Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 22:36
Film Primum non nocere - Trailer
 
Primum non nocere
 
D'abord ne pas nuire
 
Témoignages de tous horizons pour pointer les incohérences, comme, entre entre autre, le fait de vouloir à tout prix vacciner les jeunes enfants, et femmes enceintes, alors qu'en temps normal il existe tant de contre-indications pour elles, que ce soit pour les médicaments... ou l'alimentation : 

 

On nous dit par exemple :

 

Durant la grossesse, il est conseillé d'éviter les aliments considérés les plus à risque de contamination :
  • les fromages au lait cru ;
  • la croûte des fromages ;
  • les poissons fumés ;
  • les coquillages crus ;
  • le tarama ;
  • les produits carnés crus type charcuterie ;
  • les graines germées.
  • ........
 
Mais par contre... la vaccination est sûre.

 

Néanmoins, le CRAT (Centre de référence des agents tératogènes) dit :

  • Vaccin à ARNm
    • Les vaccins à ARNm contre la Covid-19 ne sont pas tératogènes ni foetotoxiques chez l’animal.
    • Depuis le début de la vaccination contre la Covid-19 par les vaccins à ARNm aux USA, les femmes enceintes qui le souhaitent peuvent être vaccinées, quel que soit le terme de leur grossesse.
    • A ce jour, bien que les issues de grossesses des femmes vaccinées au 1er trimestre de la grossesse ne soient pas encore publiées, aucun signal inquiétant n’est rapporté sur plus de 156 000 femmes enceintes vaccinées, que ce soit en termes de fausses couches ou de malformations.
    • Pour les mères, la tolérance et la réponse vaccinales aux vaccins à ARNm sont identiques à celles des femmes non enceintes vaccinées.
  • Vaccin à vecteur viral
    • Les études de toxicité sur la reproduction chez l’animal sont en cours. Sur la base des résultats d’une étude préliminaire, aucun effet nocif n’est attendu sur le développement foetal.
    • Les données concernant d’éventuelles grossesses exposées lors des essais cliniques ne sont pas disponibles à ce jour
    •  
Je vous rappelle au passage que le modèle animal n'est PAS le modèle de l'homme et ne garantit pas l’innocuité des produits testés (https://www.antidote-europe.org/animal-pas-modele-biologique-homme/ )
 
 
Le principe de précaution, comme son nom l'indique, est un principe, c'est à dire il signifie avoir des règles, une morale. A l'heure où les principes se perdent, il serait pourtant important de s'en rappeler.
 
MT
 
 
 
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 18:39
Le sacrifice humain

Depuis la nuit des temps, il y a toujours eu de "bonnes raisons"

pour sacrifier des gens, pour accepter l'horreur,

et pour commettre l'inacceptable...

 

 

 

 
 
 
La logique du sacrifice (humain). La HAS reconnait des défaillances graves en lien avec ces injections, mais on minimise et on continue. En avant !
 
Mais où donc est passé notre bon sens ? Notre coeur ?
 
 
Le Dr Peter Mc Cullough, dans une intervention, disait que nous n'étions pas dans une crise sanitaire, mais "dans une crise compassionnelle".
 
L’absence de compassion nous conduit tout droit à la monstruosité et à la barbarie.
 
Dès que nous chosifions autrui, sans plus voir qu'il est un "nous-mêmes", nous créons l'illusion que nous pouvons faire souffrir l'autre ou le soumettre à nos désirs et fantasmes pour des raisons qui se justifient.
 
 
Quand nous regarderons avec du recul , ce qui s'est mis en place, nous percevrons peut-être, je l'espère, l'horreur qui s'est manifestée sous nos yeux et notre manque de compassion et son corolaire la conscience,  absences qui ont permis à cela d'avoir lieu,  sans que nos coeurs pleurent. Car tous ceux qui trouvent cela "normal", "justifié", "nécessaire" font totalement abstraction de la réalité de la souffrance infligée sur autrui, pour ne servir que leurs objectifs.
 
D'où l'urgence de guérir nos peurs, nos blessures, de mettre de la lumière sur notre psyché qui projette ses ombres sur le monde sans en mesurer les conséquences.
 
 
MT
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Les enfants, aux premières loges des mesures maltraitantes

 

 

Une enseignante fait participer de jeunes enfants à une version de « The Farmer in the Dell », mais en changeant les paroles pour vénérer les masques.

 

Paroles :

Je porte un masque à l’école

Je porte un masque à l’école

Hi-ho, le derry-o, je porte un masque à l’école.

Ça m’aide à rester en sécurité

Il aide à me garder en sécurité

Hi-ho, le derry-o, Il m’aide à rester en sécurité

Mes amis sont en sécurité

Il protège mes amis

Hi-ho, le derry-o, il protège mes amis.

 

Summit.news rapporte : Encore une autre raison, comme si c’était nécessaire, pour faire l’école à la maison à vos enfants.

Tout cela se passe pendant que le procureur général Merrick Garland donne des instructions au FBI pour cibler les parents qui s’expriment lors des réunions du conseil d’administration de l’école, les traitant comme des terroristes nationaux.

Forcer les enfants à porter des masques faciaux cause des dommages incalculables à leur développement.

Comme nous l’avons déjà souligné, une étude a révélé que les scores moyens de QI des jeunes enfants nés pendant la pandémie ont chuté de 22 points, tandis que les performances verbales, motrices et cognitives ont toutes souffert du confinement et du port de masques.


https://www.anguillesousroche.com/education/une-ecole-surprise-en-train-de-forcer-des-enfants-en-bas-age-a-chanter-une-comptine-pro-masque/

 

 

 

 

Vera Sharav, rescapée des camps, et le Dr Sucharit Bhakdi s'expriment lors de ce Symposium et font part de leur stupéfaction de voir arriver l'horreur, alors que l'Histoire devrait se souvenir des dernières horreurs et des "plus jamais ça" qui avait été proférés.

 

 

 

 

 

 

Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 16:33

 

 

"Au sujet de la maladie de Lyme, après le Pr Perronne, c'est le Pr Trouillas qui fait l'objet de ce qu'il dénonce comme étant une "démarche de violence illégale et illégitime", de la part de confrères qui eux, ne sont pas nécessairement reconnus comme étant experts en la matière. Selon lui, les formes neurologiques complexes se heurtent à un "négationnisme militant de la part d'une faction medicale, qui instrumentalise les autorités médicales, en particulier l'Ordre". Ce négationnisme accentuant par la suite ce qu'on appelle l'errance médicale."

 

Le pire dans cette histoire, c'est que ce sont des MEDECINS qui portent plainte auprès de l'ordre des médecins... Comment n'ont-ils pas honte devant le CV de cet éminent médecin ?

Pendant qu'ils dénoncent leurs confrères, ils ne voient pas que la médecine est entrain d'être achevée, vendue, dépouillée de sa substance, et qu'ils feront partie des premiers à dégager si besoin est. A moins qu'ils veuillent encore aller plus loin à vendre leur âme...

 

Par ailleurs, des médecins étant habilités à prescrire, grâce à leurs longues études et leurs diplômes... et la médecine n'étant pas une science exacte mais un art, pourquoi empêche-t-on aujourd'hui des médecins de prescrire et d'avoir des résultats?

Que ce soit Lyme, Covid, et même les cancers, on voit que de plus en plus les médecins sont interdits de soigner, qu'ils doivent rester dans les clous de protocoles imposés, qui par ailleurs ne guérissent pas.

 

La maladie de Lyme en est un exemple flagrant. Tous les malades qui ont suivi les "protocoles", 28 jours d'antibio et basta, savent qu'ils ne sont pas guéris et restent pendant des années à s'aggraver sans que personne n'accepte de les prendre en charge. La seule chose à laquelle parvient ce système sanitaire aujourd'hui, c'est de remettre sur les patients la faute de leur non-guérison et de mettre en doute leurs souffrances, voire de les envoyer en psychiatrie. La camisole, chimique, pour ceux qui souffrent et pour ceux qui ne pensent pas selon la doxa... Voilà un joli monde qui s'annonce !

 

Une partie des citoyens s'accroche encore et plus que jamais aux promesses de la "nouvelle médecine" et de ses miracles chimiques. Ils vont peut-être déchanter quand ils prendront enfin conscience de tous les échecs annoncés et que malgré les promesses à coup de pub, de propagande, de discours mensongers et sans éthique, eux ou leurs proches s'enfonceront dans la maladie sans jamais être guéris, ou alors en devenant un "camé" des traitements à vie, ou pire en décédant.

Les temps qui s'annoncent, avec les injections à répétition sous la menace, les soignants qui quittent le navire, vont déjà être un douloureux révélateur de cette voie sans issue dans laquelle s'est engagé notre société et sa politique "sanitaire".

 

Seule lueur dans ce tunnel bien sombre d'étranglement, des médecins et des collectifs qui tiennent le coup, s'organisent, réfléchissent à demain et comment réapprendre à vivre et à soigner ensemble.

Une immense gratitude pour ces leaders qui partagent leurs savoir-faire et leurs savoir-être.

 

MT

 



 

Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 12:08
 
 
Merci à Ingrid Courrèges de prêter sa voix et son cœur pour cette cause et d’être impliquée dans une association pour Lyme.
 
Ces maladies invisibles, non reconnues voire dans le déni de leur existence, laissent les personnes qui en sont atteintes dans un désarroi tout aussi invisible.
« Chaque jour de notre vie » n’est hélas pas une apothéose, ou alors une apothéose de la douleur et de la souffrance, du temps qui passe avec le corps qui se dégrade malgré des luttes, des espoirs, des remises en cause, les soins, la volonté qui s’épuise, les envies d’en finir, de se laisser couler. Combien d’adultes, dont la cause n’est pas entendue ? Combien d'individus laissés dans l'indifférence, parce "qu'ils sont grands" et sensés s'en sortir tout seuls. Certains, "tout seul", ils le sont vraiment. Et ils doivent gérer leur vie sans soutien, qu'il soit affectif, médical, financier...
 
Au moins une jeune fille de 20 ans émeut, et c’est tant mieux. Mais pour une jeune fille, pour un ado dont l’histoire se raconte (1), combien d’adultes anonymes qui ne sont défendus par aucune cause et dont le combat est solitaire ?
 
L’anonymat jusqu’à la transparence et l’absence de soutien, même pas « l’amour de ceux qui sont là », parce que l’amour fuit les malades ou simplement parce qu’il n’y a personne pour en offrir, pour prendre soin, ou simplement prendre des nouvelles. Parce que Lyme ou d’autres maladies invisibles fracassent parfois les vies, ou bien arrivent au moment où une vie se fracasse, et alors il devient si difficile de remonter la pente, de rejoindre les vivants, ceux qui courent, qui gambadent, qui s'activent. Il existe des maladies plus terribles, mais dont la prise en charge apporte du soutien et du réconfort. Enfin..., à condition d’avoir un environnement solidaire bien sûr. Nous sommes tous mal à l’aise et maladroits face à la douleur, la souffrance et la maladie.
 
Là, il s’agit d’un autre chemin. On parle de « parcours du combattant », mais il n'y a à peine de force pour combattre, on garde sa force pour avancer, pour rester debout, pour se relever après avoir passer 15 jours au lit, pour arriver à être « présentable » quelques jours et donner le change à ceux qui ne voient rien, ne comprennent rien, parce que au téléphone, parler n’a jamais permis de rendre compte de l’état intérieur, ni même de la détresse, et parce que cette détresse, elle est à peine accessible à nous-mêmes. Si on s’en approche de trop prêt, alors on risque de sombrer encore plus, alors oui, on raconte deux trois choses, la souffrance, les limites, la fatigue, des plaintes qui cachent et masquent ce qui est le plus profond car le moins entendable. Déjà quand on se confie, on déborde la capacité d’accueil et d’écoute de la plupart des humains. Donc on ravale parfois les mots, on ne parle pas de ces traversées comme des chutes abyssales dont on ne sait jamais quand on va en sortir. On restreint ses interactions, pour ne pas risquer d'être incompris ou de ne pas savoir quoi dire si la détresse est notre amie du jour. On évite de se prendre le mur de l'indifférence dans la figure et cette sensation que personne à ce moment là peut nous rejoindre dans la compréhension de ce qu'il se passe.
 
Le temps est notre ennemi, la patience est à conquérir chaque jour.
Il faut apprendre à vivre dans l’impuissance et à être un funambule qui cherche son équilibre entre renoncer et continuer à espérer.
 
 
MT
 
 
Repost0
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 12:28
Essais enfants 6 mois à 12 ans
 
 
Allô, ici la terre, il reste des humains sensés quelque part ?
Il y a encore quelques neurones qui se connectent, ou tout simplement un peu de sensibilité humaine pour protéger l'intégrité corporelle ou s'attrister des effets graves de quelque chose censé nous protéger ?
Ça s'arrête quand cette folie ?
 
Les effets des injections sur les adultes posent problème et devraient déjà être débattus urgemment.
Au lieu de cela, on avance avec des tanks comme si il ne se passait rien, et on commence des essais sur les enfants (donc cela veut dire qu'à l'heure actuelle, des enfants, entre 6 mois - 6 MOIS- et 12 ans, reçoivent ces injections... "pour les tester"...).
 
Dès 6 MOIS ! Je vous rappelle que "grâce" à ce nouveau gouvernement le nombre des vaccins pour enfants est déjà passé à 11. Ce qui veut dire qu'ils en ont déjà 11 , ONZE ! à métaboliser dans leur corps, avec de grosses quantités d'aluminium, et rappelons qu'un système immunitaire est mature entre 2 ans et 5 ans....
 
Pour la première obligation, on peut se consoler en se disant que ce sont des "vaccins", et non  "des thérapies géniques" sur des personnes bien portantes.
 
Partout dans le monde des personnes, sociologues, médecins, généticiens, scientifiques, statisticiens,  alertent, s'indignent sur ce passage en force d'une thérapie plus faite pour imposer des mesures de contrôle que pour soigner, partout des voix s'élèvent pour parler des morts, et pas seulement pour des personnes âgées, mais pour des jeunes, quelques jours après les injections.
 
Ce qui devrait à minima toucher notre coeur, nous alerter, poser question pour en débattre, évaluer, ralentir, nuancer, ne rencontre qu'une sorte d'anesthésie générale voire un déni.
 
Certaines personnes répondent "1000 morts en Europe, c'est rien"(1). Depuis quand 1000 morts "c'est rien"? C'est rien quand c'est les autres? C'est rien quand ce n'est ni votre mère, ni notre père, ni votre enfant ou votre conjoint? Par quel tour de passe passe les gens se croient exemptés des possibles conséquences ?
 
En fait vous savez les ami e.s, pour pouvoir voir la maltraitance opérée par les systèmes extérieurs, cette maltraitance qui est à l'oeuvre de bien des façons depuis ces derniers temps, il faut déjà avoir pu observé, constaté, nommé, tout ce qui s'apparente à de la maltraitance dans sa propre histoire et y avoir mis un peu de baume, pour enfin la reconnaître lorsqu'elle est exercée par soi-même, contre soi-même, ou sur autrui.
 
Donc les parents qui n'ont pas encore identifié tous les recoins de la maltraitance dans leur propre histoire, ne voient pas celle qu'on exerce à l'heure actuelle sur leurs enfants, la chair de leur chair, mêmes chairs sous emprise d'une maltraitance séculaire qui ne voient plus ce que pourrait être la légitime bienveillance... qui est notre droit inné.
 
 
MT
 
 

 

 

(1) Déjà "1000 morts" est une affirmation qui est probablement loin de la réalité...

 

- parce que tout le monde ne fait pas une déclaration de décès à la pharmacovigilence

 

- parce que les médecins, pour certains, estiment que le décès (parfois quelques jours après) "n'a rien à voir avec le vaccin" (ah? comment savent-ils cela? mystère)

 

- parce que les témoignages des gens qui témoignent pas centaines (sur un groupe FB réservé à cela dont j'avais mis le lien), sont détruits (le groupe créé pour ces témoignages a été détruit par FB... un second a été créé, puis un troisième...)

 

- parce que si vous tapez sur google "nombre décès vaccin covid en Europe", vous n'avez QUE des articles type "fact checker" qui disent que toutes les interprétations sont erronées, que le nombre de morts évoqué est faux (il est fort probable aussi qu'il y ait des erreurs ou extrapolations), mais curieusement pas d'article qui parle réellement des morts, alors que la presse est si prompte à se saisir des cadavres pour faire la une de ses éditos ou de ses journaux télévisés... Mais là, rien... Pas de grands titres d'indignation, tout le monde au pas pour dire que ces thérapies sont fiables. 

 

 

Repost0
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 12:33
Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger
 
Interview d'Astrid Stuckelberger, chercheuse à l'université de médecine de Genève, experte en épidémiologie et en santé publique ► https://www.astridstuckelberger.com/
 
Version longue, à écouter vraiment pour comprendre ce qui se joue au niveau santé... et politique :
 
 
Changement de la définition du terme pandémie
Ordre venu de Chine à Fauci pour le lockdown mondial (trouvé dans les 3000 mails de Fauci qui ont été révélés)
Tests non spécifiques et jamais validés (même pas par l'inventeur lui-même)
Essais thérapeutiques sans suivi...... aucune des personnes vaccinées n'est suivie, et quand les gens rapportent des effets, leur médecin rétorque : rien à voir avec l'injection..
Règles éthiques bafouées, 
Présence d'oxyde de graphène, composant chimique de nanotechnologies qui n'ont rien à voir avec le traitement des infections
Caractère électromagnétique du graphène (objets métalliques qui tiennent sur le bras qi a reçu l'injection, et champ électro-magnétique mesuré avec appareil)
Groupes testés jamais étudiés auparavant (femmes enceintes par ex)
2 millions d'effets secondaires graves avérés
20 000 décès
Aucun ajustement scientifique en fonction des résultats dramatiques, alors que dans toute autre étude, ces résultats entraineraient un arrêt immédiat des protocoles;
etc; etc.
 
 

 

 

RESUME DES PISTES DONNEES PAR ASTRID STUCKELBERGER

 

 

 

Il y a 2 hypothèses d’atteinte toxinique avec les injections :

 

 

I – Atteinte due au RNA , avec réplication de la protéine spike

 

2 remèdes utilisés dans les maladies tropicales :

- LA SURAMINE, médicament contre la cécité des rivières, que l’on trouve dans les aiguilles de pin sylvestre, à prendre sous forme d’infusion, possibilité aussi sous forme d’HE

 

- le GERMANIUM, puissant régénérateur, utilisé contre la maladie du sommeil

On le trouve chez le labo Catalyons (déjà cité pour l’argent colloïdal ou l’or colloïdal)

https://www.onatera.com/produit-germanium-1-l-catalyons-laboratoire,5416.html?

 

- L’ARTEMISIA ANNUA

 

- LE Dioxyde de chlore , connu aussi sous le nom de MMS, décrié par les références mainstream, comme un « dangereux produit », mais pourtant utilisé dans certains pays avec succès, ici, Astrid S. parle de la Bolivie.

http://www.mmsjimhumble.fr/article_grippe_jim_humble.htm

 

- ZINC, 30 mg pour régénérer la cellule

 

- VITAMINE C

 

 

II – Atteintes chimiques dues au graphène

 

- LE NAC, N-Acétylcystéine, acide aminé précurseur du glutathion, 750 mg à prendre le matin à jeûn

 

- GLUTATHION

Au bout de 3 jours de traitement, observation d’une action positive sur l’électromagnétisme du corps dû au graphène

 

- ZINC

 

- ASTAXANTHINE, puissant anti-oxydant
https://www.onatera.com/produit-astaxanthine-8-mg-30-gelules-orfito,17621.html

 

- CHARDON MARIE, qui contient de la sylimarine, pour la détoxication hépatique ; demander conseil pour les femmes enceintes

 

- QUERCITINE

 

- VITAMINE C

 

- ZEOLITE

 

- EAU DYNAMISEE AVEC FILTRES

 

- MELATONINE

 

- SELENIUM

 

- L’association sélénium / vit C  / mélatonine est un puissant anti-cancer (préconisé par le Dr Pierre Paoli, Le miracle de la mélatonine)

 

- la phycocyanine

 

- ASS-RATIOPHARM, aspirine, produit allemand

Herz Ass ( acide acétylsalicylique) est utilisé dans a prophylaxie de la thrombose et embolie
N’utilisez ce médicament qu’après en avoir parlé avec votre médecin.

https://www.pharmaciedesteinfort.com/fr/herz-ass-ratio-100-mg-100-cpr.html

 

- SOUFRE

sous forme d'huile de Haarlem, granions, MSM, etc.

 

- pour les femmes enceintes, vérifier les indications et les posologies.

 

 

Ces pistes ne sont pas des prescriptions, chacun doit valider par ses propres moyens les remèdes, leur posologie et leur contre-indication possible en fonction de chaque cas.

 

 

Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger

 

Les liens vers sites commerciaux sont à titre informatif, chacun fera ses propres recherches...

 

Vous trouverez un certain nombre de pistes utiles chez le laboratoire La Royale qui regroupe beaucoup de produits sous des formes galéniques différentes (gélules, ampoules, élixirs, tisanes, gemothérapie que j'apprécie particulièrement car leurs macérats sont issus de la première dilution contrairement à ce que vous trouvez en pharmacie, où il faut 30 à 50 gouttes par prise, ici, 7 gouttes 2xj suffisent),

 

- comme macérat de cassis, les complexes Gemo-anti-oxydant ou Gemo-defence, ou encore Gemo-micro-circulation.

- Huile de Nigelle, réputée pour soutenir le système immunitaire

- la Tisane Royale Anti-Acide aux 10 plantes soutenant l'élimination

- le chardon Marie, en gélule ou en extrait aqueux  Roy-Eau

- du plasma marin en ampoules (mais si vous voulez faire une cure longue, préférer la présentation en petit ou grand containers chez Biovie)

- de l'acérola ou de la vitamine C Liposomale

- de l'extrait de pépin de pamplemousse

- de la maca (mais il vaut mieux la trouver en vrac pour la mélanger à des boissons ou desserts)

- l'échinacea pour le système immunitaire

- le desmodium, régénérateur du foie

- la Rhodiola, adaptogène,

- etc.

 

 

 

Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger
Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger
Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger
Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger

 

Voici d'autres pistes que j'ai reçues :

 

 

🔥🔥🔥 La suramine, l'acide shikimique, les vitamines C et D + Zinc et l'hespéridine semblent des pistes proposées par beaucoup.

 

«Voici le protocole mis à jour pour protéger ceux qui ont été injectés une ou plusieurs fois avec les "faux vaccins".

 

Le même protocole est utile pour protéger ceux qui sont concernés par l'excrétion de protéines spike provenant des "vaccinés". Donc, si vous connaissez quelqu'un qui a reçu une injection et qui a besoin d'aide, veuillez lui fournir ce protocole.

 

Voici le protocole nutritionnel pour prévenir les dommages causés par les protéines spike et leurs dérivés suite à une injection et pour se protéger de la contagion de protéines spike :

 

- Zinc (30-80mg par jour selon la pression immunologique)

 

- Vitamine D3

 

- Vitamine C lyposphérique (30ml, deux fois par jour)

 

- Quercétine (500-1000 mg, deux fois par jour)

 

- Iode

 

- PQQ (pyrroloquinoléine quinone, parfois appelée méthoxanine)

 

- Tisane aux aiguilles de pin pour l'acide shikimique ou shikimate (provenant d'aiguilles de pin vertes comestibles) Il existe des aiguilles de pin toxiques, faites attention! Lorsque vous buvez de la tisane aux aiguilles de pin, buvez aussi l'huile/résine qui s'accumule !

 

Le shikimate, l'acide shikimique et leurs dérivés possèdent des propriétés anticancéreuses, antivirales, antimicrobiennes, anticoagulantes et antithrombotiques.

 

- Tisane au fenouil et/ou à l'anis étoilé : Ils sont également une excellente source de shikimate ou acide shikimique (qui est connu pour neutraliser la protéine spike).

 

- C60 (1 à 3 gouttes par jour) : L'un des problèmes que nous observons chez les personnes qui ont reçu une injection est la perturbation de leur champ énergétique (magnétisme) et les points chauds d'inflammation.

 

Le C60 est une riche source d'électrons et agit comme un extincteur d'inflammation et simultanément (parce qu'il se bio-distribue dans tout le corps) conduit à une normalisation du flux d'électrons dans tout le corps.

 

- Charbon de bois (2-4 c

Charbon de bois (2-4 capsules par jour): Le charbon de bois est le principal détoxifiant et, lorsqu'il est pris à jeun, il descend dans les intestins et active un processus de purification du sang connu sous le nom de "dialyse interstitielle". Notre produit Kohlbitr* est le premier charbon de noix de coco activé au monde et nous proposons également le charbon de bouleau, plus doux.

 

- Agrumes (en particulier les oranges sanguines, en raison de leur teneur élevée en hespéridine - L'hespéridine est une chalcone, comme la quercétine, qui désactive la protéine spike).

 

- Menthe poivrée (très riche en hespéridine)

 

- Herbe de blé et le jus d'herbe de blé (riches en shikimate)

 

- Superherbes qui aident à désactiver la protéine spike: Baie de Schizandra (riche en shikimate)

 

- Préparations de Triphala : En sanskrit, le mot Triphala signifie " trois fruits " : une combinaison de groseille à maquereau indienne (Emblica officinalis), de myrobolan chébule (Terminalia chebula) et de myrobolan bélérique (Terminalia belerica). Les fruits du Terminalia sont riches en shikimate.

 

- Millepertuis (le shikimate se trouve dans toute la plante et dans les fleurs).

 

- Les feuilles de consoude (riches en shikimate)

 

- La grande camomille (Feverfew) (les feuilles et les fleurs sont riches en shikimate)

 

- Feuilles de Gingko Biloba (riche en shikimate)

 

- Hysope géante ou menthe verte (Agastache urtifolia) (riche en shikimate)

 

- LiquidAmbar (Sweet Gum tree). Une tisane des gousses de graines hérissées est riche en shikimate.»

 

- La Phycocyanine a des propriétés antivirales, et elle n'inhibe pas seulement la réplication virale, mais détoxifie également le corps en protégeant le foie et les reins en renforçant le système immunitaire. L'étude initiale sur l'interaction du substrat, la Phycocyanine en l'occurrence, avec les protéines virales semble prometteuse.

 

*

 

 

 

Extrait de la newsletter de Michel Dogna :

 

  • tous les masques contiennent des nanoparticules d’oxyde de graphène que l’on veut vous faire inhaler.
Savez-vous pourquoi on continue à nous dépister avec le test PCR bien qu’il ait été dit cent fois que ce test est non fiable à 95% ?
  • La réponse est que le bout de l’écouvillon est chargé d’oxyde de graphène nano qui va aller directement au cerveau.
Savez-vous réellement pourquoi ils veulent absolument vaXXiner tout le monde ?
  • Parce que les vaccins ARNm, sont bourrées d’oxyde de graphène nano qui va vous transformer en antenne ambulante et renforcer le travail et la dissémination du dangereux couple protéine SPIKE / HYDROGEL DARPA.
Savez-vous réellement pourquoi ils veulent nous revaXXiner tous les 6 mois contre des hypothétiques nouveaux variants (grippaux) ?
  • Pour refaire le plein de graphène, qu’à l’encontre de ce qu’affirment certains, le corps élimine petit à petit.
Savez-vous enfin que les athlètes de haut niveau perdent 10 à 20% de leurs performances après une vaccination ARNm ?
Découverte du pot-au-rose
J’avais déjà signalé les centaines de témoignages curieux sur Internet de gens vaccinés qui collent magnétiquement des petits objets en fer ou inox sur la zone d’injection – ce n’est ni un trucage ni un gag de magie burlesque.
Le site Orwell City a été le premier à dénoncer la présence d'oxyde de graphène dans les injections, masques et tests, grâce à ses traductions en anglais du site La Quinta Columna, qui a publié une vidéo synthèse titrée "l'arme du crime parfait" sur Rumble.
La Quinta Columna résume le résultat des recherches Dr José Luis Sevillano depuis un an et demi, mais surtout depuis les derniers mois, car celui-ci a pu mesurer à l’aide de teslamètres, magnétomètres, etc., les phénomènes magnétiques ou pseudo-magnétiques qu’acquièrent les gens après inoculation, et des stockages d’énergie à certains endroits, comme le front qu’on peut mesurer avec un multimètre.
Il est apparu que les vaXXinés en plus d’être très magnétiques deviennent aussi super conducteurs électriques. C’est ce dernier aspect qui a orienté la recherche du Dr Luis Sévillano dans l’analyse des échantillons d’ampoules vaXXinales, vers le graphène qui est au départ un super conducteur industriel servant à stocker et condenser l’énergie électrique. Cette preuve a été ensuite confirmée par la spectroscopie aux UV, la microscopie électronique, et les fréquences électromagnétiques.
La société NANOGRAFI a avoué que l’oxyde de graphène est présent dans les masques, dans les tests PCR, les tests antigéniques, dans l’hydrogel, et aussi dans les vaccins antigrippe ainsi qu’en aérosol dans le vaccin intranasal de la Turquie.
  • Coïncidence : le marché de l’oxyde de graphène nano a explosé lors du départ de l’alerte Covid en décembre 2019 et janvier 2020, mais aussi durant la campagne de vaccination antigrippe qui avait précédé, spécialement à Wuhan et en Italie du nord.
Dégâts possibles dans l'organisme des vaxxinés ARNm
L’équipe a alors étudié la toxicité spécifique de l’oxyde de graphène nano ce qui nous fait rejoindre le bilan des effets indésirables connus associés à la vaXXination en vogue - pour rappel :
  • Double pneumonie surtout par inhalation.
  • Ecroulement du système immunitaire.
  • Goût métallique dans la bouche.
  • Inflammations multiples.
  • Inflammations des muqueuses.
  • Milliers de mini caillots circulant dans le sang.
  • Mouvements incontrôlables.
  • Myocardites et péricardites possiblement irréversibles.
  • Perte de l’odorat et du goût.
Et surtout Thromboses soudaines et imprévisibles pouvant entrainer :
  • Aphasie,
  • AVC fatal,
  • Cécité d’un œil ou des deux,
  • Embolie cardiaque fatale,
  • Embolie pulmonaire fatale,
  • Paralysies,
  • Surdité d’une oreille ou des deux.

 

 

Un autre lien :

 

Soutenir le système immunitaire face aux injections - Astrid Suckelberger

 

Pour rappel, une interview d'Astrid Stuckelberger donnée en octobre 2020

Repost0
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 20:34
 
 
 
Il va falloir que chacun ait le courage d'ouvrir les yeux et son coeur, si nous ne voulons pas devenir des barbares, si nous ne voulons pas devenir ces robots que certains aimeraient bien qu'on devienne.
 
Ceux qui nous gouvernent sont mutilés du ressenti et de l'intelligence du cœur, notre pouvoir, entre autre, c'est de réhabiliter notre propre intelligence émotionnelle.
Alors il nous faut avoir le courage de voir les drames qui ont lieu en ce moment, des gens qui meurent quelques jours après les injections, font des AVC, des embolies, des thromboses, des symptômes graves avec des médecins qui ne prennent pas en charge et soignent -encore- avec du Doliprane.
C'est la roulette russe.
 
Osez voir et RESSENTIR, car oui, cela brise le cœur, cela brise mon cœur de voir qu'une partie de l'humanité est capable de faire prendre des risques jusqu'à la mort, dans un déni total, en ne voulant pas voir les liens de cause à effet.
Le raisonnement pourrait peut-être tenir en ne considérant que les personnes âgées, mais là il y a des personnes de 60 ans, 50 ans 40 ans, 30 ans, 20 ans....
 
De toute votre vie, avez vous vu des gens mourir de cette façon ? Sans que l'on essaie de comprendre l'origine? Avez vous entendu dans votre entourage des gens faire de multiples AVC ou caillots ou thromboses, des jeunes se retrouver à l'hôpital ?
 
Avez-vous entendu de tels effets après la vaccination de la grippe? Même les plus grands détracteurs de la vaccination n'ont jamais mentionner de tes effets immédiats et graves. 
 
Tout médecin ou scientifique devrait être interpelé par ces témoignages. Puisqu'il est dit que "rien ne prouve", alors apportons la preuve du contraire. Faisons des études, faisons des anamnèses plus poussées avant et après la vaccination pour être alerté dès les premiers symptômes douteux. Et surtout, contrairement à ce que j'ai pu lire dans certains témoignages, quand un patient consulte avec des symptômes inhabituels pour lui quelques jours après son injection, on ne peut le renvoyer simplement chez lui, avec des anti-inflammatoires ou des anti-douleurs, au risque que les choses s'aggravent comme cela est arrivé pour certaines personnes, parfois jusqu'au drame.
 
 
Le déni de chacun participe à cautionner ces drames, à accepter que l'on puisse injecter quelque chose dans le corps d'un être humain au risque de le tuer, et que tout ça est "normal , les hasards de la vie en somme...
 
Non, ce n'est pas normal.
 
La Vie n'a pas été donnée pour la mépriser à ce point.
 
Alors au nom de la vie, voyons ce qui est !
 
 
MT


 
 

 

Je vous rappelle que ces injections ont été "vendues" avec la considération de "bénéfice-risque".

Si vous avez 85 ans et que vous mourrez six mois plus tard, c'est triste, mais pas dramatique.

Si vous avez 20 ans, et que vous mourrez dans la semaine qui suit, vous perdez 60 ans de vie.

 

Comprendre la différence entre espérance de vie et mortalité, avec cette intervention du Pr Raoult à l'IHU.

https://www.youtube.com/watch?v=ZeSHT87hzC4

 

 

 

 

 

Ces témoignages ont été recueillis dans un groupe sur FB, "Recensement effets secondaires vaccin covid", et il en existe d'autres pour permettre aux gens de ne pas être isolés dans les symptômes qu'ils vivent.

 

https://www.facebook.com/groups/4100898730029812/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 19:43

 

 

Vert est l'arbre de la vie,

Sèche est la théorie

 

Goethe

 

 

La médecine est confisquée, mise sous cloche par l'administratif, qui cache en fait le politique, qui lui-même cache des élites financières qui font main mise sur la planète.

De toutes façons, à terme, l'objectif est de tuer la médecine, et de la remplacer par l'intelligence artificielle, les technologies transhumanistes, les modifications génétiques pour "régler" les problèmes, la procréation médicalement assistée pour choisir les embryons, les vaccins bien sûr, et tous ceux qui n'arriveront pas à se soigner et survivre avec cette nouvelle façon de prendre en charge les humains, seront priés de quitter la planète. 

Voir les articles que  j'ai postés à propos du transhumanisme qui sont explicites, tout en sachant qu'on nous soulève très certainement qu'un petit bout du voile de ce qui dort dans les tiroirs des apprentis sorciers.

On a vu les prémisses de cette politique avec ces stratégies mises en place depuis des années en appauvrissant l’hôpital, en contrôlant les médecins et leur droit de prescrire, en les dépossédant donc de leur savoir et en les privant de plus en plus de leur autonomie, sous peine de sanctions ou de radiations. 

 

Ce que dit Perrone à propos de Lyme par exemple, est un exemple caractéristique de comment cela fonctionne.

Il y a des personnes qui à un moment donné, comme lui, s'investissent dans une cause, une façon de soigner, et lorsqu'il demande des budgets il n'en obtient pas, mais un jour, un administratif passe par là et décide de créer des "centres référents", donc complètement sous contrôle des autorités et des protocoles "officiels" et du coup le soin et la recherche échappent à ceux qui s'en occupaient avant.

Même chose qui est arrivé au  Dr Nicole Delépine, qui soignait les enfants cancéreux de façon personnalisée, et hop, service fermé, transféré, et des protocoles expérimentaux sont appliqués aux enfants-cobayes, sans recul, vendus comme le traitement de la dernière chance en faisant oublier tous les autres.

Ça ressemble - un p'tit peu on dirait- à ce qu'il se passe avec le covid, où l'on décide de façon unilatérale de soigner la planète entière avec un vaccin, en oubliant totalement tout ce que la médecine possède comme solutions, prévention, remèdes, techniques de soin, moyens sanitaires, etc. Et bien sûr... je ne parle même pas de la médecine naturelle, pour ne pas me retrouver sur le bûcher, mais qui pourtant a ses solutions, ses techniques éprouvées, mais une médecine à laquelle on ne donne aucun crédit, au sens propre comme au sens figuré, pour bien être sûrs de la disqualifier et de la maintenir dans un statut de sous-médecine, qui sera par ailleurs sur les listes de la Miviludes pour enfoncer encore un peu plus le clou...

 

Certains progrès sont inestimables et ne peuvent remplacer nos techniques ancestrales, mais les ériger en solution unique,  et mettre la priorité sur la rentabilité et les profits colossaux  au lieu de la mettre sur la qualité de soin et l'approche humaine, est ce qui nous conduit tout droit à la barbarie.
 

Nous avons déjà posé un pied dans cette barbarie, avec ce qu'il s'est passé dans les Ehpad et cette façon de traiter nos aînés, au moment des décès, et on le voit toujours plus avec ces mesures déshumanisantes, cette facilité à vouloir créer des castes de parias, à diaboliser les gens qui ne rentrent pas dans le moule et avec cette permission qu'ils se donnent  à faire des expériences génétiques dont on ne sait rien. 

Pour sortir de la barbarie, il faut déjà commencer à la reconnaître derrière le masque de l'ordinaire et les faits qu'on justifie "pour une bonne cause". Tous les bourreaux qui ont utilisé la souffrance, c'était "pour notre bien".

 

 

MT

 

 

Repost0
6 juillet 2021 2 06 /07 /juillet /2021 00:43
Claire Séverac

 

 

La Guerre secrète contre les peuples'' : Claire Séverac (partie 1-2)

 

Cela date de 2016...

 

https://odysee.com/@PhilippeLeBel:4/''La-Guerre-secr%C3%A8te-contre-les-peuples''---Claire-S%C3%A9verac-(partie-1-2):7?

 

 

 

Repost0
4 juillet 2021 7 04 /07 /juillet /2021 17:37

Liberté conditionnée par la santé, nous sommes entrain de basculer vers un changement de régime et il y a urgence à s'interroger sur toutes les mesures décrétées actuellement sous couvert de "c'est notre bien"................

Repost0
3 juillet 2021 6 03 /07 /juillet /2021 17:33
Un vaccin qui n'en est pas un - Claire Reliences

 

Il y a quelques années, j’ai travaillé dans un laboratoire pharmaceutique… Ce labo, Specia qui était la branche pharmaceutique du producteur de produits chimiques Rhône-Poulenc, n’existe plus aujourd’hui, il a été racheté par un plus gros labo, Sanofi.

 

Si je vous fais cette introduction c’est que j’ai envie de vous parler de la manière dont un médicament obtient ce que l’on appelle l’AMM, saint Graal pour les labos, d’Autorisation de Mise sur le Marché d’un médicament. Cet AMM s’obtient par la validation de plusieurs étapes, des phases d’études clinique incontournables qui garantissent la sécurité et l’efficacité du médicament et qui doivent être remontées auprès des autorités gouvernementales compétentes afin qu’elles donnent leur accord ou pas pour la mise en commercialisation dudit médicament. Inutile de vous dire que ce processus est long (en moyenne 10 ans) et coûte cher.

 

Si j’ai envie d’aborder ce sujet c’est qu’il a une importance de taille dans la manière dont nous traversons et dont nous-nous sortirons, ou pas, de la crise Covid19, vous le verrez plus bas.

Pour que vous compreniez bien le propos de cet article, voici les phases pour l’obtention de ce fameux laisser-passer :

 

 

1- LA PHASE PRE-CLINIQUE : c’est la phase d’essai du médicament sur des animaux qui viendra prouver que la molécule fonctionne et qu’elle est sans danger sur un être vivant.

 

 

2- LA PHASE I – Le médicament est ensuite testé sur des humains volontaires sains excepté pour certaines maladies où le médicament est testé sur des volontaires déjà malades. Les volontaires peuvent être rémunérés pour participer à ce que l’on appelle des essais cliniques. Ils sont informés des risques connus éventuels sur la base des résultats de la phase I (sur les animaux).

 

 

3- LA PHASE II – C’est à partir de ces essais sur des humains volontaires, que sont déterminés les posologies (les quantités à administrer), et le mode d’administration (injection, cachet, intraveineuse, sirop…).

 

 

4- LA PHASE III – C’est dans cette phase testée sur des milliers de volontaires entrant dans un protocole strictement réglementé, que sont déterminés les effet bénéfices/risques et les bienfaits thérapeutiques et les effets indésirables par comparaison à un effet placebo,.. Les fameuses études en double aveugle.

 

 

5- C’est à partir de ces 4 phases que le dossier AMM se construit. Pour la France (mais c’est à peu près partout pareil) L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) est alors à même de juger la qualité pharmaceutique, l’efficacité et la sécurité du produit par rapport à ses effets secondaires sur base du dossier que le labo leur à fourni. Le verdict est généralement rendu au bout de 120 jours, 210 jours en cas de demande d’informations complémentaires. Précisons qu’à l’échelle européenne – pour qu’un médicament puisse être commercialisé sur un autre territoire – , la durée est deux fois plus longue, donc jusqu’à 420 jours, soit entre 8 et 14 mois.

Donc si l’on résume, les essais cliniques durent environ une dizaine d’années, et il faut attendre entre 8 et 14 mois supplémentaires pour que les services compétents examinent le dossier avant de rendre leur avis et que le médicament puisse être autorisé ou pas à entrer sur le marché.

 

 

Vous l’aurez compris, la mise sur le marché d’un médicament prend énormément de temps et est très contraignante pour les labos. Vous l’aurez compris aussi, dans le cas du Covid19, le moins que l’on puisse dire c’est que les règles ont été largement contournées. L’épidémie a commencé il y a un peu plus d’un an et les vaccins sont déjà sur le marché depuis plusieurs mois… Précisons ici que ces dits vaccins, excepté le vaccin chinois, n’en sont pas vraiment puisqu’ils n’utilisent pas du tout les procédés habituels des vaccins qui consistent généralement en une injection du virus atténué. Ces produits mis sur le marché depuis plusieurs mois sont des procédés totalement novateurs et jamais expérimentés sur l’homme à aussi large échelle et jamais expérimentés dans le cadre d’une vaccination. Ces produits dits à ARN, ayant un rayon d’action au niveau de l’ADN de celui qui le reçoit et donc sur le gène qui programme tout le fonctionnement de l’intégralité des fonctions du corps humain, produits totalement expérimentaux, ont été mis sur le marché en un an au lieu de dix à onze années habituellement nécessaires…

 

 

CAS DE FORCE MAJEURE ?

En fait la raison qui peut être invoquée pour mettre un médicament sur le marché sans respecter le protocole officiel est l’urgence, la force majeure… Et qu’il n’y ait pas d’autres médicaments efficaces pour soigner une pathologie… Et dans le cas du Covid19 évidemment il semblerait que ce soit le cas, en tout cas beaucoup d’efforts sont mis en œuvre depuis le début de cette épidémie pour nous faire croire à cette catastrophe, à la non existence de traitements efficaces et à l’urgence de se faire vacciner.

J’attire ici votre attention sur la manière extrêmement pernicieuse voire violente utilisée par les états et les médias qui les servent, à communiquer et à insister sur la dangerosité du virus (le nombre de morts puis de cas égrainés à longueur de journée, le catastrophisme et les incohérences et autres dérives autoritaires et anticonstitutionnelles de nos états dans la gestion de cette crise…), sur l’insistance quasi obsessionnelle et mensongère pour nous faire croire qu’il n’y a aucun traitement efficace contre ce virus alors que des milliers de médecins et scientifiques – très largement censurés partout dans le monde notamment sur les plateformes telles que Facebook, Twitter, Google – on se demande pourquoi ? – prouvent tous les jours, études scientifiques à l’appui, qu’il existe des traitements préventifs et curatifs efficaces et peu chers pour soigner ce virus.

 

Afin que vous compreniez bien l’importance de l’enjeu et les raisons qui pourraient pousser à cette manipulation informationnelle extrême, je veux revenir ici sur ce qui se passe dans la vie d’un médicament après sa mise sur le marché :

 

Après sa mise sur le marché, le labo vend donc son médicament et en récolte tous les bénéfices pendant 20 ans, durée pendant laquelle il est le propriétaire exclusif du brevet. Ensuite le médicament rentre dans le domaine public et il peut être fabriqué et vendu sous forme générique par d’autres labos… Le labo d’origine perd alors beaucoup de parts de marchés sur son médicament. Vous comprenez bien maintenant pourquoi les labos ne font pas la promotion de médicaments efficaces et peu chers… ils ne leur rapportent plus rien car ils n’en ont plus l’exclusivité...

Pour en revenir au vaccin, vous aurez bien compris que leur but n’est pas de vendre leurs anciennes molécules… mais de toujours innover et de tout faire pour vendre ces innovations… d’où cette propension qu’ils ont à intervenir partout (ils font beaucoup de lobbying partout – vous savez, les fameux conflits d’intérêt, les pressions lobbyistes auprès des politiques sur le plan national, européen, mondial, les subventions faites aux médias et les financements très importants faites aux organisations mondiales telles l’OMS) et de faire croire (entre autre) qu’il n’y a aucun médicament autre que leur innovation qui soigne le Covid19. Les labos sont même capables de manipuler ou de payer des médecins pour manipuler les études scientifiques, c’est de notoriété publique maintenant (souvenez vous du Lancetgate sur l’hydroxychloroquine récemment).

 

 

ETUDES CLINIQUES NON TERMINEES, QUELLES CONSEQUENCES ?

Pour en revenir au protocole de Mise sur le Marché des « vaccins Covid », tous les vaccins à thérapie génique sont en cours de phase III – cette information est officielle – c’est à dire que le protocole normal de mise sur le marché n’est pas terminé (il ne sera pas terminé avant 2022, 2023 voire 2024 pour certains « vaccins ») et que c’est la soit disant urgence de la situation bien montée en épingle par les médias (rappelez vous qu’ils sont pour la plupart subventionnés par les entreprises pharmaceutiques et/ou que leurs propriétaires sont très souvent actionnaires desdits labo) qui prévaut.

 

 

LES VACCINES SONT DES COBAYES SANS AUCUN RECOURS EN CAS DE COMPLICATIONS POST-VACCINALES

Tout ceci signifie que si vous vous faites injecter ce vaccin, vous entrez dans le protocole d’autorisation de mise sur le marché dudit vaccin. Vous êtes un cobaye… Le problème est que vous n’en avez pas été officiellement informé, que vous n’êtes pas rémunéré pour le faire, que vous ne connaissez pas les effets secondaires ou indésirables puisque c’est justement votre expérience qui viendra valider s’il y en a ou pas, que les laboratoires pharmaceutiques créateurs de ces vaccins se sont désengagés officiellement de leurs responsabilités juridiques des effets indésirables à court, moyen et long terme, pouvant allez jusqu’à la mort, que les états ne seront pas non plus tenus pour responsables en cas de problème, que les médecins injecteurs sont eux-mêmes protégés et que de plus en plus d’assurances se désengagent des indemnisations en cas de complications post-vaccinales – allez savoir pourquoi ?

Une dernière petite chose et j’en termine, cette question qui me taraude depuis le début de cette propension à vouloir vacciner toute la planète… Comment se fait il que tous les vaccins, exception faite du vaccin chinois, soient des vaccins à ARN totalement expérimentaux, sans aucun recul, possiblement dangereux pour la santé, dont absolument personne ne connaît les effets sur le moyen et long terme ?

Tous les labos proposent à quelques nuances près, des thérapies géniques totalement nouvelles, toutes préparées dans l’urgence… Pourquoi n’ont-ils pas proposé des vaccins traditionnels dont les effets peuvent être mieux connus, mieux contrôlés et réglés en cas de problème ?

Certains scientifiques de haut niveau parlent aujourd’hui de catastrophes sanitaires dues à ces thérapies géniques appelés vaccins, à moyens et long terme… De modifications du gène humain de manière irréversible, de la transmission de ces gènes aux générations futures, de stérilité massive, de cancers, de maladies auto-immunes massives, de mortalité massive à plus ou moins longue échéance…

Quelles raisons peuvent pousser plusieurs labos du monde à prendre le risque de mettre en danger l’intégralité de la population humaine sans aucun recul ? Et rappelons-le aussi sans aucune responsabilité juridique…

Je crois qu’il y a dans cette crise trop de zones d’ombre et qu’il serait temps que nous nous posions les bonnes questions et que nous nous renseignions bien avant d’accepter un traitement qui pourrait changer notre vie et celle d’autrui vers le pire… il en va de notre avenir de celui de nos enfants et plus largement de celui de l’humanité.

Petite info de dernière minute, suite à mes recherches pour la rédaction de cet article, il semblerait que les délais pour effectuer les différentes phases de l’Autorisation de Mise sur le Marché soit en cours de raccourcissement. De 10 ans ils passeraient à 5 ans… Pression lobbyiste des labos ? Nous vivons désormais dans un monde ou le profit semble avoir plus de valeur que la vie humaine… 

Réveillons-nous, informons nous

 

Claire Reliences

 

 

Repost0
30 juin 2021 3 30 /06 /juin /2021 21:51
Responsabilités

 

Et hop, petit tour de magie, la vidéo a disparu de YT ....

Allons sur Dailymotion...

 

 

 

Ni les labos ni le corps médical ne seront responsables des conséquences liées à la vaccination.

Chacun le fait donc à ses risques et péril et est considéré comme un volontaire, un cobaye (même pas rémunéré comme le seraient d'ailleurs les cobayes en situation d'essais pour une étude en double aveugle).

Les Etats seront ceux vers qui il faudra se tourner pour obtenir réparation, à charge aux malades, ou aux familles des personnes décédées, de prouver la relation de cause à effet...

Et bien souhaitons beaucoup de courage et de patience à toutes ces personnes si un jour cela leur arrive, car s'engager juridiquement contre l'Etat ne semble pas une mince affaire, ce n'est pas gagné comme on dit, surtout quand on sait que par ailleurs ce sont ces mêmes Etats qui paieront les frais d'avocat et de procédure des laboratoires ! Pas les vôtres bien sûr...

Ne vous attendez donc pas à être soutenus et à ce que la pharmacovigilance soit très enthousiaste à répertorier les effets secondaires et à prouver les liens de causes à effets. 

 

Nous voyons ainsi en pleine lumière, que les Etats ont vendu les nations aux industries pharmaceutiques, qui désormais dictent leur loi et obtienne une totale immunité... en cherchant prétendument à augmenter la nôtre.

 

MT

 

 

Repost0
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 21:31

 

"Il faut tirer les leçons de ce qu'il se passe ailleurs :  les deux pays qui ont vacciné le plus c'est l'Angleterre et Israël.

 

Et qu'est-ce qu'il se passe? ils sont aujourd'hui embêtés par le variant delta. (...)

 

Et la réponse que l'on veut faire, c'est vacciner encore plus?

 

A un moment donné, il faut se poser et réfléchir, on peut toujours pédaler et aller dans le mur, on peut aussi freiner et mettre le pied par terre et prendre le temps de regarder la carte et réfléchir pour savoir si on ne va pas changer de direction.

 

Et on n'a pas ça aujourd'hui. On n'a qu'une stratégie, et il faut coute que coute adopter cette stratégie et ne pas se remettre en question. C'est particulièrement inquiétant."

 

Christian Vélot 

 

 

 

Christian Vélot a le mérite de remettre cette crise sanitaire dans un contexte plus large, ce que peu font. En effet, quand on parle de "co-morbidités", et que l'on se rend compte qu'elles touchent petit à petit les plus jeunes, on ne s'interroge pas sur les facteurs environnementaux, à savoir la pollution, les pesticides, les perturbateurs endocriniens, l'alimentation dénaturée, tous les toxiques dont on sait aujourd'hui qu'ils tuent à petit feu.

 

Donc on pourra toujours créer de nouveaux vaccins, qui seront de toutes façons peu efficaces sur un terrain fragilisé, créant ainsi des réactions immunitaires de plus en plus dramatiques, des variants de plus en plus violents, des épidémies de plus en plus souvent avec des virus qui viendront prendre la place de ceux que l'on contrôle, car notre espèce aura perdu son immunité collective, pas celle imposée artificiellement avec la chimie, mais celle qui est naturelle, avec une bonne hygiène de vie et une compréhension du vivant.

Il y a comme une véritable fuite en avant, sans régler les problèmes de fond, on met des sparadrap sur des plaies ouvertes et on s'étonne des conséquences.

 

Malgré tous les signaux d'alerte, le train est lancé à grande vitesse et personne ne semble vouloir freiner.

Le problème, c'est que ce sont les humains, volontairement dans le train ou pas, qui feront les frais de ces aveuglements et qui paieront de leur santé toutes les conséquences de ce qui n'a pas été regardé. Le vivant a ses lois et jouer aux apprentis sorciers n'est pas un signe d'intelligence, seulement le signe d'un désir de toute puissance.

Pour évoluer, ce n'est pas de cela dont nous avons besoin, nous n'avons pas besoin d'hyperpuissance, de contrôle, de petites cases dans lesquelles ranger le vivant. Nous avons besoin d'une vision holistique, de valeurs de bienveillance, d'entraide, de principe de précaution et de revenir à la richesse -complexe, certes- que nous avons à l'intérieur de nous-mêmes et qui est une véritable technologie, notre technologie humaine basée sur l'écoute, l'apprentissage de nos émotions, ressentis, pensées, vers la connaissance profonde de qui nous sommes. Chaque pas vers les machines ou les paradis artificiels nous éloigne de cette connaissance et des retrouvailles avec notre puissant potentiel.

 

MT

 

 

 

 

 

"Christian Vélot se montre surpris de voir que pour lutter contre un virus qui nous réserve beaucoup d’incertitudes, on ait recours à des technologies pour lesquelles on n’a pas de recul. Il revient sur les traitements précoces, notamment ceux préconisés par le professeur Didier Raoult, un virologue d’une pointure exceptionnelle et regrette qu’on ait balayé l’hydroxychloroquine qui n’a jamais tué personne pour lui préférer le Remdesivir, une molécule toxique et mutagène. 

Le biologiste donne des explications très détaillées sur les différents types de vaccins mis sur le marché, vaccins qu’il divise en trois catégories selon la technique employée : vaccins à virus inactivé, vaccins à protéines recombinantes et vaccins génétiques.

Christian Vélot revient également sur les autorisations de mise sur le marché conditionnelles beaucoup trop rapides puisqu’une phase 3 prend normalement plusieurs années pour connaître l’immunotoxicité, la génotoxicité et l’intéraction avec le génome humain. Il regrette ces décisions et rappelle que "la sécurité est incompatible avec l’urgence".S’ensuivent des explications sur la nature de ce virus qui ne fait pas beaucoup de mutations mais des recombinaisons avec des virus qui ne sont pas de sa famille, une particularité qui l’amène à s’interroger sur l’échappement immunitaire, au rapport bénéficie/risque de la vaccination et de son efficacité.  

Enfin il déplore l’absence de la diversité de pensée dans les instances de décisions et dénonce des erreurs de la part de certaines autorités notamment des propos scientiquement faux du "Monsieur vaccin" Alain Fisher, responsable de la politique vaccinale pour la France.

Un entretien majeur : clair, pédagogue et iconoclaste, Christian Vélot nous ramène à l'essentiel."

France Soir

 

 

Repost0
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 08:59

 

 

Dr Dominique Eraud
Fondatrice du colloque Écomédecine, d’Intelligence Verte, de la CNMSE : Coordination Nationale Médicale Santé Environnement 

Membre fondateur du RES : Réseau Environnement Santé Présidente Paris : Solidarité Homéopathie
Le dosage d’anticorps : un outil pour individualiser l’acte vaccinal
Une réflexion sur une vaccination sur mesure.
Un document de Jean-Yves Bilien 

En juin 2015, une étude menée au sein de l’Hôpital privé Nord Parisien avait jeté un pavé dans la mare.

 

 

 

 

Un entretien de 43 minutes ici :

https://class.alternative-academy.net/entretien-dr-eraud/

 

 

Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 14:24

Pr Christian Vélot est docteur en sciences medicales et biologie, spécialisé en génétique moléculaire, généticien moléculaire et Professeur à l'université de Paris-Saclay, Président du conseil scientifique du CRIGEN. Dans cet entretien, le collectif V.R.A.I. interroge Christian Vélot sur la question spécifique de la vaccination des enfants contre la COVID

 

 

 

Ecoutez bien ce qu'il dit vers minute 19, à propos des enfants, qui ne doivent pas être vaccinés parce qu'ils permettent à la souche originelle du virus d'exister et donc de nous protéger collectivement d'une hyper résistance des virus les plus virulents.

On risque aussi, en vaccinant en période d’épidémie, de retarder l'immunité collective, parce que l'on risque de favoriser l'échappement immunitaire.

 

 

 
 

"Nous tenons à préciser que l’expertise du CRIIGEN abordée ici, n’est en aucune sorte une prise de position anti ou pro-vaccinale, mais simplement d’une analyse objective des risques en fonction des différents types de vaccins à l’étude. Bonne lecture.

 

Le règlement européen 2020/1043 vient modifier la règlementation OGM. Il permet à tout essai clinique de médicaments contenant des OGM, ou consistant en de tels organismes destinés à traiter ou à prévenir la Covid-19, d’échapper aux évaluations préalables sur la santé et l’environnement. Six associations et groupes de citoyens, représentés par Maitre TUMERELLE, ont déposé un recours en annulation de ce règlement. En appui à cette procédure, le Dr VÉLOT*, généticien moléculaire à l’Université-Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN, a rédigé un rapport d’expertise grand public sur les risques sanitaires et environnementaux que peuvent présenter les candidats vaccins contre la Covid-19 actuellement en cours d’essais cliniques. Il montre ainsi en quoi ce règlement européen est dangereux. Au regard d’une future campagne de vaccination qui se veut massive et mondiale, une telle carence d’évaluation est en total désaccord avec le principe de précaution qui devrait s’imposer en termes de santé publique."

 

 

 

Covid-19 : Les Technologies Vaccinales à la loupe

Nouveau lien suite à censure sur youtube (remarquons au passage que ce ne sont pas des fakes news qui sont censurées, mais des travaux scientifiques... )

 

https://www.smartrezo.com/n31-france/tv-covid-19-les-technologies-vaccinales-a-la-loupe.html?vod=17630

 

Immune evasion means we need a new COVID-19 social contract

 

https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(21)00036-0/fulltext

 

 

Une nouvelle étude montre que les cellules humaines peuvent retranscrire des séquences d'ARN en ADN

New discovery shows human cells can write RNA sequences into DNA

 

https://www.sciencedaily.com/releases/2021/06/210611174037.htm

 

 

 

 

Morts en Israël de la tranche d'âge 20-29 ans du 1er février au 9 mai année par année

Il est urgent de ne pas vacciner les enfants - Christian Vélot
Repost0

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche