Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 15:18

 

Je vous invite à écouter l'intervention d'Hélène Banoun qui partage l'état des lieux actuel concernant les différents vaccins disponibles, que ce soit le Valneva ou les injections à virus atténués. Visiblement, les résultats sont loin d'être satisfaisants, quand ils ne sont pas affolants...

 

L'intervention de Pierre Chaillot, qui analyse les statistiques, permet aussi d'avoir un autre regard, en particulier sur la soi-disant responsabilité des non-vaccinés dans l'encombrement des réanimations.

 

Comprendre nécessite de prendre le temps. Le contraire de ce qui vous est proposé par les médias mainstream, où il faut faire des raccourcis pour marquer les esprits et bien sûr le contraire de la propagande qui est à l'opposé de la science et du réel.

 

 

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/sensetsymboles/videos/289189476511941/

 
 
La réunion publique hebdomadaire n°37 du Conseil Scientifique Indépendant (CSI) se tient ce jeudi 06/01/2022 à 21h00.
Réunion à suivre en priorité sur CrowdBunker, plate-forme de libre-expression:
ou sur Reinfocovid:
ou sur France soir:
Et maintenant grâce à Manue sur le site de la CSL:
Hélène Banoun: Vaccins inactivés et Valneva : Décevants !
Pierre Chaillot: Non, les non-vax ne saturent pas les réas !
Nous serons heureux de vous accueillir en direct à partir de 21h et de répondre à vos questions sur les sujets abordés.
Retrouvez les découpes des CSI en vidéos courtes sur la chaîne CrowdBunker CSI Express :
Les réunions publiques hebdomadaires du CSI sont protégées par CrowdBunker, plateforme de libre-expression exclusivement financée par ses utilisateurs. N'hésitez pas à faire un don à CrowdBunker, à la hauteur de vos moyens: https://crowdbunker.com/donation

 

 

Repost0
18 décembre 2021 6 18 /12 /décembre /2021 19:49

 

 

Le Dr François Lallemand fait partie des médecins qui ont œuvré pour reconnaitre la maladie de Lyme chronique et qui ont soigné les malades généralement laissés à eux-mêmes, voire stigmatisés dans leurs symptômes.

 

Condamné par la sécurité sociale de Strasbourg à rembourser les médicaments qu'il prescrivait à ses patients, au prétexte que ces patients "n'ont rien" puisque le test Elisa est négatif, on peut imaginer les pressions endurées pour exercer son droit de soigner.

La science toute-puissante impose ses limites et pense qu'elle a fait le tour de la question avec un test qui n'est même pas valable...

 

Bref, hommage à cet homme qui a osé se confronter au dogme, sachant que ce "dogme" est entrain de faire tâche d'huile partout dans la médecine et qu'il va nous falloir rapidement prendre conscience de cette dérive, au risque de voir médecins et patients aller vers de grandes souffrances, les uns pour continuer à exercer dans les règles de l'art, les autres pour continuer à être soignés avec éthique et respect...

 

Les condoléances des patients traduisent d'ailleurs bien le dévouement que ce médecin a eu pour ses patients, une volonté d'apporter du soutien, du soin, et de chercher à soulager. On aimerait que les médecins d'aujourd'hui puissent se sentir le même élan pour continuer à soigner avec leur coeur, et non avec des protocoles imposés par les labos de big pharma.

 

 

MT

 

 

 

 

 

Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Décès du Dr François Lallemand
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 13:40

 

 

Une pétition est lancée pour le retour à la normale pour les enfants dans les écoles.

Déjà plus de 60 000 signatures

 

 

 

"Au vu des données scientifiques disponibles

 

- sur la circulation virale dans les différentes classes d'âge (taux de positivité supérieur chez les plus de 40 ans par rapport au moins de 12 ans),

- sur la quasi absence de formes graves de la Covid19 chez les enfants de moins de 12 ans,

- de la vaccination des enseignants qui le souhaitent avec 3 doses de vaccins ARN,

- de l'impact des mesures sanitaires en cours sur l'apprentissage et la qualité de développement de nos enfants (25% des hospitalisations des enfants sont en pédopsychiatrie, 22% de baisse de QI des enfants pendant la crise, augmentation massive des troubles anxieux, dépressifs, obsessionnels compulsifs et du comportement alimentaire,)

 

nous demandons à ce que les conditions de vie scolaire soient ramenées à la normale à partir du 3 janvier sans aucune condition vaccinale.

 

C'est à dire

- la fin du port du masque en classe et lors des activités extérieures,

- l'absence de toute forme de pression vaccinale sur les enfants ainsi que

- la fin des évictions scolaires pour les enfants positifs au covid.

 

Cette pétition est lancée par Marie-Estelle Dupont psychologue clinicienne à Paris et le Dr Martin Blachier, médecin de santé publique."

 

 

 

Repost0
16 décembre 2021 4 16 /12 /décembre /2021 19:14

 

 

"Je maintiens cette déclaration avec une carrière dédiée à la recherche et au développement de vaccins : Je suis vacciné contre le COVID et je suis généralement pro-vaccination. J'ai consacré toute ma carrière à développer des moyens sûrs et efficaces de prévenir et de traiter les maladies infectieuses.

 

Avant d'injecter votre enfant - une décision qui est irréversible - je voulais vous faire connaître les faits scientifiques sur ce vaccin génétique, qui est basé sur la technologie de vaccin à ARNm que j'ai créée.

 

Il y a trois problèmes principaux que les parents doivent comprendre avant de prendre cette décision irrévocable :

 

- La première est qu'un gène viral sera injecté dans les cellules de vos enfants. Ce gène force le corps de votre enfant à fabriquer des protéines de pointe toxiques. Ces protéines causent souvent des dommages permanents aux organes critiques des enfants. Ces organes comprennent :

 

*Leur cerveau et leur système nerveux

*Leur cœur et leurs vaisseaux sanguins, y compris les caillots sanguins

*Leur système reproducteur

 

Et surtout, ce vaccin peut déclencher des changements fondamentaux dans leur système immunitaire

Le point le plus alarmant à ce sujet est qu'une fois que ces dommages se sont produits, ils sont irréparables, ils ne peuvent pas être réparés.

 

Vous ne pouvez pas réparer les lésions dans leur cerveau

Vous ne pouvez pas réparer les cicatrices du tissu cardiaque

Vous ne pouvez pas réparer un système immunitaire génétiquement réinitialisé

 

Et ce vaccin peut causer des dommages à la reproduction qui pourraient affecter les générations futures de votre famille

 

- La deuxième chose que vous devez savoir est le fait que cette nouvelle technologie n'a pas été suffisamment testée. Nous avons besoin d'au moins 5 ans de tests et de recherches avant de pouvoir vraiment comprendre les risques associés à cette nouvelle technologie

Les méfaits et les risques des nouveaux médicaments sont souvent révélés de nombreuses années plus tard Je vous demande de vous demander en tant que parent si vous voulez que votre propre enfant fasse partie de l'expérience la plus radicale de l'histoire de l'humanité.

 

- Un dernier point : la raison qu'ils vous donnent de faire vacciner votre enfant est un mensonge. Vos enfants ne représentent aucun danger pour leurs parents ou grands-parents

C'est en fait le contraire.

Leur immunité, après avoir contracté COVID, est essentielle pour sauver votre famille sinon le monde de cette maladie

 

Enfin, en résumé : il n'y a aucun intérêt pour vos enfants ou votre famille à faire vacciner vos enfants contre les petits risques du virus, étant donné les risques sanitaires connus du vaccin avec lesquels en tant que parent, vous et vos enfants pourriez avoir à vivre pour le reste de ta vie.

L'analyse risques/bénéfices n'est même pas proche avec ce vaccin pour enfants.

 

 

En tant que parent et grand-parent, je vous recommande fortement de résister et de vous battre pour protéger vos enfants."

 

 

 

Dr Robert Malone

 

 

 

(traduction automatique à partir du lien ci-dessus)

 

 

 
 
Les risques irréversibles de la technologie ARNm / spike pour les enfants (vidéo sur FB)
 
 
 
 
 
 
 
Et son interview France soir où il explique, entre autres, que la protéine spike est toxique https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/malone
 
 
 
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 23:00
Protocole de gestion pour le syndrome corona de longue durée

 

Protocole de gestion pour le syndrome du COVID de longue durée (SCLD)

 

FRONT LINE COVID-19 CRITICAL CARE ALLIANCE
PROPHYLAXIE ET PROTOCOLES DE TRAITEMENT POUR LA COVID-19

 

 

 

L’approche décrite ci-dessous est un protocole de consensus basé sur une collaboration menée par le Dr Mobeen Syed (« Dr Been »), le Dr Ram Yogendra, le Dr Bruce Patterson, le Dr Tina Peers, et la FLCCC Alliance. Compte tenu du manque d’essais cliniques de traitement du syndrome de la COVID-19 de longue durée, ces recommandations sont fondées sur les mécanismes physiopathologiques de la COVID-19 et des maladies post-virales ainsi que sur notre expérience collective d’observation des réponses cliniques profondes et soutenues obtenues avec les approches thérapeutiques ci-dessous.
 

Ce protocole a également été utilisé pour traiter les syndromes inflammatoires post-vaccinaux avec un succès similaire. Comme pour tous les protocoles de FLCCC Alliance, les composants, les doses et les durées évolueront au fur et à mesure que les données cliniques s’accumuleront. Pour les informations les plus récentes sur les traitements optionnels, rendez-vous à : flccc.net/flccc-protocols-a-guide-to-the-management-of-covid-19 (voir la section SCLD).

 


 

 

 

 

 

.

Repost0
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 12:57
Le pot-pourri des injections - Astrid Stuckelberger
 
 
Ne manquez pas l'intervention d'Astrid , non seulement pour sa lumineuse personne et pour sa parole claire et étayée concernant la recherche, les injections, le contenu des injections (et c'est là qu'il y a quelques surprises, pas très jolies); contenu qui a été conçu pour contaminer aussi les non-injectés; contenu qui permet, grâce au graphène de véhiculer toutes sortes d'informations; c'est un vrai "pot-pourri" tellement il y a de choses dedans, et de toute évidence, pas pour le meilleur de notre santé et de notre intégrité, tant physique, psychique, que spirituelle.
 
Le contenu de ces injections ne peut absolument pas être un hasard et montre où en sont les dérives (les intentions?) réelles de cette "science" sans conscience, qui touche au génome humain et transgresse tous les interdits.
 
Oser voir, pour faire face
 
 
1ère partie, à partir min 13
 
partie 2
 
 
Rien ne nous empêche de faire des liens avec ce type d'article, qui donne une idée de la technologie prête à pénétrer et commander nos cerveaux (si ce n'est déjà fait...)
 
 
l'info en question N 73 avec Dr Astrid Stuckelberger - Privat-Docent, PhD et Master en Science
 
Dans cette 73e édition de votre émission hebdomadaire, nous avons le plaisir d'accueillir Dr Astrid Stuckelberger (Privat-Docent, PhD et Master en Science), chercheuse et enseignante, dont à la Faculté de médecine de l'Université de Genève et de Lausanne. Experte internationale tant pour les gouvernements que pour les organisations internationales telles l’ONU, OMS et Banque mondiale dans différents domaines liés à la santé et à la santé publique, ses principaux axes de travail concernent les questions relatives au vieillissement de la population et aux individus, l’égalité des sexes, l’équité et les déterminants sociaux de la santé, l’innovation de rupture et les technologies de la santé, les droits de l’homme et l’éthique ainsi que les réglementations et politiques internationales.�Vous pourrez lire sur son site son CV synthétique et les lettres de recommandations internationales qu'elle a reçues.��
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost0
4 novembre 2021 4 04 /11 /novembre /2021 19:06
La barbarie à l'oeuvre dans l'ordinaire

 

Eric Caumes qui fait déjà partie de certains médecins qui refusent de soigner les malades de Lyme (parce que Lyme chronique n'existe pas, à part dans la tête des malades, c'est bien connu), aggrave son cas avec ses nouvelles déclarations, à savoir suggérer de ne pas soigner les gens non vaccinés sauf s'ils signent un certificat qui mentionne qu'ils refusent d'être réanimés s'ils ont attrapé le Covid...

 

Comment peut-on concevoir, dans un cerveau d'humain au 21ème siècle, l'idée de ne pas assister des personnes en danger pour leur santé, comment peut-on, de facto, accepter, valider, vouloir le décès d'une partie de la population en leur limitant les soins et en culpabilisant les gens en leur disant qu'en étant non vaccinés, s'ils sont malades, ils vont PRENDRE LA PLACE d'un jeune ou d'une personne âgée à l'hôpital ? Depuis quand existe-t-il une hiérarchie dans le genre humain? Comment des êtres (humains?), sont-ils arrivés, par le pouvoir de la pensée et son ascendant sur le coeur, à des idées aussi barbares, alors que nous avons pendant des décennies lutté pour ne pas disqualifier une race, un genre, une ethnie, alors que nous avons eu l'enseignement de la seconde guerre mondiale avec ces génocides au nom d'idéologies en tous genres, que partout dans le monde nous pouvons nous indigner lorsque qu'une partie d'une population est tyrannisée ?

 

En fait, cela a commencé en mars 2020, lorsqu'on nous a rabâché dans les médias à l'époque que l'on était obligé de soigner les gens en fonction de leur âge et de leur espérance de vie... Sur les plateaux télé, ces phrases tombaient au milieu des débats, mais personne pour s'indigner, pas un mot, pas une phrase.

 

Après on a eu régulièrement dans les médias certains élus ou journalistes qui souhaitaient "pourrir la vie des non-vaccinés", avec régulièrement l'idée qu'on tente de faire passer comme une évidence "non-vaccinés = ne seront pas soignés".

Et je ne vous parle même pas des commentaires sur les réseaux sociaux, dont la violence et la virulence sont juste incroyables envers les personnes qui n'auraient pas d'injections...

 

Ce qui est terrible, c'est que des pensées qui pourraient rester dans le silence des cerveaux, dans ces pulsions non avouables qui peuvent traverser nos esprits mais que l'on ose jamais révéler, car notre inconscient a une vague idée de leur monstruosité, deviennent des pensées proférées publiquement avec conviction et sans aucune honte.

 

 

Est-ce l'aube d'une nouvelle société où les fumeurs, les mangeurs de fast-food, de pizza, les obèses, les alcooliques, les drogués de junk-food seront interdits d'hôpital ? A l'heure actuelle on n'use pas encore de ce type d'argument, pour l'instant....

 

Du coup, est-ce qu'une société "à la chinoise", avec crédit social n'est pas déjà entrain de se profiler, à savoir qu'il faudra cocher toutes les bonnes cases pour aller se faire soigner, avoir le droit de travailler, avoir le droit de manger, avoir le droit de se déplacer ? Mais dès que l'on suggère ce parallèle, on provoque un tollé général... Pourtant relisez les bonnes idées du Sénat qui s'inspire, ouvertement de ce modèle.

 

La barbarie, l'Histoire nous l'a enseigné, avance souvent de façon non spectaculaire, dans un quotidien ordinaire, avec des gens ordinaires... Nous devrions nous en souvenir assez, afin de ne pas banaliser certaines déclarations, qui relèvent d'une profonde pathologie, car qui peut souhaiter le décès ou la non assistance à personnes, sinon des personnes profondément malades, qui ont perdu le sens commun, toute éthique et en conséquence toute connexion spirituelle avec la Vie. 

 

 

MT

 

 

Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 23:05

 

 

Les microbes sont les constructeurs de ce monde....

 

Donc cet acharnement à vouloir les tuer, les éradiquer, est juste une lutte contre nous-mêmes...

 

 

 

Repost0
30 octobre 2021 6 30 /10 /octobre /2021 14:18

 

Censurée sur YouTube https://youtu.be/DKtReGQBrBg ce n'est plus une surprise...

 

Le point avec Alexandra sur l'ARN, l'ARN messager, les injections, les études en cours sur les thérapies à base d'ARNm, les risques de l'ARNm, le corps transformé en OGM, la fertilité, les problèmes cardiaques, le nombre de doses prévues par habitant, et.... l'absence totale d'études pour évaluer sur le long terme les effets de ces injections imposées mondialement.
 

Un bon résumé de l'état des lieux pour comprendre toutes les incertitudes autour de ces injections.

L'audition est un peu pénible à cause du bruit environnant, mais les informations n'en reste pas moins importantes.

 

A défaut d'avoir terminé les études pour valider ces injections, on aurait pu espérer qu'une surveillance stricte soit mise en place ainsi que des études sérieuses, afin d'étudier les conséquences de ces thérapies sur le long terme. Or, on constate déjà que les effets secondaires qui surviennent de façon rapprochée au jour d'injection, ont du mal à être rapportés et que les médecins font barrage à ces remontées en décrétant d'emblée que "ça n'a rien à voir". Donc peu de chance que l'on obtienne une vraie vue d'ensemble officielle, bien que les témoignages affluent et sont loin d'être rassurants. Il y a les morts subites, les AVC, les myocardites sur de très jeunes, des paralysies,  des cancers qui flambent, et apparemment des cas de maladie du prion. En effet, la protéine spike pourrait se comporter comme un prion et des cas ont déjà été reconnus officiellement comme conséquence de l'injection. (1)

Le silence et le déni sont certainement le plus grand mépris que l'on puisse imposer aux victimes.

 

 

MT

 

 

 

(1) A écouter le cas de l'épouse de Marc Doyer, dans l'émission de Radio courtoisie, consacrée aux effets secondaires des injections

 

Marc Doyer collecte les témoignages des victimes d'effets secondaires indésirables.

Vous pouvez le joindre au 06.20.51.15.93 ou par son groupe de soutien «Mauricette» sur Facebook:


https://www.facebook.com/groups/mauricettegroupe

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost0
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 22:36
Film Primum non nocere - Trailer
 
Primum non nocere
 
D'abord ne pas nuire
 
Témoignages de tous horizons pour pointer les incohérences, comme, entre entre autre, le fait de vouloir à tout prix vacciner les jeunes enfants, et femmes enceintes, alors qu'en temps normal il existe tant de contre-indications pour elles, que ce soit pour les médicaments... ou l'alimentation : 

 

On nous dit par exemple :

 

Durant la grossesse, il est conseillé d'éviter les aliments considérés les plus à risque de contamination :
  • les fromages au lait cru ;
  • la croûte des fromages ;
  • les poissons fumés ;
  • les coquillages crus ;
  • le tarama ;
  • les produits carnés crus type charcuterie ;
  • les graines germées.
  • ........
 
Mais par contre... la vaccination est sûre.

 

Néanmoins, le CRAT (Centre de référence des agents tératogènes) dit :

  • Vaccin à ARNm
    • Les vaccins à ARNm contre la Covid-19 ne sont pas tératogènes ni foetotoxiques chez l’animal.
    • Depuis le début de la vaccination contre la Covid-19 par les vaccins à ARNm aux USA, les femmes enceintes qui le souhaitent peuvent être vaccinées, quel que soit le terme de leur grossesse.
    • A ce jour, bien que les issues de grossesses des femmes vaccinées au 1er trimestre de la grossesse ne soient pas encore publiées, aucun signal inquiétant n’est rapporté sur plus de 156 000 femmes enceintes vaccinées, que ce soit en termes de fausses couches ou de malformations.
    • Pour les mères, la tolérance et la réponse vaccinales aux vaccins à ARNm sont identiques à celles des femmes non enceintes vaccinées.
  • Vaccin à vecteur viral
    • Les études de toxicité sur la reproduction chez l’animal sont en cours. Sur la base des résultats d’une étude préliminaire, aucun effet nocif n’est attendu sur le développement foetal.
    • Les données concernant d’éventuelles grossesses exposées lors des essais cliniques ne sont pas disponibles à ce jour
    •  
Je vous rappelle au passage que le modèle animal n'est PAS le modèle de l'homme et ne garantit pas l’innocuité des produits testés (https://www.antidote-europe.org/animal-pas-modele-biologique-homme/ )
 
 
Le principe de précaution, comme son nom l'indique, est un principe, c'est à dire il signifie avoir des règles, une morale. A l'heure où les principes se perdent, il serait pourtant important de s'en rappeler.
 
MT
 
 
 
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 18:39
Le sacrifice humain

Depuis la nuit des temps, il y a toujours eu de "bonnes raisons"

pour sacrifier des gens, pour accepter l'horreur,

et pour commettre l'inacceptable...

 

 

 

 
 
 
La logique du sacrifice (humain). La HAS reconnait des défaillances graves en lien avec ces injections, mais on minimise et on continue. En avant !
 
Mais où donc est passé notre bon sens ? Notre coeur ?
 
 
Le Dr Peter Mc Cullough, dans une intervention, disait que nous n'étions pas dans une crise sanitaire, mais "dans une crise compassionnelle".
 
L’absence de compassion nous conduit tout droit à la monstruosité et à la barbarie.
 
Dès que nous chosifions autrui, sans plus voir qu'il est un "nous-mêmes", nous créons l'illusion que nous pouvons faire souffrir l'autre ou le soumettre à nos désirs et fantasmes pour des raisons qui se justifient.
 
 
Quand nous regarderons avec du recul , ce qui s'est mis en place, nous percevrons peut-être, je l'espère, l'horreur qui s'est manifestée sous nos yeux et notre manque de compassion et son corolaire la conscience,  absences qui ont permis à cela d'avoir lieu,  sans que nos coeurs pleurent. Car tous ceux qui trouvent cela "normal", "justifié", "nécessaire" font totalement abstraction de la réalité de la souffrance infligée sur autrui, pour ne servir que leurs objectifs.
 
D'où l'urgence de guérir nos peurs, nos blessures, de mettre de la lumière sur notre psyché qui projette ses ombres sur le monde sans en mesurer les conséquences.
 
 
MT
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Les enfants, aux premières loges des mesures maltraitantes

 

 

Une enseignante fait participer de jeunes enfants à une version de « The Farmer in the Dell », mais en changeant les paroles pour vénérer les masques.

 

Paroles :

Je porte un masque à l’école

Je porte un masque à l’école

Hi-ho, le derry-o, je porte un masque à l’école.

Ça m’aide à rester en sécurité

Il aide à me garder en sécurité

Hi-ho, le derry-o, Il m’aide à rester en sécurité

Mes amis sont en sécurité

Il protège mes amis

Hi-ho, le derry-o, il protège mes amis.

 

Summit.news rapporte : Encore une autre raison, comme si c’était nécessaire, pour faire l’école à la maison à vos enfants.

Tout cela se passe pendant que le procureur général Merrick Garland donne des instructions au FBI pour cibler les parents qui s’expriment lors des réunions du conseil d’administration de l’école, les traitant comme des terroristes nationaux.

Forcer les enfants à porter des masques faciaux cause des dommages incalculables à leur développement.

Comme nous l’avons déjà souligné, une étude a révélé que les scores moyens de QI des jeunes enfants nés pendant la pandémie ont chuté de 22 points, tandis que les performances verbales, motrices et cognitives ont toutes souffert du confinement et du port de masques.


https://www.anguillesousroche.com/education/une-ecole-surprise-en-train-de-forcer-des-enfants-en-bas-age-a-chanter-une-comptine-pro-masque/

 

 

 

 

Vera Sharav, rescapée des camps, et le Dr Sucharit Bhakdi s'expriment lors de ce Symposium et font part de leur stupéfaction de voir arriver l'horreur, alors que l'Histoire devrait se souvenir des dernières horreurs et des "plus jamais ça" qui avait été proférés.

 

 

 

 

 

 

Repost0
25 septembre 2021 6 25 /09 /septembre /2021 17:57

Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 16:33

 

 

"Au sujet de la maladie de Lyme, après le Pr Perronne, c'est le Pr Trouillas qui fait l'objet de ce qu'il dénonce comme étant une "démarche de violence illégale et illégitime", de la part de confrères qui eux, ne sont pas nécessairement reconnus comme étant experts en la matière. Selon lui, les formes neurologiques complexes se heurtent à un "négationnisme militant de la part d'une faction medicale, qui instrumentalise les autorités médicales, en particulier l'Ordre". Ce négationnisme accentuant par la suite ce qu'on appelle l'errance médicale."

 

Le pire dans cette histoire, c'est que ce sont des MEDECINS qui portent plainte auprès de l'ordre des médecins... Comment n'ont-ils pas honte devant le CV de cet éminent médecin ?

Pendant qu'ils dénoncent leurs confrères, ils ne voient pas que la médecine est entrain d'être achevée, vendue, dépouillée de sa substance, et qu'ils feront partie des premiers à dégager si besoin est. A moins qu'ils veuillent encore aller plus loin à vendre leur âme...

 

Par ailleurs, des médecins étant habilités à prescrire, grâce à leurs longues études et leurs diplômes... et la médecine n'étant pas une science exacte mais un art, pourquoi empêche-t-on aujourd'hui des médecins de prescrire et d'avoir des résultats?

Que ce soit Lyme, Covid, et même les cancers, on voit que de plus en plus les médecins sont interdits de soigner, qu'ils doivent rester dans les clous de protocoles imposés, qui par ailleurs ne guérissent pas.

 

La maladie de Lyme en est un exemple flagrant. Tous les malades qui ont suivi les "protocoles", 28 jours d'antibio et basta, savent qu'ils ne sont pas guéris et restent pendant des années à s'aggraver sans que personne n'accepte de les prendre en charge. La seule chose à laquelle parvient ce système sanitaire aujourd'hui, c'est de remettre sur les patients la faute de leur non-guérison et de mettre en doute leurs souffrances, voire de les envoyer en psychiatrie. La camisole, chimique, pour ceux qui souffrent et pour ceux qui ne pensent pas selon la doxa... Voilà un joli monde qui s'annonce !

 

Une partie des citoyens s'accroche encore et plus que jamais aux promesses de la "nouvelle médecine" et de ses miracles chimiques. Ils vont peut-être déchanter quand ils prendront enfin conscience de tous les échecs annoncés et que malgré les promesses à coup de pub, de propagande, de discours mensongers et sans éthique, eux ou leurs proches s'enfonceront dans la maladie sans jamais être guéris, ou alors en devenant un "camé" des traitements à vie, ou pire en décédant.

Les temps qui s'annoncent, avec les injections à répétition sous la menace, les soignants qui quittent le navire, vont déjà être un douloureux révélateur de cette voie sans issue dans laquelle s'est engagé notre société et sa politique "sanitaire".

 

Seule lueur dans ce tunnel bien sombre d'étranglement, des médecins et des collectifs qui tiennent le coup, s'organisent, réfléchissent à demain et comment réapprendre à vivre et à soigner ensemble.

Une immense gratitude pour ces leaders qui partagent leurs savoir-faire et leurs savoir-être.

 

MT

 



 

Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 12:08
 
 
Merci à Ingrid Courrèges de prêter sa voix et son cœur pour cette cause et d’être impliquée dans une association pour Lyme.
 
Ces maladies invisibles, non reconnues voire dans le déni de leur existence, laissent les personnes qui en sont atteintes dans un désarroi tout aussi invisible.
« Chaque jour de notre vie » n’est hélas pas une apothéose, ou alors une apothéose de la douleur et de la souffrance, du temps qui passe avec le corps qui se dégrade malgré des luttes, des espoirs, des remises en cause, les soins, la volonté qui s’épuise, les envies d’en finir, de se laisser couler. Combien d’adultes, dont la cause n’est pas entendue ? Combien d'individus laissés dans l'indifférence, parce "qu'ils sont grands" et sensés s'en sortir tout seuls. Certains, "tout seul", ils le sont vraiment. Et ils doivent gérer leur vie sans soutien, qu'il soit affectif, médical, financier...
 
Au moins une jeune fille de 20 ans émeut, et c’est tant mieux. Mais pour une jeune fille, pour un ado dont l’histoire se raconte (1), combien d’adultes anonymes qui ne sont défendus par aucune cause et dont le combat est solitaire ?
 
L’anonymat jusqu’à la transparence et l’absence de soutien, même pas « l’amour de ceux qui sont là », parce que l’amour fuit les malades ou simplement parce qu’il n’y a personne pour en offrir, pour prendre soin, ou simplement prendre des nouvelles. Parce que Lyme ou d’autres maladies invisibles fracassent parfois les vies, ou bien arrivent au moment où une vie se fracasse, et alors il devient si difficile de remonter la pente, de rejoindre les vivants, ceux qui courent, qui gambadent, qui s'activent. Il existe des maladies plus terribles, mais dont la prise en charge apporte du soutien et du réconfort. Enfin..., à condition d’avoir un environnement solidaire bien sûr. Nous sommes tous mal à l’aise et maladroits face à la douleur, la souffrance et la maladie.
 
Là, il s’agit d’un autre chemin. On parle de « parcours du combattant », mais il n'y a à peine de force pour combattre, on garde sa force pour avancer, pour rester debout, pour se relever après avoir passer 15 jours au lit, pour arriver à être « présentable » quelques jours et donner le change à ceux qui ne voient rien, ne comprennent rien, parce que au téléphone, parler n’a jamais permis de rendre compte de l’état intérieur, ni même de la détresse, et parce que cette détresse, elle est à peine accessible à nous-mêmes. Si on s’en approche de trop prêt, alors on risque de sombrer encore plus, alors oui, on raconte deux trois choses, la souffrance, les limites, la fatigue, des plaintes qui cachent et masquent ce qui est le plus profond car le moins entendable. Déjà quand on se confie, on déborde la capacité d’accueil et d’écoute de la plupart des humains. Donc on ravale parfois les mots, on ne parle pas de ces traversées comme des chutes abyssales dont on ne sait jamais quand on va en sortir. On restreint ses interactions, pour ne pas risquer d'être incompris ou de ne pas savoir quoi dire si la détresse est notre amie du jour. On évite de se prendre le mur de l'indifférence dans la figure et cette sensation que personne à ce moment là peut nous rejoindre dans la compréhension de ce qu'il se passe.
 
Le temps est notre ennemi, la patience est à conquérir chaque jour.
Il faut apprendre à vivre dans l’impuissance et à être un funambule qui cherche son équilibre entre renoncer et continuer à espérer.
 
 
MT
 
 
Repost0
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 12:28
Essais enfants 6 mois à 12 ans
 
 
Allô, ici la terre, il reste des humains sensés quelque part ?
Il y a encore quelques neurones qui se connectent, ou tout simplement un peu de sensibilité humaine pour protéger l'intégrité corporelle ou s'attrister des effets graves de quelque chose censé nous protéger ?
Ça s'arrête quand cette folie ?
 
Les effets des injections sur les adultes posent problème et devraient déjà être débattus urgemment.
Au lieu de cela, on avance avec des tanks comme si il ne se passait rien, et on commence des essais sur les enfants (donc cela veut dire qu'à l'heure actuelle, des enfants, entre 6 mois - 6 MOIS- et 12 ans, reçoivent ces injections... "pour les tester"...).
 
Dès 6 MOIS ! Je vous rappelle que "grâce" à ce nouveau gouvernement le nombre des vaccins pour enfants est déjà passé à 11. Ce qui veut dire qu'ils en ont déjà 11 , ONZE ! à métaboliser dans leur corps, avec de grosses quantités d'aluminium, et rappelons qu'un système immunitaire est mature entre 2 ans et 5 ans....
 
Pour la première obligation, on peut se consoler en se disant que ce sont des "vaccins", et non  "des thérapies géniques" sur des personnes bien portantes.
 
Partout dans le monde des personnes, sociologues, médecins, généticiens, scientifiques, statisticiens,  alertent, s'indignent sur ce passage en force d'une thérapie plus faite pour imposer des mesures de contrôle que pour soigner, partout des voix s'élèvent pour parler des morts, et pas seulement pour des personnes âgées, mais pour des jeunes, quelques jours après les injections.
 
Ce qui devrait à minima toucher notre coeur, nous alerter, poser question pour en débattre, évaluer, ralentir, nuancer, ne rencontre qu'une sorte d'anesthésie générale voire un déni.
 
Certaines personnes répondent "1000 morts en Europe, c'est rien"(1). Depuis quand 1000 morts "c'est rien"? C'est rien quand c'est les autres? C'est rien quand ce n'est ni votre mère, ni notre père, ni votre enfant ou votre conjoint? Par quel tour de passe passe les gens se croient exemptés des possibles conséquences ?
 
En fait vous savez les ami e.s, pour pouvoir voir la maltraitance opérée par les systèmes extérieurs, cette maltraitance qui est à l'oeuvre de bien des façons depuis ces derniers temps, il faut déjà avoir pu observé, constaté, nommé, tout ce qui s'apparente à de la maltraitance dans sa propre histoire et y avoir mis un peu de baume, pour enfin la reconnaître lorsqu'elle est exercée par soi-même, contre soi-même, ou sur autrui.
 
Donc les parents qui n'ont pas encore identifié tous les recoins de la maltraitance dans leur propre histoire, ne voient pas celle qu'on exerce à l'heure actuelle sur leurs enfants, la chair de leur chair, mêmes chairs sous emprise d'une maltraitance séculaire qui ne voient plus ce que pourrait être la légitime bienveillance... qui est notre droit inné.
 
 
MT
 
 

 

 

(1) Déjà "1000 morts" est une affirmation qui est probablement loin de la réalité...

 

- parce que tout le monde ne fait pas une déclaration de décès à la pharmacovigilence

 

- parce que les médecins, pour certains, estiment que le décès (parfois quelques jours après) "n'a rien à voir avec le vaccin" (ah? comment savent-ils cela? mystère)

 

- parce que les témoignages des gens qui témoignent pas centaines (sur un groupe FB réservé à cela dont j'avais mis le lien), sont détruits (le groupe créé pour ces témoignages a été détruit par FB... un second a été créé, puis un troisième...)

 

- parce que si vous tapez sur google "nombre décès vaccin covid en Europe", vous n'avez QUE des articles type "fact checker" qui disent que toutes les interprétations sont erronées, que le nombre de morts évoqué est faux (il est fort probable aussi qu'il y ait des erreurs ou extrapolations), mais curieusement pas d'article qui parle réellement des morts, alors que la presse est si prompte à se saisir des cadavres pour faire la une de ses éditos ou de ses journaux télévisés... Mais là, rien... Pas de grands titres d'indignation, tout le monde au pas pour dire que ces thérapies sont fiables. 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche