Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 21:36

 

 

 

.

 

 

Un film de Jean Damien Fleury
Textes de Markus Wider

 

 

 

"Notre société occidentale, en crise politique, économique

et écologique, se cherche.

Comment l'individu peut-il se construire et s’épanouir

dans ces conditions ?

Dans cette période de fanatisme religieux et d'égoïsme

consumériste, le film nous propose une réflexion,

un chemin qui nous conduit chez Ajaah.

La prière est mise en évidence, en dehors de tout cadre religieux, pour transmettre son essence et sa force,

à la perception de chacun.

Rencontre avec un Homme de prière

dans la culture islamique d’Inde du sud, 

Un, parmi Des Hommes Remarquables, 

Avec la prière comme invitation

à retrouver notre Ouverture d’Esprit."

 

Markus Wider

 

 

 

 

 
 
Si le sujet ne vous effraie pas, vous avez la possibilité de le visionner en totalité, en location V.O.D. sur la chaine « Graine Blanche » toujours sur Dailymotion.
 
Ce travail est un long investissement en temps, en argent, notamment pour le montage.
 
Vous pouvez soutenir financièrement le film et participer à la réalisation du prochain, en commandant auprès de Jean-Damien Fleury le DVD, avec donation minimum de 15€."
 
 
Contacter Jean-Damien :
 
jean-damien.fleury@wanadoo.fr
 
 
 
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 13:07

 

"L'amour est plus nécessaire que jamais"...

 

Et comme nous l'explique Arouna, c'est une vraie question de choix philosophique à la base : lorsque l'on a eu diverses expériences, que l'on a fait plusieurs nettoyages de notre histoire, que l'on a contacté notre "nostalgie de l'ailleurs", et que l'on est rentré dans le chagrin de ne pas avoir pu/su incarner humainement l'amour que notre âme connaît et dont nous avons tous une connaissance intime et le souvenir, alors nous sommes devant un choix radical.

 

Sommes nous convaincus, sommes nous prêts à croire à l'amour malgré tout et en dépit de tout, et sommes nous entièrement engagés à sa manifestation sur terre?

 

De ce choix, de ce "oui" confiant, va naître une nouvelle force au service de l'amour "en chair et en os" avec une âme "qui colle" à la nôtre.

 

Invitation vers un chemin ouvert...

 

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 12:29
Devenez un(e) fatigué(e) solaire - Aouna Lipschitz

 

A la veille d’un solstice d’été ça peut être intéressant d’essayer de transformer un fatigué lunaire en fatigué solaire. Et si vous n’arrivez pas à avoir de la gratitude vous ne pouvez que rester identifié à un triste lunaire, à un accablé lunaire, un fatigué lunaire, c’est en quoi il est super important de pouvoir devenir un fatigué, un accablé, un bousculé solaire.

 

Quelqu’un qui reconnait sa fatigue, quelqu’un qui reconnait qu’il est bousculé, quelqu’un qui reconnait qu’il est envahi d’une tristesse ou d’une colère, en tous les cas d’un endroit lourd, désagréable énergétiquement sans pour autant perdre sa compétence solaire de chauffer le problème ou lieu de le devenir.

 

Arouna

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 11:07

 

 

 

.

 

 

.

 

 

 

 

"Nous avons un travail magnifique à faire sur nous pour transformer tout ce potentiel qui est dans les cieux à l'intérieur de nous en en faisant une réalité vivante, un nouveau champ de conscience."

 

 

"Le pôle féminin c'est un trou, un abîme immense, ce sont ces cieux qui sont à l'intérieur de nous, qui sont encore voilés, -la femme voilée, le féminin voilé-, et c'est à chacun de nous de faire oeuvre mâle à l'intérieur de nous pour enlever les voiles, épouser ce féminin de nos profondeurs, de façon à devenir un être dont la conscience va s'élever de plus en plus."

 

 

"Les scieux sont l'inaccompli, et la terre c'est l'accompli"

 

"Lorsque nous épousons ce féminin de l'être, nous faisons l'expérience d'être épousé de dieu". A d S

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 17:03

 

 

Et vous? Quels sont vos plus beaux souvenirs sur cette terre? .....

 

 

 

 

 

 

Apaiser et amener de la Joie dans des moments de détresse ou de souffrance, c’est leur métier. Les Neztoiles sont des professionnels formés depuis 2002 à l’accompagnement dans l’imaginaire et aux techniques de bien-être.

 

http://www.neztoiles.com/

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 16:42


 

Voir le bulletin de Danielle Clermont qu'Arouna évoque ici  : http://vamr.eu/dcete16

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 11:44

 

 

Douceur et connection à soi-même, voilà déjà un premier pas indispensable, et une intention à garder vivante pour exercer de moins en moins de violence vis à vis de soi-même...

 

MT

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 20:23
Illustration Jeremy Mann

Illustration Jeremy Mann

 

J'ai envie de vous partager ce qui ne cesse de se montrer et qui, dans mon expérience, ne cesse de confirmer encore et encore que nous n'avons aucune existence à part de quoi que ce soit, avec une volonté propre, ou même que nous la créons.

 

Pour moi, tout est vraiment déjà là, tout est écrit, nous ne faisons que dire le scénario comme des acteurs sur une toile... quelle libération!

 

Aucune possibilité d'échouer à quoi que ce soit, de manquer le train, d'aller trop vite ou pas assez, d'être plus loin ou pas assez loin, non... rien de tout ça n'est possible... alors écoutez... au fond de votre être et vous saurez que faire, dire à chaque instant... (car oui, le jeu inclut un sentiment de libre-arbitre, de liberté dans le choix dans le moment).


Et vous verrez que plus vous écoutez et plus vous verrez là où vous n'écoutez pas. Ça deviendra de plus en plus subtile, et c'est normal, ça vous emmène toujours plus loin, dans des recoins de vous-mêmes peut-être encore complètement inexplorés, et même si vous pensez les avoir déjà explorés, ils peuvent être encore inexplorés, car ce chemin pour moi est bien une constante invitation à être de plus en plus intime avec soi-même... se dé-couvrir...


Tout le but du jeu de la vie, c'est ça... se dé-couvrir, entrer en profonde intimité avec soi...

 

 

Armelle

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 19:40

 

 

Une expérience et un discours d'une dimension incroyable...

 

Et l'application d'un thème qui m'est cher et me questionne beaucoup : "si la spiritualité ne se vit pas au quotidien dans nos relations avec nos proches dans les petits gestes qui font la vie, et avec nos proches - c'est à dire le royaume des siens, et pas un ailleurs, pas dans un "trip"- et bien ça ne sert à rien.... ce sont des mots. La spiritualité c'est insuffler un geste de vie dans tous nos gestes quotidiens, avec les gens, là où ils sont, pour leur amener un petit bonheur de plus ".

 

Une invitation à être un "ouvreur de coeur".... quel programme !

 

 

MT

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 20:00

 

 

"La connaissance intellectuelle, même si elle peut être utile à un moment donné, ne constituera jamais une preuve suffisante.
Elle doit être lâchée au profit de la connaissance directe. Cette dernière ne laisse aucun doute sur la réalité de Ce qui Est.
Elle seule est Réalisation."

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 18:52
Guérison des blessures du passé et paix intérieure - Isabelle Padovani

 

 

 

 

 

 

Pour être en paix il faut que notre présent redevienne un cadeau. Mais le présent ne peut pas être un cadeau quand le passé n'est pas un cadeau.

 

Ainsi, toutes les injonctions telles « il faut vivre dans l'instant », « le passé n’existe pas »,  que l'on entend ou lit à tout venant, peuvent être une violence supplémentaire, car même si nous en avons l'intention, nous faisons le constat qu’il est difficile d’être dans la conscience pure de l’ici et maintenant à causes de ces parts blessées qui nous tiennent dans le passé.

Il faut déjà trouver le moyen de guérir ces blessures, et cela ne se fait pas d'un coup de baguette magique. Il ne suffit pas de connaître ses blessures, il faut pouvoir, petit à petit, s'approcher de la source, accueillir ce qui n'a pas été accueilli et entendre ce qu’elles ont à dire. Cela prend du temps, de la patience et de la tendresse pour soi, ce qui est l'inverse de ce que l'on s'entend dire ou que des voix en nous se disent, à savoir qu'on devrait déjà avoir tourné la page, "qu'il faudrait", "qu'il n'y a qu'à", "qu'il suffit de", ... toutes ces injonctions qui répriment ce qui se passe réellement en nous.

 

 

Or il ne s'agit pas de réprimer, mais de rencontrer.

 

 

Comme Isabelle Padovani le précise dans cette vidéo, la notion de "parts" agissantes en soi est une vision très salvatrice. Pour ma part (et pour plusieurs parts en moi !!!), c'est quelque chose qui a été très déculpabilisant et qui continue à m'aider lorsque j'entends des phrases stimulantes comme quoi "j'ai" attiré telle personne ou telle situation, "j'ai" cherché, voulu ça ou ça... Mon dieu non, "JE" n'ai rien voulu, mais des parts blessées en moi ont créé des circonstances qui ont permis cela.

Cette vision ne retire rien à la responsabilité de prendre soin de ces blessures, mais franchement, lorsque l'on est assailli par la souffrance, qu'une blessure est profondément réactivée, je ne crois pas que ce soit facilitant, aidant ou guérisseur, de s'entendre dire que nous avons "choisi" notre agression !

Après, si l'on est dans la croyance que nous venons sur terre pour réactiver des choses à guérir, soit, mais en aucun cas cela justifie de se servir de cette croyance pour nier la souffrance qui traverse une personne et ainsi zapper tranquillement l'empathie ou l'accueil que réclamerait une situation souffrante.

 

 

J'ai oublié aussi le sempiternel "ton épreuve est un vrai cadeau", histoire d'entretenir en soi une part masochiste et d'inverser le sens des mots. Non seulement -dans la grande diversité d'expériences que la vie propose- on se choisit une bonne sale expérience qui nous fait bien souffrir, et en plus il faut appeler ça un cadeau..

Le cadeau, à mon sens, ce n'est aucunement l'expérience traumatisante, mais c'est ce que nous en faisons, avec notre force de transformation. Il y a des personnes qui ne peuvent pas transformer ce qui leur arrive et restent bloquées dans le passé, et rien ne deviendra un cadeau.

Par contre, si nous arrivons à guérir de nos blessures, la personne que nous serons alors devenue pourra regarder tout le chemin qu'elle a parcouru et voir le cadeau que elle s'est offert, en allant à la rencontre de son histoire. Le cadeau, c'est nous-mêmes.

Ainsi, pour moi le cadeau ne n'est pas le traumatisme, mais le chemin que nous choisissons d'emprunter pour guérir et grandir. Il ne se reçoit donc qu'à la fin du processus.  Cela n'a aucun sens de dire à quelqu'un en souffrance que ce qu'il vit est un cadeau, alors que ce n'est qu'un poison qui nécessitera du temps pour être transformé en élixir.

 

 

A force de concepts, on finit par nier l'humain, et sur le chemin dit "spirituel", beaucoup s'égarent dans ces réponses toutes faites. Quand j'entends une jeune femme me dire : "mais tu sais très bien que même une femme violée n'est pas victime", je me demande à partir d'où elle s'exprime, quelle expérience elle a vraiment de la vie, quel accueil elle s'accorde pour ses parts blessées, et je présuppose qu'elle n'a visiblement jamais été violée pour faire un raccourci aussi rapide dans la souffrance humaine et pour m'expliquer que je n'ai aucune raison de souffrir d'un problème qui n'a d'ailleurs rien à voir avec son exemple.

 

Je reste infiniment convaincue, même si parfois impuissante, que ce n'est pas dans la répression que l'on guérit (puisque c'est la répression qui le plus souvent a causé nos blessures), mais dans l'accueil et la restauration du lien à nous-mêmes. Et se restaurer, ce n'est sûrement pas s'ajouter des couches, ajouter de la violence à la violence, continuer à se persécuter avec des "tu as choisi" ce qui t'arrive.

 

 

Comme l'explique souvent Isabelle Padovani, lorsque nous sommes agis par notre blessure, nous sommes dépassés et impuissants (je rapelle ici les trois critères d'une blessure du passé : surintensité, prédictibilité, impuissance). Nous sommes dans une zone où nous n'avons aucun contrôle sur ce qui nous traverse avec force. Alors imaginez l'impact de toutes ces phrases d'évaluation, de jugements, d'interprétation, toutes ces injonctions nous intimant l'ordre soit de passer outre ce qui nous traverse, soit de ne pas nous plaindre puisque "nous l'avons choisi"...

 

 

Goûter à la paix intérieure n'est pas un état permanent. La Vie nous traverse à chaque instant, et à chaque instant la surface de notre lac intérieur est brouillée par les ondes qui nous atteignent. Reconnaître cela, c’est aussi arrêter de se faire violence en pensant que nous devrions être définitivement libérés des émotions, des blessures, des conflits internes, pour avoir le droit d’exister et d’être heureux.

 

 

Si nous pouvions, comme l’exprime Isabelle Padovani, voir que dans chaque protection, stratégie, « résistance », action, il n’y a « que de l’amour », alors nous pourrions commencer à nous détendre et envisager de regarder autrement nos stratégies -lorsqu’elles sont parfois tellement tragiques- pour les transformer afin qu’elles soient vraiment au service de la Vie et de l’Amour.

 

 

MT

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 08:29

 

 

Voici un extrait mis en ligne par Isabelle Padovani, issu des rencontres au coeur du Vivant des 25 et 26 octobre 2014 à Paris auxquelles j'avais assisté. C'est un plaisir de pouvoir sourire à nouveau avec l'art de la kikwinkation, cette "détente du U" qui désacralise le chemin spirituel, mais ne nous en éloigne pas pour autant. Au contraire.

 

MT

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 22:24

 

Percer les apparences... un voyage alchimique pour transformer le plomb en or.

 

"Plus il y a de gens qui croient à la réalité telle qu'elle est, la nôtre, là, rigide avec des barreaux, plus ça devient vrai, plus y'a de gens qui croient à autre chose, plus on crée des ouvertures"

 

"Peut-être que la réalité, c'est une folie que l'on partage".

 

Cette interview est à écouter... lentement ... ou plusieurs fois, car la parole de Patrick Burensteinas est dense et il y a de quoi s'arrêter et méditer sur beaucoup de choses pour permettre à ces idées de pénétrer notre "bulle" et de transformer notre vision...

 

 

MT

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 23:17
Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 21:21

.

 

 

 

"Passionnée par le sens caché des mythes et des contes, la conférencière et écrivaine Ode Pactat-Didier nous livre quelques clés pour mieux comprendre la véritable signification de la Belle au Bois Dormant.

 

« Chacun de nous a une belle au bois endormie au fond de lui qu’il s’agit d’éveiller » veut-on nous faire savoir."

 

http://www.rezozen.com/articles/fiche/174/La-metamorphose-dans-les-contes

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Transformation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche