Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 01:07
La guérison du coeur - Guy Corneau

 

 

Si tu veux rentrer chez toi
Au milieu même de cette vie
N'attends pas jusqu'au trépas
Pour ouvrir grand ton esprit

 

Écoute bien ma chanson
L'ai gagnée de haute lutte
Du crime à la trahison
J'ai fait tout ce qui rebute

 

J'ai erré dans milles vies
Avec un fardeau suprême
Jusqu'à y trouver l'ennui
Jusqu'à c'que l'Amour me prenne

 

N'aie pas peur du grand jugement
C'est inventé par des hommes
C'est un conte pour enfants
Qui veulent jouer aux majordomes

 

Il n'y a pas de jugement
Pour aucune de tes pensées
Non l'enfer que tu crains tant
Les prêtres l'ont inventé

 

Dieu est au bout de tes doigts
Esclave de ta fantaisie
Il n'est pas autre que toi
Tu es l'amour infini

 

Tu es libre c'est certain
Bien plus qu'on ne saurait te dire
Et tu crées tous tes destins
Du pacha jusqu'au fakir

 

Tu es libre et ne dois rien
Tu ne dois rien à personne
Toutes ces dettes et ces destins
C'est ta mémoire qui fonctionne

 

Dans l'immense comédie
Tissant le fil de nos vies
On blâme si facilement
Les autres pour nos tourments

 

Deviens donc ce que tu veux
Peu importe ce qu'il advienne
N'oublie jamais si tu peux
Que tu crées tous tes problèmes

 

Chaque peine est une rose
Même si elle te déchire
Elle te dit une seule chose
Veux-tu cesser de souffrir ?

 

N'y a de loi que la joie
C'est la vérité profonde
N'y a de loi que la joie
Elle est l'essence du monde

 

Guy Corneau

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes Paroles créatrices
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 00:42
La position du thérapeute - Guy Corneau

 

 

La position du thérapeute est neutre au sens où il n'a pas de projet par rapport à vous et où il va faire du mieux qu'il le peut pour ne pas mêler ses propres problèmes aux vôtres. Le thérapeute n'a pas besoin que vous soyez bon, mauvais, mal en point, amoché ou déjà sur le chemin de la guérison, il vous prend comme vous êtes, comme vous entrez dans son bureau.

 

Par la suite, fort de cette expérience, vous pourrez imiter le comportement de votre thérapeute et adopter face aux crises la disposition bienveillante et sans jugement qui était la sienne. Vous aurez ainsi acquis, à travers la thérapie, la capacité de maintenir un espace intérieur accueillant.

 

Guy CORNEAU

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Mes citations inspirantes Paroles créatrices
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 00:20

 

Blessed we are
to dance on this ground,
The rhythm of saints to carry the sound.
We hold a prayer for the earth,
for the ones yet to come,
'May you walk in beauty and remember your song.'

Remember why you came here,
Remember your life is sacred.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Gaïa Paroles créatrices
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 13:14

 

 

Voici toute la parole flamboyante de Fabrice Luchini pour mettre en lumière les bases essentielles de la relation à l'autre, qui ne peut exister qu'en passant par une relation intime à soi-même.

 

Qui n'a pas encore traversé, rencontré, accueilli son chaos, ne peut aller à la rencontre d'un autre, tout au plus celui-ci sera utilisé, instrumentalisé pour servir de spectateur à sa propre névrose et à la confirmation de ce qu'il est, mais pas pour le rencontrer vraiment.

 

 

"Je ne peux jouir de l’autre qu’en ayant de l’empathie, pour avoir de l’empathie il faut que je le comprenne, pour le comprendre, au sens premier « le prendre avec », il faut que je comprenne des choses en moi, que ce qu’il est résonne en moi, et pour que ça résonne en moi comme un instrument musical il faut quand même que je m’y sois colleté à ce que je suis, qui est minable, médiocre, chaotique, inconséquent…

Mais tant que tu n’as pas un début d’élucidation de ce que tu es qu’est-ce que tu vas recevoir de l’autre ? tu ne vas rien comprendre de l’autre parce que pour comprendre l’autre, soyons concret, tu n’as de sympathie avec l’autre, que ce que tu as accepté de sympathie avec toi, une véritable sympathie, pas une relation mondaine (…)" F.L.

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 22:22
Mathilde, 14 ans, harcelée

 

 

 

"Pour qu'ils m'aident il fallait que je reconnaisse que j'avais des tors partagés avec mes agresseurs.

Et quand je me suis mise à pleurer on m'a dit te rends-tu compte que tu as une attitude insolente, tu restes dans ta position de victime et tu ne parles que de justice".

 

Voilà le discours désastreux qui a cours à notre époque pour les victimes,  enfants ou adultes, et qui permet aux témoins, observateurs, responsables, d'être les véritables complices de maltraitances et de ne pas prendre leur responsabilité.

 

Les mots sont importants et façonnent nos représentations. Quand un ouvrage traitant des pervers narcissiques s'intitule "Le pervers narcissique et son complice"(1), je ne trouve pas cela très heureux, plutôt provocateur et assez désastreux. Je vois la série que l'on pourrait faire : "le violeur et sa complice", "le tueur en série et sa/son complice", "les voleurs et leurs complices", bref l'idée qu'on l'a bien cherché, et même qu'on y prend goût...

 

Pourtant, comme le dit le psychanalyste Jean-Charles Bouchoux dans l'une de ses interviews (2), "ce n'est pas parce que l'on a une faille narcissique que ça donne à qui que ce soit le droit de mal nous parler". 

 

Or la tendance de la société est à la perversion, c'est à dire qu'elle donne la part belle et toute latitude à des personnes perverses qui projettent sur les autres leurs propres méfaits et leurs conflits internes. Et je ne parle même pas de la sphère spirituelle  ou du développement personnel, qui avec son prêt-à-penser, peut parfois aller dans le même sens en disant qu'il n'y a jamais de victime, car tout est juste dans ce monde. Ce niveau de compréhension et de réflexion est à dissocier d'avec l'ici et maintenant, face à des personnes qui subissent des choses. Car si nous ne pouvons pas faire ce discernement, alors où mettons nous nos valeurs? où pouvons-nous regarder nos propres ombres? où mettons-nous notre responsabilité, notre co-création ?

 

Cela m'évoque ce témoignage de Lydia, qui a été séquestrée pendant 28 ans, violée, brûlée au 3ème degré et dont le père lui a fait sept enfants... Tous le village savait, le maire savait, les gendarmes savaient, le préfet savait.... Personne n'a rien dit, rien fait, en témoigne le passage édifiant du reportage de l'époque où un habitant dit :  "bin à mon avis, c'est chacun chez soi, pour moi c'est chacun chez soi, ça s'arrête là, c'est triste pour elle c'est tout".

Et quand ces situations extrêmes arrivent au meurtre du bourreau ou au suicide de la victime, c'est encore la victime qui est montrée du doigt...

 

Etre entendu est le premier besoin de toute personne (3). 

Je salue le courage de cette jeune fille de 15 ans, qui a écrit ce livre sur son histoire (4) non seulement pour se relever mais pour aider les autres victimes du harcèlement, et l'on sait hélas combien c'est fréquent et combien de jeunes ados sont acculés au suicide suite à de tels agissements.

 

Ces agissements ne sont-ils pas, d'ailleurs, la conséquence du fait que les personnes ayant un pouvoir d'autorité ont abdiqué de toutes leurs responsabilités et, préférant fermer les yeux, donnent naissance à des monstres dont les pulsions ne sont plus ni encadrées ni éduquées? Ce sont les personnes adultes de l'établissement de Mathilde qui auraient dû se mobiliser et avoir une action. Au lieu de cela, nous sommes dans une société où les enfants doivent se défendre eux-mêmes, faute d'adultes assez courageux ! (5)

 

Que penser d’une société qui ne peut plus accueillir la souffrance d’autrui, mais qui par contre est capable d’en jouir intensément, puisqu’il s’agit de cela dans ces cas de harcèlement à l’école, mais aussi au travail, voire dans la sphère privée ?

 

L'indifférence à la souffrance d'autrui et la banalisation des sévices est ce qui nous transforme en monstres et permet à d'autres monstres d'exister.

 

Et je le souligne encore ici, pour être suffisamment compassionnel à la souffrance d'autrui, encore faut-il au minimum être capable d'écouter sa propre souffrance (6). Nous sommes entourés de personnes aux grands principes, qui se détournent au premier effondrement d'un être humain. Celui qui souffre devient un emmerdeur, un empêcheur de tourner en rond dans un monde que l'on voudrait aseptisé par le bonheur.

 

Exit les réfugiés, les SDF, les chômeurs, les victimes de guerres, les harcelés, les pleurnicheurs, les dépressifs, les burn-outés, les moribonds les malades, les alcoolos, les drogués, les cancéreux et tant d'autres. Mince ! Rentrez dans le rang, soyez "normaux", que les braves gens puissent dormir en paix et que nos tristes petits bonheurs ne soient pas égratignés (7) ....

 

 

MT

 

 

  1. "Le pervers narcissique et son complice", Alberto Eiguer, Ed Dunod
  2. Pervers Narcissiques et abandon Jean-Charles Bouchoux https://www.youtube.com/watch?v=DNmGJSAWvqM
  3. « L’enfant a un besoin inné d’être pris au sérieux et considéré pour ce qu’il est. « Ce qu’il est » signifie : ses sentiments, ses sensations et leur expression, et ce dès le stade du nourrisson. Dans une atmosphère de respect et de tolérance pour les sentiments de l’enfant, celui-ci peut, à la phase de séparation, renoncer à la symbiose avec sa mère et accomplir ses premiers pas vers l’autonomie » ; Alice Miller, Le drame de l’enfant doué.
  4. Mathilde Monnet, 14 ans, harcelée, http://livre.fnac.com/a9981046/Mathilde-Monnet-14-ans-harcelee
  5. Voir les écrits d’Alice Miller et sa notion de « témoin lucide » auteur que j'ai souvent citée dans cet article : http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2015/09parcours-de-guerison.html 
  6. Guérison des blessures du passé : http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/2016/05/guerison-des-blessures-du-passe-et-paix-interieure-isabelle-padovani.html
  7. Et vive les vidéos sur les chiens que l’on sauve de la noyade, les canards que l’on aide à traverser, les renards qu’on sort de leur piège et autres actions -magnifiques et qui me touchent-. Mais quid des êtres humains qui à un moment de leur existence se noient dans leur vie, des vieilles personnes tremblantes aux passages piétons qui n’osent pas traverser le flux étourdissant de la circulation, et de toutes les personnes piégées dans les abus et la maltraitance ?.....

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

D'autres jeunes filles, comme Emilie, ne s'en sortent pas...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 16:53

 

 

 

« On ne traverse pas cette vie sans avoir tôt ou tard le cœur arraché ».

 

Mais il nous reste un secours nous dit Christian Bobin, la Poésie.

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 21:18
Bénédiction des Maasaï

 

 

L’humanité est une, quelles que soient les cultures du monde

Que notre déesse soit toujours avec toi

Que le succès t’accompagne

Quelles que soient les difficultés de ta mission

Pars en paix

Inspire-toi de la beauté de ces immensités lointaines que tu visiteras

Reste en vie

Reçois l’amour de l’herbe verte

Reçois l’amour du vent

Reçois l’amour de la lune

Reçois l’amour de tous les peuples

Aies le regard clair Soies la corne de notre déesse

Qu’elle t’ouvre la voie

Que ma bénédiction te rende efficace

Vas, et sois toujours entouré de douceur.

 

 

 

 

 

 

http://www.quantiqueplanete.com/videos/actualite/xavier-peron-vid7635  

 

Xavier Péron "Homme libre, la clé maasaï du bonheur "

Les Maasaï me parlent depuis l’enfance, bien que je sois né dans une famille bretonne sans aucune attache particulière avec l’Afrique de l’Est. Enfant, je ne lisais que les récits des explorateurs et des grands reporters-écrivains voyageurs ayant été en relation avec eux : Ernest Hemingway, Joseph Kessel, Karen Blixen, etc. Adulte, j’ai étudié dans le seul but d’aller partager leur Vie. Ce que je fis la première foi, lorsque je passais vingt-huit mois avec eux, dans le cadre de mon doctorat d’anthropologie politique. Plus tard, je ne dévierai pas de mon chemin de Vérité, je n’hésiterai pas à démissionner, après seulement quatre années d’enseignement-recherche à la Sorbonne et à l’Ile de la Réunion, de toutes mes fonctions universitaires. Car, une petite voix au fond de moi me disait que l’essentiel pour moi, ma mission, était, sans entrave et en toute liberté, de transmettre au monde leur humanisme spirituel, si précieux pour sauver notre Planète du naufrage. Un humanisme fondé sur l’amour de la nature et de la divinité en chacun de nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 21:46

Un an avant l'éveil

 

 

Le précieux témoignagne, pas à pas, observation après observation, décrit avec précision, de ce qui a permis à Betty de quitter la personnalité, de sortir de l'identification et du rêve.

 

MT

 

 

 

L'arret du rêve d'individualité

 

 

L'exploration de la conscience, d'instant en instant...

 

 

 

 

 

"Ne pas chercher la vérité... c'est la vérité qui te cherchera, tout ce que tu as à faire, c'est de voir l'illusion..."

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 07:10

 

 

 

 

598727_509359222408715_1790368800_n.jpg

 

 

 

 

 

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …

Que « Pourquoi ? » est la plus inutile des questions dans l’univers.

La seule question qui a du sens c’est « Que faire de cela ? »

 

Poser la question « Pourquoi cela arrive-t-il ? » peut seulement vous enlever votre pouvoir. Poser la question « Que souhaiterai-je faire de cela ? » crée exactement l’effet inverse.

 

Voici un grand secret : la raison de n’importe quelle chose est de produire chez vous un choix par rapport à cette chose.

 

Pensez à cela pendant un moment. En fait, pensez-y pour le reste de la journée.

 

Avec tout mon amour, votre ami

 

 

Neale

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 22:39

 

Un peu de mal à dire "Je t'aime" ?

A s'entendre dire "je t'aime" ?

Ecoutez les mots de Solange et sa fraîcheur vivifiante.

Tout coule de source, semble une évidence, quand dire "je t'aime" n'est plus un problème et se met au monde avec naturel et don gratuit.

 

MT

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 13:19

 

 

P3050254sign.jpg

Boudha du Temple Vajradhara Ling

 

 

 

 

 

 

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …

Que votre Vie Intérieure vous demande un peu d’attention.

N’entendez-vous pas votre âme vous appeler ?

 

S’il vous plaît, n’ignorez pas cet appel plus longtemps.

Ne dites pas, « Oui, oui ce soir. » Ou, « Ok, je comprends.

Je commence à méditer chaque matin dès demain … »

 

Arrêtez tout dès cette minute. Ne serait-ce que pour 90 secondes.

Et dites bonjour à votre âme. Reconnectez-vous. Rétablissez-le contact.

Et écoutez ce que vous essayez de vous dire à vous-même.

 

Avec tout mon amour, votre ami

 

Neale

 

 


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 22:11

 

 

Voici le portrait d’un homme hors du commun, qui consacre la fin de sa vie à incarner quelque chose d’incroyable : se lever à l’aube tous les jours, par n’importe quel temps, pour aller au bord des routes où circulent ceux qui partent travailler, et passer des heures à leur dire « I love you », « je vous aime ».

 

 

Un coup d’épée dans l’eau ? Un rêve de fada ? Non, seulement un homme qui vient « de ce coin de rue de l’amour fraternel ».

 

 

« Je suis seulement un tout petit instrument entre les mains de Dieu ».

 

« Je leur fais savoir que la vie est douce, la vie est belle, peu importe ce qui arrive dans la vie, il est toujours bon d’être en vie. »

 

« Si nous apprenions l’amour, il n’y aurait pas de guerre… »

 

« Une chose que les hommes doivent apprendre, les femmes ont besoin qu’on les aime, dites-leur que vous les aimez chaque jour ».

 

 

Si au début beaucoup ne comprenaient pas ce geste gratuit (car comment comprendre aujourd’hui la gratuité dans un monde où tout s’achète !?), sa présence a fini par en toucher plus d’un. Lorsque l’on écoute les personnes interrogées, non seulement elles se sont habituées à le voir, mais elles comptent réellement sur sa présence et vivent cet élan du cœur chaque jour comme un enseignement, comme une bénédiction, ou comme un porte-bonheur pour la journée ou un événement (comme cette femme enceinte, qui avait besoin de passer devant lui avant d’aller accoucher).

 

Il laisse chaque fois une trace dans la vie de ceux qui sont touchés par le don de l’amour :

 

« Il me rappelle chaque jour qu’il y a un choix à faire sur la manière de commencer notre journée ».

 

« Vous êtes la seule personne qui m’ai dit « je t’aime » en souriant »

 

Quand les gens ne le trouvent pas à l’endroit attendu, les radios locales sont submergées d’appels téléphoniques pour savoir où il est…

 

Imaginons ce qu’il a créé dans la vie des gens, ce besoin d’amour reconnu, cette présence sans défaillance, cette fidélité à ses convictions et cette constance dans la Joie… un vrai Maître, en toute humilité !

 

 

 

« Vous savez, je les aime tous ! », dit Johnny Barnes avec son large sourire.

 

 

MT

 

 

 

statueofJohnnyBarnes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 22:58



Voici un merveilleux mantra de libération, chanté par Hein Braat, dont la voix ne peut que nous aider à entrer dans nos profondeurs.

La première fois que je l'ai entendu.... j'ai voulu absolument me procurer le CD qu'il a fallu faire venir de je ne sais plus quel pays -merci internet- mais le prix de revient fut à la hauteur de mon désir .


Vous pourrez vous le procurer ici : http://www.yogini.nl

La traduction peut prêter à sourire, mais chaque culture a ses références végétales.... Là le concombre, ici la pomme... A chacun son jardin et sa façon d'amener ses fruits à maturation...


MT


 

 

 

 

 

 

OM TRAYAMBAKAM YAJAMAHE

SOEGANDHIM POESTHIVARDHANAM

OERVAROEKAMIVA BANDHANAN

MRITYOR MOEKSHIYA MAMRITAT

 

 

Om - Nous rendons grâce au seigneur des 3 mondes,

Qui les soutient et les emplit à la fois comme un parfum.

Puisse-t-il nous délivrer du lien de la mort

De la même manière qu'un concombre mûr se détache de sa tige.

Mais qu'il ne nous éloigne pas de l'immortalité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:23

Voici dans cette interview, résumé tout ce que j’aime de cette enseignante hors du commun : sa force d’âme, sa pensée brillante, sa liberté, son enthousiasme, sa capacité à chercher, voir et comprendre, la clarté et la rigueur de son discours, sa quête du divin autant que son engagement à le manifester dans la relation à l’Autre.

 

Son parcours et ses expériences enracinées dans la pratique spirituelle ainsi que dans la relation amoureuse font d’elle une femme qui transmet une vision spirituelle et initiatique, sans jamais se défaire de l’ici et maintenant, de la rencontre de l’Autre et de l’épreuve de l’incarnation.

 

 

MT








Voir aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 22:13




Tu n’as pas à comprendre.

 

Quelque chose est en mouvement

 

Au-delà de la compréhension habituelle.

 

C’est la présence de la Grâce elle-même.

 

Personne ne peut comprendre la Grâce.

 

Tu peux seulement dire :

 

« Merci, merci, merci de m’avoir recueilli et de me consumer ! »

 

 

 

Le camphre brûle ; il ne laisse aucun résidu.

 

Ce feu, non plus, ne laissera pas de résidu.

 

 

 

 

 

[Silence]

 

 

 

 

 

Voici la prière :

 

 

 

Que tout soit brûlé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mooji









   


Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans Paroles créatrices
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche