Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 21:41

 

 

Arouna Lipschitz reprend ici tous les grands thèmes de son enseignement : la nostalgie de l'ailleurs, le bonheur d'être né, la joie d'être vivant, le plaisir, le fait d'être manquant, l'intentionalité éthique, et la conscience qui nous invite à reprendre la responsabilité de notre vie.

 

"Etre ressourcé par l'amour, nourrit le chemin amoureux", mais le véritable enjeu est de pouvoir développer sa compétence relationnelle, ce qui fait de nous de véritables "amoureux", quand nous pouvons incarner nos valeurs dans l'action et dans l'altérité.

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 17:43

 

 

Dans cet interview extraite du film "Human" de Yann Arthus-Bertrand, nous recevons une belle leçon de vie de Bruno, qui nous montre comment aller toujours plus loin, dépasser ses limites, quelque soit ce qui nous arrive. 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 21:34

 

 

 

"Le présent, c'est le rapport que j'entretiens avec la réalité".

 

 

Résumé à mon sens parfait.....

 

Et une définition qui est déjà bien confrontante.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 11:47

 

Se rapprocher de l'espace où il est possible de parler à partir de ses émotions, sans peur, sans jugements, pour aller vers sa sagesse intérieure...

 

C'est l'invitation proposée par Patrick Ferrer, pour les hommes qui ont été éduqués à ne pas partager leur sensibilité et qui trop souvent restent coincés dans une relation fusionnelle à la mère.

 

Prendre conscience de ce lien et le défaire en douceur pour retrouver sa place juste, se permettre avec bienveillance d'exprimer et de déposer sa parole, se rencontrer soi-même dans le miroir ou dans le regard de l'autre, voilà les prémices d'un chemin pour aller vers son masculin sacré, c'est à dire un masculin qui accueille sa vulnérabilité pour se la réapproprier.

 

Dans cet espace retrouvé, la fluidité est à nouveau présente, un dialogue intérieur s'installe qui permettra enfin la parole avec la femme.

 

C'est à partir de cet espace que le masculin peut s'ancrer et s'expandre.

 

 

MT

 

 

 

 

Pour en savoir plus, le site de Patrick Ferrer

http://delphitsu.com/

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 21:37
La joie hypersensible - Nathalie Hannhart

 

 

Avis aux femmes hypersensibles...

 

Les hommes ne sont pas exclus de l'hypersensibilité, mais vu que les femmes sont déjà sensibles par leur nature, on comprend que cela puisse être un thème traité pour les femmes...

 

Le témoignage de Nathalie est optimiste... et convaincant !

Il permet déjà de déposer en soi-même cette reconnaissance que, oui, l'hypersensibilité est parfois un handicap lorsque l'on ne sait pas quoi faire de tout ce qui nous met à fleur de peau...

 

Capter le monde avec des capteurs qui fonctionnent à 1000 pour cent, ce n'est pas de tout repos !

 

Mais voilà, la méditation pleine conscience peut s'avérer être un espace de transformation et de pacification.

 

Allez, on s'y met... ;-)

 

MT

 

 

 

Pour aller plus loin sur le sujet, voici une vidéo de l'intervieweuse, Carol Nathalie, dans laquelle elle commente les résultats d'un sondage... vous reconnaîtrez peut-être votre portrait si vous faites partie de ces "extra-terrestres" que sont les hypersensibles.

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 09:30

 

 

 

J'ai besoin de faire des blagues pour savoir si vous suivez...

 

On ne peut jamais être plus nul que son potentiel...

 

Tout le monde sait que lorsque l'adulte erre, l'enfant paraît...

 

Exister c'est être à l'extérieur...

 

 

 

Le rabin Benchetrit, avec son humour qui fuse à la vitesse de la lumière, tente toujours de nous interpeller, et ici nous conduit à une définition simple et directe de la Joie.

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 21:26
Libération et expériences difficiles - Mooji

 

 

 

Tous ceux qui parviennent à la libération doivent traverser des expériences difficiles, beaucoup de difficultés, de tribulations et de peur pendant quelque temps.

Ce peut être au-delà de ce que vous imaginez.

 

En fait, nous traversons tous ces choses au compte-goutte tout au long de notre vie, mais nous ne nous en rendons pas compte.

Et si elles se présentent maintenant de façon plus intense, c'est parce que vous êtes parvenu à un stade où vous pouvez en supporter le poids.

Peut-être que plus d'amour ou que la présence d'un être spirituel qui vous soutient accroît votre courage et de nouvelles possibilités commencent à fleurir.

 

Mais si vous voulez conserver ou protéger votre personne, ces forces vont s'accroître et s'enrouler autour de toute idée de vous-même que vous continuez à entretenir.

Le questionnement, la contemplation, l'abandon de soi vous aident à vous livrer, à vous en remettre totalement à la puissance supérieure et à vous fondre dans le Soi-Dieu.

 

Et ainsi vous découvrez que toutes les bonnes choses sont de votre côté.

L'amour le plus sublime devient votre parfum.

La puissance la plus élevée afflue en vous.

Cependant, des doutes, des hésitations et une résistance se présenteront.

Sachez que tout va bien si vous ne vous considérez pas de manière personnelle.

Si vous vous considérez, faites-le de manière Impersonnelle, alors c'est le Suprême que vous considérez, le Seigneur de l'univers.

Il vous suffit de poser votre tête là, à Ses saints pieds, jusqu'à ce que dualité et unicité ne fassent plus qu'un.

 

 

~ Mooji le 17 août 2016

 

 

 

 

Repost 1
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 20:53
On ne peut pas enseigner la spiritualité - Mooji

 

 

On ne peut pas enseigner la spiritualité. Ça ne s'enseigne pas.

On peut enseigner des pratiques spirituelles aux gens. Elles sont bénéfiques.

Elles aident à affiner la conscience, affiner le mental, et le rendre plus réceptif aux vérités subtiles.

Mais chacun de vous doit découvrir son pouvoir magique.

La graine doit fleurir en vous. Elle doit éclore.

Elle doit s'épanouir en vous, cette graine de liberté.

Si ce n'est qu'une pratique, alors c'est votre mental qui le fait.

Parce que le message ici n'est pas un simple message philosophique, c'est une orientation directe, et elle a un pouvoir formidable pour celui qui la suit, pour celui qui avale la pilule.

Mais si vous la gardez dans la bouche, que vous faites quelques gargarismes et que vous la recrachez, alors elle n'a guère plus d'effet qu'une dégustation œnologique.

Mais il ne s'agit pas là d'une spiritualité à déguster, où vous vous gargarisez, recrachez, et écrivez quelque chose à propos du vin.

Vous devez vous en enivrer.

Vous devez l'avaler jusqu'à la dernière goutte.

Vous y noyer.

 

 

~ Mooji

Repost 1
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 14:43

 

 

L'Amour est tout ce qui est.


L'Amour, c'est aussi l'Esprit qui donne à l'Esprit, à travers l'Esprit, exactement ce que l'Esprit a demandé.

 

 

 

 

 

 

L'expérience est le fruit de ce que tu demandes.

 

Ne se rappeler que du but et s'apercevoir que ce qui nous intéresse le plus c'est de nous rappeler qui nous sommes, pleinement et complètement.

 

L'expérience va suivre, les miracles vont suivre, les changements de perception vont suivre, l'unité va prendre le dessus sur la séparation et la différence.

 

Nous, notre job, c'est de nous rappeler ce que l'ont veut véritablement et ce qu'on veut véritablement c'est le bonheur, l'amour, la joie, la pleinitude.

 

L'obstacle à cela, si ces qualités sont des qualités de notre Etre, si on ne vit pas ces qualités, c'est qu'on s'est enseigné une leçon bien particulière, celle du jugement, qui nous dit quoi?

 

Que nous sommes ce que nous ne sommes pas.

 

 

 

Laurent E. Levy

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 20:36

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

Notre mauvaise compréhension de la mort de l'ego, mais aussi de toutes les morts, nous la fait rejeter et la craindre. S’y abandonner complétement ouvre un espace de paix et de liberté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 23:05

 

 

 

Le pardon véritable pour moi, c’est reconnaître notre véritable nature, c’est reconnaitre la réalité de l’existence qui est que personne n’est acteur de ses actions, il n’y a pas d’agissant central, d’agissant principal au cœur de l’action et que dans cette reconnaissance on peut voir qu’il n’y a qu’innocence.

 

 

Ça ne veut pas dire qu’il y a des actes qui ne peuvent blesser les uns et les autres, ça veut dire qu’il n’y a aucune motivation personnelle derrière, même quand ça semble l’être, et que simplement on reconnait la nature de l’expérience, il n’y a pas de contrôle sur l’expérience, et personne n’est acteur des actions.

 

 

Il y a la vie qui se vit, la conscience qui se manifeste dans l’expression unique qui est celle-ci, et cette reconnaissance, pour moi, c’est le pardon véritable.

 

 

C’est vraiment cette perspective absolue que j’invite, c’est-à-dire l’amour inconditionnel c’est aussi reconnaître l’autre dans sa véritable nature, c’est pas « aimer », c’est pas une action, c’est une reconnaissance, c’est ce que nous sommes, donc on ne peut pas quelque part « faire » ce que nous sommes, c’est pas une action, c’est avant tout on se reconnaît dans notre vraie nature et de cette reconnaissance découle un amour humain spontané, un don spontané, une compassion spontanée parce que la nature de l’existence est reconnue comme étant interconnectée, comme étant « une », et dans cette reconnaissance l’amour est inévitable en fait.

 

 

Et l’amour c’est quoi, c’est l’absence de la non-acceptation, c’est l’absence de toute résistance à la vie telle qu’elle se présente et dans l’ouverture à ça, l’amour dans l’expérience lui aussi coule, et ce qu’on vit c’est la fluidité dans notre quotidien.

 

 

Armelle   

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 19:52
Qu'est-ce que l'éveil - Claudette Vidal

 

 

 

 

.

 

 

 

 

L'éveil à soi, c'est une aspiration de ton âme de vivre dans la vérité.

 

Actuellement tu vis dans le mensonge, et ça commence à être su "à bord", (...) et il y a un moment où cela devient intenable ce mensonge, il faut connaître la vérité...

 

Claudette Vidal

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 13:56
Le Féminin Sacré - Marie Johanne Croteau-Meurois

 

 

 

 

.

 

 

 

"Le feu féminin est un principe initiatique, accoucheur de métamorphose, il ne concerne donc pas seulement les femmes, mais les hommes et l'humanité entière".

 

Marie Johanne Croteau

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 01:09
De l’aube au crépuscule - Betty
 
Il est intéressant et vivant d’être conscient de la vie qui s’exprime à chaque instant. C’est l’état naturel de l’être humain que de vivre en pleine conscience. La vie déploie ses couleurs, ses humeurs, ses drames, ses soleils levants et ses ouragans. Elle exprime dans le corps la gamme complète des sensations, la totalité des émotions et des ressentis. La vie est précise dans le monde des opposés, ce monde incontrôlable, interchangeable: le plus grand que soi. La beauté qui en découle est comparable au courant d’une rivière sauvage et inexplorée qui traverserait soudainement un désert desséché. Elle donne vie; elle est la fraicheur de l’instant.
 
La vie s’exprime chez l’être humain sous la forme d’un rêve, un rêve où se succède un carnaval d’impressions passagères. Elle éteint et allume les soleils, elle habille les arbres et les dépouille, elle colore les fleurs et les parfume, elle illumine le ciel noir d’étoiles de feu. Dans ce rêve éphémère, l’être humain s’est pris au sérieux! Il rêve qu’il existe en tant qu’individu séparé et qu’il peut changer le mouvement de la vie. La vie, mon ami, ce n’est pas de tes affaires. Enlève-toi du chemin!
 
Ce n’est pas une obligation d’être conscient de chaque instant. Ne pas l’être et s’identifier au rêve d’individualité ne changera rien au cours de la vie de cet organisme vibrant auquel on s’identifie. Le corps vit que vous y soyez identifié ou non. Il danse somptueusement, s’adaptant parfaitement de l’enfance à la vieillesse, de la joie à la tristesse, de l’aube au crépuscule, de la naissance à la mort. Il fait partie intégrante du battement de cœur de la vie. L’opinion que vous en avez ne nuit pas et n’aide pas. Rêver d’individualité c’est simplement déplacer son attention sur son histoire personnelle et la trouver intéressante.
 
Une invitation tranquille: Dans l’œil du cyclone.
 
La quête existentielle, le mal-être intérieur, la recherche spirituelle appartiennent au personnage que tu crois être. La vie n’attend pas tes grandes prières ou tes intentions particulières pour se manifester. Le pouvoir d’intervenir que s’invente le personnage dans le monde du rêve est le reflet de son insécurité. Son rêve est donc bâti sur l’insécurité imaginaire.
 
Voir comment fonctionne ce personnage c’est en tout premier lieu douter de ce qu’il appelle la vérité. Cette recherche de la « pure » vérité est un conditionnement illusoire qui est rarement remis en question. Remettre en doute honnêtement ce que le personnage interprète comme la vérité l’irritera peut-être, mais le forcera à rester en contact avec l’instant.
 
Je vous invite à reconnaître simplement la condition dans laquelle on se trouve. Je vous propose l’image de l’œil du cyclone: un regard impersonnel au centre de la tempête de ce personnage imaginaire. Ce regard qui laisse la tempête être et qui ouvrira grandes les portes à la déconstruction du personnage et à la fraicheur de l’instant.
 
Il est intéressant de voir comment le personnage est conditionné à espérer le changement, c’est-à-dire, à résister à ce qu’est l’instant. Il est en attente d’un lendemain meilleur. Sa vision est individuelle, elle est intéressée; la vie, elle, est globalité et désintéressée.
 
Le personnage veut changer le monde, changer les autres et se changer lui-même. Il est obsédé à l’idée d’obliger la vie à s’adapter à lui, à ses croyances, à ses convictions. Regardez vos réactions dans votre vie quotidienne, dans le monde des relations… ne sont-elles pas mécaniques, répétitives presque pathétiques? Prenez conscience des émotions qui se réveillent, de la chaine de pensées qu’elles déclenchent. Prenez conscience que les pensées redondantes accroissent l’intensité des vieilles émotions. En être conscient, c’est projeter la vie du personnage sur un écran géant et le regarder sans vouloir le changer.
 
Voir clairement c’est aussi accueillir une impression accrue de souffrance et de sentiment d’impuissance. La souffrance ne deviendra jamais confortable, mais elle va passer sous le regard de l’honnêteté. La fuir ou la transformer ne l’éliminera pas. Vivez-la! ! Prenez le risque de rester avec. C’est un bien petit investissement pour autant de liberté.
 
 
 
- Betty Quirion
 
 
 
 
 

 

 

 

Tournée européenne de Betty à l’automne 2016: http://bit.ly/2aYjh03

 

 

http://www.lagrandejoie.com/

 

 

http://www.lagrandejoie.com/#!publications/e4e2g

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 21:43

 

 

 

.

 

 

 

 

 

Nous sommes toujours en parfaite communication qui ne demande rien. Pas de besoin de pouvoir ou non exprimer ce que l'on ressent. Mais sans les fausses perceptions de s'etre coupés les uns des autres et de tout, une communication de surface devient plus naturelle et aimante, forte en compassion et en compréhension.

 

 

 

 

 

 

Cette conversation intéressera toutes les personnes dont les perceptions très fines de ce qu'elles ressentent leur posent problème, simplement parce qu'il existe encore en surface un besoin d'être reconnu ou aimé, alors que d'oser laisser être ce qui est perçu permet de reconnaître que la communication est toujours là, bien avant les mots.

 

"La vraie communication c'est celle que vous avez avec les animaux, la nature, certains êtres humains vont reconnaître ça, et ne vous en demanderont pas plus parce qu'ils se sentiront tout à fait comblés dans cette communication, ceux qui semblent vous demander plus, laissez tomber, ce n'est pas votre problème".

 

"La communication est beaucoup plus grandiose en silence en fait, c'est là où l'on partage vraiment la connaissance, cette communication elle est amour."

 

"La vraie compréhension est avant les mots".

 

"Les gens qui viennent à vous et que vous captez, ont une demande : aide moi à aligner ma pensée avec mon coeur parce que je suis complètement distordu en moi-même".

 

 

Un grand pan de compréhension s'ouvre à moi !

 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche