montrent que des décennies plus tôt, les intentions étaient là et déjà bien structurées.

 

http://reparti.free.fr/schwab2020fr.pdf?

 

*

 

 

Audrey Tcherkoff, est l'une des protégées de J. Attali, sur la liste des probables futures présidentes succédant à Macron, (puisque Mr Attali forme et soutient dans l'ombre les hommes et femmes qui serviront l'oligarchie) et qu'il a annoncé publiquement qu'il "savait" le nom du futur président et que "ce sera une femme".

 

Ce qui est particulièrement intéressant dans cette vidéo, c'est qu'à chaque phrase dite par A. Tscherkoff, il est inséré des phrases et déclarations déjà écrites par Rockfeller, Attali ou autres "penseurs" de l'avenir.

 

On voit ainsi que ces personnes, qui apparaissent comme penser par elle-même ou innovantes, ne sont en fait que les perroquets qui répètent les leçons très bien apprises de leur marionnettistes.

 

 

https://odysee.com/@ArchivesDuCovidisme:6/Audrey-Tcherkoff-elue-aux-pr%C3%A9sidentielles-de-2022-par-Jacques-Attali-pour-le-Gouvernement-mondial:0

 

*

 

 

 

La "méthode" Attali

 

Beaucoup décrié en ce moment, à juste titre, pour des déclarations anciennes qu'il a faites, concernant une pandémie qui permettrait d'imposer l'ordre mondial, ou de l'âge des citoyens qui à partir de 65 ans deviennent inutile et que "l'euthanasie" serait une interrogation nécessaire et le suicide une future liberté, Attali a l'art et la manière de présenter ses idées...

 

Le problème avec Attali, c'est qu'il ne se positionne pas complètement comme le promoteur des idées qu'il énonce.. il s'arrange toujours pour présenter cela comme un futur inévitable qui s'en vient et dont il aurait une vision éclairée, comme si les êtres humains, et les décideurs en particulier , ne pouvaient pas choisir et infléchir une destinée...


Il mélange régulièrement des termes comme "c'est fascinant" (1) pour brouiller les pistes et ne pas nommer  "horreur" ce qu'il énonce et qui normalement devrait nous choquer et nous alerter.... l'art du sifffflotage..... ;-)

 

(1) "le concept de liberté va devenir de plus en plus perverti, et c'est ça qui est fascinant dans cette évolution" J. Attali

 

ayez-confiance - La Menace Théoriste

 

 

C'est pourquoi la presse s'empresse de dire que ce qu'il a dit, il ne l'a pas dit, ou pas très fort...
 
 

 

 

*

 

 

La vision de la médecine par Jacques Attali il y a déjà 40 ans, avec cette phrase étonnante posée comme une assertion, mais qui mériterait à minima un débat philosophique : "La maladie est la forme première de la violence et une société ce n'est jamais autre chose que d'empêcher la violence"..... 

 

*

Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 17:44
La résistance s'organise

Face aux privations de liberté, aux abus de pouvoir et à la dictature dite sanitaire, un nombre grandissant de personnes, de collectifs, d'avocats, de citoyens, s'organisent et commencent à contrer, via la justice, toutes ces mesures liberticides.

 

Rappelons que le débat citoyen ne peut même pas être porté publiquement, puisque aucune contestation n'est possible, à moins d'être étiquetée comme "complotiste" et disqualifiée, même lorsqu'il s'agit de professionnels de la santé, de scientifiques ou de personnalités publiques ayant une notoriété.

 

La chaine youtube du journal France Soir, qui a donné la parole à beaucoup de personnalités différentes ayant des points de vue divergents ou nuancés par rapport à la situation actuelle, a été censurée et fermée. La plupart des chaines des lanceurs d'alerte se voient tour à tour supprimées.

 

Les personnes qui veulent réfléchir et partager leurs réflexions, sont obligées de s'exiler sur de nouvelles plateformes afin que leurs vidéos ne soient pas supprimées dès leur parution. Pour rester dans la métaphore de la résistance, ces plateformes et sites plus indépendants sont le nouveau maquis proposé aux résistants.

 

Comme lors de la dernière guerre mondiale, les mêmes situations se rejouent. Alors que la plupart des Français faisaient la queue avec des tickets de rationnement et manquaient de beaucoup de choses, les privilégiés dégustaient du caviar ou des denrées introuvables sous l'occupation.

 

Aujourd'hui, ceux qui se sont accordé les privilèges d'une oligarchie financière, politique, sanitaire ou médiatique, affichent devant les plateaux télé leurs semonces, culpabilisent et terrorisent les Français, pendant qu'ils sont pris en flagrant délit par la police dans un restaurant clandestin, sans distanciation sociale et sans geste barrière, bien évidemment... (1) Donc visiblement très peu terrorisés par un virus dont ils parlent en permanence -bien sûr en arborant un masque devant les caméras-  comme d'un fléau mondial ...

 

Pendant que ce petit monde élitiste s'organise, le petit peuple sera prié de porter l'étoile verte pour se déplacer en liberté surveillée (en langage moderne un passeport), de faire la queue pour faire ses courses, d'accepter les pertes de salaires, les pertes d'emplois, tout en étant autorisé à se mouvoir dans un vaste ghetto métro-boulot-dodo, bref de vivre et de respirer au minimum, pendant qu'une petite partie de l'humanité continue à se goinfrer (désolée) sous nos yeux...

 

Alors l'indignation prend forme, car si beaucoup se taisent, beaucoup aussi ne sont pas dupes, on ne voit pas pourquoi d'ailleurs il y aurait sur terre 7 milliards d'imbéciles ne comprenant rien à ce qui se passe.

 

Voici quelques liens qui montrent qu'un grand ménage, nécessaire, a commencé.

 

MT

 

 

 

 

 

 

(1) L'évenement a été révélé par le Canard Enchainé 

 

 

 

* Déjà, pour commencer, ce petit rappel :

 

https://yetiblog.org/archives/30332

 

« La résistance, c’est créer autour de soi une bulle de cohérence au milieu de l’incohérence ».

 

 

 

* Une grande première avec ce recours devant le Conseil d’Etat pour illégalité des avis du Conseil Scientifique : André Bercoff reçoit Me Clarisse Sand, avocat au barreau de Paris, spécialiste des libertés publiques.

 

 

 

* La cour pénale internationale a accepté la plainte pour violation du code Nuremberg du gouvernement israélien.

 

D’après un article de Database Italia, la plainte déposée la semaine dernière devant le tribunal de La Haye accusant le gouvernement israélien de violer le code de Nuremberg a été confirmée. Une décision est maintenant attendue.

 

 

 

 

 

 

* Des syndicats et associations demandent la dissolution de l'Ordre des médecins, jugé "inutile" et "nocif".

Les 26 organisations qui ont signé une tribune lui reprochent notamment de "protéger des professionnels de santé corrompus et maltraitants".

 

Une grande première aussi que cette demande, et qui mettrait enfin de l'ordre dans le désordre de l'Ordre et ses abus d'autorité.

 

 

 

 

 

 

 

* Reiner Fuellmich, avocat de première instance, et le procès autour des tests PCR. Il travaille à ce que les tests PCR soient reconnus comme frauduleux pour détecter réellement le coronavirus (ce que d'ailleurs le concepteur du test PCR a toujours affirmé : ce test n'est pas un outil de diagnostique), ce qui établirait toute la fraude concernant les mesures actuelles, port du masque, confinement, fermeture des lieux publiques, etc.

Ses investigations pour fraude et corruption peuvent aboutir à la reconnaissance de crime contre l'humanité. (seulement en anglais pour la seconde vidéo).

 

 

 

 

 

 

 

 

* La troisième conférence de presse de la Coordination Santé Libre s’est tenue ce samedi 6 mars à Paris en présence d’une vingtaine de médecins, mais sans aucun média mainstream, apparemment intéressés que par la pensée de l'entre-soi...

 

 

https://www.francesoir.fr/societe-sante/coordination-sante-libre-monte-en-puissance

 

 

* Un dépôt de plainte et des demandes d'enquêtes face à l'absence de collégialité dans les prises de décisions concernant les soins aux personnes hospitalisées et l'utilisation douteuse de certains médicaments dont on connait la létalité.

 

 

 

 

 

Et pour se donner le moral, deux petites chansons :

 

* "le chant des éveillés", pour ne pas oublier que nous sommes nombreux et un seul corps

 

* et "nous on veut continuer à danser encore".... à mettre tous les matins au réveil, pour danser dessus, je vous assure, ça reconnecte à la vie ! Et c'est un bel exemple de résistance que de se réapproprier la rue... Invitation à la désobéissance heureuse : chanter, danser, être ensemble, reprendre le droit de se réunir et bouger son corps (au-delà que de prendre le métro pour aller travailler....)

 

 

 

 
 
* Appel à la résistance civile et à l’éveil des consciences
samedi 20 mars PARTOUT
 
Texte collectif
Louis Fouché, Tristan Edelman, Virginie de Araujo-Recchia, Thierry Gourvénec, Médecin anonyme, Ronald Guillaumont, Vincent Pavan, Pascal Sacré, Éric Remacle, Nathalie Derivaux, Pierre Chazal, Sébastien Recchia, Alexandre Gerbi, Ingrid Courrèges, Ashani, Albéric et Cindy, Géraldine, Jean-Paul, Jeff, Julie, Martine, Sébastien G, Sandrine, Isabelle, Claudia et Ernesto, Joël, Dominique,….
 
Samedi 20 mars PARTOUT
Avant midi nous sommes dans la rue.
A midi pile nous enlevons tous notre masque. Pour une durée qui dépendra de ce qui se passe autour de nous !
 
L’Assemblée nationale et le Sénat ont rendu leur rapport d’enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19 en France et ils sont évidemment sévères. Ils mettent en lumière l’impréparation et la gestion chaotique de l’État, avec de multiples retards et des incohérences sans fin, et la mise sur la touche des médecins généralistes, privés du droit de soigner !
 
Des mois plus tard, le gouvernement persiste dans les mêmes erreurs, multipliant les mesures hasardeuses et arbitraires, avec la même attitude infantilisante, abusive, et souvent même méprisante envers la population. Et quelle maltraitance que de masquer les enfants !
 
Il porte atteinte au passage, de plus gravement, aux droits constitutionnels et fondamentaux ainsi qu’aux libertés privées et publiques, conduisant le pays à la ruine en détruisant le gagne-pain de millions de citoyennes et de citoyens.
En tolérant des conflits d’intérêts majeurs, en confiant même des responsabilités publiques à des serviteurs de l’industrie pharmaco-vaccinale, il trahit les intérêts et la confiance du peuple français.
 
 
On nous présente maintenant un « vaccin » qui n’en est pas un, mais constitue une véritable « thérapie » génique expérimentale, mis précipitamment sur le marché alors qu’il présente des risques potentiellement majeurs pour la santé de la population. Tandis que les autres vaccins annoncés affichent des effets indésirables conséquents pour une infection respiratoire équivalente à la grippe.
Ce projet est tellement contraire au droit, à l’éthique ainsi qu’aux bonnes pratiques médicales que nous devons nous opposer corps et âme à ce que l’Etat joue ainsi à la roulette russe avec la santé des Français, en dilapidant l’argent public.
Le désastre en cours est symptomatique d’une société à bout de souffle, qui a perdu ses repères,prise dans une bouffée délirante collective malheureusement entretenue au fil des mois par nos gouvernants.
 
 
Il est temps de reprendre nos esprits et de revenir sereinement dans la réalité : la létalité réelle du Covid-19 est celle d’une grippe moyenne, avec un âge médian des décès supérieur à l’espérance de vie. Nous disposons en outre de traitements efficaces.
En Suède la vie est normale, sans masques, sans tests, sans confinement, sans mesures humiliantes de contrôle… et sans plus de victimes…
Nous pouvons vivre sans avoir à nous terrer ou à nous déshumaniser. Et nous devons tous retrouver ENSEMBLE le chemin de la sérénité et de la raison, en mettant un coup d’arrêt à la fuite en avant de nos gouvernants.
 
 
Chacun d’entre nous comme chaque corps constitué a sa part d’action à faire et son rôle à jouer dans ce processus urgent de restauration de la raison et des libertés. C’est le sens de l’Appel que nous lançons aujourd’hui pour la résistance civile et le réveil des consciences, afin de préserver la lumière de l’avenir.
 
Nous invitons Emmanuel Macron à tirer les conclusions de la longue suite d’errances et de défaillances de sa politique sanitaire, à tirer les conclusions de l’état d’affolement, de confusion et de sidération dans lequel il a plongé le peuple français, et bien d’autres peuples, avec des données fausses et anxiogènes, et enfin à tirer les conclusions de son instrumentalisation de la peur à des fins de neutralisation de la contestation, ainsi qu’à des fins idéologiques de démantèlement de l’économie et des intérêts nationaux au profit des grands groupes mondiaux.
Nous l’appelons à œuvrer pour la santé réelle des Français, et non pour le profit de l’industrie pharmaceutique, à dissoudre immédiatement le Conseil Scientifique et à le remplacer par un collège des meilleurs experts libres de tous conflits d’intérêt, à cesser de convoquer le Conseil de défense : on ne fait pas la guerre à un virus, à RÉTABLIR LES LIBERTÉS FONDAMENTALES: la liberté d’expression et d’opinion, la liberté de vivre, d’être en liens, et de respirer, à supprimer l’usage des tests inutiles en population générale, et à les rétablir comme outil diagnostic dans la main des seuls médecins, à décréter un moratoire sur toute thérapie génique, appelée à tort vaccinale, autrement dit : à faire abroger la loi d’état d’urgence sanitaire, en particulier son intolérable article 4ter alinéa3.
 
Nous appelons les parlementaires français… A rester fidèles à la démocratie et à la Constitution, à rester fidèles à leur mandat de représentation du peuple et à refuser avec courage tous les textes de loi et dispositions portant atteinte aux intérêts, à la dignité et à l’intégrité (physique, psychique, économique, culturelle, politique et sociale) du peuple.
 
Nous appelons les constitutionnalistes et les professeurs de droit… A dénoncer haut et fort les innombrables mesures anticonstitutionnelles qui nous sont imposées et les lois d’exception totalitaires.
 
Nous appelons les avocats et les juristes… A multiplier les actions en justice, ainsi qu’à offrir leurs services en pro bono ou avec l’aide juridictionnelle à des particuliers ou des collectifs ayant intérêt à agir pour intenter de telles actions.
 
Nous appelons le Conseil National de l’Ordre des médecins… A ne pas sombrer dans l’indignité en condamnant des médecins faisant honneur à leur profession,à protéger sans concession la liberté de prescription, et les médecins lanceurs d’alerte.
 
Nous appelons les forces de l’ordre… A servir non pas un gouvernement autoritaire, mais le peuple, et à renoncer à faire usage de toute violence à l’encontre des protestations légitimes de la population.
 
Nous appelons les fonctionnaires… A refuser d’appliquer les mesures liberticides.
 
Nous appelons les chercheurs et les scientifiques… A dénoncer les ravages de la corruption systémique produite singulièrement par l’industrie pharmaceutique, et à participer à mettre en échec l’instrumentalisation frauduleuse de la recherche au profit d’intérêts privés.
 
Nous appelons les soignants de psychiatrie, les psychosociologues et les sociologues… A neutraliser par leur éclairage la bouffée délirante collective dans laquelle est plongée une grande partie de la population mondiale de manière très inquiétante depuis un an.
 
Nous appelons les médecins… A rejeter les diktats contraires au serment d’Hippocrate en s’engageant à user de leur liberté de prescription, et à traiter les malades de la meilleure façon, en particulier dans la phase précoce de la Covid-19.
 
Nous appelons les experts de santé publique… A exiger qu’une balance bénéfices/risques rigoureuse soit faite au sujet de toutes les mesures non strictement médicales potentiellement destructrices pour les personnes et la société.
 
Nous appelons les pharmaciens… A lever tout obstacle dans la remise de prescriptions horsAMM. Nous appelons les responsables de résidences pour personnes âgées à tenir impérativement compte de la volonté de leurs pensionnaires dans un processus décisionnel impliquant leur consentement éclairé ou celui de personnes de confiance concernées, à toutes mesures les impliquant.
 
Nous appelons tous les professionnels de la naissance, tous les professionnels de la petite enfance, les enseignants et l’éducation nationale… A veiller au respect de la dignité et des intérêts des tout-petits et de leurs parents ainsi que les enfants et les adolescents en refusant le port du masque, à leur donner des informations sur les conséquences, graves, de la bouffée délirante collective, ainsi que leur enseigner les bases de ce qui génère et protège réellement la santé.
 
Nous appelons les milieux économiques… A s’opposer de toutes leurs forces et de toute leur influence à des décisions absurdes et inutiles qui précipitent vers la faillite et la ruine les forces vives de notre économie réelle au profit des multinationales et des grands groupes mondiaux.
 
Nous appelons les journalistes… A se désaliéner de leur tutelle économique, à rejeter la politique du buzz, à respecter la Charte des journalistes aujourd’hui bafouée et à remplir pleinement leur rôle et leur mission envers la population en tant que quatrième pouvoir essentiel à la démocratie, en délivrant une information honnête, et en enquêtant sur les dérives en cours.
 
Nous appelons les artistes… A véhiculer et populariser sous toutes les formes que ce soit l’esprit de résistance civile et le réveil des consciences qui animent cet appel.
 
Nous appelons les citoyennes et les citoyens… A exercer leur droit et leur devoir, sans supporter aucun chantage à l’exclusion sociale, de refuser une vaccination inutile, risquée servant plus les profits de l’industrie pharmaceutique que la santé, en obtenant au besoin la tenue d’un référendum (d’initiative partagée en France) sur l’intégration au bloc constitutionnel de l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, lequel énonce :
 
 
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs, car si un gouvernement persiste dans une dérive autoritaire, irresponsable et mortifère, quelle autre alternative laisse-t-il à ses concitoyens sinon celle de résister en masse, et si possible pacifiquement, jusqu’à ce que les gouvernants reprennent raison ou leur remettent leur pouvoir ?
Baptiste Camille
 
Co-fondateur de l'association radicool Générations Futur
Co-fondateur du site de recrutement de l'Artnez des Clowns
 
 

 

 

* Un site qui répertorie les manifestations de par le monde pour la liberté, Worldwide

 

 

La résistance s'organise
Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 10:57

 

Un documentaire "la fabrique à mensonge" est sorti sur France 5, mettant gravement en cause Thierry Casasnovas, "dangereux gourou". La personne qui témoignait, n'avait jamais rencontré T. Casasnovas, se contentant d'écouter ses vidéos, parmi d'autres. Or cette jeune femme, s'est retrouvée instrumentalisée, et son histoire -parcours du combattant d'une malade chronique- s'est retrouvée transformée pour servir les attaques contre UNE personne, et sans que la parole contradictoire soit donnée pour expliquer ou se justifier.

 

On accuse beaucoup les personnes qui cherchent à se soigner par des méthodes alternatives, de devenir "des adeptes de gurus", d'être embrigadés avec des œillères, d'avoir une vision sectaire de la santé, etc.

 

Pourtant, beaucoup font la même chose avec la science et la médecine et personne n'y trouve rien à redire, malgré les scandales sanitaires qui se succèdent et les catastrophes planétaires que ces instances "officielles" nous concoctent.

 

Alors à une époque, où une partie de la médecine est complètement vérolée par des intérêts financiers et plus du tout en lien avec la vraie santé et le soin des gens... quel est le sens de ces documentaires qui se succèdent pour stigmatiser des personnes, dans des domaines différents, mais qui deviennent rapidement des boucs émissaires, des bêtes noires de la société, des gens à mettre au bûcher... ? Quel est le sens d'une émission qui fait croire que la vie d'une jeune femme s'est effondrée à cause d'un hygiéniste, alors qu'en ce moment même toute notre société s'écroule, financièrement, médicalement, socialement, psychologiquement?

 

Qu'est-ce qui fait qu'un tel sujet puisse apparaître comme central, alors qu'il serait surtout urgent de parler des gens qui se suicident, qui meurent de ne pas avoir été soignés correctement, des traitements qui sont évincés au profit d'autres qui rapportent le pactole aux laboratoires dominants, des citoyens qui se retrouvent ruinés, isolés, assaillis d'un discours de propagande non stop dans les médias, c'est à dire à peu près tous les éléments qui constituent la définition des sectes, de l'embrigadement et de la manipulation? La plus grande secte est sous nos yeux et nous baignons dedans tous les jours....


C'est probablement pourquoi les boucs émissaires sont nécessaires, pour éviter de regarder là où ça fait mal, là où sont les vrais responsables et pour dériver la responsabilité sur quelques individus qui servent de fusibles.

 

Quand on vous montre quelque chose ou quelqu'un du doigt, cherchez à qui appartient le doigt...

 

Mon propos ici n'est pas de défendre Thierry Casasnovas en particulier ou exclusivement. Je le soutiens bien sûr car j'ai horreur des mises au pilori et de l'information frelatée. 

 

Quand les gens qui le critiquent auront le 10ème de ses connaissances, de son engagement, de sa réflexion, qui en effet évolue avec le temps et les expériences, et cet élan de partager la santé pour tous... on pourra en reparler avec eux. On appelle souvent "guru", celui ou celle qui ose se mettre en lumière, avec toutes les conséquences que cela implique, et les critiques viennent souvent de personnes qui ne font rien, ou pas aussi bien. Etre avant-gardiste, on le sait, dérange. Je l'ai écouté pendant des années, avec mes connaissances de naturopathe, à l'écoute d'inepties éventuelles, et je n'ai pas été arrêtée par quelque chose de rédhibitoire et j'ai continué à apprendre grâce à lui.

 

Bien sûr qu'il a pu croire, dire ou laisser penser que ce qu'il proposait était une solution universelle.

 

Bien sûr qu'il témoigne quasi exclusivement du cru, c'est son expertise, son expérience.

 

Quand des gens font des vidéos sur l'hypnose, la méditation, les régimes protéinés, le yoga, tel problème psychologique, etc, ils font la même chose, ils ne parlent que d'une facette de la santé, que de leur expertise. Maintenant, si quelqu'un se met à croire qu'il ne pourra se soigner QUE en pratiquant exclusivement l'une de ces techniques, bien sûr que cela va avoir des conséquences. Les médecins, qui prescrivent des médicaments, savent très bien que certains de leurs patients se les procurent aussi hors ordonnances et continuent à s'automédiquer. Est-ce pour autant qu'on se retourne contre eux?


 

Contrairement aux gurus (qui se positionnent comme référence unique), Thierry Casasnovas s'entoure d'autres personnes qu'il interviewe et n'enferme personne... bref il ne faut pas confondre le message et le messager que chacun est libre d'apprécier ou pas.

 
Mais dans toutes les personnes qui font des vidéos en santé, développement personnel ou spirituel, dans tous les discours des médecins (et on a des perles en ce moment !), si on épluchait chaque parole... on trouverait des perles d'incohérence ou d'ineptie... suivant qu'on veuille aduler ou détruire.

 
De plus il faut savoir comment fonctionne internet, avec des chaines youtube ou des sites tenus exclusivement par des personnes (souvent anonymes, dans le sens où leur nom est un avatar, bravo le courage) qui ont pour vocation de contredire et détruire des personnes publiques ou des méthodes, d'inonder la toile de commentaires haineux et destructeurs. A force on finit par les repérer, mais c'est aussi une manipulation bien présente, qui induit en erreur les gens les plus peureux ou qui n'ont pas fait assez de recherches pour maitriser certains sujets. 
 
 
Et par ces mots, je le répète, je ne défends pas uniquement Thierry Casasnovas, mais l'injustice, la bêtise, l'acharnement douteux et cette façon de toujours jeter des personnes au bûcher... C'est un grave problème de société qui nous concerne tous, car il a pour conséquence de nous priver de nos libertés de se soigner, de penser, de s'indigner, et de restreindre toujours plus le champ des possibles.
 
Avant de stigmatiser, posons-nous les bonnes questions, informons-nous, dialoguons, rencontrons nos peurs, faisons du lien et allons vers plus de responsabilisation quant à nos choix, pensées, émotions.
 
 
 
MT
 
 
 
Le lien amène sur FB car la chaine de Thierry Casasnovas a été supprimée...
 
 
 
 
 
 
 
Deux intérêts à cet interview
 
1) une mise au point essentielle pour rétablir la vérité
 
2) un témoignage très intelligent et touchant de Constance sur son parcours médical, l'errance médicale de la maladie chronique, la dégringolade dans l'épuisement, le corps qui ne fonctionne plus, les solutions que l'on cherche par dizaine, sans voir d'amélioration...
 
J'ai l'impression d'avoir une alter ego dans la description de tout ce cheminement, errance, non écoute, solitude, douleur, désespoir qui fait frôler l'envie de mourir, ...le nombre des malades est grandissant aujourd'hui qui ne se sentent plus soutenus par un système médical dont certains médecins n'ont même plus assez d'empathie pour se dire que si il y a souffrance, c'est qu'il y a quelque chose à traiter et pour qui toute maladie devient un mensonge, quelque chose de suspect -qu'il faudrait régler au prozac-...
Qu'est-ce que c'est que ces médecins, ces thérapeutes, qui ont pour "vocation" le soin, mais ne veulent pas soigner les gens?
La maladie de Lyme -et à la limite peu importe son nom-, est un exemple de ce désastre de la prise en charge.
 
Cette jeune femme le dit : dès qu'elle a abordé le sujet de Lyme, elle a senti que c'était tabou...
Aujourd'hui, si vous parlez de cette maladie à des gens, ils vous répondent (après avoir vu le bla bla à la télé) : ah oui, mais ça se soigne bien maintenant.... Venez sur le terrain pour savoir réellement, écoutez les personnes en souffrance... vous verrez que les gens sont lâchés, qu'on les considère au mieux comme des hypocondriaques, au pire comme des affabulateurs...
 
A quel moment s'est opéré cette dérive? A quel moment le fait d'aller porter sa souffrance, ses symptômes auprès d'un spécialiste de la santé est devenu un écueil, un rejet, une voie sans issue?
Quand on voit ce qu'il se passe avec la "crise sanitaire" actuelle et comment on ne veut PAS soigner les gens, je me dis que la tendance s'aggrave grandement.
 
Et lorsque les gens veulent donc -et pour certains n'ont plus d'autre choix- se soigner par eux-mêmes pour tenter de remédier à leur souffrance, voilà qu'on les accuse de dérive, ainsi que les techniques qu'ils appliquent. Double contrainte majeure, où quel que soit le côté où l'on se tourne, on a droit au jugement du perdant...
Malgré cela, la plupart des personne souffrant de maladies chroniques continuent à chercher par eux-mêmes, à devenir autonome dans la façon de soigner, car une partie de la médecine a déserté.
 
Honneur donc, autant aux soignants qui continuent à soigner et qui commencent à faire de la médecine intégrative, qu'aux malades qui continuent à chercher et ne baissent pas les bras et bravo à cette jeune femme d'avoir le courage de remettre sa parole dans le sens originel de ce qu'elle voulait exprimer et de ce qu'elle avait traversé...
 
Interrogeons-nous profondément sur la stigmatisation de certaines personnes et leur mise au bûcher. Le temps des sorcières n'est pas terminé...
 
MT
 

 

 

Et pour comprendre où se trouve la vraie manipulation, regardez le documentaire, "La fabrique de l'ignorance"... qui contrebalance largement "La fabrique du mensonge"...

 

 

 
 
 
 
 
 
Le message de Thierry Cassasnovas suite à la diffusion de cette émission à charge contre lui.
 
Suite à la diffusion de la Fabrique du Mensonge sur France 5 par Benjamin Teil - avec l'intervention de Clément alias Krapo Dessin ancien dessinateur bénévole engagé pour Soral ou encore appelé l'Extracteur qui fait l'objet d'une plainte auprès du Procureur de la République, de Tristan Mendes France de Stop Hate Money qui a participé à intimider mes partenaires pour qu'ils m'abandonnent, de Rudy Reichstadt de Conspiracy Watch qui paye Google pour mettre en avant des annonces affirmant que je suis un charlatan toxique, ou encore de Thibaud Schepman qui a écrit des articles diffamatoires sur Rue89 en donnant la parole à Groupe Altra qui m'a escroqué, fait venir des hommes de mains chez moi et qui a été condamné à verser 300 000€ à l'association Regenere (mais qui a disparu dans la nature sans jamais payer en mettant la société en insolvabilité) -
Constance s'exprime sur l'instrumentalisation de son témoignage, sur les pressions autour d'elle pour la faire venir témoigner à Paris. Son ex-compagnon m'ayant signalé à la Miviludes car elle me regardait sur Youtube, et l'a même envoyé en HP selon ses dires. Constance a participé à cette émission car son ex-compagnon travaillait pour France 5 et a insisté avec son équipe pour qu'elle témoigne. On l'a incité à dire des choses particulièrement sur moi, ne sachant pas que cette émission était centrée uniquement sur moi. Ils ont passé une journée entière à la faire parler et reformuler devant la caméra, elle affirme qu'elle ne savait plus ce qu'elle disait à la fin. Elle pensait témoigner de tout son parcours d'errance médicale sur le thème des "dérives de la santé" et comment elle n'a pas eu d'autres choix que de chercher des solutions par elle-même sur le net, en tombant sur moi, mais pas seulement, puisqu'elle a étudié la naturopathie et pleins d'autres sujet (reiki, chamanisme etc.).
Non elle ne s'est pas isolée à cause de moi, non elle n'a pas perdu son travail, son copain et son argent à cause de moi, et non elle n'a pas perdu du poids à cause de moi - elle n'arrivait pas manger à cause de la douleur aux intestins - et elle a contacté le Centre Antidouleur pour les informer qu'elle était pas loin de faire une bêtise à cause de ses extrêmes douleurs, avant de faire une tentative de suicide par manque d'écoute et de prise en charge. D'ailleurs elle n'a jamais quitté le milieu médical et ne s'est pas autodiagnostiquée de la maladie de Lyme, puisque c'est un médecin ouvert aux approches naturelles et à la complémentarité des soins qui lui a diagnostiqué et qui l'a vraiment aidé quand elle se sentait délaissée par les autres praticiens. Comment aurait-on pu penser que j'étais à l'origine de son isolement et de la dégringolade de sa santé alors que nous n'avions aucun contact et qu'elle n'a jamais versé un centime à mon association ? Comment peut-on dire que je suis une secte parce que des gens écoutent mes vidéos sur Youtube, appelant ces derniers des "adeptes" ?
La diffusion de cette émission a eu des répercussions importantes sur elle, elle témoigne aujourd'hui pour rétablir la vérité mais demande à ce qu'on respecte sa tranquillité et son retour à l'anonymat. Merci de soutenir Constance qui a eu le courage de témoigner malgré la peur réelle des représailles.
 
Repost0
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 09:57

Les articles et les mises en garde se multiplient concernant les risques, parfois mortels, à propos des nouveaux vaccins.

Ici quelques pistes, à vous de chercher les dizaines d'articles ou vidéos qui confirment et interrogent grandement quant à cette vaccination forcenée qui semble griller toutes les étapes de la sécurité.

 

 

 

 

Une déclaration de responsabilité, à faire signer par le médecin qui vaccine, peut être indispensable, sachant que ni les gouvernements, ni les laboratoires ne seront considérés comme responsables en cas de conséquences graves après vaccination. Le cas de force majeure et d'urgence sera invoqué, et les laboratoires se sont déjà débrouillés pour ne pas être légalement responsables des conséquences de leurs vaccins. Pourtant un vaccin si "efficace" et si "prometteur"... On a du mal à comprendre la déresponsabilisation de leurs créateurs....

 

 

 

Le professeur Dolores Cahill l'a expliqué dans plusieurs interventions. Le Pr Montagnier en a parlé aussi. La tempête de cytokines entrainant une réaction inflammatoire très violente, est le risque majeur de ces vaccinations, et encore plus si les les personnes ont déjà été infectées par le virus.

 

PROFESSEUR DOLERES CAHILL “LES VACCINS TUERONT PAR TEMPETE CYTOKINIQUE” : Après quelques mois les anticorps de notre organisme peuvent s’attaquer à nos organes qui fabriquent des protéines virales grâce à l’ARNm des vaccins. Le Professeur Dolores Cahill est généticienne et immunologue à l’Université de Dublin, elle fait partie du collectif "ACU 2020" Le Pr Cahill explique que les effets des vaccins à ARNm se manifesteront des mois plus tard, et que nous ne voulons pas qu’ils soient étiquetés comme décès Covid, alors qu’en réalité ils meurent des effets des vaccins ARNm. Les anticorps qui réagiront à la présence de nouveaux coronavirus et à ses protéines externes vont s’activer en repérant cette protéine et ils vont en trouver dans vos organes car avec l’ARNm des vaccins, votre corps en synthétise ! Donc les anticorps vont s’attaquer à tous les organes qui ont cette protéine et détruire vos organes vous conduisant à la mort ! Mort qui sera attribuée au Covid alors que c’est une conséquence du vaccin. Seule une autopsie permettra de de connaître la vraie cause du décès comme une inflammation due à une tempête de cytokines provoquée par le vaccin.

 

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/CahillFS:c

 

Repost0
7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 22:46

 

 

Encore une interview qui permet d'aller plus loin, d'ouvrir la pensée, non seulement par des références philosophiques, des concepts qui éclairent le fonctionnement des sociétés, la question du soin, la déshumanisation de la prise en charge par des protocoles basés sur la technologies et le rendement  et qui propose aussi une réflexion et une analyse de toutes les limites qui se sont mises en place ces derniers mois par une "narration", la narration n'étant pas forcément le réel. L'information précède le réel dans ce monde médiatique, donc il s'agit de prendre conscience de qui parle, pour agir sur qui et sur quoi.

D'où cette invitation à revenir au réel, à comprendre comment et dans quel but se met en place cette narration officielle qui est complètement déconnectée de la réalité des citoyens, mais qui finit par envahir le réel et le pervertir.

Deux heures d'interview, ça parait long, mais c'est un régal à écouter... en deux fois ou plus.

Bonne écoute !

Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 20:25

Nos médias, nos discussions, les journaux, la société entière semble avoir basculé sous l'emprise des chiffres, des "données", on se bat à coups de statistiques, de courbes, de pourcentages, et cette dérive semble atteindre tout le monde, même ceux qui voudraient s'en prémunir, puisque partout c'est devenu le langage de la vérité, les seuls arguments que l'on peut présenter pour donner son avis sur cette situation qui a envahi tous les aspects de notre vie.


Or, le langage des chiffres, même s'il est nécessaire, est par excellence le langage du cerveau gauche qui analyse, met en morceaux, sectionne, divise, sépare... 

Le sensible a disparu, le mal-être, le deuil, la mort, la maladie, la solitude, la précarité, tout est justifié par les chiffres qui imposent leur "on n'a pas le choix".
Illusion totale d'un cerveau coupé en deux qui ne fonctionne plus que sur une seule polarité.

Remettons du cerveau droit dans cette histoire, remettons de l'affect, du sentiment, du coeur, des émotions, si nous ne voulons pas enterrer notre humanité. 

 

MT

Gustav Klimt - la vie et la mort

Gustav Klimt - la vie et la mort

 
 
 
" Nous n'aurions pas le choix ?  ou  Retrouver le langage de la vie
 
 
Dans ce que nous nous donnons à vivre actuellement, avec cette dite "crise" dont les ressorts ne font que nous mener doucement mais sûrement à tout simplement basculer dans un nouveau paradigme lucratif pour le plus grand bonheur d'une poignée d'être dominateurs qui sont en train de s'acheter la terre, le vivant jusqu'à l'espace, j'ai eu l'occasion, et vous avez certainement eu aussi l'opportunité, de rencontrer un ou des moments, situations, personnes dans votre vie courante, qui, face à votre indignation devant les méfaits désastreux, parfois ignobles, des outils choisis pour "gérer la crise", vous auront répondu : "ON N'A PAS LE CHOIX".
 
 
Cela m'est arrivé par exemple quand j'ai cherché à comprendre en parlant avec eux, des professionnels de la santé chargés de PRENDRE SOIN de mon grand-père, hospitalisé et que, sous couvert de protéger les autres, devait supporter l'ignominie de se voir interdire toute visite, alors qu'il perdait justement ses repères.
A la question, "pensez-vous encore exercer le métier pour lequel vous avez été formé en le privant de contact avec sa famille?", .. ON N'A PAS LE CHOIX. Le directeur, mon supérieur hiérarchique donc, a décidé d'interdire les visites pour cause covid.
 
 
Ce n'est qu'un exemple des nombreux exemples que nous pouvons malheureusement additionner depuis des mois, plutôt que de jongler en permanence avec une "chiffrerie" des plus douteuses qui agite la peur de la fameuse mort, nous empêchant de voir en face combien nous tolérons de plus en plus, jusque dans l'intime de nos liens amicaux, familiaux, la MORT DU LIEN HUMAIN ou de ce qu'il en restait.
 
 
La violence que l'on aimerait étiqueter actuellement sur le dos de celles et ceux qui osent encore revendiquer l'amour, le contact, le prendre soin, le toucher, la rencontre, l'humanisme réel, et pas trans quelque chose, pour nous vendre une technologie comme on veut vendre la peau de l'ours avant qu'il ne soit totalement mort, cette violence que l'on dénonce actuellement toujours trop vite sur le dos de l'autre là-bas qui ne se soumet pas assez vite, comme nous, qui avons appris à accepter d'être dressés les uns contre les autres et contre soi-même, contre nos propres valeurs humaines, cette violence dont on va jusqu'à s'exalter sur des Tweets toujours plus rageurs, pour prouver que son petit soi a bien compris, lui, et doit l'imposer à l'autre qui ne veut pas se soumettre, comment on a soi-même abdiqué en temps et en heure, pour rester dans le rang et continuer de faire partie de cette communauté humaine.. même si elle est devenue inhumaine... et que j'y ai bien contribué sans jamais vouloir le voir parce que je me suis réfugié derrière ce qui se nomme un LANGAGE DE METIER, un langage qui juge, qui dévalorise, nie l'existence de l'autre, de toute émotion.
 
C'est le langage de la violence. Encore faut-il que nous puissions encore le voir, le sentir...
En prison, Eichmann a dit avoir utilisé en son époque ce Fachsprache ou langage de métier, un langage niant la responsabilité, "c'était les ordres des supérieurs, la ligne politique".
 
 
Quelle leçon pouvons-nous encore en tirer, aujourd'hui que tout n'est peut-être pas encore perdu au coeur de l'humain ? "
 
 
Sandra Rabec SA⭐RA
4 mars 2021

 

 

La page facebook de Sandra Rabec :

Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche