Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 01:24

 

 

Fermez les yeux... se laisser traverser.

 

 

 

 

 

 

Repost0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 23:46
Sandrine Bureau - Incarne la lumière

 

 

 

.

 

 

 

Une belle et lumineuse découverte, à travers ce témoignage de Sandrine.
On peut aussi laisser les mots, et juste se connecter à elle, sentir, vibrer à ce qui se dégage...

C'est cela la magie de la vérité intérieure qui s'exprime dans l'intensité.

 

MT

 

 

Rappelle-toi notre nuit à la lune

Je le savais.

J’ai voulu être avec toi car c’est un début du voile qui se lève.

Le voile se lève sur cette humanité.

La lumière vient, arrive et se faufile partout.

C’est là, c’est moi, c’est nous.

Incarne la lumière. Sois la lumière. Vit la lumière.

Il n’y a qu’elle comprends-tu ?

 

Sandrine

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 22:56
Noël

 

 

Chère lectrice, cher lecteur

 

Je ne sais pas si je dois te souhaiter un "Joyeux Noël".

 

Si je m'en tiens à l'étymologie du mot "noël", qui a grandement à voir avec la naissance, tu admettras que la naissance n’est pas simplement « joyeuse », mais qu’elle peut se faire avec une certaine peine, un certain effort, voire une certaine douleur.

 

Non que tout cela ne soit pas à accueillir avec Joie.

 

Mais le passage qui y mène n’en reste pas moins un passage parfois ardu, où il faudra à la fois ne rien lâcher de ce qui est essentiel, et abandonner bien des attachements illusoires, comme un vieux cordon ombilical ne servant plus à rien, une fois sa première fonction nourricière disparue.

 

Dans ce goulot étroit menant à toi, à ta naissance, à la naissance de toi agrandi, ta respiration se fera plus courte, ton corps sera sous pression, tes sens seront en éveil pour témoigner de chaque centimètre gagné et de chaque centimètre perdu, laissés derrière toi comme de vieilles peaux.

 

Laisse-toi pleurer, laisse-toi souffrir encore un instant dans ces derniers arrachements, laisse remonter des tréfonds de ton corps les traces des vieilles blessures, si profondes qu’elles en étaient devenues invisibles.

 

Laisse-toi mourir, de honte, de chagrin, d’abandon, de rage, de tout ce qui frémit sous ta peau et qui fait de toi une femme vivante et un homme vivant.

 

Laisse dire ceux qui te veulent lisse, anesthésié(e), bien-pensant, sans saveur, juste pour que eux n’aient pas mal et ne soient pas écorchés par tes soubresauts.

 

Laisse-les t’accuser de n’être pas assez, d’être trop, de ne pas être au bon endroit, à la bonne heure, l’important c’est que tu sois à ton heure, à ton bon-heur, les deux pieds sur le chemin qui mène à toi et à toi seul(e).

 

Ne t’accroche pas à ce et à ceux qui te quittent. La lumière ne tolère pas la tiédeur.

 

Laisse-les s’enfuir, laisse s’enfuir ce qui est déjà mort. Ce qui est vivant viendra à toi sans encombre.

 

Et là, oui, tu pourras te réjouir, tu pourras être au cœur d’une naissance joyeuse, assumée, une natividas où tu seras à la fois le parent et l’enfant. Parent bienveillant venant accueillir son enfant divin et enfant merveilleux venant initier un élan joyeux vers la Vie.

 

Et la Joie viendra que l’un et l’autre se seront pris dans les bras.

 

 

MT

 

 

Repost0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 14:42

 

Les derniers conseils d'Arouna.

A part ceux qui sont encore bloqués dans le refoulement ou l'anesthésie totale de leurs émotions, la plupart auront remarqué que ces derniers mois les émotions étaient exacerbées et que ce qui remontait n'était pas vraiment léger, léger...
 

Un grand nettoyage est à l'oeuvre pour aller voir les vieux dossiers oubliés à la cave, et pour nous amener à connecter nos aspirations les plus lumineuses.

 

MT

 

 

 

 

Repost0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 22:08

 

Un témoignage et un article qui reviennent sur les conséquences des blessures de l'enfance, en particulier les blessures d'abandon qui, à l'âge adulte, peuvent nous entraîner dans des relations toxiques.

 

Même si à l'origine il y a une blessure pour les deux partenaires, celui qui exprime sa blessure par la fuite, la maltraitance, la froideur, la non implication relationnelle, la mise en dépendance (en sachant parfaitement créer des situations d'attente : manquer les rendez-vous, ne pas être à l'heure, ne pas vous prévenir des changements, vous mettre en concurrence avec d'autres membres de sa famille ou d'autres personnes auxquelles il va accorder ses bontés, son temps, ses talents, etc.) va être celui qui a le contrôle sur la relation et l'autre partenaire, qui lui, va être en souffrance.

 

Dans l'article il est dit que les deux sont en souffrance. Je mets une nuance et fait une différence entre "être en souffrance" et "sentir la souffrance" ou souffrir. Des traumatismes anciens laissent les personnes en souffrance, ce qui veut dire que la souffrance est inscrite et qu'elle met en mouvement la psyché de façon inconsciente, dans des mécanismes de protection. Mais il est possible de ne pas ressentir la souffrance, particulièrement pour les personnes qui ont annulé leur ressenti émotionnel et deviennent ainsi anesthésiés.

 

Et généralement, dans ces relations toxiques, un des partenaires est émotionnellement "compétent" et l'autre non. Ce qui donne d'un côté une personne très émotionnelle, de l'autre quelqu'un de froid, qui ne ressent rien mais qui se nourrit de l'émotionnel de l'autre (ce qui lui permet de faire l'économie d'aller contacter son propre émotionnel et de souffrir). Evidemment, pour la personne émotionnelle, dans un premier temps, elle ne détecte pas que l'autre est à ce point annulé. Ainsi commence le jeu du chat et de la souris, qui peut devenir un véritable enfer. Pour être maltraité, il faut un maltraitant, pour être abusé, il faut un abuseur, pour être abandonné, il faut un abandonneur, etc. Deux facettes d'une même pièce, mais un côté qui fait plus "bobo" que l'autre.

 

Mais ce qui est important de comprendre, c'est que nul ne mérite de la maltraitance, qu'elle soit verbale, psychologique, physique, et qu'il faut tourner des talons dès qu'une personne vous parle mal, vous manque de respect, fait passer ses frustrations sur vous en jouant les matadors. 


Tourner des talons le plus tôt possible devrait être le conseil indispensable à donner à toute personne qui décrit ce type de situation. Malgré cela, ce n'est pas si facile à faire, pour la simple raison que l'enseignement se fait... par l'expérience...  Néanmoins le plus tôt est le mieux, en partant avec la certitude que cela ne s'appelle pas de l'amour et qu'il faudra se tourner vers sa blessure originelle pour en prendre soin. Mais tant que l'on reste sous emprise, cette blessure s'agrandit et ne peut jamais guérir.

 

Mais au fond de soi, la petite voix intérieure sait que quelque chose cloche.

Il faut donc écouter...

Ding Dong.... ;-)

 

 

MT

 

 

 

Repost0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 21:06
Ce sentiment dans ton coeur - Mooji

 

 

Aie ce sentiment dans ton cœur :

Je suis déjà élu(e) pour la liberté.

~ Mooji

 

 

Have this feeling inside your heart:

I am already chosen for freedom.

~ Mooji

 

 

 

 

Repost0
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 21:01
Jetez tout ! Mooji

 

 

 

« Jetez tout, oubliez tout ça ! Vous apprenez trop, vous vous souvenez trop, vous essayez trop… Détendez-vous un peu, donnez une chance à la vie de couler à sa propre façon, sans être assistée par votre mental et votre effort. Arrêtez de diriger le courant de la rivière ! »

~ ॐ Mooji

"Throw everything away, forget about it all! You are learning too much, remembering too much, trying to hard … relax a little bit, give life a chance to flow its own way, unassisted by your mind and effort. Stop directing the river’s flow!"

~ ॐ Mooji

 

 

 

 

 

Repost0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 22:27

 

Il n'a jamais existé un temps où le monde était égal, stable, paisible.
Ce monde ne peut pas survivre seulement par l’effort des êtres humains
Nous faisons des dégâts. Seuls ceux dont la vie s'associe à une plus grande compréhension peut répandre assez de lumière pour sortir de ces sombres méthodes.
La paix véritable doit être trouvée à l'intérieur du cœur de l'homme.

 

 

Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 13:28

 

J'aime ce discours direct.

Vous avez une émotion? Vivez-la !

Soyez vous-mêmes, vivez la vie, jouez et de préférence sans oublier que vous êtes venus pour jouer, mais que c'est "pour de faux".

Pas toujours facile dans certaines expériences... mais pas superflu de s'en rappeler !

 

MT

 

 

 

Repost0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 20:53

 

 

Retrouver notre couple intérieur et "sortir de la dualité, que chacun d'entre nous portons, c'est l'initiation de notre temps".

 

"Tant que collectivement nous nous croyons incomplets et bien le monde continue sa course tel que nous le connaissons".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 18:05

 

 

 

Comme d'habitude, petite mise au point tout en cohérence, sur des concepts à la mode, qui, mal compris, peuvent nous entraîner loin de nous et de notre autonomie.

 

"Je suis embêtée quand il y a des croyances qui sont mises pour expliquer ou justifier le fait d'une stratégie unique pour nourrir un besoin; ça légitime en quelque sorte d'avoir fait quelque chose qui est ne soi la source de la souffrance.

Quand je réduis mon champ des possibles à une personne pour le besoin d'amour, je vais souffrir longtemps..." I.P.

 

J'aime bien l'image de la demie-sphère qui, n'ayant pas rencontré, ou ayant perdu son autre demie-sphère, est donc condamnée, comme une tortue retournée, à être immobilisée sur le dos de sa carapace... effectivement, situation des plus cocasses... 

 

Alors, comment avancer vers la reconnaissance de notre entièreté, comment goûter les retrouvailles avec le "tout" qui est déjà en nous, sans s'identifier à l'extérieur et à l'autre, comme étant la source de l'amour que nous sommes... ?

 

En n'oubliant pas Qui nous sommes... (et accessoirement, en écoutant Isabelle Padovani, pour nous aider à remettre de la clarté sur l'essentiel) ;-)


 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 21:41
En conscience - Anthony Chene

 

 

 

.

 

 

Certaines expériences nous invitent à revoir nos croyances quant à la matière, le corps, la vie et l'après-vie.  Plusieurs témoignages dans ce documentaire de personnes qui ont fait ces expériences et aussi des interview de médecins ou psychologues.

 

Repost0
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 21:39

 

Interview de Laurence Baranski, coach et auteur du livre J’ai fait trois fois le tour de la Terre qui est un voyage à travers le temps et l’espace, les sciences et les mythes, la réalité concrète et les plans subtils.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 16:25

 

 

Puissions-nous un jour, comme cet homme, nous pardonner de toutes nos erreurs, accueillir le passé et honorer la vie en nous, qui se lève et recommence à chaque aube ...

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 20:56
Isabelle Fraissard - Mille et une vies

 

L’amour existe.

 

Il y a des parents qui rêvent de retrouver leur enfant.

Il y a une enfant qui rêve de retrouver ses parents.
 

Quand tous rêvent ensemble, des miracles ont lieu et l’amour peut circuler, juste porté par cet élan de la mémoire cellulaire qui cherche les retrouvailles, comme le spermatozoïde et l’ovule qui, par la puissante force de la création se cherchèrent, à l’origine.

 

Tous les acteurs de cette histoire déploient leur force d’amour.

Isabelle qui cherche ses parents avec ténacité.

Sa fille qui l’encourage.

Son père adoptif qui, débordant d’amour, se réjouit de son futur et du nouveau soutien qu’elle aura.

Ses parents biologiques, qui espéraient secrètement, l’ont toujours portée dans leurs cœurs et offrent un amour inconditionnel.

Sa mère, qui a cette phrase magnifique : « Merci de m’avoir cherchée pendant onze ans ».

 

Quelle belle transmission, alors que parfois, dans des familles « si normales », ce lien et cet amour n’existent pas.

 

Ce témoignage fait partie de ceux que j’aime partager ici, car ils parlent de cette force qui nous habite et sait déplacer des montagnes, cette force qui ne renonce jamais, même au milieu des doutes les plus noirs.

 

Et j’adore vraiment cette émission ainsi que Frédéric Lopez, dont l’empathie et la qualité d’écoute sont remarquables, avec toute cette humilité et cet effacement qui ne sont pas si fréquents dans le monde des médias où l’interviewer est parfois celui qui joue à la vedette au détriment de son invité.

 

Ces interviews remettent de la douceur et de la tendresse dans l’histoire des gens, et offrent à notre regard la rondeur qui est nécessaire à l’accueil et la transformation.

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche