Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 16:12
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 19:58
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 23:08

 

 

 

J'ai déjà partagé l'histoire de Yannick ici, et probablement dans d'autres articles concernant la maladie de lyme qui comportaient des témoignages ou des interviews ( http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/search/lyme%20yannick/ )

Son histoire est maintenant relatée dans un livre et même si elle n'est pas banale, elle fait écho à plein d'histoires de personnes atteintes de Lyme, qui ne vivent peut-être pas tous des choses aussi extrêmes, mais qui frôlent ce monde de "folie", la folie d'être embarqués sur de mauvaises pistes ou d'être niés dans leur réalité de personnes qui souffrent.

 

 

MT

 

 

 

Repost0
24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 12:15

 

Le temps des sorcières est bien là. Et le temps des lumières ou de la conscience éclairée s'enfuit à grands pas dans certains domaines...

 

"Les patients qui se détournent de la médecine conventionnelle"... j'ai l'impression d'être dans un sermon où l'on reproche aux ouailles de se détourner de Dieu...

 

Quant à "appeler les pouvoirs publics à réagir"... c'est plutôt en bonne voie, je leur conseille de se mettre en relation avec la Miviludes, très active dans la démolition des approches alternatives !

 

L'avantage, c'est qu'on a une liste de médecins chez qui ne pas aller si on est plutôt dans l'ouverture des techniques de soin...

 

Hélas, le courage des signataires ne va pas toujours jusqu'à signer de leur propre identité... bravo au médecin "Qffwffq@qffwffq" que tout le monde va bien sûr reconnaître... :(

 

 

 

 

 

" Le Figaro accorde une pleine page à 124 médecins et professionnels de santé qui dénoncent les médecines alternatives, alors qu’il n’a pas consacré une ligne, un mot, aux 8 000 médecins et professionnels de santé qui ont signé l’Appel à la raison des professeurs Joyeux et Montagnier au sujet des vaccins "...

 

 

 

Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Médecins signataires contre les médecines alternatives
Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 21:19

Pas souvent qu'on s'amuse avec la maladie de Lyme... entre les amis, enfin des personnes qui deviennent des connaissances, qui quittent le navire, le désert social et affectif, le corps réduit au néant, et les médecins qui sont prêts à nous faire passer pour des cinglés... le tableau est "léger"... 

On peut essayer de sourire, une fois n'est pas coutume, avec ces clins d’œils animés ;)

 

 

Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 16:27

 

 

68 000 tonnes de pesticides utilisées tous les ans...

 

Une molécule interdite en France... mais qu'on exporte en toute légalité vers l'Europe et en particulier l'Ukraine, le grenier de l'Europe (2000 Tonnes vendues... )

 

Et rien qu'en France, le bordelais est une zone extrêmement touchée, entre la culture du maïs et les vignes, la pollution fait rage. 132 établissements scolaires à proximité des épandages... 44 pesticides relevés dans le corps de certains enfants de ces écoles, et la présence de molécules interdites depuis 10 ans... 

 

Après le documentaire déjà très alarmant "Demain, tous crétins"? voici un reportage qui invite vraiment à prendre conscience que ces molécules doivent être bannies au plus vite de notre environnement et des pratiques de l'agriculture. 

 

MT

 

 

 

 

 

Repost0
21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 17:07

 

Evidemment, c'est très bien de sensibiliser (... émouvoir) ) à travers le cas de Jules, mais des Jules il y en a des milliers, et des adultes, démunis ou sans ressources, accablés par le poids de la lutte, des milliers aussi.

Quant à ce monsieur qui dit qu'il ne faut pas culpabiliser le système médical... bin désolée Monsieur, à partir du moment où un système existe, avec ses responsabilités, ses directives, ses diagnostics, ses partis pris (telle maladie, ça existe, ça n'existe pas), ses protocoles, il est bien sûr tout à fait légitime de lui demander des comptes. Peut-être qu'un jour l'humanité saura se soigner sans faire appel au corps médical et aura retrouvé son autonomie dans la guérison... en attendant... cette institution qui se pose comme référent a donc des devoirs. Elle ne peut pas d'un côté imposer un système, et botter en touche quand les patients demandent des comptes, à commencer demander à être soignés, ce qui semble la moindre des choses.

 

 

 

Un collectif de 152 malades viennent de déposer plainte...

 

 

 

 

Pour ceux qui aiment un petit coup d'adrénaline, émission "à charge" visant à normaliser Lyme, avec un présentateur qui d'entrée de jeu demande au médecin : "comment se fait-il que vous n'avez pas réussi à fermer complètement le sujet?" Bonne question, si la médecine était si fiable et s'il n'y avait pas un véritable problème avec Lyme, en effet, le débat serait peut-être clos.

Trois protagonistes, sans détracteur... voyez déjà l'intérêt de l'émission... nous sommes trois, tous d'accord, voyez comme il n'y a pas de débat pour Lyme...

Un des médecins affirme que le premier test prescrit, Elisa, est "fiable et sans problème", et qu'il n'y a pas de "problème scientifique" (donc les médecins qui prétendent le contraire on en fait quoi?), mais qu'il y a un problème émotionnel.

Voilà, glissement de sémantique, du biologique au subjectif de l'émotionnel.

Donc, tout va bien, et ça donne certainement raison aux médecins qui envoient leurs patients chez un psychiatre, ou qui prescrivent du prozac ou assimilé.

A les entendre, il n'y a pas de problème, et il existerait un consensus dans le monde médical... ce qui est loin d'être le cas.

 

 

 

 

Pour ceux qui penseraient que le combat concerne quelques illuminés français, d'autres pays sont dans les mêmes méandres...

 

 

 

 

 

L'environnement est bien sûr à prendre en compte dans l'analyse de la prolifération des tiques (mais peut-être pas du fait qu'ils soient porteurs de borrelie)

 

 

Repost0
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 21:37

 

Je ne suis pas une fan des  pétitions, auxquelles je ne crois pas beaucoup. En effet, quand des malades ou des associations se sont déjà déplacés à maintes reprises pour interpeller les pouvoirs publics, quand des Professeurs de médecine prennent la parole publiquement sur le sujet, quand les médias font des reportages accablants sur ce qu'endurent les maladies de Lyme, et que quasiment rien ne bouge dans les procédures de soin ou la reconnaissance de la forme chronique de la maladie de Lyme, on peut se demander quel impact une pétition, virtuelle de plus, pourrait avoir. Qui va-t-elle déranger?

Néanmoins, celle-ci étant lancée, je la partage surtout pour faire réfléchir à là où en est la médecine aujourd'hui. Marcher hors des clous n'est pas possible, et les médecins se font taper sur les doigts, sont menacés de radiation. Une médecine sous l'emprise des lobbies pharmaceutiques décide les protocoles censés vous convenir (en cancérologie c'est le même problème), mais selon des critères qui échappent complètement à la guérison ou à l'intérêt du malade. Je crois l'avoir déjà dit, ça ne pose aucun problème de prescrire des cures de chimio ou de radiation, pour aller au bout de certaines maladies, même si ça détruit aussi les malades, mais avec Lyme, passé trois semaines d'antibiotiques, symptômes ou pas, circulez, rentrer chez vous, prenez du Prozac.
Les œillères remplacent l'ouverture d'esprit. Le pouvoir va à l'encontre de la collaboration, et le malade est maintenu à l'état d'objet ou lieu de sujet.
Certes, c'est à chacun de récupérer son pouvoir et de devenir sujet... Mais avec les institutions, c'est parfois un pas de deux bien difficile...

 

MT

 

Cher Docteur,

je viens d'apprendre la menace de votre radiation, je suis scandalisée et pour cette raison, je souhaite vous écrire mon témoignage de soutien que vous pourrez utiliser en Justice si besoin se fait.

Le 4 juin 2017, j'ai involontairement écrasé une tique qui était plantée derrière mon genoux en m'asseyant sur un tabouret et j'ai pu constater que j'avais un érythème migrant de 6 cm de diamètre, les symptômes sont apparus très rapidement, violentes migraines, nuque qui craque, vision floue, tachycardie, vertiges, fièvre et je me suis rendue aux Urgences de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière ou j'ai été reçue par un médecin qui n'avait aucune connaissance des premiers soins d'urgence à appliquer en cas de morsure de tique et qui a refusé de me prescrire le traitement préventif malgré ma demande et malgré lui avoir précisé que j'avais retiré la tête de la tique qui était restée dans ma peau.

Ce médecin m'a prescrit du Doliprane et un anti-inflammatoire, au bout d'un mois, mon état de santé s'est complètement dégradé, mes jambes ne répondaient plus, mon corps était si lourd que je ne pouvais plus faire 1 mètre sans être complètement essoufflée et mon érythème migrant était passé de 6 cm à 15 cm de diamètre, je suis alors retournée aux Urgences ou là, j'ai eu la chance de tomber sur un médecin connaissant la maladie et qui m'a préconisé de faire le test Elisa et prescrit 1 semaine d'antibiotiques qui ne sont malheureusement pas venus à bout de mes symptômes.

Je me suis donc rendue chez mon médecin traitant qui m'a immédiatement prescrit le traitement préventif contre la maladie de Lyme, à savoir, 28 jours de Doxycycline, puis je suis allée au laboratoire d'analyse pour faire le test Elisa qui m'a été rendu POSITIF.

Au bout de quelques jours de prise de Doxycycline, mon corps s'est complètement effondré, je ne voyais plus à 1 mètre tellement ma vision était floue, une migraine continuelle, je ne pouvais plus contrôler les mouvements de mes jambes qui partaient dans tous les sens et j'avais de violentes convulsions dont ont été témoin mes collègues de travail, je suis donc retournée aux Urgences et là, j'ai été reçue par un médecin qui a constaté une ataxie des membres inférieurs et m'a faite hospitaliser pour suspicion de Neuroborréliose de Lyme.

J'ai donc été hospitalisée pendant 4 jours au Service Infectiologie de la Pitié-Salpêtrière, dans le service du Professeur C ou je n'ai reçu absolument aucun soin à part des antidouleurs pour mes céphalées ( Acupan ).

Au bout de 4 jours, j'ai pu enfin rencontrer le Professeur C qui malgré mon ataxie, mes problèmes de vision et mes névralgies m'a priée de quitter l'hôpital sous prétexte que j'étais guérie parce que j'avais eu le traitement préventif et que mon test Elisa était sans doute un faux positif. Je tiens à préciser qu'on m'a fait faire 3 tests Elisa qui sont TOUS revenus positifs dont un qui a été fait à la Pitié-Salpêtrière.

J'ai donc pris rendez-vous avec vous, ayant trouvé vos coordonnées via une association pour malades de Lyme et vous remercie de m'avoir reçue et de m'avoir soignée car je me sentais mourir. Même si je ne suis pas encore complètement guérie, la plupart de mes symptômes ont grandement diminué depuis que je prends votre traitement.

Je suis choquée de constater à quel point les malades de Lyme sont maltraités en France et à quel point on s'acharne autant sur les rares médecins capables de soigner cette grave maladie, heureusement que vous êtes là pour nous aider, sans vous, beaucoup seraient sans doute déjà morts.

Vous avez tout mon soutien.

Bien à vous cher Docteur.

SYLVIE

 

 

Radiation des médecins lyme
Repost0
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 21:26
Repost0
20 décembre 2017 3 20 /12 /décembre /2017 20:31
Responsabilité vaccinale - Michel Dogna

 

 

 

Responsabilité vaccinale : un parlementaire étasunien met la pagaille

 

Enfin ! un parlementaire américain, Bill Posey, a osé réclamer la vraie Science vaccinale, celle qui consiste à comparer des vaccinés à des non vaccinés (0 vaccins), en particulier au sujet de l’autisme.

 

C’est ce que l’on a pu lire sur plusieurs sites anglophones dont celui d'Health Impact News.
C'est ainsi que le Congressman républicain a demandé au Dr Boyle du Centre de Contrôle des Maladies (CDC) s'ils avaient déjà fait effectuer la moindre étude comparative entre enfants vaccinés et enfants non vaccinés. La réponse du Dr Boyle a été que NON, ils n'ont jamais procédé à pareille étude (bien sûr, ils n’ont pas intérêt à y avoir pensé !!!).

 

Cela signifie donc en clair que les autorités américaines (comme toutes les autres autorités vassales dans le monde) recommandent depuis bientôt un siècle de façon non scientifique et non éthique la vaccination aveugle des enfants avec des vaccins - par définition - expérimentaux !

 

Nota : Le CDC américain est une institution qui fait malheureusement "la pluie et le beau temps" partout dans le monde en matière d'épidémiologie, de vaccination, etc.

 

Les fausses assurances des autorités et autres pseudos experts, selon lesquelles les vaccins ne causent pas l'autisme, risquent de se retrouver privées de leur voile de virginité, annulant toute valeur scientifique basique à leurs irresponsables allégations !
 

La Vraie Science, ce n'est pas de présenter des études se contentant de cultiver la peur (et de ce qui pourrait être en défaveur de gros intérêts partisans), c'est d'observer honnêtement des faits comparatifs et oser en tirer les conclusions en toute indépendance.

Bien sûr, comme les études honnêtes de la vraie Science effraient autant Big Pharma et les officiels que l'ail effraie un vampire, il leur faut trouver des prétextes pour "noyer le poisson", et c'est ainsi qu'ils invoquent "l'éthique" pour tenter de cacher leur pitoyable machination ! Ils prétendent en effet qu'il ne serait soi-disant "pas éthique" de comparer des enfants vaccinés à des enfants vierges de tout vaccin, ce qui revient donc à considérer de façon purement dogmatique et idéologique, que les vaccins font de toute évidence plus de bien que de tort.
 

Cette dictature de menteurs qui brandit à tout bout de champ, pour casser la contestation, le magique "scientifiquement prouvé" se trouve donc prise d’une façon incontournable en flagrant délit de fonctionnement vraiment ANTI-SCIENTIFIQUE.

 

Suite à cela, Bill Posey a donc eu la bonne initiative d'introduire une proposition de loi imposant au Ministère de la Santé la responsabilité de mener des études réellement comparatives, dans le but d'étudier notamment la prévalence de l'autisme mais aussi d'autres paramètres et d'autres maladies dans les deux types de groupes (vaccinés et non vaccinés).
Aïe, çà fait très mal ! Le Secrétaire des Services de Santé devra chercher à inclure dans l’étude visée les populations qui traditionnellement sont restées non vaccinées, pour des raisons religieuses ou autres.

 

Ces populations comprennent l’ancien Ordre des Amish et des membres de pratiques cliniques telles que la pratique "Home-first" à Chicago qui choisissent des pratiques médicales alternatives, les adeptes des modes de vie anthroposophiques et d’autres qui refusent la vaccination.

 

Or, le Dr Mayer Eisenstein, médecin dans la communauté Home-first à Chicago, qui a eu l'occasion de suivre plus de 30.000 enfants, n'a pas le souvenir d'avoir vu le moindre cas d'autisme chez les enfants non vaccinés qu'il a accouchés et suivis. Pour lui, il est donc vraiment nécessaire et légitime qu'une telle proposition de loi puisse aboutir, et c'est pourquoi il apporte tout son soutien et tous ses encouragements au député Bill Posey (bravo Dr Mayer Eisenstein !).

 

En France, faisant suite au vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) communément incriminé, il y a plus de 600.000 cas d'autisme dont une majorité de cas d'autisme régressif, c'est-à-dire la forme d'autisme qui se manifeste après une période de développement tout à fait normale de l'enfant.

Combien de ces plus de 600.000 autistes doivent la destruction de leur vie et de leur avenir aux vaccins que leurs parents leur ont fait faire par ignorance, en croyant bien faire, sur la chaude recommandation des médias, des médecins et l’ignorante bénédiction des politiciens ?

 

Mais cette écrasante responsabilité criminelle du trust Big Pharma n’entame en aucune façon son moral puiqu’il rebondit déjà sur l’étude d’un futur vaccin... contre l'autisme !!! Un horrible cercle vicieux absurde… mais tellement lucratif !

 

Michel DOGNA

 

http://micheldogna.fr/crime-vaccinal-de-michel-dogna-a-f-lhote/

 

 

 

 

 

 

Repost0
9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 21:39

 

 

Étudiants en master de Biotechnologies, nous avons pour projet de créer un outils diagnostic efficace et innovant pour la maladie de Lyme. L'objectif est d'établir un diagnostic fiable pour mettre fin aux errances médicales et ainsi améliorer la prise en charge médicale des patients. Dans ce cadre, nous recherchons des personnes atteintes par la maladie afin de répondre au questionnaire suivant.

 

 

Repost0
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 01:19
Repost0
23 novembre 2017 4 23 /11 /novembre /2017 23:05

 

 

Le déni fait rage en France et lorsque l'on voit ce mini reportage, si le fait de pouvoir être validé en Allemagne est rassurant, je n'en suis pas moins effarée par le coût des soins... médecine à deux vitesses, avec d'un côté ceux qui pourront payer, et ceux qui ne peuvent pas, acculés dans une situation où ils perdent leur travail, n'ont plus de revenus, ne sont pas écoutés ni pris au sérieux et sont laissés à eux mêmes pour se soigner et tester des dizaines de produits à leur frais...

 

Un tableau pas réjouissant, en attendant le changement des mentalités dans une France qui, si elle a brillé au siècle des Lumières, ne semble pas bien éclairée aujourd'hui en matière de santé et d'ouverture d'esprit.

 

 

 

 

 

Repost0
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 22:11

 

 

Un état de fait inquiétant, de plus en plus fréquent, déroutant pour les enfants, autant que pour les parents, qui ne savent pas déceler la souffrance de leurs enfants, que les enfants qui ne peuvent pas témoigner de leur désespoir auprès des adultes.

Replay jusqu'au 12 novembre

 

 

Repost0
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 11:54

 

 

 

La lumière bleue de nos écrans, empêche la production de mélatonine favorable au sommeil, étude à l'appui.
Des remèdes : remplacer la consultation de son ordi le soir par la lecture d'un livre, ou bien mettre des lunettes "Blue-blocker" qui filtreront cette lumière bleue et permettent au cerveau de percevoir à nouveau "qu'il fait nuit".

 

 

 

 

 

 

 

Et un sujet traité par France Info, qui montre que quoi qu'il en soit, le problème va encore être un atout commercial pour les vendeurs de lunettes...

 

 

Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche