Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 20:52

 

 

Voici un autre scientifique, le microbiologiste Sucharit Bhakdi, qui lance un appel pour l'arrêt de ces injections pour lesquelles trop d'inconnu persiste. 

 

Le microbiologiste Sucharit Bhakdi lance un appel urgent à l'arrêt des vaccinations.

« Quand je me lève maintenant et que je dis « J'ai des problèmes avec la vaccination contre le coronavirus », je le fais par nécessité parce que j’y crois. Et je veux vous expliquer brièvement pourquoi je pense que cette vaccination, du moins sous la forme actuelle, ne devrait pas encore être utilisée. »

 

« Nous craignons donc deux choses : d'abord, que les personnes souffrant de pathologies préexistantes soient vaccinées et ne puissent pas tolérer ces effets secondaires, puis qu'elles meurent. Et notre deuxième grande inquiétude est que les plus jeunes tombent également malades, gravement malades, car vous n'avez pas exclu la possibilité que ces nouveaux vaccins à base de gènes puissent produire des effets secondaires très différents.

 

« Il y a eu des effets secondaires vraiment tragiques - la paralysie, oui. Maintenant, il y a des choses qui arrivent dont vous n'êtes pas au courant parce qu'elles n'apparaissent pas dans les journaux et je pense que c'est très dangereux. Il y a des femmes qui ont perdu leurs enfants, il y a des personnes qui sont devenues aveugles, il y a des personnes qui n'avaient soudainement plus de plaquettes et qui se sont vidées de leur sang. Donc ils ont eu des attaques, ils ont eu des ecchymoses. Et le tout n'est pas cohérent parce qu’on ne peut pas l'expliquer. – Et puis, excusez-moi de le dire - les autorités disent qu'il ne peut pas y avoir de lien, et ça, je ne trouve pas que ce soit correct. Il peut très bien y avoir un lien et je me permets maintenant de vous donner notre avis à ce sujet, car il est important que tout le monde y réfléchisse. Eh bien, regardez, ces nouveaux vaccins à base de gènes, justement ceux de Biontech et Moderna, qui sont utilisés en Allemagne - le gène de ce virus est emprisonné, donc le virus piège la porte d’accès et nous voulons fabriquer des anticorps contre lui et c'est pourquoi le gène de cette protéine est emballé ici et ce gène est injecté dans les muscles. Où va le gène quand il est injecté ? Ce n'est pas un exemplaire, c'est environ un milliard d’exemplaires. Si vous pensez que les gènes, les dix milliards de « colis », vont rester dans les muscles, vous vous trompez. Une grande partie passe dans les ganglions lymphatiques, une partie encore plus grande passe dans le sang. Et une fois que ces « colis » sont dans la circulation sanguine, ils n'en sortiront jamais, car la paroi des vaisseaux sanguins est comme le papier peint de vos chambres, étanche, ces « colis » ne peuvent plus en sortir. Et cela se répand dans tout le corps, dans tout votre corps, dans tous les organes, de haut en bas, dans les plus petits vaisseaux. Les cellules qui vont prendre ces « colis » sont d'abord les cellules musculaires elles-mêmes tout autour du point d’injection, ensuite les cellules des ganglions lymphatiques, enfin les cellules sanguines qui entourent les virus. Mais quatrièmement, et c'est probablement le plus important de tout, ce sont les cellules qui tapissent les vaisseaux, car il est bien connu que ces petits paquets sont très facilement absorbés par la paroi du vaisseau. Où cela va-t-il se passer ? Personne ne le sait car les producteurs de ce vaccin n'ont jamais cherché. C'est ce dont nous nous plaignons : il n'y a pas eu assez d'études précliniques. On ne sait même pas où ça va nous mener. Mais nous prédisons que « celui qui cherche trouve », et vous verrez qu'une bonne partie de ces gènes se retrouvent dans les cellules des parois des vaisseaux. Où ? Là où le sang circule le plus lentement, car c'est là que les cellules ont le temps de les absorber. OK ? Et ça, c'est dans les plus petits vaisseaux. Vous ne les voyez pas, ce sont des capillaires dans vos organes, ils sont dans votre cerveau, votre moelle épinière, finalement partout. »

 

« Qu’est-ce qui va se passer ? Personne ne le sait, car Mesdames et Messieurs, chers auditeurs, chers collègues et confrères scientifiques : ce type d'expérience n'a jamais été réalisé dans l'histoire de la recherche moderne. Il n'y a pas de modèle. Vous, qui vous faites inoculer, vous êtes le modèle, et c'est un modèle fascinant. Si c'est vrai, cela signifierait qu'en fait les parois vasculaires sont rompues à de nombreux endroits du corps, dans de nombreux organes. Que se passe-t-il alors ? Normalement, lorsque les parois vasculaires sont rompues, la coagulation du sang est déclenchée, la coagulation du sang. Le sang devrait en fait devenir solide dans les petits capillaires. Une pensée incroyablement effrayante. Une pensée qui me dit : « Je ne me ferai jamais vacciner tant que nous n'aurons pas déterminé si cela peut arriver. Je ne veux pas que le sang se coagule dans mes veines et dans tous mes organes. Vous ne savez pas où. Maintenant, que se passe-t-il quand un caillot se forme ? Votre organe ne reçoit pas assez d'oxygène. Bien sûr, il ne faut pas plus que ça. Vous pouvez tomber malade, très malade, au point d’être paralysé, au point de devenir aveugle. Vous pouvez avoir une crise cardiaque. Tout peut arriver. »

 

« Hier, mon cher et formidable collègue Christoph K. m'a envoyé un e-mail [...] : en Amérique, un médecin très bien informé est allé voir s'il y avait des valeurs de laboratoire dans les salles d'urgences après les vaccinations Covid. Et chez les moins de 40 ans - tenez-vous bien - il a constaté que 50 % d'entre eux présentaient des signes évidents de coagulation. Ces personnes étaient si malades qu'elles ont dû être admises aux urgences. »

 

« Et maintenant je termine, je voudrais faire une suggestion : Ceux qui veulent encore se faire vacciner, qu’ils le fassent. Mais que personne ne vienne essayer de forcer, directement ou indirectement, les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, et oubliez ces passeports vaccinaux. Oubliez tout cela tant que vous ne pourrez pas affirmer que nous ayons tort. Je ne vous le dirai jamais assez : je voudrais que nous ayons tort... »

 

Voir la vidéo ci-dessous :

 

 

 

Prof. Dr. Sucharit Bhakdi explique les faits. Directeur de l'Institut de Microbiologie médicale et d'Hygiène à l'Université Johannes Gutenberg de Mayence pendant 22 ans, il est l’un des infectiologues les plus respectés au monde, et l’un des chercheurs les plus cités en Allemagne.

 

Les dangers du Covid-19 ont été complètement surévalués, en le rendant coupable de décès dont il n’est pas responsable (co-morbidité).

 

Il juge que pour son pays, l’Allemagne, les moyens de subsistance des individus sont menacés pour conjurer un danger inexistant. Et que les mesures imposées s’avèrent un désastre pour la population, faisant d'énormes dégâts, mais n’apportant aucun bénéfice.

 

Les Corona Virus sont avec nous depuis des temps immémoriaux et jouent un rôle négligeable en médecine. L'affirmation selon laquelle le COVID-19 est une variante virale particulièrement dangereuse est née de l'interprétation non critique et incorrecte des données de cas collectées au niveau international. La vérité est que le virus du COVID-19 n'est pas fondamentalement différent de ses frères et sœurs, et qu'il n'est pas le virus dévastateur qu'on voudrait qu'il soit.

 

 

Que pensez-vous des mesures sanitaires ?

Que pensez-vous des mesures sanitaires ?

 

Le microbiologiste Sucharit Bhakdi évoque les tromboses et les problèmes de stérilité:

Partager cet article

Repost0

commentaires

R
Un grand merci pour ton travail de recherche et de synthèse Michèle. Tu es Amour! Gratitude
Répondre
L
Merci Sandra
<3 Gratitude pour qui tu Es aussi <3
B
Merci bcp Michèle de ces infos
et de ton discerne vrai =)
Répondre
L
bonjour Blandine, merci de ton commentaire et de ton coucou. J'espère que tu traverses au mieux cette période. Belle soirée :-)

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche