Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 12:03

 

 

Bon, pour commencer, soyons clairs : elle n’est invisible cette épidémie que pour ceux qui ne veulent pas la voir ou s’en soucier…

Les malades eux, la perçoivent très bien, et les réseaux d’entre-aide, les forums sont suffisamment remplis de témoignages, de paroles de détresse et de vécus dramatiques pour se rendre compte qu’il y a un sérieux problème.

 

 

D’ailleurs toutes les personnes, médecins y compris, qui sont sceptiques sur la maladie de lyme devraient s’inscrire sur un forum, cela ouvrirait, peut-être, leur vision et changerait leur représentation sur la maladie et les malades.

 

 

Voici donc un nouveau documentaire sur la maladie de lyme, qui va sans conteste dans le sens des malades, et où ne rodent pas tous ces petits sous-entendus qui suggéraient que les malades somatisaient, étaient hypocondriaques ou avec des problèmes psychiatriques…

 

 

 

Alors pour résumer, je vous facilite la mémorisation de quelques points clé :

 

 

- les médecins sont sous informés

 

- il existe une obligation de suivre un guide de bonne conduite des pratiques... mais qui date d'il y a 30 ans

 

- les règles strictes ne tiennent pas compte de l'évolution et de la complexité de la maladie de lyme

 

- la fiabilité des tests sérologiques est contestée (les résultats changent d'un labo à l'autre, d'une région à l'autre, d'un pays à l'autre; le test Elisa est échelonné sur des statistiques de "maladie rare"; mais avec 1 million en Allemagne, 300 000 ts les ans aux Etats Unis et "seulement" 30 000 en France, on a du mal à considérer ça comme une maladie "rare").Un membre du congrès américain s'étonne que dans son pays si évolué, "on ait un test qui diagnostique que la moitié des cas de lyme".

 

- il existe des conflits d'intérêts (le "grand" défenseur du test Elisa -produit par Mérieux- qui affirme sa fiabilité à 100 % alors qu'il est contesté à des niveaux internationaux, a des liens avec Mérieux)

 

- les traitements sont contestés (la plupart du temps il est affirmé que les antibio règlent le problème, or : les borrelie changent leurs anti-gènes en permanence donc ne sont plus repérées par le système immunitaire et elles échappent à l'action des antibio quand elles se mettent en forme "dormante", c'est à dire kystique; les anti-bio ne tuent que des bactéries qui se multiplient; et les bactéries se réveillent par cycles.

 

- les traitements antibio recommandés dans le consensus de 2006 la plupart du temps sont totalement insuffisants pour guérir les malades; donc les médecins (certains) qui soignent sont obligés de sortir des clous de la recommandation

 

- pas de financement de la recherche : dès qu'un projet de recherche sur lyme est présenté, il est systématiquement refusé, avec comme motifs : c'est n'importe quoi, c'est une maladie rare, ça n'existe pas....

 

- comme on ne sait pas traiter la maladie, on envoie les malades en psychiatrie

 

- l'ordre des médecins chasse tous les médecins qui ne suivent pas les directives de la conférence de 2006; sur le terrain tout est fait pour empêcher de soigner lyme, car les pratiques novatrices démontrent que le consensus de 2006 est obsolète; cela va jusqu'à risquer d'être accusé de "charlatanisme" (en toutes lettres dans un courrier du conseil de l’ordre)

 

- les petites phrases qui font monter l'adrénaline : (on pourrait presque concevoir que ce n'est pas un mal... les malades en manquent, à force d'être raplapla...) ;-)

 

    - Pr Pierre Kieffer : si après le traitement antiobio les malades souffrent encore c'est qu'ils somatisent; 1/3 de ses patientes fibromyalgiques ont été violées... CQFD

 

    - Pr jaulhac : si les patients ne guérissent pas, c'est qu'ils prennent mal leur traitement, qu'ils oublient leur cachet le midi.... (bin voyons...) ; un traitement court est largement suffisant et efficace (allons bon... mais à quoi jouent donc les milliers de malades qui ne guérissent pas ??? ! )

 

- rattrapage par le Pr Perronne : "avec ce type de contre-vérités scientifiques on laisse crever les malades à petit feu"... c'est la conséquence hélas concrète, sur le terrain, de tous les points évoqués plus haut.

 

- Et la question du Dr Horowitz : on a un sérieux problème, là, qu'est-ce qu'on fait?  

 

 

 

MT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Théron lejour-et-lanuit.over-blog.com - dans SANTE-NATUROPATHIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Le blog de lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • : Un lieu où pourraient se cotoyer le jour et la nuit, les univers différents de la pensée logique, rationnelle, structurée à partir des informations émanant de toute part, et de la pensée vagabonde, celle qui erre la nuit, mais aussi le jour, dans l'envers des choses, à la recherche de l'impalpable, de la beauté et de la magie. Michèle Théron
  • Contact

  • lejour-et-lanuit.over-blog.com
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. 
Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...
  • Passionnée par l'âme humaine, je cherche sans cesse du sens et le sens de notre chemin d'humain. Mon propre chemin n'est qu'un zig-zag en dehors des autoroutes et je n'ai pas encore épuisé tous les chemins de traverse...

Auteur - Photographe

Michèle Théron, praticienne de santé naturopathe, femme en chemin, je vous partage sur ce blog des articles, de la poésie, des photos créés par moi, et les citations, articles, vidéos qui nourrissent mon chemin et m'inspirent.

Recherche