Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2021 3 30 /06 /juin /2021 21:51
Responsabilités

 

Et hop, petit tour de magie, la vidéo a disparu de YT ....

Allons sur Dailymotion...

 

 

 

Ni les labos ni le corps médical ne seront responsables des conséquences liées à la vaccination.

Chacun le fait donc à ses risques et péril et est considéré comme un volontaire, un cobaye (même pas rémunéré comme le seraient d'ailleurs les cobayes en situation d'essais pour une étude en double aveugle).

Les Etats seront ceux vers qui il faudra se tourner pour obtenir réparation, à charge aux malades, ou aux familles des personnes décédées, de prouver la relation de cause à effet...

Et bien souhaitons beaucoup de courage et de patience à toutes ces personnes si un jour cela leur arrive, car s'engager juridiquement contre l'Etat ne semble pas une mince affaire, ce n'est pas gagné comme on dit, surtout quand on sait que par ailleurs ce sont ces mêmes Etats qui paieront les frais d'avocat et de procédure des laboratoires ! Pas les vôtres bien sûr...

Ne vous attendez donc pas à être soutenus et à ce que la pharmacovigilance soit très enthousiaste à répertorier les effets secondaires et à prouver les liens de causes à effets. 

 

Nous voyons ainsi en pleine lumière, que les Etats ont vendu les nations aux industries pharmaceutiques, qui désormais dictent leur loi et obtienne une totale immunité... en cherchant prétendument à augmenter la nôtre.

 

MT

 

 

Repost0
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 21:31

 

"Il faut tirer les leçons de ce qu'il se passe ailleurs :  les deux pays qui ont vacciné le plus c'est l'Angleterre et Israël.

 

Et qu'est-ce qu'il se passe? ils sont aujourd'hui embêtés par le variant delta. (...)

 

Et la réponse que l'on veut faire, c'est vacciner encore plus?

 

A un moment donné, il faut se poser et réfléchir, on peut toujours pédaler et aller dans le mur, on peut aussi freiner et mettre le pied par terre et prendre le temps de regarder la carte et réfléchir pour savoir si on ne va pas changer de direction.

 

Et on n'a pas ça aujourd'hui. On n'a qu'une stratégie, et il faut coute que coute adopter cette stratégie et ne pas se remettre en question. C'est particulièrement inquiétant."

 

Christian Vélot 

 

 

 

Christian Vélot a le mérite de remettre cette crise sanitaire dans un contexte plus large, ce que peu font. En effet, quand on parle de "co-morbidités", et que l'on se rend compte qu'elles touchent petit à petit les plus jeunes, on ne s'interroge pas sur les facteurs environnementaux, à savoir la pollution, les pesticides, les perturbateurs endocriniens, l'alimentation dénaturée, tous les toxiques dont on sait aujourd'hui qu'ils tuent à petit feu.

 

Donc on pourra toujours créer de nouveaux vaccins, qui seront de toutes façons peu efficaces sur un terrain fragilisé, créant ainsi des réactions immunitaires de plus en plus dramatiques, des variants de plus en plus violents, des épidémies de plus en plus souvent avec des virus qui viendront prendre la place de ceux que l'on contrôle, car notre espèce aura perdu son immunité collective, pas celle imposée artificiellement avec la chimie, mais celle qui est naturelle, avec une bonne hygiène de vie et une compréhension du vivant.

Il y a comme une véritable fuite en avant, sans régler les problèmes de fond, on met des sparadrap sur des plaies ouvertes et on s'étonne des conséquences.

 

Malgré tous les signaux d'alerte, le train est lancé à grande vitesse et personne ne semble vouloir freiner.

Le problème, c'est que ce sont les humains, volontairement dans le train ou pas, qui feront les frais de ces aveuglements et qui paieront de leur santé toutes les conséquences de ce qui n'a pas été regardé. Le vivant a ses lois et jouer aux apprentis sorciers n'est pas un signe d'intelligence, seulement le signe d'un désir de toute puissance.

Pour évoluer, ce n'est pas de cela dont nous avons besoin, nous n'avons pas besoin d'hyperpuissance, de contrôle, de petites cases dans lesquelles ranger le vivant. Nous avons besoin d'une vision holistique, de valeurs de bienveillance, d'entraide, de principe de précaution et de revenir à la richesse -complexe, certes- que nous avons à l'intérieur de nous-mêmes et qui est une véritable technologie, notre technologie humaine basée sur l'écoute, l'apprentissage de nos émotions, ressentis, pensées, vers la connaissance profonde de qui nous sommes. Chaque pas vers les machines ou les paradis artificiels nous éloigne de cette connaissance et des retrouvailles avec notre puissant potentiel.

 

MT

 

 

 

 

 

"Christian Vélot se montre surpris de voir que pour lutter contre un virus qui nous réserve beaucoup d’incertitudes, on ait recours à des technologies pour lesquelles on n’a pas de recul. Il revient sur les traitements précoces, notamment ceux préconisés par le professeur Didier Raoult, un virologue d’une pointure exceptionnelle et regrette qu’on ait balayé l’hydroxychloroquine qui n’a jamais tué personne pour lui préférer le Remdesivir, une molécule toxique et mutagène. 

Le biologiste donne des explications très détaillées sur les différents types de vaccins mis sur le marché, vaccins qu’il divise en trois catégories selon la technique employée : vaccins à virus inactivé, vaccins à protéines recombinantes et vaccins génétiques.

Christian Vélot revient également sur les autorisations de mise sur le marché conditionnelles beaucoup trop rapides puisqu’une phase 3 prend normalement plusieurs années pour connaître l’immunotoxicité, la génotoxicité et l’intéraction avec le génome humain. Il regrette ces décisions et rappelle que "la sécurité est incompatible avec l’urgence".S’ensuivent des explications sur la nature de ce virus qui ne fait pas beaucoup de mutations mais des recombinaisons avec des virus qui ne sont pas de sa famille, une particularité qui l’amène à s’interroger sur l’échappement immunitaire, au rapport bénéficie/risque de la vaccination et de son efficacité.  

Enfin il déplore l’absence de la diversité de pensée dans les instances de décisions et dénonce des erreurs de la part de certaines autorités notamment des propos scientiquement faux du "Monsieur vaccin" Alain Fisher, responsable de la politique vaccinale pour la France.

Un entretien majeur : clair, pédagogue et iconoclaste, Christian Vélot nous ramène à l'essentiel."

France Soir

 

 

Repost0
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 08:59

 

 

Dr Dominique Eraud
Fondatrice du colloque Écomédecine, d’Intelligence Verte, de la CNMSE : Coordination Nationale Médicale Santé Environnement 

Membre fondateur du RES : Réseau Environnement Santé Présidente Paris : Solidarité Homéopathie
Le dosage d’anticorps : un outil pour individualiser l’acte vaccinal
Une réflexion sur une vaccination sur mesure.
Un document de Jean-Yves Bilien 

En juin 2015, une étude menée au sein de l’Hôpital privé Nord Parisien avait jeté un pavé dans la mare.

 

 

 

 

Un entretien de 43 minutes ici :

https://class.alternative-academy.net/entretien-dr-eraud/

 

 

Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 14:24

Pr Christian Vélot est docteur en sciences medicales et biologie, spécialisé en génétique moléculaire, généticien moléculaire et Professeur à l'université de Paris-Saclay, Président du conseil scientifique du CRIGEN. Dans cet entretien, le collectif V.R.A.I. interroge Christian Vélot sur la question spécifique de la vaccination des enfants contre la COVID

 

 

 

Ecoutez bien ce qu'il dit vers minute 19, à propos des enfants, qui ne doivent pas être vaccinés parce qu'ils permettent à la souche originelle du virus d'exister et donc de nous protéger collectivement d'une hyper résistance des virus les plus virulents.

On risque aussi, en vaccinant en période d’épidémie, de retarder l'immunité collective, parce que l'on risque de favoriser l'échappement immunitaire.

 

 

 
 

"Nous tenons à préciser que l’expertise du CRIIGEN abordée ici, n’est en aucune sorte une prise de position anti ou pro-vaccinale, mais simplement d’une analyse objective des risques en fonction des différents types de vaccins à l’étude. Bonne lecture.

 

Le règlement européen 2020/1043 vient modifier la règlementation OGM. Il permet à tout essai clinique de médicaments contenant des OGM, ou consistant en de tels organismes destinés à traiter ou à prévenir la Covid-19, d’échapper aux évaluations préalables sur la santé et l’environnement. Six associations et groupes de citoyens, représentés par Maitre TUMERELLE, ont déposé un recours en annulation de ce règlement. En appui à cette procédure, le Dr VÉLOT*, généticien moléculaire à l’Université-Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN, a rédigé un rapport d’expertise grand public sur les risques sanitaires et environnementaux que peuvent présenter les candidats vaccins contre la Covid-19 actuellement en cours d’essais cliniques. Il montre ainsi en quoi ce règlement européen est dangereux. Au regard d’une future campagne de vaccination qui se veut massive et mondiale, une telle carence d’évaluation est en total désaccord avec le principe de précaution qui devrait s’imposer en termes de santé publique."

 

 

 

Covid-19 : Les Technologies Vaccinales à la loupe

Nouveau lien suite à censure sur youtube (remarquons au passage que ce ne sont pas des fakes news qui sont censurées, mais des travaux scientifiques... )

 

https://www.smartrezo.com/n31-france/tv-covid-19-les-technologies-vaccinales-a-la-loupe.html?vod=17630

 

Immune evasion means we need a new COVID-19 social contract

 

https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(21)00036-0/fulltext

 

 

Une nouvelle étude montre que les cellules humaines peuvent retranscrire des séquences d'ARN en ADN

New discovery shows human cells can write RNA sequences into DNA

 

https://www.sciencedaily.com/releases/2021/06/210611174037.htm

 

 

 

 

Morts en Israël de la tranche d'âge 20-29 ans du 1er février au 9 mai année par année

Il est urgent de ne pas vacciner les enfants - Christian Vélot
Repost0
3 juin 2021 4 03 /06 /juin /2021 21:59

 

Avez-vous repéré dans les émissions télé, les petites phrases de la part des journalistes qui demandent à ceux qui disent qu'il existe des traitements, "mais comment se fait-il que vous défendiez cette hypothèse, alors que nous avons tant de scientifiques sur nos plateaux qui disent que ces traitements sont inutiles et inefficaces de par le monde" ?

Il est probable que malgré cette publication, qui comprend une méta analyse sur 10 429 patients, les rumeurs négatives vont continuer à aller bon train.

 

 

 

 

Pré print de l'étude

Repost0
29 mai 2021 6 29 /05 /mai /2021 12:03

 

La "méthode" de L. Alexandre pour parler du transhumanisme est à peu près similaire à celle de J. Attali, qui sous couvert de phrases visionnaires, de "prophéties", prépare les esprits à accepter une conception du monde à laquelle ils n'auraient pas forcément pensé.

Les quelques invités de Thinkviewer cités ici, en disent long sur le personnage, mais la scène finale avec cet homme qui s'occupe d'autre chose, alors qu'il est interviewé, dévoile tout le dédain qui l'habite.

 

J'avais déjà évoqué les folles idées de transhumanisme dont L. Alexandre fait sans cesse la promotion ici en 2014, et en  2016 ici, déjà effrayée de ces présentations qui cherchent à banaliser ce transhumanisme. 

 

 

 

"Ces gens sont des complotistes délirants".... Mais où est le délire très exactement, lorsque l'on prône l'intelligence artificielle à tout va, l'augmentation du corps humain par des technologies, que l'on décrète qu'il y a des élites et des inutiles et que l'on fait croire à des gens qu'ils vivront 1000 ans ?

 

Certes, il y avait de la colère dans ce débat, mais je peux aussi voir une différence entre la colère et la haine et cela ne crée pas du tout le même regard....

 

A chacun de voir au-delà des mots.

 



 

Messie du transhumanisme - Thinkerview
Repost0
28 mai 2021 5 28 /05 /mai /2021 23:59
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel

 

"Lorsque la vraie science est supprimée, les gens meurent".

 

Une présentation et une analyse de Jean-Dominique Michel tout à fait performante, par sa clarté, sa sincérité, son absence de langue de bois et sa capacité à englober tous les aspects qui ont participé aux dérives révélées par cette crise dite sanitaire. Dénoncer la incohérences, relever les actions douteuses, débusquer la maltraitance et même oser le terme de "tortionnaires", cette présentation a tout pour nous mettre face à un réel autre que le narratif imposé et pour nous obliger à nous questionner sur les enjeux non révélés qui apparaissent de plus en plus.  Encore un pense qui sait remettre les choses à l'endroit dans la pensée, chose essentielle quand pendant des mois notre cerveau a été retourné dans tous les sens.

 

Finalement, son intervention est un résumé incontournable, qui permet de reculer d'un pas et d'avoir un regard circulaire sur l'ensemble de ce qui se joue en ce moment. Je vous invite vraiment à l'écouter.

 

 

MT

 

 

 

La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - Jean-Dominique Michel
Repost0
27 mai 2021 4 27 /05 /mai /2021 13:18

 

 

Une vraie psychologue qui a encore sa tête sur les épaules... C'est à dire capable de décoder ce qui est toxique et de remettre les choses à l'endroit. La perversion est devenue la norme, dans cette façon d'inverser toutes les valeurs et tous les positionnements.

 

Les enfants n'ont pas à subir les parents, les adultes, leurs choix, leurs angoisses, leur désir de tranquillité, ni besoin de porter le poids de leur lâcheté.

 

Il est question ici de déshumanisation, qui va s'ancrer de façon structurelle chez les enfants... cela fait longtemps que ça a commencé, mais là, c'est une autoroute qui est ouverte à cette déstructuration ... 
Pour déstresser vos enfants, faxinez les ! une utilisation médicale qui vient de sortir du chapeau. Si on vous disait de leur donner du lexomil ou n'importe quel barbiturique, le feriez-vous? Vous vous diriez, mince, pas pour des enfants quand même... Et bien là, pour les "déstresser" de cette crise sanitaire anxiogène, on les incite à recevoir une injection expérimentale, sans AMM, dont les études se termineront en 2023...
 
 
Si les parents ne sont même plus capables de voir cette monstruosité, il y a un sacré problème de parentalité. Plutôt que d'avoir le courage de s'opposer à une maltraitance (qui peut être psychologique, sociale, sanitaire, médicale...), les adultes laissent leurs enfants payer le prix fort de subir cette violence institutionnelle.
 
 
La pédagogie noire, dont Alice Miller avait déjà parlé, bat son plein... Alice Miller a en son temps crevé l'abcès de toutes ces loyautés invisibles ("Tu honoreras ton père et ta mère", le 4ème commandement toxique qui oblige à rester dans la maltraitance ou à ne pas vivre sa propre vie d'enfant), de ces injonctions contraires à l'intérêt de l'enfant ou du patient, et qui ne servent que les névroses de ceux qui les prononcent.
 
Le "c'est pour ton bien" qui ne tient pas compte des besoins réels mais répond aux angoisses de celui qui profère l'injonction, est la base de la perversion, qui retourne le réel et fait porter à autrui les choix, actions, peurs, pensées, que l'on est incapable d'assumer, de régler ou de porter soi-même.
 
Alors, oui, espérons que les adultes, les parents auront le courage  de voir cela et de ne pas faire porter à toutes ces nouvelles générations, le poids de leur inconscience et de leur tiédeur, et de protéger la chair de leur chair.
 
MT
 
 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

"Un être humain est programmé pour faire face à l'épreuve, à la guerre, à la famine, à la pandémie, ça il sait le gérer, il a des hormones de stress, on sait gérer. Or, en revanche, on ne sait pas gérer les injonctions paradoxales (...) qui épuisent les ressources adaptatives".

 

Ce qu'il faut savoir c'est qu'un être humain est d'abord un mammifère, c'est à dire que son cerveau ne fonctionne bien que si il a des interactions sociales et des déplacements et des émotions. Derrière un ordinateur vos centres cérébraux s'atrophient parce que les centres de la mémoire et de l'apprentissage sont les mêmes que les centres qui gèrent les émotions, donc moins vous avez de contacts humains et d'émotions, plus votre cerveau s'atrophie".

 

 

 

 

 

 

Les autorités britanniques ont reconnu avoir exagéré la peur pour faire accepter la faxination... (je pourrais aussi écrire fascination... )

 

"Quand on a du pouvoir, si on n'a pas travaillé sur ses peurs, sa peur de la mort, sa peur de la maladie, son rapport au réel, on l'érige en loi".

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

Ecoutez ci-après les symptômes et la détresse qu'elle rencontre chez ses patients.

Version longue de l'interview ici : https://www.youtube.com/watch?v=zUfe_gxIQCk

 

 

 

 

.

 

 

 

 

.

 

 

 

 

.

 

 

Repost0
26 mai 2021 3 26 /05 /mai /2021 22:21
Virus chimérique

Encore une question qui devrait faire partie des débats régulièrement au lieu d'être systématiquement cataloguée "complotiste".

 

Il suffit de voir la une de certains journaux à une époque, pour voir que cela ne posait aucun problème d'affirmer que des virus dangereux étaient créés et on nous concoctait des dossiers spéciaux pour en parler. (1)

 

Curieusement, aujourd'hui, quand la question est de savoir si le virus qui paralyse la planète entière a été fabriqué, tout à coup, il faut faire des messes basses, en parler à demi-mots, voire surtout ne pas le suggérer sous peine d'être taxé de complotiste, même si vous êtes d'éminents scientifiques.

 

Peut-être que le bon sens peut revenir dans nos esprits et nous permettre de voir dans quel laboratoire géant les humains ont été placés. Comme le poisson rouge dans son bocal, nous ne voyons même plus que nous faisons partie du bocal, de l'expérience... 

 

MT

 

 

 

 

"Bien que l’on ne puisse toujours rien affirmer, entre 2020 et 2021 de nombreux scientifiques, éditeurs et journalistes, ont mis le doigt sur des particularités du SARS-CoV-2 menant à une gigantesque polémique concernant la réelle nature du virus.

 

Pendant que la liberté de la presse s’amenuise de manière à ce qu’aucun media d’envergure ne prenne le risque d’aller contre le consensus officiel, de peur d’être livré à l’autodafé.

 

Aucun scientifique non plus, y compris parmi les plus qualifiés, n’aura vu une de ses publications allant dans le sens de la manipulation génétique du SARS-CoV, ne serait-ce que sérieusement relue par la communauté scientifique.

 

Certaines recherches publiées en libre dépôt ou « preprints » qui, même si elles ne sont pas nécessairement fondées, auraient dû avoir le droit d’exister et pouvoir être commentées, disparaissent purement et simplement des sites qui les hébergeaient.

 

Pourtant, malgré la présence de belligérants masqués censurant l’information internationale sur la base d’un modèle de dictature populaire chinoise, progressivement, la lumière commence à mettre en évidence les ficelles agitant une partie des marionnettes."

 

 

Repost0
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 00:18

Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 16:07

 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 13:15
Déclaration et avis de responsabilité - World Freedom Alliance

 

 

Cette déclaration a été créée pour être envoyée à tous les premiers ministres et les ministres de la santé de chaque pays. Elle a été écrite par Maneka Helleberg, haute responsable de la World Freedom Alliance, Dolores Cahill, présidente de la World Freedom Alliance, Heiko Schöning, vice-président de la World Freedom Alliance et Mads Palsvig, trésorier de la World Freedom Alliance.

 

Cette déclaration de responsabilité légale et légitime est conçue pour être utilisée comme preuve devant un tribunal si nécessaire et a pour but de vous éclairer et de vous protéger contre toute responsabilité civile et pénale liée à votre action et à toute omission concernant la prétendue pandémie de SRAS-CoV2  (prétendue) et les  mesures  qui  ont  été/sont  prises  dans  le  monde entier pour prétendument contrôler sa propagation et ses effets.

 

Elle est soutenue par : World Freedom Alliance, World Doctors Alliance, NewEarth, VirusWaarheid, International Tribunal for Natural Justice ITNJ, Solution Empowerment.

 

Cet avis est un rappel des droits fondamentaux, comme le stipule le point n° 7 :

 

« les crimes commis par les individus, les sociétés, les gouvernements, les organisations, et les hommes et les femmes agissant dans n’importe quel rôle ou capacité concernant les déclarations ci-dessus, sont des crimes contre l’humanité. Le non-respect de la présente déclaration et de l’avis de responsabilitésde cesser immédiatement tous les actes illégaux, actes criminels, crimes et délits contre les hommes et les femmes d’ici le 15mai 2021 peut entraîner des poursuites pénales à l’encontre de tous les auteurs, et/ou une action civile, sur la base de la constitution et de la législation pénale de chaque pays ainsi que de la Déclaration universelle des droits de l’homme, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite de l’application du programme de vaccination contre le SRAS-CoV2. Les auteurs d’actes illégaux et de crimes contre la population seront traduits en justice dans les plus brefs délais »

 

 

 

*

 

 

1. Il n’existe aucune preuve de l’existence d’une urgence médicale liée au SRAS-CoV2. La prévention et les traitements  des  symptômes  et  des maladies de type grippal auraient dû être mis à la disposition de tous les  patients.  Empêcher  les  personnes  malades  d’avoir  accès  à  ces traitements cause des dommages inutiles. Lorsque des préventions et des traitements efficaces sont disponibles, il n’est pas nécessaire  de prendre des mesures de confinement dans le monde entier, telles que le port de masques, la mise en quarantaine, la thérapie génique/les vaccins à ARNm, etc.

 

2. Existe-t-il des preuves que le SRAS-CoV2 a été isolé et validé par des groupes indépendants dans le monde entier?

 

3. La plupart, sinon la totalité, des thérapies géniques et des vaccins à ARNm font l’objet d’essais cliniques. Ils sont expérimentaux. Il existe des  preuves  qu’il  y  a  eu  des  événements  indésirables  et  des  décès importants  dans  le  monde  entier  et  nous  craignons  que  les répercussions négatives à long terme puissent causer des dommages, des blessures et des pertes importantes.

 

4. Toute contrainte exercée sur les personnes pour qu’elles prennent les thérapies  géniques/vaccins  à  ARNm  du  SRAS-CoV2,  que  ce  soit directement  par  le  biais  de  la  législation  gouvernementale,  ou indirectement par le biais des directives du gouvernement, de la police et de l’armée, comme les passeports COVID19, ou par injection forcée ou  injection  sous  la  contrainte,  sans  le  plein  consentement,  le consentement libre et le consentement éclairé, est illégale, immorale et contraire à l’éthique.   Toutes sanctionspour   refus  de l’injection/vaccination, ainsi que toute mesure de coercition et de mise en  œuvre  d’injections/vaccinations  forcées  ou  coercitives,  doivent cesser immédiatement.

 

la suite sur le document en lien téléchargeable :

 

 

Repost0
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 20:52

 

 

Voici un autre scientifique, le microbiologiste Sucharit Bhakdi, qui lance un appel pour l'arrêt de ces injections pour lesquelles trop d'inconnu persiste. 

 

Le microbiologiste Sucharit Bhakdi lance un appel urgent à l'arrêt des vaccinations.

« Quand je me lève maintenant et que je dis « J'ai des problèmes avec la vaccination contre le coronavirus », je le fais par nécessité parce que j’y crois. Et je veux vous expliquer brièvement pourquoi je pense que cette vaccination, du moins sous la forme actuelle, ne devrait pas encore être utilisée. »

 

« Nous craignons donc deux choses : d'abord, que les personnes souffrant de pathologies préexistantes soient vaccinées et ne puissent pas tolérer ces effets secondaires, puis qu'elles meurent. Et notre deuxième grande inquiétude est que les plus jeunes tombent également malades, gravement malades, car vous n'avez pas exclu la possibilité que ces nouveaux vaccins à base de gènes puissent produire des effets secondaires très différents.

 

« Il y a eu des effets secondaires vraiment tragiques - la paralysie, oui. Maintenant, il y a des choses qui arrivent dont vous n'êtes pas au courant parce qu'elles n'apparaissent pas dans les journaux et je pense que c'est très dangereux. Il y a des femmes qui ont perdu leurs enfants, il y a des personnes qui sont devenues aveugles, il y a des personnes qui n'avaient soudainement plus de plaquettes et qui se sont vidées de leur sang. Donc ils ont eu des attaques, ils ont eu des ecchymoses. Et le tout n'est pas cohérent parce qu’on ne peut pas l'expliquer. – Et puis, excusez-moi de le dire - les autorités disent qu'il ne peut pas y avoir de lien, et ça, je ne trouve pas que ce soit correct. Il peut très bien y avoir un lien et je me permets maintenant de vous donner notre avis à ce sujet, car il est important que tout le monde y réfléchisse. Eh bien, regardez, ces nouveaux vaccins à base de gènes, justement ceux de Biontech et Moderna, qui sont utilisés en Allemagne - le gène de ce virus est emprisonné, donc le virus piège la porte d’accès et nous voulons fabriquer des anticorps contre lui et c'est pourquoi le gène de cette protéine est emballé ici et ce gène est injecté dans les muscles. Où va le gène quand il est injecté ? Ce n'est pas un exemplaire, c'est environ un milliard d’exemplaires. Si vous pensez que les gènes, les dix milliards de « colis », vont rester dans les muscles, vous vous trompez. Une grande partie passe dans les ganglions lymphatiques, une partie encore plus grande passe dans le sang. Et une fois que ces « colis » sont dans la circulation sanguine, ils n'en sortiront jamais, car la paroi des vaisseaux sanguins est comme le papier peint de vos chambres, étanche, ces « colis » ne peuvent plus en sortir. Et cela se répand dans tout le corps, dans tout votre corps, dans tous les organes, de haut en bas, dans les plus petits vaisseaux. Les cellules qui vont prendre ces « colis » sont d'abord les cellules musculaires elles-mêmes tout autour du point d’injection, ensuite les cellules des ganglions lymphatiques, enfin les cellules sanguines qui entourent les virus. Mais quatrièmement, et c'est probablement le plus important de tout, ce sont les cellules qui tapissent les vaisseaux, car il est bien connu que ces petits paquets sont très facilement absorbés par la paroi du vaisseau. Où cela va-t-il se passer ? Personne ne le sait car les producteurs de ce vaccin n'ont jamais cherché. C'est ce dont nous nous plaignons : il n'y a pas eu assez d'études précliniques. On ne sait même pas où ça va nous mener. Mais nous prédisons que « celui qui cherche trouve », et vous verrez qu'une bonne partie de ces gènes se retrouvent dans les cellules des parois des vaisseaux. Où ? Là où le sang circule le plus lentement, car c'est là que les cellules ont le temps de les absorber. OK ? Et ça, c'est dans les plus petits vaisseaux. Vous ne les voyez pas, ce sont des capillaires dans vos organes, ils sont dans votre cerveau, votre moelle épinière, finalement partout. »

 

« Qu’est-ce qui va se passer ? Personne ne le sait, car Mesdames et Messieurs, chers auditeurs, chers collègues et confrères scientifiques : ce type d'expérience n'a jamais été réalisé dans l'histoire de la recherche moderne. Il n'y a pas de modèle. Vous, qui vous faites inoculer, vous êtes le modèle, et c'est un modèle fascinant. Si c'est vrai, cela signifierait qu'en fait les parois vasculaires sont rompues à de nombreux endroits du corps, dans de nombreux organes. Que se passe-t-il alors ? Normalement, lorsque les parois vasculaires sont rompues, la coagulation du sang est déclenchée, la coagulation du sang. Le sang devrait en fait devenir solide dans les petits capillaires. Une pensée incroyablement effrayante. Une pensée qui me dit : « Je ne me ferai jamais vacciner tant que nous n'aurons pas déterminé si cela peut arriver. Je ne veux pas que le sang se coagule dans mes veines et dans tous mes organes. Vous ne savez pas où. Maintenant, que se passe-t-il quand un caillot se forme ? Votre organe ne reçoit pas assez d'oxygène. Bien sûr, il ne faut pas plus que ça. Vous pouvez tomber malade, très malade, au point d’être paralysé, au point de devenir aveugle. Vous pouvez avoir une crise cardiaque. Tout peut arriver. »

 

« Hier, mon cher et formidable collègue Christoph K. m'a envoyé un e-mail [...] : en Amérique, un médecin très bien informé est allé voir s'il y avait des valeurs de laboratoire dans les salles d'urgences après les vaccinations Covid. Et chez les moins de 40 ans - tenez-vous bien - il a constaté que 50 % d'entre eux présentaient des signes évidents de coagulation. Ces personnes étaient si malades qu'elles ont dû être admises aux urgences. »

 

« Et maintenant je termine, je voudrais faire une suggestion : Ceux qui veulent encore se faire vacciner, qu’ils le fassent. Mais que personne ne vienne essayer de forcer, directement ou indirectement, les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, et oubliez ces passeports vaccinaux. Oubliez tout cela tant que vous ne pourrez pas affirmer que nous ayons tort. Je ne vous le dirai jamais assez : je voudrais que nous ayons tort... »

 

Voir la vidéo ci-dessous :

 

 

 

Prof. Dr. Sucharit Bhakdi explique les faits. Directeur de l'Institut de Microbiologie médicale et d'Hygiène à l'Université Johannes Gutenberg de Mayence pendant 22 ans, il est l’un des infectiologues les plus respectés au monde, et l’un des chercheurs les plus cités en Allemagne.

 

Les dangers du Covid-19 ont été complètement surévalués, en le rendant coupable de décès dont il n’est pas responsable (co-morbidité).

 

Il juge que pour son pays, l’Allemagne, les moyens de subsistance des individus sont menacés pour conjurer un danger inexistant. Et que les mesures imposées s’avèrent un désastre pour la population, faisant d'énormes dégâts, mais n’apportant aucun bénéfice.

 

Les Corona Virus sont avec nous depuis des temps immémoriaux et jouent un rôle négligeable en médecine. L'affirmation selon laquelle le COVID-19 est une variante virale particulièrement dangereuse est née de l'interprétation non critique et incorrecte des données de cas collectées au niveau international. La vérité est que le virus du COVID-19 n'est pas fondamentalement différent de ses frères et sœurs, et qu'il n'est pas le virus dévastateur qu'on voudrait qu'il soit.

 

 

Que pensez-vous des mesures sanitaires ?

Que pensez-vous des mesures sanitaires ?

 

Le microbiologiste Sucharit Bhakdi évoque les tromboses et les problèmes de stérilité:

Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 21:46
En fait, il y a quoi dans ces injections?

Entre les paroles rassurantes des médias ou instances gouvernementales et sanitaires, il manque peut-être un petit maillon pour pouvoir peser le pour et le contre sur ce qui est entrain d'être injecté à la population mondiale.

 

Du jamais vu se déroule sous nos yeux : une compagne mondiale de vaccination pour faire face à un terrible virus qui laisse plus de 99 % de la population en vie, avec des innovations qui n'ont reçu aucune AMM, qui sont en phase d'essais, dont certains se termineront en 2023, que l'on dit fiables à plus de 85 ou 90 %, que l'on prétend immunisantes, et qui permettraient de "reprendre la vie d'avant", donc sous-entendu, que grace à elles nous serions moins contaminés.

 

Or, énormément de médecins, de scientifiques, de statisticiens, de comités, d'Universités donnent un autre son de cloche à tout cela (1), mais leurs voix sont étouffées, peu entendues ou relayées puisque les vidéos disparaissent de YT régulièrement.

 

Donc même s'il n'y a pas de vérité absolue, la moindre des choses serait que tout ce qui remonte comme information de par le monde, soit discuté, évalué, interrogé. Ce me semble être le principe même de la science.

 

Or la science est confisquée, elle appartient aux labos ou à des personnes ou institutions qui ont des conflits d'intérêts.

Rien qui ne puisse donner priorité à la vraie santé, à la vraie prise en charge et au soin, quand autant de biais existent.

 

Alors voici d'autres sons de "cloches", qui montrent que quelque chose "cloche" dans cette pensée unique, et que l'intelligence consiste toujours à aller vers la pluralité et l'inclusion d'idées.

 

MT

 

 

 

 

Voir aussi l'article "Thérapie génique" du 12 janvier 2021 :

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2021/01/therapie-genique.html

 

 

 

(1)

*https://www.francesoir.fr/societe-sante/57-scientifiques-et-medecins-demandent-larret-immediat-de-toutes-les-vaccinations

 

*https://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2021/05/10/covid-19%C2%A0-57-scientifiques-et-medecins-demandent-l-arret-imm-315138.html

 

*Les "Front Line Doctors" , dont on ne trouve en français que des infos disqualifiantes ou par exemple que c'est "une organisation politique américaine de droite", comme si on demandait à nos médecins de sortir leurs convictions politiques quand ils donnent leur avis sur une situation sanitaire...

 

 

 

 

 

Alexandra Caude Henrion relève les manquements que comportent les études de ces thérapies géniques, non évaluées d'ailleurs d'un point de vue génétique, ce qui est quand même aberrant...

 

Version longue de son intervention dans l'émission :

https://www.youtube.com/watch?v=11wpgIJplKY

 

 
*
 
 
"QUID de la TRANSFUSION en temps de VACCINATION MASSIVE?
Après le mensonge organisé sur l'incapacité de l'ARN à s'intégrer dans le génome (ravivé hier par incompétence sur le plateau @TPMP), vient le mensonge sur la-dite "maîtrise" des risques des dons du sang par vaccinés."
 
Alexandra Henrion Caude
 
 
 
*
 
 
 
 
Je vous invite, si vous ne l'avez toujours pas fait, à écouter ces 5 médecins -traduction française- qui se posent des questions que toute la communauté scientifique devrait se poser, et que nous devrions urgemment nous poser, puisqu'il s'agit de nos corps, de nos enfants pour certain-es. Ils sont aussi d'accord pour ne pas nommer "vaccin" ces injections.
je vous rappelle que vous pouvez accélérer la vitesse de la lecture, si cela vous semble trop long.

 

*

Bon, je n'aime pas particulièrement le montage de cette vidéo qui nuit plus à l'argumentaire qu'autre chose, sauf peut-être la fin avec le bruit du moustique peut-être ;-), qui a enfin mis un sourire sur ce sujet grave où tous les débats créent une sorte de tension interne... 


Mais la confrontation des points de vue et surtout, la mise en lumière des informations "cachées" est parlante, et les arguments du Dr Broussalian sur "l'expérimentation à ciel ouvert", et les données uniquement fournies par le laboratoire ne sont pas contestables et apparemment pas contestés...

 

 

 

*

 

.

Intervention du Dr Fouché.

Dès la minute 9, informations sur la protéine spike, les réactions inflammatoires, la syncytine, le manque de données de sécurité, la notion de bénéfice/risque.

Et une réflexion autour d'une médecine dont les autorités voudrait faire une industrie rentable au détriment de l'humain et du soin.

 

 

 

 

 

*

 

Des fiches qui résument les différentes technologies employées et les données actuelles sur leur efficacité et risques.

 

En fait, il y a quoi dans ces injections?

Légende

 

Le virus Sars-Cov-2 est représenté par un cercle (enveloppe) entouré de triangles bleus (protéine spike) il contient de l’ARN messager (serpentin orange, orange = ARN) qui lui permet, une fois rentré dans la cellule humaine, d’utiliser la machinerie cellulaire pour se reproduire.

Seul, un virus ne peut pas se répliquer.

 

Vaccin à proteine recombinante : Le vaccin contient de la proteine spike ( petits triangles bleus, pas de virus) qui a été fabriquée en laboratoire. Le système immunitaire reconnait la proteine spike comme un intrus et fabrique des anticorps.

 

Vaccin à virus inactivé : Le vaccin contient du virus SARS-Cov-2 qui a été affaibli en laboratoire. Ce traitement l’empêche de se répliquer (schéma virus “vide”). Le système immunitaire reconnait le virus inactivé comme un intrus et fabrique des anticorps.

 

Vaccin expérimental à ARNm : En laboratoire, des portions d’ARN messager synthétiques correspondant à la séquence du virus codant pour la proteine spike (boucle orange), sont encapsulées dans des nanoparticules de lipide (capsule jaune). La nanoparticule insère dans les cellules humaines l’ARN messager de la proteine spike.

Nos propres cellules se mettront à fabriquer de la proteine spike. Le devenir de ce matériel génétique inséré dans nos cellules est encore méconnu.

 

Vaccin expérimental à ADN modifié : Pour concevoir ce vaccin il faut : un adénovirus (de chimpanzé pour AstraZeneca, ou humain pour Johnson&Johnson ou le vaccin russe), représenté par un hexagone, qui constituera le “cheval de troie”; et il faut également de l’ADN correspondant au SARS-Cov-2. Le coronavirus étant un virus à ARN messager, il faut fabriquer l’ADN correspondant en laboratoire, en activant la réaction (transcriptase inverse) qui permet de transformer de l’ARNm en ADN. L’ADN (serpentin bleu) de l’adénovirus “hôte” est ensuite modifié (c’est donc un OGM) par l’introduction de la portion d’ADN du SARS-Cov-2 (boucle bleue) créée en laboratoire qui permet de coder la proteine spike.

L’adénovirus modifié infectera les cellules humaines, il introduira dans le noyau de la cellule la partie d’ADN du SARS-Cov-2 qui sera transcrite en ARNm. Nos propres cellules se mettront à fabriquer de la proteine spike. Le devenir de ce matériel génétique inséré dans nos cellules est encore méconnu."

 

la suite ici : https://reinfocovid.fr/science/fiche-de-synthese-differentes-technologies-vaccinales-anti-covid/

 

 

En fait, il y a quoi dans ces injections?
En fait, il y a quoi dans ces injections?

 

*

 

L'information est un droit... Le consentement ne peut être éclairé... que si on est informé. Lorsque l'on voit le micro-trottoir d'introduction à l'émission, fait à côté du vaccinodrome (le mot fait frémir), et que tous ces gens ne savent pas ce qu'ils mettent dans leur corps, cela laisse songeur...

 

 

 

 

*

 

Je rappelle ici la similitude entre la protéine spike et la syncytine, dont Fouché a parlé plus haut et déjà évoquée par d'autres articles :

 

Syncytine : Les syncytines sont des protéines qui jouent un rôle important dans le développement du placenta et dont la présence a été mise en évidence chez les mammifères. Les gènes à l'origine de cette exaptation sont les gènes viraux env : ils sont l’apanage des rétrovirus, ou virus à ARN. Après l'étape de rétrotranscription de l'ARN viral en ADN pour s'insérer dans celui de la cellule hôte, s'il s'agit d'une cellule sexuelle (spermatozoïde ou ovocyte), les séquences rétrovirales nouvellement acquises seront transmises aux générations suivantes comme n’importe quelle autre séquence, devenant des éléments permanents du génome hôte.

Elles sont alors considérées comme « endogènes » et appelées pour cette raison ERV pour Endogenous RetroVirus. (Wikipedia)

 

Déjà là, ce qu'il faut retenir, c'est que c'est en lien avec des VIRUS...

 

Ensuite, écoutons ce que dit Fouché dans une de ses interview :

 

""Spike, la protéine qui est produite par l'ARN, est la protéine d'enveloppe du virus qu'on vous injecte pour que vous fassiez des anti-corps contre spike... sauf que spike a beaucoup d'homologie de séquences avec la syncytine...

 

Donc si vous faites des anti-corps contre spike, et que vous faites au passage des anticorps contre la syncitine, vous risqueriez d'être infertiles. ça, vous allez le voir au bout de combien de temps???

 

Parce que vous n'allez pas le voir dans les 3 semaines hein ! il va falloir un petit moment avant de se rendre compte que les gens sont infertiles et pourquoi ils sont infertiles, et de le relier à la vaccination etc. Ce risque là, vous allez le faire courrir à des femmes en âge de procréer, à des hommes en âge de procréer, car ça va agir aussi sur le sperme et la rencontre entre les gamètes. ""

 

 

Et si vous pensez que c'est un hasard, réécouter cette vidéo, où les propos tenus ne sont pas ceux d'un complotiste, mais de Gates lui-même, mine de rien dans une conférence, devant un parterre de spectateurs visiblement pas choqués... https://www.youtube.com/watch?v=wfstBe1buaA

Vaccination : ""Si c'est un succès, les bénéfices c'est une réduction de la maladie, une réduction de la croissance de la population ""

 

*

 

*

 

Evidemment bon nombre des déclarations d'Alexandra Henrion sont critiquées, je mets ici l'article de l'AFP, bien barré en rouge avec ce titre accrocheur "attention, cette vidéo virale comporte de nombreuses fausses affirmations". On sait que beaucoup ne lisent pas la totalité des articles. Donc ceux qui n'auront lu que le titre se seront fait une idée négative et disqualifiante d'une chercheuse scientifique.

Le nouveau sport national consiste à faire du fact checking, vrai/faux, partout les propos dissidents sont repris, démontés, contredits, mais l'intelligence ne fonctionne pas comme ça, elle fonctionne par complémentarité , écoute, analyse, comparaisons...


"l'AFP factuel" démonte l'interview d'Alexandra Caude Henrion, comme si elle disait des âneries.


Prenons simplement un argument contesté, celui de l'intégration au génome, Raoult dit la même chose : https://www.youtube.com/watch?v=UVmXvo1FMOc, et une publication récente l'a aussi confirmé.

 

L'article du PNAS journal sur l'étude affirmant que l'ARN peut être intégré dans le génome de cellules humaines cultivées

 

https://www.pnas.org/content/118/21/e2105968118

 

Comme le dit le Pr Raoult, la science évolue, et certaines personnes restent bloquées sur des affirmations qui n'ont plus cours...  Alexandra Caude Henrion est spécialiste de l'ARNm, on peut largement écouter son point de vue sans le disqualifier, puisqu'elle participe internationalement à des discussions autour de ces recherches comme ici par exemple. https://www.youtube.com/watch?v=vPp0b-RNV9A

 

 

 

*

 

Dans une interview explosive, le Dr Francis Boyle, qui a rédigé la loi sur les armes biologiques, a fait une déclaration détaillée déclarant que le coronavirus de Wuhan 2019 est une arme de guerre biologique offensive et que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le sait déjà.

https://odysee.com/@Qarlito:c/Le-Dr-Francis-Boyle----le-coronavirus-est-une-arme-de-guerre-biologique---(Article-Profession-Gendarme):2?

 

Lee Meritt nous explique comment un vaccin à le potentiel de devenir une arme biologique en intrumentalisant les anticorps produits qui, au contact du bon virus, pourrait tuer son hôte.

 

https://odysee.com/@MediainfociteTV:6/LeeMeritt:9

https://odysee.com/@frenchchristianclips:d/ArmeBiologique:0?

 

 

 

*

 

Professeur Dolores CAHILL : "Les vaccins ARNm réduisent l'espérance de vie"

 

 

 

*

 

Les allégations estampillées "complotistes" il y a un an, commencent malgré tout à être étudiées et commentées par une presse "mainstream". On voit bien qu'il y a une rétention très forte d'information et en même temps, quelques pointes de questionnement.

 

A ce jour, il semble que la vérité sur l'origine exacte du virus ne soit pas accessible, malgré la demande d'une partie de la communauté scientifique pour aller enquêter sur ce sujet tout de même essentiel.

 

Comment ne pas s'étonner que cette question soit restée sans réponse ?

 

Car si l'origine est humaine, comme c'est probable (dans un laboratoire P4 on ne s'amuse pas à cultiver des géraniums), on peut aussi s'interroger sur les autres "bruits" qui courent à propos des brevets de vaccins tenus bien au chaud depuis des années, prêts à être utilisés lorsque la situation politique l'exigera.

 

La non transparence dans un domaine amplifie les doutes sur les autres informations distribuées davantage comme une propagande que comme une information éclairée.

Virus, vaccins, injections, politique sanitaire, politique économique et sociale, tout se tient et tout semble pour le moment aller vers un durcissement de la société où nos choix et nos actions sont orientés, quand ils ne sont pas imposés.

 

 

Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 20:26

 

Ah, mais c'est qu'elle est créative cette époque, avec ses stratégies, ses lois nouvelles qui fusent de partout, ses systèmes de préhension, de prédation, d'obligation, de soumission...

 

Alors voici "la vaccination en anneau", un truc qui fait juste froid dans le dos...

 

"Cette stratégie consiste à vacciner tous les individus ayant été en contact avec un sujet présentant une infection confirmée, ainsi que toutes les personnes en contact avec ce premier cercle de sujets contacts".

 

Il ne s'agit plus d'isoler les cas contacts, comme cela a longuement été expliqué et plutôt préconisé au début de l'épidémie, il ne s'agit pas de traiter avec des médicaments, il s'agit de vac-ci-ner !

 

Alors que plusieurs chercheurs mettent en évidence et alertent sur l'augmentation de cas infectieux suite aux injections, on se demande bien sur quelles bases s'appuie une telle stratégie. Une étude? Des faits scientifiques? Plutôt des suppositions vu le langage employé :

 

 

"Il n’y a pas encore, à notre connaissance, de données disponibles sur cette question"

 

(...) mais

 

"On peut raisonnablement postuler qu’une telle protection sera également mise en œuvre dans le cas de la Covid-19"

 

 

Postuler? Il suffit de postuler pour vacciner les gens ?

 

Autre détail : plusieurs chercheurs ont expliqué que vacciner en période d'épidémie n'était pas recommandé, et surtout en ce qui concerne les personnes venant d'être infectées car la réaction immunitaire peut être violente voire mortelle.

 

Et bien ce texte dit qu'on pourra vacciner des cas lorsqu'ils sont en période d'incubation sans aucun problème et que c'est sans risque pour eux ("pas de risque identifié"... on aimerait en savoir plus).

 

 

"il est possible que la vaccination contribue à induire une immunité plus robuste à même de limiter la sévérité de l’infection et peut-être de réduire la durée de la phase de contagiosité"

 

Il est "possible"... ? "Peut-être" ?

 

Ça peut suffire à la science ça?

 

Je rappelle encore ici que les essais de ces injections ne sont pas terminés, donc il n'existe aucune preuve scientifique et fiable de leur innocuité et surtout de leur efficacité.

 

Je rappelle aussi qu'il existe des médicaments qui réduisent la charge virale rapidement et la mortalité de moitié, mais curieusement, les médicaments ont disparu de la sphère sanitaire (sauf le doliprane bien évidemment... )

 

 

"La vaccination en anneau appelle à la mobilisation rapide d’équipes mobiles pour réaliser l’enquête épidémiologique et pour administrer en urgence une dose de vaccin à tous les contacts primaires d’un cas confirmé".

 

Administrer en urgence??? Et l'éthique? Et le consentement éclairé?

 

Et concrètement, ça se passera comment?

 

Parce que les prioritaires seront les EHPAD, les prisons, les établissements avec handicapés, les foyers de migrants..... euh, vous voyez, des gens qui ont une liberté to-ta-le pour exprimer leurs choix....

 

Est-ce que, comme moi, ça ne vous choque pas tout ça ?

 

Et malgré que l'on"postule" que l'injection renforcera l'immunité et limitera la transmission, cela n'empêchera pas "une quarantaine stricte et surveillée (qui) doit être imposée"

 

Voilà ce que l'on nous concocte dans les bureaux des gouvernements, pour placer de tous cotés ce qu'ils veulent nommer "vaccins", terme à ce jour contesté par bon nombre de chercheurs, ces injections à l'étude dans les chaudrons des laboratoires de big pharma, qui sont testés à grande échelle sur l'humanité, au frais de l'état, à force de propagande, de mensonges médiatiques, d'omerta et d'absence de débat public puisque les voix d'opposition qui s'élèvent sont censurées, voire emprisonnées. 

 

Il serait temps que la société civile reprenne le pouvoir qui lui est dû et qui lui a été confisqué (et qu'elle s'est laissé confisquer) par le pouvoir financier, afin que notre santé ne dépende pas de laboratoires, mais de choix libres et éclairés.

 

MT

 

 

 

 

La vaccination en anneau

*

je vous invite à cliquer sur le document de solidarité-santé ci-dessous, d'à peine 3 pages qui explique, qui "postule", sur les effets bénéfiques de cette "vaccination" en anneau.

 

 

 

 

Est-ce que ces injections "en urgence" concerneront aussi vos enfants?

Car dans ce cas, on commence à réfléchir à leur consentement en dehors de la volonté de leurs parents... une "majorité vaccinale à 10 ans" peut-être ???

 

https://www.20min.ch/fr/story/les-enfants-pourraient-se-faire-vacciner-meme-si-les-parents-refusent-627644157428?

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche