Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 21:29

 

"Vaxxed révèle comment le risque associant le vaccin ROR à l’incidence d’autisme a été dissimulé par le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), l’organisme scientifique le plus écouté de la planète.  S’appuyant sur des preuves incontestables, fournies par les confessions du principal expert de l’étude, ce film dénonce l’un des plus grands scandales de l’histoire de la médecine.

Depuis sa projection aux USA, Vaxxed résonne et impulse un mouvement citoyen, révélant  au grand jour une tragédie dont personne n’avait soupçonné l’ampleur…
À l’occasion de la tournée du film plus de 6000 témoignages ont été recueillis,  dont 1000 ont été filmés : autisme, paralysie, narcolepsie, épilepsie... Tous les vaccins sont en cause et chaque jour de nouvelles voix s’en font l’écho.
"

 

 

 

Mais ce mouvement dérange et une censure s'organise partout dans le monde pour freiner les révélations et le débat que cela pourrait engendrer. Après les USA, l'Australie, l'Italie, l'Angleterre, c'est Bruxelles qui est visé.

 

Le film devait être projeté au Parlement, soutenu par la députée Michèle Rivasi, mais à cause des pressions, la salle prévue a été "menacée de troubles de sécurité" et l'équipe se voit obligée de trouver un autre lieu. 

 

 

"Mme Fiona O'Leary, fer de lance de la machine de censure pharmacomédiatique a lancé une attaque pour faire annuler notre journée "vaccins, leur sureté en question". Après avoir fait plier la salle de Londres et du parlement européen, nous sommes donc la prochaine cible...

Derrière elle se profile un système particulièrement bien organisé via des appels et mails d'intimidation aux dirigeants des salles, des campagnes dans la presse...Buzzfeed, le NY times, le Daily Mirror.

Après des campagnes de diffamation soutenues par des réseaux d'internautes sur twitter, la salle est ensuite menacée de troubles de sécurité. Toute la campagne est dirigée vers le dr. Wakefield et les 'antivaccins, soit les personnes qui ont un témoignage ou une question à poser concernant les vaccins' tout cela afin d'éviter que ne soient exposées les fraudes et les manipulations révélées dans le film ou les recherches dont viendront témoigner les experts à notre journée.

Depuis le début des projections ce sont 6200 victimes qui sont venues témoigner, dont vous trouverez plus de 500 videos en ligne sur Vaxxed TV, classées par vaccins. Si avez une once d'espoir en la démocratie, merci de nous soutenir...partagez, répondez sur sa page, envoyez à des newsletters, des journalistes et venez nous soutenir à la salle Lumen ce jeudi ..Il me reste 4 jours pour tout réorganiser dans une autre salle. Michèle Rivasi, députée européenne a montré sa détermination de soutenir cet évènement, il aura donc lieu à la salle Lumen et pas au parlement. Merci à tous!" Senta Depuydt

 

 

Ces méthodes sont hélas de plus en plus fréquentes. En ce qui concerne la maladie de Lyme, souvent évoquée ici dans des articles, les malades se rendent bien compte que quelque chose ne tourne pas rond dans l'avancement du dossier. Pour s'en persuader un peu plus, une anecdote significative : les "experts" Lyme du CHU de Liège avaient forcé la Province de Liège de ne plus soutenir (c'est à dire à annuler) la conférence du Prof. Perronne organisée l'année passée, quelques jours avant la date. Mais une autre salle avait été trouvée en catastrophe et la conférence maintenue.

 

Les lobbies essaient coûte que coûte de garder le contrôle, mais le rideau se déchire de plus en plus. Quand enfin la vérité éclatera sur les vaccins, et surtout que davantage de citoyens pourront "entendre" ou "voir" cette vérité (pour l'instant, beaucoup ne sont pas prêts), alors un pan énorme s'écroulera dans les croyances et dans la conception de la santé. Le jour où les gens ne voudront plus des vaccins, ils auront compris comment cela a empoisonné leur corps, leur psyché et comment cela a des incidences sur leur liberté et leur connexion la plus haute.

 

En attendant, des enfants paient très cher cette politique vaccinale, tout comme des adultes dont la vie a basculé après des vaccinations (beaucoup de personnes atteintes de la maladie de Lyme par exemple voient leur vie bouleversée en quelques mois, et bien sûr énormément d'enfants diagnostiqués "autistes", ce qui est en fait un autisme régressif, suite à un vaccin).

 

Il est à souhaiter que ce film soit vu le plus possible, et surtout que chacun ose regarder les implications et conséquences de la vaccination.

 

Ouvrez les yeux, lisez les livres, collectez des articles, pulvérisez les à priori, osez vous aventurer de l'autre côté de la parole officielle, et surtout : cessez d'avoir peur.


MT

 

 

 

 

 

 

 

La projection à Bruxelles, avec débat, c'est le 9 février.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 21:11
Isabelle a du se faire tester dans un laboratoire vétérinaire

Isabelle a du se faire tester dans un laboratoire vétérinaire

 

 

Entre le témoignage d'une malade et l'aveu d'une chercheuse à l'Inra, il est temps de constater que quelque chose cloche vraiment dans le dépistage de la maladie de Lyme.

 

Les malades non ou mal diagnostiqués partent ensuite pour des années d'errance médicale et surtout une aggravation de leurs symptômes puisque la bactérie s'enkyste dans les tissus, les organes, le système nerveux, déclenchant ainsi une phase chronique très difficile à soigner et conduisant les malades dans des états extrêmes de souffrances et d'impuissance.

 

Ici encore, dans le témoignage d'Isabelle, revient cette manie de décréter que les malades sont dans des états dépressifs ou psychiatriques.

 

«Combien de gens, faute de tests fiables, se retrouvent ainsi étiquetés déficients neurologiques ou fous, et envoyés en psychiatrie?»

 

Combien de malades paient très cher cet "étiquetage"? Yannick, avec une issue favorable, ou Nicolas, avec une issue fatale, en ont fait l'expérience.

 

En commençant par clarifier la question des tests et du diagnostic, peut-être verra-t-on aussi la notion de "lyme chronique" évoluer, puisque aujourd'hui, un certain nombre de "spécialistes" prétendent que lyme chronique n'existe pas.

 

"Les patients qui se revendiquent comme porteurs d’un Lyme chronique ont usuellement un autre problème qu’ils souhaitent pour différentes raisons expliquer par cette entité qui n’existe pas. Et ce coupable idéal est exploité par des vendeurs de produits illicites qui n’ont jamais rien apporté." Dixit le Dr Kiefer.

 

Il faudra m'expliquer pourquoi malgré tout on parle de forme "neurologique" (neuroborréliose) si en 15 jours d'antibiotiques toute infection se trouve éradiquée. 

 

Nicolas avait su, entre analyse critique et humour grinçant, décrypter les incohérences d'un certain discours négationniste qui de plus se veut méprisant à l'égard des méthodes alternatives.

 

 

 

 

Par ailleurs, reconnaître enfin la non-fiabilité des tests, permettra peut-être de réhabiliter Viviane Schaller lourdement condamnée pour avoir optimisé les tests Elisa afin que les malades puissent avoir accès au second test, le Western Blot.

 

Celui ci est en effet prescrit uniquement si le premier est positif, ce qui est rare au vu justement de sa déficience. Mais un protocole est un protocole, et même si les malades hurlent de douleurs ou sont en fauteuils roulant, si Elisa est négatif, c'est que tout va bien... Circulez ! (en fauteuils roulant, mais circulez...) ;-)

 

Dans une société devenue hyperspécialisée, protocolaire, normative, le bon sens a été perdu et même devant l'évidence il se trouve des êtres humains (qui plus est des médecins dont la fonction première est de soigner et soulager) qui ne remettent pas en cause le dogme et ne prennent plus la responsabilité d'une pensée critique, constructive ou originale.

 

La soumission à l'autorité peut aller jusqu'à des comportements extrêmes. Stanley Milgram, psychosociologue dans les années 60 l'avait mis en évidence dans la tristement célèbre expérience de soumission à l'autorité. Expérience qui a été reproduite à l'identique dans le film "I comme Icare".

 

Je vous laisse voir ou revoir cette expérience, dont le sens reste très actuel dans notre société d'aujourd'hui où, sous prétexte d'une autorité compétente, d'une "blouse blanche" ou autre, nous sommes si facilement enclins à donner notre pouvoir et à se déresponsabiliser de toute action ou pensée autonomes.

 

Jusqu'où sommes nous capables d'aller, avant d'admettre que nous "déraillons".....?

 

 

MT

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 22:44

 

 

"Plusieurs équipes de scientifiques se sont associées afin de demander à tous les Français volontaires de participer aux efforts de recherche. Baptisé Citicks (« ci » pour citoyens, et « ticks », pour tiques, en anglais), le projet a vu le jour en 2006. Il doit s’ouvrir au grand public à l’automne 2017. Un exemple de sciences participatives."

 

 

 

Reste à savoir qui sera sollicité par ce projet, car jusqu'à présent, je ne connais pas de citoyen ou de malade de Lyme, qui ait été sollicité pour témoigner à ce sujet...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 12:25

 

 

Nicolas était connu dans la "famille des malades de Lyme".

 

Beaucoup ont pu échanger avec lui, sur ses difficultés de santé, ses recherches, ses interrogations, pour trouver des pistes de traitements, des solutions qui soulagent. 

 

C'était un jeune homme éclectique, intéressé par la création artistique, la philosophie, la spiritualité, la méditation, l'alimentation et qui, à tout juste 25 ans, avait déjà des questionnements et des vécus intenses. Sa vie a basculé en 2009, suite à une vaccination qui a entraîné des bouleversements physiologiques qui ont bien sûr été incompris et qui a été le grain de sable venant enrayer une machinerie complexe.

 

Ses difficultés l'ont amené en 2015 à une première tentative de suicide, car comme beaucoup de personnes atteintes de Lyme, les médecins le cataloguaient "psy" et plutôt que de se voir interné en hôpital psychiatrique, il a sauté du 5ème étage...

 

Je vous invite, si vous n'avez pas encore eu l'occasion, à voir l'histoire de Yannick, embarqué dans des procédures psychiatriques alors qu'il était atteint de Lyme, pour imaginer le contexte dans lequel les personnes se débattent et surtout l'impact que cela peut avoir sur le psychisme justement, et toute la souffrance engendrée, de ne pas être compris et catalogué autre chose que ce que l'on traverse.

 

Suite à sa première tentative de suicide, Nicolas s'était remis à faire des vidéos, partageant ainsi ses réflexions, ses états d'âmes, ses critiques d'un système auquel il était confronté.

 

J'ai personnellement pensé qu'avec ces vidéos, "c'était gagné", que la vie avait repris le dessus, qu'il avait trouvé un chemin pour dépasser les contraintes dans lesquelles la maladie et le monde médical l'avaient mis. Hélas, ce n'était pas suffisant.

 

Nicolas était très lucide de là où il se sentait le plus atteint. Il a fait une vidéo intitulée "ma vie est un enfer", où ce qu'il explique n'est pas tant une liste de symptômes physiques et la plainte pour des petits bobos, pourtant très invalidant lorsque l'on traverse cette maladie, mais des critères très précis à savoir :

- perte de mémoire

- perte de la spiritualité

- perte de la capacité à être en lien avec les autres

- perte de la créativité

- perte de l'identité

- se sentir incapable de donner de l'amour

- ne plus être à la hauteur

C'est à dire des critères qui touchent à l'être profond, à l'existence même. Et je reconnais dans cette énumération des choses que j'ai moi-même éprouvé profondément, quand je traversais cette maladie au plus haut des symptômes et donc au plus bas de moi-même. Toute ma connexion aux autres, à mes capacités, à mon pouvoir créateur, et aux plans supérieurs semblait perdue. La souffrance physique avait "mangé" littéralement tout mon être, et la neuroborréliose créait une véritable déconnexion cérébrale, un envahissement du système nerveux, et j'atteste, comme lui, de ce sentiment de devenir tout d'un coup un "autiste", de ressentir une grande coupure et en tout cas de se sentir devenir un légume et donc de perdre son intégrité.

 

Nicolas avait à coeur de ne pas perdre son intégrité, cela revient dans tout ce qu'il a écrit et ne plus pouvoir faire ce qui comptait le plus pour lui, il le vivait comme une torture.

 

"J'ai un amour infini pour les mots et les écritures. Artiste : j'aurais voulu être producteur de musique et écrivain, et c'est désormais mon paradis perdu. (...) L'autre voie que j'aurais aimée emprunter pleinement : la spiritualité. moine bouddhiste, prêtre, grand méditant, j'aurais préféré dix mille fois une vie austère plutôt qu'une vie de directeur commercial".

 

"Je suis quelqu'un qui adore parler qui adore les autres, leur donner des sourires et de l'amour et le fait que je ne puisse plus faire cela a pesé extrêmement lourd au moment crucial du choix". (référence à sa première tentative)

 

Pour lui, le fait d'avoir été mis sous neuroleptiques est ce qui a aggravé son état et l'a profondément coupé de ses émotions, de sa vitalité psychique et de sa connexion spirituelle.

 

"La plupart du temps les gens ne se suicident pas a cause de leur maladie mais à cause des dégâts moral qu’elle entraîne. J’ai déjà tenté énormément de choses pour me guérir mais cette fois la rechute est bien trop gigantesque. Chaque jour est une résistance pour ne pas devenir fou. Il me reste trop peu de forces. Le plus difficile dans tout ça, c'est que la maladie et les médicaments me privent de ma vie mystique et c'est en cela que c'est aussi invivable."

 

Il était aussi conscient que son geste pouvait être incompris ou qu'il pourrait être jugé, et son soucis était de pouvoir rejoindre la lumière de la façon la plus rapide possible : "Peu importe la religion que vous exercez, essayez de prier au mieux pour le salut de mon âme et que tout puisse s'alléger pour que je parte vers le haut. J'ai besoin d'hommes de foi et non d'homme de sciences pour continuer sereinement".

 

Voilà, Nicolas représente un passage sur Terre condensé en 25 années avec tous ses aléas, les questionnements, les errements, les apprentissages auxquels nous sommes soumis, sans forcément trouver la clé tout de suite, dans ce grand labyrinthe d'où nous ne savons pas toujours sortir.

 

Et nous pouvons honorer, pour Nicolas et chacun d'entre nous, les limites, les voiles, les illusions qui, à un moment ou un autre, nous font perdre confiance, abandonner la route, et rentrer à la Maison.

 

 

MT

 

 

 

"Soyez en paix

Rien que l'amour, la paix et la compassion.

Rien d'autre.

Rien.

Je vous aime."

 

Nicolas, le 15.12.16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chacun pourra rendre un dernier hommage à Nicolas lors de ses obsèques, qui devraient avoir lieu le vendredi 27 janvier à 14h à Villeurbanne, Eglise Ste Thérèse.

 

 

 

 

 

..

 

.

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 22:14

 

 

Doliprane®, Dafalgan®, Efferalgan® sont les spécialités les plus répandues.

Le paracétamol est un antalgique antipyrétique non salicylé.

À forte dose il possède une toxicité hépatique, qui s’accompagne cliniquement de douleurs abdominales, de nausées, de vomissements, d’anorexie et de pâleur.

Ces signes sont d’apparition tardive et un examen clinique trop précoce peut s’avérer faussement rassurant.

Le risque d’atteinte hépatique est important en cas de dose supposée ingérée (DSI) entre 10 et 15 g chez l’adulte.

Le dosage sanguin du paracétamol doit être fait en urgence du fait de sa valeur diagnostique et pronostique.

La surveillance biologique (Paracétamolémie, bilan hépatique et bilan d’hémostase) doit être répétée régulièrement (H0, H4 puis H12.

Sur le plan thérapeutique, Il existe un antidote au paracétamol, le N-acétyl-cystéine : Fluimucil® à débuter dès la suspicion d’intoxication au paracétamol avant même l’apparition des signes cliniques).

Le Fluimucil® sera stoppé à la négativation de la Paracétamolémie.

L’hospitalisation en gastroentérologie peut s’avérer nécessaire en cas d’atteinte hépatique. Une intoxication grave au paracétamol pouvant aboutir à une hépatite fulminante et à la greffe.

 

 

 

Triste révélation lorsque l'on sait à quel point ce petit cachet est familier et qu'il rentre, sans ordonnance, dans beaucoup de foyers.

 

Sa toxicité peut être atteinte en deux semaines, à raison de 10 g/jours (sachant que certains comprimés sont dosés à 1000 mg, on peut imaginer qu'en cas de douleurs fortes, certaines personnes puissent être amenées à consommer ces doses) :

 

"Le paracétamol est un médicament utilisé couramment et disponible dans les pharmacies. les cas de surdose sont courants et ont des conséquences graves. ils peuvent entraîner si le surdosage est au long terme (env 10g/jour pendant 2 semaines), une nécrose hépatique. Et dans le cas d'un surdosage rapide (25-30 g en un jour) une hépatite fulminante, qui nécessite une transplantation immédiate pour éviter le décès du patient." nous dit wikipedia.

 

Il est à noter que le médicament cité dans cet article en tant qu'antidote et qui contient du NAC (N- acétylcystéine), est aussi à éviter car il contient de l’aspartam.

 

Si vous êtes amenés à vouloir consommer du NAC prenez une formule sans aspartam, vendu comme complément alimentaire.

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 20:13
 
 
Emission France Inter sur la maladie de Lyme à réécouter : https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-10-janvier-2017
 
 
Comme toujours le Pr Perronne argumente de façon très précise sur Lyme, en s'appuyant sur les publications et les travaux de pointe.
"Des données scientifiques montrent que la sérologie est très loin de la réalité et qu'il y a un sous diagnostic absolument énorme, ce qui explique que un nombre incalculable [de personnes] en Europe et aux Etats-Unis, sont plongées dans l'enfer du déni, sont rejetés par le système médical (...)"
 
Quant au Pr Bricaire qui estime "dangereux" que les gens qui ont "mal au dos" depuis 25 ans, sont fatigués et ont des problèmes de mémoire, croient être atteints de lyme parce qu'ils ont été lire leurs symptômes sur internet... on peut se demander pourquoi ces personnes, qui avant d'avoir été sur internet ont très certainement beaucoup consulté, n'ont pas été pris au sérieux ou en charge de leurs symptômes... puisque selon lui, il y aurait des investigations à faire...
 
Sa contre-attaque est de dire que ce sont "des affirmations gratuites qui entraînent des confusions et des prises en charge de mauvaise qualité" et que les publications évoquées par le Pr Perronne sont "des publications douteuses" et qu'il faudrait plus d'études "sérieuses"....
 
Le Pr Peronne évoque quant à lui ses demandes de financement pour faire de la recherche sur cette maladie, ce à quoi il lui est répondu : "on ne donne pas de l'argent pour une maladie imaginaire"...
 
Vous n'avez pas l'impression que tout le monde tourne en rond là?
 
 
En attendant, le problème c'est que les malades qui se plaignent de Lyme, qui ont vu généralement leur vie basculer du jour au lendemain, NE sont PAS pris au sérieux, et que les investigations NE sont PAS faites par la majeure partie des médecins consultés....
 
Alors où est le problème.... ?
 
Que les malades "croient" avoir Lyme ou qu'ils n'aient pas Lyme, ils souffrent, alors pourquoi le corps médical ne peut pas, aujourd'hui, répondre à cette souffrance et ces symptômes ?
 
 
MT
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 22:04

 

 

Une nouvelle mise au point par le Pr Perronne, interviewé sur la maladie de Lyme alors qu'il publie un livre intitulé : La vérité sur la maladie de Lyme

 

Laboratoires fermés, médecins mis à pieds, tests inefficaces, malades méprisés et pris pour des fous ou des hypocondriaques, protocoles obsolètes mais qu'on oblige d'appliquer, directives par des instances ayant des conflits d'intérêts, le Pr Perronne énonce la longue liste des aberrations qui entourent la prise en charge sérieuse de cette maladie. 

 

 

 

 

La maladie de Lyme - France Inter
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 00:04

 

 

Claire Séverac militait pour la santé et dénonçait la plupart des scandales, tout comme Sylvie Simon dont elle était proche, elle -même décédée en 2013.

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 00:52

 

Le mois de décembre 2016 restera un mois bien triste pour toutes les personnes qui se battent pour la reconnaissance et le traitement de la maladie de Lyme.

Non seulement un des plus anciens et fidèles défenseurs de la maladie, Bernard Christophe, vient de décéder, mais Viviane Schaller, la biologiste très au fait des tests de dépistage, se voit condamnée en appel à de lourdes charges, et un autre médecin, le Dr Cario, vient d'être suspendu de son activité par le conseil de l'ordre pour ne pas avoir soigné des malades de Lyme comme on voudrait qu'il le fasse.

Soigner, aujourd'hui, c'est ce conformer à des directives éditées par des Ordres, des laboratoires, des lobbies. Les médecins seraient-ils en passe de devenir juste des fonctionnaires d'état obligés d'appliquer les protocoles qu'on leur dicte?

 

MT

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 00:30

 

Décidément, ça pilonne dur dans les ministères....

Alors que de plus en plus les vaccins sont incriminés dans leurs conséquences sur la santé et les accidents irrémédiables qu'ils produisent (Hépatite B, Gardasil, lien avec l'autisme, etc.), "un rapport d'experts" préconise d'augmenter le nombre de vaccins obligatoires.

De quoi augmenter la polémique, qui avait déjà vu le jour au moment où le Pr Joyeux dénonçait un problème éthique grave par rapport à l'obligation vaccinale. A savoir qu'à ce jour seuls 3 vaccins sont obligatoires, mais le seul produit que l'on trouve pour vacciner comprend six vaccins injectables en une seule fois.

Donc là, il serait question de passer de 3 vaccins obligatoires.... à 11 vaccins...

Une aberration. Je rappelle que le système immunitaire d'un enfant n'est pas capable de faire face à une telle dose d'information car il est immature, et à une telle charge toxinique que son corps devra métaboliser au risque de dépasser ses capacités d'adaptation. D'où les nombreux accidents post-vaccinaux, et les enfants qui se retrouvent dans des états "non retour" où il devient très difficile de les faire revenir à un état de santé normal. 

 

MT

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 20:43
Maladie de Lyme : peine de Viviane Schaller confirmée

 

Depuis 2012 un procès se tient en France où comparaissent Viviane Schaller et Bernard Christophe pour leurs activités autour de la maladie de Lyme. J'en avais déjà parlé ici, et le verdict scandaleux de 2014 vient d'être confirmé lors d'une séance le 14 décembre dernier.

 

Un sentiment de désespérance m'a attrapée aujourd'hui en prenant la mesure des conséquences de ce procès et de la stigmatisation de deux personnes qui ressemblent plutôt à des bouc-émissaires, des "arbres" montrés du doigt qui cache la forêt, oui..., mais que se passe-t-il dans cette forêt, quels sont les secrets bien gardés autours des tests, des traitements, des origines de cette maladie, sa diffusion si rapide, son impact si violent qui fracasse la vie des gens?
 

Quoi qu'il en soit, Viviane Schaller reste donc très lourdement condamnée (je rappelle qu'elle a déjà été obligée de fermer son laboratoire et a donc perdu son activité professionnelle), et quant à Bernard Christophe, décédé 4 jours avant, il n'a quant à lui pas pu aller au bout de ce parcours du combattant, entamé vingt ans plus tôt quand il a commencé à s'intéresser à cette maladie. 
 

Et comment ne pas mettre en lien, le décès d'une crise cardiaque de Bernard Christophe quelques jours avant ce nouveau jugement et ce procès, quand on imagine le stress que représente une machine prête à détruire des citoyens sans ménagement, simplement pour protéger ses lobbies, ses pouvoirs et ses prérogatives....


Le lien est relativement facile à faire lorsque l'on connait les effets du stress sur la santé, et d'autant plus sur une personne atteinte de Lyme dont le système cardio-vasculaire est particulièrement très éprouvé, puisque c'est l'une des atteintes majeures que l'on retrouve dans cette maladie.

 

Par ailleurs, des chercheurs ont fait des liens entre stress, crise cardiaque et AVC, et les biofilms de bactéries.

 

"Des chercheurs ont découvert une explication au fait que le stress, un choc émotionnel, ou un effort excessif peuvent déclencher des crises cardiaques chez les personnes vulnérables. Leurs travaux sont publiés dans la revue mBio de l'American Society for Microbiology.

Les hormones libérées lors de ces événements semblent provoquer une dispersion des biofilms bactériens présents sur les parois artérielles, ce qui entraîne une rupture des dépôts de plaques et leur libération dans la circulation sanguine." Article complet ici.

 

Et l'une des clés pour comprendre la maladie de Lyme, c'est de savoir que les bactéries s'organisent en colonies et se protègent dans des biofilms, très difficiles à pénétrer, y compris (voire surtout) par les anti-biotiques, alors que les huiles essentielles auraient une diffusion plus importante à travers ces biofilms.

 

La honte donc pour la France, son système médical, son système judiciaire et sa mentalité de Moyen-Âge....

 

Le bûcher n'existe plus, mais on tue les gens autrement, on les liquide en les faisant sombrer financièrement et par le stress (imaginez depuis 2012... avoir pendant 4 années une épée de Damoclès sur la tête, que devient votre vie et quels impacts cela représente au quotidien, sur votre énergie, votre santé, votre profession, etc.)

 

Pour Viviane Schaller, il reste le pourvoi en cassation...

 

MT  

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 21:45
Bernard Christophe nous a quitté

 

 

J'ai reçu l'annonce du décès de Bernard Christophe, le pharmacien qui a tant défendu la maladie de Lyme, dont il était lui-même atteint.

 

Merci à lui pour tout l'investissement, le stress supporté, pour avoir été au tribunal obligé de se défendre d'être un "escroc", et avoir communiqué énormément d'information sur le sujet...

 

Il a été probablement l'un des premiers à avoir alerté sur cette maladie à laquelle il s'intéressait depuis plus de 20 ans.

 

Aujourd'hui que les médias en parlent un peu plus, cela semble "normal", mais il a bien fallu que des citoyens alertent sans relâche les pouvoirs publics (sans réponse à l'époque), communiquent inlassablement sur le sujet et prennent le risque de nommer ce que tout le corps médical et les autorités de l'époque niaient ou ne connaissaient pas, pour qu'enfin aujourd'hui, le sujet soit devenu moins tabou.

 

En tant que phyto-aromathérapeute, il avait mis au point le Tic-Tox, fameux remède à base d'huiles essentielles qui est, entre autres sujets, l'une des causes qui l'a amené à comparaître devant un tribunal, ainsi que Viviane Schaller, pour un procès digne de la chasse aux sorcières du Moyen-Âge.

 

Il a été contraint d'arrêter la commercialisation de son remède, interdit, qui aujourd'hui se vend en Allemagne en pharmacie.

 

Mais que dire de ces années de stress, non seulement pour se faire entendre, puis finalement pour se défendre de chefs d'accusation plus que douteux?
 

 

Gratitude pour tout cet investissement qui a ouvert la voie et servi la cause des malades.
 

Merci Bernard Christophe.


MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 01:27

 

 

Ondes électromagnétiques, métaux lourds, pesticides,... l'environnement toxique génère de plus en plus de pathologies.

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 21:50

A 13 ans, le fils de Yannick Schraen, Yannick, tombe malade : il est victime de tremblements, douleurs musculaires à un point tel qu’il ne peut plus marcher. A l’hôpital, les symptômes s’empirent (nausées, brûlures, photophobie, escarres, paralysies) mais les médecins ne parviennent pas à trouver l’origine des maux de Yannick. Onze mois plus tard, Yannick est interné en service de pédopsychiatrie, car « le problème viendrait de la tête » selon les médecins. C’est un documentaire intitulé « Quand les tiques attaquent » qui poussera les parents à envoyer le dossier médical de Yannick à l’association « Lyme sans frontières ». Avec les soins appropriés, Yannick retrouvera progressivement la santé…

 

 

 

 

Parmi les nombreux articles concernant la maladie de Lyme postés sur ce blog, j'avais déjà parlé de ce garçon dont des reportages avaient témoigné du parcours ahurissant, tant pour lui que pour ses parents. 

 

L'émission Mille et une vies consacre une émission entière à ce cas pas banal, mais finalement qui concerne plus de personnes qu'on ne le croit.

 

Car bon nombre de malades ne sont pas reconnus, vivent des calvaires en étant ignorés, sous-évalués et dans un isolement difficile à décrire puisque peu de personnes se rendent compte et peuvent mesurer ce que cela signifie que d'avoir des douleurs quotidiennes, à en pleurer ou à en hurler, c'est selon, des problèmes musculaires et donc de marche, des problèmes cardiaques, neurologiques, digestifs et un empoisonnement qui vous détruit de jour en jour.

 
Il faut lire le commentaire par exemple que la personne a posté sur le site de France 2 : "Je pensais ne plus retrouver ma mémoire. c'est horrible cette perte musculaire, douleurs, impossibilité de se nourrir de bouger ...", comme tant d'autres que j'ai lu sur les réseaux sociaux et sur internet, pour comprendre la détresse que représente cette maladie et je sais de quoi je parle, pour ceux qui ont compris que j'étais passée par là.

 

Je me demande si, au bout du compte, l'enfer que l'on vit à travers cette maladie, ne vient pas encore plus de l'indifférence et de la non-reconnaissance, que de la maladie elle-même....

 

Ne manquez pas d'écouter le passage où l'hôpital envoie les gendarmes chez les parents, avec comme accusation  que ceux-ci poussent leur fils au suicide... jusqu'où peut-on aller pour ne pas se remettre en cause ?

 

Et le calvaire de Yannick n'a duré "que" un an... je vous laisse imaginer lorsque ça dure, 5, 10 ou plus...

 

 

 

 

Diagnostic pour cet adolescent : psychiatrie....

Et de toutes façons, savoir que lorsque vous parlez de Lyme, encore et encore à votre entourage, tellement vous souffrez et que vous voyez qu'on ne vous croit pas, qu'on ne vous comprend pas, qu'on pense que vous surjouez vos symptômes, alors que vous avez juste la sensation que vous êtes entrain de mourir, et qu'on vous regarde comme une créature "qui ne veut pas guérir", c'est sûr que l'on n'est pas très loin de la folie....

Mais de quel côté se trouve la folie.......

 

 

 

Une partie de la médecine se résume à cela aujourd'hui  : on ne connait pas, on ne comprend pas, circulez, c'est dans votre tête...

 

 

Comme dans beaucoup de cas, ce sont les malades eux-mêmes qui font leurs investigations, qui, par intuition, trouvent les pistes qui vont les mettre sur la voie de la maladie de Lyme.

 

 

J'estime avoir vécu un calvaire avec la maladie de Lyme, mais je n'ose pas penser à cet adolescent et la façon dont il a été traité, catalogué, et le traumatisme que cela a dû représenter pour lui...

 

Trois fois sur quatre les gens n'ont aucun souvenir de la piqûre de tique.

Et une fois sur deux seulement apparaît un érythème migrant.

"Ce sont les malades qui pensent à Lyme, pas les médecins, puisque c'est une maladie qui n'existe pas et qui est inventée par internet", dit le Pr Perronne, qui subit des attaques de ceux qui minimisent les impacts de cette maladie.

 

Pour ma part, heureusement que j'ai entendu parler cet homme dans une interview au bout de trois ans que j'étais déjà malade (j'étais déjà bien atteinte, vu que je n'avais aucun diagnostic), et d'avoir la confirmation que les personnes malades n'étaient pas folles, et que certaines, qui avaient perdu toute leur vie, pouvaient remonter la pente avec un traitement...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 17:56

 

 

 

 

.

 

Je ne voudrais pas faire du mauvais esprit ou sembler mauvaise langue... ;-), mais est-ce à dire qu'à partir du moment où la bio se voit confiée aux agro-industriels, il est temps de la promouvoir, après tant d'années à avoir mis des freins à son développement et à son soutien ???

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche