Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 21:26

 

 

Ghis (feu Ghislaine Lanctôt), auteure du bestseller La Mafia Médicale.

 

Voici les grandes lignes de mon parcours évolutif.

D’abord médecin, après 25 années dans le domaine, j’ai compris le système dit de santé, ses acteurs, son fonctionnement, ses lois, ses conséquences.  En fait, il s’agit d’un système de maladie dont le but est de rendre les gens malades pour le plus grand bien de l’industrie qui le contrôle, par l’intermédiaire du gouvernement. J’ai divulgué la mafia médicale, ce qui m’a valu d’être radiée du Conseil de l’ordre …rien d’étonnant !

Puis je me suis interrogée sur la santé véritable et j’ai découvert que notre état de santé est la manifestation de notre état de conscience. J’ai décidé de m’occuper de cette dernière. Mais qu’est-ce donc que la conscience ? C’est mon degré d’éveil à la réalité de qui je suis. Qui suis-je donc ? Une âme dans un corps. À la fois esprit créateur et matière créée. Je conclus que l’autorité suprême est à l’intérieur et non à l’extérieur de chaque création. 

Je me souviens de qui je suis et décide d’adopter un comportement cohérent à mon identité véritable. Je me détache de tout ce qui n’est pas moi et ajuste mon action en conformité avec l’être suprême que je suis. Ce qui crée un grand bouleversement chez moi et dans mon entourage. Je ne fais plus rien comme avant : santé, famille, travail, finance, économie, politique, loi, religion, éducation…

Dans la foulée, je cesse de produire des déclarations d’impôts. J’ai appris que tous les impôts vont dans les poches des banquiers privés et servent à financer les guerres. Je ne collabore plus à cette arnaque. Après quelques années, le fisc me somme de produire et je ne le fais pas. Ma conscience me l’interdit. J’ai fait deux mois de prison plutôt que désobéir à ma conscience. Il y a de cela sept ans.

Aujourd’hui, je parle, j’écris et je propage la bonne nouvelle : « Y’a une solution » à l’esclavage dans lequel nous vivons depuis des millénaires. C’est nous qui détenons la clef de notre liberté. Elle s’appelle « Je me souviens de qui je suis ». J’abandonne mon vieux personnage illusoire et je découvre l’être tout-puissant, immortel, illimité que je suis. La guerre prend fin et la joie paisible s’installe. 

C’est ce que je me propose de partager avec vous. 

Ghis
 

 

info : www.personocratia.com
vidéo :  www.dianequiose.com
légal :   www.jemesouviensdequijesuis.com

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 21:28
Deux par deux - Jeff Foster

 

 

Un grand flot arrive.
Construis un port sûr pour tes bien-aimés.
Construis une arche au fond de ton coeur.
Fais rentrer toutes les créatures, deux par deux.
Doute et certitude, joie et peine.
Confusion et clarté, félicité et ennui.
Tout ce qui est sacré, tout ce qui est profane.
Chaque pensée, chaque sensation, chaque sentiment.
Chaque fragment négligé de ton ancien moi.
Fabrique une arche d'amour, assez vaste pour contenir le tout.
Laisse chaque couple d'opposés trouver refuge dans ta vastitude non-duelle.
Navigue vers un monde plus doux.

 

Jeff Foster

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 21:01

 

 

J'aime le courage et la détermination de cette femme que j'ai commencé à écouter il y a un peu plus d'une dizaine d'année.

 

Elle éveille à sortir de la position de "mouton blanc" (soumis)  ou "mouton noir" (révolté) pour aller vers notre liberté intérieure, sortir de l'esclavage et de l'illusion dans lesquels nous sommes depuis si longtemps à force d'avoir oublié "qui nous sommes".

 

Quand nous trouverons la force de se désolidariser de tous les systèmes de soumission et de peur dans lesquels nous sommes (élections, impôts, vaccins, assurance, mutuelle, ... ), alors nous pourrons commencer à créer ce monde dont tout le monde rêve, mais "à l'extérieur" sans pouvoir l'incarner à l'intérieur de soi-même.

 

Et il faut souvent davantage de courage pour couper ses propres chaînes, que pour couper celles des autres. 

 

J'ai longtemps fait mienne cette citation de Rosa Luxemburg : "Ceux qui ne bougent pas, ne sentent pas leurs chaînes".

 

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 17:44
Alike

 

 

 

 

Restez vrais, spontanés, émerveillés, osez l'instant en décalage avec la norme pour retrouver vos vraies couleurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 22:06

 

 

"Plus on est évolué, plus on a de chance de rencontrer les couches les plus profondes qui ont été réprimées en nous"

 

"On peut tout dénigrer pour subsister en tant qu'entité séparée et fragmentée"

 

"La personnalité est prête à toutes les destructions et négativités pour survivre; ça veut dire que même le plus bel amour dans votre vie, vous serez prêts à le piétiner si vous pouvez sauvegarder votre personne, ...c'est redoutable".

 

Aller vers l'acceptation de la totalité de nous-mêmes est le chemin proposé vers notre éveil. La conscience est invitée à tout voir, tout accueillir, car tout ce qui est réprimé fait barrage à notre lumière.

 

Comme le dit Darpan dans une autre vidéo, l'ombre et la lumière passent par "le même tuyau". Si on met un couvercle pour que les émotions, les ombres ne remontent pas, alors notre lumière reste aussi prisonnière de nos profondeurs.

 

MT

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 01:28

 

 

Le film démarre sa collecte de fond pour permettre sa concrétisation : découvrez tous les détails sur ce projet sur le site qui lui est consacré : http://www.etjechoisisdevivre.com
 

De plus, Nans Thomassey à organisé une tournée de conférences en France, Belgique et Suisse autour de ce thème du deuil, avec Armelle Six (connue des milieux spirituels pour ses partages autour de l'éveil) qui a elle-même vécu la perte d'un enfant : vous trouverez toutes les dates et lieux de ces conférences sur le site : http://www.etjechoisisdevivre.com

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 23:40
L'école, cet enfer...

 

 

.

 

Je vous avais déjà parlé de Mathilde, harcelée dans son lycée.

 

Ici, ce sont trois élèves qui ont accepté de témoigner pour un documentaire sur le harcèlement à l'école, sujet de plus en plus inquiétant. Notre société, à commencer par les jeunes, dérivent vers une perversion dangereuse, où l'autre devient un souffre-douleur facile, au nom de "normes" implicites décrétées arbitrairement ou de désirs d'appartenance/exclusion qui semblent aléatoires.

 

Témoins soit de perte d'empathie, soit de repères, soit de souffrances inconscientes ou de pressions sociales qui sont de plus en plus difficile à gérer, ces comportements violents sont terribles et font des dégâts invisibles et profonds. Mais parfois ils peuvent même aller jusqu'au suicide des adolescents, dépassés par ce déferlement de violence auquel ils ne peuvent pas apporter de réponses, tant au niveau relationnel, qu'au niveau du sens à donner à leur calvaire.

Non seulement ils vivent l'exclusion et la maltraitance, mais ils le vivent dans la solitude et le silence, sans pouvoir se confier, à tel point que même les parents ne voient rien venir pour la plupart, ou alors sont mis brutalement devant le fait accompli lorsque leur enfant s'est donné la mort.

 

Il serait temps que notre société réfléchisse à ce qui se passe, et comprenne aussi que lorsque politiquement elle prône la mise à l'index de groupes sociaux ou ethniques, qu'elle entretient les guerres, l'exclusion et l'individualisme, elle offre un modèle permissif pour exercer la même chose au quotidien dans la vie de tous les jours.

Les institutions et adultes devraient avoir à l'idée de rester des modèles, avec des valeurs et une éthique, afin de les infuser dans tous les rouages de la société. Mais nous sommes très très loin de l'éthique, au vu de tous les scandales qui jaillissent régulièrement.

 

Il serait aussi important de revoir toutes les normes implicites, la compétition, la comparaison, le jugement sur l'apparence physique largement entretenu par les publicités idéalistes, toute cette culture du plus fort, du plus beau, du plus riche, du plus "quelque chose", qui est d'une rare violence, et permet ainsi à certains d'exercer leur pouvoir sur autrui, qui ne sont "faibles" que parce qu'ils ne veulent pas exercer pareille violence sur leurs bourreaux.

 

Que se passe-t-il, pour que des êtres humains dotés de "neurones miroir" (c'est à dire capables de ressentir ce qui se passe pour autrui), perdent à ce point non seulement leur capacité empathique, mais en plus se transforment en tortionnaires et qu'ainsi 5 à 10 % de jeunes soient des victimes de harcèlement au cours de leurs études ?

 

"Les insultes, c'est plus douloureux que les coups de poings"....

 

Et que se passe-t-il pour qu'un proviseur donne comme toute réponse à un enfant harcelé "on n'est pas dans le monde des bisounours" ???

 

Pourquoi en sommes-nous arrivés là, obligés de créer des sites contre le harcèlement à l'école et contre la "cyberviolence"? A force d'être dans le virtuel peut-être et de ne plus pouvoir faire l'expérience de ce qu'est un véritable être humain?

 

Si éduquer, transmettre, partager des valeurs est important, il semble tout aussi important de revoir le modèle scolaire et de proposer un art de vivre au sein des écoles et lycées qui permettra de retrouver un peu d'humanité et de sécurité, comme ici, ou ici ou les initiatives qui commencent à inclure la Communication Non Violente dans les apprentissages scolaires.

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 00:42
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes Transformation
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 00:43
Mon hymne à l’Âme Or - Frédérique Lemarchand

 

 

Un éclair a suffi pour bloquer les portes du temps et être dans l’éternité. Intimité unique qui devient le chemin salvateur de tout mon parcours. A la lueur de Notre Dame de Lourdes du 11 février, deux âmes sont recousues à chaud. Donneur de Vie est comme mon petit frère Coeur-Poumons qui me tient par la main.

 

Entre mon Sauveur et moi, il n’y a pas de distance : il y a de la liberté. C’est une concentration folle d’amour au firmament d’un bouche à bouche entre ciel et terre. 

 

Depuis que l’air s’est engouffré par la vitre cassée, j’épouse le mouvement subtil de la vie où être n’est plus simplement suivre l’écoulement d’une existence. C’est continuellement faire acte de foi.

 

«Big» où le monde m’apparaît comme une vibration primitive,

 

«Bang» élémentaire infiniment vivant, dans une seule gamme de lumière tenue en tout et partout.

 

Je ne veux plus rien posséder car tout m’appartient et ma richesse intérieure est inouïe.
 Délivrée, je dois tellement que cette dette me rend libre. Hors du corps, hors de tout, de là où je ne peux craindre l’avenir car je suis dans l’unité, dans l’éternité; Or de moi, Or du temps, recevez ma vie complètement mise à nue en mon hymne à l’Âme Or.

 

Frédérique Lemarchand, Cantique du coeur

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes Transformation
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 00:41

 

 

Un processus très important, à inclure dans nos pratiques de communication... avec plus ou moins de facilité dans un premier temps ...

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 01:06
Peinture Frédérique Lemarchand

Peinture Frédérique Lemarchand

 

 

.

.

 

 

"Quel dommage de comprendre maintenant à quel point quand on est faible, on livre passage à plus fort que soi."

 

Un témoignage à savourer...

 

 

 

Peinture Frédérique Lemarchand

Peinture Frédérique Lemarchand

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes Transformation
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 15:07

 

 

"Tu es la sève, et cette sève là circule dans tout l'arbre au complet de la vie et tu as accès à toute la vie au complet, tu es ça, tu es la sève même de la vie."

 

Invitation à ne pas mettre nos forces à résister à la lumière...

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes Transformation
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 18:34
Départ de Guy Corneau

 

8 h du matin, je tombe sur cette nouvelle. Je suis sidérée...

 

Guy Corneau nous a quitté dans la nuit de jeudi, presque en synchronicité avec l'épiphanie qui se fête aujourd'hui, le 6 janvier. Epiphanie vient du grec phaïno, qui signifie révélation, manifestation, être évident. Elle symbolise le retour de la lumière après les plus longues nuits d'hiver qui se superposent avec notre "nuit intérieure". Quelle manifestation secrète vient sceller le départ de Guy Corneau?

 

Son décès survient 15 jours après le départ de sa soeur Johanne Corneau, la peintre "Corno" internationalement connue.

 

Il s'était d'ailleurs exprimé en hommage à sa soeur, avant de partir pour le Mexique où celle-ci était décédée le 21 décembre.

 

Un sentiment étrange m'a envahie.

 

D'abord de l'incrédulité. Peu d'information ce matin sur la nouvelle, à part un site canadien, pouvait laisser croire à une fausse rumeur... si seulement si...

 

Ensuite, l'impression que cette mort soudaine, après avoir vu Guy Corneau s'exprimer si récemment, le visage si détendu, avait quelque chose d'incongru.

 

Guy Corneau, emmené par la faucheuse?

Lui qui a si longtemps et si durement bataillé contre la maladie et surtout "pour" la vie ?

Lui qui pouvait presque crier victoire, puisque stabilisé, et en tous cas crier "Revivre!" ?

Cet homme au parcours talentueux, qui faisait de ses avancées personnelles un enseignement perpétuel?

Cet homme qui avait fait de la guérison un apprentissage à transmettre?

Ce thérapeute qui avait osé revenir à ses passions et s'était investi dans le théâtre?

 

En écoutant cette "sidération" en moi à l'annonce de cette nouvelle, j'entendais comme une petite voix qui disait "non ! pas lui !".

Pourquoi pas lui? Est-ce que nos modèles devraient être intouchables? Est-ce qu'ils devraient être plus épargnés que d'autres?

Est-ce que après avoir traversé tant d'épreuves, on devrait "avoir le droit de vivre"?

Le départ de Guy Corneau, comme dans un dernier enseignement venait me dire : ne présuppose rien, ne te crois protégé par rien, avance sur ton chemin, mais sans aucune garantie.
D'ailleurs y aurait-il un "chemin", si tout était garanti?

 

En écho, les cinq dernières lignes d'un hommage que Thierry Janssen avait écrit pour le départ de Christiane Singer :

 

Découvrir que nos modèles de vie -ces guides qui nous paraissent avoir acquis une meilleure compréhension de l'esprit des choses et des êtres- sont vulnérables, nous renvoie à notre propre fragilité. L'accepter est peut-être le secret d'une conscience véritablement éveillée. C'est peut-être cela, qu'au travers des derniers fragments de son long voyage, Christiane Singer a essayé de nous dire. Avec humilité, avec humanité.

 

 

Ce départ me rappelle que quoi que l'on fasse sur notre chemin pour grandir, cela ne nous garantit rien, ni la santé, ni la vie, ni le bonheur, ni la réussite, ni quoi que ce soit.

Souvent des aspects de nous font les choses avec une sorte d'attente de réussite à la clé. On mange bio pour ne pas tomber malade... et malgré tout un jour la maladie se déclare... On va chez le psy, on fait des stages, pour être heureux, et des épreuves nous traversent sans qu'on puisse toujours les dompter, voire même on en a plus ou de plus dures que ceux qui semblent ne rien faire. On récite des mantras, on va voir des gurus, on fait du yoga, pour se penser spirituel, pour se croire au-delà de notre petit moi, et finalement on court seulement après des mirages, car la vie avance millimètre par millimètre, dans l'ici et maintenant, on ne sait pas grand chose de ce qui nous attend, nous ne savons pas quand ni comment nous serons rappelés, seuls comptent notre vérité intérieure et les arcanes de notre âme.

 

La fulgurance du départ de Guy Corneau nous montre que le voyage peut se faire d'un instant à l'autre. Quelle invitation à être "toujours prêt" !! Il n'y a pas d'âge, pas d'heure, pas de circonstances particulières pour acquiescer et devoir tout lâcher.  

 

Il existe un grand écart entre la représentation de notre vie, nos attentes, nos certitudes, ce qui devrait arriver ou ne pas arriver, et ce qui arrive et nous dépasse. Et dans notre société, la réussite semble être de rester en vie (pas forcément vivant) le plus longtemps, avec zéro risque, la maladie et la mort étant considérées comme des échecs.

 

Mais qu'est-ce que la réussite? Etre bien portant ou être malade, être en vie ou mort? Ou bien est-ce avoir traversé les tempêtes, les courants, les épreuves, en restant intègre, en allant au plus près de soi, en gardant le coeur ouvert, en élargissant sa conscience, en diffusant sa lumière ?

 

J'ai déjà lu des commentaires qui disaient : il n'a pas été assez loin dans son travail (sur lui même)..... Mais qu'est-ce qu'on en sait de ce qu'il avait à faire, à comprendre et jusqu'où? Qui sommes nous avec notre tout petit Moi, pour pouvoir évaluer la destinée d'un homme? (d'autant plus quand soi-même on n'a probablement pas mis au monde le dixième de ce que cet homme a fait). Parmi les milliers d'expériences possibles, quelle tranche d'expérience vient de se terminer, quel cycle vient de s'accomplir?  Vers quelle résolution chacun avance-t-il sur son chemin unique?

 

Ce qui me parait capital, c'est de pouvoir honorer chaque chemin parcouru, chaque avancée, en sachant que celui qui est passé par la maladie et a frôlé la mort a une longueur d'avance dans l'expérience.

 

Evidemment, ce sera l'occasion d'aller relire ses livres, d'écouter ses vidéos, ses interviews, pour prendre toute la mesure de ce que cet homme a laissé et transmis. Et je ne peux qu'être admirative du déploiement que Guy Corneau a fait de sa vie sur cette terre, de son engagement, devenant ainsi un phare pour beaucoup d'entre nous.

 

Sa notoriété a fait de lui quelqu'un d'universel et l'a fait rentrer dans nos foyers, comme quelqu'un de familier que l'on a l'impression de connaître à force de l'avoir côtoyé par l'écriture, l'écoute et les rencontres publiques. C'est pourquoi j'ai un peu l'impression d'être en deuil par son départ qui me prive de toute sa sagesse vivante.

 

Mais il reste, comme un rai de lumière fine au fond du coeur, l'image de son regard où furent préservées sa beauté d'âme et une douceur qui ne fut pas entamée par la souffrance et les épreuves.

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Message de son amie Marie-Lise Labonté

 

C'est avec une grande consternation que je vous annonce le décès de mon grand ami Guy Corneau.

Je tiens à vous informer qu'il fut grandement accompagné dans son passage par ses amis et sa familleJ'ai eu la grande bénédiction d'être à son chevet et, entourée de ses proches, de l'accompagner. Guy s'est élevé dans la Lumière en paix et dans la joie.

Il est décédé de manière fulminante suite à une cardiomyopathie atteignant le muscle de son coeur.

Je tiens à remercier cet ami de coeur pour son oeuvre dans le monde, pour son authenticité, sa générosité et son amour.

J'ai eu le grand bonheur de partager mon appartement de Paris avec lui durant les quatre derniers mois. J'ai vécu en sa présence des moments intimes où il me partageait toutes ses préoccupations face à la maladie de sa soeur Jo-Anne Corneau, artiste peinte reconnue mondialement.Guy a connu un grand succès théâtral dans les derniers mois. Il avait la sensation d'être au summum de son oeuvre.

Son départ rapide nous bouleverse tous. Il est important de l'accueillir dans son mouvement, sa liberté, son choix de quitter.

Guy nous t'aimons

Avec Amour

Marie Lise Labonté

Départ de Guy Corneau

 

 

J'aime beaucoup réécouter cette vidéo sur les rêves d'abondance, que je trouve profonde et qui invite vraiment à accueillir l'abondance de "ce que je suis déjà".

 

Des entretiens parus dans Psychologies :

 

 

Et des vidéos que j'avais déjà postées ici :

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans NIOUZES Transformation
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 02:10

 

Des messages pour avoir une vision complétée de la notion d'âmes jumelles.

Une manifestation comme une double émanant de nous, pour nous rappeler qui l'on est, et que nous ne sommes pas séparés.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 21:40

 

« He transformes his pain of his tourmented life into an extactic beauty »

 

 

Une merveilleuse phrase d'hommage, pour cette fiction où Van Gogh assiste à une exposition de ses oeuvres...

 

Si nous pouvions avoir accès à la valeur de ce que nous avons laissé, transmis, lors de notre passage sur terre, quels seraient les mots clés traduisant l'empreinte de notre essence ?

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation Mes citations inspirantes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche