Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 23:47

Journal de 13h sur France 2

 

On retrouve dans cette vidéo le jeune Yannick, déjà aperçu dans d’autres reportages, frappé de borréliose fulgurante ayant entrainé une paralysie et soigné par le Pr Perronne.

 

Le professeur Perronne est l’un des rares spécialistes à clamer qu’il y a un problème de détection par les tests pratiqués en France et que les procédures qui encadrent les protocoles de soins sont inadaptés et obsolètes. En effet la législation interdit, à l’heure actuelle, de faire un deuxième test si le test Elisa est négatif, malgré le fait que de nombreux spécialistes s’accordent pour dire que ce test Elisa est peu fiable et inadapté pour la recherche des nombreuses souches de borreli capables de contaminer l’humain en Europe.

 

C’est pourquoi les associations de défense des malades ont mené diverses actions, dont certaines auprès du Ministère de la santé et récemment auprès des députés afin qu’ils soutiennent une proposition de loi visant à encadrer la prévention et la recherche autour de cette maladie. (http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2014-2015/20150135.asp )

 

Malgré tous les problèmes connus, de prévention, de formation, de détection, de traitements qui laissent les malades dans une chronicité alarmante, les députés ont rejeté massivement cette proposition de loi. (http://vannson.fr/?p=760 )

 

Ségolène Neuville, secrétaire d’état auprès de la Ministre des affaires sociales, a déclaré que « l’Institut de Veille Sanitaire suit l’incidence de cette maladie à travers le réseau de médecins sentinelles et par ailleurs le Centre National d’Etude des vecteurs a réalisé en 2013 une cartographie très précise de la progression géographie des tiques en France ». Dormez tranquilles, braves gens, on veille…

 

Première incohérence déjà, vu la difficulté pour les médecins à identifier et diagnostiquer la maladie, on peut se demander quels sont ces « médecins sentinelles » et combien sont-ils pour faire un état des lieux qui tient compte de la réalité du terrain…

 

Deuxième incohérence ou du moins remarque critique, ce n’est pas tant des tiques dont il faut s’occuper, mais plutôt des malades ! C’est bien de faire une cartographie de la progression géographique des tiques, mais ce serait beaucoup plus urgent de faire un réel décompte du nombre de malades, largement sous-estimé en France, lorsque l’on sait que notre voisin le plus proche, l’Allemagne, dénombre 1 million de cas, ou que les Etats-Unis en comptent 200 à 300 000 cas par AN !

 

Plusieurs sources indiquent d’ailleurs que le nombre de personnes atteintes de borreliose dans le monde serait supérieur au nombre de personnes atteintes du SIDA. Je rappelle que le Pr Luc Montagnier parle de la borreliose comme de « la prochaine pandémie mondiale ».

 

Les chiffres officiels commencent cependant à changer doucement… au début on parlait de quelques centaines de cas, puis de 2000, puis 3000, et là, nous en sommes à « 5000 ». Bien que d’autres chiffres existent. Selon l'Institut national de Veille Sanitaire (InVS), 27.000 nouveaux malades de Lyme sont détectés chaque année. (http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-maladie-de-lyme-pas-de-nouvelle-loi-mais-le-gouvernement-agira-avant-l-ete--15519.asp?1=1 )

 

 

Vous imaginez sans peine qu’il y en a bien plus, vu la difficulté à se faire diagnostiquer et au vu du mépris de certains médecins qui nient l’évidence et ne supporte pas qu’un patient les consulte en leur disant « j’ai la borreliose ».

 

Ceci m’est arrivé l’année dernière, lorsque j’ai consulté un médecin, tests sanguins positifs à l’appui et qui me demandait en entrée de consultation : « Alors qu’est-ce qui vous amène Madame ? »…

 

« Alors voilà, je souffre de la maladie de Lyme depuis 5 ans et… »

 

A peine ma phrase entamée, ce monsieur me répond : « vous n’avez pas la maladie de Lyme, vous n’avez pas d’infection »… (il s’appuyait sur une analyse urinaire pour dire ça).

 

Je reste bouche bée… J’attends une explication qui pourrait justifier la gravité de ma situation… Elle ne viendra pas.

 

J’aurais quand même droit à cette « perle » : « c’est pas parce qu’il y a deux cas en France qu’il faut en faire tout un pataquès »…

 

Quand on vous dis que c’est sous-évalué !! On parle de deux cas… alors qu’avec moi, ça fait déjà trois cas… (sourire) (un peu jaune…)

 

 

Pendant ce temps donc, les patients souffrent dramatiquement de leurs symptômes, le tout aggravé par le déni et l’humiliation, comme en témoigne l’adolescent de ce reportage accusé d’avoir des problèmes « psy ».

 

Tous les jours, j’en témoigne ici, lors de mes nombreuses lectures sur les forums d’entraide autour de la borréliose, je constate qu’ils sont remplis de messages de détresse de personnes qui ne sont pas prises au sérieux, qui sont mal ou pas traitées, qui sont renvoyées à régler leurs problèmes « psy », (quand on ne leur propose pas l’hôpital psychiatrique), et dont les difficultés sont minimisées alors que beaucoup vivent des situations extrêmes, sans travail, donc pas ou peu de revenus, avec la difficulté à payer les soins, les compléments alimentaires, pour combler la défaillance de traitements cohérents qui pourraient les aider.

 

Le discours officiel travestit malheureusement la réalité et la retourne même à son avantage.

Comme les symptômes de la borréliose peuvent ressembler à d’autres pathologies, on préfère ne pas suivre la piste de Lyme et prétendre que le patient souffre « ‘d’autre chose »… sans pour autant pouvoir l’aider concrètement avec un traitement adapté.

Comme les tests sont inadaptés et non fiables, on préfère dire « il y a à la fois des faux-négatifs, mais il y a surtout beaucoup de faux-positifs » (dixit Madame Ségolène Neuville qui n’a pas l’air de connaître grand-chose au sujet)

 

En fait, c’est le grand loto, le bingo où le patient perd tout le temps…

Quand un test Elisa revient négatif : « vous n’avez pas la maladie de Lyme » (alors que là, malheureusement, c’est un « faux-négatif ») et si par bonheur il est positif, ou que le Western Blot l’est aussi, et bien ça ne prouve pas du tout que vous êtes malade, parce que là, ça devient un « faux-positif »… (vous suivez ?)

 

Le grand oublié dans cette histoire semble être le patient... et quand des médecins courageux font correctement leur métier et veulent comprendre et soigner (ils soignent alors plus ou moins en dehors des clous), ils doivent faire profil bas pour ne pas être sur la sellette.

 

Un grand nettoyage est à faire dans notre société et la médecine n'échappe pas à cette urgence, afin de se dégager des dictats politiques et de la tutelle des lobbies.

 

MT

 

 

 

 

Quelques associations :

 

http://www.associationlymesansfrontieres.com/

http://francelyme.fr/

www.reseauborreliose.fr/

http://www.lyme-sante-verite.sitew.com/

http://www.lympact.fr/

 

~~Voici une autre vidéo où Paul Ferris donne un aperçu exact de la maladie de Lyme et de ses complications chroniques :

 

 

 

~~Les personnes atteintes de maladie chronique (pas seulement de la borreliose) se reconnaîtront peut-être dans cette petite grille de loto, ce jeu de « bingo » qui n’évoque pas ici les difficultés du parcours médical, mais plutôt ce que doit gérer, en plus, toute personne malade dans son parcours « amical », les âmes bien intentionnées qui ont toujours une bonne idée pour vous et parfois même la petite phrase qui tue et dont vous mettez plusieurs semaines à vous remettre ! Mais la maladie ne doit pas faire oublier l’humour, alors jouons !

 

 

 

Maladie de Lyme chronique

 

 

Pour les courageux, et pour ceux dont le cerveau n'est pas trop atteint par la neuroborreliose, (570 pages !!) le livre du Dr Horowitz :

 

"Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées",

aux EditionsThierry Souccar

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 13:22

 

Voici des informations claires et capitales sur la santé de notre bouche et de ses articulations, ainsi que les répercussions qu'un déséquilibre local peut entrainer, sur toute la structure physique et ses fonctions.

Marie Solange Raymond a un discours pédagogique, convaincant, elle nous rappelle l'interdépendance de toutes nos fonctions physiologiques et l'étonnante intelligence de notre corps.

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 14:41

vidéo plus disponible...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE NIOUZES
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 12:03

 

 

Bon, pour commencer, soyons clairs : elle n’est invisible cette épidémie que pour ceux qui ne veulent pas la voir ou s’en soucier…

Les malades eux, la perçoivent très bien, et les réseaux d’entre-aide, les forums sont suffisamment remplis de témoignages, de paroles de détresse et de vécus dramatiques pour se rendre compte qu’il y a un sérieux problème.

 

 

D’ailleurs toutes les personnes, médecins y compris, qui sont sceptiques sur la maladie de lyme devraient s’inscrire sur un forum, cela ouvrirait, peut-être, leur vision et changerait leur représentation sur la maladie et les malades.

 

 

Voici donc un nouveau documentaire sur la maladie de lyme, qui va sans conteste dans le sens des malades, et où ne rodent pas tous ces petits sous-entendus qui suggéraient que les malades somatisaient, étaient hypocondriaques ou avec des problèmes psychiatriques…

 

 

 

Alors pour résumer, je vous facilite la mémorisation de quelques points clé :

 

 

- les médecins sont sous informés

 

- il existe une obligation de suivre un guide de bonne conduite des pratiques... mais qui date d'il y a 30 ans

 

- les règles strictes ne tiennent pas compte de l'évolution et de la complexité de la maladie de lyme

 

- la fiabilité des tests sérologiques est contestée (les résultats changent d'un labo à l'autre, d'une région à l'autre, d'un pays à l'autre; le test Elisa est échelonné sur des statistiques de "maladie rare"; mais avec 1 million en Allemagne, 300 000 ts les ans aux Etats Unis et "seulement" 30 000 en France, on a du mal à considérer ça comme une maladie "rare").Un membre du congrès américain s'étonne que dans son pays si évolué, "on ait un test qui diagnostique que la moitié des cas de lyme".

 

- il existe des conflits d'intérêts (le "grand" défenseur du test Elisa -produit par Mérieux- qui affirme sa fiabilité à 100 % alors qu'il est contesté à des niveaux internationaux, a des liens avec Mérieux)

 

- les traitements sont contestés (la plupart du temps il est affirmé que les antibio règlent le problème, or : les borrelie changent leurs anti-gènes en permanence donc ne sont plus repérées par le système immunitaire et elles échappent à l'action des antibio quand elles se mettent en forme "dormante", c'est à dire kystique; les anti-bio ne tuent que des bactéries qui se multiplient; et les bactéries se réveillent par cycles.

 

- les traitements antibio recommandés dans le consensus de 2006 la plupart du temps sont totalement insuffisants pour guérir les malades; donc les médecins (certains) qui soignent sont obligés de sortir des clous de la recommandation

 

- pas de financement de la recherche : dès qu'un projet de recherche sur lyme est présenté, il est systématiquement refusé, avec comme motifs : c'est n'importe quoi, c'est une maladie rare, ça n'existe pas....

 

- comme on ne sait pas traiter la maladie, on envoie les malades en psychiatrie

 

- l'ordre des médecins chasse tous les médecins qui ne suivent pas les directives de la conférence de 2006; sur le terrain tout est fait pour empêcher de soigner lyme, car les pratiques novatrices démontrent que le consensus de 2006 est obsolète; cela va jusqu'à risquer d'être accusé de "charlatanisme" (en toutes lettres dans un courrier du conseil de l’ordre)

 

- les petites phrases qui font monter l'adrénaline : (on pourrait presque concevoir que ce n'est pas un mal... les malades en manquent, à force d'être raplapla...) ;-)

 

    - Pr Pierre Kieffer : si après le traitement antiobio les malades souffrent encore c'est qu'ils somatisent; 1/3 de ses patientes fibromyalgiques ont été violées... CQFD

 

    - Pr jaulhac : si les patients ne guérissent pas, c'est qu'ils prennent mal leur traitement, qu'ils oublient leur cachet le midi.... (bin voyons...) ; un traitement court est largement suffisant et efficace (allons bon... mais à quoi jouent donc les milliers de malades qui ne guérissent pas ??? ! )

 

- rattrapage par le Pr Perronne : "avec ce type de contre-vérités scientifiques on laisse crever les malades à petit feu"... c'est la conséquence hélas concrète, sur le terrain, de tous les points évoqués plus haut.

 

- Et la question du Dr Horowitz : on a un sérieux problème, là, qu'est-ce qu'on fait?  

 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 08:58

 

 

Comment ne pas faire honneur à cette information, pour une fois mise en valeur par un journal télévisé, qui confirme ce que les Hommes avaient appris de la nature et utilisaient pour se soigner sans s'intoxiquer?


Le miel est un vrai baume guérisseur, et comme le dit la fin du reportage, pourquoi un seul service hospitalier l'utilise (en 2009... depuis cela a peut-être changé), alors qu'aucun autre produit pharmaceutique ne le vaut....

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 06:34

 

Un autre état d'être est possible, qui nous emmène vers la joie, la paix, et la nourriture pranique...

Notre déploiement est le mouvement naturel de la vie et nous  pouvons l'accompagner en respectant inconditionnellement le mouvement propre à chacun.

Témoignage.

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 14:31

 

 

Corinne Gouget traque inlassablement les poisons, petits et grands, qui se logent dans notre nourriture.

Ici dans cette interview, un rapide tour d'horizon, assez exhaustif, de ce qu'il faut éviter, et un rappel salutaire que les étiquettes sont à lire (voire à décoder quand les noms cachent des ingrédiens masqués pour mieux nous endormir), et qu'il faut garder nos papilles en alerte, sans oublier le bon sens et la simplicité, pour aller le plus souvent vers une nourriture saine, naturelle et non transformée.

 

MT

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 13:22

 

L’immortalité.

Un désir humain paraît-il…

Tellement humain qu’il touche presque tous les aspects de notre société : éthique, politique, commercial…

 

En contre point d’une vidéo où le médecin Laurent Alexandre fait l’éloge des nouvelles technologies qui pourraient nous amener rapidement à l’immortalité, une vidéo sur le transhumanisme et l’eugénisme, car en fait il ne s’agit que de ça avec ces nouvelles technologies telles que nanotechnologie, robotique, etc. qui tendent à normaliser le corps humain et à entretenir la compétition du « plus beau », « plus jeune », « plus performant ».

 

Mais qui va décider de la norme ?

 

Qui va dicter la loi vous autorisant à vivre dans cette société, si vous êtes alcoolique, malade, pauvre, moche, pas vacciné ou pas politiquement correct ?

 

Pour imaginer un embryon (si j’ose dire) de réponse, vous pouvez visionner le film « The Island » : clonage, transplantation d’organes, implantation de puce ou de faux souvenirs, manipulation mentale, mère porteuse, esclavage… bref, le film contient toutes les conséquences de ce « beau futur » que l’on essaie de nous vendre et que l’on légalise un peu partout. Scénario intéressant bien que basé sur la violence cinématographique que je n’aime pas, typiquement américain… et un son assez mauvais pour la version que je vous propose.  

 

Heureusement il existe encore des personnes qui s’insurgent contre toute cette marchandisation de la chair et voient clairement qu’à la place d’un « humain plus parfait », nous nous acheminerions au contraire vers la perte de notre humanité qui, bien qu’imparfaite, peut grandir encore, mais par le cœur.

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le film "The Island", version complète, avec, désolée, un son assez mauvais :

 

http://streamcomplet.com/the-island/


 

Et puis si tout ça ne vous donne pas le moral... retournez voir cet article sur... l'éternelle jeunesse ;-)

 

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-rien-n-est-reserve-a-la-jeunesse-119671950.html

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 21:27

 

 

Voici un article d’Olivier Soulier sur les conséquences de l’intoxication du monde moderne sur notre environnement et donc sur notre santé.

Connaissant Olivier Soulier comme un médecin spécialiste du sens des maladies, qui a toujours eu à cœur de trouver le sens psychologique de l’origine des maladies, cet article a d’autant plus de poids qu’il met l’accent sur les facteurs extérieurs, indéniables, et qui à force de se cumuler, mettent les capacités d’adaptation de notre organisme en danger.

 

Pour ma part, à l’heure des compréhensions holistiques et quantiques, il devient difficile de défendre une cause unique à l’origine des maladies ou de toute chose.

Nous appartenons à un environnement. Notre sensibilité, plus ou moins grande, nos histoires, nous rendant plus ou moins fragiles, déterminent notre façon de pouvoir réagir ou non à ces poisons, qu’ils soient chimiques, électromagnétiques, comportementaux, économiques, sociaux, et traduisent en fait la toxicité de la société telle qu’elle est aujourd’hui.

 

Rappelons cette phrase de Krishnamurti : « Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. »

 

Alors même si la maladie nous ramène à nos histoires personnelles et à nos vulnérabilités, n’est-elle pas aussi le symptôme visible d’une société qui ne veut pas voir les incohérences de ses structures et les désordres de ses fondements, ne permettant plus à l’être humain de vivre en harmonie avec les lois de la nature ?

 

Dans la maladie, trop souvent le malade doit porter seul le poids de la responsabilité de ce qui lui arrive. C'est bien trop lourd pour les épaules d'un seul être humain, qui appartient à une famille, une lignée, une humanité, un environnement, un pays et qui chaque jour est traversé de milliards de poussières d'étoiles.

 

Comprenons que tout est inter-relié, que nous sommes tous inter-reliés, chacun exprimant à son niveau la réalité d'un grand puzzle...

 

 

 


 

 

MT

 

 

Je voudrais partager dans cette lettre un problème croissant pour notre civilisation : l’intoxication, et par là les conséquences de notre civilisation moderne chimique et technique.

 

Cela fait peser un risque sur la survie même de notre espèce, sans catastrophisme particulier, vous réaliserez surement dans quelques années que ce que je vous dit ici est largement en dessous de la réalité.

 

Le 20° siècle a débuté par de grands progrès scientifiques qui ont relégué au rang de l’histoire beaucoup de pratiques traditionnelles. Acupuncture et homéopathie ont été marginalisées.

La médecine triomphante avec les vaccins et les antibiotiques allait tout résoudre.

 

Les pesticides libéreraient enfin l’agriculture et la production. La chimie savait, elle aussi tout créer ou recréer. Plus besoin de colorant et d’arômes naturel, tout pouvait être de synthèse. Je me souviens encore avoir entendu aux informations télévisées la venue de ces découvertes comme une énorme avancée.

Une multitude d’additifs et de conservateurs permettaient d’avoir des produits comestibles durables, et adaptables à souhait. Le goût, l’aspect, la durée, l’odeur, tout pouvait être modifié, refait, surfait, manipulé. L’homme se détachait des contraintes de la nature et accédait à une forme de toute puissance.

 

Grace au progrès de la médecine, l’espérance de vie progressait rapidement et apparemment sans limites.

Vive le progrès !

 

Et nous voila au début du 21° siècle et les choses se présentent de façons bien différentes.

L’espérance de vie en bonne santé diminue pour la première fois depuis le début de l’histoire de l’humanité.

 

Les maladies chroniques deviennent une véritable épidémie qui va littéralement plomber l’avenir de l’humanité et les capacités de notre système de soin et d’assurance maladie.

 

La maladie l’Alzheimer qui était une forme de rareté envahit le 3° et le 4° âge. On annonce 30 millions de personnes atteintes en Europe dans les années à venir.

 

La fécondité humaine diminue de façon inquiétante. Le nombre moyen de spermatozoïdes a diminué de moitié en 80 ans.

 

Les déchets s’accumulent un peu partout au point que l’on parle d’un 6° continent de déchets en atlantique.

 

Les nappes phréatiques sont de plus en plus polluées, mais choses plus inquiétantes, les toxiques chimiques multiples et surtout les médicaments s’accumulent un peu partout sans que l’on sache comment les éliminer.

 

Et ils s’accumulent particulièrement dans notre organisme.

 

Nous retrouvont dans les cheveux des enfants un nombre considérable de toxiques, pesticides, et molécules chimiques diverses.

 

Cela montre bien à quel point l’intoxication est profonde. Voir l’article : http://www.lessymboles.com/?p=3453

 

Que dire des milliers de tonnes de mercure et d’aluminium et autres métaux lourds ou toxiques ?

 

Mais il faut prendre conscience des choses et voir encore plus loin. Ces toxiques s’accumulent facilement et se détoxiquent très difficilement.

 

La filtration et l’élimination des hormones, des pilules et des antibiotiques dans les eaux usées est très difficile à réaliser. Nous avons ainsi crée un «pool de toxiques» qui ont servis une fois mais qui vont continuer à agir pendant un temps encore incalculable. Nous avions peur du péril nucléaire et de la pollution pour des siècles de zones entières comme Tchernobyl ou Fukushima et nous avons raison.

 

Mais nous n’avons pas évalué le risque des produits chimiques s’accumulant de façon durable dans notre planète. 

 

Nous pensions que les capacités de la nature à détoxiquer étaient infinies, elle est en fait dépassée ou incapable d’éliminer des formes moléculaires de synthèse qu’elle ne connait pas.

 

Mais il y a pire encore.

 

Nous connaissons le problème de l’accumulation des métaux lourds dans la chaîne alimentaire avec en particulier l’exemple des poissons.

 

Les petits et les grands poissons accumulent par exemple le mercure (methylmercure). 

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thylmercure

chaine alimentaire

 

Mais les grand poissons mangeant les petits, ils accumulent encore plus de mercure et de toxiques en général. Nous savons aujourd’hui que les saumons qui sont des carnassiers ont un taux de mercure inquiétant. Pour les dauphins la situation est pire encore, de même que pour les baleines.

 

Mais, il y a pire encore, les mamans dauphins ou baleines accumulent les toxiques dans leur graisses et utilisent ces mêmes graisses pour produire le lait qui nourrit leurs petits qui se trouve à absorber des quantités considérables de toxiques. Une maman peut ainsi se décharger de la moitié de ses toxiques en allaitant.

 

Il est courant que les premiers nés des dauphins et des baleines meurent d’intoxication.

 

Ce principe s’applique aussi aux mammifères humains. Une maman se décharge de la moitié de ses toxiques et métaux lourds en allaitant, mais aussi simplement en construisant le bébé dans son ventre. Le nombre de toxiques présent au cordon ombilical est très important.

 

Ce processus fait que de générations en générations, nos enfants sont de plus en plus intoxiqués. Non seulement ils absorbent des toxiques tous les jours mais héritent des stocks des générations précédentes, avec un effet d’accumulation très inquiétant.

 

Cela explique la quantité considérable de toxiques que l’on retrouve dans les cheveux des enfants. Voir l’article : http://www.lessymboles.com/?p=3458

 

Il nous faut aussi faire un lien entre l’autisme et cette accumulation de toxiques. Voir l’article : http://www.lessymboles.com/?p=3460

 

L’accumulation des toxiques dans l’organisme augmente et les autismes aussi.

 

Le cerveau des petits est particulièrement sensible à tous ces toxiques et au delà d’un certain seuil son développement se trouve paralysé.

Nous connaissons une part génétique à l’autisme, mais une étude récente montre que la part environnementale représente au moins 50%.

 

Et cette part pourrait bien être représentée par les toxiques. Ce fait pourrait expliquer que le taux d’autisme est passé en 50 ans de 1 / 1000 à 1 / 100 voir 1/ 38 dans certains pays soumis à de fortes intoxications comme la Corée du sud. Les toxiques émanants des ondes étant là-bas particulièrement présents.

 

Pour chaque toxique il y a un seuil accepté. Ce seuil est souvent déjà trop haut, c’est là le lieu d’une guerre de lobby. Ce qui n’est jamais pris en compte c’est l’accumulation des toxiques qui se potentialisent.

La période la plus sensible est celle de la fécondation, de la grossesse, de la transmission et du démarrage de la croissance de l’enfant dans sa toute petite enfance. Voir l’article : http://www.lessymboles.com/?p=3464

 

Nous arrivons à un moment clé de l’histoire de l’humanité.

Notre action sur le monde nous rends stériles et rends nos enfants autistes.

 

Le 20° siècle aura t-il finalement été un siècle de progrès ou de destruction ? Dans tous les cas, une page se tourne et il va nous falloir à l’avenir tenter de voir les choses autrement.

Einstein parlait de l’humanité qui ne survivrait pas plus de cinq ans à la disparition des abeilles. Nous avons avec raison craint le péril nucléaire. Il semble que nous nous fassions rattraper par un péril plus sournois, celui des toxiques qui pourraient bien bloquer l’humanité, par la stérilité, l’intoxication ou l’impossibilité de développement comme dans l’autisme.

 

Souvenons nous, c’est probablement le plomb qui a fait chuter Rome. Voir l’article : http://www.lessymboles.com/?p=3467

 

Le problème c’est qu’aujourd’hui nous n’avons pas de planète de réserve.


Olivier Soulier

 

 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 20:12

 

Voici en 3 minutes un résumé assez fidèle de la problématique de la maladie de Lyme : gravité de l'atteinte, antibiothérapie partiellement efficace (au début), difficulté à soigner une fois installée, les trois zones d'élection de la bactérie : cœur, articulations, cerveau, la méconnaissance et la sous-estimation en France...

 

Un résumé qui pour une fois ne va pas dans le déni des symptômes que vivent les malades, qui s'entendent si souvent dire que "c'est dans leur tête" (car je suis atterrée de ce que je lis comme témoignages sur les groupes d'entraide pour la maladie de Lyme, et de la détresse vécue par les personnes qui s'entendent répondre n'importe quoi et qui, même avec un test positif à l'appui ou des symptômes absolument violents, sont écoutés avec un scepticisme n'ayant d'égal que la méconnaissance du sujet...).


Donc un point positif pour ce type d'information en cohérence avec le vécu des malades !

 

 

MT

 

 

http://dkpod.com/la-maladie-de-lyme/

 

 

  Et un lien vers les sites d'entraide en Europe :  

 http://www.zeckenliga.ch/f/selbsthilfe/selbsthilfe-ausland/index.html

 

 

 



Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 22:13

 

 

 


Voici une courte interview d’Olivier Soulier par Deborah Donnier, lors du congrès de naturopathie à Aix.

 

Chercher le sens des choses et l’enseigner, c’est la voie qu’Olivier Soulier a empruntée, pour aller plus loin que les apparences ou les dogmes limités. Il donne ici sa vision de la naturopathie, mais souligne aussi que les techniques, qu’elles soient autour de la nutrition ou autre, ne sont pas suffisantes pour retrouver ou maintenir la santé, car la recherche de sens reste un point essentiel.

 

Rappelons quand même que la naturopathie est définie par 10 techniques dont 3 majeures qui sont l’alimentation, l’exercice physique et la psychologie.


 

MT

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 21:54

 

 

Après l'extrait de conférence de Marion Kaplan, (http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-intolerances-alimentaires-marion-kaplan-123087979.html) voici une interview par Lilou du Dr Jean-Pierre Willem, toujours à propos des intolérances alimentaires et de l'ouvrage qu'il a écrit à ce propos.

 

MT

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 21:39

 

 

 

Il est très important de comprendre ce phénomène d'intolérances alimentaires, intolérances qui n'ont rien à voir avec des allergies ou une sensation de "mauvaise digestion".

Car ici il s'agit de réaction immunitaire, le corps se défend contre des molécules qu'il ne tolère pas, créant ainsi une inflammation chronique qui fait le lit des maladies auxquelles notre terrain héréditaire nous prédispose.

Pour connaître ses intolérances alimentaires, il existe des tests, assez coûteux, mais cela peut valoir la peine en face de problèmes de santé importants, et on peut aussi faire un test, simple, dans un premier temps en étant à l'écoute de ce qui se passe dans son corps.

Si après un quart d'heure (plus ou moins) le pouls se met à battre beaucoup plus vite que d'habitude, il est fort probable que le corps signale par cette façon une réaction d'intolérance à l'un des aliments absorbés au cours du repas.

 

MT

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 22:03

 

 

Voici un extrait d'une conférence d'Olivier Soulier donnée au Congrès Quantique Planète.

Il nous partage ici sa vision du microbe et ce que celui-ci nous apprend de nous-mêmes et du monde.

Un voyage passionnant et initiatique au coeur du mystère de la vie.

 

MT

 

 


 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 19:26

 

Questionnaire du Dr Horrowitz pour la maladie de Lyme et le syndrôme infectieux multi-systémique.

 

 

Voici un test fort précieux pour évaluer les probabilités d’être atteint par la maladie de Lyme ou par un syndrome infectieux multi-systémique, la maladie de Lyme étant très souvent associée à des co-infections, qui génèrent des symptômes aussi graves ou invalidants que la borréliose.

 

 

Rappelons ici que la borréliose peut ne toucher que le système articulaire (infection par borrelia burgdorferi), mais elle peut aussi atteindre le système nerveux, (neuro-borréliose due à borrelia garinii) entrainant des symptômes bien spécifiques (problèmes de concentration, de mémoire, de sommeil, et bien sûr d’autres problèmes au niveau moteur ou digestif, étant donné que tout système est sous contrôle du système nerveux).

 

 

Ce questionnaire permet d’évaluer l’ampleur des symptômes tant au niveau articulaire que neurologique et permettra aux personnes qui soupçonnent d’avoir Lyme, de valider ou d’invalider leurs craintes.

 

 

C’est un test à faire passer aussi aux personnes de votre entourage qui, sans savoir ce qu’elles ont, s’enlisent dans une fatigue chronique inexpliquée et se plaignent de toutes sortes de douleurs dont rien ne vient à bout.

 

En cas de score important au test, il est conseillé d’aller faire un test sanguin prescrit par un médecin de préférence connaissant la maladie de Lyme et toutes les complications qui vont avec. La bonne connaissance de l’étiologie de cette maladie lui fera vous prescrire DEUX tests (avec probablement d'autres analyses plus complètes).

 

Un test Elisa ET un test Western Blot.

 

Un test Elisa seul n’est pas suffisant et pas fiable, car la plupart donnent des faux négatifs. Il est indispensable de compléter avec un test Western Blot.

Nombre de personnes atteintes des symptômes de Lyme et qui n’ont eu que le test Elisa, s’entendent dire « qu’elles n’ont rien »… car le test est négatif et elles repartent pour un parcourt du combattant, cherchant un médecin ou un thérapeute voulant bien comprendre et croire à ce qu’il leur arrive.

 

Par ailleurs, les personnes atteintes ayant souvent une baisse immunitaire, la réponse aux tests n’est pas probante et peut faire croire qu’il n’y a pas eu de contact avec la bactérie.

 

« Plus la pathologie est grave, moins les anti-corps sont présents », nous dit Madame Schaller, résumant ainsi toute la problématique de la détection de cette maladie qui entraine une immunosuppression.

 

Voir à ce sujet les liens suivants :

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-lyme-face-au-deni-les-malades-se-mobilisent-122858482.html

 

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-maladie-de-lyme-et-co-infection---dr-r-horowitz-119965293.html

 

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-maladie-de-lyme-urgent-de-reviser-les-protocoles-de-detection-101916979.html

 

 

Dans le questionnaire suivant, vous avez 4 sections de questions qui vous donneront 4 scores à additionner pour évaluer votre probabilité à une infection chronique.

 

 

 

MT

 

 

 

 

SECTION 1 : FRÉQUENCE DES SYMPTÔMES – SCORE 1

 

 

Évaluez la fréquence de vos symptômes en fonction des scores suivants :

 

0 pt : Jamais

1 pt : À l’occasion

2 pts : Fréquemment

3 pts : Presque continuellement

 

1. Fièvres, bouffées de chaleurs, frissons ou sudations inexpliqués

2. Changements de poids inexpliqués (perte ou gain)

3. Fatigue, épuisement

4. Pertes de cheveux inexpliquées

5. Ganglions enflés

6. Mal de gorge

7. Douleur testiculaire ou dans la région pelvienne

8. Cycle menstruel irrégulier et inexpliqué

9. Douleurs à la poitrine, production de lait inexpliquée

10. Vessie irritable ou dysfonction de la vessie

11. Dysfonction sexuelle ou perte de libido

12. Estomac dérangé (maux d’estomac)

13. Changements au niveau des intestins :constipation ou diarrhée

14. Douleurs thoraciques ou douleurs aux côtes

15. Souffle court ou toux

16. Palpitations cardiaques, arythmies, blocs cardiaques

17. Murmure cardiaque ou prolapse valvulaire

18. Douleurs aux articulations ou enflure

19. Raideurs au cou ou dans le dos

20. Douleurs musculaires ou crampes

21. Contractions spontanées dans le visage ou autres muscles

22. Maux de tête

23. Craquements au niveau du cou ou raideurs

24. Picotements, engourdissements, sensation de brûlure, douleur lancinante (coups de couteau)

25. Paralysie faciale (paralysie de Bell)

26. Vision double ou floue

27. Bourdonnements, tintements (sonneries) ou douleurs dans les oreilles

28. Aggravation du mal des transports, vertiges

29. Étourdissements, mauvais équilibre, difficultés à marcher

30. Tremblements

31. Confusion, difficultés à penser/ à réfléchir

32. Difficultés à se concentrer ou à lire

33. Oublis, mémoire à court-terme déficiente

34. Désorientation, se perdre, se rendre au mauvais endroit

35. Difficultés de langage ou d’écriture

36. Sauts d’humeur, irritabilité, dépression

37. Troubles du sommeil : trop, pas assez,réveil se fait très tôt

38. Les symptômes sont exacerbés par la consommation d’alcool, pires gueules de bois

Additionnez toutes les notes obtenues. Ceci est votre SCORE 1.

 

 

Score 1 :    

 

 

 

SECTION 2 : SYMPTÔME LES PLUS COURAMMENT RENCONTRÉS AVEC LYME – SCORE 2

 

 

Pour chacun des points suivants, si vous aviez obtenu une note de 3 pour ce même symptôme en répondant à la section 1, veuillez maintenant ajouter 5 points additionnels.

 

• Fatigue

• Oublis, mémoire à court-terme déficiente

• Douleurs aux articulations ou enflure

• Picotements, engourdissements, sensation de brûlure, douleur lancinante (coups de couteau)

• Troubles du sommeil : trop, pas assez, réveil se fait très tôt

 

 

Score 2 :    

 

 

 

SECTION 3 : INCIDENCE POUR LYME– SCORE 3

 

 

Encerclez chacune des affirmations avec lesquelles vous êtes d ’accord.

 

1. Vous avez été mordu par une tique sans évidence d’éruption cutanée (rougeur) ou symptômes grippaux. 3 points

2. Vous avez été mordu par une tique, présenté une lésion d’érythème migrant (ou une éruption cutanée indéfinie), suivi de symptômes grippaux. 5 points

3. Vous vivez dans une région ou la Maladie de Lyme est considérée endémique. 2 points

4. Un membre de votre famille a reçu le diagnostique de la maladie de Lyme et/ou une infection transmise par une tique. 1 point

5. Vous éprouvez des douleurs musculaires migratoires (dont l’emplacement varie). 4 points

6. Vous éprouvez des douleurs articulaires migratoires. 4 points

7. Vous éprouvez des sensations de picotements, d’engourdissements, de brûlures qui migrent et/ou vont et viennent. 4 points

8. Vous avez reçu précédemment un diagnostique de Fatigue chronique ou de Fibromyalgie.3 points

9. Vous avez reçu précédemment un diagnostique de désordre auto-immun spécifique (Lupus, Sclérose en plaques, Arthrite rhumatoïde) ou un diagnostique non-spécifique de désordre auto-immun. 3 points

10. Vous avez obtenu un résultat positif à un test pour la maladie de Lyme (IFA, ELISA, Western blot, PCR et/ou culture de borrelia). 5 points

 

 

Score 3 :

 

 

 

SECTION 4 : ÉTAT DE SANTÉ ENGÉNÉRAL – SCORE 4

 

 

1. À propos de votre état de santé physique : au cours du dernier mois (30 jours), pendant combien de jours estimez-vous ne pas vous être senti en bonne santé physique?

 

Déterminez le nombre de point accumulés en fonction du nombre total de jours :

 

0-5 jours = 1 point

6-12 jours = 2 points

13-20 jours = 3 points

21-30 jours = 4 points

 

 

2. À propos de votre état de santé mentale : au cours du dernier mois (30 jours), pendant combien de jours estimez-vous ne pas vous être senti en bonne santé mentale?

 

Déterminez le nombre de point accumulés en fonction du nombre total de jours :

 

0-5 jours = 1 point

6-12 jours = 2 points

13-20 jours = 3 points

21-30 jours = 4 points

 

 

Score 4 :

 

 

 

SCORE FINAL

 

Rapportez vos scores obtenus pour chacune des sections ci-haut et additionnez –les ensemble.

 

Section 1 – Total :

Section 2 – Total :

Section 3 – Total :

Section 4 – Total :

 

Grand Total :

 

 

 

RÉSULTATS

 

 

Si vous avez obtenu un score total de 46 ou plus, il y a de fortes probabilités que vous souffriez de la maladie de Lyme et vous devriez consulter un médecin pour une évaluation plus poussée.

 

Si vous avez obtenu un score total situé entre 21 et 45, il est possible que vous souffriez de la maladie de Lyme et vous devriez consulter un médecin pour une évaluation plus poussée.

 

Si vous avez obtenu un score total en-dessous de 21, il est peu probable que vous souffriez de la maladie de Lyme.

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche